Mot-clé : pomme

Le plaisir d’avoir une porte qui s’ouvre…

Pour entrer dans la maison, nous avons deux portes : une principale qui arrive sur les pièces à vivre et une autre qui permet d’entrer à partir du garage. Cette porte nous l’employons peu pour l’instant, puisque nous attendons encore sur le bitumage de la cour. Vu l’écart entre la gravelle et le palier du garage, il est plutôt risqué de mettre la voiture dans le garage… De plus jusqu’à récemment, nous avions un autre problème : impossible d’ouvrir ou de verrouiller la porte par l’intérieur! Nous avons contacté le menuisier (oui, c’est le menuisier qui s’occupe de ce genre de problème) une première fois par téléphone, mais il ne pouvait pas répondre. Nous avons donc envoyé un courriel qui est resté sans réponse. J’ai recontacté le menuisier et cette fois, il était disponible et a pu se déplacer dans la journée. Le cylindre avait belle et bien un problème : un petit ressort de brisé. Un petit tour à l’atelier et quelques heures plus tard, nous avons une porte qui s’ouvre et se verrouille de l’extérieur autant que de l’intérieur. Ça fait plaisir de voir que le nombre de retouches à effectuer diminuent grandement depuis le début du mois.

Pour aujourd’hui, je vous propose une petite recette de côtes levées à la pomme. L’idée me plaisait et ça change de mes recettes habituelles qui ont plutôt un goût tomaté ou barbecue. J’ai beaucoup de mal à essayer d’autres types de côtes levées : j’ai des goûts plutôt classiques pour cette viande. Cette recette est tirée du livre Plaisirs coupables de Jean-François Plante.

Côtes levées aux pommes, au brandy et à l'érable
Côtes levées aux pommes, au brandy et à l’érable
Pour 3 personnes

700 g (1½ livre) de côtes levées
3 cuillères à soupe de compote de pommes
2 cuillères à soupe de brandy*
1 cuillère à soupe de moutarde de Dijon
2 gousses d’ail
2 cuillères à soupe de sirop d’érable
2 cuillères à soupe de cassonade ou de sucre roux
¼ de cuillère à thé de fumée liquide**
2 cuillères à soupe de jus de citron
Sel et poivre

Dans une grande casserole, déposer les côtes levées, couvrir d’eau et saler. Porter à ébullition et laisser mijoter à feu doux pendant 90 minutes. Après ce temps de cuisson, égoutter les côtes levées.

Hacher l’ail.

Dans une petite casserole, mélanger la compote, le brandy, la moutarde, l’ail, le sirop d’érable, la cassonade, la fumé liquide et le jus de citron. À feu doux, porter à ébullition et laisser mijoter pendant 10 minutes. Laisser refroidir.

Déposer les côtes levées dans un plat et verser la préparation de compote. Veiller à enrober les côtes levées de toutes parts, couvrir et laisser mariner au réfrigérateur pendant au minimum 4 heures.

Préchauffer le four à 190°C (375°F).

Déposer les côtes levées sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Saler et poivrer. Enfourner pendant 10 minutes. Badigeonner la viande avec le restant de marinade. Laisser cuire encore 10 minutes et badigeonner la viande de nouveau. Laisser cuire une dernière fois pendant 10 minutes. Servir et déguster avec plaisir.

*Il est possible de remplacer le brandy par du cognac.
**La fumée liquide apporte beaucoup de goût. Si vous n’en avez pas : vous pouvez l’omettre ou ajouter un peu de paprika fumé.

Je ne l’ai pas vu…

Aujourd’hui, je voulais vous proposer un gâteau, mais impossible de remettre la main sur le livre contenant la recette. Pourtant, j’ai déjà bien organisé ma bibliothèque culinaire. En déplaçant des cartons aujourd’hui, je me suis rendu compte qu’il y avait encore quelques livres qui n’avaient pas rejoint la bibliothèque. Après, le livre que je cherche doit être dans un carton où j’ai mis les derniers trucs qui traînaient dans l’appartement mais qui au final n’était pas prioritaire à défaire.

