Mot-clé : poire

Novembre, mois des soirées de parents…

Je ne sais pas pourquoi, mais plusieurs organisations liées à l’école de Mini-nous ont décidé que les deux premières semaines de novembre étaient idéales pour les séances d’informations, les assemblées générales et compagnie. Je me demande toujours pourquoi les choses s’entassent sur une courte période alors qu’elles pourraient s’étaler un peu plus. D’un autre côté, ce sera aussi plus vite fini, mais je ne vais pas nier que certaines soirées me motivent moins que d’autres.

Pour se motiver, je vous propose une recette de pommes et poires en cage. J’adore ce dessert et il y avait bien longtemps que je n’en avais pas préparé. Cette recette est tirée du magazine La cuisine des Saisons de Clodine « Goûts d’ici, saveurs d’ailleurs » qui date d’octobre 2001!

Pommes et poires en cage
Pommes et poires en cage
Pour 6 personnes

Sauce caramel
¼ de tasse ou 55 g de beurre non salé
½ tasse ou 100 g de cassonade ou de sucre roux
½ tasse ou 160 g de sirop de maïs ou de glucose
¼ de tasse ou 62 g de crème à 35 % ou entière

Fruits en cage
3 pommes*
3 poires
⅓ de tasse ou 67 g de sucre
1 cuillère à thé de cannelle
400 g de pâte feuilletée
1 oeuf
Sucre supplémentaire

Sauce caramel
Dans une casserole, faire fondre le beurre. Ajouter la cassonade et poursuivre la cuisson jusqu’à ce que le mélange soit homogène. Incorporer le sirop de maïs et la crème. Porter à ébullition et laisser mijoter à doucement environ 5 minutes. Retirer du feu et laisser tiédir.

Fruits en cage
Préchauffer le four à 200°C (400°F).

Peler les fruits. Utiliser un vide-pomme ou une cuillère parisienne pour retirer le coeur des fruits.

Dans un bol, mélanger le sucre et la cannelle. Rouler les fruits dans ce mélange et réserver.

Sur un plan de travail légèrement enfariné, abaisser la pâte feuilletée en en rectangle d’environ 25 cm par 50 cm (10 pouces par 20 pouces). Découper la pâte en deux carrés, puis chaque carré en quatre triangles. Réserver deux triangles de pâtes pour faire des décoration**. Au centre des autres triangles, déposer un fruit. Ramener les trois pointes de pâtes au sommet du fruit et enfoncer la pâte dans la cavité du fruit. Déposer les fruits en cage sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Badigeonner la pâte avec du jaune d’oeuf battu.

Dans la pâte restante, découper des feuilles et décorer les fruits en cage. Badigeonner les décors d’oeuf et saupoudrer de sucre.

Enfourner et cuire pendant 35 minutes ou jusqu’à ce que la pâte soit gonflée et bien dorée.

Servir les fruits en cage encore chaud avec la sauce caramel et, si désiré, de la crème glacée. Déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez utiliser que des pommes ou que des poires. Vous pouvez également faire des demi-fruits pour réaliser de plus petites portions.
**Vous pouvez omettre les décorations et réaliser deux fruits en cage en plus.

Et vous, aimez-vous les fruits en cage?

Changement de programme…

Samedi, je pensais me rendre à Creativa Lausanne… Sauf qu’en voulant vérifier quelques informations, je me suis rendu compte que l’évènement avait été annulé! Il y a aussi un Creativa à Zurich en fin de semaine, mais il y a quelques éléments qui me retiennent : un, je n’ai jamais été à un Creativa; deux, le trajet prend plus de 3 heures en train; trois, je n’aurais que peu de temps sur place et quatre tout sera en suisse-allemand. Est-ce que ça en vaut la peine? Je ne crois pas : trop peu de temps sur place pour une journée qui serait des plus épuisantes. Bref, ma petite sortie devra être repensée.

