Il n’y en a jamais assez…

J’ai arrêté de compter quand j’ai vu qu’il y avait plus de 30 recettes de biscuits contenant du chocolat sur mon blog. Comment est-ce possible qu’avec presque les mêmes ingrédients l’on arrive à avoir autant de variantes? D’un autre côté, le chocolat est toujours gagnant à la maison… il ne faut peut-être pas chercher plus loin.

Évidemment, je vous propose une énième recette de biscuits contenant du chocolat. La particularité de cette version est qu’elle contient de l’épeautre sous forme de farine et de flocons : bref, une nouvelle texture. J’ai trouvé cette recette sur le site de Pourquoi pas…??.

Biscuits à l'avoine, épeautre, noix et chocolat
Biscuits à l’avoine, épeautre, noix et chocolat
Pour 14 biscuits

⅓ de tasse ou 75 g de beurre salé*, tempéré
¼ de tasse ou 50 g de cassonade ou de sucre roux
1 oeuf**
¼ de cuillère à thé d’extrait de vanille
¼ de cuillère à thé d’extrait de caramel (facultatif)
½ tasse ou 50 g de flocons d’avoine
⅓ de tasse ou 50 g de farine d’épeautre
⅓ de tasse ou 50 g de flocons d’épeautre
½ cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
⅓ de tasse ou 40 g de noix de Grenoble
⅓ de tasse ou 60 g de pépites de chocolat noir

Préchauffer le four à 160°C (325°F).

Hacher grossièrement les noix.

Dans un bol, mélanger les flocons d’avoine, la farine, les flocons d’épeautre et la poudre à pâte.

Dans un autre bol, fouetter le beurre avec la cassonade jusqu’à ce que le mélange palisse un peu. Incorporer l’oeuf, l’extrait de vanille et l’extrait de caramel. Ajouter le mélange de farine, puis les noix et les pépites de chocolat.

Sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin, verser environ 2 cuillères à soupe de pâte par biscuits. Enfourner et cuire pendant 18 minutes ou jusqu’à ce que les bords des biscuits soient dorés et le centre légèrement mou. Laisser tiédir les biscuits 5 minutes sur la plaque de cuisson avant de les déplacer. Déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez utiliser du beurre non salé. Dans ce cas, n’oubliez pas d’ajouter une grosse pincée de sel.
**Pour des biscuits avec un goût de caramel, utilisez qu’un jaune d’oeuf et ajouter 5 cuillères à thé ou 35 g de caramel à tartiner.

Et vous, combien des recettes de biscuits contenant du chocolat avez-vous testées?

La logique?

Ce dimanche, je pensais poursuivre avec la recette du repas d’anniversaire de mon chéri, mais la fin de semaine fut bien animée. Alors, je manque un peu de courage pour me lancer dans un long article. La recette arrivera bien assez tôt, ne vous inquiétez pas.

Aujourd’hui, je vous propose une recette de boeuf loc-lac. Cette recette attendait depuis des années d’être essayée et j’ai adoré : une recette simple, des ingrédients que j’ai presque toujours ou facile à trouver et la cuisson de la viande est parfaite. J’ai pris cette recette sur Ma p’tite cuisine d’Audrey.

Boeuf loc-lac
Boeuf loc-lac
Pour 3 personnes

300 g de bavette ou de steak de boeuf
1 cuillère à soupe de sauce de poisson
2 cuillères à soupe de sauce soja
1 cuillère à soupe de sauce aux huîtres
1 gousse d’ail hachée
½ cuillère à thé de gingembre frais haché
½ cuillère à thé de sambal oelek (facultatif)
1 oignon
1 cuillère à soupe d’huile végétale

Dans un bol, mélanger la sauce de poisson, la sauce soja, la sauce aux huîtres, l’ail, le gingembre et le sambal oelek pour créer la marinade.

Couper la viande en lamelles et la déposer dans le bol de la marinade. Laisser la viande macérer pendant au moins 30 minutes.

Éplucher l’oignon et le ciseler.

Dans une poêle ou un wok, verser l’huile et chauffer à feu vif. Quand la poêle est très chaude, faire revenir l’oignon pendant quelques minutes pour l’attendrir et légèrement le colorer. Ajouter la viande et la marinade. Mélanger et faire cuire à feu très vif : la viande doit être mi-cuite. Servir sans attendre avec in riz et des légumes poêlés. Déguster avec plaisir.

Et vous, comment était votre fin de semaine?

