Mot-clé : bière

Totalement tranquille

Mini-nous ne l’admettra jamais, mais parfois une sieste est nécessaire pour se remettre en forme (et de meilleure humeur). Aujourd’hui, c’est le cas, Mini-nous a finalement craqué et fait une sieste comme mon chéri. Je ne vous dis pas la tranquillité et le silence qu’il y a autour de moi dans ces moments-là. Étrangement, je ressens une certaine solitude, mais bon, ça ne dure pas puisque je dois réveiller Mini-nous pour que le sommeil soit au rendez-vous pendant la nuit.

Aujourd’hui, je vous propose une recette de côtes levées. La recette est tirée du livre Métro, boulot, bistro de Jean-François Plante. J’ai l’impression d’avoir peu consulté cet ouvrage… et je crois bien qu’il y a un moment que je n’avais pas fait l’une de ces recettes.

Côtes levées façon sud-ouest
Côtes levées façon sud-ouest
Pour 3 personnes

700 g de côtes levées
1 bouteille de bière blonde* (facultatif)
3 tasses ou 750 g de bouillon de poulet
½ tasse ou 125 g de sauce chili ou de ketchup
1½ cuillère à thé de sambal oelek
2½ cuillères à soupe de sauce tamari ou de sauce soja
2 cuillères à soupe de moutarde de Dijon
3 gousses d’ail
2 cuillères à soupe ou 40 g de miel
1 cuillère soupe de jus de citron
Sel et poivre

Sur une planche à découper ou un plan de travail, déposer les côtes levées la chair face au plan de travail. À l’aide d’un papier absorbant (essuie-tout ou papier ménage), retirer la membrane blanche qui recouvre le dos des côtes. Déposer les côtes dans un chaudron et ajouter la bière ainsi que le bouillon de poulet. Porter à ébullition, réduire le feu et laisser mijoter pendant 1 heure.

Dans un bol, mélanger la sauce chili, le sambal oelek, la sauce tamari, la moutarde de Dijon, le miel et le jus de citron. Hacher finement l’ail et l’ajouter à la sauce.

Quand les côtes levées ont mijoté, les égoutter et les déposer dans le bol contenant la sauce. Laisser mariner pendant 6 à 12 heures au réfrigérateur**.

Préchauffer le four à 190°C (375°F).

Déposer les côtes levées sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Enfourner pendant 10 minutes. Badigeonner la viande avec le restant de marinade. Laisser cuire encore 10 minutes et badigeonner la viande de nouveau. Laisser cuire une dernière fois pendant 10 minutes. Servir et déguster avec plaisir.

*Si vous n’ajoutez pas la bière, augmentez la quantité de bouillon pour que les côtes soient totalement immergées pendant la cuisson.
**Personnellement, je préfère faire mariner mes côtes levées et les cuire au four, mais vous pourriez ajouter la sauce dans la casserole et poursuivre la cuisson pendant 1 heure avant de les servir.

Et vous, êtes-vous du genre à faire la sieste ou à profiter du silence quand les autres dorment?

Je respire

Cette semaine n’aura pas été de tout repos, mais au moins, j’ai pu rayer plusieurs choses de ma liste ou du moins les avancer. J’ai l’impression d’avoir un peu moins de pression et les idées plus claires. Cependant, je constate que je n’ai rien préparé de particulier pour Pâques et qu’il est peu probable que je fasse des truffes comme je le souhaitais en début d’année… Une histoire à suivre.

En attendant que je trouve une idée chocolatée pour la semaine prochaine, je vous propose une recette de carbonnade qui se prépare avec les restants de la recette que je vous ai proposé dimanche dernier. Deux recettes avec une même base, mais aux goûts et aux saveurs bien différentes. Cette recette vient également du site de Curieux Bégin.

Carbonnade de boeuf au céleri-rave
Carbonnade de boeuf
Pour 6 personnes

½ recette de rôti de palette braisé*,
  viande et jus de cuisson séparés
1 oignon
½ céleri-rave ou un petit**
⅓ de tasse ou 100 g de sirop d’érable
1 tasse ou 250 g de bière brune
2 tasses ou 175 g de cubes de pain rassis
2 gousses d’ail
1 tasse ou 100 g de fromage coupé en dés (facultatif)
1 orange pour le zeste
5 cuillères à soupe d’huile végétale
Sel et poivre

Préchauffer le four à 200°C (400°F).

Hacher l’oignon et l’ail. Éplucher et râper le céleri-rave. Découper en cubes le pain. Couper la viande de boeuf en cubes.

Dans une grande poêle, verser l’huile et chauffer à feu moyen. Ajouter l’oignon et le faire revenir jusqu’à ce qu’il devienne doré, soit environ 15 minutes. Ajouter le céleri-rave râpé et le sirop d’érable. Poursuivre la cuisson pendant 10 minutes. Verser la bière et porter à ébullition. Laisser réduire de moitié***.

