Mot-clé : sauce worcestershire

Inhabituelle…

Le matin en consultant mon natel (ou cellulaire si vous préférez) pour un autre détail, mon regard s’est attardé sur mon calendrier et il y avait un rendez-vous en après-midi. Rien de spécial, sauf que j’avais totalement oublié ce rendez-vous! Enfin pas totalement, je savais qu’il était au mois de novembre, mais je pensais qu’il était beaucoup plus tard dans le mois. C’est la première fois qu’il m’arrive de perdre de vue un rendez-vous, mais d’un autre côté, j’ai eu de la chance de m’en rendre compte en avant-midi… Pourvu que ça ne m’arrive pas trop souvent!

Pour poursuivre dans l’inhabituel, je vous propose une recette de magret de canard qui n’a pas des saveurs sucrées-salées. J’aime beaucoup le mariage des fruits avec le magret de canard, mais cette note sucrée ne plaît pas à tout le monde et des fois, c’est agréable de découvrir d’autres associations. De plus, cette recette est parfaite pour faire découvrir le magret de canard : les ingrédients sont faciles à trouver (ou se trouvent déjà dans votre garde-manger) et il en faut peu. J’ai pris cette recette dans le magazine 3 fois par jour, hiver 2016.

Magret de canard et sauce aux échalotes
Magret de canard et sauce aux échalotes
Pour 3 personnes

350 g de magret de canard
1 cuillère à thé de garam masala
4 à 6 échalotes*
½ cuillère à soupe de farine
1 tasse ou 250 g de bouillon de boeuf
½ cuillère à soupe de marmelade d’oranges**
½ cuillère à thé de sauce Worcestershire
Sel et poivre

Préchauffer le four à 190°C (375°F).

Émincer les échalotes et réserver.

Avec un couteau, quadriller la peau du magret de canard en évitant de toucher la chair. Assaisonner et frotter le côté sans gras avec le garam masala. Saler et poivrer.

Déposer le magret, côté peau en-dessous, dans une poêle. Griller pendant 5 minutes du côté peau et 2 minutes de l’autre côté. Déposer le magret sur une plaque de cuisson et enfourner pendant 11 minutes. Sortir la viande du four, couvrir d’un papier d’aluminium et la laisser reposer pendant 5 minutes.

Pendant que le magret cuit au four, préparer la sauce. Dans la poêle qui a servi à saisir le magret, déposer les échalotes et les faire revenir pendant 5 minutes. Ajouter la farine et bien mélanger pour l’enrober de gras de canard. Verser graduellement le bouillon de boeuf en fouettant. Ajouter la marmelade et la sauce Worcestershire et laisser mijoter jusqu’à ce que la sauce ait épaissi. Saler et poivrer au goût. Trancher le magret de canard et servir nappé de sauce. Déguster avec plaisir.

*Si les échalotes sont petites, utilisez en 6 et au contraire, si elles sont grosses 4 suffisent.
**Vous pouvez remplacer la marmelade par de la confiture d’abricot.

Et vous, vous arrive-t-il d’être tête en l’air?

Premières constatations sur le végé

Je suis assez contente de nos découvertes dans la cuisine végétarienne : j’ai plein de recettes à vous proposer! Après ces quelques semaines à faire régulièrement des plats végétariens, j’identifie mieux les recettes qui vont nous plaire. Un de nos critères les plus importants est la texture : il faut une certaine mâche! On ne va pas se mentir le tofu et les légumineuses restent quand même plus mous sous la dent qu’un morceau de viande. Pour compenser chez nous, il faut apporter du croustillant ou du croquant : soit je rajoute une panure au plat, soit c’est l’accompagnement qui doit avoir plus de mâche. Après, il y a tellement d’idées et de styles de plat qu’il y a de quoi s’amuser et expérimenter un bon moment.