Trois recettes en une…

Pour l’anniversaire de mon chéri, j’ai préparé un entremet. J’aime beaucoup ce type de gâteau qui semble plus léger après un repas qu’un gâteau classique. Le plus difficile est de trouver de nouvelles idées… et comme c’était un gâteau pour mon chéri, il devait absolument y avoir du chocolat!

En créant cet entremet, j’ai testé deux nouvelles recettes qui sont à elles seules des plus gourmandes. Il y a entre autre un blondie aux trois chocolats (à essayer absolument) que j’ai trouvé sur le blog de Katia aux pays des merveilles. J’ai également essayé le namelaka : une crème ultra-crémeuse au chocolat qui pourrait également être servi dans des verrines. J’ai pris cette recette (et celle du glaçage) dans l’Encyclopédie du chocolat. Je vous propose donc un entremet aux fraises et au chocolat.

Entremet aux fraises et au chocolat
Entremet aux fraises et au chocolat
Pour 10 personnes

Croustillant au praliné
25 g (1 once) de chocolat blanc
⅓ de tasse ou 125 g de praliné*
¾ de tasse et 2 cuillères à soupe ou 70 g de Gavottes
  ou de biscuits dentelles émiettés**

Namelaka
175 g (6 onces) de chocolat au lait
1 cuillère à thé de gélatine en poudre ou 1½ feuilles (3 g)
   de gélatine
⅓ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 100 g de lait
¾ de cuillère à thé ou 5 g de sirop de maïs ou de glucose
¾ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 200 g de crème à 35%
  ou entière froide

Blondie aux trois chocolats
1 tasse ou 140 g de farine
½ cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
1 pincée de sel
⅓ de tasse ou 74 g de beurre non salé, fondu
1 tasse ou 200 g de cassonade ou de sucre roux
2 oeufs
1 cuillère à thé d’extrait de vanille
⅓ de tasse ou 60 g de pépites de chocolat noir***
⅓ de tasse ou 60 g de pépites de chocolat au lait
⅓ de tasse ou 60 g de pépites de chocolat blanc

Mousse aux fraises
1⅓ de tasse ou 250 g de fraises (fraîches ou surgelées
   et décongelées)
1 tasse ou 250 g de crème 35 % ou entière
⅓ de tasse et 1 cuillère à thé ou 67 g de sucre
2¾ cuillères à thé de gélatine en poudre
  ou 3 feuilles
  de gélatine (6 g)
1 cuillère à thé ou 5 g de jus de citron
2 cuillères à thé ou 8 g de sucre à glacer

Glaçage****
265 g (9¼ onces) de chocolat blanc à 35 % de cacao
1½ cuillère à thé de gélatine en poudre ou 2 feuilles
  de gélatine (4 g)
⅔ de tasse et 2 cuillères à thé ou 175 g de crème à 35 %
  ou entière
8 cuillères à thé ou 40 g d’eau
1½ cuillère à soupe ou 30 g de sirop de maïs ou de glucose
2 cuillères à soupe ou 25 g d’huile de colza ou de canola
Colorant alimentaire en poudre ou en gel

Croustillant au praliné
Hacher le chocolat blanc et le déposer dans le bol d’un bain-marie. Faire fondre le chocolat. Retirer le bol du bain-marie quand le chocolat est totalement fondu. Incorporer le praliné, puis les Gavottes (ou les biscuits dentelles). Verser la préparation sur une feuille de papier parchemin. Couvrir d’une seconde feuille de papier parchemin et à l’aide d’un rouleau à pâte étaler la préparation sur une épaisseur d’environ 3 mm (⅛ de pouce). Réserver au congélateur.

Namelaka
Chemiser le fond et la parois de papier parchemin un moule à charnière d’environ 18 cm (7 pouces) de diamètre.

Dans un bol, faire gonfler la gélatine en poudre dans 1 cuillère à soupe d’eau froide ou faire tremper les feuilles de gélatine dans un bol d’eau froide.

Hacher le chocolat au lait et le déposer dans le bol d’un bain-marie. Faire fondre le chocolat au bain-marie. Retirer le chocolat du bain-marie quand il est totalement lisse.

Dans une casserole, porter le lait et le sirop de maïs à ébullition. Dès que les liquides bouillent, ajouter la gélatine (bien l’essorer si la gélatine est en feuilles) et mélanger pour la dissoudre. Verser les liquides en trois fois sur le chocolat en mélangeant bien entre chaque ajout. Incorporer la crème froide. Si possible, mixer le mélange à l’aide d’un pied-mélangeur. Verser le mélanger dans le moule et réserver au congélateur pendant au moins 6 heures.

