Des biscuits à prévoir

Je ne sais pas si vous avez vu, mais c’est aujourd’hui que le nouveau livre d’Isabelle, Un peu… biscuits… à la folie!, parait dans les librairies. J’avais découvert le thème de ce nouvel opus il y a quelques semaines, mais c’est seulement ce matin que je me suis rendu compte que je n’avais pas une seule seconde pensée à créer une recette pour l’occasion! Il faut dire que j’ai l’esprit bien occupé en ce moment. Je vais remédier à la situation, mais j’avoue que le défi sera grand : j’ai plutôt l’habitude de modifier une recette de biscuits que d’en créer! Un des rares biscuits que j’ai imaginé est celui-ci et la recette commence à dater…

En attendant que je vous reparle de biscuits et que je me procure ce nouveau livre, je vous propose une recette de tarte issue du livre Tarte d’Isabelle.

Tarte au chocolat et au caramel de lait
Tarte au chocolat et au caramel de lait
Pour 8 personnes

Pâte à tarte
1 pâte brisée*

Caramel à la fleur de sel
¾ de tasse ou 250 g de lait condensé sucré
3 cuillères à soupe de beurre demi-sel**
2 pincée de fleur de sel

Ganache
½ tasse ou 125 g de crème à 35 % ou entière
1 cuillère à soupe de miel
100 g (3,5 onces) de chocolat noir

Pâte à tarte
Sur un plan de travail légèrement enfariné, abaisser la pâte sur une épaisseur de 3 mm (⅛ de pouce). Foncer un moule à tarte de 23 cm (9 pouces) de diamètre***. Placer la pâte à tarte au congélateur et la laisser reposer pendant 30 minutes.

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

À l’aide d’une fourchette, piquer la surface de la pâte. Recouvrir la pâte d’un papier parchemin et déposer des haricots ou des pois secs. Enfourner dans le bas du four et cuire pendant 15 minutes. Retirer le papier parchemin et les haricots secs (ou les pois secs). Remettre la croûte au four pendant 5 à 10 minutes ou jusqu’à ce que la croûte soit dorée. Retirer du four et laisser totalement refroidir.

Caramel à la fleur de sel
Dans une casserole, verser le lait condensé sucré, le beurre et la fleur de sel. À feu doux, porter le tout à ébullition en brassant constamment. Laisser frémir pendant 5 minutes ou jusqu’à ce que le caramel soit doré. Verser le caramel dans la pâte à tarte et réfrigérer pendant au moins 1 heure.

Ganache
Hacher le chocolat noir et le déposer dans un bol.

Dans une casserole, verser la crème et le miel. Chauffer doucement la crème jusqu’à qu’elle frémisse. Verser la crème chaude sur le chocolat et laisser reposer pendant 1 minute. Mélanger vigoureusement jusqu’à ce que le mélange soit homogène. Verser la crème sur la tarte et réfrigérer au moins 30 minutes avant de servir. Déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez opter pour une pâte du commerce, votre recette préféré, celle-ci ou celle-là.
**Il est possible d’utiliser du beurre non salée.
***Avec les chutes de pâte, vous pouvez les découper à l’aide d’un emporte-pièce et de les décorer avant de les cuire en même temps que le fond de tarte. Il suffit de déposer les décorations après avoir mis la ganache sur la tarte.

Et vous, est-ce que vous créez facilement des recettes de biscuits?

Totalement tranquille

Mini-nous ne l’admettra jamais, mais parfois une sieste est nécessaire pour se remettre en forme (et de meilleure humeur). Aujourd’hui, c’est le cas, Mini-nous a finalement craqué et fait une sieste comme mon chéri. Je ne vous dis pas la tranquillité et le silence qu’il y a autour de moi dans ces moments-là. Étrangement, je ressens une certaine solitude, mais bon, ça ne dure pas puisque je dois réveiller Mini-nous pour que le sommeil soit au rendez-vous pendant la nuit.

Aujourd’hui, je vous propose une recette de côtes levées. La recette est tirée du livre Métro, boulot, bistro de Jean-François Plante. J’ai l’impression d’avoir peu consulté cet ouvrage… et je crois bien qu’il y a un moment que je n’avais pas fait l’une de ces recettes.

