Mot-clé : paprika

Gnocchi?

En ce beau dimanche, nous avons expérimenté en famille les gnocchi pour la première fois. Je n’ai pas souvenir d’en avoir déjà mangé et encore moins d’en avoir fait. L’idée m’est venu lorsque j’ai acheté un sac de pommes de terre : en magasin, les sacs faisaient tous 2,5 kg, alors qu’habituellement, je préfère acheter de plus petites quantités. Sur l’étiquette, il était indiqué que ces pommes de terre convenaient pour réaliser des gnocchi : voilà à quoi allait servir une partie. J’ai pris une recette, la pâte était un peu friable, mais nous sommes parvenu sans peine à les façonner. J’ai peut-être trop cuit les pâtes. Même si les gnocchi étaient fondant, nous n’avons pas été séduit : le goût de la pomme de terre ressortait trop et la pâte manquait un peu de texture. La prochaine fois, il faudra que j’opte pour une autre recette, mais est-ce que je vais refaire des gnocchi de sitôt… pas sûre.

En attendant, je vous propose une recette qui fait l’unanimité à la maison : le poulet rôti! Je vous présent donc la recette de poulet crapaudine sur le barbecue de Ricardo volume 13, numéro 7.

Poulet grillé en crapaudine
Poulet grillé en crapaudine
Pour 4 à 6 personnes

1 poulet entier d’environ 1,5 kg
Paprika* au goût
Sel et poivre

À l’aide d’un couteau ou d’un ciseau de cuisine, couper l’os du dos du poulet pour pouvoir l’ouvrir à plat.

Préchauffer le barbecue à puissance élevée que d’un côté.

Pendant que le barbecue préchauffe, assaisonner le poulet avec le sel, le poivre et le paprika.

Quand le barbecue est très chaud, déposer le poulet, côté peau vers le bas, sur le côté éteint. Fermer le couvercle du barbecue et cuire pendant 45 minutes.

Retourner le poulet et poursuivre la cuisson pendant 35 minutes ou jusqu’à ce que le poulet soit cuit et que l’os de la cuisse se détache facilement. Si désiré, remettre quelques minutes le poulet côté peau sur la partie allumée pour rendre la peau croustillante. Servie et déguster avec plaisir.

*Il est possible d’utiliser un mélange d’épices de votre choix du commerce.

Et vous, avez-vous une recette de gnocchi à me proposer?

Cirque

Hier, nous avons fait une petite escapade en famille à Genève pour aller voir le Cirque du Soleil. C’est toujours un plaisir d’assister à une de leurs représentations. C’était la quatrième fois que je voyais une prestation du Cirque du Soleil. Le plus drôle, c’est que je ne suis jamais, pour le moment, allée dans la même ville. Le premier spectacle que j’ai vu remonte à mon adolescence avec mes parents et nous étions allée à Québec. Le second date déjà de quelques années : avec mon chéri, nous nous étions rendus à Zurich. La troisième fois fut une décision de dernière minute : nous étions à Londres pour un évènement sportif et mon chéri a voulu me surprendre avec une représentation au Royal Albert Hall, un lieu magnifique! Et pour hier, nous avions pris les billets il y a quelques temps pour faire une surprise à Mini-nous. J’ai beaucoup apprécié le spectacle de Totem. En feuilletant le programme officiel du spectacle, je me suis rendu compte que certains numéros n’avaient pas été présentés et c’est pourquoi la seconde partie du spectacle en a un peu souffert.

Dans un tout autre ordre d’idée, je vous propose une recette toute simple : des escalopes à la crème. J’ai pris cette recette dans le magazine Betty Bossi de mai 2019.

Escalopes à la crème
Escalopes à la crème
Pour 3 personnes

2 cuillères à soupe de farine
¼ de cuillère à thé de paprika
¾ de cuillère à thé de sel
300 g d’escalopes de porc
2 cuillères à soupe de beurre
1 oignon
8 champignons blancs
½ cuillère à soupe de jus de citron
½ tasse ou 125 g de crème à cuisson ou de demi-crème
Poivre et sel supplémentaire

Hacher l’oignon et trancher les champignons.

Dans une assiette, mélanger la farine, le paprika et le sel. Poivrer au goût. Enrober les escalopes de farine assaisonnée.

Dans une poêle, déposer 1 cuillère à soupe de beurre et chauffer. Quand le corps gras est bien chaud, poêler les escalopes environ 1 minute de chaqye côté. Réserver les escalopes au chaud.

Dans la même poêle, ajouter le restant de beurre, l’oignon et les champignons. Faire revenir jusqu’à ce que les légumes commencent à colorer.

Déglacer la poêle avec le jus de citron et verser la crème. Laisser mijoter 5 minutes. Saler et poivrer au besoin. Servir les escalopes nappées de sauce et déguster avec plaisir.

Et vous, êtes-vous déjà allé voir un cirque?

Plus de brochettes?

Étonnamment, je me laisse facilement tenter par les brochettes marinés des épiceries : les assaisonnements sont variés, le goût est bon et je n’ai pas à anticiper la macération de la viande. Pourtant, c’est simple à faire et j’ai une multitude de marinade à expérimenter. Cet été ou quand le soleil nous réchauffera un peu plus, ce sera le bon moment d’en mettre plus souvent au menu et de tester la cuisson sur le barbecue.

Je vous propose donc des brochettes de boeuf. J’ai pris cette recette sur le site de Recettes du Québec.

