Mot-clé : yogourt

Quoi dire…

Aujourd’hui, j’ai un peu de mal à me concentrer et je dois bien reconnaître que je ne sais quel sujet aborder. Je pourrais vous parler du match de soccer (football) entre l’Allemagne et le Brésil : un débâcle comme on en voit rarement (7-1) et une nation qui pleure sans doute encore… Cependant, je ne suis pas une amatrice de soccer et je me réjouis que le mondial tire à sa fin. L’événement « footballistique » ne me dérange pas plus que ça, mais je trouve qu’on en entend parler partout et beaucoup plus que les événements précédents. Trop, c’est trop, je sature du vert, jaune et bleu : vivement la finale!

Après ce « blabla », voici une recette de brioches aux framboises et au yogourt. J’ai pris cette recette chez Kim, Les aventures culinaires de Kiki.

Brioches aux framboises et au yogourt
Brioches aux framboises et au yogourt
Pour 8 grosses brioches

Pâte à brioches
½ tasse ou 125 g de lait
½ tasse ou 110 g de yogourt à la vanille*
1 oeuf
1 jaune d’oeuf
4 cuillères à soupe ou 55 g de beurre fondu
1 cuillère à thé de poudre de vanille** (facultatif)
¼ de tasse ou 50 g de sucre (vanillé si possible)
2 cuillères à thé de levure
3 tasses ou 385 g de farine
¾ de cuillère à thé de sel

Garniture
½ tasse ou 110 g de yogourt à la vanille*
2 tasses ou 340 g de framboises***
5 cuillères à soupe ou 70 g de sucre
1 cuillère à soupe de fécule de maïs ou de maïzena
1 cuillère à soupe d’eau froide

Glaçage****
1 tasse ou 160 g de sucre glace
2 cuillères à soupe de yogourt à la vanille*
2 cuillères à soupe ou 27 g de beurre non salé, tempéré
½ gousse de vanille

Pâte à brioches
Dans une casserole, chauffer légèrement le lait pour qu’il soit tiède, environ 37°C (98°F). Verser le lait dans le bol d’un robot sur socle*****. Ajouter le yogourt, l’oeuf, le jaune d’oeuf, le beurre fondu, la poudre de vanille et le sucre. Mélanger brièvement, juste pour que le mélange soit homogène. Incorporer la levure, la farine et le sel. Mélanger jusqu’à ce que la pâte commence à se former. Arrêter le robot et laisser reposer pendant 4 minutes.

Toujours à l’aide du robot, muni du crochet, pétrir la pâte pendant 6 à 8 minutes. La pâte doit être lisse et souple. Au besoin, ajouter de la farine ou un peu d’eau. Déposer la pâte dans un bol légèrement huilé, couvrir d’une pellicule plastique et réfrigérer environ 12 heures.

Garniture
Dans un chaudron, verser les framboises et le sucre. Porter à ébullition et laisser mijoter pendant 3 à 4 minutes. Délayer la fécule de maïs dans l’eau froide et l’ajouter à la préparation de fruits. Poursuivre la cuisson jusqu’à ce que la préparation épaississe. Retirer du feu et laisser tiédir. Verser la préparation dans un bol, couvrir et réfrigérer jusqu’à ce que la pâte soit prête à être façonnée.

Assemblage de brioches
Sortir la pâte du réfrigérateur et laisser tempérer pendant 20 à 30 minutes. Beurrer deux plaques de cuisson.

Sur un plan de travail légèrement enfariné, diviser la pâte en 8 parts égales. Façonner chaque portion de pâte en boule. Laisser reposer la pâte pendant 5 à 10 minutes. Aplatir les boules de pâte pour former des disques d’environ 12 cm (4¾ pouces) de diamètre où le centre est plus abaissé que les côtés pour former une cavité. Déposer les disques de pâtes sur les plaques de cuisson.

Garnir le centre de chaque brioche d’une cuillère à soupe de yogourt. Répartir sur le yogourt la préparation de framboises. Couvrir les deux plaques de cuisson de pellicule plastique et laisser lever la pâte pendant 2 heures ou jusqu’à ce que la pâte ait presque doublé de volume.

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Enfourner et cuire pendant 25 minutes ou jusqu’à ce que les brioches soient bien dorées. Laisser tiédir 5 minutes sur la plaque de cuisson avant de les déplacer sur une grille pour les laisser refroidir, environ 25 à 30 minutes.

