Mot-clé : pistaches

Presque au bout des boîtes

Mercredi, j’étais assez fatiguée pour reporter mon article et les jours qui ont suivi n’ont pas été des plus reposants. Heureusement, nous arrivons au bout et presque tous les cartons sont défaits. Oui, nous avons déménagé et j’avoue que je ne me souvenais pas que ça puisse être aussi épuisant. Je commence à voir clair dans la cuisine, par contre, je dois sérieusement réfléchir à « où j’ai rangé quoi ». De plus, j’ai découvert que le four n’avait pas de ventilateur, donc pas de chaleur tournante, un mode que j’utilisais régulièrement! Entre ça et les plaques de cuisson (sans commentaire), je sens qu’il va me falloir un petit moment d’adaptation. Omis ces petits détails, je me réjouis de la proximité d’une bonne boucherie (ainsi que la moitié des commerces du village) et d’une quantité hallucinante de boulangerie pour cette petite commune.

Aujourd’hui, je vous laisse avec une recette de falafels, car il y a des années que je me promettais d’en préparer. Pour cette première expérience, j’ai utilisé la recette de 3 fois par jour.

Falafels et sauce au yogourt
Falafels et sauce au yogourt
Pour 12 falafels, environ 4 personnes

Falafels
¼ de tasse ou 40 g de pistaches non salées
1 échalote
1 gousse d’ail
1 boîte de conserve de 19 onces ou 2 boîtes d’environ 240 g
   de pois chiches
5 feuilles de basilic
4 cuillères à soupe de persil frais
¼ de cuillère à thé de cumin moulu
¼ de cuillère à thé de graines de fenouil*
2 cuillères à soupe d’huile végétale
1 jaune d’oeuf
½ cuillère à thé de bicarbonate de soude ou de sodium
¼ de tasse ou 32 g de farine

Sauce au yogourt
½ tasse ou 125 g de yogourt grec
1 gousse d’ail
½ citron

Sel et poivre

Falafels
Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Dans le bol d’un robot muni d’une lame en « s », mixer les pistaches avec l’échalote et l’ail. Ajouter les pois chiches égouttés, le basilic, le persil, le cumin, les graines de fenouil, l’huile, le jaune d’oeuf, le bicarbonate et la farine. Saler et poivrer, puis actionner le robot jusqu’à ce que la préparation forme un pâte.

Avec le mélange, façonner 12 galettes** et les déposer sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Humidifier les mains pour faciliter la manipulation de la préparation. Enfourner et cuire pendant 20 minutes. À mi-cuisson, retourner les galettes.

Sauce au yogourt
Hacher l’ail et le déposer dans un bol. Ajouter le yogourt et le jus de citron. Saler et poivrer au goût.

Quand les falafels sont cuits, les servir avec la sauce au yogourt. Déguster avec plaisir.

*Je n’avais pas de graines de fenouil, donc je les ai remplacé par des graines de coriandre.
**Pour apporter plus de texture, roulez les falafels dans de la panko ou des corn flakes réduits en chapelure avant d’enfourner.

Et vous, c’est quand la dernière fois que vous avez déménagé?

Le Cri

Je ne sais pas si vous connaissez la toile d’Edvard Munch, « Le Cri », qui existe en 5 exemplaires différents et plus ou moins achevés. Disons que cette toile représente un peu mon état actuel. Le 1er août arrive à grand pas et pour la première fois, mon menu n’est pas encore déterminé. Bref, je dois remédier à la question pour pouvoir planifier mes achats ainsi que celle des préparations.

Comme les abricots sont à l’honneur sur les étalages, je vous propose une recette de tarte tatin aux abricots. J’ai pris cette recette sur le blog d’Un Déjeuner de Soleil.

Tarte tatin aux abricots
Tarte tatin aux abricots
Pour 6 à 8 personnes

1 pâte brisée*
1 kilo d’abricots ou environ 12 à 14 fruits
½ tasse ou 100 g de sucre**
¼ de tasse ou 55 g de beurre non salé
Quelques pistaches non salées pour décorer (facultatif)

Préchauffer le four à 190°C (375°F). Chemiser de papier parchemin un moule à tarte d’environ 23 cm (9 pouces) de diamètre.

