La mode de l’été…

Par moment sur les blogs et les sites de cuisine, il y a des styles de recettes qui reviennent plus souvent ou des recettes qui font le tour des réseaux sociaux. Au début de mon blog, je remarquais beaucoup plus ce genre de choses : la recette qu’il fallait tester, celle qui était publiée et republiée jusqu’à ce que tout le monde en ait entendu parler. Maintenant, ce genre de chose s’essouffle beaucoup plus vite ce qui n’est peut-être pas plus mal : il y a tellement de choses à cuisiner! Par contre cet été, je n’arrête pas de me river le nez sur une recette : la tarte aux pêches (et en particulier celle de Yotam Ottolenghi avec de la lime et du romarin).

Je n’ai pas testé cette recette : je n’ose pas encore intégrer du romarin dans mes desserts… et je n’ai même jamais essayé d’ajouter des fines herbes autre que la menthe à mes plats sucrés. Je vous propose donc une tarte aux pêches tirée du livre Tarte d’Isabelle Lambert.

Tarte aux pêches
Tarte aux pêches
Pour 10 personnes

2 abaisses de pâte brisée
6 à 8 pêches*
½ tasse ou 100 g de sucre
2 cuillères à soupe de fécule de maïs ou de maïzena
½ citron pour le jus
¼ de cuillère à thé de cannelle moulue
¼ de cuillère à thé de muscade moulu*
1 blanc d’oeuf
2 cuillères à thé d’eau
Sucre supplémentaire pour saupoudrer

Beurrer une assiette à tarte d’environ 23 cm (9 pouces) de diamètre.

Sur un plan de travail légèrement enfariné, abaisser les deux pâtes à tarte. Foncer l’assiette à tarte avec une des abaisses en laissant la pâte dépasser de 2,5 cm (1 pouce) à l’extérieur du moule. Réserver au réfrigérateur la pâte foncée ainsi que l’autre pâte abaissée.

Préchauffer le four à 200°C (400°F).

Remplir une casserole d’eau et porter à ébullition. Quand l’eau bout, y plonger les pêches pendant 10 à 20 secondes. Retirer les pêches de l’eau bouillante et les déposer dans un bol rempli d’eau froide. Retirer la peau des pêches. Couper en deux les fruits puis chaque moitié en 3 quartiers. Déposer les morceaux de pêches dans un bol. Ajouter le sucre, la fécule de maïs, le jus de citron, la cannelle et la muscade, puis mélanger.

Dans un petit bol, mélanger le blanc d’oeuf et l’eau.

Verser la préparation de pêches dans l’assiette à tarte. Badigeonner le pourtour de la pâte à tarte avec la préparation de blanc d’oeuf. Couvrir avec l’autre pâte à tarte. Sceller les bords et couper l’excédent de pâte. Inciser la pâte à quelques endroits pour que la vapeur puisse s’échapper pendant la cuisson. Badigeonner la surface de la pâte avec le blanc d’oeuf et saupoudrer de sucre.

Déposer l’assiette à tarte sur une plaque de cuisson. Enfourner pendant 40 à 50 minutes ou jusqu’à ce que le jus des fruits bouillonnent et que la croûte soit dorée. Laisser tiédir avant de servir.

*Vous pouvez omettre la muscade si vous le désirez. Personnellement, l’association de la muscade et de la pêche n’est pas celle que je préfère.

Et vous, avez-vous succombé à la tarte aux pêches?

C’est quoi l’assaisonnement?

La logique voudrait que je vous donne l’autre recette de bouchées que j’avais préparé pour le 31 juillet, mais j’ai plutôt envie de vous partager une recette avec des crevettes. Pendant le repas, mon chéri m’a demandé comment j’avais assaisonné les crevettes. Évidemment moi, j’avais compris qu’il me demandait ce qu’il y avait dans la sauce. C’est plus tard que nous en avons reparlé et que j’étais bien embêtée de dire qu’il y avait grosso modo… du sel et du poivre! Comme quoi, les assaisonnements simples sont souvent les plus efficaces.

Je vous présente donc une recette de cocktail de crevettes revisité. Notez que le cocktail de crevettes dans ma belle-famille et sans doute de manière plus général en Suisse se compose plutôt de petites crevettes enrobées de sauce cocktail. Alors qu’au Québec, c’est plutôt une couronne de crevettes servi avec une sauce cocktail plus tomatée. La revisite est plutôt une de la version nord américaine. J’ai pris cette recette dans le magazine Ricardo volume 10, numéro 6.

Cocktail de crevettes revisité
Cocktail de crevettes revisité
Pour 4 personnes

Mayonnaise au chili
½ tasse ou 136 g de mayonnaise
2 cuillères à soupe de sambal oelek
2 cuillères à thé de sauce chili
1 cuillère à thé de paprika

Crevettes grillées
600 g de grosses crevettes décortiquées et déveinées*
2 cuillères à soupe d’huile d’olive
Sel et poivre

Mayonnaise au chili
Dans un bol, mélanger la mayonnaise, le sambal oelek, la sauce chili et le paprika. Réserver au réfrigérateur jusqu’au moment de servir.

