Les mains dans la terre

En plein mois d’octobre, nous mettons les mains dans la terre pour donner un peu de couleur au terrain. J’ai planté plusieurs bulbes qui devraient nous offrir des fleurs dès mars (peut-être même dès février) et jusqu’en août. Avec l’aide de ma belle-mère, nous avons également planté divers vivaces aux feuillages colorés. Je suis vraiment contente du résultat et l’on se rend compte qu’il faut peu de plantes pour donner de la vie à un coin sans végétation. Après, nous avons de la chance : si ce n’était pas du climat local, jamais je n’aurais songé à mettre des plantes en terre à cette période. Pour la suite, il faudra attendre le printemps : j’ai vraiment envie d’avoir un hydrangea!

Aujourd’hui, je vous propose une recette de biscuits express. Évidemment, j’ai encore pris cette recette dans le livre Desserts (après celle-ci, je vais essayer de varier un peu plus mes sources).

Biscuits au triple chocolat express
Biscuits au triple chocolat express
Pour 24 biscuits

1½ tasse ou 210 g de farine
½ tasse ou 52 g de cacao
1 cuillère à thé de bicarbonate de soude ou de sodium
½ cuillère à thé de sel
100 g (3½ onces) de chocolat au lait
100 g (3½ onces) de chocolat noir
100 g (3½ onces) de chocolat blanc
¾ de tasse ou 187 g de fromage à la crème
  ou de yogourt grec*
¾ de tasse ou 165 g de beurre non salé, fondu
¾ de tasse ou 150 g de cassonade ou de sucre roux
¼ de tasse ou 50 g de sucre
1 cuillère à thé d’extrait de vanille

Préchauffer le four à 160°C (325°F). Tapisser deux plaques de cuisson de papier parchemin.

Hacher les chocolats.

Dans un bol, mélanger la farine, le cacao, le bicarbonate de soude, le sel et les chocolats.

Dans un second bol, fouetter le fromage à la crème, le beurre, la cassonade, le sucre et l’extrait de vanille jusqu’à ce que le mélange soit homogène. Incorporer les ingrédients secs en mélangeant délicatement.

Prélever environ 2 cuillères à soupe de pâte à biscuits et façonner une boule. Déposer sur l’une des plaques de cuisson et répéter l’opération jusqu’à épuisement de la pâte. Avec la paume de la main, écraser les boules pour former des biscuits d’environ 7,5 cm (3 pouces) de diamètre. Enfourner et cuire pendant 10 minutes. Laisser tiédir sur une grille avant de déguster avec gourmandise.

*Si vous utilisez du yogourt, la pâte sera plus liquide. Il suffit de déposer la pâte sur la plaque de cuisson et d’omettre l’étape du façonnage.

Et vous, avez-vous joué dans la terre dernièrement?

Ce dimanche, c’est bon

Voilà, je ne suis pas passée tout droit cette fois, j’ai pensé à vous proposer une recette salée. J’ai hésité un peu et finalement, j’ai opté pour une recette toute simple de poisson. Peut-être que vous cuisez votre poisson de cette manière, mais moi, j’y pense rarement.

Il s’agit d’une petite improvisation de cabillaud (ou de morue fraîche) cuit avec du citron. Au moment de déguster, vous pressez le citron sur poisson : le citron cuit dégage un autre parfum.

Cabillaud au beurre citronné
Cabillaud au beurre citronné
Pour 2 personnes

200 g de filet de cabillaud ou un autre poisson blanc
1 cuillère à soupe de beurre salé
1 citron
Sel et poivre
Fines herbes au goût (facultatif)

Couper le citron en rondelles*.

Déposer le beurre dans une grande poêle et le faire fondre. Ajouter les rondelles de citrons.

Quand le beurre est bien chaud, saler et poivrer le filet de cabillaud, puis le déposer dans la poêle. Cuire environ 3 à 4 minutes de chaque côté.

Saupoudrer les fines herbes sur le poisson. Servir le poisson avec les rondelles de citron. Déguster avec plaisir.

*Vous pouvez également prélever le zeste de citron et l’ajouter sur le poisson juste avant de servir.

Et vous, pensez-vous à cuire des rondelles ou des quartiers de citron?

Hein?