Aujourd’hui, je vous propose une tourtière au millet végétarienne. L’important dans cette recette est de bien rincer le millet avant de le cuire pour qui soit moins amère. J’ai pris cette recette sur le blog de Sara, Le garde-manger de Sara.

Tourtière au millet
Tourtière au millet
Pour 4 personnes

Garniture
½ tasse ou 105 g de millet
¾ de tasse ou 187 g de bouillon de légumes
1 oignon
1 ou 2 gousses d’ail
125 g de champignons de Paris (5 à 6 petits champignons )
1 pommes de terre
1 cuillère à soupe d’huile végétale
1 cuillère à soupe de sauce soja
2¼ cuillère à thé de sauce Worcestershire*
½ cuillère à soupe de levure alimentaire (facultatif)
½ cuillère à thé d’épices à steak
½ cuillère à thé de moutarde sèche
¼ de cuillère à thé de piment de la Jamaïque moulu
¼ de cuillère à thé de cannelle moulue
¼ de cuillère à thé de muscade moulue
Sel et poivre

Pâte brisée
1¾ de tasse ou 250 g de farine
1 cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
1 pincée de sel
2 cuillères à soupe et 1 cuillère à thé d’huile de colza
  ou de canola
¾ de tasse ou 187 g d’eau froide

Garniture
Verser le millet dans un tamis et rincer abondamment à l’eau froide. Déposer le millet dans un chaudron et ajouter le bouillon de légumes. Porter à ébullition, couvrir et réduire le feu. Laisser mijoter pendant 15 minutes. Retirer du feu et laisser reposer pendant 5 minutes avant de retirer le couvercle. Verser dans un bol et laisser tiédir.

Couper grossièrement l’oignon, l’ail et les champignons. Déposer ces légumes dans un bol d’un robot culinaire muni d’une lame en « s » et mixer pour les hacher finement**. Éplucher et couper en petits cubes la pomme de terre.

Dans une poêle, faire chauffer l’huile. Quand l’huile est bien chaude, ajouter l’oignon, l’ail, les champignons et la pommes de terre. Faire revenir les légumes pendant 5 à 10 minutes ou jusqu’à ce que les légumes ne rendent plus d’eau. Verser les légumes sur le millet cuit. Incorporer la sauce soja, la sauce Worcestershire, la levure alimentaire, les épices à steak, la moutarde, le piment de la Jamaïque, la cannelle et la muscade. Goûter, saler et poivrer au besoin. Réserver au frais.

Pâte brisée

Dans un bol, mélanger la farine, la poudre à pâte et le sel. Ajouter l’huile et mélanger avec les doigts jusqu’à la formation de petits grumeaux. Verser les deux tiers de l’eau et mélanger. Ajouter de l’eau au besoin jusqu’à ce que la pâte se tienne. Pétrir pour obtenir une pâte lisse. Si possible, laisser reposer la pâte pendant au moins 30 minutes.

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Sur un plan de travail légèrement enfariné, abaisser la pâte sur une épaisseur de 3 mm (⅛ de pouce). Verser la garniture au centre de la pâte. Replier les bords de la pâte sur la garniture pour réaliser une tarte sans moule. Si désiré, badigeonner le dessus de la tourtière d’un peu d’eau, d’huile ou de lait végétal. Enfourner et cuire pendant 45 minutes. Laisser un peu tiédir***, découper et servir avec ou sans sauce. Déguster avec plaisir.

*Pour une version végétarienne ou végétalienne, il faut utiliser une sauce Worcestershire végétalienne, la sauce Worcestershire classique contient des anchois. Vous pouvez également la remplacer par de la sauce soja.
**Vous pouvez hacher les légumes au couteau, l’opération sera juste un peu plus longue selon votre dextérité.
***S’il vous reste une pointe (ou si vous voulez doubler la recette), il est possible de la réchauffer quelques jours plus tard ou de la congeler.

Et vous, quels sont vos critères pour choisir une recette végétarienne?

