Bientôt en décembre…

Je ne sais pas si vous avez commencé les préparatifs pour Noël, mais demain commence le compte à rebours… ou le calendrier de l’avant! Il y a aussi des blogs qui proposent des calendriers. Malheureusement, ce n’est pas encore cette année que je vais m’y mettre : chaque publication demande du temps et il faut s’y prendre à l’avance pour réaliser un tel projet. Cependant, je félicite ceux qui le font. De mon côté, je glisserais peut-être dans chaque publication quelques idées à faire au courant de ce mois.

Aujourd’hui, je vous propose une recette de biscuits roulés dans le sucre glace. J’ai pris cette recette sur le blog Cooking Classy.

Biscuits enneigés aux pépites de chocolat
Biscuits enneigés aux pépites de chocolat
Pour 40 biscuits

¾ de tasse ou 100 g d’amandes effilées
2 tasses et 2 cuillères à soupe ou 295 g de farine
¼ de cuillère à thé de sel
1 tasse ou 220 g de beurre non salé, tempéré
1½ tasse ou 240 g de sucre glace
1½ cuillère à thé d’extrait de vanille
1 tasse ou 180 g de pépites de chocolat

Préchauffer le four à 190°C (375°F).

Dans le bol d’un robot culinaire muni d’une lame en « s », verser les amandes effilées et les réduire en petits morceaux. Réserver.

Dans un bol, mélanger la farine et le sel.

Dans un autre bol, fouetter le beurre avec ½ tasse ou 80 g de sucre glace jusqu’à ce que le mélange soit homogène. Incorporer l’extrait de vanille, puis la farine contenant le sel. Ajouter les pépites de chocolat et les amandes mixées.

Prélever environ 1 cuillère à soupe de pâte et façonner une boule. Répéter l’opération jusqu’à épuisement de la pâte et déposer les boules de pâte sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Il faut bien espacer les biscuits. Enfourner et cuire pendant 10 à 12 minutes ou jusqu’à ce que les biscuits soient légèrement dorés. Laisser tiédir le temps de pouvoir les manipuler.

Dans un bol, verser le restant de sucre glace. Rouler chaque biscuits dans le sucre glace pour les enrober d’un fin voile. Déposer, si possible, sur une grille à pâtisserie et laisser totalement refroidir les biscuits. Quand les biscuits sont froids, il est possible de rouler une seconde fois les biscuits dans le sucre glace pour qu’ils soient bien blancs*. Déguster avec gourmandise!

*Vous pouvez omettre cette étape si vous trouvez vos biscuits assez sucrés.

Et vous, est-ce que vos préparatifs des fêtes ont débuté?

Encore étrangère…

Cette semaine, je suis allée dans un magasin pour acheter une carte cadeau. Arrivée à la caisse, je demande à la vendeuse de mettre un montant de « X dollars »! J’ai dit cela avec un tel naturel, sans y penser. La caissière a été un peu déconcertée et m’a demandée si je voulais ce montant en francs. Je n’ai même pas cherché à m’expliquer : pourquoi le faire? En utilisant ce terme, il est clair que je ne suis pas à 100 % du coin. J’avoue que j’en ris encore en repensant à la tête de la pauvre caissière. D’un autre côté, je crois que c’était la première fois que j’achetais une carte cadeau en Suisse, comme quoi certains réflexes demeurent malgré les années.

Aujourd’hui, je vous propose une recette de flammekueche. Par la même occasion, je vous donne la recette de pâte à pizza que je préfère. J’ai pris la recette de flammekueche sur le site de Curieux Bégin. La pâte à pizza est tirée du magazine Ricardo volume 11, numéro 6.

