Oui, des pâtes!

J’avais un vague souvenir qu’il y avait longtemps que je n’avais pas proposé de recette de pâtes, mais je ne pensais pas que ça remontait à presque qu’une année! Il faut dire que les pâtes nous les servons beaucoup plus en accompagnement. Quand je prépare un plat de pâtes, j’opte souvent pour une bolognaise (qui n’a jamais le même goût d’une fois à l’autre), une lasagne, une sauce carbonara ou mes pâtes au brocoli. Voilà qui sera une piste de réflexion lors de mes prochaines planifications des repas.

Aujourd’hui, je vous propose une recette de spaghettini à la sauce alfredo. Cette recette est très simple, rapide à préparer et il est possible de l’agrémenter selon les goûts et le contenu du réfrigérateur. J’ai pris cette recette sur le site de L’Épicerie.

Spaghettini sauce alfredo aux haricots blancs
Spaghettini sauce alfredo aux haricots blancs
Pour 2 personnes

1 petite boîte de conserve d’haricots blancs
1 gousse d’ail
½ citron, jus et zeste
2 cuillères à soupe d’huile d’olive
1 cuillères à soupe de basilic séché*
1 cuillère à thé d’origan séché
1 cuillère à thé de poudre d’oignon
1 pincé de piment de Cayenne
Boisson de soja ou d’amande non sucré, au goût
2 portions ou 140 g de spaghettini
Sel et poivre

Dans le bol d’un robot de type « blender », déposer les haricots blancs rincés et égouttés, la gousse d’ail, le jus du citron, l’huile d’olive, le basilic, l’origan, la poudre d’oignon et le piment de Cayenne. Mixer le tout jusqu’à ce que la texture soit lisse. Saler et poivrer. Ajouter un peu de boisson de soja pour ajuster la texture de la sauce**. Incorporer le zeste de citron.

Remplir une casserole d’eau et porter à ébullition. Saler généreusement l’eau. Quand l’eau bout de nouveau, ajouter les spaghettini et cuire selon les indications du fabricant.

Quand les pâtes sont cuites, ajouter la sauce, mélanger et servir. Déguster avec plaisir.

*Vous pourriez remplacer le basilic séché par du basilic frais.
**Pour donner un peu plus de personnalité à la sauce, vous pouvez ajouter des légumes, du fromage, de la sauce pimenté, du pesto, des noix, etc.

Et vous, variez-vous un peu ou beaucoup vos recettes de pâtes?

Comme la semaine passée…

J’avoue, j’ai bel et bien pensé à ne pas rédiger d’article aujourd’hui. Heureusement, je ne veux pas prendre cette habitude. D’un autre côté, je n’ai rien de particulier à vous raconter : une journée bien fatigante et des petites choses qui nous font grincer des dents. Demain sera mieux…

J’ai encore quelques recettes de biscuits en réserve, mais j’ai envie de changer. Alors je vous propose une recette de limonade à la pêche! Cet été, j’avais mis quelques pêches au congélateur et voilà comment je les ai employées. J’ai pris cette recette sur le site de 3 fois par jour.

Limonade à la pêche
Limonade à la pêche
Pour 3 personnes

½ tasse ou 100 g de sucre
1½ tasse ou 375 g d’eau
3 pêches
1 citron
Glaçons (facultatif)

Couper les pêches en quartiers. Déposer les quartiers dans une casserole et ajouter le sucre ainsi que l’eau. Mettre sur le feu et porter à ébullition. Réduire le feu et laisser mijoter pendant 10 minutes. Retirer du feu et laisser totalement refroidir.

À l’aide d’un robot de type blender ou d’un pied-mélangeur, réduire la préparation en purée. Verser la préparation au travers d’un tamis. Ajouter le jus de citron.

Garnir des verres de glaçons et verser la limonade. Déguster avec plaisir.

Trop de possibilités!