Pas de poisson

Pour mon buffet du 1er août, j’ai toujours du poisson, mais cette année, je l’ai proposé sous forme de sandwichs. Je n’ai rien fait de particulier. Pour le premier, du thon en boîte mélangé avec de la mayonnaise et du poivre tartiné sur du pain de mie sans croûte et quelques fines rondelles de concombre avant de refermer le sandwich. Pour le second, du saumon frais avec du saumon fumé coupé en cubes mélangé avec un peu de mayonnaise, un peu d’huile d’olive, un zeste de citron, du sel et du poivre. J’ai écrasé un avocat avec du jus de lime, du sel et du poivre que j’ai tartiné finement sur un pain à Piadina (mais un autre pain plat souple aurait été parfait). J’ai réparti mon tartare de saumon et j’ai roulé le pain avant de le couper en rondelles. Bref, rien de très original et des recettes sans mesure, selon le goût.

Pour la viande, j’ai voulu varié ma façon de faire et j’ai employé ma mijoteuse. Il faut dire que la recette de porc kalua m’avait bien fait de l’oeil dans le magazine Ricardo volume 15, numéro 4.

Porc kalua
Porc kalua
Pour 10 personnes

Porc
1,8 kg de rôti d’épaule de porc*
1 cuillère à soupe d’huile de sésame
2 cuillères à soupe de sel rouge d’Hawaï ou de sel rose
  de l’Himalaya**
2 cuillères à soupe de sauce Worcestershire
1 cuillère à thé de poivre
½ de tasse ou 125 g de bouillon de poulet*** (facultatif)

Sauce
½ tasse ou 125 g de vinaigre de riz ou de cidre
¼ de tasse ou 50 g de cassonade ou de sucre roux
1 cuillère à soupe de sauce Worcestershire

Porc
Dans un petit bol, mélanger le sel et le poivre.

Déposer le rôti de porc dans la mijoteuse et server l’huile de sésame. Frotter la pièce de viande pour l’enrober d’huile. Répéter la même opération avec la sauce Worcestershire. Saupoudrer sur toutes les faces de la viande le mélange de sel et de poivre.

Porter le bouillon de poulet à ébullition, dès les premiers bouillonnements, le verser dans la mijoteuse. Couvrir la mijoteuse et cuire à basse température pendant 8 heures****. Après la cuisson, il est possible de laisser pendant 8 heures la viande en mode réchaud.

Retirer la viande de la mijoteuse, puis enlever le gras et l’os. Effilocher la viande et la réserver dans un grand plat. Jeter le jus de cuisson restant dans la mijoteuse : il est trop salé pour être utilisé.

Sauce
Dans un petit chaudron, verser le vinaigre de riz, la cassonade et le sauce Worcestershire. Porter à ébullition et laisser mijoter le temps que la cassonade soit totalement dissoute. Arroser la viande avec la sauce. Servir tel quel, dans un sandwich avec les garniture de votre choix, etc. Déguster avec plaisir.

*Vous pouvez utiliser une pièce de viande avec ou sans la couenne et l’os. Vous pouvez également diminuer la quantité de viande, dans ce cas, il faut réduire le sel et le poivre en proportion.
**Il est également possible d’utiliser du sel kasher. Par contre, ne remplacez pas le sel par du sel de table : il faut un sel avec un pouvoir salant moins élevé que le sel de table ordinaire.
***J’ai une petite mijoteuse de 3,5 litres, alors que la recette est fait pour une mijoteuse de 5 à 6 litres. Alors, j’ai diminué la recette en deux. En prime, j’avais une pièce de viande sans couenne et sans os, dont pas très grasse, c’est pourquoi j’ai préféré ajouter un peu de bouillon.
****Il est possible de faire cette recette au four. Cependant, il faudra doubler la quantité de bouillon et surveiller de plus près la cuisson pour qu’il ne manque pas de liquide et ajouter un peu d’eau au besoin. Couper la pièce de viande en deux pour réduire le temps de cuisson et comptez environ 6 à 7 heures de cuisson à 140° (275°F).

