Mot-clé : oignon

Journée cuisine…

Il y a un bon moment que je n’ai pas passé autant de temps en cuisine. Cet après-midi, il y a pas mal de chose que je veux finaliser pour le souper. J’expérimente de nouvelles recettes et je vous en reparlerais si c’est réussi. Pour le moment, il n’y a que mon dessert qui est prêt. J’ai une vague idée pour l’apéro, mais c’est une première que mon menu soit si peu planifié. Je rigole en pensant que parfois, je me prends beaucoup trop la tête pour un repas de famille.

Pour aujourd’hui, je vous propose une recette qui est parfaite pour recevoir si vous doublez la quantité de viande. J’ai été surprise par la tendreté de la viande : elle fond dans la bouche! J’ai pris cette recette sur le site de Trois fois par jour.

Osso buco de porc façon côtes levées
Osso buco de porc façon côtes levées à la mijoteuse
Pour 4 personnes

2 cuillères à soupe d’huile végétale
4 tranches de jarrets de porc*
3 oignons
2 gosses d’ail
½ tasse ou 125 g d’eau
1 cuillère à soupe de pâte de tomate
¼ de tasse ou 62 g de vinaigre de riz
¼ de tasse ou 50 g de cassonade ou de sucre roux
¼ de tasse ou 60 g de sauce hoisin
½ cuillère à thé de 5 épices
Sel et poivre

Hacher l’oignon et l’ail. Déposer dans un contenant étroit avec l’eau et mixer à l’aide d’un pied-mélangeur**.

Verser le mélange d’oignon dans la mijoteuse, puis ajouter la pâte de tomate, le vinaigre de riz, la cassonade, la sauce hoisin et le mélange de 5 épices.

Dans une poêle, verser l’huile et la faire chauffer. Quand le corps gras est bien chaud, saisir les jarrets de porc environ 3 minutes de chaque côté. Saler et poivrer les jarrets et les déposer dans la mijoteuse.

Couvrir la mijoteuse et cuire à intensité élevée pendant 4 heures. Servir avec du riz ou de la purée de pommes de terre et déguster avec plaisir.

*Il est possible d’augmenter le nombre de jarrets de porc. Moi, j’ai une petite mijoteuse et je n’ai préparé cette recette que pour trois personnes. La viande est tellement fondante qu’il ne faut pas hésiter à en préparer plus!
**Il est également possible d’utiliser un « blender » pour cette étape.

Et vous, êtes-vous doué pour recevoir sans prise de tête ou est-ce que vous planifiez tout?

Famille microbe…

Mini-nous nous a rapporté un charmant virus de l’école. Que mon chéri en soit victime, ce n’est pas une grande surprise, mais que moi, je sois plus au fond du bac que lui… c’est rarissime! Lui s’en est déjà remis, alors que moi, je peine encore à me lever le matin. Le premier signe a été mon envie de faire la sieste : j’ai toujours des tonnes de trucs que je veux réaliser et jamais assez de temps, alors la sieste n’est vraiment une activité qui m’interpelle. L’autre signe qui ne ment pas, c’est que j’ai eu froid au point de mettre un pull! Des manches longues, le truc que je suis incapable de porter! J’ai un bon système de chauffage intégré, alors en général avec des manches longues, je surchauffe.

Bref pas beaucoup de cuisine pour moi en fin de semaine : ça fait quand même du bien de déléguer des fois! En espérant un prompt rétablissement, je vous propose une recette d’escalopes de dinde farcies. Cette recette est tirée du magazine Ricardo volume 16, numéro 8, mais travaillé avec escalopes plutôt qu’un rôti de dinde.

Escalopes de dinde farcies aux oignons et au curry
Escalopes de dinde farcies aux oignons et au curry
Pour 3 à 4 personnes

Farce
1½ oignons
1 cuillère à soupe d’huile d’olive
¼ de cuillère à thé de curry*
¼ de cuillère à thé de garam masala
¼ de tasse ou 62 g de bouillon de poulet

Escalopes de dinde
400 g d’escalopes de dinde ou un peu plus
2 cuillères à thé d’huile d’olive

Sauce**
1 cuillère à thé de fécule de maïs ou de maïzena
1½ tasse ou 375 g de bouillon de poulet
½ oignon
1 cuillère à soupe d’huile d’olive
1 cuillère à thé de curry
Sel et poivre

Farce
Hacher les oignons.

