Mot-clé : nutella

Changer de source…

Dernièrement, j’ai réalisé que j’avais mis de côté plusieurs recettes de Ricardo… Un peu embêtant : j’adore ces recettes, mais il faut tout de même que je varie les sources des recettes que je vous présente. Je réalise que la cuisine de Ricardo est bien ancrée dans mes moeurs et devient de plus en plus ma cuisine du quotidien. Heureusement pour moi, jusqu’à ce jour, je n’ai reçu aucune plainte relative à cette situation.

Cette fois, je vous propose une recette de saucisson sucré tiré du livre Nutella les 30 recettes culte des éditions Marabout.

Saucisson au riz soufflé
Saucisson au riz soufflé
Pour 8 personnes

4 cuillères à soupe ou g de Nutella
175 g (6 onces) de chocolat noir
2 tasses ou 70 g de riz soufflé (style Rice Krispies)*
⅔ de tasse ou 100 g de noisettes entières
⅓ de tasse ou 50 g de pralin ou de nougatine concassée**
3 cuillères à soupe ou 40 g de beurre non salé, tempéré
1 cuillère à thé de Williams ou d’un autre alcool de poire
  (facultatif)
1 jaune d’oeuf
2 cuillères à soupe ou 25 g de sucre

Concasser grossièrement les noisettes. Déposer les noisettes dans un bol et ajouter le pralin (ou la nougatine concassée)*** et le sucre. Réserver.

Hacher le chocolat et le déposer dans un bol d’un bain-marie. Faire fondre le chocolat en ajoutant peu à peu le beurre. Mélanger régulièrement. Retirer le bol du bain-marie quand le tout est totalement fondu. Ajouter en quatre fois le Nutella, en mélangeant bien entre chaque addition.

Verser la préparation de chocolat sur le mélange de noisettes, de pralin et de sucre. Incorporer le jaune d’oeuf, la Williams (ou l’alcool de poire) et finalement, le riz soufflé.

Sur un plan de travail, déposer deux morceaux de pellicule plastique. Diviser la préparation en deux et la déposer sur chacun des films alimentaires. À l’aide de la pellicule plastique, façonner deux boudins d’un diamètre de 5 cm (2 pouces)****. Serrer bien les saucissons et nouer les extrémités de pellicule plastique. Réfrigérer pendant 3 heures.

Au moment de déguster, déballer un saucisson et saupoudrer avec les noisettes et le pralin réservés. Trancher en rondelle et servir, si désiré, avec du pain.

*Si vous voulez, vous pouvez diminuer la quantité de riz soufflé de ⅓ de tasse ou de 10 g pour obtenir un saucisson plus chocolaté.
**Si vous n’avez pas de nougatine ou de pralin, remplacez-les par des pistaches, amandes effilées, des dés d’orange confite, etc.
***Il est possible de prélever un peu de noisettes et de pralin (un grosse cuillère à soupe) pour décorer le dessus du saucisson au moment de servir.
****Vous pouvez réaliser un seul saucisson. Cependant, je vous conseille d’en réaliser deux, ils seront plus facile à façonner et plus facile à découper pour obtenir des tranches entières. J’ai indiqué un diamètre, mais libre à vous de les faire de la taille de votre choix.

Et vous, qui vous inspire pour votre cuisine de tous les jours?

Les vents d’une soeur…

Les préparatifs sont en cours pour plusieurs personnes, les réserves de nourriture deviennent de plus en plus importantes dans le congélateur, les tartes et les tourtières se multiplient au rythme des semaines qui s’écoulent à l’approche des fêtes. Dans le cas des tartes et des tourtières, vous avez peut-être accumulé des retailles de pâte. Il y a toujours la possibilité de les transformer en croûtes pour des tartelettes, mais selon les quantités réalisées, vous n’avez peut-être plus envie d’abaisser la pâte et de la foncer dans des petits moules… Avant de perdre patience ou d’oublier la pâte au réfrigérateur, je vous propose de les transformer en une délicieuse gâterie qui demande très peu de temps : des pets de soeur!

Il y avait bien longtemps que je n’avais pas préparé ces vents de soeur, il faut dire qu’il n’y a pas vraiment de recettes et tout le monde a un peu sa manière de les réaliser. Ma mère les réalise simplement avec les chutes de pâte et de la cassonade, donc quand j’ai vu ceux de Lilipuce, j’étais curieuse d’expérimenter sa version. Résultat, une gourmandise très gourmande : essayez de résister à la tentation de ne pas finir le plat à vous seul… oui, c’est difficile!