En attendant, je vous propose une recette de carrés avec des pommes… et des poires! Pourquoi il n’y a pas plus de recettes de ce genre avec des poires? Pour cette recette, je me suis inspiré de celle de Ricardo issue de son magazine volume 15, numéro 8.

Carrés aux poires et aux pommes
Carrés aux poires et aux pommes
Pour 9 personnes

Croûte
½ tasse ou 110 g de beurre non salé, tempéré
½ tasse ou 100 g de cassonade ou de sucre roux
1½ tasse ou 210 g de farine

Garniture
½ tasse ou 50 g de flocons d’avoine
2 cuillères à soupe de beurre non salé, tempéré
¼ de tasse ou 50 g de cassonade ou de sucre roux
2 cuillères à soupe de fécule de maïs ou de maïzena
½ gousse de vanille*
4 grosses poires
2 pommes**

Croûte
Préchauffer le four à 180°C (350°F). Beurrer et tapisser de papier parchemin le fond d’un moule carré d’environ 20 cm (8 pouces) de côté.

Dans un bol, fouetter le beurre avec la cassonade jusqu’à ce que la texture soit crémeuse. Incorporer la farine et mélanger pour obtenir une texture grumeleuse. Réserver ½ tasse ou 125 ml du mélange et presser le reste dans le fond du moule. Enfourner et cuire 10 minutes.

Garniture
Incorporer au mélanger réserver le beurre et les flocons d’avoine.

Dans un bol, mélanger la cassonade, la fécule de maïs et les graines grattées de la gousse de vanille.

Éplucher les poires et les pommes. Épépiner et couper en dés les fruits. Ajouter les fruits dans le bol contant la cassonade et mélanger. Verser le mélange sur la croûte. Parsemer la pâte avec les flocons d’avoine.

Enfourner pendant 45 minutes ou jusqu’à ce que la garniture soit légèrement dorée. Laisser refroidir et déguster avec gourmandise.

*Il est possible de remplacer la vanille par de la cannelle (environ ¼ de cuillère à thé) ou part une autre épice.
**Il est possible d’utiliser que des poires ou que des pommes pour la recette.

Et vous, des projets pour cette fin de semaine?

Penser aux poires

Cette année, j’ai bel et bien pensé à cuisiner les poires. Avant d’avoir les fruits entre les mains, j’avais quelques idées… Cependant, quand les poires se sont retrouvées dans ma cuisine, je ne savais plus quoi en faire. Curieusement, je me suis mise à penser à la tarte banoffee en me disant que je pourrais remplacer les bananes (que je suis incapable de manger) par des poires.

Je suis très contente de cette création et en prime, j’ai également trouvé une manière de la simplifier pour la préparer beaucoup plus rapidement. Pour cette recette, j’ai employé la recette de sauce caramel de Sucrissime.

Tarte aux poires, caramel et crème fouettée
Tarte aux poires, caramel et crème fouettée
Pour 8 personnes

Croûte
1¼ tasse ou 125 g de chapelure de biscuits Graham
  ou de biscuits style digestives réduits en chapelure
3 cuillères à soupeou 37 g de cassonade ou de sucre roux
¼ de tasse ou 55 g de beurre non salé, fondu
30 g (1 onces) de chocolat noir

Caramel*
⅓ de tasse ou 70 g de sucre
¼ de tasse ou 62 g de crème 35 % ou entière
1½ cuillère à soupe ou 20 g de beurre salé ou non salé,
  au choix

Garniture
6 poires Williams ou Bosc**
2 cuillères à soupe de beurre
3 cuillères à soupe de sirop d’érable
½ tasse ou 125 g de crème 35 % ou entière
1 cuillère à soupe de sucre vanillé ou de sucre

Croûte
Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Hacher le chocolat noir et réserver.

Dans un bol, mélanger la chapelure de biscuits, la cassonade et le beurre fondu. Verser ce mélange dans un moule à tarte de 20 ou 23 cm (8 ou 9 pouces) de diamètre. Presser le mélange sur les côtés et le fond du moule pour former la croûte. Enfourner et cuire pendant 8 à 10 minutes ou jusqu’à ce que la croûte soit dorée.

