Mot-clé : sirop de maïs

Une dernière fraise?

Encore une fois, je vais vous proposer une recette avec des fraises. La logique voudrait que j’enchaine avec des recettes contenant des framboises ou des bleuets (myrtilles), mais c’est peu probable. J’ai bien un framboisier dans le jardin même si ses fruits ne sont pas des plus populaire à la maison. Pourquoi un seul plant? La réponse est simple : j’aime les framboises qui sont douces et où l’on sent peu leur pépin, mais ne connaissant rien aux variétés de framboisiers, j’ai préféré prendre qu’un plant pour voir si la variété me plaisait avant d’en planter plus.

Voici donc pour un moment, ma dernière proposition avec des fraises : une tarte aux fraises et à la pistache. J’ai pris cette recette sur le blog de Anne-Sophie, Fashion Cooking.

Tarte aux fraises et à la pistache style « Fantastik »
Tarte aux fraises et à la pistache style « Fantastik »
Pour 8 personnes

Ganache montée à la pistache
1 cuillère à thé de gélatine en poudre ou 1 feuille
  de gélatine (2 g)
¾ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 200 g de crème à fouetter
  ou entière
60 g (2 onces) de chocolat blanc
1¼ cuillère à thé ou 16 g de pâte de pistache
1 pincée de fleur de sel

Confit de fraise
1 tasse et 2 cuillères à soupe ou 200 g de fraises
1 cuillère à soupe ou 20 g de sirop de maïs ou de glucose
1 cuillère à thé de gélatine en poudre ou 1 feuille
  de gélatine (2 g)*

Pistaches caramélisées à la fleur de sel
2 cuillères à soupe ou 30 g d’eau
2½ cuillères à soupe ou 30 g de sucre
3 cuillères à soupe ou 30 g de pistaches
1 pincée de fleur de sel
1½ cuillère à thé ou 6 g de beurre non salé

Pâte sablée**
½ tasse moins 1½ cuillère à soupe ou 90 g de beurre n
  on salé, tempéré
3½ cuillères à soupe ou 35 g de sucre glace
½ tasse et 1 cuillère à soupe ou 80 g de farine
1 pincée de fleur de sel

Biscuit trocadéro pistache
⅓ de tasse ou 55 g de sucre glace
2½ cuillères à soupe ou 25 g de pistaches finement
  concassées
2¾ cuillères à thé ou 8 g de fécule de maïs ou de maïzena
¼ de tasse ou 30 g de poudre d’amandes
1 cuillère à thé ou 5 g de jaune d’oeuf***
1¼ cuillère à thé ou 16 g de pâte de pistache
2 blancs d’oeufs dans deux contenants
1½ cuillère à soupe ou 20 g de sucre
3 cuillères à soupe ou 40 g de beurre non salé, fondu

¾ de tasse ou 135 g de fraises

Ganache montée à la pistache
Dans un bol, faire gonfler la gélatine en poudre dans 2 cuillères à thé d’eau froide ou faire tremper la feuille de gélatine dans un bol d’eau froide.

Hacher le chocolat blanc et le déposer dans un bol. Ajouter la pâte de pistache et réserver.

Dans une casserole, porter à ébullition la crème avec la fleur de sel. Quand la crème bout, ajouter la gélatine (bien l’essorer, si elle est en feuille), puis verser sur le chocolat. Patienter quelques secondes avant de mélanger jusqu’à ce que la préparation soit homogène. Couvrir d’une pellicule plastique et réfrigérer pendant au moins 5 heures.

Confit de fraise
Dans un bol, faire gonfler la gélatine en poudre dans 2 cuillères à thé d’eau froide ou faire tremper la feuille de gélatine dans un bol d’eau froide.

Laver, équeuter et couper en morceaux les fraises. À l’aide d’un robot culinaire muni d’une lame en « s » ou d’un pied-mélangeur, réduire les fraises en purée. Verser le coulis de fraise dans une casserole et ajouter le sirop de glucose. Porter à ébullition. Quand le coulis commence à bouillir, retirer du feu et ajouter la gélatine (bien l’essorer, si elle est en feuille). Verser dans un bol et conserver au réfrigérateur.

Pistaches caramélisées à la fleur de sel
Préchauffer le four à 160°C (325°F) et tapisser une plaque de cuisson de papier parchemin.