Brochettes de boeuf classique
Brochettes de boeuf classique
Pour 4 personnes

400 g de cubes de boeuf à brochettes
½ tasse ou 105 g d’huile végétale
⅓ de tasse ou 83 g de vinaigre*
¼ de tasse ou 60 g d’eau
3½ cuillères à soupe de sucre
1 cuillère à soupe de bouillon de boeuf en poudre
1 cuillère à soupe de poudre d’ail
1 cuillère à soupe de paprika
1 cuillère à soupe de moutarde sèche
4 tranches de bacon ou de lard à griller (facultatif)

Dans une casserole, verser l’eau et porter à ébullition. Ajouter le sucre, le bouillon de boeuf, la poudre d’ail, le paprika et la moutarde sèche. Mélanger jusqu’à ce que le sucre soit dissous, puis retirer du feu. Verser l’huile et le vinaigre. Au besoin, laisser refroidir. Quand la marinade est à température ambiante, la verser dans un bol ou une boîte, puis ajouter les cubes de boeuf. Couvrir et réfrigérer pendant 4 à 6 heures.

Préchauffer le four à 190°C (375°F).

Rincer sous l’eau froide les piques à brochette en bois pour éviter qu’ils brûlent durant la cuisson. Enfiler les morceaux de boeuf marinés sur les piques à brochette. Enfiler à chaque extrémité de la brochette une demi-tranche de bacon. Déposer les brochettes sur une plaque de cuisson légèrement huilée. Enfourner et cuire pendant 10 minutes en les retournant à mi-cuisson. Servir sans attendre et déguster avec plaisir.

*Utilisez le vinaigre que vous avez sous la main : blanc, de vin rouge, de cidre, etc. Moi, j’ai utilisé un vinaigre à la pulpe d’abricot qui a apporté une petite touche à la recette.

Et vous, préparez-vous souvent des brochettes?

Entre les fêtes

J’adore les noix et j’en consomme régulièrement. Mes préférées sont les pacanes, mais j’adore aussi toutes les autres. Je les mange le plus souvent simplement : nature, sans assaisonnement. Par contre pour recevoir, j’aime bien leurs donner un peu plus de personnalité. J’ai déjà testé quelques recettes et mes préférés sont celles avec du blanc d’oeuf. Le blanc d’oeuf crée une petite enveloppe croquante autour des noix. Alors qu’avec les recettes où l’on ajoute de l’huile, les noix deviennent grasses : je trouve ça désagréable au toucher, les noix perdent plus vite leurs croquants, alors pourquoi ajouter de l’huile?

Pour un petit truc à grignoter pendant l’apéro ou comme petit cadeau gourmand, les noix assaisonnées sont parfaites. En prime, elles sont rapides à préparer et elles se conservent pendant plusieurs semaines. Alors pourquoi ne pas les adopter en cette période des fêtes? La recette que je vous présente est tirée du magazine Ricardo volume 10, numéro 8.

Noix épicées
Noix épicées
Pour 2 pots de 250 ml

1 blanc d’oeuf
1 cuillère à soupe de moutarde de Dijon
1 cuillère à soupe de paprika
1 cuillère à thé de moutarde sèche
1 cuillère à thé de sucre
½ cuillère à thé de sel
¼ de cuillère à thé de cumin moulu
¼ de cuillère à thé de piment de Cayenne
2 tasses ou 400 g de noix non salées au choix (pacanes, amandes, noix de cajou, etc.)

Préchauffer le four 180°C (350°F). Tapisser une plaque de cuisson de papier parchemin.

Dans un bol, fouetter le blanc d’oeuf jusqu’à ce qu’il soit mousseux. Ajouter les moutardes, le paprika, le sucre, le sel, le cumin et le piment de Cayenne. Incorporer les noix et bien mélanger pour les enrober de la préparation de blanc d’oeuf.

Verser les noix sur une plaque de cuisson et les étaler sur une seule couche. Enfourner pendant 6 minutes. Remuer les noix et poursuivre la cuisson pendant 7 minutes. Laisser refroidir sur la plaque. Conserver dans un pot qui ferme hermétiquement. Déguster avec plaisir.

Et vous, comment aimez-vous déguster les noix?

Plus tellement de saison

Avec les plats du 31 juillet, j’ai mis quelques recettes en attente. En parcourant mes photos, je suis tombée sur une recette que j’avais bien aimé. Je sais que si je ne la publie pas maintenant, je ne risque pas de le faire plus tard. Par contre, j’ai hésité car elle contient du melon (cantaloup) et que ce n’est plus vraiment la saison.

Je vous propose donc une recette de poulet épicé au cantaloup et au chorizo. J’ai pris cette recette dans le magazine Ricardo volume 16, numéro 6.

Poulet épicé au cantaloup et au chorizo
Poulet épicé au cantaloup et au chorizo
Pour 3 personnes

¼ de cantaloup ou de melon charentais*
2 cuillères à soupe de jus de citron
4 cuillères à soupe d’huile d’olive
½ cuillère à thé de paprika doux
300 g d’escalopes de poulet
½ cuillère à thé de flocons de piment
½ cuillère à thé de graines de fenouil ou de coriandre,
  concassées
30 g de chorizo
Sel et poivre

Couper le cantaloup en quartier puis en cubes. Déposer le cantaloup dans un bol, ajouter le jus de citron, 2 cuillères à soupe d’huile d’olive et le paprika. Réserver.

Couper le chorizo en cubes.

Assaisonner les escalopes de poulet avec les flocons de piment et les graines de fenouil (ou de coriandre). Saler et poivrer.

Verser l’huile restante dans une poêle et chauffer. Quand le corps gras est chaud, cuire les escalopes environ 2 à 3 minutes de chaque côté. Quand la viande est cuite, la retirer de la poêle et y cuire le chorizo.

Servir les escalopes de poulet parsemer de chorizo et accompagner de cantaloup assaisonné. Déguster avec plaisir.

*Une recette idéale pour utiliser un restant de cantaloup ou de melon.

Bonne journée!