Crevettes grillées
Dans un bol, mélanger les crevettes avec 1½ cuillère à soupe d’huile. Saler et poivrer.

Dans une poêle striée**, verser le restant d’huile et chauffer. Quand la poêle est bien chaude, cuire les crevettes, en plusieurs fois, environ 1 à 2 minutes par côtés. Déposer les crevettes dans une assiette et servir avec la sauce. Déguster avec plaisir.

*La recette propose d’utiliser que 454 g de crevettes. Libre à vous d’augmenter ou pas la quantité de crevettes.
**Il est possible de cuire les crevettes dans une poêle régulière ou sur le barbecue.

Et pour vous le cocktail de crevettes : ce sont des crevettes enrobées de sauce ou des crevettes servies avec une sauce?

Un livre magnifique!

Il y a quelques jours, j’ai été surprise de voir le postier apporter un colis. Il me semblait que nous n’avions rien commandé récemment. En regardant le paquet, j’ai vu le logo de Trois fois par jour. Je ne vous dis pas ma surprise, je ne m’attendais pas à recevoir ce colis avant septembre! Il faut dire que je n’ai aucune idée de la date de sortie du livre en magasin.

Je me suis plongée dans ce livre Desserts et en peu de temps, j’avais feuilleté toutes les pages. Ma conclusion : ce livre est magnifique! J’ai toujours eu plus d’intérêt pour les livres de pâtisserie (je suis moins difficile quand il s’agit de sucré…), alors j’ai déjà une belle collection et je fais attention à mes achats de ce côté : il y a vite de la redondance dans ce genre d’ouvrage. Par contre, ce nouvelle opus de Trois fois par jour est comme à chaque fois « unique ». Les recettes sont originales, accessibles, très variées… bref, un livre que j’adore déjà!

Pour le 31 juillet, j’ai opté pour la recette de mousse au chocolat… J’ai utilisé les proportions et la méthode, mais plutôt qu’une mousse au chocolat et aux framboises, j’ai fait un duo de mousses.

Duo de mousses aux chocolats
Duo de mousses aux chocolats
Pour 14 petites portions

Mousse foncée
150 g (5¼ onces) de chocolat noir
75 g (2½ onces) de chocolat au lait
1½ tasses ou 375 g de crème à fouetter ou entière

Mousse clair
150 g (5¼ onces) de chocolat blond*
1 tasse ou 250 g de crème à fouetter ou entière

Mousse foncée
Hacher les chocolats et les déposer dans un bol. Au bain-marie, faire fondre les chocolats. Lorsque les chocolats sont totalement fondus, retirer le bol du bain-marie. Laisser tiédir pendant 5 minutes en brassant les chocolats à quelques reprises.

Dans un bol, fouetter la crème jusqu’à ce qu’elle forme des pics fermes.

Ajouter environ un quart de la crème aux chocolats fondus et mélanger jusqu’à ce que le tout soit homogène. Verser ce mélange sur la crème restante et à l’aide d’une spatule, mélanger délicatement jusqu’à ce que la mousse soit homogène. Répartir la mousse dans des petits pots ou des verrines. Réserver au réfrigérateur.

Mousse clair
Hacher le chocolat blond et le déposer dans un bol. Au bain-marie, faire fondre le chocolat. Lorsque le chocolat est totalement fondu, retirer le bol du bain-marie. Laisser tiédir pendant 5 minutes en brassant le chocolat à quelques reprises.

Dans un bol, fouetter la crème jusqu’à ce qu’elle forme des pics fermes.

Ajouter environ un quart de la crème au chocolat fondu et mélanger jusqu’à ce que le tout soit homogène. Verser ce mélange sur la crème restante et à l’aide d’une spatule, mélanger délicatement jusqu’à ce que la mousse soit homogène. Si désiré, verser la mousse dans une poche à pâtisserie muni d’une douille de fantaisie. Répartir la mousse claire sur la mousse foncée.

Réfrigérer pendant au moins 30 minutes avant de servir. Déguster avec gourmandise.

*Chocolat blond, chocolat caramélisé ou Dulcey : si vous n’en trouvez pas, remplacez-le par du chocolat blanc dans lequel vous pouvez ajouter des zestes d’agrume, de la vanille ou une autre épice de votre choix.

Alors, est-ce que vous pensez ajouter ce livre à votre bibliothèque?

Toujours étonnée…

Je ne le dirais jamais assez, mais les idées pour l’apéro ou les entrées sont mes bêtes noires quand je planifie un menu. J’ai des bouchées que j’adore et que je refais avec plaisir, mais je me vois mal resservir toujours la même chose : c’est lassant et de moins en moins apprécié. Bref, je pensais encore une fois avoir de la peine à trouver de nouvelles idées pour le 31 juillet surtout que j’étais vraiment, mais vraiment dernière minute pour choisir mon menu! Heureusement pour moi, j’ai trouvé deux chouettes idées en peu de temps dans mon index des recettes.