Côtes levées façon sud-ouest
Côtes levées façon sud-ouest
Pour 3 personnes

700 g de côtes levées
1 bouteille de bière blonde* (facultatif)
3 tasses ou 750 g de bouillon de poulet
½ tasse ou 125 g de sauce chili ou de ketchup
1½ cuillère à thé de sambal oelek
2½ cuillères à soupe de sauce tamari ou de sauce soja
2 cuillères à soupe de moutarde de Dijon
3 gousses d’ail
2 cuillères à soupe ou 40 g de miel
1 cuillère soupe de jus de citron
Sel et poivre

Sur une planche à découper ou un plan de travail, déposer les côtes levées la chair face au plan de travail. À l’aide d’un papier absorbant (essuie-tout ou papier ménage), retirer la membrane blanche qui recouvre le dos des côtes. Déposer les côtes dans un chaudron et ajouter la bière ainsi que le bouillon de poulet. Porter à ébullition, réduire le feu et laisser mijoter pendant 1 heure.

Dans un bol, mélanger la sauce chili, le sambal oelek, la sauce tamari, la moutarde de Dijon, le miel et le jus de citron. Hacher finement l’ail et l’ajouter à la sauce.

Quand les côtes levées ont mijoté, les égoutter et les déposer dans le bol contenant la sauce. Laisser mariner pendant 6 à 12 heures au réfrigérateur**.

Préchauffer le four à 190°C (375°F).

Déposer les côtes levées sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Enfourner pendant 10 minutes. Badigeonner la viande avec le restant de marinade. Laisser cuire encore 10 minutes et badigeonner la viande de nouveau. Laisser cuire une dernière fois pendant 10 minutes. Servir et déguster avec plaisir.

*Si vous n’ajoutez pas la bière, augmentez la quantité de bouillon pour que les côtes soient totalement immergées pendant la cuisson.
**Personnellement, je préfère faire mariner mes côtes levées et les cuire au four, mais vous pourriez ajouter la sauce dans la casserole et poursuivre la cuisson pendant 1 heure avant de les servir.

Et vous, êtes-vous du genre à faire la sieste ou à profiter du silence quand les autres dorment?

Plus simple que des biscuits…

Il y a quelques temps, j’avais proposé à Mini-nous de réaliser des biscuits. L’idée a tout de suite charmée. Par la même occasion, je me suis dit qu’il serait intéressant de sortir le livre Mon premier livre de recette de Ricardo et d’enfin l’employer. J’ai dit à Mini-nous d’ouvrir le livre et de choisir une recette. J’étais convaincue que la recette choisie serait des biscuits… Et non, Mini-nous a préféré des sucettes glacées! La recette est des plus simples, des plus rapides et des plus délicieuses. Après, si comme moi, vous devez préparer la compote de pommes, ça allonge un peu la préparation.

Sucettes glacées aux pommes (popsicles)
Sucettes glacées aux pommes (popsicles)
Pour 8 à 12 portions*

2 tasses ou 460 g de compote de pommes non sucrée**
⅓ de tasse ou 67 g de sucre

Dans un bol, mélanger la compote de pommes et le sucre. Mélanger jusqu’à ce que le sucre soit bien dissous. Verser le mélange dans des moules à sucettes glacées.

Placer au congélateur pendant au moins 6 heures.

Au moment de déguster, faire couler un peu d’eau chaude sur la base du moule pour faciliter le démoulage. Déguster sans attendre avec gourmandise.

*Le nombre de portions variera en fonction de la taille des moules employés.
**Envie d’un autre parfum? Mixer des fruits de votre choix (fraises, framboises, bleuets, mangue, bananes, etc.) et, au besoin, passer la purée de fruits au travers d’un tamis. Pour une texture encore plus crémeuse, remplacez 1 tasse ou 230 g de compote de pommes par du yogourt nature.

Et vous, pensez-vous à préparer des sucettes glacées?

Le sujet pourrait être différent…

Je crois que si j’avais rédigé cet article plus tôt, le sujet serait différent. J’ai toujours l’idée en tête, mais aucune phrase ne semble vouloir prendre forme et je reste devant une page blanche. Pourtant quelques heures plus tôt, j’avais des fragments de phrases qui me trottaient dans la tête sur ce sujet. Comme quoi l’inspiration peut s’envoler bien vite. Peut-être qu’un autre jour, l’idée reviendra avec plus de structure.

Pour aujourd’hui, je vous propose une recette de pilons de poulet. Une recette toute simple et délicieuse, parfaite pour les soirs de semaines un peu chaotique. Cette recette est tirée du magazine Betty Bossi d’août 2017, numéro 7.

Pilons de poulet à la moutarde et au miel
Pilons de poulet à la moutarde et au miel
Pour 2 ou 3 personnes

6 pilons de poulet*
1 cuillère à soupe de moutarde de Dijon
½ cuillère à soupe d’huile d’olive
½ cuillère à soupe de miel
¾ de cuillère à thé de curcuma**
¾ de cuillère à thé de sel
Poivre

Préchauffer le four à 220°C (430°F).