Glaçage
Dans un bol, fouetter le beurre avec le sucre glace. Ajouter progressivement le yogourt. Couper la gousse de vanille en deux, gratter pour extraire les grains et les ajouter au glaçage. Verser le glaçage dans une poche à pâtisserie et décorer les brioches selon l’envie. Déguster avec gourmandise le jour même si possible.

*Il est possible d’utiliser un yogourt parfumé autrement : au café, au chocolat, à l’orange, etc.
**La poudre de vanille est simplement faite de gousses de vanilles séchées et réduites en poudre. Elle est très facile à réaliser et pour un meilleur résultat, utiliser un moulin à café pour moudre les gousses.
***Il est possible d’utiliser d’autres fruits : bleuets (myrtilles), cerises, fraises, etc. Adapter la quantité de sucre selon le fruit employé.
****J’ai omis le glaçage : j’ai même royalement oublié de le réaliser et il ne restait quelques brioches quand je m’en suis aperçu.
*****Vous pouvez également réaliser ces brioches sans robot culinaire.

Et vous, que pensez-vous de la Coupe du Monde?

Attention aux dates!

Mes activités boulangères étaient au point mort depuis de nombreuses semaines. Cette situation me déplaisant, je me suis décidée à remettre mes deux mains dans la pâte. J’ai choisi une recette qui me faisait de l’oeil et dont j’avais tous les ingrédients. Il ne me restait plus qu’à trouver une bonne dose de motivation et me voilà derrière mon comptoir de cuisine. Les choses s’organisent : la farine choit dans un bol, le sel la rejoint, le lait se réchauffe sur le doux feu, le sachet de levure prend place dans ma main et… je m’arrête. Un instant de bon sens me suggère de regarder la date de péremption et avec raison. Ma levure était périmée depuis déjà quelques mois. En inspectant ma réserve, je constate avec joie qu’un seul sachet était à l’agonie. J’ai pu poursuivre le reste de la recette sans encombre.

Le pain que je vous propose aujourd’hui est un naan parfumé avec de l’oignon frit. J’ai pris cette recette chez Kiki, Les aventures culinaires de Kiki.

Pain naan à l'oignon frit
Pain naan à l’oignon frit
Pour 6 pains

3 tasses ou 375 g de farine
1½ cuillère à thé de sel
⅔ de tasse ou 167 g de lait
⅓ de tasse ou 75 g de beurre non salé fondu*
2 cuillères à soupe ou 25 g de sucre
1 cuillère à soupe de levure
6 cuillères à soupe ou 94 g de yogourt nature
4 cuillères à soupe ou 20 g d’oignons frits ou d’oignons rissolés**

Verser le lait dans un chaudron et le chauffer légèrement : le lait doit être chaud au toucher tout en étant supportable. Ajouter la moitié du sucre et la levure. Laisser reposer pendant 5 à 10 minutes ou jusqu’à ce qu’une mousse se forme à la surface du lait.

À l’aide d’un mortier, réduire en poudre grossière les oignons frits (ou rissolés)***.

Dans un grand bol, mélanger la farine, le restant de sucre, le sel et la poudre d’oignons frits. Former un puits au centre des ingrédients secs et verser la préparation de lait ainsi que le beurre fondu. À l’aide d’une fourchette, mélanger en incorporant graduellement la préparation de farine aux ingrédients liquides. Ajouter le yogourt. Mélanger avec les mains jusqu’à ce que la pâte se tienne et forme une boule.

Enfariner légèrement un plan de travail et pétrir la pâte pendant 5 minutes ou jusqu’à ce que la pâte soit lisse et souple. Déposer la pâte dans un bol légèrement huilé, couvrir d’une pellicule plastique et laisser lever la pâte pendant 1 heure ou jusqu’à ce qu’elle ait doublé de volume.

Quand la pâte a doublé de volume, la transférer sur un plan de travail légèrement enfariné et pétrir pendant 1 minute. Remettre la pâte dans le bol, couvrir de nouveau d’une pellicule plastique et laisser lever pendant 30 minutes.

Déposer une plaque dans le four**** et préchauffer le four à 250°C (500°F).

Diviser la pâte en 6 portions égales. Façonner chaque portion de pâte en l’étirant avec les main pour obtenir des « larmes » d’environ 20 à 25 cm (8 à 10 pouces) de long.

