Mot-clé : orange

1000

Il y a quelques jours, j’ai constaté que j’avais dépassé le cap des 1000 articles. J’ai été surprise puisque je prête rarement attention aux nombres sur ma page d’administration. Cependant pour l’occasion, je me suis dit que je devrais présenter un joli dessert. En prime, il y avait très longtemps que je n’avais pas fait le dessert que je voulais vous présenter.

Je vous propose donc un pâté chinois dessert. J’ai pris cette recette dans le magazine Ricardo volume 5, numéro 2.

Pâté chinois dessert
Pâté chinois dessert
Pour 9 personnes

3 tasses ou 600 g de brownie maison ou du commerce
4 tasses ou 800 g d’ananas frais*
1 tasse ou 265 g de mangue
1 tasse ou 250 g de jus d’orange
3 tasses ou 750 ml de crème glacée à la vanille
3 blancs d’oeufs
1 tasse ou 200 g de sucre
¼ de tasse ou 62 g d’eau
2 cuillères à soupe de sirop de maïs ou de glucose

Répartir le brownie dans un moule carré de 20 cm (8 pouces) de côté ou dans des ramequins. Réserver au réfrigérateur.

Couper l’ananas et la mangue en cubes. Déposer les dés de fruits dans une casserole et ajouter le jus d’orange. Porter à ébullition et laisser cuire 15 minutes ou jusqu’à ce qu’il ne reste presque plus de liquide. Verser dans un bol et laisser totalement refroidir au réfrigérateur.

Dans une casserole, verser le sucre, l’eau et le sirop de maïs. Porter à ébullition et cuire jusqu’à ce qu’un thermomètre à bonbon indique 116°C (240°F)**.

Pendant que le sirop cuit, dans un bol, fouetter les blancs d’oeufs jusqu’à ce qu’ils forment des pics mous. Verser le sirop en fouettant continuellement les blancs d’oeufs. Continuer à battre les blancs d’oeufs jusqu’à ce qu’ils aient refroidi. Verser la meringue dans une poche à pâtisserie. Réserver la meringue au réfrigérateur si le dessert n’est pas servi dans la prochaine heure.

Quelques minutes avant de servir, préchauffer le gril (broil) du four.

Répartir la préparation de fruits sur le brownie. Répartir la glace sur les fruits. Couvrir de meringue et enfourner. Cuire jusqu’à ce que la meringue soit dorée. Servir sans attendre et déguster avec plaisir. S’il reste du dessert, couper des portions individuelles et conserver au congélateur***.

*Il est possible d’utiliser de l’ananas en boîte. Dans ce cas, vous pouvez utiliser le jus de la conserve à la place du jus d’orange, le goût de l’ananas sera plus dominant.
**Si vous préférez, vous pouvez réaliser une meringue classique avec 4 blancs d’oeufs et ⅓ de tasse ou 67 g de sucre. Dans ce cas, il faut la préparer au dernier moment.
***Je préfère faire des portions individuelles et les assembler au dernier moment, car une fois assemblée, ce dessert est difficile à conserver : les éléments deviennent très dur au congélateur et il n’y a plus le contraste chaud-froid.

Bonne soirée!

Pas nouveau ou pas au point…

Aujourd’hui, je voulais vous proposer une recette avec des fraises, mais celle que j’ai préparée dernièrement a déjà été publiée ici! Après, j’ai une recette de crème vanille pour servir avec les fraises, mais ma recette n’a pas encore la bonne texture. J’espère que je trouverais rapidement de bon ratio… En attendant, j’ai un gâteau aux fraises qui me fait envie et je vais essayer de m’y attaquer demain. Peut-être la semaine prochaine?

En attendant, j’ai fait une petite recherche et je suis tombée sur le livre qui me manquait la dernière fois. Je vous propose donc une recette de gâteau aux carottes et aux marrons confits. J’ai pris cette recette dans le livre Les marrons glacés : dix façons de les préparer de Pauline Magnan qui tient le joli blog Beau à la louche. J’avoue, j’ai replacé le potimarron par des carottes!

Gâteau aux carottes et aux marrons glacés
Gâteau aux carottes et aux marrons glacés
Pour 8 personnes

⅔ de tasse ou 125 g de marrons glacés*
6 cuillères à soupe ou 40 g de noisettes entières
2 oeufs
⅓ de tasse moins ½ cuillère à soupe ou 60 g de sucre
3 cuillères à soupe et 1 cuillère à thé ou 40 g d’huile
  de noisette ou végétale
¾ de tasse et 2 cuillères à soupe ou 125 g de farine
3 cuillères à soupe ou 25 g de farine de blé entier**
¼ de tasse ou 40 g de poudre de noisettes
1 cuillère à thé ou 4 g de poudre à pâte ou de levure chimique
½ cuillère à thé de cannelle moulue
1 pincée de sel
¾ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 200 g de carottes râpées
1 citron
1 orange
7½ cuillères à soupe ou 100 g de sucre glace

Préchauffer le four à 170°C (340°F). Déposer les noisettes entière sur une plaque et les enfourner pendant 10 à 15 minutes pour les faire dorer. Laisser tiédir et concasser les noisettes. Couper les marrons glacés en petits dés.

