Mot-clé : sauce soja

On saute le souper?

Je ne sais pas si vous êtes comme nous, mais quand nous avons eu un gros dîner, la faim n’est pas au rendez-vous pour le souper. Dans ces cas-là, nous optons pour les repas « case libre » : autrement dit, chacun gère son repas ou presque. Effectivement comme aujourd’hui, Mini-nous a moins mangé et a aussi largement profité des chips à l’apéro, un repas un peu plus équilibré s’impose. J’avoue que ça me fait tout bizarre de préparer un repas exclusivement pour Mini-nous : c’est rare que je doive cuisiner d’aussi petites portions!

Aujourd’hui, je vous propose une recette de poulet toute simple à la mijoteuse et qui permet de préparer des repas plus légers. Vous pourriez utiliser le surplus de poulet dans une salade, des warps, des rouleaux de printemps, une soupe, un sauté, etc. Cette recette est tirée du livre Famille futée 2.

Poulet teriyaki à la mijoteuse
Poulet teriyaki à la mijoteuse
Pour 12 personnes*

3 kg (6 lbs) de poulet désossé et sans la peau
½ tasse ou 125 g de jus d’orange
½ tasse ou 167 g de miel
¼ de tasse ou 62 g de sauce soja
¼ de tasse ou 62 g de vinaigre de riz

Couper le poulet en gros morceaux : par exemple, détailler les poitrines de poulet en 3 morceaux.

Dans un bol, mélanger le jus d’orange, le miel, la sauce soja et le vinaigre de riz.

Déposer les morceaux de poulet dans la mijoteuse et ajouter le mélange de liquides. Remuer pour mélanger l’ensemble.

Couvrir et cuire à base température (Low) pendant 4 heures ou jusqu’à ce que le poulet s’effiloche facilement à la fourchette. Servir et déguster avec plaisir.

Diviser le restant de viande en portion et l’utiliser pour les lunchs ou le congeler pour l’utiliser dans d’autres repas qui demande du poulet cuit.

*Cette recette est pour une mijoteuse d’une contenance de 5,5 à 6 litres. Si votre mijoteuse est plus petite (comme la mienne), diviser la recette en deux.

Et vous, comment gérez-vous le souper après un repas copieux?

Un peu de brick…

Il y a bien longtemps que je n’avais pas cuisiné avec des feuilles de brick. Au début du blog, les feuilles de brick était le mot-clé le plus souvent consulté… Pourtant, il n’y a que 6 recettes rattachées à ce mot. Je n’ai pas trop fait d’expérimentation avec ce produit, ce qui est dommage, car leur texture est délicieuse et qu’avec un peu de créativité, on peut les garnir de mille et une façons.

Je vous propose une recette que j’ai créée pour une entrée. La recette n’est pas difficile (omis, le pliage selon votre habileté) et est savoureuse alors qu’il faut peu d’ingrédients.

Rouleaux de canard confit
Rouleaux de canard confit et de poireau
Pour 10 rouleaux*

1 cuisse de canard confit
1 ou 2 blancs de poireaux selon leur taille
¾ de tasse ou 50 g de vermicelles de riz
2 cuillères à thé d’huile végétale
2 cuillères à thé de sauce soja
5 feuilles de brick**
Sel et poivre

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Retirer le surplus de gras de la cuisse de canard et la déposer dans un plat allant au four. Couvrir d’un papier d’aluminium et cuire pendant 20 à 30 minutes ou jusqu’à ce que la cuisse soit chaude. Laisser tiédir et désossées la cuisse. Effilocher la viande et réserver.

Laver le poireau, le couper en deux et le trancher en demi-rondelles. Verser l’huile dans une poêle et la faire chauffer. Ajouter le poireau et le cuire pendant 3 à 4 minutes ou jusqu’à ce qu’il soit tendre. Saler légèrement et poivrer.

Remplir un chaudron d’eau et porter à ébullition. Quand l’eau bout, plonger les vermicelles de riz et les cuire pendant 4 minutes. Égoutter les vermicelles puis les mélanger avec la viande de canard et le poireau. Assaisonner avec la sauce soja et le poivre. Goûter le mélange et rectifier l’assaisonnement au besoin.

Préchauffer le four à 200°C (400°F).

Couper les feuilles de brick en deux. Déposer un peu de farce sur une feuilles de brick et rouler en rabattant les côtés pour bien emprisonner la garniture***. Déposer les rouleaux**** sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin et enfourner pendant 15 minutes ou jusqu’à ce que les rouleaux soient dorés. Servir chaud avec une sauce hoisin ou une autre sauce pour rouleaux impériaux. Déguster avec plaisir.

