Mot-clé : thym

À un mètre près…

Hier, nous avons profité de la belle journée pour nous occuper de l’extérieur : autrement dit, planter le 2e pommier et désherber. Je vous laisse deviner ce qui nous a pris le moins de temps! Mon chéri a fait un beau travail sur la pelouse et à même eu le temps de passer la tondeuse. Moi, je me suis attaqué à une des deux plates-bandes et j’y ai passé une bonne partie de l’après-midi et il me reste encore 1 mètre à désherber pour que ce soit fini avant d’attaque la suivante. D’un côté, je suis contente d’avoir commencé et d’avoir bien progressé : c’est la pire des deux plates-bandes. D’un autre côté, ce mètre m’agace : il n’est reste pas beaucoup même si ce petit mètre va demander du temps. Dans le meilleur des mondes, j’aurais pu le terminer aujourd’hui, mais dame Nature a préféré la pluie… et moi, j’ai préféré la lecture au jardinage.

Pour mettre du soleil dans votre journée, je vous propose une recette de burger croustillant au poulet. J’ai pris cette recette sur le site Savourer de Geneviève O’Gleman.

Burger au poulet croustillant
Burger au poulet croustillant
Pour 4 personnes

½ citron
½ tasse ou 125 g de yogourt grec nature
1 cuillère à soupe de moutarde de Dijon
1½ tasse ou 90 g de flocons de maïs (style Corn Flakes)
½ tasse ou 60 g de chapelure
½ cuillère à thé d’herbes séchés (basilic, origan, thym, etc.)
400 g de poitrines de poulet
Poivre
4 pain hamburger

Préchauffer le four à 200°C (400°F).

Dans un bol, zester et presser le demi-citron. Ajouter le yogourt et la moutarde. Poivrer généreusement et mélanger.

Dans un autre bol, émietter les flocons de maïs. Mélanger avec la chapelure et les herbes séchées.

Couper les poitrines de poulet en deux sur l’épaisseur pour obtenir des escalopes. Déposer les escalopes dans la préparation de yogourt.

Retirer l’excédent de yogourt des escalopes et les enrober de chapelure. Déposer les escalopes sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Enfourner et cuire pendant 30 minutes ou jusqu’à ce que les escalopes soient dorées. Ajouter les pains hamburger sur la plaque de cuisson pendant les 5 dernières minutes de cuisson.

Assembler et garnir selon l’envie les pains hamburgers. Déguster avec plaisir.

Et vous, est-ce que les mauvaises herbes ont pris place dans votre environnement?

Reprendre le chemin des habitudes…

Avant les fêtes, j’avais préparé plusieurs articles en avance… chose que je fais assez rarement, alors ça me fait tout drôle de de reprendre le rythme de mes articles. Pour mes paniers gourmands de 2018, il me reste une recette à vous présenter, mais je vais attendre mercredi. Aujourd’hui, j’ai plutôt envie d’opter pour une recette simple.

Je pensais vous proposer une recette de marinade, mais je viens de me rendre compte qu’une très similaire est déjà sur mon blog. Alors plutôt que de me répéter, je vais vous présenter une recette à la mijoteuse. Cette recette est extraite du livre Mijoteuse, les meilleures recettes au monde de Caty Bérubé.

Filet de porc moutarde et miel à la mijoteuse
Filet de porc moutarde et miel à la mijoteuse
Pour 4 personnes

1 filet de porc d’environ 450 g
1 cuillère à soupe d’huile d’olive
⅓ de tasse ou 83 g de bouillon de poulet
3 échalotes
¼ de tasse ou g de miel
2 cuillères à soupe de moutarde à l’ancienne
1 cuillère à soupe de sauce Worcestershire
2 gousses d’ail
½ cuillère à thé de thym séché
1 cuillère à soupe de fécule de maïs ou de maïzena
Sel et poivre

Hacher les échalotes et l’ail.

Dans une poêle, verser l’huile et la chauffer. Quand le corps gras est bien chaud, saisir le filet de porc pendant de 4 à 5 minutes de chaque côté. Saler et poivrer la viande. Retirer du feu et laisser tiédir.

Dans un bol, mélanger le bouillon de poulet avec les échalotes, le miel, la moutarde, la sauce Worcestershire, l’ail et le thym. Ajouter le filet de porc et laisser mariner si désiré*.