En attendant, je vous propose une autre recette de biscuits. J’ai pris cette recette dans le livre jaune de Madame Labriski, Ces galettes dont tout le monde parle.

Biscuits équilibrés aux arachides, amandes et chocolat
Biscuits équilibrés aux arachides, amandes et chocolat
Pour 28 galettes

½ tasse ou 150 g de purée de dattes
½ tasse ou 150 g de compote de pommes non sucrée*
½ tasse ou 150 g de beurre d’arachide naturel**
1 oeuf
½ cuillère à soupe de poudre à pâte ou de levure chimique
1 pincée de sel
½ tasse ou 52 g de cacao
⅔ de tasse ou 80 g de poudre d’amandes
¼ de tasse ou 40 g de graines de chia
½ tasse ou 75 g d’arachides***, hachées
100 g (3½ onces) de chocolat noir

Préchauffer le four à 180°C (375°F).

Concasser le chocolat en petits cubes.

Dans un bol, mélanger la purée de dattes, la compote, le beurre d’arachide et l’oeuf. Incorporer la poudre à pâte et le sel. Ajouter le cacao, la poudre d’amandes, les graines de chia, les arachides et le chocolat noir.

Couvrir une plaque (ou deux) de cuisson de papier parchemin. Déposer environ 2 cuillères à soupe de pâte**** par biscuits sur le papier parchemin. Enfourner et cuire pendant 15 minutes. Laisser refroidir avant de déguster avec gourmandise.

*Il est possible de remplacer la compote de pommes par un yogourt de votre choix (idéalement, pas ou peu sucré).
**Le beurre d’arachide naturel est une purée d’arachide qui contient uniquement des arachides. Vous pouvez le remplacer par un autre beurre de noix.
***Vous pouvez échanger les arachides par d’autres noix de votre choix.
****Pour plus de gourmandise ou pour écouler les restants de Pâques, vous pouvez enfoncer un morceau de chocolat au centre de chaque biscuit avant de les enfourner.

Il faut que j’explore davantage ma nouvelle cuisine…

Arbres givrés

Aujourd’hui, j’ai aperçu des arbres recouverts de givre. L’effet était saisissant puis qu’il n’y avait qu’un ilot d’arbres blancs dans un décor légèrement verdi. Avec l’arrivé du printemps, la lutte des agriculteurs contre le gel revient. Il faut dire qu’avec les température plus fraîches, je n’avais pas entendu dire que la végétation s’était éveillée. Comme chaque année, j’espère que la saison de lutte contre le gel sera courte et que les agriculteurs pourront dormir sur leur deux oreilles sans craintes.

Aujourd’hui, je vous propose une petite recette de crumble aux pommes. J’ai été interpellée par l’utilisation de pâte à biscuit pour recouvrir les fruits. J’ai pris cette recette chez Carine, Chic, Chic, Chocolat.

Crumble biscuits aux pommes
Crumble biscuits aux pommes
Pour 6 à 8 personnes

Garniture
8 pommes Gala ou Cortland*
2 cuillères à soupe ou 25 g de beurre non salé
¼ de tasse ou 50 g de sucre
½ cuillère à thé de cannelle moulue

Crumble
⅓ de tasse et ½ cuillère à soupe ou 80 g de beurre non salé,
  tempéré
⅓ de tasse et 4 cuillères à thé ou 80 g de cassonade
1 oeuf
1 tasse et 1½ cuillère à soupe de farine ou 150 g de farine
1 cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
1 pincée de sel
2 pincée de cannelle moulue (facultatif)
½ cuillère à thé d’extrait de vanille (facultatif)
100 g (3,5 onces) de chocolat noir

Garniture
Éplucher, épépiner et couper en cubes les pommes.

Dans une poêle, cuire le sucre jusqu’il prenne une couleur ambrée. Ajouter le beurre, la cannelle, puis les pommes. Cuire jusqu’à ce qu’il n’y ait presque plus de liquide dans la poêle. Verser les pommes dans un plat de cuisson rond d’environ 23 cm (9 pouces) de diamètre. Laisser tiédir

Crumble
Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Dans un bol, mélanger la farine, la poudre à pâte et le sel.

Hacher le chocolat.

