Mot-clé : sauce soja

Surprise québécoise en librairie…

Cette semaine, je me suis arrêtée dans une librairie. J’en ai profité pour faire un petit détour dans le rayon des livres de cuisine. L’étonnement m’a frappée. Je savais que Ricardo avait sorti un livre en Europe (l’équivalent de Parce qu’on a tous de la visite) et que le nouveau livre d’Isabelle, Miel, prenait place sur les tablettes. Cependant, je ne m’attendais pas une seule seconde à voir en évidence sur les rayonnages le premier opus de Trois fois par jour. Pour ce mois de septembre, les livres de cuisine du Québec prennent une belle place dans les librairies suisses! Tous ces livres ont été adaptés pour le lectorat : les mesures sont en grammes et non en tasse.

Aujourd’hui, je vous propose une recette assez populaire dans les familles québécoises, mais que je n’avais jamais cuisiné… et je ne suis pas certaine d’en avoir déjà mangé d’ailleurs : un macaroni chinois! J’ai pris la recette sur le site de Trois fois par jour.

Macaroni chinois
Macaroni chinois
Pour 3 personnes

1 tasse ou 160 g de macaroni crus
1 cuillère à soupe d’huile végétale
½ poireau* émincé
300 g de boeuf haché**
½ cuillère à soupe de sauce Worcestershire
1 carotte, râpée
½ tasse ou 150 g de haricots verts émincés
1 oeuf
1 cuillère à soupe de graine de sésame (facultatif)
½ cuillère à soupe de fécule de maïs ou maïzena
6 cuillères à soupe ou 90 g d’eau
1 cuillère à soupe de cassonade ou de sucre roux
¼ de tasse ou 60 g de sauce soja***
Sel et poivre

Remplir un chaudron d’eau et porter à ébullition. Quand l’eau bout, saler généreusement. Attendre que l’ébullition reprenne et déposer les macaroni pour les cuire. Cuire les pâtes environ 2 minutes de moins que les indications du fabricant. Égoutter les pâtes et réserver.

Dans un bol, mélanger la fécule de maïs avec l’eau. Ajouter la cassonade et la sauce soja. Réserver cette sauce.

Dans une poêle, verser l’huile et la faire chauffer. Quand le corps gras est chaud, faire revenir le poireau pendant 2 minutes. Ajouter la viande hachée et la sauce Worcestershire. Poursuivre la cuisson jusqu’à ce que la viande soit cuite. Saler et poivrer.

Incorporer la carotte, les haricots, la sauce et les macaroni. Cuire pendant 5 minutes en remuant régulièrement.

Dans un petit bol, fouetter l’oeuf et le verser sur le macaroni. Patienter 1 minute avant de mélanger. Ajouter les graines de sésame et mélanger. Saler et poivrer au besoin. Servir sans attendre et déguster avec plaisir.

*Utilisez un morceau de poireau d’environ 10 cm de long pour cette recette.
**Vous pouvez réduire la quantité de viande si désiré.
***Pour cette recette, il est préférable d’utiliser de la sauce soja régulière : avec de la sauce soja réduite en sel, vous sentirez à peine son goût.

Et vous, aimez-vous voir des ouvrages québécois en librairie?

Où est la case?

Ce matin en consultant quelques blogs, j’ai eu droit à quelques fenêtres « pop up »… Vous savez, ces fenêtres qui sont de plus en plus présentes pour vous rappeler d’aimer la page facebook ou de vous inscrire à la lettre de nouvelles du blog par exemple. J’avoue que je trouve de plus en plus agaçant ce genre de sollicitation, d’autant qu’on a doit à ce message qu’on ait ou pas aimé la page facebook. Dans la conception de ces fenêtres, il y a eu un oubli (sans doute volontaire) : la case à cocher pour dire qu’on a compris le message et de ne plus s’afficher!

Aujourd’hui, je vous propose une recette de poulet à l’asiatique. Cette recette m’a interpellée par ces ingrédients : la sauce hoisin et la sauce douce aux piments. J’ai souvent ces ingrédients sous la main, mais j’ai dû mal à vider mes pots. J’ai pris cette recette sur le site de Chef Savvy.

Filets de poulet à l'asiatique sucré-épicé
Filets de poulet à l’asiatique sucré-épicé
Pour 3 personnes

300 g de poitrines de poulet
¼ de tasse ou 30 g de farine
1 oeuf
1 tasse ou 60 g de panko
¼ de tasse ou 60 g de sauce hoisin
¼ de tasse ou 78 g de sauce douce aux piments*
½ cuillère à thé de poudre d’oignon
1 cuillère à soupe de sauce soja**
1 cuillère à thé de sauce sriracha ou moins
Sel et poivre

Préchauffer le four à 220°C (425°F). Chemiser de papier parchemin une plaque de cuisson.

Dans un bol, verser la farine. Saler et poivrer. Dans un autre bol, fouetter l’oeuf pour lui donner une couleur homogène. Dans un troisième bol, déposer le panko.

Couper les poitrines de poulet en deux dans l’épaisseur, puis en deux dans le sens de la longueur. Enrober chaque morceau de poulet de farine, d’oeuf et de panko. Déposer les filets panés sur la plaque de cuisson chemisé.