Ajouter la viande de boeuf et le jus de cuisson. Saler et poivrer. Porter le tout à ébullition, puis réduire le feu et laisser mijoter en remuant régulièrement jusqu’à ce que la préparation ait la texture d’un ragoût, compter environ 10 minutes.

Verser la carbonnade dans un plat de cuisson allant au four.

Dans un bol, mélanger le pain, l’ail et l’huile restante. Répartir le pain sur la carbonnade. Cacher les dés de fromage au travers de la préparation de pain et enfourner pendant 10 minutes ou jusqu’à ce que le fromage commence à bouillonner.

Sortir du four, ajouter du zeste d’orange et servir sans attendre. Déguster avec plaisir.

*Il est possible d’utiliser le restant d’une autre recette de rôti de palette. Au besoin, si vous n’avez pas assez de jus de cuisson, ajouter un peu de bouillon de boeuf.
**Vous pouvez remplacer le céleri-rave par un navet.
***Il est très important de porter la bière à ébullition, cela permet de réduire son amertume.

Bonne soirée!

Rarement envie…

Il y a peu, j’ai préparé pour la première fois un jambon. J’aime bien les sandwichs jambon-beurre, le jambon cru, mais les jambons au four, c’est une autre histoire… Je me souviens que quand mes parents préparaient du jambon, ils faisaient poêler des rondelles d’ananas et des cerises : je mangeais alors plus de fruits que de viande. Curieusement, l’envie de jambon m’a prise et j’ai mis cette viande dans mon panier d’épicerie. Après cette acquisition, je me suis mise à rechercher une recette et je me suis rendu compte que la plupart privilégiait les jambons fumés dans l’épaule avec l’os…

Je ne sais même pas si ce genre de jambon se trouve en Suisse, j’étais un peu abattue avec mon jambon de type « toupie » ou « roulé ». Heureusement en fouillant bien sur la toile, j’ai trouvé une recette pour préparer mon jambon. Je vous propose donc un jambon à la bière, une recette tirée du site Lafleur.

Jambon à la bière
Jambon à la bière
Pour 8 personnes

1 kg de jambon fumé toupie ou roulé*
1 cuillère à soupe d’huile végétale
1 cuillère à soupe de beurre
2 cuillères à soupe ou 15 g de farine
1 oignon
1 branche de céleri
1 carotte
1 bouteille de bière d’environ 340 ml
1 tasse ou 250 g de bouillon de poulet
1 cuillère à thé de thym séché**
1 feuille de laurier
Sel et poivre

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Hacher l’oignon. Couper le céleri et la carotte en dés.

Dans un chaudron allant au four, chauffer l’huile et le beurre. Ajouter l’oignon, le céleri et la carotte et faire revenir pendant 5 minutes. Retirer le chaudron du feu et ajouter la farine. Bien mélanger. Verser la bière et le bouillon de poulet. Ajouter le thym et la feuille de laurier. Remettre le tout sur le feu et porter à ébullition. Saler et poivrer. Déposer le jambon dans la sauce et enfourner pendant 45 minutes. Pendant la cuisson, arroser à deux ou trois reprises le jambon avec la sauce.

Après ce temps de cuisson, retirer le jambon du chaudron et réserver au chaud. Porter la sauce à ébullition et rectifier l’assaisonnement. Si désiré, filtrer la sauce pour retirer les morceaux de légumes.

Couper le jambon en tranches et servir avec la sauce.

*Vous pouvez utiliser un plus petit jambon (environ 600 g) sans modifier le temps de cuisson.
**Il est possible d’utiliser du thym frais. Il vous faudra alors un ou deux brin.

Et vous, aimez-vous cuisiner le jambon?

La friture…

J’adore la texture et le goût des éléments frits… qui n’aime pas? Difficile de résister à des bons beignes, à des acras de morue, à des rouleaux impériaux bien exécutés, à des frites, etc. Pourtant ce mode de cuisson, je l’emploie rarement : j’ai une cuisine ouverte, alors bonjour l’odeur dans toutes les pièces! De plus, dans mon esprit (et peut-être dans le votre) le mot « friture » rime avec « mauvaise conscience ». Y a-t-il un autre mode de cuisson qui soit aussi mal vu, aussi décrié et aussi culpabilisant?

Y allant avec modération, je craque une fois de temps en temps pour une préparation maison frite. Cette fois, j’ai opté pour une recette de poisson frit de James Martin, présentateur de Saturday Kitchen sur la BBC.