Dans un bol, fouetter le beurre avec la cassonade. Ajouter l’oeuf, l’extrait de vanille et la cannelle. Incorporer la préparation de farine, puis le chocolat haché.

Répartir la pâte** sur les pommes et enfourner. Cuire pendant 20 à 25 minutes. Laisser tiédir et déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez choisir une autre variété de pommes ou faire un mélange. Choisissez des pommes qui gardent leur forme à la cuisson.
**Si vous trouvez qu’il y a trop de pâte, réservez-là pour en faire des biscuits.

Et vous, voyez-vous déjà des agriculteurs lutter contre le gel dans votre région?

Pour 4, pour 6…

Hier soir, nous recevions à souper. Au dernier moment, nous avons pensé au vin et en regardant dans notre réserve, nous nous sommes rendu compte que nous n’avions plus de vin rouge. Comme nous habitions près de mes beaux-parents, mon chéri est allé chercher une bouteille. En revenant, mon chéri m’a demandé si j’avais préparé assez de viande pour ajouter deux personnes à notre table. Évidemment, j’avais prévu plus que nécessaire et nous avons donc invité mes beaux-parents qui revenaient justement d’un long déplacement!

Aujourd’hui, je vous propose une recette d’entremet fraise et pomme. Cette association venait d’une question qu’on m’avait posé il y a longtemps : qu’est-ce que tu cuisinerais avec ces fruits? Après un long moment de réflexion, j’ai composé ce dessert. La recette semble longue, mais la plupart des étapes sont rapides et simples à réaliser. De plus, comme l’entremet demande un passage au congélateur, c’est un dessert qui se prépare bien à l’avance.

Entremet fraise et pomme
Entremet fraise et pomme
Pour 8 à 10 personnes

Croustillant au praliné
25 g (1 once) de chocolat blanc
⅓ de tasse ou 125 g de praliné*
¾ de tasse et 2 cuillères à soupe ou 70 g de Gavottes
  ou de biscuits dentelles émiettés**

Gelée de pommes
4 pommes (Gala ou Cortland)
4 cuillères à soupe d’eau
¾ de cuillère à thé de gélatine en poudre ou 1 feuille
  de gélatine (2 g)
3 cuillères à soupe ou 38 g de sucre
2 pincées de cannelle moulue

Gâteau
¼ de tasse ou 50 g de sucre
¼ tasse moins 1 cuillère à thé ou 50 g de beurre non salé,
  tempéré
1 oeuf
¼ tasse ou 35 g de farine
1½ cuillères à soupe ou 15 g de poudre d’amandes
¼ cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
¼ cuillère à thé d’extrait de vanille
1 pincée de sel

Mousse aux fraises
1⅓ de tasse ou 250 g de fraises (fraîches ou surgelées
 &nbsp et décongelées)
1 tasse ou 250 g de crème 35 % ou entière
⅓ de tasse et 1 cuillère à thé ou 67 g de sucre
2¾ cuillères à thé de gélatine en poudre
  ou 3 feuilles de gélatine (6 g)
1 cuillère à thé ou 5 g de jus de citron
2 cuillères à thé ou 8 g de sucre à glacer

Glaçage***
½ tasse et 2 cuillères à soupe ou 120 g de sucre
6 cuillères à soupe ou 120 g de sirop de maïs ou de glucose
¼ de tasse ou 60 g d’eau
5 cuillère à soupe ou 80 g de lait condensé non sucré
  ou lait évaporé
120 g (4 onces) de chocolat blanc
3½ cuillères à thé de gélatine en poudre
  ou 4 feuilles de gélatine (8 g)
Colorant alimentaire rose ou autre en poudre,
  en quantité suffisante

Croustillant au praliné
Hacher le chocolat blanc et le déposer dans le bol d’un bain-marie. Faire fondre le chocolat. Retirer le bol du bain-marie quand le chocolat est totalement fondu. Incorporer le praliné, puis les Gavottes (ou les biscuits dentelles). Verser la préparation sur une feuille de papier parchemin. Couvrir d’une seconde feuille de papier parchemin et à l’aide d’un rouleau à pâte étaler la préparation sur une épaisseur d’environ 3 mm (⅛ de pouce). Réserver au congélateur.