*Le nombre de rouleaux peut varier selon la manière que vous les garnissez. Il est possible de doubler la recette.
**Il est possible de remplacer les feuilles de brick par de la pâte phyllo ou, au Québec, par des feuilles de pâte à rouleaux de printemps.
***Pour le pliage, utiliser la méthode que vous préférez. Voici un lien sur le site Pause-Café & gourmandises, une référence pour le pliage des triangles, des carrés et des rouleaux.
****Une fois que les rouleaux sont façonnés, vous pouvez les congeler sans problème. Pour les cuire, il n’y a pas besoin de les dégeler, il suffit de les enfourner à 200°C (400°F) pendant 15 à 20 minutes.

Et vous, cuisinez-vous régulièrement les feuilles de brick?

Quoi ajouter…

Actuellement, il y a beaucoup de choses qui me trottent dans la tête. Entre autre, cette semaine, je vais préparer la majorité de mes gourmandises qui vont se glisser dans mes paniers gourmands, ainsi qu’un gâteau à faire pour le 24 au soir… Bref, une semaine qui s’annonce sera des plus actives.

En cette semaine des derniers préparatifs de Noël, je vous propose d’aller vous promener un soir pour profiter des illuminations (ok, au Québec, c’est plus intéressant, je l’avoue) et pourquoi ne pas aller dans un quartier ou une ville que vous connaissez peu?

Aujourd’hui, je vous propose une recette de sauté vite fait. Cette recette permet d’utiliser un restant de viande (parfait pour écouler un peu de votre surplus de dinde), mais aussi d’utiliser les légumes qui ont été oublié dans le réfrigérateur. J’ai pris cette recette sur le site de Cuisine futée, parents pressés. Pour les légumes, j’ai pris des petits pois, du céleri et du poireau. Ce mélange peut sembler étrange, mais en bouche, c’était très agréable.

Sauté vite fait
Sauté vite fait
Pour 3 personnes

1 cuillère à soupe d’huile végétale
1 tasse ou 150 g de légumes à cuisson longue (oignons,
  carottes, céleri…)
1½ tasse ou 225 g de légumes à cuisson rapide (petits pois,
  poivrons, courgettes, bouquets de brocoli, chou…)
1 ou 1½ tasse ou 225 g d’un reste de viande cuite*
¼ de tasse ou 62 g d’eau
1 cuillère à soupe de sauce hoisin
½ cuillère à soupe de sauce soja
½ cuillère à soupe de miel
¾ cuillère à thé de fécule de maïs ou de maïzena
Poivre
Sauce sriracha, au goût (facultatif)
Graines de sésame (facultatif)

Couper les légumes en lamelles, en tranches fines ou en julienne selon le légume et votre envie. Trancher la viande cuite.

Dans un bol, mélanger l’eau, la sauce hoisin, la sauce soja, le miel et la fécule de maïs. Réserver.

Dans un wok ou une grande poêle, verser l’huile et la chauffer. Quand l’huile est chaude, ajouter les légumes à longue cuisson. Faire revenir pendant 8 à 10 minutes ou jusqu’à ce qu’ils soient tendres et dorés.

Ajouter les légumes à cuisson rapide, la viande et le mélange contenant la fécule de maïs. Poursuivre la cuisson pendant 3 à 5 minutes ou jusqu’à ce que les légumes aient la texture désirée.

Servir avec du riz ou des nouilles asiatiques. Saupoudrer de graines de sésame si désiré et ajouter de la sauce sriracha au goût. Déguster avec plaisir.

*Si vous n’avez pas de restant de viande, vous pouvez faire griller une poitrine de poulet coupé en petits morceaux. Saler et poivrer la viande.

Et vous, est-ce que votre quartier est illuminé?

Surprise québécoise en librairie…

Cette semaine, je me suis arrêtée dans une librairie. J’en ai profité pour faire un petit détour dans le rayon des livres de cuisine. L’étonnement m’a frappée. Je savais que Ricardo avait sorti un livre en Europe (l’équivalent de Parce qu’on a tous de la visite) et que le nouveau livre d’Isabelle, Miel, prenait place sur les tablettes. Cependant, je ne m’attendais pas une seule seconde à voir en évidence sur les rayonnages le premier opus de Trois fois par jour. Pour ce mois de septembre, les livres de cuisine du Québec prennent une belle place dans les librairies suisses! Tous ces livres ont été adaptés pour le lectorat : les mesures sont en grammes et non en tasse.

Aujourd’hui, je vous propose une recette assez populaire dans les familles québécoises, mais que je n’avais jamais cuisiné… et je ne suis pas certaine d’en avoir déjà mangé d’ailleurs : un macaroni chinois! J’ai pris la recette sur le site de Trois fois par jour.

