Mot-clé : poire

Réminiscence

Pour le repas d’hier, j’ai eu une réminiscence d’une recette que je n’avais pas préparé depuis longtemps : des escalopes au cari et aux poires. Avec mon chéri, nous nous sommes demandés depuis combien de temps je n’avais pas cuisiné cette recette. Comme j’ai pris l’habitude de noter les repas dans un tableau, j’ai pu faire une petite recherche : il y avait presque 1 ans que je n’avais pas proposé ce plat! Par la même occasion, j’ai vérifié la dernière fois que j’ai préparé de la lasagne… Mon chéri m’en réclame et il a raison. Ça fait plus de 7 mois que je n’en ai pas fait!

Pour rester dans les recettes qui datent, je vous propose une tarte aux poires et aux marrons que j’ai préparé à l’an dernier. Je ne l’ai pas publié avant, car je trouve que c’est une belle recette d’automne et qu’elle mérite d’être mis à l’avant à cette saison. La recette vient du magazine Coop du 20 novembre 2018.

Tarte aux poires et aux marrons
Tarte aux poires et aux marrons
Pour 8 personnes

1 pâte feuilletée ou brisée
⅓ de tasse et 1½ cuillère à thé ou 80 g de beurre non salé
⅓ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 80 g de sucre
1 pincée de sel
2 oeufs
¾ de tasse ou 220 g de purée de marrons*
¼ de cuillère à thé de poudre de vanille**
¾ de tasse et 1½ cuillère à soupe ou 100 g de poudre
  d’amandes
3 poires
½ cuillère à soupe de sucre

Sur un plan de travail légèrement enfariné, abaisser la pâte feuilletée et le foncer dans un moule à tarte d’environ 23 cm (9 pouces) de diamètre. Réserver au réfrigérateur.

Préchauffer le four à 200°C (400°F).

Dans un bol, mélanger le beurre avec le sucre (⅓ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 80 g) et le sel. Incorporer les oeufs et fouetter le mélange pour le faire blanchir. Ajouter la purée de marrons, la vanille et la poudre d’amandes. Réserver.

Éplucher, épépiner et couper les poires en lamelles.

Étaler la préparation à la purée de marrons dans la pâte à tarte. Disposer les lamelles de poires sur la garniture et saupoudrer de sucre. Enfourner et cuire pendant 40 minutes ou jusqu’à ce que la garniture soit bien dorée. Laisser tiédir et déguster avec gourmandise.

*Le purée de marrons n’est pas sucrée. Si comme moi, vous avez de la difficulté à en trouver, il suffit de la préparer. J’ai cuit des marrons surgelés dans de l’eau légèrement salée. Quand l’eau bout, comptez 15 à 18 minutes ou jusqu’à ce que les marrons soient tendres. Égoutter les marrons en conservant au moins 1 tasse ou 250 g d’eau de cuisson. Mixer les marrons à l’aide d’un robot muni d’une lame en « s », d’un pied-mélangeur ou autre. Ajoutez de l’eau de cuisson au besoin pour facilité le mixage et pour obtenir une purée bien lisse. Conserver au réfrigérateur pendant 2 ou 3 jours ou congeler.
**La poudre de vanille, c’est la gousse de vanille qui a été moulu. Si vous n’en avez pas, remplacez-la par ½ cuillère à thé d’extrait de vanille ou par ¼ de cuillère à thé d’une épice moulue de votre choix (cannelle, cardamome, gingembre, etc.).

En résumé

Voilà, nous arrivons au bout des gourmandises qui se trouvaient dans mes paniers gourmands. Je crois que 2018 aura été une très belle fournée. Pour résumer, il y avait du sel aux bolets, des noix épicées, des craquelins style raincoast, des petits gâteaux aux fruits confits, des biscuits pain d’épices, des biscuits au beurre, des biscuits Garibaldi, des brunsli, des biscottis très gingembre avec une pointe de citron confit, de la confiture de citrouille, de la gelée de pommes que je prépare presque tous les ans et pour finir, une confiture aux poires et châtaigne.

Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai toujours un coup de coeur pour les confiture contenant de la poire. Celle-ci est particulièrement savoureuse : on a envie de la consommer à la petite cuillère comme une compote. Bref, une belle découverte que j’ai fait chez Carine de Chic, Chic, Chocolat.