Hausser la température du four à 180°C (350°F). Beurrer ou huiler un moule rectangulaire d’environ 10 cm par 20 cm (4 pouces par 8 pouces).

Dans un bol, fouetter les oeufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajouter l’huile en filet en fouettant constamment. Incorporer les farines, les noisettes concassées, la poudre de noisettes, la poudre à pâte, la cannelle, le sel, les carottes râpées et les marrons glacés. Verser la pâte bien mélanger dans le moule. Enfourner et cuire pendant 1 heure ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre ressorte propre.

Laisser totalement refroidir le gâteau avant de le démouler.

Préparer le glaçage*** du gâteau en mélangeant le sucre glace avec les zestes du citron et de l’orange ainsi que le jus de l’orange. Verser sur le gâteau et laisser le glaçage figer. Trancher et déguster avec gourmandise.

*Il n’est pas facile de trouver des marrons glacés à cette période de l’année. Il est possible de les remplacer par des fruits confits ou des noix caramélisées. Évidemment, le résultat sera bien différent mais tout aussi gourmand.
**J’ai utilisé de la farine de blé entier car je n’avais pas de la farine de châtaigne. À vous de voir.
***Le glaçage est facultatif.

Et vous, est-ce que vous avez essayé de nouvelles recettes avec des fraises?

Bibliothèque de village…

Le fait de déménager dans une nouvelle commune m’a donné envie de prendre de nouvelles habitudes. La première est de fréquenter la bibliothèque. Il y a longtemps que je n’avais pas mis les pieds dans une bibliothèque et je me réjouissais de profiter, entre autre, des livres de cuisine que je n’aurais pas eu l’idée ou l’envie d’acheter… En arrivant dans la bibliothèque, j’ai eu un petit choc : il n’y a pas de rayons de livres de cuisine, il y a juste une minuscule tablette partagée avec des livres sur divers sujets. Après, c’est peut-être la différence entre une bibliothèque dans une ville ou un village. Heureusement, il y a d’autres sections qui sont bien garnies!

Pour accompagner vos lectures, je vous propose des petits sablés au chocolat et à l’orange. Cette recette est tirée d’un libre de La petite bibliothèque des desserts de Larousse.

Sablés au chocolat et à l'orange
Sablés au chocolat et à l’orange
Pour 50 petits biscuits

⅓ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 85 g de beurre non salé,
  tempéré
6½ cuillères à soupe ou 85 g de sucre glace
Zeste d’une demi-orange*
1 oeuf
1 blanc d’oeuf
1¼ tasse ou 170 g de farine
½ cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
1 pincée de sel
85 g (3 onces) de chocolat noir à 70 % de cacao

Préchauffer le four à 190°C (375°F).

Hacher finement le chocolat et le déposer dans le bol d’un bain-marie. Faire fondre le chocolat au bain-marie. Quand le chocolat est totalement fondu, le retirer de la casserole et réserver.

Dans un bol, mélanger la farine, la poudre à pâte et le sel.

Dans un second bol, fouetter le beurre et le sucre glace. Incorporer le zeste d’orange, l’oeuf et le blanc d’oeuf. Ajouter la préparation de farine. Incorporer le chocolat fondu. Verser la pâte dans une poche à pâtisserie munie d’une douille lisse.

Sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin, dresser les biscuits de la taille d’une noix. Enfourner et cuire pendant 10 à 15 minutes. À la sortie du four, si possible, déposer les biscuits sur une grille de refroidissement. Déguster avec gourmandise.

*Remplacez le zeste d’orange par un zeste de citron, un zeste de clémentine, de la cannelle moule ou du gingembre moulu.

Et vous, fréquentez-vous une bibliothèque?

Frapper un mur…

Ce matin, je me suis réveillée en pleine forme, prête à attaquer ma journée et tout en étant la première levée. Il faisait encore sombre dehors, mais je me disais qu’il devait être 5 heure… Petit instant de solitude quand sur le réveil, j’ai vu qu’il était 1 heure du matin! Au beau milieu de la nuit, moi et mon rhume étions bien réveillés et je me disais que cela n’allait pas m’aider à me débarrasser de ce compagnon. Quelques heures plus tard, j’ai réussi à me rendormir pour me réveiller plus difficilement cette fois. Cependant, je peux vous assurer que j’ai l’impression d’avoir frappé un mur depuis que mon manque de sommeil se fait sentir.

Aujourd’hui, je vous propose une recette avec des fraises : un parfait glacé au coeur de fraises. J’ai trouvé cette recette sur une page d’une circulaire de la Migros que j’avais mis de côté, il y a plusieurs années.

Parfait glacé au coeur de fraises
Parfait glacé au coeur de fraises
Pour 6 à 8 personnes

50 g (1¾ once) de chocolat noir
¾ de tasse ou 80 g d’amandes en bâtonnets ou allumettes
1⅓ tasse ou 250 g de fraises
½ tasse et 1½ cuillère à soupe ou 120 g de sucre
¾ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 200 g de jus d’orange
1 oeuf
2 jaunes d’oeufs
1 tasse ou 250 g de crème à fouetter ou entière

Tapisser une petite plaque de cuisson de papier parchemin.

