Il est tard…

Je ne vais pas m’attarder. Je vous propose simplement une nouvelle recette de mousse au chocolat. Cette recette est issue du magazine Ricardo volume 17, numéro 3. Cette mousse se déguste bien seule ou accompagné de fruits de saison… comme pourquoi pas des fraises!

Mousse au chocolat de Ricardo
Mousse au chocolat de Ricardo
Pour 6 à 8 personnes

3 oeufs
½ tasse ou 100 g de sucre
225 g (8 onces) de chocolat noir à environ 70% de cacao
2 tasses ou 500 g de crème 35 % ou entière

Hacher finement le chocolat.

Dans le bol d’un bain-marie, fouetter les oeufs avec le sucre. Poser le bol sur le bain-marie, fouetter les oeufs sans arrêt pendant 6 à 8 minutes ou jusqu’à ce que le mélange soit épais et onctueux. Retirer le bol du bain-marie et ajouter le chocolat haché. Laisser reposer pendant 1 minute, puis mélanger pour incorporer le chocolat. Si le chocolat n’est pas totalement fondu, remettre le bol sur le bain-marie brièvement. Laisser reposer le mélange pendant 5 minutes avant de poursuivre la recette.

Dans un autre bol, fouetter la crème jusqu’à ce qu’elle forme des pics plutôt fermes. Ajouter un tiers de la crème fouettée à la préparation d’oeufs et de chocolat.

Incorporer délicatement le restant de crème à l’aide d’une spatule. Verser la mousse dans un grand bol ou dans des verrines. Couvrir avec une pellicule plastique apposer directement sur la mousse. Réfrigérer au moins 6 heures. Déguster avec gourmandise.

Bonne soirée!

Plus de brochettes?

Étonnamment, je me laisse facilement tenter par les brochettes marinés des épiceries : les assaisonnements sont variés, le goût est bon et je n’ai pas à anticiper la macération de la viande. Pourtant, c’est simple à faire et j’ai une multitude de marinade à expérimenter. Cet été ou quand le soleil nous réchauffera un peu plus, ce sera le bon moment d’en mettre plus souvent au menu et de tester la cuisson sur le barbecue.

Je vous propose donc des brochettes de boeuf. J’ai pris cette recette sur le site de Recettes du Québec.

Brochettes de boeuf classique
Brochettes de boeuf classique
Pour 4 personnes

400 g de cubes de boeuf à brochettes
½ tasse ou 105 g d’huile végétale
⅓ de tasse ou 83 g de vinaigre*
¼ de tasse ou 60 g d’eau
3½ cuillères à soupe de sucre
1 cuillère à soupe de bouillon de boeuf en poudre
1 cuillère à soupe de poudre d’ail
1 cuillère à soupe de paprika
1 cuillère à soupe de moutarde sèche
4 tranches de bacon ou de lard à griller (facultatif)

Dans une casserole, verser l’eau et porter à ébullition. Ajouter le sucre, le bouillon de boeuf, la poudre d’ail, le paprika et la moutarde sèche. Mélanger jusqu’à ce que le sucre soit dissous, puis retirer du feu. Verser l’huile et le vinaigre. Au besoin, laisser refroidir. Quand la marinade est à température ambiante, la verser dans un bol ou une boîte, puis ajouter les cubes de boeuf. Couvrir et réfrigérer pendant 4 à 6 heures.

Préchauffer le four à 190°C (375°F).

Rincer sous l’eau froide les piques à brochette en bois pour éviter qu’ils brûlent durant la cuisson. Enfiler les morceaux de boeuf marinés sur les piques à brochette. Enfiler à chaque extrémité de la brochette une demi-tranche de bacon. Déposer les brochettes sur une plaque de cuisson légèrement huilée. Enfourner et cuire pendant 10 minutes en les retournant à mi-cuisson. Servir sans attendre et déguster avec plaisir.

*Utilisez le vinaigre que vous avez sous la main : blanc, de vin rouge, de cidre, etc. Moi, j’ai utilisé un vinaigre à la pulpe d’abricot qui a apporté une petite touche à la recette.

Et vous, préparez-vous souvent des brochettes?