Voilà l’exclamation de surprise qui m’est venue lorsque je me suis rendu compte que je n’avais pas publié d’article ce dimanche. Il faut dire que la fin de semaine a été bien chargée entre mon déplacement à Lausanne, une amie qui a dormi à la maison et un dîner de famille. En prime, j’ai profité de mon dimanche pour faire des tâches que je fais normalement le lundi puisque j’avais un rendez-vous chez le dentiste : rien de très grave, mais je voulais être tranquille après son intervention.

Avec la fraîcheur qui se rapproche ou qui s’installe selon où vous habitez, je vous propose une recette de biscuits aux pépites de chocolat des plus savoureuse. Cette recette est tirée de mon livre chouchou, vous l’aurez deviné : Desserts.

Biscuits aux pépites de chocolat de Marilou
Biscuits aux pépites de chocolat de Marilou
Pour 35 biscuits*

2 tasses ou 280 g de farine
¾ de cuillère à thé de bicarbonate de soude ou de sodium
½ cuillère à thé de sel
2 tasses ou 360 g de pépites de chocolat
1 tasse ou 220 g de beurre fondu
1 tasse ou 200 g de cassonade ou de sucre roux
½ tasse ou 100 g de sucre
1 oeuf
1 jaune d’oeuf
1 cuillère à thé d’extrait de vanille

Dans un bol, mélanger la farine, le bicarbonate de soude et le sel. Réserver.

Dans un second bol, mélanger le beurre fondu, la cassonade et le sucre jusqu’à ce que le mélange soit homogène. Ajouter l’oeuf, le jaune d’oeuf et l’extrait de vanille. Incorporer la préparation de farine, puis les pépites de chocolat. Verser la pâte sur une pellicule plastique et façonner un boudin d’environ 6 cm (2⅜ pouces) de diamètre. Réfrigérer la pâte au moins 2 heures, voire toute une nuit**.

Préchauffer le four à 180°C (350°F). Tapisser deux plaques de cuisson de papier parchemin.

Sortir la pâte du réfrigérateur et la déballer. Couper le boudin de pâte en tranche d’un peu plus de 1 cm (½ pouce). Déposer les biscuits sur une des plaques de cuisson en les espaçant bien. Enfourner et cuire une plaque à la fois pendant 10 à 12 minutes ou jusqu’à ce que les côtés soient dorés et le centre encore mou. Laisser refroidir sur la plaque de cuisson. Déguster avec gourmandise.

*Le nombre de biscuit dépendra de la taille que vous leur donnerez.
**N’omettez pas cette étape : la saveur des biscuits se développe pendant ce temps de repos.

Et vous, est-ce que votre fin de semaine fut animée?

Changement de programme…

Samedi, je pensais me rendre à Creativa Lausanne… Sauf qu’en voulant vérifier quelques informations, je me suis rendu compte que l’évènement avait été annulé! Il y a aussi un Creativa à Zurich en fin de semaine, mais il y a quelques éléments qui me retiennent : un, je n’ai jamais été à un Creativa; deux, le trajet prend plus de 3 heures en train; trois, je n’aurais que peu de temps sur place et quatre tout sera en suisse-allemand. Est-ce que ça en vaut la peine? Je ne crois pas : trop peu de temps sur place pour une journée qui serait des plus épuisantes. Bref, ma petite sortie devra être repensée.

En attendant, je vous propose une recette de carrés avec des pommes… et des poires! Pourquoi il n’y a pas plus de recettes de ce genre avec des poires? Pour cette recette, je me suis inspiré de celle de Ricardo issue de son magazine volume 15, numéro 8.

Carrés aux poires et aux pommes
Carrés aux poires et aux pommes
Pour 9 personnes

Croûte
½ tasse ou 110 g de beurre non salé, tempéré
½ tasse ou 100 g de cassonade ou de sucre roux
1½ tasse ou 210 g de farine

Garniture
½ tasse ou 50 g de flocons d’avoine
2 cuillères à soupe de beurre non salé, tempéré
¼ de tasse ou 50 g de cassonade ou de sucre roux
2 cuillères à soupe de fécule de maïs ou de maïzena
½ gousse de vanille*
4 grosses poires
2 pommes**

Croûte
Préchauffer le four à 180°C (350°F). Beurrer et tapisser de papier parchemin le fond d’un moule carré d’environ 20 cm (8 pouces) de côté.