Flammekueche (tarte flambée)
Flammekueche (tarte flambée)
Pour 2 personnes

Pâte à pizza*
1 tasse et 2 cuillères à soupe ou 157 g de farine
2 cuillères à thé de sucre
½ cuillère à thé de levure instantanée
½ cuillère à thé de sel
½ tasse ou 125 g d’eau tiède

Garniture
2 oignons
8 tranches de bacon ou 80 g de lard séché
½ cuillère à thé d’huile
2 cuillères à soupe de vin blanc
⅓ de tasse ou 85 g de crème fraîche**
½ cuillère à thé de fécule de maïs ou de maïzena
Muscade, au goût
Poivre

Pâte à pizza
Dans un bol, mélanger la farine, le sucre, la levure et le sel. Verser l’eau et mélanger à l’aide d’une fourchette pour commencer. À l’aide des mains, rassembler la pâte pour former une boule. Si la pâte est très collante, ajouter un peu de farine. Sur un plan de travail légèrement enfariné, pétrir la pâte pendant 5 minutes ou jusqu’à ce qu’elle soit lisse. Déposer la pâte dans un bol légèrement huilé. Couvrir d’une pellicule plastique et laisser lever pendant 1 à 2 heures ou jusqu’à ce que la pâte ait doublé de volume.

Garniture
Préchauffer le four à 260°C (500°F)***.

Couper les oignons en fines demi-rondelles. Trancher le bacon ou le lard en bâtonnets, lardons.

Dans une poêle, verser l’huile et chauffer. Ajouter les lardons et cuire pendant 5 minutes ou jusqu’à ce qu’ils soient dorés et croustillants. Retirer les lardons de la poêle et les déposer sur un papier essuie-tout.

Dans la même poêle, déposer les oignons et les faire revenir jusqu’à ce qu’ils soient translucides et qu’ils commencent à dorer. Verser le vin, retirer la poêle du feu, remettre les lardons et bien mélanger. Réserver.

Dans un bol, mélanger la crème fraîche et la fécule de maïs. Ajouter un peu de muscade. Réserver.

Sur un plan de travail légèrement enfariné, abaisser la pâte pour qu’elle soit très mince avec des bords un peu plus épais. Déposer la pâte sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin.

Étendre le mélange de crème fraïche sur la pâte. Poivrer généreusement. Répartir la préparation d’oignon et enfourner sans attendre. Cuire pendant 7 minutes ou jusqu’à ce que la surface commence à dorer. Couper en morceaux et déguster avec plaisir.

*Vous pouvez facilement doubler ou tripler la pâte et conserver les portions supplémentaires (abaissées ou non) au congélateur. Si vous ne voulez pas réaliser la pâte à pizza, libre à vous d’en acheter.
**Il est possible de faire un mélange moitié-moitié de crème fraîche et de fromage blanc (quark).
***Il est possible que votre four ne chauffe pas à de telle température. Dans ce cas, utilisez la température la plus haute de votre four. Vous pouvez aussi déposer une plaque de cuisson à l’envers dans le four au moment de le préchauffer. Quand la tarte est prête à être enfournée, déplacez-la à l’aide d’une autre plaque et faites-la glisser sur la plaque chaude. La cuisson de la croûte sera plus rapide et donnera une croûte croustillante.

Et vous, vous arrive-t-il d’intervertir des monnaies?

Toujours vers le même granola

Il y a des périodes où je mange presque quotidiennement du granola et d’autre où le pot tarde à se vider. À l’occasion, j’essaie de varier mes recettes, mais je reviens facilement à celle-ci, ma préférée! Mini-nous m’a même fait ajouter du cacao une fois et le résultat était toujours aussi gourmand. Cependant, l’intérêt d’essayer d’autres recettes est de découvrir des nouvelles textures et des nouveaux mariages de saveur.

Cette fois, c’est l’utilisation du quinoa qui m’a intriguée. Le goût du granola que je vous propose diffère des autres recettes que j’ai testé. Cette recette est tirée du magazine Ricardo volume 14, numéro 8.

