Mot-clé : vanille

Réminiscence

Pour le repas d’hier, j’ai eu une réminiscence d’une recette que je n’avais pas préparé depuis longtemps : des escalopes au cari et aux poires. Avec mon chéri, nous nous sommes demandés depuis combien de temps je n’avais pas cuisiné cette recette. Comme j’ai pris l’habitude de noter les repas dans un tableau, j’ai pu faire une petite recherche : il y avait presque 1 ans que je n’avais pas proposé ce plat! Par la même occasion, j’ai vérifié la dernière fois que j’ai préparé de la lasagne… Mon chéri m’en réclame et il a raison. Ça fait plus de 7 mois que je n’en ai pas fait!

Pour rester dans les recettes qui datent, je vous propose une tarte aux poires et aux marrons que j’ai préparé à l’an dernier. Je ne l’ai pas publié avant, car je trouve que c’est une belle recette d’automne et qu’elle mérite d’être mis à l’avant à cette saison. La recette vient du magazine Coop du 20 novembre 2018.

Tarte aux poires et aux marrons
Tarte aux poires et aux marrons
Pour 8 personnes

1 pâte feuilletée ou brisée
⅓ de tasse et 1½ cuillère à thé ou 80 g de beurre non salé
⅓ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 80 g de sucre
1 pincée de sel
2 oeufs
¾ de tasse ou 220 g de purée de marrons*
¼ de cuillère à thé de poudre de vanille**
¾ de tasse et 1½ cuillère à soupe ou 100 g de poudre
  d’amandes
3 poires
½ cuillère à soupe de sucre

Sur un plan de travail légèrement enfariné, abaisser la pâte feuilletée et le foncer dans un moule à tarte d’environ 23 cm (9 pouces) de diamètre. Réserver au réfrigérateur.

Préchauffer le four à 200°C (400°F).

Dans un bol, mélanger le beurre avec le sucre (⅓ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 80 g) et le sel. Incorporer les oeufs et fouetter le mélange pour le faire blanchir. Ajouter la purée de marrons, la vanille et la poudre d’amandes. Réserver.

Éplucher, épépiner et couper les poires en lamelles.

Étaler la préparation à la purée de marrons dans la pâte à tarte. Disposer les lamelles de poires sur la garniture et saupoudrer de sucre. Enfourner et cuire pendant 40 minutes ou jusqu’à ce que la garniture soit bien dorée. Laisser tiédir et déguster avec gourmandise.

*Le purée de marrons n’est pas sucrée. Si comme moi, vous avez de la difficulté à en trouver, il suffit de la préparer. J’ai cuit des marrons surgelés dans de l’eau légèrement salée. Quand l’eau bout, comptez 15 à 18 minutes ou jusqu’à ce que les marrons soient tendres. Égoutter les marrons en conservant au moins 1 tasse ou 250 g d’eau de cuisson. Mixer les marrons à l’aide d’un robot muni d’une lame en « s », d’un pied-mélangeur ou autre. Ajoutez de l’eau de cuisson au besoin pour facilité le mixage et pour obtenir une purée bien lisse. Conserver au réfrigérateur pendant 2 ou 3 jours ou congeler.
**La poudre de vanille, c’est la gousse de vanille qui a été moulu. Si vous n’en avez pas, remplacez-la par ½ cuillère à thé d’extrait de vanille ou par ¼ de cuillère à thé d’une épice moulue de votre choix (cannelle, cardamome, gingembre, etc.).

Chocolat réconfort…

Aujourd’hui, ce n’est pas la meilleure des journées. Je n’ai pas trop envie de réfléchir, le programme de la journée aura été bien chamboulé et j’aurais probablement besoin de prendre l’air. Dans ces moments, le mot « chocolat » me vient en tête.

Actuellement, je n’ai pas nécessairement envie de manger du chocolat, mais quand je pense à ce que je veux vous présenter, je me dis qu’une recette qui contient de chocolat à quelque chose de réconfortant. Je vous propose donc un brownie au Oréo. J’ai pris cette recette sur le site de Dessert for two.