Enfourner et cuire pendant 15 à 20 minutes ou jusqu’à ce que le panko soit doré et que le poulet soit cuit.

Dans un nouveau bol, mélanger la sauce hoisin, la sauce douce aux piments, la poudre d’oignon, la sauce soja et la sauce sriracha.

Quand le poulet est cuit tremper***, les filets dans la sauce et servir sans attendre. Déguster avec plaisir.

*On retrouve aussi ce genre de sauce asiatique sous le nom anglais « Sweet chili sauce ».
**Préférez la sauce soja réduite en sel pour cette recette.
***Vous pouvez badigeonner les filets à l’aide d’un pinceau, mais cela prend un peu plus de temps et la chapelure perd son croustillant. Il est également possible de servir la sauce à côté et de laisser chacun se servir à sa convenance.

Et vous, que pensez-vous des fenêtres « pop up »?

Dans mon jardin…

Actuellement, c’est un plaisir de voir les plants pousser dans mon jardin. Cette année, j’ai semé beaucoup plus tôt et je remarque la différence. Les feuilles des carottes sont prometteuses (les deux dernières années, je n’en ai pas récoltés…), les plants de haricot (ou fèves jaunes comme on les nomme dans ma famille) se dressent fièrement, trois plants de concombre ont décidé de germer et malheureusement, la récolte de petits pois risque d’être pauvre… C’est le seul bémol. J’ai semé une seconde fois, mais aucune des graines ne semblent vouloir prendre de l’essor. Un jour, je réussirais bien tout mon jardin!

En attendant, voici une petite recette de poulet sauté au basilic. Cette recette est issue du livre Volaille & cie des éditions Marabout.

Poulet sauté au basilic
Poulet sauté au basilic
Pour 3 personnes

300 g de poitrines de poulet désossées
1 cuillère à soupe d’huile végétale
2 échalotes
½ cuillère à thé de sambal oelek*
1 cuillère à soupe de sauce de poisson
1 cuillère à soupe de sauce soja
3 cuillères à soupe de basilic**
Sel et poivre

Couper les poitrines de poulet en petits dés. Ciseler les échalotes. Hacher le basilic.

Dans une poêle, verser l’huile. Quand le corps gras est chaud, ajouter les échalotes et les faire revenir pendant 1 minute ou jusqu’à ce qu’elles soient dorées. Retirer les échalotes de la poêle et les réserver. Ajouter les dés de poulet et cuire pendant 5 minutes ou jusqu’à ce qu’il soit cuit. Saler et poivrer. Remettre les échalotes dans la poêle et ajouter le sambal oelek.

Verser la sauce de poisson, la sauce soja et le basilic. Mélanger et laisser sur le feu pendant 1 minute puis servir***. Déguster avec plaisir.

*Il est possible d’omettre le sambal oelek ou de le remplacer par une autre sauce de piment. Vous pouvez également employer un petit piment (frais ou séché) émincé : dans ce cas, faites-le revenir en même temps que les échalotes.
**Variez le goût en variant le basilic : pourpre, vert, thaï, etc.
***Avant de servir, il est possible d’ajouter des copeaux de noix de coco.

Et vous, que plantez-vous dans votre jardin ou sur votre balcon?

Fondue, prise 2

Voici une autre façon de retrouver le plaisir de la fondue chinoise sans utiliser de caquelon. Pour cette recette, il suffit de faire cuire des boulettes de viande dans un bouillon. Sur le moment, je voulais simplement tester la recette de boulettes pour fondue chinoise. Je n’avais jamais vu des boulettes de viande pour une fondue. Le plus étonnant, c’est qu’en parcourant le rayon des surgelés, j’ai vu des plateaux de viandes à fondue proposant des boulettes de viande. Il faut croire que certaines familles ont cette habitude.

La recette que je vous propose (et qui m’a grandement interpellée) est tirée du magazine 3 fois par jour d’hiver 2015. La méthode de cuisson est la mienne, mais libre à vous de recourir à un caquelon pour faire une fondue de manière plus classique.

Boulettes de boeuf pour la fondue chinoise
Boulettes de boeuf et bouillon pour la fondue chinoise
Pour 4 personnes

Boulettes
454 g de boeuf haché
1 cuillère à soupe de pâte de tomate
1 gousse d’ail
2 cuillères à thé de sauce de poisson
½ tasse ou 120 g de chapelure
1 oeuf

Bouillon*
1 cuillère à soupe d’huile végétale
2 oignons
2 gousses d’ail
2 cuillères à soupe de pâte de tomate
1 tasse ou 250 g de vin rouge
4 tasses ou 1000 g de bouillon de boeuf**
¼ de tasse ou 60 g de sauce soja
1 cuillère à thé de purée de raifort (facultatif)
Sel et poivre

Boulettes
Hacher finement la gousse d’ail.

