Mot-clé : yogourt

Nettoyage de four…

Je ne sais pas quel type de cuisinier ou cuisinière vous êtes, mais moi, je fais parti des gens qui utilisent beaucoup son four. Et l’inconvénient de cuisiner autant avec un four? Le nettoyer! De manière général, je crois que nettoyer le four doit faire partie des tâches les plus… négligées? Déjà, ce n’est pas une tâche agréable (comme beaucoup de tâches ménagères), mais en prime, on y passe des heures pour qu’il soit de nouveau sale en quelques minutes… surtout lorsqu’on a prévu du magret de canard pour le souper! Ensuite vient le choix du produit nettoyant, un truc chimique du commerce ou un mélange bicarbonate de soude et de vinaigre? Le premier choix est toujours assez efficace, mais demande quand même de l’huile de coude. De plus, j’avoue que d’utiliser un produit aussi chimique dans le four commence à me perturber : on cuit des aliments dans un four! Oui, je rince bien mon four et je l’allume toujours assez fort pour « brûler » les résidus, mais est-ce assez? La seconde solution est plus intéressante, mais ce n’est pas magique et il faut aussi pas mal d’huile de coude. De plus, il existe plusieurs façons de faire, mais après avoir testé trois techniques, je peux vous dire que certaines sont plus efficaces que d’autres. J’ai trouvé cette méthode assez efficace, mais le grand secret pour un nettoyage facile et réussi avec peu d’effort est de nettoyer régulièrement son four ou le plus vite possible après un gros dégât!

Pour vous donner de l’énergie pour nettoyer le four ou pour une autre activité plus amusante, je vous propose une recette de galettes. Cette recette est tirée du livre Ces galettes dont tout le monde parle de Madame Labriski.

Galettes Chocogo
Galettes Chocogo
Pour 15 galettes

½ tasse ou 150 g de purée de dattes*
⅓ de tasse ou 100 g de yogourt nature
1 oeuf
1 cuillère à soupe d’extrait de vanille
½ cuillère à thé de bicarbonate de soude ou de sodium
1 cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
1 pincée de sel
1½ tasse ou 150 g de lait en poudre
¾ de tasse ou 75 g de cacao
2½ cuillères à soupe ou 25 g de poudre d’amandes
¼ de tasse ou 30 g de graines de lin, broyées
150 g (5 onces) de chocolat noir

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Hacher grossièrement le chocolat et réserver.

Dans un bol, mélanger la purée de dattes, le yogourt et l’oeuf. Ajouter ensuite l’extrait de vanille, le bicarbonate de soude, la poudre à pâte et le sel. Si voulu, attendre que le bicarbonate et la poudre à pâte commencent à mousser avant de bien mélanger. Incorporer le lait en poudre, le cacao, la poudre d’amandes, les graines de lin et le chocolat.

Sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin, déposer des grosses cuillères de pâte pour former les biscuits. Si désiré, ajouter quelques pépites de chocolat pour décorer les biscuits.

Enfourner et cuire pendant 15 minutes. Laisser tiédir et déguster avec plaisir.

*Pour réaliser de la purée de dattes, il faut 1 tasse ou 167 g de dattes séchées et dénoyautées ainsi que ⅔ de tasse moins 2 cuillères à soupe ou 136 g d’eau. La première méthode, consiste à laisser les dattes tremper dans l’eau pendant 24 heures et de les mixer à l’aide d’un pied-mélangeur. L’autre méthode, consiste à porter à ébullition l’eau et les dattes, puis de laisser mijoter jusqu’à ce que les dattes soient molles et se défassent. Utilisez la technique que vous préférez. Le surplus de purée de dattes peut être congelé.

Et vous, nettoyez-vous régulièrement votre four ou repoussez-vous cette tâche le plus possible?