À la sortie du four, parsemer la croûte de chocolat. Patienter le temps que le chocolat soit fondu et étaler délicatement à l’aide d’un pinceau le chocolat sur l’ensemble de la croûte. Laisser le chocolat figer à température ambiante.

Caramel
Verser le sucre dans une casserole à fond épais. Cuire le sucre jusqu’il soit d’une belle couleur caramel. En parallèle, chauffer la crème. Quand le sucre à une couleur caramel, retirer la casserole du feu et ajouter doucement la crème chaude en brassant continuellement. Au besoin, remettre la casserole sur le feu pour que tout le caramel soit dissous dans la crème. Incorporer le beurre. Verser le caramel dans un bol et laisser totalement refroidir.

Garniture
Éplucher et épépiner les poires. Couper les poires en lamelles.

Dans une poêle, faire fondre le beurre. Ajouter le sirop d’érable, porter à ébullition et laisser bouillir pendant 2 à 3 minutes. Ajouter les poires et cuire pendant 20 minutes en brassant régulièrement ou jusqu’à ce que les fruits soient tendres et qu’il ne reste presque plus de liquide dans la poêle. Laisser totalement refroidir avant d’assembler la tarte.

Montage
Dans un bol, fouetter la crème avec le sucre vanillé.

Sur la croûte, étaler le caramel en une couche régulière. Couvrir le caramel avec les poires et terminer par la crème fouettée. Réserver la tarte au réfrigérateur jusqu’au moment de servir. Déguster avec gourmandise.

*Pour une version plus rapide, utilisez une sauce caramel ou une confiture de lait (dulce de leche) du commerce.
**Pour accélérer encore plus la préparation, remplacer les poires caramélisées dans le beurre et le sirop d’érable par des poires en conserve.

Alors que pensez-vous de cette tarte? J’ai hésité à l’appeler la « pearoffee ».

Pas de gâteau à la poire!

En regardant l’index des recettes de mon blog, je me suis aperçu qu’il n’y avait pas de gâteau à la poire. Pourtant dans ma tête, j’ai l’impression d’en avoir fait à quelques reprises. Il faut dire, que je ne m’améliore pas et que j’ai toujours de la difficulté à prévoir des desserts aux poires… Les pommes entrent beaucoup plus facilement dans ma cuisine!

Aujourd’hui, je vous propose une recette de gâteau à la poire et aux pépites de chocolat. Je me suis servie de la recette d’Isabelle du joli blog Pourquoi pas…??.

Gâteau au poire et aux pépites de chocolat
Gâteau au poire et aux pépites de chocolat
Pour 6 à 8 personnes

1 poire
⅓ de tasse et ½ cuillère à soupe ou 80 g de beurre salé,
  tempéré
½ tasse ou 100 g de cassonade
2 oeufs
1 tasse ou 140 g de farine
1 cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
1 cuillère à thé d’extrait de vanille*
40 g (1,5 onces) de chocolat noir ou au lait**

Préchauffer le four à 180°C (350°F). Beurrer et chemiser de papier parchemin un moule rectangulaire d’environ 20 cm par 8 cm (8 pouces par 3 pouces).

Éplucher, épépiner et couper en cubes d’environ 1 cm de côté la poire. Hacher le chocolat en petits morceaux.

Dans un bol, mélanger la farine et la poudre à pâte.

Dans un autre bol, fouetter le beurre avec la cassonade jusqu’à ce que le mélange pâlisse. Incorporer un à un les oeufs. Ajouter l’extrait de vanille. Incorporer la préparation de farine, la poire et les morceaux de chocolat. Verser la pâte dans le moule.

Enfourner et cuire pendant 55 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre du gâteau en ressorte propre. Laisser tiédir 10 minutes avant de démouler. Laisser totalement refroidir, idéalement sur une grille à pâtisserie. Déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez remplacer l’extrait de vanille par 2 cuillères à soupe de rhum.
**Plutôt que du chocolat, vous pourriez ajouter ¼ de tasse ou 35 g des grués de cacao.

