Mot-clé : williamine

L’autre…

Voilà les compagnons des Garibaldi : les brunsli! Pour ces biscuits, j’ai oublié par moment d’écrire le « r » et d’autre fois, le « s ». Il faut dire que ces biscuits se nomment également « bruns de Bâle ». Je ne sais pas pourquoi je me suis tant embrouillée avec ce nom. Même si j’avais les deux noms en tête, l’orthographe des mots reste similaire.

Pour cette recette, je vous propose deux méthodes pour les préparer ainsi que deux saveurs. Vous pouvez intervertir les méthodes à votre convenance. J’ai trouvé cette recette sur le site de Swissmilk.

Brunsli
Brunsli
Pour 60 biscuits de chaque couleur

Brunsli traditionnel
1½ tasses et 2 cuillères à soupe ou 250 g de poudre
  d’amandes
1½ tasses à soupe ou 250 g de poudre de noisettes
2 tasses ou 400 g de sucre
200 g (7 onces) de chocolat noir
¼ de tasse ou 35 g de farine
¼ de tasse ou 26 g de cacao en poudre
2 pincées de cannelle moulue
4 blancs d’oeufs
2 ou 3 cuillères à soupe de kirsch*

Brunsli blancs
3 tasses et 2 cuillères à soupe ou 500 g de poudre d’amandes
2 tasses ou 400 g de sucre
200 g (7 onces) de chocolat blanc
6 cuillère à soupe ou 52 g de farine
4 blancs d’oeufs
2 ou 3 cuillères à soupe de Williamine ou de whisky**

Sucre supplémentaire

Brunsli traditionnel
Dans un bol, mélanger la poudre d’amandes, la poudre de noisettes, le sucre, la farine, le cacao et la cannelle.

Hacher le chocolat noir et le déposer dans un bol. Au bain-marie, faire fondre le chocolat. Lorsque le chocolat est totalement fondu, retirer le bol du bain-marie et réserver.

Dans un autre bol, fouetter les blancs d’oeufs jusqu’à ce qu’ils forment des pics fermes. Incorporer le mélange de poudre d’amandes et de poudre de noisettes. Ajouter le chocolat fondu, puis le kirsch.

Sur un plan de travail saupoudré de sucre***, abaisser la pâte sur une épaisseur d’environ 1 cm (⅜ de pouce). Découper la pâte à l’aide d’un emporte-pièce ou d’un couteau. Déposer les biscuits sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin et laisser sécher à température ambiante pendant toute une nuit, soit environ 12 heures.

Brunsli blancs
Râper le chocolat blanc et le déposer dans un bol. Ajouter la poudre d’amandes, le sucre et la farine. Former un puits au centre des ingrédients et y verser les blancs d’oeufs ainsi que la Williamine. Mélanger le tout pour former une pâte qui se tient. Emballer dans une pellicule plastique et réfrigérer pendant au moins 1 heure.

Sur un plan de travail saupoudré de sucre***, abaisser la pâte sur une épaisseur d’environ 1 cm (⅜ de pouce). Découper la pâte à l’aide d’un emporte-pièce ou d’un couteau. Déposer les biscuits sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin et laisser sécher à température ambiante pendant toute une nuit, soit environ 12 heures.

Cuisson

Préchauffer le four à 220°C (430°F).

Enfourner une plaque de biscuits à la fois et cuire pendant 4 à 6 minutes. Si désiré, saupoudrer les biscuits de sucre. Déposer les biscuits sur une grille et les laisser totalement refroidir. Conserver dans une boîte qui ferme hermétiquement, ces biscuits peuvent se conserver 1 mois. Déguster avec gourmandise.

*Il est possible de remplacer le kirsch par un autre alcool ou de l’eau.
**Pour les brunsli blancs, il est également possible de remplacer l’alcool par de l’eau. Si vous utilisez de l’eau, ajouter un peu d’extrait de vanille ou des épices de votre choix à la pâte pour la parfumer.
***Il est possible d’abaisser la pâte entre deux feuilles de papier parchemin… c’est moins salissant de cette manière.

Et vous, connaissiez-vous les brunsli?