Macaroni chinois
Macaroni chinois
Pour 3 personnes

1 tasse ou 160 g de macaroni crus
1 cuillère à soupe d’huile végétale
½ poireau* émincé
300 g de boeuf haché**
½ cuillère à soupe de sauce Worcestershire
1 carotte, râpée
½ tasse ou 150 g de haricots verts émincés
1 oeuf
1 cuillère à soupe de graine de sésame (facultatif)
½ cuillère à soupe de fécule de maïs ou maïzena
6 cuillères à soupe ou 90 g d’eau
1 cuillère à soupe de cassonade ou de sucre roux
¼ de tasse ou 60 g de sauce soja***
Sel et poivre

Remplir un chaudron d’eau et porter à ébullition. Quand l’eau bout, saler généreusement. Attendre que l’ébullition reprenne et déposer les macaroni pour les cuire. Cuire les pâtes environ 2 minutes de moins que les indications du fabricant. Égoutter les pâtes et réserver.

Dans un bol, mélanger la fécule de maïs avec l’eau. Ajouter la cassonade et la sauce soja. Réserver cette sauce.

Dans une poêle, verser l’huile et la faire chauffer. Quand le corps gras est chaud, faire revenir le poireau pendant 2 minutes. Ajouter la viande hachée et la sauce Worcestershire. Poursuivre la cuisson jusqu’à ce que la viande soit cuite. Saler et poivrer.

Incorporer la carotte, les haricots, la sauce et les macaroni. Cuire pendant 5 minutes en remuant régulièrement.

Dans un petit bol, fouetter l’oeuf et le verser sur le macaroni. Patienter 1 minute avant de mélanger. Ajouter les graines de sésame et mélanger. Saler et poivrer au besoin. Servir sans attendre et déguster avec plaisir.

*Utilisez un morceau de poireau d’environ 10 cm de long pour cette recette.
**Vous pouvez réduire la quantité de viande si désiré.
***Pour cette recette, il est préférable d’utiliser de la sauce soja régulière : avec de la sauce soja réduite en sel, vous sentirez à peine son goût.

Et vous, aimez-vous voir des ouvrages québécois en librairie?

Où est la case?

Ce matin en consultant quelques blogs, j’ai eu droit à quelques fenêtres « pop up »… Vous savez, ces fenêtres qui sont de plus en plus présentes pour vous rappeler d’aimer la page facebook ou de vous inscrire à la lettre de nouvelles du blog par exemple. J’avoue que je trouve de plus en plus agaçant ce genre de sollicitation, d’autant qu’on a doit à ce message qu’on ait ou pas aimé la page facebook. Dans la conception de ces fenêtres, il y a eu un oubli (sans doute volontaire) : la case à cocher pour dire qu’on a compris le message et de ne plus s’afficher!

Aujourd’hui, je vous propose une recette de poulet à l’asiatique. Cette recette m’a interpellée par ces ingrédients : la sauce hoisin et la sauce douce aux piments. J’ai souvent ces ingrédients sous la main, mais j’ai dû mal à vider mes pots. J’ai pris cette recette sur le site de Chef Savvy.

Filets de poulet à l'asiatique sucré-épicé
Filets de poulet à l’asiatique sucré-épicé
Pour 3 personnes

300 g de poitrines de poulet
¼ de tasse ou 30 g de farine
1 oeuf
1 tasse ou 60 g de panko
¼ de tasse ou 60 g de sauce hoisin
¼ de tasse ou 78 g de sauce douce aux piments*
½ cuillère à thé de poudre d’oignon
1 cuillère à soupe de sauce soja**
1 cuillère à thé de sauce sriracha ou moins
Sel et poivre

Préchauffer le four à 220°C (425°F). Chemiser de papier parchemin une plaque de cuisson.

Dans un bol, verser la farine. Saler et poivrer. Dans un autre bol, fouetter l’oeuf pour lui donner une couleur homogène. Dans un troisième bol, déposer le panko.

Couper les poitrines de poulet en deux dans l’épaisseur, puis en deux dans le sens de la longueur. Enrober chaque morceau de poulet de farine, d’oeuf et de panko. Déposer les filets panés sur la plaque de cuisson chemisé.

Enfourner et cuire pendant 15 à 20 minutes ou jusqu’à ce que le panko soit doré et que le poulet soit cuit.

Dans un nouveau bol, mélanger la sauce hoisin, la sauce douce aux piments, la poudre d’oignon, la sauce soja et la sauce sriracha.

Quand le poulet est cuit tremper***, les filets dans la sauce et servir sans attendre. Déguster avec plaisir.

*On retrouve aussi ce genre de sauce asiatique sous le nom anglais « Sweet chili sauce ».
**Préférez la sauce soja réduite en sel pour cette recette.
***Vous pouvez badigeonner les filets à l’aide d’un pinceau, mais cela prend un peu plus de temps et la chapelure perd son croustillant. Il est également possible de servir la sauce à côté et de laisser chacun se servir à sa convenance.

Et vous, que pensez-vous des fenêtres « pop up »?