Verser le tout dans le mijoteuse et cuire à basse température pendant 4 heures.

Délayer la fécule de maïs dans un peu d’eau et verser dans la mijoteuse. Couvrir et poursuivre la cuisson pendant 15 minutes. Trancher le filet de porc et servir. Déguster avec plaisir.

*À cette étape, verser le tout dans un grand sac refermable, retirer le plus d’air possible et congeler. La veille, laissez décongeler la préparation au réfrigérateur et verser le tout dans la mijoteuse pour poursuivre la recette.

À mercredi!

Enfin décembre!

Je me réjouis de commencer ce mois de décembre. J’avoue que j’étais impatiente d’entamer ce mois et de pouvoir parler des fêtes. Je trouve qu’on entend parler de Noël de plus en plus tôt et que l’on oublie le mois de novembre. Novembre n’est pas qu’un mois de plus pour penser aux fêtes, mais aussi une période pour profiter de la fin de l’automne et de l’arrivée de la neige dans certains lieux. C’est pourquoi vous n’entendez pas parler de Noël sur mon blog avant le 1er décembre.

Pourtant, j’espère bien réussir à vous préparer un calendrier de l’Avent, mais ce n’est pas pour cette fois. J’ai quand même pris le temps d’en réaliser un pour Mini-nous en me basant sur cette image. Je suis tombée sous le charme de ces petites montagnes en carton. Par contre, au moment où je l’ai réalisé, impossible de trouver un gabarit et j’ai passé beaucoup plus de temps que je l’espérais pour le concrétiser. Si l’idée vous plaît, je viens de trouver ce gabarit. Pour autant, je ne vous oublie pas et je pense publier un peu plus d’articles que de coutume.

En attendant, je vous propose une recette de poitrine de veau qui est parfaite pour recevoir et découvrir cette pièce de viande. J’ai pris cette recette dans le magazine de Ricardo volume 10, numéro 8.

Roulé de veau braisé
Roulé de veau braisé
Pour 4 à 6 personnes

700 g de flanc ou de poitrine de veau désossé
¼ de cuillère à thé de romarin frais ciselé
¼ de cuillère à thé de thym frais ciselé
¼ de cuillère à thé d’origan frais ciselé*
1 gousse d’ail
2 cuillères à soupe d’huile d’olive
1 oignon
½ tasse ou 125 g de vin blanc
½ tasse ou 125 g de bouillon de poulet**
Sel et poivre

Préchauffer le four à 150°C (300°F).

Hacher l’ail et l’oignon. Déposer l’ail dans un bol et y ajouter le romarin, le thym et l’origan.

Sur un plan de travail, déposer la poitrine de porc à plat en plaçant le côté gras en-dessous. Répartir le mélange d’ail et d’herbes. Saler et poivrer. Rouler la poitrine sur elle-même en serrant bien et attacher à l’aide de ficelle de boucher.

Dans une grande casserole allant au four ou une cocotte, verser l’huile et la chauffer. Quand le corps gras est bien chaud, dorer le roulé sur tous les côtés. Saler et poivrer. Retirer la viande de la casserole et la réserver sur une assiette.

Dans la même casserole, faire revenir l’oignon jusqu’à ce qu’il soit tendre. Saler et poivrer. Déglacer avec le vin et laisser mijoter pendant 1 minute.

Remettre la viande dans la casserole et ajouter le bouillon de poulet. Couvrir et enfourner pendant 3 heures ou jusqu’à ce que la viande soit très tendre. Au besoin, ajouter un peu d’eau pendant la cuisson. Il devrait toujours y avoir 2,5 cm (1 pouce) de liquide dans le fond de la casserole.

Trancher le roulé et servir avec le jus de cuisson dégraissé. Déguster avec plaisir.

*Personnellement, je préfère utiliser de l’origan séché.
**Vous pouvez remplacer le bouillon par de l’eau tout simplement.

Et vous, avez-vous un calendrier de l’Avent?

Plein de voitures…

Hier, Mini-nous participait à un anniversaire qui avait lieu près d’une zone commerciale assez achalandée. Il y avait bien longtemps que je n’étais pas aller un samedi après-midi dans ce lieu. J’ai eu de la chance de trouver une place de stationnement près de l’établissement : il y avait des fils de voitures à perte de vue! Une fois stationnée, j’ai quand même profité d’être sur place pour effectuer quelques courses en me déplaçant à pieds… et avec raison. J’ai visité tous les commerces que je voulais sans avoir de soucis pour circuler entre les commerces. Il y avait bien longtemps que je n’avais pas vue autant de voitures dans les rues. Est-ce qu’il y a toujours autant de voiture le samedi? J’en doute, je crois plutôt que le weekend du « Black Friday » explique ce phénomène.