Aujourd’hui, je vous propose la première : un granola salé! J’ai pris cette recette sur le blog de Anne-Sophie, Fashion cooking.

Granola salé
Granola salé
Pour environ 3 tasses ou 750 ml

1 tasse ou 100 g de flocons d’avoine*
6½ cuillères à soupe ou 60 g de pistaches
½ tasse ou 60 g de noix de Grenoble
6½ cuillères à soupe ou 60 g de graines de tournesol
¼ de tasse ou 30 g de graines de sésame**
1 cuillère à soupe de graines de fenouil***
1 cuillère à thé de sel
½ cuillère à thé de paprika fumé****
1 blanc d’oeuf
4 cuillères à soupe d’huile d’olive
1 cuillère à soupe de sirop d’érable ou de mélasse

Préchauffer le four à 175°C (350°F).

Hacher grossièrement les noix de Grenoble.

Dans un bol, mélanger les flocons d’avoine, les pistaches, les noix de Grenoble, les graines de tournesol, les graines de sésame, les graines de fenouil, le sel et le paprika fumé. Ajouter le blanc d’oeuf, l’huile d’olive et le sirop d’érable. Bien mélanger et étaler sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin.

Enfourner et cuire pendant 15 minutes. Remuer le granola et poursuivre la cuisson pendant 10 à 15 minutes supplémentaire ou jusqu’à ce que le granola soit doré. Laisser totalement refroidir le granola sur la plaque de cuisson. Conserver dans un contenant qui ferme hermétiquement pendant 3 à 4 semaines. Déguster avec plaisir.

*Vous pouvez utiliser un mélange de flocons de divers céréales.
**Je conseille plutôt d’utiliser des graines de sésame non grillées.
***Il est possible de remplacer les graines de fenouil par des grains de coriandre ou par 1 cuillère à thé d’épices moulues au choix.
****Si vous n’avez pas de paprika fumé, vous pouvez le remplacer par ¼ de cuillère à thé de paprika doux avec ¼ de cuillère à thé de poivre de Cayenne.

Et vous, quelle est votre dernière trouvaille pour l’apéro?

Faux 1er août

Habituellement, je recevais pour le 1er août puisque nous avions une belle vue sur les feux artifices. Ayant déménagé, nous n’avons plus ce privilège. Cependant, nous avons vue sur un autre feu d’artifice, mais il est lancé le 31 juillet plutôt que le 1er août. Après une hésitation, j’ai décidé de changer la date. Maintenant, les buffets du 1er août seront plutôt le 31 juillet! Pour la petite histoire, nous n’avons pas eu de feux d’artifice… Actuellement en Suisse, il y a un grand risque d’incendie lié à la sécheresse, alors plusieurs communes ont annulé leurs spectacles pyrotechniques par mesure de sécurité.

Je vous propose de débuter par un dessert que j’ai servi hier. Je vous présente donc le gâteau au citron et aux framboises. J’ai pris cette recette dans le magazine Ricardo volume 1,3 numéro 2.

Gâteau au citron et aux framboises
Gâteau au citron et aux framboises
Pour 9 personnes

1¾ tasse ou 245 g de farine
1 cuillère à thé de bicarbonate de soude ou de sodium
¼ de cuillère à thé de sel
½ tasse ou 110 g de beurre non salé, tempéré
1 tasse ou 200 g de sucre
Zeste de 1 citron
1 oeuf
½ tasse ou 125 g de lait
¼ de tasse ou 62 g de jus de citron
½ tasse ou 85 g de framboises fraîches ou surgelées
½ tasse ou 160 g de confiture de framboises

Préchauffer le four à 180°C (350°F). Beurrer un moule carré d’environ 20 cm (8 pouces) de côté. Tapisser le fond du moule d’une bande de papier parchemin.

Dans un bol, mélanger la farine, le bicarbonate et le sel. Réserver.

Dans un autre bol, fouetter le beurre avec le sucre et le zeste de citron. Incorporer l’oeuf. Ajouter en alternance la préparation de farine, le lait et le jus de citron.

Dans un petit bol, mélanger les framboises et la confiture de framboises*.

Verser la pâte dans le moule. Ajouter de manière aléatoire la préparation de framboises. À l’aide de la pointe d’un couteau, créer des marbrures en passant la pointe entre les deux préparations.

Enfourner et cuire pendant 35 à 40 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre d’un gâteau en ressorte propre. Laisser tiédir 30 minutes. Démouler et laisser totalement refroidir. Déguster avec gourmandise.

*Dans la recette, il est proposé de prélever ½ tasse ou environ 100 g de pâte à gâteau au citron et de mélanger avec la préparation de framboises. Je l’ai fait, mais je ne suis pas certaine que ce soit nécessaire. Avec cette méthode, il y a trop de pâte aux framboises, ça recouvre totalement la surface du gâteau, c’est difficile de faire les marbrures et la pâte aux framboises étant plus dense, elle se retrouve au fond du moule. À vous de voir.

Bon 1er août!