Hacher le chocolat noir et le déposer dans le bol d’un bain-marie. Faire fondre le chocolat. Quand le chocolat est totalement fondu le retirer du bain-marie et ajouter les amandes. Verser, en étalant bien, les amandes enrobées de chocolat sur la plaque de cuisson. Placer au congélateur pendant 20 minutes ou jusqu’à ce que le chocolat soit de nouveau solide. Hacher grossièrement et réserver.

Couper ⅔ de tasse ou 100 g de fraises en deux et ajouter ¼ de tasse ou 50 g de sucre. Réduire en purée lisse à l’aide d’un pied-mélangeur ou d’un robot muni d’une lame en « s ». Réserver le restant de fraises pour servir.

Tapisser une moule à gâteau rectangulaire d’environ 10 cm par 25 cm (4 pouces par 10 pouces) ou utiliser un moule en silicone rectangulaire ou à multiple empreintes pour préparer des portions individuels.

Dans une petite casserole, faire réduire le jus d’orange de moitié. En parallèle, fouetter l’oeuf et les jaunes d’oeufs avec le restant de sucre jusqu’à ce que le mélange soit mousseux et aérien, soit environ 5 minutes. Verser en filet le jus d’orange réduit toujours en fouettant la préparation. Continuer de fouetter jusqu’à ce que le mélange ait refroidi.

Dans un autre bol, verser la crème bien froide et la fouetter pour obtenir une texture souple et mousseuse (une crème fouettée légèrement molle). Incorporer délicatement la crème fouettée à la préparation parfumée à l’orange.

Dans le moule, verser un tiers de la crème à l’orange. Répartir la moitié des amandes au chocolat, puis la moitié de la purée de fraises*. Verser un autre tiers de crème à l’orange, garnir du restant d’amandes au chocolat et ajouter la purée de fraises. Terminer avec le dernier tiers de crème à l’orange. Couvrir d’une pellicule plastique et placer au congélateur pendant au moins 6 heures.

Au moment de servir, couper le restant de fraises en morceaux. Démouler le parfait pour le couper en tranche ou utiliser une cuillère à crème glacée pour faire des boules. Servir le parfait avec les fraises. Déguster avec gourmandise, idéalement, dans les 24 heures suivant la préparation.

*Il est également possible d’ajouter des petits morceaux de fraises. Si vous ajoutez des morceaux, ceux-ci ne doivent pas être trop gros, sinon la texture sera un peu désagréable à la dégustation.

Et vous, est-ce que ça vous ait déjà arrivé de vous réveiller au milieu de la nuit en croyant que l’aube est proche?

On saute le souper?

Je ne sais pas si vous êtes comme nous, mais quand nous avons eu un gros dîner, la faim n’est pas au rendez-vous pour le souper. Dans ces cas-là, nous optons pour les repas « case libre » : autrement dit, chacun gère son repas ou presque. Effectivement comme aujourd’hui, Mini-nous a moins mangé et a aussi largement profité des chips à l’apéro, un repas un peu plus équilibré s’impose. J’avoue que ça me fait tout bizarre de préparer un repas exclusivement pour Mini-nous : c’est rare que je doive cuisiner d’aussi petites portions!

Aujourd’hui, je vous propose une recette de poulet toute simple à la mijoteuse et qui permet de préparer des repas plus légers. Vous pourriez utiliser le surplus de poulet dans une salade, des warps, des rouleaux de printemps, une soupe, un sauté, etc. Cette recette est tirée du livre Famille futée 2.

Poulet teriyaki à la mijoteuse
Poulet teriyaki à la mijoteuse
Pour 12 personnes*

3 kg (6 lbs) de poulet désossé et sans la peau
½ tasse ou 125 g de jus d’orange
½ tasse ou 167 g de miel
¼ de tasse ou 62 g de sauce soja
¼ de tasse ou 62 g de vinaigre de riz

Couper le poulet en gros morceaux : par exemple, détailler les poitrines de poulet en 3 morceaux.

Dans un bol, mélanger le jus d’orange, le miel, la sauce soja et le vinaigre de riz.

Déposer les morceaux de poulet dans la mijoteuse et ajouter le mélange de liquides. Remuer pour mélanger l’ensemble.

Couvrir et cuire à base température (Low) pendant 4 heures ou jusqu’à ce que le poulet s’effiloche facilement à la fourchette. Servir et déguster avec plaisir.

Diviser le restant de viande en portion et l’utiliser pour les lunchs ou le congeler pour l’utiliser dans d’autres repas qui demande du poulet cuit.

*Cette recette est pour une mijoteuse d’une contenance de 5,5 à 6 litres. Si votre mijoteuse est plus petite (comme la mienne), diviser la recette en deux.

Et vous, comment gérez-vous le souper après un repas copieux?