Et vous, quels sandwichs faites-vous pour recevoir?

Un petit tour sur le balcon

Pendant la semaine, j’ai préparé le jardin. J’ai vraiment l’impression de le faire tard cette année, d’un autre côté, les températures n’étaient pas des plus clémentes. Heureusement, le soleil revient et les chaudes température s’installent tranquillement. Ce midi, lorsque j’ai vu qu’il n’y avait pas de vent, j’ai saisi l’occasion pour dîner sur le balcon. Il faut bien en profiter : surtout que Mini-nous nous avait déjà demandé à quelques reprises de faire nos repas en plein air!

Aujourd’hui, je vous propose une repas qui me rappelle mon Québec : une poutine! Je trouve que c’est un plat assez difficile à reproduire à la maison : les sauces peuvent avoir des goûts très différents entre un style sauce brune, barbecue, hot chicken, etc. Après, il y a aussi le fromage en grains qui change de goût et un peu de texture selon la fromagerie qui le produit. D’un autre côté, trouver du fromage en grains à l’extérieur du Québec ressemble plutôt à une mission impossible. Cependant, j’ai trouvé un truc simple : il suffit d’utiliser un mélange de mozzarella fraîche et de cheddar. La poutine que je vous propose n’est pas la version classique, mais le goût de la sauce m’a fait penser à celle de la cantine de ma ville natale. Cette recette est tirée du magazine Ricardo volume 15, numéro 3.

Poutine sauce barbecue au boeuf
Poutine sauce barbecue au boeuf
Pour 2 personnes

Frites au four
500 g ou 3 tasses de pommes de terre
1 cuillère à soupe d’huile végétale

Sauce
½ oignon
1 gousse d’ail
225 g de boeuf haché
1 cuillère à soupe de beurre
2 cuillères à soupe ou 20 g de farine
½ cuillère à thé de paprika doux
1 tasse ou 250 g de bouillon de boeuf
2 cuillères à soupe de ketchup
½ cuillère à soupe de sauce Worcestershire
140 g de fromage en grains*
Sel et poivre

Frites au four
Préchauffer le four à 200°C (400°F).

Laver les pommes de terre et les couper en quartier d’environ 1,5 cm (½ pouce) d’épaisseur. Déposer les quartiers de pommes de terre sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Verser l’huile et mélanger pour enrober chaque morceau de pommes de terre. Saler et poivrer. Enfourner et cuire pendant 45 minutes ou jusqu’à ce que les pommes de terre soient bien dorées.

Sauce
Pendant que les frites cuisent au four, préparer la sauce. Hacher finement l’oignon et l’ail.

Dans une poêle, faire fondre le beurre. Quand le beurre est chaud, faire revenir l’oignon, l’ail et le boeuf haché. Émietter bien la viande. Cuire le tout environ 10 minutes. Saler et poivrer. Saupoudrer la farine et le paprika. Cuire pendant 1 minute en mélangeant pour que la farine absorbe les corps gras contenu dans la poêle.

Ajouter le bouillon de boeuf, le ketchup et la sauce Worcestershire. Porter à ébullition et laisser mijoter pendant 2 minutes ou jusqu’à ce que la sauce ait épaissi. Rectifier l’assaisonnement au besoin.

Répartir les frites et le fromage dans deux bols. Napper généreusement de sauce et déguster avec plaisir.

*Pour remplacer le fromage en grains en Suisse, j’utilise de la mozzarella fraîche et du fromage cheddar. Je coupe en gros morceaux la mozzarella et je râpe le cheddar (ou je le coupe en petits dés). La combinaison de ces deux fromages se rapproche du goût et de la texture du fromage en grains.

Et vous, avez-vous déjà profité d’un repas à l’extérieur?