Pauvre mixette…

Ma chère mixette,
Tu as été fort utile et bien apprécié pendant tes années de service. Tu as vaillamment remplacé ton prédécesseur qui a succombé face à une ganache trop dense… Quand je t’ai choisi, j’avais des doutes : les fixations de tes batteurs me semblaient peu fiable. Ce n’est pas non plus tes 16 vitesses qui m’ont fait craquer, mais ton câble rétractable et ta base plate qui me permettait de te déposer sur le plan de travail sans crainte. Toujours à la porté de ma main, tu m’as rendu service de nombreuses fois et tu as répondu présente pendant la préparation des paniers gourmands. Hélas, ma maladresse et ma fatigue à ce moment m’ont rendue gaffeuse et tu as malheureusement rencontré le sol à deux reprises. Pourtant, tu t’es relevée et tu as continué à cuisiner avec moi. C’est en préparant ce gâteau de Trois fois par jour que tu as montré des signes de faiblesse, mais tu as tenu le coups jusqu’à ce que la pâte soit assez fouettée. Te remplacer n’aura pas été facile…

Gâteau renversé chocolaté aux ananas
Gâteau renversé chocolaté aux ananas
Pour 8 personnes

Garniture
¼ de tasse ou 55 g de beurre non salé, tempéré
½ tasse ou 100 g de cassonade ou de sucre roux
8 tranches d’ananas*

Gâteau
½ tasse ou 110 g de beurre non salé, tempéré
½ tasse ou 100 g de cassonade ou de sucre roux
1 oeuf
½ tasse ou 125 g de yogourt nature
½ tasse ou g d’huile végétale
1 tasse ou 135 g de farine
½ tasse ou 52 g de cacao
1 cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
½ cuillère à thé de bicarbonate de soude ou de sodium
¼ de cuillère à thé de sel

Préchauffer le four à 190°C (375°F). Chemiser de papier parchemin le fond d’un moule rond de 23 cm (9 pouces) de diamètre.

Garniture
Dans un bol, fouetter le beurre et la cassonade jusqu’à ce que le mélange pâlisse. Étaler le mélange au fond du moule. Déposer des tranches d’ananas** sur le mélange de beurre et de cassonade. Couper les tranches d’ananas restantes en deux et les poser à la verticale sur les rebords du moule. Réserver.

Gâteau
Dans un bol, mélanger la farine, le cacao, la poudre à pâte, le bicarbonate de soude et le sel.

Dans un autre bol, fouetter le beurre et la cassonade jusqu’à ce que le mélange pâlisse. Incorporer l’oeuf et fouetter pendant 5 minutes.

Ajouter le yogourt et l’huile végétale. Incorporer délicatement la préparation de farine à l’aide d’une spatule. Verser la pâte sur les tranches d’ananas. Enfourner et cuire pendant 45 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre du gâteau en ressorte propre. Laisser tiédir 15 minutes avant de démouler. Déguster avec gourmandise.

*J’ai utilisé de l’ananas frais, mais vous pouvez opter pour de l’ananas en conserve.
**Vous pouvez également couper les rondelles en quatre et créer un autre motif.

Et vous, quel est le dernier appareil que vous avez fait trépasser?

Pas goûté une pomme…

Hier avec Mini-nous, j’ai été découvrir une fête de village : la fête de la pomme. Depuis que j’habite en Suisse, je n’ai pas souvenir d’avoir participé à ce genre d’événement. En rejoignant le coeur du village, j’ai été étonnée de voir autant de monde si tôt le matin. J’ai aussi eu l’impression d’aller au marché : j’ai reconnu certains commerçants que je croise lorsque je vais à mon marché. À surveiller Mini-nous qui s’amusait avec une cousine, je n’ai pas pensé une seconde à aller chercher une pomme ou une gourmandise en contenant. Pourtant, une tarte au jus de pomme m’avait intriguée.

Idéalement, je devrais vous présenter une recette contenant de la pomme, mais je vous propose plutôt une recette de boulettes suédoises. J’ai une recette de ce type sur le site, mais cette version avec de la dinde à un goût totalement différent. J’ai pris cette version à la dinde sur le site de Cuisine futée, parents pressés.

Boulettes suédoises à la dinde
Boulettes suédoises à la dinde
Pour 6 personnes

Boulettes
6 tranches de pain de seigle sans la croûte
½ de tasse ou 125 g de bouillon de poulet
¼ de tasse ou 60 g de yogourt grec nature
1 oeuf
½ cuillère à thé de piment de la Jamaïque
¼ de cuillère à thé de muscade moulue
450 g de dinde hachée*
1 cuillère à thé d’huile végétale

Sauce
2 cuillères à soupe de fécule de maïs
1½ tasse ou 375 g de bouillon de poulet
¼ de tasse ou 60 g de crème à cuisson
Sel et poivre
Aneth frais pour servir** (facultatif)

Boulettes
Préchauffer le four à 200°C (400°F).

