Mot-clé : pacanes

Ski, fait!

Cette année, nous pouvons comptabiliser un passage pour aller luger et un autre pour aller skier! J’espère bien poursuivre sur cette lancée : le temps est agréable, les pistes sont jolies et devraient le rester pendant un moment. Par contre, en discutant avec d’autres parents à l’école, il faut bien choisir sa journée. Par exemple, demain ne devrait pas être idéale, mais l’on ne sait jamais avant d’être la journée même. Les joies des prévisions météo!

Après une journée de ski, rien ne vaut une petite touche sucrée… D’accord, un chocolat chaud aurait été une meilleure proposition, mais je n’en prépare presque jamais : mon excuse, c’est qu’il ne fait jamais assez froid en Suisse! Je vous présente donc une tarte butterscotch. Cette recette est tirée du magazine Ricardo volume 15, numéro 8.

Tarte butterscotch au bourbon en croûte de pacanes
Tarte butterscotch au bourbon en croûte de pacanes
Pour 8 à 10 personnes

Croûte
2 tasses ou 200 g de pacanes ou de noix de pécan
2 cuillères à soupe de cassonade ou de sucre roux
2 cuillères à soupe de beurre non salé, fondu

Crème butterscotch
1¼ tasse ou 250 g de cassonade ou de sucre roux
¼ de tasse ou 35 g de fécule de maïs
3 jaunes d’oeufs
1 tasse ou 250 g de lait
1 tasse ou 250 g de crème 35 % ou entière
3 cuillères à soupe de bourbon*
1 cuillère à thé d’extrait de vanille
2 cuillère à soupe de beurre non salé
Fleur de sel au goût (facultatif)

Croûte
Préchauffer le four à 180°C (350°F). Tapisser le fond d’un moule à charnière de 20 cm (8 pouces) de diamètre de papier parchemin.

Dans un robot culinaire munit d’une lame en « s », hacher les pacanes avec la cassonade. Ajouter le beurre fondu et mélanger jusqu’à ce que le mélange de tienne quand il est pressé entre les doigts. Presser le mélange dans le fond du moule à charnière et sur les côtés, jusqu’au deux tiers de la hauteur du moule. Enfourner et cuire pendant 18 minutes ou jusqu’à ce que la croûte commence à dorer. Sortir du four et laisser totalement refroidir.

Crème butterscotch
Dans une casserole, mélanger la fécule de maïs et la cassonade. Ajouter les jaunes d’oeufs et la moitié du lait. Quand le mélange est bien homogène, ajouter le restant du lait et la crème. À feu moyen, porter le mélange à ébullition en brassant continuellement. Cuire jusqu’à ce que le mélange épaississe et compter 1 minute de plus. Retirer du feu, incorporer le bourbon et l’extrait de vanille. Si désiré, filtrer la crème dans un tamis. Incorporer le beurre.

Verser la crème dans la croûte de pacanes. Couvrir d’une pellicule plastique directement appliquée sur la crème. Laisser tiédir au moins 30 minutes, puis réfrigérer pendant 6 heures. Au moment de servir, démouler la tarte et saupoudrer d’un peu de fleur de sel. Déguster avec gourmandise.

*Il est possible de réduire la quantité de bourbon ou de le remplacer par un autre alcool : whisky, rhum brun, etc.

Et vous, est-ce que vous allez skier cet hiver?

Saint-Nicolas…

Aujourd’hui, c’est la Saint-Nicolas et même si je connais la date, je n’y avais pas pensé avant de voir l’attroupement dans la cours de l’école de Mini-nous. J’avoue que c’est surprenant de voir un âne se balader dans l’enceinte de l’école. Il faut dire que cette tradition ne fait vraiment pas partie de mon folklore… Peut-être que je pourrais créer une tradition avec Mini-nous : faire des biscuits ou une maison en pain d’épices? À noter pour l’année prochaine.

En attendant, je vous propose (déjà) une bûche de Noël. Il y a beaucoup d’étapes, mais elles sont plutôt courtes et simples. De plus, comme nous sommes encore tôt en décembre, vous avez le temps de la tester pour juger par vous même. J’ai pris cette recette sur le blog La Cuisine de Bernard.