Blondie aux trois chocolats
Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Beurrer et chemiser d’un papier parchemin le fond d’un moule carré d’environ 20 cm (8 pouces) de côté.

Dans un bol, mélanger la farine, la poudre à pâte et le sel.

Dans un grand bol, mélanger le beurre et la cassonade. Ajouter l’extrait de vanille. Puis incorporer un à un les oeufs. Ajouter la préparation de farine. Incorporer les pépites de chocolat. Verser la pâte dans le moule et enfourner. Cuire pendant 30 minutes ou jusqu’à ce que le blondie soit doré. Laisser le blondie refroidir avant de le démouler.

Mousse aux fraises
Faire tremper les feuilles de gélatine dans de l’eau froide ou faire gonfler la gélatine en poudre dans 1 ou 2 cuillères à soupe d’eau froide pendant 5 minutes.

Pendant ce temps, réduire en purée les fraises avec le jus de citron à l’aide d’un robot. Filtrer si désiré et vérifier qu’il y a bien 1 tasse ou 250 g de purée de fruits. Verser la purée dans un chaudron et ajouter le sucre. Chauffer le mélange sans faire bouillir. Ajouter la gélatine au mélange de fruits. Bien mélanger et verser dans un bol. Laisser totalement refroidir.

Fouetter la crème avec le sucre glace et l’incorporer délicatement à la purée de fruits froide.

Montage
Chemiser le fond de papier parchemin et tapisser les parois d’une bande de rhodoïd ou de pellicule plastique d’un moule à charnière d’environ 20 cm (8 pouces) de diamètre.

Tailler le blondie et le croustillant praliné en des cercles d’environ 18 cm (7 pouces) de diamètre.

Déposer le blondie au centre du moule à charnière. Verser un peu de mousse aux fraises sur le blondie. Déposer le croustillant praliné et le couvrir avec la moitié de la mousse aux fraises. Insérer la namelaka et verser le restant de mousse aux fraises. Lisser la surface. Réserver au congélateur au moins 12 heures.

Glaçage
Dans les 12 heures précédent la dégustation, préparer le glaçage de l’entremet. Faire tremper les feuilles de gélatine dans de l’eau froide ou faire gonfler la gélatine en poudre dans 2 cuillères à soupe d’eau froide pendant 5 minutes.

Hacher le chocolat blanc et le déposer dans le bol d’un bain-marie. Faire fondre le chocolat au bain-marie. Retirer le chocolat du bain-marie quand il est totalement lisse.

Dans une casserole, porter à ébullition la crème, l’eau et le sirop de maïs. Dès que les liquides bouillent, les retirer du feu et ajouter la gélatine (bien l’essorer si elle est en feuilles). Verser les liquides en trois fois sur le chocolat blanc en mélangeant bien entre chaque ajout. Incorporer l’huile et, si désiré, le colorant alimentaire. Bien mélanger en évitant d’incorporer de l’air. Laisser le glaçage tiédir jusqu’à 37°C (98°F).

Recouvrir une plaque de cuisson de papier parchemin et y déposer une grille à pâtisserie.

Sortir l’entremet du congélateur. Démouler l’entremet et retirer la bande de rhodoïd. Déposer l’entremet sur une grille au-dessus d’une plaque de cuisson. Verser doucement le glaçage en veillant à ce qu’il recouvre toute la surface du gâteau. Laisser le glaçage s’égoutter pendant quelques minutes, puis déplacer l’entremet sur une assiette de présentation. Réserver au réfrigérateur. Sortir l’entremet à température ambiante 30 minutes avant de la déguster. Déguster avec gourmandise.

*Le praliné est une pâte obtenue en broyant des amandes ou des noisettes (ou un mélange des deux) enrobées de sucre caramélisé comme ici. Il est possible de remplacer le praliné par une pâte à tartiner aux noisettes.
**Si vous ne trouvez pas biscuits Gavottes ou dentelles, remplacez-les par des céréales de riz soufflé de style Rice Krispies.
***Vous pouvez utiliser du chocolat et le hacher.
****Il y aura assez de glaçage pour glacer un autre entremet. Par expérience, il vaut mieux avoir trop de glaçage. Vous pouvez congeler le glaçage excédentaire.
*****Si vous pouvez utilisez un moule en silicone de fantaisie. Dans ce cas, le montage sera inversé : l’on débute par verser la mousse aux fraises, on insère le namelaka, le croustillant et on termine par le blondie.