Couper le pain de seigle en petits morceaux. Déposer le pain dans un bol et ajouter le bouillon de poulet. À l’aide d’une fourchette, défaire le pain dans le bouillon. Ajouter le yogourt grec, l’oeuf, le piment de la Jamaïque et la muscade. Poivrer généreusement et ajouter une pincée de sel. Incorporer la dinde hachée et bien mélanger.

Couvrir une plaque de papier d’aluminium et badigeonner la surface avec l’huile végétale. Avec la préparation de viande, façonner des petites boulettes, environ 24, et les déposer sur la plaque de cuisson. Enfourner et cuire pendant 20 minutes ou jusqu’à ce que les boulettes soient bien dorées.

Sauce
Délayer la fécule de maïs dans le bouillon de poulet et verser dans une poêle. Porter le mélange à ébullition. Ajouter la crème, une pincée de sel et poivrer. Laisser mijoter jusqu’à ce que la sauce épaississe. Déposer les boulettes cuites et les enrober de sauce. Servir sans attendre et saupoudrer d’aneth. Déguster avec plaisir.

*Il est possible de remplacer la dinde hachée par du poulet ou du porc haché.
**Vous pouvez également employer de l’aneth séché, mais le parfum sera moins présent.

Un peu ancien…

En parcourant mes archives photos, je suis tombée sur les photos d’un gâteau au citron. À ma grande surprise, je n’ai pas beaucoup de recettes de gâteau citronné sur mon blog, alors que j’ai une quantité étonnante de recettes de ce type. L’autre fait incroyable, c’est que j’ai pu retrouver exactement la recette que j’avais employée… J’ai fait ce gâteau, il y a presque 3 ans!

Bien que les souvenirs s’estompe, je sais que ce gâteau est déliceux et que j’avais craqué sur ce glaçage bien blanc. J’ai pris la recette du gâteau sur le site de Cuisine campagne. Pour le glaçage, j’ai opté pour une recette sur le blog d’Isabelle, Les goumandises d’Isa.

Gâteau au citron
Gâteau au citron
Pour 10 personnes

Gâteau
3 oeufs
1 tasse ou 200 g de sucre blond de canne*
½ tasse moins 2 cuillères à thé ou 100 g de beurre non salé
⅓ de tasse ou 80 g de yogourt nature**
2 citrons
2¼ tasses ou 280 g de farine***
2 cuillères à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
1 pincée de sel

Glaçage
1 tasse ou 160 g de sucre glace
1 citron

Gâteau
Préchauffer le four à 190°C (375°F). Chemiser de papier parchemin un moule rectangulaire d’environ 10 cm par 20 cm (4 pouces par 8 pouces)****.

Couper le beurre en morceaux et le déposer dans un chaudron. Faire fondre à feu doux. Quand le beurre est totalement fondu, le retirer du feu et le laisser tiédir.

Dans un bol, mélanger la farine, la poudre à pâte (ou la levure chimique) et le sel.

Laver bien les citrons. Prélever le zeste et l’ajouter au yogourt. Presser les fruits pour recueillir le jus.

Dans un autre bol, fouetter les oeufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Incorporer le yogourt avec les zestes, le beurre fondu et le jus des citrons. Verser en une seule fois les ingrédients secs, puis mélanger délicatement sans chercher à obtenir une pâte lisse.

Verser la pâte dans le moule et enfourner. Cuire pendant 45 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre du gâteau en ressorte propre. Laisser refroidir le gâteau avant de le démouler.

Glaçage
Presser le citron pour en recueillir le jus.

Dans un bol, verser le sucre glace. Ajouter le jus de citron et mélanger jusqu’à ce que la consistance soit lisse et homogène. Glacer le gâteau. Déguster avec gourmandise.