Bûche aux pacanes caramélisées, sirop d'érable et chocolat au lait
Bûche aux pacanes caramélisées, sirop d’érable et chocolat au lait
Pour 10 personnes

Génoise aux pacanes
3 oeufs
5½ cuillères à soupe ou 70 g de cassonade ou de sucre roux
½ cuillère à soupe ou 10 g de sirop d’érable
½ tasse et 1 cuillère à soupe ou 80 g de farine
⅓ de tasse ou 40 g de pacanes ou de noix de pécan

Pacanes caramélisées
⅓ de tasse et 1½ cuillère à soupe ou 50 g de pacanes
  ou de noix de pécan
2 cuillères à soupe de sirop d’érable

Ganache montée rapide
¾ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 200 g de crème à 35 %
  ou entière
90 g (3 onces) de chocolat au lait*

Crème au sirop d’érable
⅓ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 100 g de crème à 35 %
  ou entière
⅓ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 100 g de mascarpone
2½ cuillères à thé ou 10 g de cassonade ou de sucre roux
½ cuillère à soupe ou 10 g de sirop d’érable

Glaçage au chocolat au lait
¼ de tasse moins 2 cuillères à thé ou 50 g de lait
5 cuillères à soupe ou 75 g de crème à 35 % ou entière
180 g (6¼ onces) de chocolat au lait
2¼ cuillères à thé ou 10 g de beurre non salé

Sirop d’érable en quantité suffisante (facultatif)

Génoise aux pacanes
Préchauffer le four à 180°C (350°F). Chemiser une plaque de cuisson de papier parchemin.

Dans le bol d’un robot muni d’une lame en « s », déposer les pacanes et les mixer pour obtenir une poudre grossière.

Fouetter les oeufs avec la cassonade et le sirop d’érable pendant 8 minutes ou jusqu’à ce que le mélange ait doublé de volume. À l’aide d’une spatule, incorporer délicatement la farine puis la poudre de pacanes. Verser la pâte sur la plaque de cuisson chemisée et enfourner pendant 10 minutes ou jusqu’à ce que le gâteau soit doré.

À la sortie du four, retourner la génoise sur un papier parchemin saupoudrer de sucre. Décoller le papier qui a servi à la cuisson et laisser tiédir le gâteau.

Pacanes caramélisées
Baisser la température du four à 165°C (330°F).

Dans un bol, mélanger les pacanes et le sirop d’érable. Verser sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Enfourner et cuire pendant 18 à 20 minutes en brassant à quelques reprises les pacanes pendant la cuisson. Laisser refroidir avant d’hacher les pacanes. Réserver.

Ganache montée rapide
Hacher le chocolat et le déposer dans le bol d’un bain-marie. Faire fondre le chocolat. Retirer le bol du bain-marie quand le chocolat est totalement fondu. Réserver.

Dans un bol, fouetter la crème jusqu’à ce qu’elle soit forme des pics mous. Ajouter le chocolat et fouetter encore le mélange jusqu’à ce qu’il soit homogène. Réserver la mousse au réfrigérateur.

Crème au sirop d’érable
Dans un bol, fouetter la crème avec le mascarpone, la cassonade et le sirop d’érable. La crème doit former des pics fermes lorsqu’on soulève le fouet. Réserver.

Montage
Recouvrir un moule rectangulaire d’environ 10 cm par 20 cm (4 pouces par 8 pouces) de pellicule plastique**.

Découper un rectangle de 18 cm par 22 cm (7 pouces par 9 pouces). Si désiré, badigeonner la surface du gâteau avec du sirop d’érable. Étaler la crème au sirop d’érable sur le gâteau, puis répartir les pacanes caramélisées hachées. Rouler le gâteau en commençant par le côté le plus étroit. Si désiré, garnir les extrémités du gâteau avec le restant de crème au sirop d’érable.

Verser la ganache montée dans le moule rectangulaire. Enfoncer le gâteau roulé dans la ganache montée. S’il reste de la place dans le moule, répartir ce qui reste de crème à l’érable. Couvrir le gâteau d’une pellicule plastique et le placer au congélateur pendant au moins 4 heures.

Glaçage au chocolat au lait
Hacher le chocolat au lait et le déposer dans le bol d’un bain-marie. Ajouter le lait, la crème et le beurre. Faire fondre le tout sur le bain-marie. Réserver.

Démouler la bûche et la déposer sur une grille au dessus d’une plaque recouverte de papier parchemin. Verser le glaçage sur la bûche. Décorer selon l’envie et réfrigérer la bûche au moins 4 heures avant de la servir. Trancher et déguster avec gourmandise.

*Il est possible de réaliser la ganache montée rapide en utilisant du chocolat noir.
**Si vous utilisez un moule en silicone, vous n’avez pas besoin de recouvrir votre moule de pellicule plastique.

Et vous, que faites-vous pour la Saint-Nicolas?

Le tube

Cet été, quand j’étais chez mes parents, il y a un produit que je tenais absolument à tester : les tubes de tartare! Je trouve cette idée géniale et j’aimerais tellement qu’un tel produit existe en Suisse. Par contre, il y avait un petit souci : les tubes sont vendus que dans des IGA. Dans ma ville natale, il n’y a pas d’IGA, mais le problème se contournait facilement en s’arrêtant dans une ville où nous allons souvent magasiner. Un petit tour dans le IGA, le temps de payer et on dépose les tubes dans la glacière avant de reprendre la route vers mes parents.