Dans un grand bol, mélanger le boeuf haché, la pâte de tomate, l’ail, la sauce de poisson, la chapelure et l’oeuf. Saler et poivrer. Façonner des boulettes d’environ 2,5 cm (1 pouce) de diamètre. Déposer les boulettes sur une assiette, couvrir d’une pellicule plastique et réfrigérer pendant au minimum 1 heure. Cette étape garantit la bonne tenue des boulettes pendant la cuisson.

Bouillon
Hacher les oignons et les gousses d’ail.

Dans un grand chaudron, chauffer l’huile. Ajouter les oignons et le faire revenir pendant 10 minutes ou jusqu’à ce qu’ils soient légèrement colorés. Ajouter l’ail et la pâte de tomates, puis poursuivre la cuisson pendant 2 minutes. Déglacer avec le vin rouge. Incorporer le bouillon de boeuf, la sauce soja et la purée de raifort. Porter à ébullition, réduire le feu et laisser mijoter pendant 10 minutes. Saler et poivrer au goût.

Cuisson
Préchauffer le four à 60°C (140°F).

Le bouillon doit frémir doucement. Ajouter le tiers des boulettes de viande et laisser cuire pendant 5 minutes. Vérifier la cuisson d’une boulette et ajuster le temps de cuisson au besoin. Retirer les boulettes du bouillon à l’aide d’un écumoire et les déposer dans un plat allant au four. Réserver les boulettes au four. Répéter l’opération jusqu’à ce que toutes les boulettes soient cuites. Déposer le plat contenant les boulettes à table et laisser chacun se servir. Accompagner les boulettes de vos sauces à fondue favorites. Déguster avec plaisir.

*Vous pourriez utiliser un bouillon du commerce si vous êtes pressés. Ce bouillon peut aussi être utilisé dans un caquelon pour une fondue chinoise classique. Avec le surplus de bouillon, réalisez une soupe ou utilisez-le pour cuire du riz, des pâtes, des pommes de terre ou un ragoût.
**Si vous en trouvez, préférez un bouillon de boeuf réduit en sel.

Et vous, avez-vous l’habitude d’avoir des boulettes de viande avec votre fondue chinoise?

Un 14 février…

Aujourd’hui, il ne faut pas compter sur moi pour vous proposer un menu spécial. Et oui, comme les années précédentes, je prépare ce plat à manger avec les mains. C’est toujours aussi bon, toujours autant apprécié et c’est une tradition que j’aime beaucoup! J’ai cependant ajouté quelques éléments au menu : un nectar de fraises (de la région) allongé avec une boisson pétillante pour le plus grand plaisir de Mini-nous et un dessert au chocolat qui m’a tapé dans l’oeil, il y a quelques jours. Bref, un beau repas gourmand et sans imprévu

Je vous propose une recette de côtelettes de porc qui travaille autrement cette pièce de viande. J’ai trouvé cette recette sur le site de Mrs. Schwartz’s Kitchen.

Côtelettes de porc au miel et à la sauce soja
Côtelettes de porc au miel et à la sauce soja
Pour 4 personnes

450 g de côtelettes de porc*
¾ de tasse ou 100 g de farine
¼ de cuillère à thé de sel
¼ de cuillère à thé de poudre d’oignon
¼ de cuillère à thé de poudre d’ail
¼ de cuillère à thé de paprika
¼ de cuillère à thé d’épices BBQ ou pour volaille
2 pincées de poivre moulu
1 oeuf
1 cuillère à soupe d’huile végétale
1 cuillère à soupe de beurre
2 gousses d’ail
¼ de tasse ou 60 g de sauce soja
¼ de tasse ou 60 g d’eau
¼ de tasse ou 83 g de miel
1 cuillère à soupe de sauce hoisin
1 cuillère à soupe de jus de lime ou de citron

Hacher finement les gousses d’ail.

Dans un bol, mélanger la farine avec le sel, la poudre d’oignon, la poudre d’ail, le paprika, les épices BBQ (ou pour volaille) et le poivre.

Casser l’oeuf dans un bol ou une assiette creuse. Battre l’oeuf juste pour que le blanc et le jaune soient bien mélangés.

Enrober les côtelettes de porc de farine assaisonnée. Tremper ensuite dans l’oeuf et à nouveau dans la farine assaisonnée.

Dans une poêle, chauffer le beurre et l’huile. Quand les corps gras sont bien chauds, déposer les côtelettes de porc. Cuire les côtelettes environ 4 minutes par côté. Quand les côtelettes sont cuites, les retirer et les réserver dans une assiette.

Dans la poêle qui a servi à cuire la viande, ajouter l’ail et faire revenir pendant 2 minutes en remuant régulièrement pour éviter qu’il ne brûle.

Pendant ce temps, mélanger la sauce soja, l’eau, le miel, la sauce hoisin et le jus de lime (ou de citron). Ajouter ce mélange sur l’ail et porter à ébullition. Quand le mélange bout, déposer les côtelettes de porc. Retourner rapidement la viande pour que la sauce enrobe chaque tranche de toutes parts. Servir sans attendre avec un riz.

*Préférez des côtelettes de porc avec au moins 1,5 cm (½ pouce) d’épaisseur. Libre à vous de les choisir avec ou sans os.

Bonne Saint-Valentin!