Brownie au Oréo
Brownie au Oréo
Pour 8 personnes

2 cuillères à soupe ou 28 g de beurre non salé
57 g (2 onces) de chocolat noir
7 cuillères à soupe ou 88 g de sucre
1 oeuf
1 cuillère à thé d’extrait de vanille
¼ de tasse ou 35 g de farine
¼ de cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
2 cuillères à soupe ou 30 g de lait
1 pincée de sel
6 biscuits Oréo*

Préchauffer le four à 180°C (350°F). Beurrer et chemiser le fond de papier parchemin un moule rectangulaire d’environ 10 cm par 20 cm (4 pouces par 8 pouces).

Dans un bol, mélanger la farine, la poudre à pâte et le sel. Réserver.

Hacher le chocolat et le déposer dans le bol d’un bain-marie avec le beurre. Faire fondre** le chocolat au bain-marie. Quand le mélange est bien lisse, retirer du bain-marie.

Incorporer le sucre et l’extrait de vanille. Laisser tiédir 3 à 5 minutes, puis ajouter l’oeuf. Ajouter la préparation de farine, bien mélanger puis incorporer le lait.

Verser la pâte dans le moule. Répartir les Oréo sur la pâte à brownie. Enfourner et cuire pendant 20 minutes. Laisser tiédir 5 minutes, puis démouler. Laisser totalement refroidir. Déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez utiliser des Oréo classiques, d’un autre parfum, d’autres biscuits ou pourquoi pas une plaque de chocolat concassée?
**Il est possible de faire fondre ces éléments au four à micro-ondes.

J’ai essayé une nouvelle recette aujourd’hui et j’ai royalement oublié de prendre des photos!

Quelque chose qui soit différent…

Ma belle-mère m’a offert des pommes gravenstein qui sont des plus agréables pour cuisiner : elles deviennent fondantes à la cuisson sans pour autant se transformer en compote. À la maison dès qu’il y a des pommes, on me réclame une tarte! J’ai déjà pas mal de recettes sur mon blog et j’avais envie d’essayer quelque chose de nouveau. J’ai fouillé un peu dans mes archives avant de tomber sur une recette cuite à la poêle. Cette recette aura patienté des années avant d’être testée…

Je vous propose donc une recette de gâteau aux pommes à la poêle qui se prépare en peu de temps et qui est des plus délicieuse. J’ai pris cette recette sur le blog Le plaisir de gourmandise.

Gâteau aux pommes à la poêle
Gâteau aux pommes à la poêle
Pour 6 à 8 personnes

2 oeufs
⅔ de tasse ou 100 g de farine
6½ cuillères à soupe ou 60 g de fécule de maïs
  ou de maïzena
1 cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
⅓ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 100 g d’eau
¾ de tasse ou 150 g de sucre
3½ cuillères à soupe ou 50 g de beurre non salé
3 pommes
1 cuillère à thé d’extrait de vanille*
1 pincée de sel

Éplucher, épépiner et couper en dés les pommes. Déposer les pommes dans un bol et ajouter ½ tasse ou 100 g de sucre. Réserver.

Dans un bol, mélanger la farine, la fécule de maïs, la poudre à pâte, le sel, les oeufs, l’eau et l’extrait de vanille.

Dans une poêle anti-adhésive d’environ 20 cm (8 pouces) de diamètre, faire fondre le beurre. Ajouter les pommes enrobées de sucre. Cuire jusqu’à ce que les pommes soient tendres.

Verser la pâte à gâteau sur les pommes, couvrir et cuire pendant 5 minutes à feu moyen. Après ce temps, renverser le gâteau sur une assiette. Saupoudrer la moitié du sucre restant dans la poêle et glisser le gâteau dans la poêle (la face non cuite vers le bas). Saupoudrer le dessus du gâteau avec le sucre restant. Cuire pendant 5 minutes.