Dans un bol, mélanger la moutarde, l’huile, le miel, le curcuma et le sel. Poivrer au goût. Ajouter les pilons de poulet et bien mélanger pour les enrober de la préparation. Verser les pilons de poulet sur une plaque recouverte de papier parchemin.

Enfourner et cuire pendant 35 minutes ou jusqu’à ce que le poulet soit cuit. Sortir du four et servir sans attendre. Déguster avec plaisir.

*Il est possible de réaliser la recette avec des ailes de poulet. Le temps de cuisson sera un peu plus court.
**Vous pouvez remplacer une partie ou la totalité du curcuma par du curry.

Ces temps-ci, est-ce que vos idées sont claires ou elles ont tendances à s’embrouiller?

Nettoyage de four…

Je ne sais pas quel type de cuisinier ou cuisinière vous êtes, mais moi, je fais parti des gens qui utilisent beaucoup son four. Et l’inconvénient de cuisiner autant avec un four? Le nettoyer! De manière général, je crois que nettoyer le four doit faire partie des tâches les plus… négligées? Déjà, ce n’est pas une tâche agréable (comme beaucoup de tâches ménagères), mais en prime, on y passe des heures pour qu’il soit de nouveau sale en quelques minutes… surtout lorsqu’on a prévu du magret de canard pour le souper! Ensuite vient le choix du produit nettoyant, un truc chimique du commerce ou un mélange bicarbonate de soude et de vinaigre? Le premier choix est toujours assez efficace, mais demande quand même de l’huile de coude. De plus, j’avoue que d’utiliser un produit aussi chimique dans le four commence à me perturber : on cuit des aliments dans un four! Oui, je rince bien mon four et je l’allume toujours assez fort pour « brûler » les résidus, mais est-ce assez? La seconde solution est plus intéressante, mais ce n’est pas magique et il faut aussi pas mal d’huile de coude. De plus, il existe plusieurs façons de faire, mais après avoir testé trois techniques, je peux vous dire que certaines sont plus efficaces que d’autres. J’ai trouvé cette méthode assez efficace, mais le grand secret pour un nettoyage facile et réussi avec peu d’effort est de nettoyer régulièrement son four ou le plus vite possible après un gros dégât!

Pour vous donner de l’énergie pour nettoyer le four ou pour une autre activité plus amusante, je vous propose une recette de galettes. Cette recette est tirée du livre Ces galettes dont tout le monde parle de Madame Labriski.

Galettes Chocogo
Galettes Chocogo
Pour 15 galettes

½ tasse ou 150 g de purée de dattes*
⅓ de tasse ou 100 g de yogourt nature
1 oeuf
1 cuillère à soupe d’extrait de vanille
½ cuillère à thé de bicarbonate de soude ou de sodium
1 cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
1 pincée de sel
1½ tasse ou 150 g de lait en poudre
¾ de tasse ou 75 g de cacao
2½ cuillères à soupe ou 25 g de poudre d’amandes
¼ de tasse ou 30 g de graines de lin, broyées
150 g (5 onces) de chocolat noir

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Hacher grossièrement le chocolat et réserver.

Dans un bol, mélanger la purée de dattes, le yogourt et l’oeuf. Ajouter ensuite l’extrait de vanille, le bicarbonate de soude, la poudre à pâte et le sel. Si voulu, attendre que le bicarbonate et la poudre à pâte commencent à mousser avant de bien mélanger. Incorporer le lait en poudre, le cacao, la poudre d’amandes, les graines de lin et le chocolat.

Sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin, déposer des grosses cuillères de pâte pour former les biscuits. Si désiré, ajouter quelques pépites de chocolat pour décorer les biscuits.

Enfourner et cuire pendant 15 minutes. Laisser tiédir et déguster avec plaisir.

*Pour réaliser de la purée de dattes, il faut 1 tasse ou 167 g de dattes séchées et dénoyautées ainsi que ⅔ de tasse moins 2 cuillères à soupe ou 136 g d’eau. La première méthode, consiste à laisser les dattes tremper dans l’eau pendant 24 heures et de les mixer à l’aide d’un pied-mélangeur. L’autre méthode, consiste à porter à ébullition l’eau et les dattes, puis de laisser mijoter jusqu’à ce que les dattes soient molles et se défassent. Utilisez la technique que vous préférez. Le surplus de purée de dattes peut être congelé.

Et vous, nettoyez-vous régulièrement votre four ou repoussez-vous cette tâche le plus possible?