Cette semaine une amie m’a demandé si l’on pourrait préparer des biscuits ensembles avec les enfants. Évidemment, j’ai dis oui. Depuis, je réfléchis aux recettes de biscuits qu’on pourrait préparer avec de multiples mains : biscotti, biscuits à l’emporte-pièce, tuiles aux amandes, langues de chat, milanais, croissants à la vanille, zézettes, biscuits léopards, rochers à la noix de coco, palmiers… Un liste qui peut s’étirer encore longtemps! Le pire, c’est que je n’ai même pas encore consulté un livre de recettes pour avoir toutes ces idées. En pensant à toutes ces possibilités, il faudra que je lui demande quelques précisions sur les goûts de ses enfants.

Dans un autre ordre d’idée, je vous propose une recette végétarienne de galettes au tofu. J’ai pris cette recette sur le blog d’Audrey Ma p’tite cuisine.

Galettes de tofu et de courgettes
Galettes de tofu et de courgettes
Pour 4 personnes

200 g de tofu ferme nature ou fumé
2 courgettes moyennes
½ tasse et 2 cuillères à soupe ou 60 g de flocons d’avoine
1 cuillère à soupe d’amandes
1 cuillère à thé de curry
¼ de cuillère à thé d’huile de sésame grillé*
½ cuillère à thé de sauce soja*
Panko en quantité suffisante (facultatif)
1½ cuillère à soupe d’huile d’olive
Sel et poivre

Couper les courgettes en petits dés. Dans une poêle, verser ½ cuillère à soupe d’huile d’olive. Quand l’huile est assez chaude, ajouter les courgettes et faire revenir pendant 5 minutes. Saler et poivrer.

Dans le bol d’un robot culinaire muni d’une lame en « s », déposer le tofu émietté grossièrement, les flocons d’avoines et les amandes. Mixer brièvement, puis ajouter le curry, l’huile de sésame et la sauce soja. Saler, poivrer et mixer de nouveau. La pâte est collante.

Déposer la panko dans un bol. Prélever un huitième de la pâte et rouler dans le panko. Aplatir pour former une galette. Répéter l’opération pour former 7 autres galettes.

Verser le restant d’huile dans une poêle et chauffer. Quand l’huile est assez chaude, déposer les galettes et cuire pendant 3 à 4 minutes. Retourner délicatement les galettes et cuire de nouveau pendant 3 à 4 minutes ou jusqu’à ce que les galettes soient bien dorées. Servir avec une sauce de votre choix et déguster avec plaisir.

*J’ai utilisé du tofu nature, donc pour lui donner un peu plus de goût, j’ai ajouté l’huile de sésame et la sauce soja. À vous de choisir de les ajouter ou non.

Et vous, quelles recettes de biscuits vous viennent en tête pour cuisiner avec des enfants?

On est jeudi!

Quel manque de discipline! J’ai royalement oublié mon article du mercredi… il ne faudrait pas que ça devienne une habitude. Cependant, j’ai bien peur que je l’oublie également mercredi prochain : une grosse journée en perpective. Après, j’espère retrouver un peu plus le chemin vers les plaques de cuisson et le four.

Par ce beau jeudi, je vous propose une recette de gâteau au maïs. J’ai pris cette recette dans le magazine Ricardo volume 11, numéro 7.

Gâteau au maïs
Gâteau au maïs
Pour 12 personnes

Gâteau
1 tasse ou 140 g de farine de maïs*
½ tasse ou 80 g de semoule fine de maïs
½ tasse ou 70 g de farine
1 cuillère à soupe de poudre à pâte ou de levure chimique
½ tasse ou 110 g de beurre non salé, tempéré
1½ tasse ou 300 g de cassonade ou de sucre roux**
3 oeufs
1 tasse ou 250 g de lait

Sirop***
¼ de tasse ou 55 g de beurre non salé
½ tasse ou 167 g de miel

Gâteau
Préchauffer le four à 180°C (350°F). Beurrer et chemiser d’une bande de papier parchemin un moule carré de 20 cm (8 pouces) de côté.

Dans un bol, mélanger la farine de maïs, la semoule, la farine et la poudre à pâte.