Quand le four est bien chaud, déposer les larmes de pâte sur la plaque préchauffée et cuire les naans pendant 3 à 5 minutes. Les naans doivent gonfler et être bien dorés.

À la sortie du four, badigeonner les naans d’un peu de beurre ou de ghee (beurre clarifié) si désiré. Servir chaud ou froid. Les naans se conservent bien pendant trois à quatre jours.

*Vous pouvez également utiliser du beurre demi-sel.
**Les oignons frits ou oignons rissolés se trouve en général dans les épiceries asiatiques. Cependant en Suisse, on les trouve facilement au rayon des épices des Migros.
***Si vous n’avez pas de mortier, déposer les oignons dans un sac en plastique et écrasez-les à l’aide d’un rouleau à pâtisserie ou le fond d’une casserole.
****Vous pouvez également utiliser une pierre à pizza.

Et vous, quel est le dernier ingrédient qui a passé de vie à trépas dans votre cuisine?

Faire trempette…

Le premier août est révolu et j’ai pu réaliser tout ce que j’avais planifié. Évidemment, j’ai vu un peux trop grand et j’ai eu droit à des restes… D’un autre côté, mieux vaut en avoir trop que pas assez! Je manque encore un peu d’expérience pour être au point avec les quantités.

Au cours des prochaines semaines, je vais vous présenter les plats que j’ai préparés… et que j’ai pu photographier. Je commence par une trempette : j’adore les crudités et je ne conçois pas un buffet sans. J’ai pris cette recette chez Ricardo tirée de son magazine volume 1, numéro 1.

Trempette au basilic
Trempette à l’italienne
Pour 125 ml de sauce

1½ cuillère à soupe de tomates séchées dans l’huile,
  égouttées
½ oignon vert ou oignon nouveau
¼ de tasse ou 50 g de mayonnaise
2 cuillères à soupe de yogourt nature
2 cuillères à soupe de basilic frais ciselé
Poivre

Couper finement les tomates séchées et l’oignon vert (ou l’oignon nouveau).

Dans le bol d’un robot muni d’une lame en « s »*, verser les tomates séchées, l’oignon, la mayonnaise, le yogourt et le basilic. Réduire le tout en purée.

Poivrer au goût. Au besoin, ajouter un peu de mayonnaise pour assouplir la texture. Déguster avec des légumes.

*Plutôt qu’un robot culinaire muni d’une lame en « s », il est possible d’utiliser un mélangeur plongeant.

Et vous, aimez-vous les crudités?

Adieux mesdames les fraises…

Les fraises fraîches sont déjà entrain de disparaître des étalages à mon grand regret. Certes pour le reste de l’été, je trouverais encore quelques spécimens, mais elles ne sont pas aussi bonnes, contrairement aux fraises d’automne du Québec. Comme chaque été, j’ai l’impression de ne pas en avoir assez profité, pourtant je crois avoir vu passé au moins 20 kilos de ces trésors rouges dans ma cuisine.

Ce n’est pas parce qu’il n’y a presque plus de fraises ici que c’est la même chose ailleurs, alors je vous propose une de mes dernières réalisations avec des fraises : des shortcakes. Je n’avais jamais dégusté de shortcake réalisé avec un scone, je connaissais plutôt les versions avec une génoise ou un gâteau des anges, mais le résultat a séduit mes papilles et celle de mon chéri. La recette que je vous propose est celle de Patrice Demers. J’ai pris cette recette sur le site de l’Amoureuse des desserts, Itinéraires gourmands.

Shortcake revisité
Shortcakes aux fraises et au gingembre
Pour 7 personnes

Shortcakes
1 tasse ou 120 g de farine
7 cuillères à thé ou 20 g de sucre
1¾ de cuillère à thé ou 7 g de poudre à pâte
  ou de levure chimique
1 pincée de sel
3 cuillères à soupe ou 40 g de beurre non salé froid
⅓ de tasse moins ½ cuillère à soupe ou 75 g de crème
  à 35 % ou de crème entière
Le zeste d’un demi-citron
1 cuillère à soupe de gingembre confit coupé
  en petits morceaux*

Crémeux au yogourt
125 g (4,5 onces) de chocolat blanc
⅓ de tasse moins ½ cuillère à soupe ou 75 g de crème
  à 35 % ou de crème entière
½ tasse ou 110 g de yogourt de type méditerranéen**

Sirop
¼ de tasse ou 50 g de sucre
3½ cuillères à soupe ou 50 g d’eau
5 cuillères à thé ou 25 g de jus de citron

Fraises en quantité suffisante

Shortcakes
Dans un bol, mélanger la farine, le sucre, la poudre à pâte (ou la levure chimique), le sel et le zeste de citron. Ajouter le beurre et mélanger à l’aide des mains jusqu’à l’obtention d’une préparation sablonneuse. Incorporer la crème et le gingembre confit. Mélanger jusqu’à ce que la pâte se tienne et soit presque homogène.