Quand le gâteau est cuit, le glisser sur une assiette de présentation. Déguster avec plaisir chaud, tiède ou froid.

*Vous pouvez remplacer l’extrait de vanille par de la cannelle moulue, de la cardamome, des zestes d’agrumes, etc.

Je me demande s’il reste encore quelques gravenstein chez mes beaux-parents…

Caramel… un jour?

S’il y a un produit que je n’aurais jamais cru acheter, c’est de l’extrait de caramel! La plupart des recettes demandent un caramel liquide ou qui se tartine, alors j’en prépare au besoin : j’ai toujours les ingrédients sous la main. En prime, je n’ai pas des grands amateurs de caramel à la maison. Alors, pourquoi cet achat? C’est simple : les recettes de Madame Labriski. Il m’est arrivée à quelques reprises de vouloir tester une recette de Madame Labriski qui contenait cet ingrédient inhabituel. Pourtant, quand j’ai voulu essayer une recette de son livre rouge, je n’en ai pas eu besoin!

Encore une fois, j’ai opté pour une recette de biscuits chocolatés… J’avoue, j’ai préparé ces biscuits pour être certaine que Mini-nous mange quelque chose lors de son excursion avec l’école! Pour la recette, elle est tirée du livre Bye-bye sucre raffiné, bonjour purée de dattes! de Madame Labriski.

Biscuits « Duchocolàlà »
Biscuits « Duchocolàlà »
Pour 18 biscuits

½ tasse ou 150 g de purée de dattes*
½ tasse ou 125 g de compote de pommes non sucrée
¼ de tasse ou 62 g de lait ou de boisson végétale
2 cuillères à thé d’extrait de vanille
2 cuillères à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
1 cuillère à soupe de vinaigre
1 pincée de sel
½ tasse et ½ cuillère à soupe ou 75 g de farine
½ tasse ou 52 g de cacao
2 cuillères à soupe de graines de chia
⅔ de tasse ou 100 g de pépites de chocolat
¼ de tasse ou 35 g de grués de cacao

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Dans un bol, mélanger la purée de dattes, la compote de pommes, le lait, l’extrait de vanille, la poudre à pâte, le vinaigre et le sel. Incorporer la farine, le cacao, les graines de chia, les pépites de chocolat et les grués de cacao.

Sur une plaque de cuisson tapissée de papier parchemin, déposer environ 2 cuillères à soupe de pâte pour créer chaque biscuit. Enfourner et cuire environ 15 minutes. Laisser totalement refroidir avant de déguster avec gourmandise.

*Pour réaliser de la purée de dattes, il faut 1 tasse ou 167 g de dattes séchées et dénoyautées ainsi que ⅔ de tasse moins 2 cuillères à soupe ou 136 g d’eau. La première méthode, consiste à laisser les dattes tremper dans l’eau pendant 24 heures et de les mixer à l’aide d’un pied-mélangeur. L’autre méthode, consiste à porter à ébullition l’eau et les dattes, puis de laisser mijoter jusqu’à ce que les dattes soient molles et se défassent. Utilisez la technique que vous préférez. Le surplus de purée de dattes peut être congelé.

La prochaine fois, il faut que je réalise des biscuits avec de l’extrait de caramel!

Une brique… ou pas

À la fin du mois de mai, j’ai acheté plusieurs romans : un peu sur un coup de tête, mais aussi parce que je venais d’en dévorer un. La semaine dernière, j’ai fini un ouvrage qui trainait depuis un bon moment sur ma table de chevet et au moment d’en choisir un nouveau, j’ai opté pour le plus volumineux. Avec 800 pages, je me suis dit que ce serait un roman parfait pour les vacances. Par contre ce que je n’avais pas anticipé, c’est que j’approcherais de la moitié du livre bien avant le début des vacances.