Pour aujourd’hui, je vous propose un petit braisé. Cette recette est tirée du magazine Ricardo volume 6, numéro 1.

Jarrets de veau braisés dans le porto
Jarrets de veau braisés dans le porto
Pour 3 personnes

3 tranches de jarrets de veau, environ 700 à 900 g
Farine en quantité suffisante
1½ cuillère à soupe d’huile d’olive
¾ de tasse ou 185 g de carottes coupées en dés
¾ de tasse ou 185 g de céleri branche coupées en dés
1 oignon
1 gousse d’ail
½ cuillère à soupe de miel
1 tasse ou 250 g de porto
2 branches de thym frais
Sel et poivre

Préchauffer le four à 140°C (275°F).

Saler et poivrer les jarrets de veau, puis les enfariner. Hacher l’oignon et l’ail.

Verser l’huile dans une casserole et la faire chauffer. Quand le corps gras est bien chaud, dorer les jarrets de tous les côtés. Retirer de la casserole les jarrets une fois qu’ils sont bien dorés.

Dans la même casserole, faire revenir l’oignon, l’ail, les carottes et le céleri jusqu’à ce qu’ils soient tendres. Ajouter le miel et déglacer avec le porto. Remettre la viande dans la casserole et ajouter le thym. Porter à ébullition.

Quand le porto bout, couvrir la casserole et enfourner pendant 2 heures ou jusqu’à ce que la viande se détache facilement. Servir et déguster avec plaisir.

Et vous, avez-vous osé approcher les magasins en fin de semaine?

Extérieur, fait…

Et oui, alors que l’automne est bien entamé, nous venons de terminer les préambules de l’aménagement extérieur. Pour la suite, nous attendrons le printemps pour ajouter des plantes et remettre à niveau les dalles qui bougeront certainement pendant l’hiver. Nous avons également assemblé le barbecue! Il y a un moment qu’il patientait dans le garage, mais nous attendions que la pelouse soit semée, ait également poussé et que les dalles soient installées. Bref, nous l’avons inauguré ce samedi pour le plus grand plaisir de nos papilles. Je crois que j’aurais des tonnes de dossiers barbecues à redécouvrir pour enfin essayer certaines recettes.

En attendant, je vous propose une recette de brochettes de porc qui aurait pu être cuite sur le barbecue. J’ai pris cette recette dans le magazine Ricardo volume 14, numéro 15.

Brochettes de porc frotté aux épices
Brochettes de porc frotté aux épices
Pour 3 personnes

½ cuillère à thé de poudre d’ail
½ cuillère à thé de flocons de piment broyé
½ cuillère à thé d’origan séché
¼ de cuillère à thé de cumin moulu*
¼ de cuillère à thé de sel de céleri**
¼ de cuillère à thé de thym séché
¼ de cuillère à thé de sel
300 g de longe de porc ou de filet de porc
1 cuillère à soupe d’huile d’olive

Dans un grand bol, mélanger la poudre d’ail, les flocons de piment, l’origan, le cumin, le sel de céleri, le thym et le sel.

Couper la longe de porc en cubes de taille similaire. Déposer les cubes de viandes dans le mélange d’épices. Laisser macérer pendant 15 minutes ou couvrir et réfrigérer pendant toute une nuit.

Rincer sous l’eau froide les piques à brochette en bois pour éviter qu’ils brûlent durant la cuisson. Verser la moitié de l’huile d’olive sur la viande et mélanger avant de les enfiler sur les piques à brochettes.

Dans une poêle, verser le restant d’huile et la chauffer. Quand le corps gras est bien chaud, déposer les brochettes de porc et cuire environ 4 à 5 minutes de chaque côté. Servir et déguster avec plaisir.

*Si vous n’aimez pas trop le cumin, il est possible de le remplacer par de la coriandre moulue.
**Si votre armoire à épices ne contient pas de sel de céleri, remplacez-le par un sel aux herbes.

Et vous, est-ce que votre barbecue est encore en activité?