Et vous, est-ce que vous êtes plutôt desserts aux pommes ou aux poires?

Quoi proposer après la période des fêtes?

Cette année, je ne devrais pas vous parler trop longtemps de mes paniers gourmants puisque j’ai repris des recettes que j’adore : les leckerlis, les milanais, les zézettes de Sète, des noix de cajou et des amandes assaisonnées selon le principe de cette recette (le mélange d’épices n’est pas totalement au point selon mon goût). Donc, il me resterait 4 recettes à vous proposer, mais j’ai royalement oublié de photographier l’une et l’autre, je n’étais pas totalement satisfaite du résultat (avec les années, je suis de plus en plus exigeante sur ce que je mets sur mon blog)! Cependant, c’est entre deux autres recettes des fêtes que j’hésite : mon entremet de Noël ou ma maison en pain d’épices. J’avoue, j’ai vraiment envie de vous montrer ma maison en pain d’épices, mais je trouve que ce n’est plus vraiment d’actualité!

Voilà donc mon entremet de Noël à la poire. Pour la recette, je me suis inspirée de plusieurs recettes du livre Bûches de Christophe Felder et Camille Lesecq. Il y a que pour l’insert à la poire que j’ai fait à ma façon : pourquoi faire compliquer quand l’on peut faire simple… surtout dans une recette déjà longue!

Entremet à la poire
Entremet à la poire
Pour 12 personnes

Croustillant praliné
25 g (1 once) de chocolat blanc
⅓ de tasse ou 125 g de praliné*
¾ de tasse et 2 cuillères à soupe ou 70 g de Gavottes
  ou de biscuits dentelles émiettés**

Insert à la poire
6 poires (william ou bosc)
2 cuillères à soupe d’eau
¾ de cuillère à thé de gélatine en poudre ou 1 feuille
  de gélatine (2 g)
1 cuillère à soupe de beurre
3 cuillères à soupe ou 38 g de sucre

Dacquoise
½ tasse et 1½ cuillère à soupe ou 95 g de noisettes en poudre
⅓ de tasse ou 55 g de sucre glace
4 blancs d’oeufs ou 135 g de blancs d’oeufs
⅓ de tasse ou 65 g de sucre
⅓ de tasse ou 40 g de noisettes
1 cuillère à soupe ou 6 g de lait en poudre
3½ cuillères à thé ou 20 g de farine

Croustillant aux noisettes (facultatif)
¼ de tasse ou 40 g de noisettes en poudre
½ tasse ou 40 g de brisures de Gavottes ou de biscuits
  dentelles
100 g (3,5 onces) de chocolat blanc

Mousse à la vanille
1½ de cuillère à thé de gélatine en poudre ou 2 feuilles
  de gélatine (4 g)
2 jaunes d’oeufs
2½ cuillères à soupe ou 30 g de sucre
⅓ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 100 g de lait
1¾ tasse et 1 cuillère à soupe ou 450 g de crème à fouetter
  ou entière
1 gousse de vanille
2 cuillères à thé de Williamine ou d’eau de vie de poire

Glaçage à la vanille
3 de cuillères à thé de gélatine en poudre ou 4 feuilles
  de gélatine (8 g)
3½ cuillères à soupe ou 50 g d’eau
½ tasse et 2½ cuillères à thé ou 110 g de sucre
5½ cuillères à soupe ou 110 g de sirop de maïs ou de glucose
1 gousse de vaille
4½ cuillères à soupe ou 75 g de lait condensé sucré
125 g (4,5 onces) de chocolat blanc
1 pincée d’oxyde de titane ou de colorant blanc en poudre****

Croustillant praliné
Hacher le chocolat blanc et le déposer dans le bol d’un bain-marie. Faire fondre le chocolat. Retirer le bol du bain-marie quand le chocolat est totalement fondu. Incorporer le praliné, puis les Gavottes (ou les biscuits dentelles). Verser la préparation sur une feuille de papier parchemin. Couvrir d’une seconde feuille de papier parchemin et à l’aide d’un rouleau à pâte étaler la préparation sur une épaisseur d’environ 3 mm (⅛ de pouce). Réserver au congélateur.