Granola au quinoa
Granola au quinoa
Pour un pot de 875 ml

½ tasse ou 90 g de quinoa
½ tasse ou 80 g de graines de citrouille ou de courge*
½ tasse ou 75 g de graines de tournesol
½ tasse ou 65 g de noix de cajou non salées
½ tasse ou 65 g de pistaches non salées
6 cuillères à soupe ou 127 g de sirop d’érable
1½ cuillère à soupe d’huile de colza ou de canola**
¼ de cuillère à thé de sel

Rincer le quinoa et l’égoutter.

Concasser les noix de cajou et les pistaches.

Préchauffer le four à 160°C (325°F). Tapisser de papier parchemin une plaque de cuisson.

Dans un grand bol, verser le quinoa, les graines de citrouille, les graines de tournesol, les noix de cajou, les pistaches, le sirop d’érable, l’huile et le sel. Bien mélanger et répartir sur la plaque de cuisson préparée.

Enfourner et cuire pendant 20 minutes en remuant une fois pendant la cuisson. Laisser totalement refroidir. Si le granola est encore collant après avoir refroidi, remettre au four quelques minutes. Verser le granola dans des contenants en verre pour le conserver jusqu’à 1 mois. Déguster avec gourmandise.

*Comme pour tous les granolas, vous pouvez substituer un ingrédient par un autre : des graines de sésame, des noisettes, etc.
**J’ai diminué la quantité d’huile, car je trouvais qu’il en restait beaucoup après la cuisson. Libre à vous d’en mettre 2 cuillères à soupe ou non.

Et vous, connaissiez-vous le quinoa dans un granola?

Les pommes de terre à la cherche d’une personnalité…

Il était une fois un tubercule qui vivait sous terre. Contrairement à beaucoup de ces congénères il était laissé sous terre. On l’imaginait toxique jusqu’à ce qu’un certain monsieur Parmentier lui donne une bonne réputation. Il prit alors place sur toutes les tables et de toutes les manières imaginables. Parfois, il sautait dans un grand bain d’huile, d’autre fois dans une poêle avec un peu de beurre ou plus sobrement dans une grande casserole d’eau. Il prenait toute les formes : entier, en cube, en bâtonnet, en julienne, râpée, etc. Sa gloire était grande. Cependant, sa descendance voulait aussi laisser sa marque dans l’histoire et se diversifia. Certains se vêtirent d’un manteau rouge, certains colorèrent leur chair de jaune ou de bleu, certains restèrent petits et d’autres voulurent prendre plus de volume. D’autre plus coquins se destinèrent à un type précis de cuisson… Alors que certains humains se réjouissent de cette multiplications de personnalités, d’autres aimeraient tout simplement revenir au temps où une pomme de terre pouvait tout faire.

Aujourd’hui, je vous propose une petite recette avec de pommes de terre rôties. Habituellement, on préfère une pomme de terre farineuse (par exemple, Bintje ou Russet) pour cette recette, mais personne ne vous en voudra de l’essayer avec un autre type. J’ai pris cette recette sur le blog de Pascale, C’est moi qui l’ai fait!

Pommes de terre rôties et fondantes
Pommes de terre rôties et fondantes
Pour 4 personnes*

1 kg de pommes de terre (environ 5 ou 6 pommes de terre moyenne)
2 cuillères à soupe ou 25 g de beurre
2 cuillères à soupe d’huile d’olive
Sel
Épices au choix : romarin, thym, mélange cajun, poudre d’oignon, etc. (facultatif)

Préchauffer le four à 210°C (410°F).

Éplucher les pommes de terre, les laver et les couper en deux ou en quatre selon leur taille. Déposer les morceaux de pommes de terre dans une casserole et couvrir d’eau froide. Saler l’eau. Mettre sur le feu et porter à ébullition. Quand l’eau bout, laisser cuire pendant 5 minutes.

Quand il reste deux minutes de cuisson aux pommes de terre, déposer le beurre et l’huile dans un grand plat allant au four. Déposer le plat au four, le beurre doit fondre et mousser.

