Mot-clé : paprika

Plus de brochettes?

Étonnamment, je me laisse facilement tenter par les brochettes marinés des épiceries : les assaisonnements sont variés, le goût est bon et je n’ai pas à anticiper la macération de la viande. Pourtant, c’est simple à faire et j’ai une multitude de marinade à expérimenter. Cet été ou quand le soleil nous réchauffera un peu plus, ce sera le bon moment d’en mettre plus souvent au menu et de tester la cuisson sur le barbecue.

Je vous propose donc des brochettes de boeuf. J’ai pris cette recette sur le site de Recettes du Québec.

Brochettes de boeuf classique
Brochettes de boeuf classique
Pour 4 personnes

400 g de cubes de boeuf à brochettes
½ tasse ou 105 g d’huile végétale
⅓ de tasse ou 83 g de vinaigre*
¼ de tasse ou 60 g d’eau
3½ cuillères à soupe de sucre
1 cuillère à soupe de bouillon de boeuf en poudre
1 cuillère à soupe de poudre d’ail
1 cuillère à soupe de paprika
1 cuillère à soupe de moutarde sèche
4 tranches de bacon ou de lard à griller (facultatif)

Dans une casserole, verser l’eau et porter à ébullition. Ajouter le sucre, le bouillon de boeuf, la poudre d’ail, le paprika et la moutarde sèche. Mélanger jusqu’à ce que le sucre soit dissous, puis retirer du feu. Verser l’huile et le vinaigre. Au besoin, laisser refroidir. Quand la marinade est à température ambiante, la verser dans un bol ou une boîte, puis ajouter les cubes de boeuf. Couvrir et réfrigérer pendant 4 à 6 heures.

Préchauffer le four à 190°C (375°F).

Rincer sous l’eau froide les piques à brochette en bois pour éviter qu’ils brûlent durant la cuisson. Enfiler les morceaux de boeuf marinés sur les piques à brochette. Enfiler à chaque extrémité de la brochette une demi-tranche de bacon. Déposer les brochettes sur une plaque de cuisson légèrement huilée. Enfourner et cuire pendant 10 minutes en les retournant à mi-cuisson. Servir sans attendre et déguster avec plaisir.

*Utilisez le vinaigre que vous avez sous la main : blanc, de vin rouge, de cidre, etc. Moi, j’ai utilisé un vinaigre à la pulpe d’abricot qui a apporté une petite touche à la recette.

Et vous, préparez-vous souvent des brochettes?

Entre les fêtes

J’adore les noix et j’en consomme régulièrement. Mes préférées sont les pacanes, mais j’adore aussi toutes les autres. Je les mange le plus souvent simplement : nature, sans assaisonnement. Par contre pour recevoir, j’aime bien leurs donner un peu plus de personnalité. J’ai déjà testé quelques recettes et mes préférés sont celles avec du blanc d’oeuf. Le blanc d’oeuf crée une petite enveloppe croquante autour des noix. Alors qu’avec les recettes où l’on ajoute de l’huile, les noix deviennent grasses : je trouve ça désagréable au toucher, les noix perdent plus vite leurs croquants, alors pourquoi ajouter de l’huile?

Pour un petit truc à grignoter pendant l’apéro ou comme petit cadeau gourmand, les noix assaisonnées sont parfaites. En prime, elles sont rapides à préparer et elles se conservent pendant plusieurs semaines. Alors pourquoi ne pas les adopter en cette période des fêtes? La recette que je vous présente est tirée du magazine Ricardo volume 10, numéro 8.

Noix épicées
Noix épicées
Pour 2 pots de 250 ml

1 blanc d’oeuf
1 cuillère à soupe de moutarde de Dijon
1 cuillère à soupe de paprika
1 cuillère à thé de moutarde sèche
1 cuillère à thé de sucre
½ cuillère à thé de sel
¼ de cuillère à thé de cumin moulu
¼ de cuillère à thé de piment de Cayenne
2 tasses ou 400 g de noix non salées au choix (pacanes, amandes, noix de cajou, etc.)