J’avais pris un tube de saumon et un autre de thon. J’ai hésité à prendre celui de pétoncle, mais deux choses m’ont retenue : nous ne savions pas si mes parents allaient aimer le tartare et il y a des années que je n’ai pas réussi à manger des pétoncles sans avoir des soucis de digestion. J’ai improvisé des recettes de tartare en utilisant le contenu du réfrigérateur de mes parents, je ne voulais pas leur laisser des produits qu’ils ne consommeraient pas. J’ai exclu l’utilisation de mayonnaise : celle que mes parents achètent à un goût très sucré et ça ne me plaît pas du tout. Alors comme base, j’ai choisi de la crème sure (demi-crème aigre). J’ai fait les deux tartares et celui qui a été le plus apprécié est celui au thon : alors, je me suis empressée de noter les ingrédients pour vous donner la recette. Il faut dire que le thon a une texture sublime et que c’est un magnifique poisson à travailler cru.

Tartare de thon aux pacanes et au basilic
Tartare de thon aux pacanes et au basilic
Pour 1 personne ou 12 bouchées

130 g de thon frais*
2 cuillères à soupe de crème sure ou de demi-crème aigre
2 cuillères à soupe de pacanes ou de noix de pécan
5 feuilles de basilic
Sauce sriracha ou une autre sauce piquante au goût
2½ cuillères à soupe de concombre coupé en petits dés
Sel et poivre

Déposer les pacanes dans une poêle, chauffer la poêle avec les pacanes pour les torréfier. Cuire pendant 3 à 5 minutes en remuant régulièrement les pacanes. Laisser tiédir. Hacher grossièrement et réserver.

Hacher finement le basilic et réserver.

Couper le thon en petits cubes (moins de 5 mm de côté). S’il fait chaud ou s’il vous faut du temps pour couper les poisson, préparer un bol contenant des glaçons et déposer un second bol sur les glaçons. Déposer au fur et à mesure le poisson découpé dans ce bain-marie glacé.

Dans le bol contenant le thon, ajouter la crème sure, les pacanes, le basilic, le concombre, la sauce sriracha. Saler et poivrer au goût. Servir sur des croustilles de maïs et déguster avec plaisir.

*Vous pouvez prendre du thon surgelé que vous décongelez vous-même. Demandez toujours l’avis de votre poissonnier.

Et vous, que pensez-vous de tubes de tartare? J’avoue que pour recevoir à l’improviste, j’aimerais bien avoir des tubes à dégainer de mon congélateur.

Petite affiche originale…

Le soir, j’aime bien aller marcher et j’emprunte un chemin qui passe dans un vieux quartier où les portes des maisons donnent directement sur la rue. À quelques reprises, j’ai vu un joli chat noir et j’ai pu constater qu’il n’était vraiment pas peureux. Récemment, près de la maison où je croise ce félin, j’ai vu une petite affiche : « ATTENTION : Chat lunatique. Ne pas caresser. ». Ça change du traditionnel « Attention, chien méchant! ». Par contre, le choix du mot « lunatique » me laisse un peu perplexe. Qu’est-ce que le propriétaire sous entend par ce mot : Chat tellement social qu’il risque de vous suivre et se perdre; Chat à double personnalité passe d’affectueux à agressif sans prévenir; Chat méditatif, si vous le sortez de sa transe, gare aux griffures; Chat distrait, après quelques caresses, il risque de prendre votre main pour une souris et vous mordre… Comme on dit que les animaux ressemblent souvent à leur propriétaire, j’imagine que celui-ci est lunatique ou du moins qu’il aime les choses énigmatiques.

Pour aujourd’hui, je vous propose une recette de biscuits soufflés au chocolat. Et oui, encore une recette de biscuits chocolatés! C’est étonnant le nombre de variations qu’on peut imaginer en combinant du chocolat à une pâte à biscuits. J’ai pris cette recette sur le blog Le pétrin de Sandra.

Biscuits soufflés au chocolat
Biscuits soufflés au chocolat
Pour 20 à 30 biscuits

170 g (6 onces) de chocolat noir
2 blancs d’oeuf
¼ de tasse ou 50 g de sucre
½ cuillère à thé d’extrait de vanille (facultatif)
¼ à ⅓ de tasse ou 25 à 60 g de noix (noix de Grenoble, pacanes, noisettes, amandes, etc.)

Préchauffer le four à 180°C (350°F). Tapisser deux plaques de cuisson de papier parchemin.