Sur un plan de travail légèrement enfariné, abaisser la pâte sur une épaisseur de 2 cm (¾ de pouce). À l’aide d’un emporte-pièce rond de 5 cm (2 pouces) de diamètre, détailler les scones. Déposer les gâteaux sur une plaque de cuisson et réfrigérer pendant 30 minutes.

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Badigeonner le dessus des gâteaux avec de la crème et saupoudrer de sucre. Enfourner et cuire pendant 15 minutes ou jusqu’à que les shortcakes soient légèrement dorés.

Crémeux au yogourt
Hacher finement le chocolat blanc et le déposer dans un bol.

Dans un chaudron, porter la crème à ébullition. Dès les premiers bouillonnements, retirer la crème du feu et la verser sur le chocolat blanc. Laisser reposer pendant 1 minute. À l’aide d’un fouet, mélanger jusqu’à ce que la préparation soit homogène et lisse. Incorporer le yogourt. Couvrir d’une pellicule plastique et réfrigérer pendant au moins 8 heures.

Sirop
Dans un chaudron, verser le sucre, l’eau et le jus de citron. Porter à ébullition. Quand le mélange bout, retirer du feu et laisser totalement refroidir. Réserver au réfrigérateur.

Montage
Couper les fraises et les arroser avec le sirop. Réserver.

Couper le shortcakes en deux. Garnir une des moitiés du gâteau avec le crémeux au yogourt et des fraises. Couvrir avec la seconde moitié du gâteau et servir.

*Il est possible de mettre plus de gingembre confit selon votre envie.
**Un yogourt de type méditerranéen a une texture plus épaisse qu’un yogourt classique et contient habituellement 10 % de matière grasse.

Et vous, comment avez-vous cuisiné vos fraises cet été?

Initiation aux pancakes

Dernièrement, j’ai eu l’idée de me préparer des crêpes lorsque je suis seule… enfin, seule à manger des aliments solides. Je me suis attaqué à une recette de pancakes sans grande conviction : j’ai une préférence pour les crêpes fines et j’ai eu plusieurs déceptions avec les pancakes. Cette fois-là, j’ai découvert que j’aimais les pancakes : j’ai refait deux fois la recette… deux fois dans la même semaine!

La recette que je vous propose est tirée du livre de Patrice Demers, Les desserts de Patrice.

Pancakes santé
Pancakes au blé entier et au yogourt
Pour 6 pancakes

2 oeufs
1 tasse ou 230 g de yogourt méditerranéen*
2 cuillères à soupe ou 28 g de beurre non salé, fondu
1 tasse et 3 cuillères à soupe ou 145 g de farine de blé entier
½ cuillère à thé de bicarbonate de soude ou de sodium
½ cuillère à thé de sel
2 cuillères à soupe ou 25 g de cassonade ou de sucre roux
Beurre pour la cuisson

Dans un bol, fouetter les oeufs avec le yogourt et le beurre fondu.

Dans un autre bol, mélanger la farine, le bicarbonate de soude (ou de sodium), le sel et la cassonade (ou le sucre roux). Verser les ingrédients secs sur la préparation d’oeufs et mélanger jusqu’à ce que la préparation soit homogène.

Chauffer à feu modéré une poêle et la badigeonner légèrement de beurre. Verser un peu de pâte dans la poêle et laisser cuire jusqu’à ce que des bulles apparaissent à la surface.

Retourner le pancake et poursuivre la cuisson pendant 2 minutes. Procéder de la même manière pour cuire les autres pancakes. Servir avec du sirop d’érable, une compote de fruits ou des fruits frais.

*Il est possible de remplacer le yogourt par de la crème sure ou demi-crème acidulée. D’autre part, si vous désirez une pâte un peu plus fluide, remplacer 2 à 4 cuillères à soupe de yogourt par du lait.

Et vous, aimez-vous les pancakes?