Pets de soeur
Pets de soeur ou petits cochons
Pour 1 personne ou plus selon la quantité de pâte

Pâte à tarte*
Cassonade ou sucre roux en quantité suffisante**
Beurre fondu en quantité suffisante, tempéré

Sauce***
1 cuillère à soupe de cassonade ou de sucre roux
¼ de tasse ou 62 g de crème 35 % ou entière

Préchauffer le four à 200°C (400°F). Beurrer un moule allant au four.

Abaisser la pâte à tarte sur une épaisseur de 2-3 mm (⅛ de pouce). Badigeonner la pâte de beurre fondu et saupoudre généreusement de cassonade (ou de sucre roux). Rouler la pâte sur elle même. Découper des tronçon d’environ 2 cm (¾ de pouce). Déposer les morceaux de pâte dans le moule en prenant soin de placer les spirales vers le haut.

Sauce
Dans un bol, mélanger la cassonade (ou le sucre roux) et la crème. Verser le mélange sur les morceaux de pâte. Enfourner et cuire pendant 15 à 20 minutes ou jusqu’à ce que la pâte soit dorée. Déguster chaud avec de la glace, tiède ou froid.

*Utiliser les restants de pâte d’une tarte, quiche ou tourtière pour réaliser cette recette.
**Vous pouvez varier les garnitures : ajouter des noix ou utiliser une pâte à tartiner au noisette à la place de la cassonade. Allez-y selon vous envie et le contenu de vos armoires.
***Il doit y avoir de la sauce pour couvrir le fond de votre moule. Au besoin, ne vous gênez pas pour doubler ou tripler la recette de sauce, les proportions que j’ai donné sont là à titre indicatif.

Et vous, que faites-vous avec vos restants de pâte à tarte?

Peut-être plus simple…

Je me suis attaqué de nombreuses fois à la pâte briochée feuilletée (la pâte à croissant et à chocolatine), mais il n’en est pas de même pour la pâte feuilletée. La raison est fort simple : je trouvais facilement de la pâte feuilletée au beurre pré-étalée à l’épicerie. Il faut bien reconnaître que je trouvais ça pratique et ainsi je n’avais pas besoin de penser à décongeler une pâte ou à l’abaisser. Cependant, cette pâte au beurre a disparu pendant plusieurs mois des étalages. N’arrivant pas vraiment à me résoudre à acheter une pâte feuilletée sans beurre, je me suis résignée à en préparer. Et bien, après avoir réalisé de nombreuse fois la pâte briochée feuilletée, la pâte feuilletée est vraiment simple à réaliser. Certes, il faut un peu de temps, mais ce n’est pas compliqué et j’ai moins « beurré » mon plan de travail que quand je fais des chocolatines.

J’ai réalisé cette pâte feuilletée pour faire des palmiers au Nutella, une recette qui se trouve dans le livre Nutella de la série Les mini Larousse. Pour la pâte feuilletée, je me suis tournée vers une source sûre : le livre Pomme d’Isabelle, Les gourmandises d’Isa.

Pâte feuilletée maison
Palmiers au Nutella (pâte feuilletée maison)
Pour 30 palmiers

Pâte feuilletée*
2½ tasses ou 300 g de farine
1 cuillère à thé de sel
½ tasse ou 125 g d’eau
1 cuillère à thé de jus de citron
3 cuillères à soupe ou 40 g de beurre fondu non salé
½ tasse ou 110 g de beurre non salé, légèrement tempéré

Palmiers
⅓ de la recette de pâte feuilletée
⅓ de tasse ou 107 g de Nutella ou d’une autre pâte à tartiner
Noix de coco râpée en quantité suffisante (facultatif)

Pâte feuilletée
Dans un bol, tamiser la farine avec le sel. Creuser un puits au centre de la farine salée, puis ajouter l’eau, le jus de citron et le beurre fondu. Mélanger jusqu’à ce que la pâte forme une boule molle et lisse. Au besoin, ajouter un peu d’eau. Former une boule avec la pâte et entailler le dessus d’une croix. Emballer la pâte dans une pellicule plastique et la réfrigérer pendant 1 heure.