*J’ai utilisé du sucre blanc ce qui donne un gâteau avec une mie plutôt blanche.
**Vous pouvez employer un yogourt parfumé (vanille, citron, noix de coco, etc.).
***Si vous mesurez votre farine avec des tasses, n’oubliez pas de bien l’aérer ou de la tamiser avant de la mesurer.
****Vous pouvez également réaliser les gâteaux dans un moule à muffin comme moi. Le temps de cuisson sera plus court et variera à 17 à 25 minutes.

Il faut vraiment que je cuisine plus de trucs sucrés et surtout que je prenne des photos!

Une belle fin de semaine

Hier matin, j’ai livré mon gâteau. Avant le départ, j’étais un peu, beaucoup… énormément stressée. J’avais fait un personnage et ses doigts étaient très fragiles. Ils m’avaient même déjà causé des soucis quelques jours plus tôt. Juste avant le départ, je finalise quelques détails et là, un doigt devient mobile et un deuxième décide de suivre le mouvement. Le stress monte à une vitesse fulgurante, j’étais sur le point de préparer le gâteau pour le départ et ce petit contre temps me fait perdre mes moyens. J’ai les mains qui tremblent comme des feuilles (le truc normal quand je suis stressée), je dois réfléchir et agir rapidement. Bref, j’ai fait une petite réparation qui m’a semblé prendre une éternité, puis j’ai demandé les mains calmes (et très fiables) de mon chéri pour déplacer le personnage. Nous sommes arrivés à bon port sans autre encombre. La maman était très heureuse du résultat (pour mon plus grand plaisir) et le stress est retombé d’un coup me laissant dans un état de fatigue pour le reste de la journée qui fut pourtant bien agréable.

Aujourd’hui, je suis descendue à Genève pour un atelier sur les fleurs avec Mila Iquise. J’ai rencontré Mila lorsque de mon premier atelier sur la pâte à sucre. Elle débutait elle aussi et avait un grand intérêt (et l’a toujours) pour les fleurs en sucre. Elle a appris en autodidacte et au fil du temps, elle est devenue une véritable référence. Si vous vous intéressez aux fleurs en pâte à sucre, je vous encourage fortement à suivre un atelier avec Mila qui a toutes les qualités pour transmettre son savoir et sa passion. Et si ce n’est pas possible, je vous invite à vous procurer son magnifique livre : L’art exquis des fleurs en sucre.

Après ce long « bla bla », voici une recette de poulet Korma. J’ai pris cette recette sur le site de Trois fois par jour.

Poulet Korma
Poulet Korma
Pour 3 personnes

300 g de poitrines de poulet
¾ de tasse ou 180 g de yogourt nature
½ cuillère à thé de miel
1 cuillère à thé de garam masala
2 gousses d’ail, haché
1 cuillère à soupe de gingembre frais râpé
½ cuillère à thé de sel
1 cuillère à soupe d’huile végétale
1 oignon
2 cuillères à soupe de pâte de tomate
½ tasse ou 125 g de lait de coco
½ cuillère à soupe de farine* (facultatif)
Amandes ou noix de cajou au goût (facultatif)
Sel et poivre

Dans un bol, mélanger le yogourt, le miel, le garam masala, l’ail, le gingembre et la ½ cuillère à thé de sel. Poivrer au goût.

Découper les poitrines de poulet en dés et les ajouter à la marinade de yogourt. Bien mélanger et couvrir. Réfrigérer et laisser mariner pendant au moins 2 heures.

Hacher l’oignon. Verser l’huile dans la poêle et faire revenir l’oignon jusqu’à ce qu’il soit translucide. Saler et poivrer. Incorporer la pâte de tomate et bien mélanger.

Sortir le poulet dans la marinade du réfrigérateur. Verser le poulet et la marinade dans la poêle contenant l’oignon.

Délayer la farine dans le lait de coco et ajouter le tout dans la poêle. Porter à ébullition et laisser mijoter pendant 15 minutes ou jusqu’à ce que le poulet soit bien cuit**.

Servir avec du riz ou du pains naan et garnir d’amandes ou de noix de cajou. Déguster avec plaisir.

*J’ai ajouté la farine pour être certaine que le yogourt ne se sépare pas à la cuisson.
**Comme la marinade sert à la sauce, elle doit mijoter au minimum pendant 10 minutes pour des raisons de sécurité alimentaire.

Et vous, avez-vous eu une belle fin de semaine?