Mot-clé : sauce soja

On se dévoue

En début de semaine, nous pensions avoir une fin de semaine tranquille, puis les activités diverses sont venues s’agglutiner sur la fin de semaine. En prime, nous avons invité mes beaux-parents et quelques membres de la famille pour la fête des mères! Je manque encore un peu d’organisation dans ma cuisine : cependant pour la première fois, ce n’est pas la place qui manque! Mon roastbeef était trop cuit… Personne ne s’est plaint, mais j’ai été un peu dépitée. Heureusement que la sauce sauvait tout : elle est trop bonne! Pour la viande, je crois que je vais apprendre à utiliser la sonde du four pour ne plus avoir ce genre de mauvaise surprise… Apprendre à utiliser mon four tout simplement est aussi quelque chose que je dois faire.

Dans un autre ordre d’idée, je vous propose une recette de poulet au miso et à la tomate. La recette originale utilisait du tofu, mais dans les repas de semaine, j’opte plus facilement pour de la viande d’où la substitution. J’ai pris la recette dans le magasine Ricardo volume 15, numéro 1.

Poulet au miso et à la tomate
Poulet au miso et à la tomate
Pour 3 personnes

300 g de poitrines de poulet
½ tasse ou 125 g de bouillon de légumes
⅓ de tasse ou 83 g de sauce tomate
1 cuillère à soupe de sauce soja
1 cuillère à thé de fécule de maïs ou de maïzena
1 gousse d’ail
¼ de cuillère à thé de sauce pimentée* ou plus, au goût
1½ cuillère à soupe d’huile végétale
2 pincées de cinq-épices moulu
½ cuillère à soupe de miso
½ cuillère à soupe de pâte de tomates
Sel et poivre

Dans un bol, mélanger le bouillon de légumes, la sauce tomate, la sauce soja et la fécule de maïs.

Hacher l’ail. Couper les poitrines de poulet en petits dés.

Dans une poêle, chauffer l’huile. Quand le corps gras est chaud, y déposer les dés de poulet. Quand les morceaux de poulet commencent à dorer, ajouter l’ail, la sauce pimentée. Saler et poivrer. Poursuivre la cuisson jusqu’à ce que le poulet soit doré de tous les côtés. Ajouter le cinq-épices, le miso et la pâte de tomates. Cuire pendant 2 minutes.

Ajouter la préparation à base de bouillon et porter à ébullition. Laisser mijoter pendant 8 minutes ou jusqu’à ce que la sauce ait épaissi. Servir avec du riz et déguster avec plaisir.

*Il est possible d’utiliser un petit piment oiseau épépiné et haché au lieu de la sauce pimentée.

Bonne fêtes des mères!

Déménagement 2018

Cette semaine a été une grosse semaine : nous avons encore déménagé! Cependant, cette fois devrait être la dernière avant longtemps : nous sommes devenus propriétaires! Il reste encore des cartons à défaire (toujours trop à mon avis), des pièces à organiser, les extérieurs à aménager, des électroménagers à apprivoiser et des ouvriers à attendre pour faire les dernières retouches.

Je crois que vous comprenez mieux mon absence de mercredi. Je vous propose donc un sauté de tofu à l’ananas, une des dernières recettes que j’ai essayé avant de tout mettre en boîte. J’ai pris cette recette Gabrielle, Eat cook and love.

Sauté de tofu à l'ananas
Sauté de tofu à l’ananas
Pour 2 personnes

200 g de tofu ferme
1 cuillère à soupe de sauce soja
1½ cuillère à soupe d’huile végétale
½ cuillère à soupe de fécule de maïs ou de maïzena
2 tranches d’ananas en boîte*, coupé en morceaux
12 fleurons de brocoli ou plus au goût
1 oignon
½ cuillère à thé de gingembre frais, râpé
2 cuillères à soupe d’eau
3 cuillères à soupe de confiture d’abricots**
3 cuillères à soupe de sauce douce aux piments
Sel et poivre

Préchauffer le four à 190°C (375°F).

Dans un bol, mélanger la sauce soja, 1 cuillère à soupe d’huile végétale et la fécule de maïs. Éponger et couper en cubes le tofu. Ajouter le tofu au mélange de sauce soja. Déposer les cubes de tofu sur une plaque de cuisson recouverte d’un papier parchemin. Enfourner et cuire pendant 25 à 30 minutes. À mi-cuisson, retourner les cubes de tofu.

Pendant ce temps, porter une casserole d’eau à ébullition. Quand l’eau bout, saler et plonger les morceaux de brocoli. Cuire les brocoli pendant 4 minutes, les égoutter et rincer sous l’eau froide.

Ciseler l’oignon.