Confiture aux poires, châtaigne et fève tonka
Confiture aux poires, châtaigne et fève tonka
Pour environ 4 de pots 200 ml

1¾ tasse ou 300 g de poires épluchées, épépinées et
  coupées en dés
1¾ tasse ou 350 g de sucre
1 tasse moins 2 cuillères à thé ou 250 g de purée de
  châtaigne*
½ fève tonka** (facultatif)
½ citron pour le jus***

À l’aide d’un pied-mélangeur ou d’un blender, mixer les poires avec le sucre et le jus de citron. Verser le mélange dans une casserole et ajouter la purée de châtaigne. Porter le tout à ébullition. Laisser mijoter à feu doux pendant environ 15 minutes.

Vérifier la cuisson en déposant 1 cuillère à thé de confiture dans une des assiettes réservées au congélateur. Remettre l’assiette au congélateur pendant 2 minutes. Pousser la confiture avec un doigt et si elle forme des rides****, c’est qu’elle est prête. Sinon, poursuivre la cuisson et répéter le test jusqu’à ce que la confiture atteigne la consistance désirée. Plus cette confiture cuit, plus la consistance sera épaisse.

Quand la confiture à la consistance voulue, râper la fève tonka au-dessus de la confiture et mélanger.

Mettre dans des pots stérilisés*****, si désiré, en laissant 0,5 cm (¼ de pouce) d’espace sous le goulot. Stériliser ensuite les pots pendant 10 minutes dans de l’eau bouillante. Déguster avec gourmandise.

*Le purée de châtaigne n’est pas sucrée. Si comme moi, vous avez de la difficulté à en trouver, il suffit de la préparer. J’ai cuit des châtaignes surgelées dans de l’eau légèrement salée. Quand l’eau bout, comptez 15 à 18 minutes ou jusqu’à ce que les châtaignes soient tendres. Égoutter les châtaignes en conservant au moins 1 tasse ou 250 g d’eau de cuisson. Mixer les châtaignes à l’aide d’un robot muni d’une lame en « s », d’un pied-mélangeur ou autre. Ajoutez de l’eau de cuisson au besoin pour facilité le mixage et pour obtenir une purée bien lisse. Conserver au réfrigérateur pendant 2 ou 3 jours ou congeler.
**Vous pouvez diminuer la quantité de fève tonka ou la remplacer par d’autres épices (vanille, cannelle, cardamome, gingembre, etc.).
***Vous n’êtes pas obligé de mettre du jus de citron dans cette recette, mais personnellement, je préfère en mettre dans mes confitures.
****En lisant, vous ne comprendrez peut-être pas l’aspect que doit avoir la confiture, mais en exécutant le test, vous identifierez facilement quand la confiture aura des « rides » et sera prête.
*****Pour la méthode de stérilisation, je vous propose de lire cet article ou celui-ci. Si vous ne voulez pas stériliser vos pots, les conserver au réfrigérateur et les déguster rapidement ou les congeler, mais je n’ai aucune idée de l’incidence de la congélation sur le goût et la texture de la confiture.

Et vous, quelle recette vous interpelle le plus dans celles que je vous ai proposées?

Novembre, mois des soirées de parents…

Je ne sais pas pourquoi, mais plusieurs organisations liées à l’école de Mini-nous ont décidé que les deux premières semaines de novembre étaient idéales pour les séances d’informations, les assemblées générales et compagnie. Je me demande toujours pourquoi les choses s’entassent sur une courte période alors qu’elles pourraient s’étaler un peu plus. D’un autre côté, ce sera aussi plus vite fini, mais je ne vais pas nier que certaines soirées me motivent moins que d’autres.

Pour se motiver, je vous propose une recette de pommes et poires en cage. J’adore ce dessert et il y avait bien longtemps que je n’en avais pas préparé. Cette recette est tirée du magazine La cuisine des Saisons de Clodine « Goûts d’ici, saveurs d’ailleurs » qui date d’octobre 2001!