Fish and chips de James Martin
Fish and chips de James Martin
Pour 4 personnes

2 cuillères à thé de levure sèche
  ou 3 cuillères à thé ou 15 g de levure fraîche
1 pincée de sel
1 pincée de sucre
1 tasse ou 250 g de bière
1 cuillère à thé de vinaigre de cidre
1⅔ tasse ou 200 g de farine
4 cuillères à soupe ou g d’herbes fraîches (persil, ciboulette,
  aneth, etc.), ciselées
450 g (1 lb) de filets de limande-sole ou d’un autre poisson
  blanc à chair ferme
Sel et poivre*
Huile végétale pour la friture

Dans un bol, déposer la levure, le sucre et le sel. Ajouter la bière avec le vinaigre et bien mélanger. Incorporer la farine et les herbes. Couvrir d’une pellicule plastique et laisser reposer pendant 1 heure ou jusqu’à ce que la préparation ait des bulles.

Dans une grande casserole assez profonde**, chauffer l’huile végétale pour la friture. Déposer une petite quantité de pâte à la bière dans l’huile : l’huile est à la bonne température quand une multitude de petites bulles apparaissent sur le pourtour de la pâte et que la pâte se dore rapidement.

Saler et poivrer les filets de limande-sole. Tremper les filets de poisson dans la pâte à la bière et les frire dans l’huile sans attendre. Cuire les filets de poisson pendant 3 à 4 minutes ou jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés. Retirer les filets de limande-sole de l’huile et les déposer sur un papier absorbant. Répéter l’opération jusqu’à ce que tous les morceaux de poisson soient cuits.

Servir avec des frites ou des pommes de terre en quartier cuites au four. Accompagner de citron et de sauce tartare.

*Pour donner plus de goût au poisson, il est possible de l’assaisonner avec un mélange d’épices de votre choix.
**Pour cette étape, il est possible (et même préférable) d’utiliser une friteuse si vous en avez une dans votre cuisine.

Et vous, que pensez-vous de la friture?

Concours!

Jeudi dernier, j’ai reçu une belle surprise d’Isabelle, Les gourmandises d’Isa : son dernier livre! Et oui, son livre débarque en Europe à une vitesse incroyable : sur Amazon, il devrait même être disponible dès demain, soit le 2 septembre. Ce livre est magnifique! De plus, le contenu est non seulement délicieusement citronné, mais également instructif… Je me retiens à deux mains de ne pas vous dévoilez quelques secrets sur le citron. Et pour vous encourager à découvrir ce livre, Isabelle et le Groupe Modus me donnent l’occasion d’organiser un petit concours pour faire gagner le livre Citron à l’un de mes lecteurs.

Citron

Pour participer, il suffit d’habiter en Europe et de me laisser un commentaire (avec une adresse courriel valide) sous cet article en mentionnant le mot « citron » avant le 15 septembre, minuit heure de Zurich. Pour mes lecteurs du Québec qui aimeraient aussi avoir la chance de gagner ce livre, je vous invite à aller visiter le site d’Isabelle.

Aujourd’hui, je vous propose donc une recette tirée du livre Citron : un saumon cuit lentement, sauce à la bière, au citron et à l’estragon. Le résultat : un saumon bien moelleux et délicieusement citronné.

Saumon cuit lentement
Saumon sauce à la bière, au citron et à l’estragon
Pour 4 personnes

450 g de filet de saumon*
1 tasse ou 250 g de bière blonde
2 cuillères à soupe ou 10 g d’estragon frais ciselé
3 cuillères à soupe ou 45 g de jus de citron
½ tasse ou 60 g d’oignons tranchés
½ cuillère à thé de grains de poivre concassés
2 cuillères à soupe d’huile d’olive
½ tasse ou 125 g de crème à cuisson ou de crème entière
2 cuillères à soupe ou 10 g de persil frais ciselé (facultatif)
Sel et poivre

Préchauffer le four à 100°C (200°F).

Couper le filet de saumon en quatre morceaux, saler et poivrer. Déposer le poisson dans un plat de cuisson allant au four.

Dans un chaudron, mélanger la bière, l’estragon, le jus de citron, les oignons, les grains de poivre et l’huile d’olive. Porter à ébullition et laisser réduire de moitié. Verser cette préparation sur le saumon et enfourner pendant 20 minutes. À mi-cuisson, arroser le poisson avec le jus de cuisson.

Retirer le poisson du jus de cuisson et le réserver au chaud.

Verser le jus de cuisson dans un chaudron et porter à ébullition. Laisser réduire jusqu’à ce qu’il reste environ 60 ml (¼ de tasse) de liquide. Ajouter la crème et laisser bouillir jusqu’à ce que la sauce épaississe, environ 2 minutes.

Servir le saumon nappé de sauce et garnir de persil. Déguster sans attendre.

*Selon l’appétit, vous pouvez augmenter la quantité de saumon et comptez jusqu’à 175 g de saumon par personne.

Bonne chance à tous!