Dans un autre ordre d’idée, je poursuis avec une recette qui ne contient pas de fraises cette semaine, mais elle accompagne très bien ces fruits. Je vous propose donc un gâteau à la vanille inspiré de celui de Pierre Hermé. J’ai pris cette recette sur le site de Anne-Sophie, Fashion Cooking. Pour le glaçage, j’ai opté pour une recette, légèrement modifiée, de Marilou… toujours tiré de son merveilleux livre Desserts!

Gâteau à la vanille selon Pierre Hermé
Gâteau à la vanille selon Pierre Hermé
Pour 10 à 12 personnes

Gâteau
5 cuillères à thé ou 25 g de lait
1½ gousse de vanille
¾ de tase ou 170 g de beurre
¾ de tasse ou 125 g de sucre glace
1⅓ tasse et 1 cuillère à soupe ou 170 g de poudre d’amandes
1 pincée de fleur de sel
3 jaunes d’oeufs
3 blancs d’oeufs
1 oeuf
3 cuillères à soupe ou 40 g de sucre
½ tasse et 1 cuillère à soupe ou 80 g de farine

Sirop
¼ de tasse ou 50 g de sucre
½ tasse ou 125 g d’eau
3 cuillères à soupe de rhum
½ gousse de vanille

Glaçage
⅓ de tasse ou 83 g de crème à fouetter ou entière
1 cuillère à soupe de beurre non salé
1 cuillère à soupe de miel
½ gousse de vanille
200 g (7 onces) de chocolat blanc
¼ de tasse ou 40 g d’amandes entières

Gâteau
Dans une casserole, verser le lait et ajouter les gousses de vanilles fendues en deux ainsi que les grains grattées. Porter à ébullition. Dès que le lait frémit, retirer du feu, couvrir et laisser reposer pendant au moins 30 minutes.

Préchauffer le four à 170°C (340°F). Beurrer et chemiser le fond d’un moule rectangulaire d’environ 10 cm par 24 cm (4 pouces par 9 pouces) de papier parchemin.

Dans un bol, fouetter le beurre avec le sucre glace jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajouter la poudre d’amandes, puis les jaunes d’oeufs, l’oeuf, le sel et le lait débarrassé des gousses de vanille.

Dans un autre bol, fouetter les blancs d’oeufs pour les monter en neige. Quand les blancs d’oeufs sont mousseux, ajouter graduellement le sucre. Incorporer délicatement les blancs d’oeufs à la préparation à base de beurre. Tamiser la farine au-dessus de la pâte et mélanger brièvement. Verser la pâte dans le moule préparé. Enfourner et cuire pendant 10 minutes.

Tremper la lame d’un couteau dans du beurre fondu et inciser le gâteau sur toute sa longueur à environ 1 cm de de profondeur. Baisser la température du four à 160°C (325°F) et poursuivre la cuisson pendant 30 minutes ou jusqu’à ce que cure-dent inséré au centre du gâteau en ressorte propre. Sortir le gâteau du four et laisser tiédir sans démouler.

Sirop
Dès que le gâteau est sortie du four, préparer le sirop. Dans une casserole, verser l’eau, le sucre et la demi-gousse de vanille avec les grains grattés. Porter à ébullition et laisser mijoter le temps que le sucre soit totalement dissous. Retirer du feu et ajouter le rhum. À l’aide d’un pinceau, badigeonner le gâteau du sirop jusqu’à ce que le gâteau n’absorbe plus le liquide. Laisser le gâteau reposer pendant 20 minutes, puis le démouler.

Glaçage
Hacher grossièrement les amandes. Hacher le chocolat blanc et le déposer dans un bol.

Dans une casserole, verser la crème, le miel et le beurre. Ajouter les grains de la gousse de vanille grattés. Porter à ébullition. Dès que le mélange bout, retirer du feu et verser sur le chocolat blanc. Laisser reposer 1 minute puis mélanger jusqu’à que la texture soit lisse et brillante. Ajouter les amandes et verser le glaçage sur le gâteau. Laisser le glaçage figer avant de servir. Déguster avec gourmandise.

Et vous, vos lectures sont-elles volumineuses?