Alors, qu’avez le plus envie d’essayer : l’entremet, le blondie ou le namelaka?

Saumon facile

Le vendredi, je cuisine généralement du poisson. Cette habitude perdure depuis quelques années, alors maintenant, il est rare que je me fie à une recette. J’assaisonne le poisson selon mon humeur et je le grille à la poêle. Puis récemment, j’ai repensé à la cuisson au four que je devrais utiliser plus souvent.

Évidemment, une recette précise m’est venu en tête : celle avec la confiture de fraises. N’ayant pas de confiture de fraises d’entamer, j’ai voulu utiliser ma confiture d’abricot. Dans ma tête la confiture d’abricot s’est associé avec la moutarde : j’ai vu à quelques reprises des gens qui mélangeaient de la confiture d’abricot avec de la moutarde pour en faire une sauce d’accompagnement. En ouvrant le réfrigérateur pour exécuter le souper, j’ai aperçu le prosciutto… Voilà comment cette recette hyper simple est née dans mon esprit.

Saumon à la moutarde et à l'abricot
Saumon à la moutarde et à l’abricot
Pour 2 personnes*

200 g de filet de saumon avec la peau**
1 cuillère à soupe de confiture d’abricot
1 cuillère à soupe de moutarde de Dijon
1 ou 2 tranches de prosciutto ou de jambon cru
Sel et poivre

Préchauffer le four à 200°C (400°F).

Dans un petit bol, mélanger la confiture d’abricot et la moutarde de Dijon. Réserver.

Déposer le filet de saumon sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Saler et poivrer le poisson. Badigeonner le poisson avec le mélange de confiture et de moutarde.

Couvrir le saumon avec les tranches de prosciutto. Enfourner et cuire pendant 10 minutes. Servir et déguster avec plaisir.

*Vous pouvez facilement doubler la recette.
**Si vous préférez servir des portions individuelles, utilisez des morceaux de saumon sans la peau. Dans ce cas, enrouler une tranche de prosciutto autour de chaque morceau de poisson.

Alors, que pensez-vous de cette recette?

Toujours en projet…

Évidemment, Mardi gras est passé et je n’ai toujours pas réalisé de beignes. Il faut dire que hier, je n’ai pas passé beaucoup de temps à la maison. De plus, Mini-nous a réclamé des macarons et il y a un moment que cette demande a été déposée. Je crois que l’atelier macarons aura lieu demain, par contre, je n’ai pas trop d’idée pour expérimenter de nouvelles saveurs…

Dans un autre ordre d’idée, je vous propose une recette de flan pâtissier au chocolat sans pâte. J’ai pris cette recette sur le blog d’Un déjeuner de Soleil.

Flan pâtissier au chocolat sans pâte
Flan pâtissier au chocolat sans pâte
Pour 8 personnes

3 tasses ou 750 g de lait
4 oeufs
⅔ de tasse ou 133 g de sucre*
190 g (onces) de chocolat noir à environ 60 % de cacao
⅓ de tasse ou 50 g de fécule de maïs de maïzena

Hacher le chocolat et réserver.

Dans une casserole, verser le lait et porter à ébullition. Retirer du feu dès que le lait bout.

En parallèle dans un bol, mélanger le sucre et la fécule de maïs. Ajouter les oeufs et bien mélanger. Verser la moitié du lait chaud sur le mélange d’oeufs en fouettant continuellement. Remettre le tout dans la casserole. Porter à ébullition en brassant régulièrement. Cuire jusqu’à ce que la préparation devienne dense. Ajouter le chocolat haché et patienter 1 à 2 minutes avant de mélanger. Une fois la préparation homogène, la verser dans un contant plus plat. Couvrir d’une pellicule plastique et laisser refroidir à température ambiante pendant 1 heure.

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Beurrer et enfariner un moule à charnière d’environ 20 cm (8 pouces) de diamètre. Verser la préparation chocolatée et enfourner pendant 40 minutes ou jusqu’à ce que le centre soit légèrement tremblotant. Laisser refroidir au moins 1 heure avant de déguster.

Au moment de servir, si désiré, saupoudrer de cacao. Déguster avec gourmandise.

*Il est possible d’augmenter la quantité de sucre à ¾ de tasse ou 150 g si vous utilisez un chocolat noir à 70 % ou plus de cacao.

Actuellement, il y a plein de recettes que j’ai envie d’essayer. Par contre, la plupart sont sucrées…