Laver, couper en deux et dénoyauter les abricots.

Dans une grande poêle, idéalement à fond épais, faire fondre à feu doux le sucre et le beurre. Cuire jusqu’à ce que le sucre se colore. Ajouter les abricots, mélanger brièvement et poursuivre la cuisson pendant 5 minutes.

Déposer les demi-abricots, côté bombé vers le bas, dans le moule à tarte. Réserver.

Sur un plan de travail légèrement fariné, abaisser la pâte sur une épaisseur de 3 à 4 mm (⅛ de pouce). Déposer l’abaisse sur les fruits et replier les bords de la pâte vers l’intérieur. Au besoin, couper l’excédent de pâte.À l’aide d’une fourchette piquer la pâte à plusieurs reprises.

Enfourner et cuire pendant 30 minutes ou jusqu’à ce que la pâte soit dorée et croustillante. Laisser tiédir 5 minutes puis retrouver la tarte sur une assiette de service. Parsemer de pistaches et servir tiède. Déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez utiliser votre recette préférée ou une de ces recettes : ici, ou par ici.
**Vous pouvez réduire la quantité de sucre de moitié, mais personnellement, j’aime bien quand les abricots sont un peu plus sucrés.

Et vous, y a-t-il une oeuvre artistique qui vous vient en tête pour décrire votre humeur?

Rhubarbe et…

Quand je vois la rhubarbe sur les étales, je me dis qu’il faut que je trouve une recette pour l’apprêter. Habituellement, je n’ai pas d’idée et la saison de la rhubarbe passe trop vite. Cette fois, je me suis mise à réfléchir rapidement à la manière de la cuisiner et j’ai rapidement acheté quelques tiges pour mettre en place la recette.

Je ne sais pas pourquoi, j’avais envie de travailler la rhubarbe en gâteau renversé. De plus, je voulais utiliser de la pistache, alors le gâteau de Pascale (C’est moi qui l’ai fait) m’a servi de base à mon dessert. Au final, ce gâteau n’est pas très sucré, mais il est très addictif.

Gâteau renversé à la rhubarbe et aux pistaches
Gâteau renversé à la rhubarbe et aux pistaches
Pour 8 personnes

Garniture
400 g de rhubarbe, environ 6 tiges*
4 cuillères à thé ou 18 g de beurre
3 cuillères à soupe ou 60 g de sirop d’érable

Gâteau
3 oeufs
½ tasse moins 2 cuillères à thé ou 90 g de sucre
⅓ de tasse et ½ cuillère à soupe ou 90 g d’eau
1½ cuillère à soupe ou 27 g de pâte de pistache**
½ tasse ou 75 g de pistaches
½ tasse moins ½ cuillère à soupe ou 75 g de poudre
  d’amandes
2½ cuillères à soupe ou 15 g de fécule de maïs
  ou de maïzena
¼ de cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
1 pincée de sel
100 g (3,5 onces) de chocolat blanc, concassé grossièrement
  (facultatif)

Beurrer et chemiser de papier parchemin un moule rectangulaire d’environ 10 cm par 20 cm (4 pouces par 8 pouces).

Garniture
Éplucher et couper la rhubarbe en tronçons d’environ 9 cm (3½ pouces) de longueur.

Dans une poêle, porter à ébullition le sirop d’érable et le beurre. Quand le liquide bout, ajouter les morceaux de rhubarbe. Poursuivre la cuisson jusqu’à ce que les tronçons de rhubarbe soient tendres. Retirer délicatement les morceaux de rhubarbe de la poêle et les déposer dans le fond du moule préparé.

Laisser le liquide de la poêle réduire jusqu’à ce qu’il ait épaissi et verser dans le moule. Réserver.

Gâteau
Préchauffer le four à 165°C (330°F).

Dans un robot muni d’une lame en « s », mixer les pistaches pour obtenir un poudre. Verser la poudre de pistaches dans un bol. Ajouter la poudre d’amandes, la fécule de maïs, la levure chimique et le sel.

