Mot-clé : poireau

Vendredi bien animé…

Vendredi, je suis restée une bonne partie de la journée à la maison puisqu’il y avait l’installateur d’extincteur et le carreleur qui devaient passer. Pour l’extincteur, l’installation a été rapide et en prime, il a pu être placé exactement à l’endroit où nous le souhaitions. Pour le carreleur, il a finalisé les dernières retouches. Il reste encore le carrelage extérieur à faire, mais en début de semaine, ça devrait être réglé pour notre plus grande joie. Ensuite, nous avons reçu un appel de dernière minute pour nous demander si un des employés des parquets pouvait réaliser la découpe qu’il avait oublié de faire. Comme j’étais déjà à la maison autant optimiser la journée. Ensuite, un autre appel pour nous dire que notre nouvelle table de cuisine est arrivée et qu’il pouvait nous la livrer dans l’après-midi. Pourquoi pas? Après, nous avons également reçu une autre livraison, cette fois pour des étagères. Bref, une journée à la maison bien remplie!

Aujourd’hui, je vous propose la première recette que j’ai photographiée dans ma nouvelle cuisine… La lumière était superbe, mais moi, je n’ai pas bien réfléchi à l’endroit où me positionner! La recette est tirée du magazine Ricardo volume 16, numéro 3.

Médaillons de porc sauce au poireau
Médaillons de porc sauce au poireau
Pour 3 personnes

1 cuillère à thé de graines de coriandre
¼ de cuillère à thé de poivre en grains
2 pincées de flocons de piments broyé
2 pincées de sel
300 g de médaillons de porc (filet, longe ou surlonge)
2 cuillères à soupe d’huile végétale
1 blanc de poireau
¼ de tasse ou 62 g de vin blanc
2½ cuillères à soupe de bouillon de poulet
2½ cuillères à soupe de crème à cuisson ou entière
Zeste de ½ citron

Dans un mortier, moudre les graines de coriandre, de poivre, les flocons de piment et le sel.

Enrober les médaillons de porc du mélange d’épices.

Couper le poireau en demi-rondelle.

Dans une poêle, chauffer 1 cuillère à soupe d’huile. Quand le corps gras est bien chaud, cuire les médaillons de porc pendant 3 minutes de chaque côté. Réserver les morceaux de porc au chaud.

Dans la même poêle, ajouter le restant d’huile. À feu moyen, attendrir le poireau. Déglacer avec le vin et laisser réduire presque à sec. Ajouter le bouillon de poulet et la crème. Verser le jus de cuisson qui s’est formé dans l’assiette contenant la viande. Laisser réduire jusqu’à la consistance désirée. Ajouter le zeste de citron. Saler et poivrer au goût.

Servir les médaillons de porc nappés de sauce au poireau. Déguster avec plaisir.

Et vous, comment s’est déroulé votre vendredi?

Plein de neige!

En fin de semaine, on ne pourra pas dire que l’on a manqué de neige : elle tombe avec assiduité et a bien enseveli les voitures! Les paysages sont magnifiques et quoi de plus amusant qu’une balade en famille pour aller voir les décorations de Noël avec ce tapis blanc. La question reste ouverte : combien de temps la neige va-t-elle demeurer? En général, elle ne reste jamais bien longtemps, mais j’avoue que cette année, j’aimerais bien avoir un Noël blanc!

Pour ces jours de neige, je vous propose une recette bien réconfortante de pain de viande. Cette recette a été publiée dans une circulaire de la Coop qui date de septembre 2015. La recette se trouve également sur le site de Betty Bossi.

Pain de viande aux noix
Pain de viande aux noix
Pour 4 personnes

Pain de viande
400 g de boeuf haché
1 cuillère à soupe de noix de Grenoble hachées
1 cuillère à soupe de chapelure
1 petit blanc de poireau
1 carotte
1 cuillère à thé de sel

Sauce
½ de tasse ou 125 g de bouillon de légumes
½ de tasse ou 125 g de crème à cuisson ou de demi-crème
1 cuillère à thé de fécule de maïs ou de maïzena
2 cuillères à soupe de noix de Grenoble hachées

Sel et poivre

Pain de viande
Préchauffer le four à 200°C

Couper le poireau en quatre dans le sens de la longueur et le ciseler. Râper la carotte.

Dans un bol, mélanger la viande haché, les noix, la chapelure, le poireau, la carotte et le sel. Poivrer au goût. Mélanger pour bien répartir les ingrédients. Presser le mélange dans un moule rectangulaire de maximum 20 cm par 10 (8 pouce par 4 pouce). Enfourner et cuire pendant 40 minutes.

Sauce
Dans une petite casserole, mélanger le bouillon, la crème et la fécule de maïs. Ajouter les noix et porter à ébullition. Laisser mijoter pendant 10 minutes. Saler et poivrer au goût.

Couper le pain de viande en tranches et servir nappé de sauce. Déguster avec plaisir.

Et vous, pensez-vous avoir un Noël blanc?