Pommes et poires en cage
Pommes et poires en cage
Pour 6 personnes

Sauce caramel
¼ de tasse ou 55 g de beurre non salé
½ tasse ou 100 g de cassonade ou de sucre roux
½ tasse ou 160 g de sirop de maïs ou de glucose
¼ de tasse ou 62 g de crème à 35 % ou entière

Fruits en cage
3 pommes*
3 poires
⅓ de tasse ou 67 g de sucre
1 cuillère à thé de cannelle
400 g de pâte feuilletée
1 oeuf
Sucre supplémentaire

Sauce caramel
Dans une casserole, faire fondre le beurre. Ajouter la cassonade et poursuivre la cuisson jusqu’à ce que le mélange soit homogène. Incorporer le sirop de maïs et la crème. Porter à ébullition et laisser mijoter à doucement environ 5 minutes. Retirer du feu et laisser tiédir.

Fruits en cage
Préchauffer le four à 200°C (400°F).

Peler les fruits. Utiliser un vide-pomme ou une cuillère parisienne pour retirer le coeur des fruits.

Dans un bol, mélanger le sucre et la cannelle. Rouler les fruits dans ce mélange et réserver.

Sur un plan de travail légèrement enfariné, abaisser la pâte feuilletée en en rectangle d’environ 25 cm par 50 cm (10 pouces par 20 pouces). Découper la pâte en deux carrés, puis chaque carré en quatre triangles. Réserver deux triangles de pâtes pour faire des décoration**. Au centre des autres triangles, déposer un fruit. Ramener les trois pointes de pâtes au sommet du fruit et enfoncer la pâte dans la cavité du fruit. Déposer les fruits en cage sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Badigeonner la pâte avec du jaune d’oeuf battu.

Dans la pâte restante, découper des feuilles et décorer les fruits en cage. Badigeonner les décors d’oeuf et saupoudrer de sucre.

Enfourner et cuire pendant 35 minutes ou jusqu’à ce que la pâte soit gonflée et bien dorée.

Servir les fruits en cage encore chaud avec la sauce caramel et, si désiré, de la crème glacée. Déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez utiliser que des pommes ou que des poires. Vous pouvez également faire des demi-fruits pour réaliser de plus petites portions.
**Vous pouvez omettre les décorations et réaliser deux fruits en cage en plus.

Et vous, aimez-vous les fruits en cage?

Changement de programme…

Samedi, je pensais me rendre à Creativa Lausanne… Sauf qu’en voulant vérifier quelques informations, je me suis rendu compte que l’évènement avait été annulé! Il y a aussi un Creativa à Zurich en fin de semaine, mais il y a quelques éléments qui me retiennent : un, je n’ai jamais été à un Creativa; deux, le trajet prend plus de 3 heures en train; trois, je n’aurais que peu de temps sur place et quatre tout sera en suisse-allemand. Est-ce que ça en vaut la peine? Je ne crois pas : trop peu de temps sur place pour une journée qui serait des plus épuisantes. Bref, ma petite sortie devra être repensée.

En attendant, je vous propose une recette de carrés avec des pommes… et des poires! Pourquoi il n’y a pas plus de recettes de ce genre avec des poires? Pour cette recette, je me suis inspiré de celle de Ricardo issue de son magazine volume 15, numéro 8.

Carrés aux poires et aux pommes
Carrés aux poires et aux pommes
Pour 9 personnes

Croûte
½ tasse ou 110 g de beurre non salé, tempéré
½ tasse ou 100 g de cassonade ou de sucre roux
1½ tasse ou 210 g de farine

Garniture
½ tasse ou 50 g de flocons d’avoine
2 cuillères à soupe de beurre non salé, tempéré
¼ de tasse ou 50 g de cassonade ou de sucre roux
2 cuillères à soupe de fécule de maïs ou de maïzena
½ gousse de vanille*
4 grosses poires
2 pommes**

Croûte
Préchauffer le four à 180°C (350°F). Beurrer et tapisser de papier parchemin le fond d’un moule carré d’environ 20 cm (8 pouces) de côté.

Dans un bol, fouetter le beurre avec la cassonade jusqu’à ce que la texture soit crémeuse. Incorporer la farine et mélanger pour obtenir une texture grumeleuse. Réserver ½ tasse ou 125 ml du mélange et presser le reste dans le fond du moule. Enfourner et cuire 10 minutes.

Garniture
Incorporer au mélanger réserver le beurre et les flocons d’avoine.

Dans un bol, mélanger la cassonade, la fécule de maïs et les graines grattées de la gousse de vanille.

Éplucher les poires et les pommes. Épépiner et couper en dés les fruits. Ajouter les fruits dans le bol contant la cassonade et mélanger. Verser le mélange sur la croûte. Parsemer la pâte avec les flocons d’avoine.