Insert à la poire
Chemiser le fond d’un moule à charnière d’environ 18 cm (7 pouces) de diamètre de papier parchemin.

Hydrater la gélatine : si elle est en poudre, verser 2 cuillères à thé d’eau froide dans un petit bol puis saupoudrer la gélatine, mélanger et laisser gonfler; si elle est en feuille, la déposer dans un bol rempli d’eau froide et la laisser tremper pendant 5 minutes.

Éplucher, épépiner et couper en cubes 3 poires. Déposer les poires dans une casserole et ajouter l’eau. Couvrir et porter à ébullition. Réduire le feu et laisser cuire pendant 20 minutes ou jusqu’à ce que les poires soient tendres. Quand les poires sont cuites, les mixer à l’aide d’un robot muni d’une lame en « s » ou d’un pied-mélangeur pour obtenir une purée lisse. Incorporer la gélatine. Réserver.

Éplucher, épépiner et couper en petits dés les poires restantes.

Dans une poêle, déposer le sucre et le beurre. Ajouter les poires et cuire jusqu’à ce que les poires soient translucides et qu’il ne reste presque plus de liquide. Verser les poires dans la compote contenant la gélatine. Mélanger et verser le tout dans le moule chemisé. Réserver au congélateur pendant au moins 6 heures.

Dacquoise
Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Hacher grossièrement les noisettes. Réserver.

Dans un bol, mélanger la poudre de noisettes, le sucre glace, la farine et le lait en poudre.

Dans un autre bol, fouetter les blancs d’oeufs jusqu’à ce qu’ils soient mousseux. Toujours en fouettant, incorporer graduellement le sucre et fouetter jusqu’à ce que les blancs forment des pics fermes. À l’aide d’une spatule, incorporer le mélange de poudre de noisettes. Verser la pâte dans une poche à pâtisserie muni d’une douille lisse.

Sur une plaque de cuisson recouvert de papier parchemin, dresser deux disques de 18 cm de diamètre***. Saupoudrer les noisettes grossièrement hachées. Enfourner et cuire pendant 15 à 20 minutes. En appuyant avec un doigt sur la dacquoise, elle devrait être ferme. Laisser tiédir.

Croustillant aux noisettes (facultatif)
Sur une feuille de papier parchemin, tracer un cercle d’environ 20 cm de diamètre (8 pouces). Retourner la feuille pour que le trait de crayon ne soit pas en contact avec les aliments.

Hacher le chocolat blanc et le déposer dans le bol d’un bain-marie. Faire fondre le chocolat. Retirer le bol du bain-marie quand le chocolat est totalement fondu. Incorporer les noisettes en poudre et les Gavottes (ou les biscuits dentelles). Verser la préparation au centre du cercle sur le papier parchemin. Couvrir d’une seconde feuille de papier parchemin et à l’aide d’un rouleau à pâte étaler la préparation sur une épaisseur d’environ 5 mm (¼ de pouce) sans déborder du cercle. Réserver au congélateur.

Mousse à la vanille
Hydrater la gélatine : si elle est en poudre, verser 4 cuillères à thé d’eau froide dans un petit bol puis saupoudrer la gélatine, mélanger et laisser gonfler; si elle est en feuille, la déposer dans un bol rempli d’eau froide et la laisser tremper pendant 5 minutes.

Dans un bol, fouetter les jaunes d’oeufs avec le sucre.