Séparer les blancs des jaunes d’oeufs.

Dans une casserole, verser 5 cuillères à soupe ou 60 g de sucre et l’eau. Faire bouillir jusqu’à 118°C (244°F). En parallèle, fouetter à l’aide d’un robot pâtissier ou d’une batteur électrique les jaunes d’oeufs et la pâte de pistache. Quand le sucre cuit a atteint 118°C (244°F), le verser en filet sur les jaunes d’oeufs alors que le robot les fouette à pleine vitesse. Continuer à fouetter jusqu’à ce que la préparation soit tiède. Le mélange doit avoir pris du volume.

Dans un autre bol, fouetter les blancs d’oeufs en neige. Quand les blancs d’oeufs sont mousseux, ajouter progressivement le sucre restant. À l’aide d’un spatule, ajouter un tiers des blancs d’oeufs aux jaunes d’oeufs. Incorporer délicatement le reste de blancs d’oeufs. Ajouter la préparation de poudre de pistaches et d’amandes à la pâte.

Verser la moitié de la pâte sur la rhubarbe. Répartir les morceaux de chocolat blanc, puis couvrir avec le restant de pâte. Enfourner et cuire pendant 35 à 40 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre du gâteau en ressorte propre. Laisser tiédir le gâteau pendant 5 minutes avant de le démouler. Laisser tiédir et déguster avec gourmandise.

*Il faut assez de rhubarbe pour pouvoir recouvrir le fond du moule, voire un peu plus.
**Je n’avais plus assez de pâte de pistache, alors j’ai remplacé une partie par du beurre d’amandes (ou de la purée d’amandes). Vous pourriez faire la recette qu’avec des amandes au lieu des pistaches : le goût du gâteau sera fort différent.

Et vous, pensez-vous à cuisiner chaque année de la rhubarbe?

L’accord pistache…

Je cuisine assez peu les pistaches, même si j’aime bien ce produit (mais bon n’importe quelle noix me fait plaisir). Il faut dire qu’elles ne sont pas des plus accessibles : elles sont assez chères et en prime, elles ne se trouvent pas partout en version non salées. À quelques reprises, je les ai cuisiné avec du chocolat, mais cet accord n’a jamais vraiment séduit mes papilles. Cependant en regardant un livre de cuisine, je suis tombée sur l’accord pistache et chocolat blanc. Dans ma tête une petite ampoule s’est illuminée et une petite voix m’a criée : « C’est évidant, non?! ». Bref, les pistaches et le chocolat blanc forment un beau duo.

La recette que je vous propose est tirée du livre Le dessert était (presque) parfait de Pascale Weeks.

Biscuits au chocolat blanc et pistaches
Biscuits au chocolat blanc et pistaches
Pour 12 biscuits

125 g (4,5 onces) de chocolat blanc
½ tasse ou 80 g de pistaches non salées
½ tasse et 1 cuillère à soupe ou 125 g de beurre non salé,
  tempéré
1 cuillère à thé d’extrait de vanille
2 pincée de fleur de sel
⅔ de tasse ou 130 g de cassonade ou de sucre roux
1 oeuf
1½ tasse ou 200 g de farine
1 cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique

Couper le chocolat blanc en petits dés.

Dans un bol, fouetter le beurre avec l’extrait de vanille, la fleur de sel et la cassonade jusqu’à ce que le mélange soit homogène. Ajouter l’oeuf. À l’aide d’une spatule, incorporer la farine et la poudre à pâte. Ajouter le chocolat et les pistaches*.

Diviser la pâte en douze et façonner chaque portion en boule. Déposer les boules de pâte, en les espaçant bien, sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Réfrigérer pendant 30 minutes**.

Préchauffer le four à 165°C (330°F).