Gelée de pommes
Chemiser le fond d’un moule à charnière d’environ 18 cm (7 pouces) de diamètre de papier parchemin.

Hydrater la gélatine : si elle est en poudre, verser 2 cuillères à thé d’eau froide dans un petit bol puis saupoudrer la gélatine, mélanger et laisser gonfler; si elle est en feuille, la déposer dans un bol rempli d’eau froide et la laisser tremper pendant 5 minutes.

Éplucher, épépiner et couper en cubes 2 pommes. Déposer les pommes dans une casserole et ajouter 2 cuillères à soupe d’eau (30 g). Couvrir et porter à ébullition. Réduire le feu et laisser cuire pendant 20 minutes ou jusqu’à ce que les pommes soient tendres. Quand les pommes sont cuites, les mixer à l’aide d’un robot muni d’une lame en « s » ou d’un pied-mélangeur pour obtenir une purée lisse. Incorporer la gélatine. Réserver.

Éplucher, épépiner et couper en petits dés les pommes restantes.

Dans une poêle, déposer le sucre et 2 cuillères à soupe d’eau. Porter à ébullition et cuire jusqu’à ce qu’un caramel se forme et prenne une jolie couleur dorée. Ajouter les dés de pommes et porter à ébullition. Laisser mijoter jusqu’à ce que les pommes soient translucides et qu’il ne reste presque plus de liquide. Ajouter la cannelle. Verser les pommes dans la compote contenant la gélatine. Mélanger et verser le tout dans le moule chemiser. Réserver au congélateur pendant au moins 6 heures.

Gâteau

Préchauffer le four à 180°C (350°F). Chemiser le fond d’un moule à charnière de 20 cm (8 pouces) de diamètre de papier parchemin. Beurrer les côtés si désiré.

Dans un bol, mélanger la farine, la poudre d’amandes, la poudre à pâte et le sel.

Dans un second bol, fouetter le beurre avec le sucre pendant 5 minutes. Incorporer l’extrait de vanille et l’oeuf. À l’aide d’une spatule, incorporer délicatement le mélange à base de farine.

Verser la pâte dans le moule chemiser de papier parchemin et enfourner pendant 12 à 18 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre du gâteau en ressorte propre. Sortir le gâteau du four et laisser tiédir 3 à 5 minutes avant de le démouler. Laisser totalement refroidir le gâteau.

Mousse aux fraises
Faire tremper les feuilles de gélatine dans de l’eau froide ou faire gonfler la gélatine en poudre dans 1 ou 2 cuillères à soupe d’eau froide pendant 5 minutes.

Pendant ce temps, réduire en purée les fraises avec le jus de citron à l’aide d’un robot. Filtrer si désiré et vérifier qu’il y a bien 1 tasse ou 250 g de purée de fruits. Verser la purée dans un chaudron et ajouter le sucre. Chauffer le mélange sans faire bouillir. Ajouter la gélatine au mélange de fruits. Bien mélanger et verser dans un bol. Laisser totalement refroidir.

Fouetter la crème avec le sucre glace et l’incorporer délicatement à la purée de fruits froide.

Montage
Chemiser le fond de papier parchemin et tapisser les parois d’une bande de rhodoïd ou de pellicule plastique d’un moule à charnière d’environ 20 cm (8 pouces) de diamètre.

Dans le croustillant au praliné, découper un cercle d’environ 18 cm de diamètre.

Déposer le gâteau dans le fond du moule, verser une fine couche de mousse aux fraises. Poser le cercle de croustillant au praliné. Verser la moitié de la mousse aux fraises et enfoncer le disque de gelée de pommes. Couvrir avec le restant de mousse aux fraises. Réserver au congélateur au moins 12 heures.

Glaçage
Dans les 12 heures précédent la dégustation, préparer le glaçage de l’entremet. Dans un bol, faire gonfler la gélatine en poudre dans 2 cuillères à soupe d’eau froide ou faire tremper les feuilles de gélatine dans un bol d’eau froide. Réserver.

Hacher finement le chocolat blanc. Réserver.