Enfourner pendant 45 minutes ou jusqu’à ce que la garniture soit légèrement dorée. Laisser refroidir et déguster avec gourmandise.

*Il est possible de remplacer la vanille par de la cannelle (environ ¼ de cuillère à thé) ou part une autre épice.
**Il est possible d’utiliser que des poires ou que des pommes pour la recette.

Et vous, des projets pour cette fin de semaine?

Penser aux poires

Cette année, j’ai bel et bien pensé à cuisiner les poires. Avant d’avoir les fruits entre les mains, j’avais quelques idées… Cependant, quand les poires se sont retrouvées dans ma cuisine, je ne savais plus quoi en faire. Curieusement, je me suis mise à penser à la tarte banoffee en me disant que je pourrais remplacer les bananes (que je suis incapable de manger) par des poires.

Je suis très contente de cette création et en prime, j’ai également trouvé une manière de la simplifier pour la préparer beaucoup plus rapidement. Pour cette recette, j’ai employé la recette de sauce caramel de Sucrissime.

Tarte aux poires, caramel et crème fouettée
Tarte aux poires, caramel et crème fouettée
Pour 8 personnes

Croûte
1¼ tasse ou 125 g de chapelure de biscuits Graham
  ou de biscuits style digestives réduits en chapelure
3 cuillères à soupeou 37 g de cassonade ou de sucre roux
¼ de tasse ou 55 g de beurre non salé, fondu
30 g (1 onces) de chocolat noir

Caramel*
⅓ de tasse ou 70 g de sucre
¼ de tasse ou 62 g de crème 35 % ou entière
1½ cuillère à soupe ou 20 g de beurre salé ou non salé,
  au choix

Garniture
6 poires Williams ou Bosc**
2 cuillères à soupe de beurre
3 cuillères à soupe de sirop d’érable
½ tasse ou 125 g de crème 35 % ou entière
1 cuillère à soupe de sucre vanillé ou de sucre

Croûte
Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Hacher le chocolat noir et réserver.

Dans un bol, mélanger la chapelure de biscuits, la cassonade et le beurre fondu. Verser ce mélange dans un moule à tarte de 20 ou 23 cm (8 ou 9 pouces) de diamètre. Presser le mélange sur les côtés et le fond du moule pour former la croûte. Enfourner et cuire pendant 8 à 10 minutes ou jusqu’à ce que la croûte soit dorée.

À la sortie du four, parsemer la croûte de chocolat. Patienter le temps que le chocolat soit fondu et étaler délicatement à l’aide d’un pinceau le chocolat sur l’ensemble de la croûte. Laisser le chocolat figer à température ambiante.

Caramel
Verser le sucre dans une casserole à fond épais. Cuire le sucre jusqu’il soit d’une belle couleur caramel. En parallèle, chauffer la crème. Quand le sucre à une couleur caramel, retirer la casserole du feu et ajouter doucement la crème chaude en brassant continuellement. Au besoin, remettre la casserole sur le feu pour que tout le caramel soit dissous dans la crème. Incorporer le beurre. Verser le caramel dans un bol et laisser totalement refroidir.

Garniture
Éplucher et épépiner les poires. Couper les poires en lamelles.

Dans une poêle, faire fondre le beurre. Ajouter le sirop d’érable, porter à ébullition et laisser bouillir pendant 2 à 3 minutes. Ajouter les poires et cuire pendant 20 minutes en brassant régulièrement ou jusqu’à ce que les fruits soient tendres et qu’il ne reste presque plus de liquide dans la poêle. Laisser totalement refroidir avant d’assembler la tarte.

Montage
Dans un bol, fouetter la crème avec le sucre vanillé.

Sur la croûte, étaler le caramel en une couche régulière. Couvrir le caramel avec les poires et terminer par la crème fouettée. Réserver la tarte au réfrigérateur jusqu’au moment de servir. Déguster avec gourmandise.

*Pour une version plus rapide, utilisez une sauce caramel ou une confiture de lait (dulce de leche) du commerce.
**Pour accélérer encore plus la préparation, remplacer les poires caramélisées dans le beurre et le sirop d’érable par des poires en conserve.

Alors que pensez-vous de cette tarte? J’ai hésité à l’appeler la « pearoffee ».