Un point de départ

Quand j’ai lancé l’idée de préparer un repas végétarien, j’hésitais entre plusieurs recettes. La date prévue pour ce repas approchait et moi, je ne savais pas trop quoi cuisiner : je ne voulais pas proposer quelque chose qui ne serait pas mangé. Je voulais un plat qui puisse plaire un minimum à toute la famille. À force de réflexion, j’ai opté pour un plat que Mini-nous adore : les hamburgers!

J’ai opté pour la recette de hamburger au quinoa de Ricardo volume 13, numéro 6. Les galettes contenaient que des ingrédients que nous aimons. J’ai omis la sauce au tahini et les garnitures proposées : le tahini n’avait pas été très apprécié quand je l’avais testé et d’autre part, j’ai une sainte horreur du goût terreux de la betterave…

Hamburger de quinoa
Hamburger de quinoa
Pour 4 personnes

½ tasse ou 90 g de quinoa
½ tasse ou 70 g de courgette râpée
½ tasse ou 125 g de carotte râpée
½ tasse ou 100 g de poireau haché
1 gousse d’ail
¼ de tasse ou 52 g d’huile d’olive
1 oeuf
¼ de tasse ou 60 g de chapelure
4 pains à hamburger
Sel et poivre

Garniture au choix

Rincer le quinoa sous l’eau froide jusqu’à ce que l’eau soit clair. Bien égoutter.

Remplir un chaudron d’eau, saler et porter à ébullition. Quand l’eau bout, ajouter le quinoa et cuire pendant 15 minutes ou jusqu’à ce qu’il soit tendre. Rincer le quinoa à l’eau froide. Presser bien le quinoa pour extraire le surplus d’eau. Laisser le quinoa refroidir.

Dans une poêle, verser 1 cuillère à soupe (13 g) d’huile et chauffer à feu moyen. Ajouter la courgette, la carotte, le poireau et l’ail. Cuire les légumes jusqu’à ce qu’il soit tendre. Saler et poivrer. Verser le mélange dans un tamis et presser les légumes, à l’aide d’une spatule ou une cuillère, pour extraire l’excédent d’eau. Déposer dans un bol et réfrigérer pendant 15 minutes ou jusqu’à ce que les légumes soient froids.

Dans le bol contenant les légumes, ajouter le quinoa, l’oeuf et la chapelure. Mélanger le tout. Saler et poivrer. Prélever un quart du mélange et avec les mains, façonner une galette. Répéter l’opération pour obtenir 4 galettes*.

Verser l’huile restante dans une poêle, idéalement anti-adhésive, et chauffer à feu moyen-vif. Déposer les galettes dans l’huile chaude et cuire pendant 3 minutes de chaque côté. Les galettes sont fragiles, il faut les manipuler délicatement.

Déposer une galette de quinoa dans un pain à hamburger grillé ou non. Garnir selon l’envie et déguster avec plaisir.

*Vous pouvez préparer les galettes à l’avance et les conserver au réfrigérateur quelques heures avant de les cuire. De plus, elle devrait être un peu plus facile à manipuler.

Le goût de la galette est très bonne, mais pour nous, il manquait un petit quelque chose… Avec du bacon, ça doit être encore meilleur!

Un peu de brick…

Il y a bien longtemps que je n’avais pas cuisiné avec des feuilles de brick. Au début du blog, les feuilles de brick était le mot-clé le plus souvent consulté… Pourtant, il n’y a que 6 recettes rattachées à ce mot. Je n’ai pas trop fait d’expérimentation avec ce produit, ce qui est dommage, car leur texture est délicieuse et qu’avec un peu de créativité, on peut les garnir de mille et une façons.

Je vous propose une recette que j’ai créée pour une entrée. La recette n’est pas difficile (omis, le pliage selon votre habileté) et est savoureuse alors qu’il faut peu d’ingrédients.

Rouleaux de canard confit
Rouleaux de canard confit et de poireau
Pour 10 rouleaux*

1 cuisse de canard confit
1 ou 2 blancs de poireaux selon leur taille
¾ de tasse ou 50 g de vermicelles de riz
2 cuillères à thé d’huile végétale
2 cuillères à thé de sauce soja
5 feuilles de brick**
Sel et poivre

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Retirer le surplus de gras de la cuisse de canard et la déposer dans un plat allant au four. Couvrir d’un papier d’aluminium et cuire pendant 20 à 30 minutes ou jusqu’à ce que la cuisse soit chaude. Laisser tiédir et désossées la cuisse. Effilocher la viande et réserver.

Laver le poireau, le couper en deux et le trancher en demi-rondelles. Verser l’huile dans une poêle et la faire chauffer. Ajouter le poireau et le cuire pendant 3 à 4 minutes ou jusqu’à ce qu’il soit tendre. Saler légèrement et poivrer.

Remplir un chaudron d’eau et porter à ébullition. Quand l’eau bout, plonger les vermicelles de riz et les cuire pendant 4 minutes. Égoutter les vermicelles puis les mélanger avec la viande de canard et le poireau. Assaisonner avec la sauce soja et le poivre. Goûter le mélange et rectifier l’assaisonnement au besoin.