Sur un plan de travail légèrement enfariné, abaisser la pâte en un rectangle de 12 cm par 35 cm (5 pouces par 14 pouces). Étendre le beurre sur les deux tiers inférieurs de la pâte, soit en un rectangle d’environ 11 cm par 22 cm (4½ pouces par 9 pouces). Replier, en commençant par la partie non beurrée, la pâte sur elle-même en trois, en porte-feuille** (comme pour une lettre). Vérifier que le beurre est bien emprisonné. Tourner la pâte d’un quart de tour et l’abaisser de nouveau en un rectangle trois fois plus long que large. Replier de nouveau la pâte sur elle-même en trois. Envelopper la pâte dans une pellicule plastique et réfrigérer pendant 30 minutes. Répéter l’opération 3 fois et réfrigérer la pâte au moins 30 minutes avant de l’employer.

Palmiers
Sur un plan de travail légèrement enfariné, étaler la pâte en un rectangle d’environ 15 cm par 26 cm (6 pouces par 10⅜ pouces). Tartiner la pâte de Nutella (ou d’une autre pâte à tartiner). À partir du côté le plus étroit, rouler la pâte jusqu’au milieu. Répéter l’opération avec l’autre côté***. Envelopper la pâte d’une pellicule plastique et l’entreposer pendant 30 minutes au congélateur.

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Déballer la pâte et la découper en tranches d’environ 0,5 cm (¼ pouce). Déposer les biscuits sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin et enfourner pendant 15 minutes ou jusqu’à ce que les biscuits soient bien dorés. À mi-cuisson, si désiré, saupoudrer les palmiers de noix de coco râpée. Déguster tiède ou froid et conserver le surplus dans une boîte qui ferme hermétiquement.

*La recette donne presque 570 g de pâte feuilletée. Diviser la pâte et congeler le surplus pour une utilisation ultérieure.
**Pour mieux comprendre le tourage de la pâte, je vous invite à cliquer ici et .
***J’ai fait un pliage traditionnel de palmier comme ici, mais après coup, je me suis rendu compte que ce n’était pas la méthode la plus appropriée pour ce type de palmier.

Et vous, vous êtes-vous déjà attaqués à la pâte feuilletée?

Dans l’esprit du défi des ménagères

Je ne sais pas si vous avez déjà entendu parler du « Défi des ménagères » : il s’agit d’inciter les gens (et surtout les bloggeuses) à utiliser un ingrédient qui encombre leur armoire chaque semaine. L’idée est d’annoncer l’ingrédient en début de semaine et de l’inclure dans une recette de la semaine. Vu ma façon de préparer mes articles, ce système ne me correspond pas vraiment, mais je prends beaucoup de plaisir à lire les défis des autres bloggeuses (majoritairement québécoises). De plus quand on aime la cuisine, il est facile d’acheter un ingrédient inhabituel qui a suscité notre curiosité et de l’oublier sur une tablette. Bref, le défi cherche à éviter le gaspillage et à fouiller dans nos armoires à la recherche de ces ingrédients oubliés.

C’est un peu dans cette optique que j’ai préparé la recette que je vous propose. Il s’agit d’un gâteau avec des étages de pâte à tartiner. Dans mon cas, j’ai remplacé la pâte à tartiner par une préparation à base de pâte pralinée. Mon pot est encore loin d’être vide, mais le résultat fût plus que gourmand. Comme la pâte pralinée est assez peu courante, je vous mets la recette originale. J’ai mis dans les notes de la recette, la manière dont j’ai incorporé ma pâte pralinée ainsi, si vous avez ce produit vous pourrez refaire la recette telle que je l’ai réalisée. J’ai trouvé cette recette sur le site Le pétrin de Sandra. À mon avis, ce gâteau pourrait faire bonne figure pour conclure votre repas de Pâques.

Gâteau tourbillon
Gâteau tourbillon au Nutella*
Pour 8 personnes

¾ de tasse et 2 cuillères à soupe ou 105 g de farine
½ cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
1 pincée de sel
½ tasse ou 110 g de beurre non salé, tempéré
7 cuillères à soupe ou 90 g de sucre
2 oeufs
1 cuillère à thé d’extrait de vanille
½ tasse et 1 cuillère à soupe ou 180 g de Nutella
  ou d’une autre pâte à tartiner**
⅓ de tasse ou 60 g de pépites de chocolat noir (facultatif)

Préchauffer le four à 160°C (325°F). Beurrer et enfariner un moule rectangulaire d’environ 10 cm par 20 cm (4 pouces par 8 pouces).