Dans une casserole, verser l’eau et le sucre. Porter à ébullition et laisser bouillir pendant au moins 2 minutes. La préparation de sucre doit avoir une apparence visqueuse. Ajouter les pistaches et la fleur de sel, puis bien mélanger. Verser les pistaches sur une plaque de cuisson. Répartir des petits morceaux de beurre sur les pistaches et enfourner pendant 15 minutes. Laisser totalement refroidir, puis séparer les pistaches ou les hacher grossièrement selon l’envie.

Pâte sablée
Avant de commencer la pâte sablée, veiller à avoir également préparer les ingrédients pour le biscuit trocadéro pistache.

Préchauffer le four à 170°C (340°F).

Dans un bol, mélanger la farine, le sucre glace et la fleur de sel. Incorporer le beurre et mélanger pour obtenir une pâte homogène. Verser la pâte dans un moule rond d’environ 20 cm (8 pouces) de diamètre et lisser la surface. Il ne faut pas utiliser de moule à charnière ou de cercle à pâtisserie : le beurre s’enfuirait du moule pendant la cuisson. Enfourner et cuire pendant 10 minutes.

Biscuit trocadéro pistache
Dans un bol, mélanger le sucre glace, les pistaches concassées, la fécule de maïs et la poudre d’amandes. Incorporer le jaune d’oeuf, la pâte de pistache et un des blancs d’oeufs en mélangeant énergiquement.

Dans un autre bol, fouetter le blanc d’oeuf restant. Quand le mélange commence à être mousseux, ajouter le sucre et continuer de fouetter jusqu’à ce que le blanc d’oeuf forme des pics mous. Incorporer délicatement le blanc en neige dans la pâte contenant les pistaches. Ajouter le beurre et mélanger délicatement pour l’intégrer.

À la sortie du four de la pâte sablée, verser cette pâte sans attendre et enfourner de nouveau pour 20 minutes. À la sortie du four, retourner le moule sur une grille à pâtisserie pour le démouler. Laisser totalement refroidir.

Montage
Fouetter la ganache montée à la pistache jusqu’à ce qu’elle soit assez ferme pour se tenir. Verser la ganache dans une poche à pâtisserie munie d’une douille cannelée.

Déposer le sablé sur une assiette de service, puis verser le confit de fraises. Si le confit est assez liquide, éviter de l’étaler près des bords. Pocher la ganache sur le confit de fraise pour le recouvrir.

Couper les fraises en 2 ou les laisser entières selon leur taille et les disposer sur la ganache. Répartir les pistaches caramélisées et, idéalement, servir sans attendre. Déguster avec gourmandise.

*La recette originale emploie de la pectine NH. N’en ayant pas, j’ai opté pour de la gélatine.
**Pour réaliser cette tarte, j’ai utilisé la même pâte sucrée qu’ici.
***J’ai mis le jaune d’oeuf, mais pour une si petite quantité, je crois qu’il est possible de l’omettre. À vérifier!

Et vous, est-ce que vous auriez une variété de framboisier à me proposer?

Trois recettes en une…

Pour l’anniversaire de mon chéri, j’ai préparé un entremet. J’aime beaucoup ce type de gâteau qui semble plus léger après un repas qu’un gâteau classique. Le plus difficile est de trouver de nouvelles idées… et comme c’était un gâteau pour mon chéri, il devait absolument y avoir du chocolat!

En créant cet entremet, j’ai testé deux nouvelles recettes qui sont à elles seules des plus gourmandes. Il y a entre autre un blondie aux trois chocolats (à essayer absolument) que j’ai trouvé sur le blog de Katia aux pays des merveilles. J’ai également essayé le namelaka : une crème ultra-crémeuse au chocolat qui pourrait également être servi dans des verrines. J’ai pris cette recette (et celle du glaçage) dans l’Encyclopédie du chocolat. Je vous propose donc un entremet aux fraises et au chocolat.