Hacher les noix plus ou moins finement selon les goûts.

Couper le chocolat noir en petits morceaux et le déposer dans le bol d’un bain-marie. Faire fondre le chocolat. Quand le chocolat est totalement fondu le retirer du bain-marie.

Dans un bol, fouetter les blancs d’oeufs en neige ferme. Au départ, fouetter doucement le mélange et augmenter progressivement la vitesse. Ajouter le sucre graduellement après que les blancs aient moussé. Fouetter jusqu’à ce que les blancs forment des pics fermes. Ajouter l’extrait de vanille et mélanger.

Verser le chocolat fondu sur les blancs d’oeufs. À l’aide d’une spatule, mélanger délicatement. Incorporer les noix hachées.

Sur les plaques de cuisson, déposer environ 1½ cuillère à thé de pâte par biscuits en les espaçant bien. Enfourner et cuire une plaque à la fois pendant 10 minutes ou jusqu’à ce que les bords soient fermes, mais que le centre soit encore mou. Laisser tiédir 3 à 5 minutes avant de retirer les biscuits de la plaque de cuisson. Déguster avec gourmandise.

Et vous, connaissez-vous un chat lunatique?

Dessert chocolaté…

Hier pour notre souper traditionnel, je voulais servir des soufflés au chocolat… C’était sans compter l’intervention de Mini-nous qui préférait des mousses au chocolat avec des Smarties! Au final, l’important était de faire plaisir à tout le monde. En prime, l’alliance des Smarties et de la mousse du chocolat était plutôt intéressante.

Pour aujourd’hui, je vous propose une tarte avec du Nutella, du caramel et des noix. J’ai pris cette recette dans le livre Nutella, les 30 recettes culte.

Tarte au Nutella, caramel et noix
Tarte au Nutella, caramel et noix
Pour 8 personnes

Croûte
1¼ tasse ou 125 g de chapelure de biscuits Graham
  ou de biscuits style digestives réduits en chapelure*
2 cuillères à soupe ou 25 g de sucre
¼ de tasse ou 55 g de beurre non salé, fondu

Garniture
3½ cuillères à soupe ou 70 g de Nutella**
50 g (1¾ onces) de chocolat noir***
1 tasse ou 150 g de noix au choix (amandes, pistaches,
  noisettes, etc.)
⅔ de tasse moins 1 cuillère à soupe ou 150 g de crème 35 %
  ou entière
¾ de tasse et 2½ cuillères à soupe ou 180 g de sucre
2 cuillères à soupe ou 30 g d’eau
1 pincée de sel

Glaçage
120 g (4¼ onces) de chocolat au lait
2 cuillères à soupe ou 30 g de crème 35 % ou entière
Daim ou Maltesers concassés au goût (facultatif)

Croûte
Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Dans un bol, mélanger la chapelure, le sucre et le beurre. Verser la préparation dans un moule à tarte de 23 cm (9 pouces) de diamètre. Presser la préparation sur le fond et les bords du moule. Enfourner et cuire pendant 10 minutes ou jusqu’à ce que la croûte soit dorée. Laisser refroidir.

Garniture
Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Couvrir une plaque de papier parchemin et y étaler les noix. Enfourner pendant 7 à 10 minutes pour torréfier les noix. Remuer à une ou deux reprises pendant la cuisson. Laisser tiédir.

Pendant que les noix tiédissent, hacher le chocolat et le déposer dans un bol. Ajouter le Nutella. Au bain-marie, faire fondre le chocolat avec le Nutella. Verser le mélange sur la croûte à tarte et répartir les noix. Réfrigérer pendant 1 heure.

Dans une casserole, verser le sucre et l’eau. Mettre sur le feu et porter à ébullition. Laisser cuire le temps que le caramel prenne une couleur ambrée. Retirer du feu et ajouter la crème ainsi que le sel. Mélanger pour uniformiser la préparation. Remettre sur le feu pendant 2 minutes. Verser doucement le caramel dans la croûte à tarte, sur les noix.

Glaçage
Hacher le chocolat au lait et le déposer dans une casserole. Ajouter la crème. À feu doux, faire fondre le chocolat en brassant régulièrement. Verser le glaçage sur la tarte et répartir les éclats de Daim ou de Maltesers. Réserver au réfrigérateur jusqu’au moment de servir. Déguster avec gourmandise.

*Il est aussi possible d’utiliser des spéculos. J’ai modifié la croûte à tarte pour avoir une épaisseur moindre et qui correspond à mes habitudes pour ce genre de croûte biscuitée.
**Une autre pâte à tartiner pourrait être utilisée.
***Vous pouvez remplacer le chocolat noir par du chocolat au lait.

Et vous, avez-vous eu un dessert chocolaté hier?