Dans un bol, fouetter le beurre avec la cassonade jusqu’à ce que la texture soit crémeuse. Incorporer la farine et mélanger pour obtenir une texture grumeleuse. Réserver ½ tasse ou 125 ml du mélange et presser le reste dans le fond du moule. Enfourner et cuire 10 minutes.

Garniture
Incorporer au mélanger réserver le beurre et les flocons d’avoine.

Dans un bol, mélanger la cassonade, la fécule de maïs et les graines grattées de la gousse de vanille.

Éplucher les poires et les pommes. Épépiner et couper en dés les fruits. Ajouter les fruits dans le bol contant la cassonade et mélanger. Verser le mélange sur la croûte. Parsemer la pâte avec les flocons d’avoine.

Enfourner pendant 45 minutes ou jusqu’à ce que la garniture soit légèrement dorée. Laisser refroidir et déguster avec gourmandise.

*Il est possible de remplacer la vanille par de la cannelle (environ ¼ de cuillère à thé) ou part une autre épice.
**Il est possible d’utiliser que des poires ou que des pommes pour la recette.

Et vous, des projets pour cette fin de semaine?

Déprime en cuisine

Il y avait des signes depuis quelques temps, mais je n’y avais pas prêtée attention plus qu’il ne le faut. C’est la semaine dernière que je me suis rendue à l’évidence : il y a des moments où la cuisine c’est vraiment déprimant! J’adore toujours cuisiner, mais le temps et l’envie ne sont pas toujours au rendez-vous. Les luttes à table pour convaincre Mini-nous de goûter de nouvelles choses ont eu raison de ma patience et de mon enthousiasme culinaire. C’est déprimant d’annoncer le repas et d’entendre dans la seconde qui suit que ce n’est pas bon ou de se faire demander pourquoi je cuisine ça. Alors, j’ai moins envie d’expérimenter de nouvelles recettes, surtout si elles ne se préparent pas en moins de 30 minutes. J’avoue que l’idée de servir des bol de céréales me trotte parfois en tête, mais je ne m’avoue pas encore vaincue.

En attendant qu’une nouvelle recette salée m’interpelle, je vous propose une recette qui fait en général l’unanimité : un fish and chip. J’ai pris cette recette sur le site de Di Stasio.

Fish and chips
Fish and chips
Pour 3 personnes

¾ de tasse ou 180 g de bière
1½ cuillère à soupe de jus de citron
1½ cuillère à soupe de vinaigre*
¾ de tasse ou 105 de farine
Farine supplémentaire pour enfariner le poisson
300 g de filets d’aiglefin, morue ou autres poissons
  à chair blanche
Huile végétale en quantité suffisante
Sel et poivre

Dans un petit bol, mélanger la bière, le jus de citron et le vinaigre.

Dans un autre bol, verser la farine. Ajouter en trois fois les liquides en fouettant entre chaque ajout pour obtenir une pâte lisse et homogène. Saler et poivrer. Laisser reposer la pâte pendant au moins 1 heure à température ambiante.

Verser environ 1 cm (½ pouce) d’huile dans une casserole à bord haut**. Chauffer l’huile en restant toujours à proximité et en surveillant continuellement.

Enfariner les filets de poisson.

Déposer une goutte de pâte dans l’huile pour vérifier la température : des petites bulles doivent apparaître autour de la pâte dès qu’elle touche l’huile. Tremper un filet à la fois dans la pâte et le déposer dans l’huile. Cuire 2 à 3 filets de poisson en même temps pour ne pas surcharger la casserole. Cuire les filets pendant 3 à 5 minutes ou jusqu’à ce que la panure soit dorée en prenant soin de tourner les filets à mi-cuisson. Égoutter sur un papier absorbant puis servir avec du citron ou une sauce de votre choix. Déguster avec plaisir.

*Libre à vous de prendre un vinaigre de malte, de vin blanc, de cidre, etc.
**Vous pouvez cuire le poisson dans une friteuse : c’est ce qu’il y a de plus sécuritaire et ce qui est le mieux!

Et vous, avez-vous déjà été frappé par la déprime culinaire?