Entremet aux fraises et au chocolat
Entremet aux fraises et au chocolat
Pour 10 personnes

Croustillant au praliné
25 g (1 once) de chocolat blanc
⅓ de tasse ou 125 g de praliné*
¾ de tasse et 2 cuillères à soupe ou 70 g de Gavottes
  ou de biscuits dentelles émiettés**

Namelaka
175 g (6 onces) de chocolat au lait
1 cuillère à thé de gélatine en poudre ou 1½ feuilles (3 g)
   de gélatine
⅓ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 100 g de lait
¾ de cuillère à thé ou 5 g de sirop de maïs ou de glucose
¾ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 200 g de crème à 35%
  ou entière froide

Blondie aux trois chocolats
1 tasse ou 140 g de farine
½ cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
1 pincée de sel
⅓ de tasse ou 74 g de beurre non salé, fondu
1 tasse ou 200 g de cassonade ou de sucre roux
2 oeufs
1 cuillère à thé d’extrait de vanille
⅓ de tasse ou 60 g de pépites de chocolat noir***
⅓ de tasse ou 60 g de pépites de chocolat au lait
⅓ de tasse ou 60 g de pépites de chocolat blanc

Mousse aux fraises
1⅓ de tasse ou 250 g de fraises (fraîches ou surgelées
   et décongelées)
1 tasse ou 250 g de crème 35 % ou entière
⅓ de tasse et 1 cuillère à thé ou 67 g de sucre
2¾ cuillères à thé de gélatine en poudre
  ou 3 feuilles de gélatine (6 g)
1 cuillère à thé ou 5 g de jus de citron
2 cuillères à thé ou 8 g de sucre à glacer

Glaçage****
265 g (9¼ onces) de chocolat blanc à 35 % de cacao
1½ cuillère à thé de gélatine en poudre ou 2 feuilles
  de gélatine (4 g)
⅔ de tasse et 2 cuillères à thé ou 175 g de crème à 35 %
  ou entière
8 cuillères à thé ou 40 g d’eau
1½ cuillère à soupe ou 30 g de sirop de maïs ou de glucose
2 cuillères à soupe ou 25 g d’huile de colza ou de canola
Colorant alimentaire en poudre ou en gel

Croustillant au praliné
Hacher le chocolat blanc et le déposer dans le bol d’un bain-marie. Faire fondre le chocolat. Retirer le bol du bain-marie quand le chocolat est totalement fondu. Incorporer le praliné, puis les Gavottes (ou les biscuits dentelles). Verser la préparation sur une feuille de papier parchemin. Couvrir d’une seconde feuille de papier parchemin et à l’aide d’un rouleau à pâte étaler la préparation sur une épaisseur d’environ 3 mm (⅛ de pouce). Réserver au congélateur.

Namelaka
Chemiser le fond et la parois de papier parchemin un moule à charnière d’environ 18 cm (7 pouces) de diamètre.

Dans un bol, faire gonfler la gélatine en poudre dans 1 cuillère à soupe d’eau froide ou faire tremper les feuilles de gélatine dans un bol d’eau froide.

Hacher le chocolat au lait et le déposer dans le bol d’un bain-marie. Faire fondre le chocolat au bain-marie. Retirer le chocolat du bain-marie quand il est totalement lisse.

Dans une casserole, porter le lait et le sirop de maïs à ébullition. Dès que les liquides bouillent, ajouter la gélatine (bien l’essorer si la gélatine est en feuilles) et mélanger pour la dissoudre. Verser les liquides en trois fois sur le chocolat en mélangeant bien entre chaque ajout. Incorporer la crème froide. Si possible, mixer le mélange à l’aide d’un pied-mélangeur. Verser le mélanger dans le moule et réserver au congélateur pendant au moins 6 heures.

Blondie aux trois chocolats
Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Beurrer et chemiser d’un papier parchemin le fond d’un moule carré d’environ 20 cm (8 pouces) de côté.

Dans un bol, mélanger la farine, la poudre à pâte et le sel.

Dans un grand bol, mélanger le beurre et la cassonade. Ajouter l’extrait de vanille. Puis incorporer un à un les oeufs. Ajouter la préparation de farine. Incorporer les pépites de chocolat. Verser la pâte dans le moule et enfourner. Cuire pendant 30 minutes ou jusqu’à ce que le blondie soit doré. Laisser le blondie refroidir avant de le démouler.

Mousse aux fraises
Faire tremper les feuilles de gélatine dans de l’eau froide ou faire gonfler la gélatine en poudre dans 1 ou 2 cuillères à soupe d’eau froide pendant 5 minutes.