Dans un second bol, fouetter le beurre avec la cassonade jusqu’à ce que le mélange pâlisse. Incorporer un à un les oeufs. Ajouter la préparation de farine en alternant avec le lait. Verser la pâte dans le moule et enfourner. Cuire pendant 50 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre du gâteau ressorte propre.

Sirop
Pendant que le gâteau cuit, préparer le sirop. Dans une casserole, faire fondre le beurre avec le miel. Quand le gâteau sort du four, verser le sirop chaud dessus. Laisser totalement refroidir avant de démouler et de servir. Déguster avec gourmandise.

*Si vous ne trouvez pas de farine de maïs, vous pouvez la remplacer par de la farine blanche ou tout usage.
**Selon vos goût, ce gâteau peut être trop sucré. Diminuer la quantité de cassonade dans le gâteau de ¼ à ½ tasse ou de 50 g à 100 g.
***Il est possible d’omettre le sirop et d’ajouter des fruits secs ou des pépites de chocolat dans la pâte à gâteau.

Bonne journée!

Inhabituelle…

Le matin en consultant mon natel (ou cellulaire si vous préférez) pour un autre détail, mon regard s’est attardé sur mon calendrier et il y avait un rendez-vous en après-midi. Rien de spécial, sauf que j’avais totalement oublié ce rendez-vous! Enfin pas totalement, je savais qu’il était au mois de novembre, mais je pensais qu’il était beaucoup plus tard dans le mois. C’est la première fois qu’il m’arrive de perdre de vue un rendez-vous, mais d’un autre côté, j’ai eu de la chance de m’en rendre compte en avant-midi… Pourvu que ça ne m’arrive pas trop souvent!

Pour poursuivre dans l’inhabituel, je vous propose une recette de magret de canard qui n’a pas des saveurs sucrées-salées. J’aime beaucoup le mariage des fruits avec le magret de canard, mais cette note sucrée ne plaît pas à tout le monde et des fois, c’est agréable de découvrir d’autres associations. De plus, cette recette est parfaite pour faire découvrir le magret de canard : les ingrédients sont faciles à trouver (ou se trouvent déjà dans votre garde-manger) et il en faut peu. J’ai pris cette recette dans le magazine 3 fois par jour, hiver 2016.

Magret de canard et sauce aux échalotes
Magret de canard et sauce aux échalotes
Pour 3 personnes

350 g de magret de canard
1 cuillère à thé de garam masala
4 à 6 échalotes*
½ cuillère à soupe de farine
1 tasse ou 250 g de bouillon de boeuf
½ cuillère à soupe de marmelade d’oranges**
½ cuillère à thé de sauce Worcestershire
Sel et poivre

Préchauffer le four à 190°C (375°F).

Émincer les échalotes et réserver.

Avec un couteau, quadriller la peau du magret de canard en évitant de toucher la chair. Assaisonner et frotter le côté sans gras avec le garam masala. Saler et poivrer.

Déposer le magret, côté peau en-dessous, dans une poêle. Griller pendant 5 minutes du côté peau et 2 minutes de l’autre côté. Déposer le magret sur une plaque de cuisson et enfourner pendant 11 minutes. Sortir la viande du four, couvrir d’un papier d’aluminium et la laisser reposer pendant 5 minutes.

Pendant que le magret cuit au four, préparer la sauce. Dans la poêle qui a servi à saisir le magret, déposer les échalotes et les faire revenir pendant 5 minutes. Ajouter la farine et bien mélanger pour l’enrober de gras de canard. Verser graduellement le bouillon de boeuf en fouettant. Ajouter la marmelade et la sauce Worcestershire et laisser mijoter jusqu’à ce que la sauce ait épaissi. Saler et poivrer au goût. Trancher le magret de canard et servir nappé de sauce. Déguster avec plaisir.

*Si les échalotes sont petites, utilisez en 6 et au contraire, si elles sont grosses 4 suffisent.
**Vous pouvez remplacer la marmelade par de la confiture d’abricot.

Et vous, vous arrive-t-il d’être tête en l’air?