Dans un chaudron, verser le sucre, le sirop de maïs et l’eau. Chauffer à feu doux le mélange jusqu’à ce qu’il atteigne 103°C (217°F). Retirer du feu, ajouter le lait condensé et le chocolat blanc. Mélanger jusqu’à ce que le mélange soit homogène. Si possible, mixer à l’aide d’un pied-mélangeur.

Si la gélatine est en poudre, la faire fondre quelques secondes au four micro-ondes (ou dans un chaudron sur le feu) puis l’ajouter à la préparation. Si la gélatine est en feuille, bien l’essorer et l’ajouter directement à la préparation. Brasser pour s’assurer que la gélatine (en poudre ou en feuille) soit bien incorporée. Ajouter le colorant alimentaire en fonction de la couleur souhaitée. Mélanger encore le glaçage pour qu’il soit bien lisse. Verser le glaçage dans une tasse à mesurer ou un verre gradué muni d’un bec verseur, si possible. Laisser tiédir jusqu’à ce que le glaçage soit à 35°C (95°F) ou moins. Il ne faut pas utiliser le glaçage s’il est plus chaud que 35°C (95°F).

Recouvrir une plaque de cuisson de papier parchemin et y déposer une grille à pâtisserie.

Sortir l’entremet du congélateur et retirer la bande de rhodoïd ou les pellicules plastiques. Déposer l’entremet sur une grille au-dessus d’une plaque de cuisson. Verser doucement le glaçage en veillant à ce qu’il recouvre toute la surface du gâteau. Laisser le glaçage s’égoutter pendant quelques minutes, puis déplacer l’entremet sur une assiette de présentation. Réserver au réfrigérateur. Sortir l’entremet à température ambiante 30 minutes avant de la déguster. Déguster avec gourmandise.

*Le praliné est une pâte obtenue en broyant des amandes ou des noisettes (ou un mélange des deux) enrobées de sucre caramélisé comme ici. Il est possible de remplacer le praliné par une pâte à tartiner aux noisettes.
**Si vous ne trouvez pas biscuits Gavottes ou dentelles, remplacez-les par des céréales de riz soufflés de style Rice Krispies.
***Il y aura beaucoup trop de glaçage, mais par expérience mieux vaut en avoir trop. D’autant plus, si l’on n’a pas l’habitude de ce type de glaçage.

Et vous, vous arrive-t-il d’inviter des gens à la dernière minute?

Plus simple que des biscuits…

Il y a quelques temps, j’avais proposé à Mini-nous de réaliser des biscuits. L’idée a tout de suite charmée. Par la même occasion, je me suis dit qu’il serait intéressant de sortir le livre Mon premier livre de recette de Ricardo et d’enfin l’employer. J’ai dit à Mini-nous d’ouvrir le livre et de choisir une recette. J’étais convaincue que la recette choisie serait des biscuits… Et non, Mini-nous a préféré des sucettes glacées! La recette est des plus simples, des plus rapides et des plus délicieuses. Après, si comme moi, vous devez préparer la compote de pommes, ça allonge un peu la préparation.

Sucettes glacées aux pommes (popsicles)
Sucettes glacées aux pommes (popsicles)
Pour 8 à 12 portions*

2 tasses ou 460 g de compote de pommes non sucrée**
⅓ de tasse ou 67 g de sucre

Dans un bol, mélanger la compote de pommes et le sucre. Mélanger jusqu’à ce que le sucre soit bien dissous. Verser le mélange dans des moules à sucettes glacées.

Placer au congélateur pendant au moins 6 heures.

Au moment de déguster, faire couler un peu d’eau chaude sur la base du moule pour faciliter le démoulage. Déguster sans attendre avec gourmandise.

*Le nombre de portions variera en fonction de la taille des moules employés.
**Envie d’un autre parfum? Mixer des fruits de votre choix (fraises, framboises, bleuets, mangue, bananes, etc.) et, au besoin, passer la purée de fruits au travers d’un tamis. Pour une texture encore plus crémeuse, remplacez 1 tasse ou 230 g de compote de pommes par du yogourt nature.

Et vous, pensez-vous à préparer des sucettes glacées?