Pendant ce temps, réduire en purée les fraises avec le jus de citron à l’aide d’un robot. Filtrer si désiré et vérifier qu’il y a bien 1 tasse ou 250 g de purée de fruits. Verser la purée dans un chaudron et ajouter le sucre. Chauffer le mélange sans faire bouillir. Ajouter la gélatine au mélange de fruits. Bien mélanger et verser dans un bol. Laisser totalement refroidir.

Fouetter la crème avec le sucre glace et l’incorporer délicatement à la purée de fruits froide.

Montage
Chemiser le fond de papier parchemin et tapisser les parois d’une bande de rhodoïd ou de pellicule plastique d’un moule à charnière d’environ 20 cm (8 pouces) de diamètre.

Tailler le blondie et le croustillant praliné en des cercles d’environ 18 cm (7 pouces) de diamètre.

Déposer le blondie au centre du moule à charnière. Verser un peu de mousse aux fraises sur le blondie. Déposer le croustillant praliné et le couvrir avec la moitié de la mousse aux fraises. Insérer la namelaka et verser le restant de mousse aux fraises. Lisser la surface. Réserver au congélateur au moins 12 heures.

Glaçage
Dans les 12 heures précédent la dégustation, préparer le glaçage de l’entremet. Faire tremper les feuilles de gélatine dans de l’eau froide ou faire gonfler la gélatine en poudre dans 2 cuillères à soupe d’eau froide pendant 5 minutes.

Hacher le chocolat blanc et le déposer dans le bol d’un bain-marie. Faire fondre le chocolat au bain-marie. Retirer le chocolat du bain-marie quand il est totalement lisse.

Dans une casserole, porter à ébullition la crème, l’eau et le sirop de maïs. Dès que les liquides bouillent, les retirer du feu et ajouter la gélatine (bien l’essorer si elle est en feuilles). Verser les liquides en trois fois sur le chocolat blanc en mélangeant bien entre chaque ajout. Incorporer l’huile et, si désiré, le colorant alimentaire. Bien mélanger en évitant d’incorporer de l’air. Laisser le glaçage tiédir jusqu’à 37°C (98°F).

Recouvrir une plaque de cuisson de papier parchemin et y déposer une grille à pâtisserie.

Sortir l’entremet du congélateur. Démouler l’entremet et retirer la bande de rhodoïd. Déposer l’entremet sur une grille au-dessus d’une plaque de cuisson. Verser doucement le glaçage en veillant à ce qu’il recouvre toute la surface du gâteau. Laisser le glaçage s’égoutter pendant quelques minutes, puis déplacer l’entremet sur une assiette de présentation. Réserver au réfrigérateur. Sortir l’entremet à température ambiante 30 minutes avant de la déguster. Déguster avec gourmandise.

*Le praliné est une pâte obtenue en broyant des amandes ou des noisettes (ou un mélange des deux) enrobées de sucre caramélisé comme ici. Il est possible de remplacer le praliné par une pâte à tartiner aux noisettes.
**Si vous ne trouvez pas biscuits Gavottes ou dentelles, remplacez-les par des céréales de riz soufflé de style Rice Krispies.
***Vous pouvez utiliser du chocolat et le hacher.
****Il y aura assez de glaçage pour glacer un autre entremet. Par expérience, il vaut mieux avoir trop de glaçage. Vous pouvez congeler le glaçage excédentaire.
*****Si vous pouvez utilisez un moule en silicone de fantaisie. Dans ce cas, le montage sera inversé : l’on débute par verser la mousse aux fraises, on insère le namelaka, le croustillant et on termine par le blondie.

Alors, qu’avez le plus envie d’essayer : l’entremet, le blondie ou le namelaka?

Novembre, mois des soirées de parents…

Je ne sais pas pourquoi, mais plusieurs organisations liées à l’école de Mini-nous ont décidé que les deux premières semaines de novembre étaient idéales pour les séances d’informations, les assemblées générales et compagnie. Je me demande toujours pourquoi les choses s’entassent sur une courte période alors qu’elles pourraient s’étaler un peu plus. D’un autre côté, ce sera aussi plus vite fini, mais je ne vais pas nier que certaines soirées me motivent moins que d’autres.