Préchauffer le four 180°C (350°F). Tapisser une plaque de cuisson de papier parchemin.

Dans un bol, fouetter le blanc d’oeuf jusqu’à ce qu’il soit mousseux. Ajouter les moutardes, le paprika, le sucre, le sel, le cumin et le piment de Cayenne. Incorporer les noix et bien mélanger pour les enrober de la préparation de blanc d’oeuf.

Verser les noix sur une plaque de cuisson et les étaler sur une seule couche. Enfourner pendant 6 minutes. Remuer les noix et poursuivre la cuisson pendant 7 minutes. Laisser refroidir sur la plaque. Conserver dans un pot qui ferme hermétiquement. Déguster avec plaisir.

Et vous, comment aimez-vous déguster les noix?

Plus tellement de saison

Avec les plats du 31 juillet, j’ai mis quelques recettes en attente. En parcourant mes photos, je suis tombée sur une recette que j’avais bien aimé. Je sais que si je ne la publie pas maintenant, je ne risque pas de le faire plus tard. Par contre, j’ai hésité car elle contient du melon (cantaloup) et que ce n’est plus vraiment la saison.

Je vous propose donc une recette de poulet épicé au cantaloup et au chorizo. J’ai pris cette recette dans le magazine Ricardo volume 16, numéro 6.

Poulet épicé au cantaloup et au chorizo
Poulet épicé au cantaloup et au chorizo
Pour 3 personnes

¼ de cantaloup ou de melon charentais*
2 cuillères à soupe de jus de citron
4 cuillères à soupe d’huile d’olive
½ cuillère à thé de paprika doux
300 g d’escalopes de poulet
½ cuillère à thé de flocons de piment
½ cuillère à thé de graines de fenouil ou de coriandre,
  concassées
30 g de chorizo
Sel et poivre

Couper le cantaloup en quartier puis en cubes. Déposer le cantaloup dans un bol, ajouter le jus de citron, 2 cuillères à soupe d’huile d’olive et le paprika. Réserver.

Couper le chorizo en cubes.

Assaisonner les escalopes de poulet avec les flocons de piment et les graines de fenouil (ou de coriandre). Saler et poivrer.

Verser l’huile restante dans une poêle et chauffer. Quand le corps gras est chaud, cuire les escalopes environ 2 à 3 minutes de chaque côté. Quand la viande est cuite, la retirer de la poêle et y cuire le chorizo.

Servir les escalopes de poulet parsemer de chorizo et accompagner de cantaloup assaisonné. Déguster avec plaisir.

*Une recette idéale pour utiliser un restant de cantaloup ou de melon.

Bonne journée!

C’est quoi l’assaisonnement?

La logique voudrait que je vous donne l’autre recette de bouchées que j’avais préparé pour le 31 juillet, mais j’ai plutôt envie de vous partager une recette avec des crevettes. Pendant le repas, mon chéri m’a demandé comment j’avais assaisonné les crevettes. Évidemment moi, j’avais compris qu’il me demandait ce qu’il y avait dans la sauce. C’est plus tard que nous en avons reparlé et que j’étais bien embêtée de dire qu’il y avait grosso modo… du sel et du poivre! Comme quoi, les assaisonnements simples sont souvent les plus efficaces.

Je vous présente donc une recette de cocktail de crevettes revisité. Notez que le cocktail de crevettes dans ma belle-famille et sans doute de manière plus général en Suisse se compose plutôt de petites crevettes enrobées de sauce cocktail. Alors qu’au Québec, c’est plutôt une couronne de crevettes servi avec une sauce cocktail plus tomatée. La revisite est plutôt une de la version nord américaine. J’ai pris cette recette dans le magazine Ricardo volume 10, numéro 6.