Dans une poêle, verser le restant d’huile. Chauffer la poêle et ajouter l’oignon. Faire revenir l’oignon pendant 6 minutes. Ajouter le brocoli et l’ananas. Poursuivre la cuisson pendant 4 minutes. Ajouter le gingembre, l’eau, la confiture d’abricot et la sauce douce aux piments. Laisser mijoter à feu doux pendant 5 minutes. Saler et poivrer au goût. Ajouter le tofu dans la sauce et bien mélanger. Poursuivre la cuisson quelques minutes. Servir sans attendre avec un riz ou des nouilles asiatiques. Déguster avec plaisir.

*Vous pouvez utiliser de l’ananas frais. Dans ce cas, commencez à le faire cuire en même temps que l’oignon.
**Vous pouvez remplacer la confiture d’abricots et la sauce douce aux piments par de la gelée de poivron.

J’ai hâte que la fatigue du déménagement soit derrière moi.

Vendredi prochain…

Depuis le début de la semaine, je me dis qu’il faut que je me prévois une sortie pour me changer le idée. En réfléchissant à ce qui se profile pour la semaine, il me reste que le vendredi… qui est le Vendredi saint! Il faut croire que mon projet va attendre une semaine de plus, voire deux puisqu’il y a également les vacances scolaires. Vive Pâques! Et dire que je n’ai pas réfléchi à un dessert pour cette occasion, d’un autre côté, je ne sais pas ce que nous allons faire pour cette journée hormis manger avec la famille de mon chéri.

En attendant, je vous propose une recette de poulet au saveur coréenne. Actuellement, on trouve plus facilement quelques produits coréens dans les épiceries. J’ai pris cette recette dans le magazine Ricardo volume 16, numéro 2, mais je l’ai travaillé avec des poitrines de poulet plutôt que des ailes.

Poulet frit coréen au sésame
Poulet frit coréen au sésame
Pour 3 personnes

Poulet
300 g de poitrines de poulet
¼ tasse ou 50 g de fécule de pomme de terre*
½ cuillère à thé de sel
¼ de cuillère à thé de piment coréen moulu (gochugaru)**
2 pincées de poudre à pâte ou de levure chimique
2 pincées de poivre noir moulu
Huile végétale pour la friture

Sauce
1 gousse d’ail
1 cuillère à thé de gingembre haché finement
2 cuillères à soupe de pâte de piment fermenté (gochujang)
2 cuillères à soupe de bouillon de poulet
1 cuillère à soupe de cassonade ou de sucre roux
1 cuillère à soupe de sauce soja
1 cuillère à soupe de vinaigre de riz
1 cuillère à thé d’huile de sésame grillé
½ cuillère à thé de mirin
½ cuillère à thé de jus de citron

Poulet
Couper les poitrines de poulet en cubes d’environ 2 cm (¾ de pouce) de côté.

Dans un bol, mélanger la fécule de pomme de terre, le sel, le piment moulu, la poudre à pâte et le poivre. Ajouter le poulet et bien mélanger pour enrober les morceaux de viande de fécule assaisonnée.

Verser environ 1 cm (⅜ de pouce) d’huile dans une poêle ou un wok*** et la chauffer. Quand l’huile est bien chaude, ajouter le poulet et frire pendant 10 minutes en remuant souvent pour que le poulet soit doré à l’extérieur et qu’il perde sa teinte rosée à l’intérieure. Mettre le poulet dans une assiette recouverte d’un papier absorbant et réserver. Retirer la poêle du feu contenant l’huile.

Sauce
Hacher finement la gousse d’ail et la déposer dans une petite casserole. Ajouter le gingembre, la pâte de piment, le bouillon de poulet, la cassonade, la sauce soja, le vinaigre de riz, l’huile de sésame, le mirin et le jus de citron.

Porter à ébullition et laisser mijoter pendant 5 minutes ou jusqu’à ce que la sauce ait réduit de moitié.

Si la casserole est assez grande, ajouter le poulet dans la sauce ou verser la sauce dans un bol et ajouter le poulet. Mélanger et servir sans attendre avec du riz et un légume de votre choix.

*Il est possible de remplacer la fécule de pomme de terre par de la fécule de maïs ou de la maïzena.
**Si vous ne trouvez pas de piment coréen moulu, utilisez du piment d’Alep ou d’Espelette.
***Dans le meilleur des mondes, utilisez une friteuse que vous préchauffez à 180°C (350°F). Si comme moi, vous n’avez pas de friteuse, rappelez-vous de ne jamais mettre plus de un tiers d’huile dans une poêle ou une casserole et de ne pas vous éloignez de celle-ci quand elle est sur le feu!

Et vous, avez-vous des projets pour Vendredi Saint?

Végé gagnant!

Il y a quelques mois, j’ai vu une recette végétarienne qui m’a interpellé et sans attendre, je l’ai mise à mon menu de la semaine. Au moment de préparer le repas, j’ai plein de doute. Est-ce que je devrais faire autre chose? Ce n’est pas le genre de plat qui plaît à mon chéri en général… Et puis, je me suis que ce ne serait pas le premier raté et qu’il y avait autre chose à manger dans le réfrigérateur en cas de désastre. À ma grande surprise, mon chéri m’a dit que c’était le meilleur repas végétarien que j’avais fait! J’ai refait ce plat pour être certaine de la première impression : encore une fois un succès!