Dans un bol, mélanger la farine, la poudre à pâte et le sel. Réserver.

Dans un second bol, fouetter le beurre avec le sucre jusqu’à ce que le mélange soit crémeux et homogène. Ajouter l’extrait de vanille. Incorporer les oeufs un à la fois, en fouettant entre chaque addition. À l’aide d’une spatule, incorporer les ingrédients secs et mélanger jusqu’à ce que la pâte soit homogène.

Verser un tiers de la pâte dans le moule et égaliser la surface. Répartir la moitié du Nutella (ou de la pâte à tartiner) ainsi que la moitié des pépites de chocolat. Couvrir la pâte à tartiner avec un autre tiers de la pâte à gâteau, puis étaler la seconde moitié de Nutella. Répartir les pépites de chocolat et recouvrir avec les restant de pâte à gâteau.

Plonger un cure-dent ou un couteau à beurre dans le gâteau pour faire des marbrures, si désiré.

Enfourner et cuire pendant 40 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent en ressorte sans morceau de gâteau (le cure-dent ne ressortira pas propre à cause de la pâte à tartiner). Laisser tiédir 15 minutes avant de démouler. Déguster à température ambiante.

*Il est possible de doubler cette recette et de la réaliser dans un moule rond de 20 cm (8 pouces) de diamètre. Il faudra prolonger le temps de cuisson : dans ce cas, comptez environ 1 h 15 de cuisson.
**Il est possible de remplacer le Nutella ou la pâte à tartiner par une préparation de chocolat et de pâte pralinée. Dans ce cas, il suffit d’hacher 45 g (1,5 onces) de chocolat noir et de verser 3 cuillères à soupe ou 45 g de crème chaude sur le chocolat pour préparer une ganache. Mélanger jusqu’à ce que la préparation soit homogène et ajouter ⅓ de tasse ou 90 g de pâte pralinée.

Et vous, quels sont les ingrédients que vous oubliez dans vos placards?

Qu’une seule…

Je n’en reviens pas, en consultant mon index des recettes, j’ai découvert qu’il y avait qu’une recette de brownie sur mon blog. N’est-ce pas incroyable quand on pense au nombre de recettes chocolatées que j’ai réalisées? Je multiplie les gâteaux au chocolat, les tartes aux pommes, les madeleines… mais pas les brownies. Il fallait bien remédier à la situation.

D’un autre côté, je dois bien reconnaître que j’aurais aimé continuer sur ma lancée des agrumes, mais les oranges que je réservais pour mon prochain dessert ont fini dans un plat salé. De plus, comme Pâques approche, il faut bien que je vous propose quelque chose un tant soit peu chocolaté pour rompre ce jeûne (si vous l’avez fait…). Je vous propose donc une recette de brownie au Nutella que j’ai trouvé dans le magazine Ricardo volume 9, numéro 3.

Brownie sans chocolat
Brownie au Nutella
Pour 16 personnes

½ tasse ou 60 g de farine
¼ de cuillère à thé de sel
2 oeufs
1 tasse ou 320 g de Nutella ou de tartinade aux noisettes
½ tasse ou 96 g de cassonade ou de sucre roux
1 cuillère à thé d’extrait de vanille
½ tasse ou 110 g de beurre non salé, fondu

Préchauffer le four à 165°C (325°F). Beurrer ou chemiser de papier parchemin un moule carré d’environ 20 cm (8 pouces) de côté.

Dans un bol, mélanger la farine et le sel.

Dans un second bol, fouetter les oeufs, le Nutella, la cassonade et l’extrait de vanille jusqu’à ce que la préparation soit homogène. Incorporer la préparation de farine en alternant avec le beurre fondu.

Verser la pâte dans le moule. Enfourner et cuire pendant 35 à 40 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre du brownie en ressorte avec quelques miettes et non totalement propre. Laisser refroidir dans le moule, démouler et découper en carrés. Servir tiède ou froid.

Alors pour Pâques que proposerez-vous : un dessert chocolaté, aux agrumes ou une autre idée?