Préchauffer le four à 200°C (400°F).

Couper les feuilles de brick en deux. Déposer un peu de farce sur une feuilles de brick et rouler en rabattant les côtés pour bien emprisonner la garniture***. Déposer les rouleaux**** sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin et enfourner pendant 15 minutes ou jusqu’à ce que les rouleaux soient dorés. Servir chaud avec une sauce hoisin ou une autre sauce pour rouleaux impériaux. Déguster avec plaisir.

*Le nombre de rouleaux peut varier selon la manière que vous les garnissez. Il est possible de doubler la recette.
**Il est possible de remplacer les feuilles de brick par de la pâte phyllo ou, au Québec, par des feuilles de pâte à rouleaux de printemps.
***Pour le pliage, utiliser la méthode que vous préférez. Voici un lien sur le site Pause-Café & gourmandises, une référence pour le pliage des triangles, des carrés et des rouleaux.
****Une fois que les rouleaux sont façonnés, vous pouvez les congeler sans problème. Pour les cuire, il n’y a pas besoin de les dégeler, il suffit de les enfourner à 200°C (400°F) pendant 15 à 20 minutes.

Et vous, cuisinez-vous régulièrement les feuilles de brick?

Hâtez vous maintenant…

Le mois de décembre est à peine commencé, mais c’est le meilleur moment pour prévoir les festivités à venir. Magasinez vos cadeaux de Noël dès maintenant : dans les magasins, ce n’est pas encore le grand assaut et si vous préférez commander sur Internet, vous vous garantissez que vos présents arrivent à temps. Après si vous êtes comme moi, le manque d’inspiration vous triture les méninges : essayez de découvrir des produits ou des artisans de votre région, vous pourriez faire de belle découverte. Il est toujours possible de se rabattre sur les cartes-cadeaux, dans ce cas, pensez à les présenter différemment : caché dans une boîte de chocolat ou dans un bas de Noël avec du café (ou du thé) et d’autres petits surprises. Vous voulez offrir quelque chose de plus personnalisé? Si vous habitez dans la même ville ou que vous êtes très proche, pourquoi ne pas préparer des bons? Par exemple, « Bon pour garder les enfants », « Bon pour une sortie entre filles ou gars », « Bon où je prépare le souper », etc.

Aussi, je vous conseille de réfléchir au repas et à les planifier. Beaucoup de desserts peuvent être congelés, alors rien ne sert d’attendre le 20 décembre pour s’y mettre. Plus vous en faites au début de mois, moins celui-ci sera stressant.

Aujourd’hui, je vous propose une recette de crème de poireau et chou-fleur. Il est rare que je pense à cuisiner des soupes avec seulement un ou deux légumes et pourtant, cela permet de découvrir les légumes autrement. J’ai pris cette recette sur le site de Trois fois par jour.

Crème de poireau et de chou-fleur
Crème de poireau et de chou-fleur
Pour 3 personnes*

½ cuillère à soupe de beurre
½ tasse ou 100 g de poireau
1 gousse d’ail ou 1 cuillère à thé de fleur d’ail
2 tasses ou 250 g de chou-fleur
½ tasse ou 75 g de pomme de terre
2 tasse ou 500 g de bouillon de poulet
¼ de tasse ou 62 g de crème (facultatif)
Sel et poivre

Couper en fines demi-rondelles le poireau, détailler le chou-fleur en fleurons, hacher l’ail. Éplucher et couper en cubes la pomme de terre.

Dans une casserole, faire fondre le beurre à feu moyen. Ajouter le poireau et le faire revenir pendant 8 minutes. Ajouter l’ail et prolonger la cuisson de 1 minute. Saler et poivrer. Ajouter le chou-fleur, la pomme de terre et le bouillon de poulet. Porter à ébullition et laisser mijoter pendant 20 minutes ou jusqu’à ce que tous les légumes soient tendres.

Verser les légumes et le bouillon dans un blender, puis mixer pour obtenir une texture lisse**. Ajouter la crème et mixer encore un peu. Au besoin, remettre la crème dans le chaudron pour la réchauffer. Saler et poivrer au goût. Au besoin, ajouter du bouillon de poulet pour ajuster la consistance de la crème. Servir sans attendre.

*Vous pouvez facilement doubler ou tripler la recette.
**À cette étape, il est possible de congeler la préparation. Il suffit de faire dégeler et chauffer la préparation. Quand la préparation est chaude, ajouter la crème.

Le 6 décembre, c’est la Saint-Nicolas. Ce n’est pas tout le monde qui le célèbre, mais pourquoi ne pas profiter de cette date pour créer un petit rituel : faire des biscuits en famille, cuisiner du foie gras (ou des tourtières, etc.) avec les amis, faire le sapin de Noël (si ce n’est pas déjà fait), faire un repas qui se mange avec les doigts…