Égoutter les pommes de terre et les remettre dans la casserole. Couvrir la casserole avec un couvercle et la secouer assez fort.

Sortir le plat contenant les corps gras du four et y verser les pommes de terre. Mélanger pour bien enrober tous les morceaux de pommes de terre d’un peu d’huile et beurre. Saler et saupoudrer un peu d’épices, si désiré.

Enfourner et cuire pendant 25 à 30 minutes. Brasser les pommes de terre à 1 ou 2 reprises pendant la cuisson. Les pommes de terre doivent être dorées et croustillantes. Servir en accompagnement et déguster avec plaisir.

*Diviser ou multiplier la recette selon le nombre de personnes à votre table.

Et vous, aimez-vous la diversification des pommes de terre?

Le choix des recettes avec un enfant…

Mini-nous aime bien investir la cuisine et préparer quelques gourmandises avec moi. Donc, quand je suis tombée sur un livre de recette à base de Smarties, je n’ai pas hésité me disant que Mini-nous serait ravi d’y choisir des recettes. Le livre était un bon choix : il est toujours à proximité de ses jouets. Au moment de l’achat, je n’avais pas vraiment imaginé comment Mini-nous consulterait ce livre et effectuerait ses choix. J’ai découvert qu’ouvrir le livre au hasard était la méthode de prédilection. Le plus étonnant, c’est que Mini-nous exigera toujours la même recette jusqu’au moment où elle sera réalisé même si plusieurs jours s’écoulent. L’inconvénient, c’est que Mini-nous peut choisir une recette et ne jamais vouloir y goûter…

Aujourd’hui, je vous propose une recette de barres de céréales contenant des Smarties. J’ai été agréablement surprise par cette recette : le goût est agréable et pas trop sucré (pour quelque chose qui contient des bonbons). La recette est titrée du livre Smarties des éditions Marabout.

Barres de céréales aux Smarties
Barres de céréales aux Smarties
Pour 8 barres

3 cuillères à soupe ou 50 g de Smarties*
½ tasse ou 60 g de flocons d’avoine
2 cuillères à soupe ou 20 g de graines de chia**
½ tasse ou 70 g d’amandes effilées***
¼ de tasse ou 30 g de pacanes ou de noix de pécan
2½ cuillères à thé ou 10 g de sucre
1 cuillère à thé d’eau
5 cuillères à soupe ou 100 g de miel
1½ cuillère à soupe ou 20 g de beurre non salé
1 pincée de sel

Mini Smarties en quantité suffisante pour décorer

Préchauffer le four à 190°C (375°F). Chemiser de papier parchemin un moule rectangulaire d’environ 20 cm par 10 cm (8 pouces par 4 pouces).

Hacher grossièrement les pacanes.

Déposer les Smarties dans le bol d’un robot muni d’une lame en « s ». Mixer grossièrement et verser le résultat dans un bol. Aux éclats de Smarties, ajouter les flocons d’avoine, les graines de chia, les amandes, les pacanes et le sel. Réserver.

Dans une casserole, verser le sucre et l’eau. Chauffer le mélange et quand il est doré, ajouter le beurre et le miel. Incorporer le mélange contenant les éclats de Smarties.

Verser le mélange dans le moule et lisser la surface avec le dos d’une cuillère. Enfourner et cuire pendant 20 minutes ou jusqu’à ce que les barres soient bien dorées. À la sortie du four, décorer avec des mini Smarties. Laisser entièrement refroidir avant de démouler et de découper en barres. Déguster avec gourmandise.

*Cette quantité correspond à une grande boîte de Smarties, le format classique.
**Vous pourriez utiliser des graines de sésame.
***Si vous n’avez pas d’amandes effilées, prenez des amandes entières et concassez-les.

Et vous, comment les enfants de votre entourage choisissez les recettes qu’ils veulent préparer?