Pour se motiver, je vous propose une recette de pommes et poires en cage. J’adore ce dessert et il y avait bien longtemps que je n’en avais pas préparé. Cette recette est tirée du magazine La cuisine des Saisons de Clodine « Goûts d’ici, saveurs d’ailleurs » qui date d’octobre 2001!

Pommes et poires en cage
Pommes et poires en cage
Pour 6 personnes

Sauce caramel
¼ de tasse ou 55 g de beurre non salé
½ tasse ou 100 g de cassonade ou de sucre roux
½ tasse ou 160 g de sirop de maïs ou de glucose
¼ de tasse ou 62 g de crème à 35 % ou entière

Fruits en cage
3 pommes*
3 poires
⅓ de tasse ou 67 g de sucre
1 cuillère à thé de cannelle
400 g de pâte feuilletée
1 oeuf
Sucre supplémentaire

Sauce caramel
Dans une casserole, faire fondre le beurre. Ajouter la cassonade et poursuivre la cuisson jusqu’à ce que le mélange soit homogène. Incorporer le sirop de maïs et la crème. Porter à ébullition et laisser mijoter à doucement environ 5 minutes. Retirer du feu et laisser tiédir.

Fruits en cage
Préchauffer le four à 200°C (400°F).

Peler les fruits. Utiliser un vide-pomme ou une cuillère parisienne pour retirer le coeur des fruits.

Dans un bol, mélanger le sucre et la cannelle. Rouler les fruits dans ce mélange et réserver.

Sur un plan de travail légèrement enfariné, abaisser la pâte feuilletée en en rectangle d’environ 25 cm par 50 cm (10 pouces par 20 pouces). Découper la pâte en deux carrés, puis chaque carré en quatre triangles. Réserver deux triangles de pâtes pour faire des décoration**. Au centre des autres triangles, déposer un fruit. Ramener les trois pointes de pâtes au sommet du fruit et enfoncer la pâte dans la cavité du fruit. Déposer les fruits en cage sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Badigeonner la pâte avec du jaune d’oeuf battu.

Dans la pâte restante, découper des feuilles et décorer les fruits en cage. Badigeonner les décors d’oeuf et saupoudrer de sucre.

Enfourner et cuire pendant 35 minutes ou jusqu’à ce que la pâte soit gonflée et bien dorée.

Servir les fruits en cage encore chaud avec la sauce caramel et, si désiré, de la crème glacée. Déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez utiliser que des pommes ou que des poires. Vous pouvez également faire des demi-fruits pour réaliser de plus petites portions.
**Vous pouvez omettre les décorations et réaliser deux fruits en cage en plus.

Et vous, aimez-vous les fruits en cage?

Orange et noir?

Dire que dans une semaine, ce sera l’Halloween. Comme les années précédentes, il ne faut pas compter sur moi pour vous proposer des recettes effrayantes ou dans les tons orangés et noirs. J’ai déjà une citrouille à découper mercredi prochain et des décorations à réaliser qui ne sont qu’à l’état de projet… Est-ce que je garde sérieusement toutes ces tâches pour cette journée? Aucune idée, la seule chose qui a été planifié est l’approvisionnement en bonbons! Les enfants qui sonneront à la maison ne devraient pas repartir le sac vide.

Aujourd’hui, je vous propose une recette de petits gâteaux au caramel et aux amandes. J’ai déniché cette recette dans le livre Puissance 10 de Christophe Adam.

Petits gâteaux caramel amandes
Petits gâteaux caramel amandes
Pour 10 petits gâteaux

¾ de tasse ou 185 g de crème à 35 % ou entière
¾ de tasse ou 155 g de sucre
⅓ de tasse ou 70 g de beurre non salé, tempéré
¼ de tasse ou 50 g de cassonade
1 cuillère à soupe ou 25 g de sirop de maïs ou de glucose*
¼ de tasse ou 40 g de poudre d’amande
1 oeuf
½ tasse ou 75 g de farine
¾ de cuillère à thé ou 3 g de poudre à pâte ou
  de levure chimique
½ tasse ou 100 g d’amandes hachées**
1 pincée de sel

Préchauffer le four à 170°C (340°F).