Ramène ta fraise

Depuis quelques jours, nous nous dégustons avec plaisir des fraises. Il s’agit sans doute de notre fruit préféré… on travaille encore un peu à convaincre Mini-nous, mais j’ai bon espoir que la fraise soit un des fruits préférés de la famille. À chaque année, je me pose la même question : comment je vais les cuisiner? J’adore ces pépites rouges telles quelles, alors je ne suis pas très inspirée pour les apprêter. Pas grave, nous referons des classiques comme les carrés aux fraises et la tarte rapide aux fraises.

En attendant, j’ai quand même déjà expérimenté une nouvelle recette de crumble. J’ai pris cette recette sur le site de Trois fois par jour.

Crumble chocolaté aux fraises et à la rhubarbe
Crumble chocolaté aux fraises et à la rhubarbe
Pour 6 à 8 personnes

Garniture
4 tasses ou 650 g de fraises coupées en deux ou en quatre
2 tasses ou 270 g de rhubarbes coupées en tronçons d’environ 1 cm (⅜ de pouce)
¼ de tasse ou 85 g de sirop d’érable
1 cuillère à soupe de fécule de maïs ou de maïzena
1 cuillère soupe d’eau
60 g (2 onces) de chocolat blanc*

Crumble
1½ tasse ou 150 g de flocons d’avoine
½ tasse ou 110 g de beurre non salé, fondu
¼ de tasse ou 26 g de cacao
⅓ de tasse ou 67 g de sucre
⅓ de tasse ou 47 g de farine
1 pincée de sel

Garniture
Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Dans un plat de cuisson allant au four d’environ 23 cm (9 pouces) de diamètre*, mélanger les fraises, la rhubarbe, le sirop d’érable et la fécule de maïs préalablement délayée dans l’eau. Hacher le chocolat blanc et le répartir sur les fruits.

Crumble
Dans un bol, mélanger les flocons d’avoine, le cacao, le sucre, la farine et le sel. Ajouter le beurre fondu et mélanger. Répartir la préparation sur les fruits.


Dans un bol, mélanger les flocons d’avoine, le cacao, le sucre, la farine et le sel. Ajouter le beurre fondu et mélanger. Répartir la préparations sur les fruits. Enfourner et cuire pendant 45 à 50 minutes. Déguster chaud ou tiède avec gourmandise.

*C’est mon petit ajout. Vous pouvez l’omettre, le remplacer par un autre chocolat. Vous pouvez également mélanger le chocolat avec les fruit.

Et vous, avez-vous une recette en vue pour cuisiner les fraises?

Combien de temps ça prend…

Je discutais avec une amie des repas du soir. Elle et son copain ont des emplois assez prenant, alors de retour à la maison, ils ne sont pas nécessairement motivés à cuisiner. C’est d’autant plus vrai quand ils ont été faire du sport avant manger : un menu simple est souvent de mise. On a parlé un peu des techniques pour préparer les repas à l’avance : dans tous les cas, il faut planifier. Honnêtement, c’est quelque chose qui m’intéresse, mais que je n’ai jamais expérimenté. J’ai beaucoup de mal à planifier mes repas de la semaine. Je me suis procurée un livre de style « batch cooking » sachant que j’allais le donner par la suite : le résultat est clair, les recettes ne nous correspondent pas même si j’avais passé beaucoup de temps pour le choisir. Il faut que je commence et un jour, peut-être que ça deviendra une routine de planifier… D’un autre côté, le simple fait de lister des recettes végétariennes, ça m’aiderait bien pour les repas du dimanche soir et ça serait un début!

Pour aujourd’hui, je vous propose une recette de sauté de canard. Depuis que j’ai découvert la technique de mi-cuire la viande, je trouve les sautés à la viande rouge beaucoup plus gourmands. J’ai pris cette recette sur le site de La Cuisine de Bernard.

Sauté de canard au caramel et au poivre
Sauté de canard au caramel et au poivre
Pour 3 personnes

Canard
350 g de poitrines de canard*
2 cuillères à soupe de fécule de maïs ou de maïzena
2 cuillères à soupe d’huile végétale

Sauce
⅓ de tasse ou 70 g de sucre
⅔ de tase ou 170 g d’eau
1 cuillère à thé de fleur d’ail ou 1 gousse d’ail finement hachée
1 cuillère à thé de gingembre frais râpée
½ cuillère à thé de sauce de poisson
2 cuillères à thé de sauce soya
2 cuillères à thé sauce aux huîtres
1 cuillère à thé de fécule de maïs ou de maïzena
Sel et poivre

Dans une petite casserole, verser le sucre en une couche fine. Chauffer la casserole pour faire fondre le sucre. Quand le sucre à une couleur dorée-ambrée, ajouter l’eau. Baisser le feu et laisser mijoter jusqu’à ce que le tout soit redevenu liquide. Ajouter la fleur d’ail, le gingembre, la sauce de poisson, la sauce soya et la sauce aux huîtres. Laisser mijoter pendant 3 à 4 minutes. Poivrer généreusement. Retirer du feu et réserver.