Cocktail de crevettes revisité
Cocktail de crevettes revisité
Pour 4 personnes

Mayonnaise au chili
½ tasse ou 136 g de mayonnaise
2 cuillères à soupe de sambal oelek
2 cuillères à thé de sauce chili
1 cuillère à thé de paprika

Crevettes grillées
600 g de grosses crevettes décortiquées et déveinées*
2 cuillères à soupe d’huile d’olive
Sel et poivre

Mayonnaise au chili
Dans un bol, mélanger la mayonnaise, le sambal oelek, la sauce chili et le paprika. Réserver au réfrigérateur jusqu’au moment de servir.

Crevettes grillées
Dans un bol, mélanger les crevettes avec 1½ cuillère à soupe d’huile. Saler et poivrer.

Dans une poêle striée**, verser le restant d’huile et chauffer. Quand la poêle est bien chaude, cuire les crevettes, en plusieurs fois, environ 1 à 2 minutes par côtés. Déposer les crevettes dans une assiette et servir avec la sauce. Déguster avec plaisir.

*La recette propose d’utiliser que 454 g de crevettes. Libre à vous d’augmenter ou pas la quantité de crevettes.
**Il est possible de cuire les crevettes dans une poêle régulière ou sur le barbecue.

Et pour vous le cocktail de crevettes : ce sont des crevettes enrobées de sauce ou des crevettes servies avec une sauce?

Toujours étonnée…

Je ne le dirais jamais assez, mais les idées pour l’apéro ou les entrées sont mes bêtes noires quand je planifie un menu. J’ai des bouchées que j’adore et que je refais avec plaisir, mais je me vois mal resservir toujours la même chose : c’est lassant et de moins en moins apprécié. Bref, je pensais encore une fois avoir de la peine à trouver de nouvelles idées pour le 31 juillet surtout que j’étais vraiment, mais vraiment dernière minute pour choisir mon menu! Heureusement pour moi, j’ai trouvé deux chouettes idées en peu de temps dans mon index des recettes.

Aujourd’hui, je vous propose la première : un granola salé! J’ai pris cette recette sur le blog de Anne-Sophie, Fashion cooking.

Granola salé
Granola salé
Pour environ 3 tasses ou 750 ml

1 tasse ou 100 g de flocons d’avoine*
6½ cuillères à soupe ou 60 g de pistaches
½ tasse ou 60 g de noix de Grenoble
6½ cuillères à soupe ou 60 g de graines de tournesol
¼ de tasse ou 30 g de graines de sésame**
1 cuillère à soupe de graines de fenouil***
1 cuillère à thé de sel
½ cuillère à thé de paprika fumé****
1 blanc d’oeuf
4 cuillères à soupe d’huile d’olive
1 cuillère à soupe de sirop d’érable ou de mélasse

Préchauffer le four à 175°C (350°F).

Hacher grossièrement les noix de Grenoble.

Dans un bol, mélanger les flocons d’avoine, les pistaches, les noix de Grenoble, les graines de tournesol, les graines de sésame, les graines de fenouil, le sel et le paprika fumé. Ajouter le blanc d’oeuf, l’huile d’olive et le sirop d’érable. Bien mélanger et étaler sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin.

Enfourner et cuire pendant 15 minutes. Remuer le granola et poursuivre la cuisson pendant 10 à 15 minutes supplémentaire ou jusqu’à ce que le granola soit doré. Laisser totalement refroidir le granola sur la plaque de cuisson. Conserver dans un contenant qui ferme hermétiquement pendant 3 à 4 semaines. Déguster avec plaisir.

*Vous pouvez utiliser un mélange de flocons de divers céréales.
**Je conseille plutôt d’utiliser des graines de sésame non grillées.
***Il est possible de remplacer les graines de fenouil par des grains de coriandre ou par 1 cuillère à thé d’épices moulues au choix.
****Si vous n’avez pas de paprika fumé, vous pouvez le remplacer par ¼ de cuillère à thé de paprika doux avec ¼ de cuillère à thé de poivre de Cayenne.

Et vous, quelle est votre dernière trouvaille pour l’apéro?