Dans une casserole, verser la crème et porter à ébullition. Quand la crème bout, retirer du feu et réserver.

Dans une grande casserole, saupoudrer le sucre et cuire jusqu’à ce qu’il prenne une couleur ambrée. Déglacer avec la crème et laisser bouillir pour que tout le sucre soit dissous. Laisser refroidir le caramel.

Dans un bol, mélanger le beurre avec la cassonade, le sirop de maïs et la poudre d’amandes. Incorporer l’oeuf, puis la farine, la poudre à pâte et le sel. Mélanger pour que la pâte soit homogène. Ajouter le caramel refroidi à la pâte.

Beurrer un moule à muffin ou à petits gâteaux rectangulaires. Verser la pâte à mi-hauteur des moules. Saupoudrer d’amandes hachée. Enfourner et cuire pendant 15 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre d’un gâteau en ressorte propre. Déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez toujours remplacer le sirop de maïs ou le glucose par du miel.
**J’ai haché mes amandes assez grossièrement, libre à vous de les hacher plus finement.

Et vous, est-ce que vous êtes prêt pour l’Halloween?

1000

Il y a quelques jours, j’ai constaté que j’avais dépassé le cap des 1000 articles. J’ai été surprise puisque je prête rarement attention aux nombres sur ma page d’administration. Cependant pour l’occasion, je me suis dit que je devrais présenter un joli dessert. En prime, il y avait très longtemps que je n’avais pas fait le dessert que je voulais vous présenter.

Je vous propose donc un pâté chinois dessert. J’ai pris cette recette dans le magazine Ricardo volume 5, numéro 2.

Pâté chinois dessert
Pâté chinois dessert
Pour 9 personnes

3 tasses ou 600 g de brownie maison ou du commerce
4 tasses ou 800 g d’ananas frais*
1 tasse ou 265 g de mangue
1 tasse ou 250 g de jus d’orange
3 tasses ou 750 ml de crème glacée à la vanille
3 blancs d’oeufs
1 tasse ou 200 g de sucre
¼ de tasse ou 62 g d’eau
2 cuillères à soupe de sirop de maïs ou de glucose

Répartir le brownie dans un moule carré de 20 cm (8 pouces) de côté ou dans des ramequins. Réserver au réfrigérateur.

Couper l’ananas et la mangue en cubes. Déposer les dés de fruits dans une casserole et ajouter le jus d’orange. Porter à ébullition et laisser cuire 15 minutes ou jusqu’à ce qu’il ne reste presque plus de liquide. Verser dans un bol et laisser totalement refroidir au réfrigérateur.

Dans une casserole, verser le sucre, l’eau et le sirop de maïs. Porter à ébullition et cuire jusqu’à ce qu’un thermomètre à bonbon indique 116°C (240°F)**.

Pendant que le sirop cuit, dans un bol, fouetter les blancs d’oeufs jusqu’à ce qu’ils forment des pics mous. Verser le sirop en fouettant continuellement les blancs d’oeufs. Continuer à battre les blancs d’oeufs jusqu’à ce qu’ils aient refroidi. Verser la meringue dans une poche à pâtisserie. Réserver la meringue au réfrigérateur si le dessert n’est pas servi dans la prochaine heure.

Quelques minutes avant de servir, préchauffer le gril (broil) du four.

Répartir la préparation de fruits sur le brownie. Répartir la glace sur les fruits. Couvrir de meringue et enfourner. Cuire jusqu’à ce que la meringue soit dorée. Servir sans attendre et déguster avec plaisir. S’il reste du dessert, couper des portions individuelles et conserver au congélateur***.

*Il est possible d’utiliser de l’ananas en boîte. Dans ce cas, vous pouvez utiliser le jus de la conserve à la place du jus d’orange, le goût de l’ananas sera plus dominant.
**Si vous préférez, vous pouvez réaliser une meringue classique avec 4 blancs d’oeufs et ⅓ de tasse ou 67 g de sucre. Dans ce cas, il faut la préparer au dernier moment.
***Je préfère faire des portions individuelles et les assembler au dernier moment, car une fois assemblée, ce dessert est difficile à conserver : les éléments deviennent très dur au congélateur et il n’y a plus le contraste chaud-froid.

Bonne soirée!