Dans une casserole, chauffer le lait, ½ tasse et 2 cuillères à soupe ou 150 g de crème avec la gousse de vanille fendue en deux jusqu’à ce que le tout frémisse. Verser le liquide chaud sur les jaunes d’oeufs en fouettant. Remettre le mélange dans la casserole et cuire à feu doux jusqu’à ce que la préparation épaississe ou jusqu’à 82°C (180°F). Retirer du feu et incorporer la gélatine ainsi que la Williamine. Verser la préparation dans un bol et laisser tiédir. La préparation doit être plus basse que 35°C (95°F) avant de poursuivre. Retirer la gousse de vanille.

Dans un bol, fouetter la crème restante jusqu’à ce qu’elle soit mousseuse et qu’elle se tienne. Incorporer graduellement la crème fouettée à la préparation à base de lait. Réserver au frais le temps de commencer le montage.

Montage
Dans un moule en silicone*****, verser la moitié de la mousse à la vanille. Insérer l’insert de poire et couvrir l’insert d’une fine couche de mousse à la vanille. Déposer le disque de croustillant praliné et couvrir d’un peu de mousse à la vanille (il faut conserver 2-3 cuillères à soupe de mousse à la vanille). Insérer le disque de dacquoise et tartiner le fond de mousse à la vanille. Coller le croustillant aux noisettes sur la dacquoise. Réserver au congélateur pendant au moins 8 heures.

Glaçage à la vanille
Hydrater la gélatine : si elle est en poudre, verser 3 cuillères à soupe d’eau froide dans un petit bol puis saupoudrer la gélatine, mélanger et laisser gonfler; si elle est en feuille, la déposer dans un bol rempli d’eau froide et la laisser tremper pendant 5 minutes.

Dans une casserole, verser l’eau, le sucre, le sirop de maïs, la gousse de vanille fendue en deux et ses grains grattés. Porter à ébullition et cuire jusqu’à ce que le sucre soit totalement dissous. Retirer du feu et incorporer la gélatine ainsi que le lait condensé. Laisser tiédir le mélange jusqu’à 85°C (185°F). Incorporer le chocolat blanc et le d’oxyde de titane. Mélanger, si possible avec un pied-mélangeur, jusqu’à ce que le mélange soit homogène. Laisser le glaçage tiédir jusqu’à 35°C (95°F)

Recouvrir une plaque de cuisson de papier parchemin et y déposer une grille à pâtisserie.

Sortir l’entremet du congélateur. Déposer l’entremet sur la grille. Verser doucement le glaçage en veillant à ce qu’il recouvre toute la surface du gâteau. Laisser le glaçage s’égoutter pendant 5 minutes, puis déplacer l’entremet sur une assiette de présentation******. Réserver au réfrigérateur pendant 8 à 12 heures avant de servir.

Au moment de servir, décorer, si désiré, avec des noisettes pralinées, des sablés ou des éclats de chocolat. Déguster avec gourmandise.

*Le praliné est une pâte obtenue en broyant des amandes ou des noisettes (ou un mélange des deux) enrobées de sucre caramélisé comme ici. Il est possible de remplacer le praliné par une pâte à tartiner aux noisettes.
**Si vous ne trouvez pas biscuits Gavottes ou dentelles, remplacez-les par des céréales de riz soufflés de style Rice Krispies.
***Pour le montage du gâteau, je n’ai utilisé qu’un disque de dacquoise, mais vous pouvez utiliser les deux.
****Il est possible d’utiliser une autre couleur.
*****Il est possible de réaliser le montage dans un moule à charnière, mais dans ce cas, toutes les étapes sont inversées : on commence par le croustillant aux noisettes et on termine par la mousse à la vanille.
******Si vous devez déplacer l’entremet chez des gens, déposer un peu de chocolat fondu sur l’assiette de présentation avant de déposer l’entremet pour que celui-ci ne glisse pas dans l’assiette.

Ouf! C’était long à retranscrire. Ce genre d’entremet n’est pas très compliqué, il faut juste du temps. La recette peut se préparer sur plusieurs jours et être réalisée à l’avance : l’entremet se conserve pendant 1 mois au congélateur, il faut simplement bien l’emballer.