Improvisé et révisé…

L’idée pour le souper était simple : faire des boulettes, des pâtes et une sauce tout simple à base de bouillon. Cependant, la sauce n’a pas voulu être coopérative et elle était fade. Alors, j’ai brassé beaucoup d’air dans la cuisine pour ajouter ci et cela pour lui donner une belle saveur. Arrivé à table, je n’étais pas certaine que la sauce se marierait bien avec les boulettes. Puis, ce fût Mini-nous qui régla la question en me disant que ma sauce était bonne. J’avoue que je suis restée assez surprise : c’était la première fois que Mini-nous faisait un commentaire de sa propre initiative sur ma cuisine!

Comme la sauce a finalement bien été appréciée, je l’ai noté en vitesse pour pouvoir la refaire. Voici donc ma recette de sauce improvisée (et révisée pour obtenir un beau résultat) avec des boulettes contenant du brocoli. Pour les boulettes, j’ai pris la recette dans le magazine Ricardo volume 14, numéro 7.

Boulettes à la viande et au brocoli en sauce
Boulettes à la viande et au brocoli en sauce
Pour 4 personnes

Boulettes
½ de tasse ou 30 g de panko
3 cuillères à soupe ou 45 g de lait
2 tasse ou 160 g de brocoli en petits bouquets
400 g de viande hachée (veau, boeuf, porc ou un mélange)
1 oeuf
1 gousse d’ail haché ou 1 cuillère à thé de fleur d’ail

Sauce*
1 cuillère à soupe d’huile végétale
2 gousses d’ail
1 oignon
⅓ de tasse ou 85 g de vin blanc
½ tasse ou 125 g de bouillon de boeuf
½ tasse ou 125 g de demi-glace ou de sauce à rôti liée
½ cuillère à soupe de moutarde à l’ancienne
2 cuillères à thé de moutarde de Dijon
2 cuillères à thé de sirop d’érable
1 cuillère à thé de pâte de tomate
1 cuillère à thé d’herbes séchées (de Provence,
  à l’italienne, etc.)
5 gouttes de sauce Worcestershire
3 gouttes de sauce de poisson
2 cuillères à thé de farine
¼ de tasse ou 60 g d’eau
Sel et poivre

Boulettes
Préchauffer le four à 200°C (400°F).

Dans un bol, mélanger la chapelure et le lait. Laisser reposer 5 minutes.

Dans le bol d’un robot culinaire muni d’une lame en « s », déposer les bouquets de brocoli et mixer pour les hacher finement. Verser le brocoli haché dans le bol contenant la chapelure. Ajouter la viande hachée, l’oeuf et l’ail. Saler, poivrer et bien mélanger. Façonner des boulettes d’environ 2,5 cm (1 pouce) de diamètre. Déposer sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Enfourner et cuire les boulettes pendant 15 à 20 minutes. Verser l’huile dans une poêle et ajouter les gousses d’ail. Chauffer l’huile. Quand le corps gras commence à être chaud, ajouter les oignons. Cuire les oignons jusqu’à ce qu’il soit tendre.

Sauce
Pendant que les boulettes cuisent, préparer la sauce. Couper en fines demi-rondelles l’oignon et couper en deux les gousses d’ail.

Déglacer avec le vin et laisser réduire de moitié. Ajouter les moutardes, le sirop d’érable, la pâte de tomate, les herbes séchées, la sauce Worcestershire et la sauce de poisson. Verser le bouillon de boeuf puis la demi-glace. Laisser mijoter pendant quelques minutes.

Dans un bol, délayer la farine dans l’eau. Ajouter progressivement ce mélange à la sauce en remuant continuellement. Saler, poivrer et rectifier les assaisonnement au besoin.

Servir les boulettes nappées de sauce avec de pâtes. Déguster avec plaisir.

*Si vous ne voulez pas préparer cette sauce, libre à vous de servir les boulettes avec une sauce tomate tout simplement.

Et vous, est-ce qu’il vous arrive que les enfants de votre entourage fassent des commentaires positifs sur votre cuisine?