Enfourner et cuire pendant 12 minutes ou jusqu’à ce que les bords des biscuits soient dorés. Sortir les biscuits du four et les laisser encore 1 minute sur la plaque de cuisson. Déplacer les biscuits sur une grilles pour les laisser refroidir totalement. Déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez réserver un quart du chocolat et des pistaches pour les déposer sur les biscuits avant de les enfourner.
**Mes plaques de cuisson sont trop encombrantes pour être placées au réfrigérateur. J’ai déposé les boules de pâte à biscuit sur un papier parchemin que je glisse sur une petite planche à découper pour pouvoir facilement les déplacer. Vous pouvez également employer une assiette ou autre pour réfrigérer la pâte.

Bonne soirée, j’ai mes spatules qui m’attendent en cuisine.

Dessert chocolaté…

Hier pour notre souper traditionnel, je voulais servir des soufflés au chocolat… C’était sans compter l’intervention de Mini-nous qui préférait des mousses au chocolat avec des Smarties! Au final, l’important était de faire plaisir à tout le monde. En prime, l’alliance des Smarties et de la mousse du chocolat était plutôt intéressante.

Pour aujourd’hui, je vous propose une tarte avec du Nutella, du caramel et des noix. J’ai pris cette recette dans le livre Nutella, les 30 recettes culte.

Tarte au Nutella, caramel et noix
Tarte au Nutella, caramel et noix
Pour 8 personnes

Croûte
1¼ tasse ou 125 g de chapelure de biscuits Graham
  ou de biscuits style digestives réduits en chapelure*
2 cuillères à soupe ou 25 g de sucre
¼ de tasse ou 55 g de beurre non salé, fondu

Garniture
3½ cuillères à soupe ou 70 g de Nutella**
50 g (1¾ onces) de chocolat noir***
1 tasse ou 150 g de noix au choix (amandes, pistaches,
  noisettes, etc.)
⅔ de tasse moins 1 cuillère à soupe ou 150 g de crème 35 %
  ou entière
¾ de tasse et 2½ cuillères à soupe ou 180 g de sucre
2 cuillères à soupe ou 30 g d’eau
1 pincée de sel

Glaçage
120 g (4¼ onces) de chocolat au lait
2 cuillères à soupe ou 30 g de crème 35 % ou entière
Daim ou Maltesers concassés au goût (facultatif)

Croûte
Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Dans un bol, mélanger la chapelure, le sucre et le beurre. Verser la préparation dans un moule à tarte de 23 cm (9 pouces) de diamètre. Presser la préparation sur le fond et les bords du moule. Enfourner et cuire pendant 10 minutes ou jusqu’à ce que la croûte soit dorée. Laisser refroidir.

Garniture
Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Couvrir une plaque de papier parchemin et y étaler les noix. Enfourner pendant 7 à 10 minutes pour torréfier les noix. Remuer à une ou deux reprises pendant la cuisson. Laisser tiédir.

Pendant que les noix tiédissent, hacher le chocolat et le déposer dans un bol. Ajouter le Nutella. Au bain-marie, faire fondre le chocolat avec le Nutella. Verser le mélange sur la croûte à tarte et répartir les noix. Réfrigérer pendant 1 heure.

Dans une casserole, verser le sucre et l’eau. Mettre sur le feu et porter à ébullition. Laisser cuire le temps que le caramel prenne une couleur ambrée. Retirer du feu et ajouter la crème ainsi que le sel. Mélanger pour uniformiser la préparation. Remettre sur le feu pendant 2 minutes. Verser doucement le caramel dans la croûte à tarte, sur les noix.

Glaçage
Hacher le chocolat au lait et le déposer dans une casserole. Ajouter la crème. À feu doux, faire fondre le chocolat en brassant régulièrement. Verser le glaçage sur la tarte et répartir les éclats de Daim ou de Maltesers. Réserver au réfrigérateur jusqu’au moment de servir. Déguster avec gourmandise.

*Il est aussi possible d’utiliser des spéculos. J’ai modifié la croûte à tarte pour avoir une épaisseur moindre et qui correspond à mes habitudes pour ce genre de croûte biscuitée.
**Une autre pâte à tartiner pourrait être utilisée.
***Vous pouvez remplacer le chocolat noir par du chocolat au lait.

Et vous, avez-vous eu un dessert chocolaté hier?