Trancher en lamelles les poitrines, après avoir retirer la peau. Enrober la viande de fécule de maïs. Saler et poivrer.

Dans une poêle, verser l’huile et la chauffer à feu vif. Quand le corps gras est bien chaud, faire revenir le canard rapidement. La viande doit être mi-cuite.

Dans un bol, délayer la fécule de maïs dans un peu d’eau. L’ajouter ce mélange à la sauce. Verser la sauce sur la viande et poursuivre la cuisson jusqu’à ce que la sauce ait épaissi. Servir sans attendre avec du riz. Déguster avec plaisir.

*Si vous le désirez, vous pouvez réaliser la même recette avec du boeuf.

Et vous, planifiez-vous vos repas de la semaine, avez-vous des astuces?

Jolie pluie!

Depuis un certain temps, je profite de la météo comme elle est. Il y a de la neige en mai, pas de souci, je me souviens d’une fête des mères où ma mère avait dû emprunter des bottes d’hiver à ma marraine pour rentrer. Il y a du soleil, j’en profite pour désherber et m’enthousiasmer des prochaines fleurs que je planterai. Il pleut, je prends le temps avec Mini-nous d’observer les escargots. Alors, j’avoue que quand des gens que je connais peu se plaignent de la météo, je souris simplement et je ne dis rien. La pluie est nécessaire à la nature, le soleil reviendra bien à un moment où un autre et bientôt, les gens se lamenteront sur la chaleur!

Aujourd’hui, je vous propose une recette de moelleux au coeur coulant avec un coeur fruité. J’ai pris cette recette dans le magazine Ricardo volume 17, numéro 3.

Moelleux au coeur coulant de chocolat et de framboises
Moelleux au coeur coulant de chocolat et de framboises
Pour 4 à 6 personnes*

Coulis**
2 tasses ou 250 g de framboises surgelées, décongelées
3 cuillères à soupe de sucre

Moelleux
170 g (6 onces) de chocolat noir
6 cuillères à soupe ou 82 g de beurre non salé
3 oeufs
¼ de tasse ou 50 g de sucre
¼ de tasse ou 35 g de farine
1 pincée de sel
Sucre supplémentaire pour les ramequins

Coulis
À l’aide d’un robot culinaire muni d’une lame en « s » ou de type « blender », réduire en purée les framboises avec le sucre. Passer le résultat au tamis pour enlever les pépins de framboises. Remplir 6 alvéoles d’un bac à glaçons de coulis de framboises et placer au congélateur pendant 6 heures. Conserver le reste du coulis au réfrigérateur.

Moelleux
Préchauffer le four à 200°C (400°F). Beurrer généreusement 6 ramequins. Saupoudrer l’intérieur des ramequins de sucre et réserver sur une plaque de cuisson.

Hacher le chocolat et le déposer dans un bol d’un bain-marie. Ajouter le beurre et faire fondre le tout sur le bain-marie.

Dans un bol, fouetter les oeufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse et double de volume. Incorporer le chocolat fondu en alternance avec la farine et le sel.

Remplir les ramequins à moitié avec la pâte. Déposer un glaçon de coulis de framboises dans chaque ramequin. Couvrir le coulis de framboises avec le restant de pâte. Enfourner et cuire pendant 10 à 12 minutes. Les côtés du gâteau doivent être pris et le centre encore coulant. Laisser reposer 5 minutes puis servir avec le coulis de framboises. Déguster avec plaisir.

*Le nombre de portions dépendent de la taille des ramequins employés.
**Vous pouvez l’omettre, remplacer le coulis par du caramel ou utiliser d’autres fruits.

Et vous, le climat vous vous adaptez ou vous préférez le critiquer?