Je vous propose donc des tacos de protéine végétale texturée. J’ai pris cette recette chez Lili popotte.

Tacos de protéine végétale texturée
Tacos de protéine végétale texturée
Pour 3 personnes

1⅔ tasse ou 105 g de protéine végétale texturée*
1 oignon
2 cuillères à soupe d’huile
1 gousse d’ail
1 cuillère à thé de poudre de chili
1 pincée de cumin moulu
1 pincée de coriandre moulue
1 cuillère à soupe de sirop d’érable
3 cuillères à soupe de sauce soja
2 cuillères à soupe de ketchup
6 coquilles de tacos

Hacher l’oignon et l’ail.

Dans un bol, mélanger la poudre de chili, le cumin, la coriandre, le sirop d’érable, la sauce soja et le ketchup.

Remplir une casserole d’eau et porter à ébullition. Quand l’eau bout, cuire les protéines végétales texturées selon les indications du fabricant. Égoutter les protéines végétales.

Dans une poêle, verser l’huile et faire revenir l’oignon pendant 5 minutes. Ajouter les protéines végétales et l’ail, faire revenir pendant 3 à 4 minutes. Verser le mélange de sauce soja et laisser cuire jusqu’à ce qu’il n’y ait presque plus de liquide.

Réchauffer les coquilles de tacos selon les indications du fabricants.

Garnir les coquilles de tacos avec la préparation de protéine végétale. Compléter les tacos avec les garnitures de votre choix : de guacamole, de juliennes de carotte, de juliennes de concombre, de crème sure, de fromage, de sauce pimentée, de poivrons, de tomates, de laitue, etc. Déguster avec plaisir.

*Le produit que j’ai trouvé s’appelle « Soja-Schnetzel ». Je crois que ça ressemble à des protéines végétales texturées, c’est vendu sous forme déshydratée et elles se cuisent comme des pâtes.

Trop de possibilités!

Cette semaine une amie m’a demandé si l’on pourrait préparer des biscuits ensembles avec les enfants. Évidemment, j’ai dis oui. Depuis, je réfléchis aux recettes de biscuits qu’on pourrait préparer avec de multiples mains : biscotti, biscuits à l’emporte-pièce, tuiles aux amandes, langues de chat, milanais, croissants à la vanille, zézettes, biscuits léopards, rochers à la noix de coco, palmiers… Un liste qui peut s’étirer encore longtemps! Le pire, c’est que je n’ai même pas encore consulté un livre de recettes pour avoir toutes ces idées. En pensant à toutes ces possibilités, il faudra que je lui demande quelques précisions sur les goûts de ses enfants.

Dans un autre ordre d’idée, je vous propose une recette végétarienne de galettes au tofu. J’ai pris cette recette sur le blog d’Audrey Ma p’tite cuisine.

Galettes de tofu et de courgettes
Galettes de tofu et de courgettes
Pour 4 personnes

200 g de tofu ferme nature ou fumé
2 courgettes moyennes
½ tasse et 2 cuillères à soupe ou 60 g de flocons d’avoine
1 cuillère à soupe d’amandes
1 cuillère à thé de curry
¼ de cuillère à thé d’huile de sésame grillé*
½ cuillère à thé de sauce soja*
Panko en quantité suffisante (facultatif)
1½ cuillère à soupe d’huile d’olive
Sel et poivre

Couper les courgettes en petits dés. Dans une poêle, verser ½ cuillère à soupe d’huile d’olive. Quand l’huile est assez chaude, ajouter les courgettes et faire revenir pendant 5 minutes. Saler et poivrer.

Dans le bol d’un robot culinaire muni d’une lame en « s », déposer le tofu émietté grossièrement, les flocons d’avoines et les amandes. Mixer brièvement, puis ajouter le curry, l’huile de sésame et la sauce soja. Saler, poivrer et mixer de nouveau. La pâte est collante.

Déposer la panko dans un bol. Prélever un huitième de la pâte et rouler dans le panko. Aplatir pour former une galette. Répéter l’opération pour former 7 autres galettes.

Verser le restant d’huile dans une poêle et chauffer. Quand l’huile est assez chaude, déposer les galettes et cuire pendant 3 à 4 minutes. Retourner délicatement les galettes et cuire de nouveau pendant 3 à 4 minutes ou jusqu’à ce que les galettes soient bien dorées. Servir avec une sauce de votre choix et déguster avec plaisir.

*J’ai utilisé du tofu nature, donc pour lui donner un peu plus de goût, j’ai ajouté l’huile de sésame et la sauce soja. À vous de choisir de les ajouter ou non.

Et vous, quelles recettes de biscuits vous viennent en tête pour cuisiner avec des enfants?