Dans une poêle, verser l’huile et chauffer à feu moyen-élevé. Ajouter les oignons et les attendrir en les brassant régulièrement pendant 15 minutes. Ajouter le curry et le garam masala. Poursuivre la cuisson pendant 1 minute. Verser le bouillon et porter à ébullition laisser mijoter à feu élevé pendant 5 minutes ou jusqu’à ce qu’il ne reste plus de liquide. Saler et poivrer. Retirer les oignons de la poêle et les laisser refroidir***.

Escalopes de dinde
Préchauffer le four à 190°C (375°F).

Sur un plan de travail, étaler les escalopes de dinde et y répartir la farce. Rouler du mieux possible les escalopes sur elle-même et ficeler pour qu’elles conservent leurs formes. Saler et poivrer.

Dans une poêle, chauffer l’huile. Quand le corps gras est bien chaud, saisir de chaque côté les escalopes roulées. Déposer la viande sur une plaque de cuisson et enfourner pendant 20 minutes.

Sauce
Hacher l’oignon.

Dans un petit contenant, mélanger le bouillon de poulet et la fécule de maïs. Réserver.

Dans la poêle qui a servi à cuire les escalopes, ajouter l’huile d’olive et l’oignon. Cuire l’oignon jusqu’à ce qu’il soit doré. Ajouter le curry et poursuivre la cuisson pendant 1 minute. Verser le bouillon de poulet et porter à ébullition en brassant continuellement. Laisser réduire de moitié ou jusqu’à ce que la sauce ait épaissi. Saler et poivrer si désiré.

Retirer les cordes des escalopes de dinde et les trancher. Servir la viande nappée de sauce et déguster avec plaisir.

*Vous n’avez pas envie d’utiliser du curry et du garam masala, remplacez-les par d’autres épices (ou mélange d’épices) de votre choix. Vous pouvez même ajouter des fruits séchés dans la garniture : raisins, canneberges, abricots coupés en dés, pruneaux hachés, figues ciselées, etc.
**Cette recette donne beaucoup de sauce.
***Pour refroidir beaucoup plus vite les oignons, étalez-les sur une assiette et placez-les au réfrigérateur pendant 30 minutes ou au congélateur pendant 10 à 12 minutes.

Et vous, avez-vous aussi ramené des microbes chez vous?

Pourquoi pas des boulettes?

Est-ce que des boulettes de viande c’est festif? Il y a bien le ragoût de boulettes qui prend place sur les tables en cette période de l’année, mais est-ce qu’il y a d’autres boulettes pendant les fêtes? Il n’y a pas d’autre idée qui me vient en tête, à moins que vous considériez les truffes de chocolat comme étant des boulettes… Pourtant les boulettes de viande sont plutôt rassembleuses. Il s’agit souvent d’un repas qui plaît à toute la famille.

Celles que je vous présente aujourd’hui devraient régaler votre famille et vos amis. Je n’ai pas de mot pour vous expliquer à quel point elles sont bonnes! J’ai découvert cette recette sur le blog Douceurs au palais. Ne vous gênez pas pour doubler ou tripler la recette.

Boulettes de poulet au beurre et nouilles de courgettes au citron
Boulettes de poulet au beurre et nouilles de courgettes au citron
Pour 3 personnes

300 g de poulet haché*
3 cuillères à soupe de chapelure
¾ de cuillère à thé de poudre d’oignon
½ cuillère à thé de flocons de piment broyé**
1 cuillère à thé d’épices à l’italienne
¾ de cuillère à thé de bouillon de poulet en poudre
3 cuillères à soupe de beurre
2 courgettes***
4 gousses d’ail
½ citron pour le jus
½ à 1 cuillère à thé de sauce sriracha
Sel et poivre

Dans un bol, mélanger le poulet haché, la chapelure, la poudre d’oignon, le piment, les épices à l’italienne et le bouillon de poulet. Poivrer et ajouter une pincée de sel. Façonner la viande en une douzaine de boulettes. Réserver.

Couper les extrémités des courgettes et les couper en julienne à l’aide d’une mandoline, un coupe-spirale ou un économe à julienne.

Dans une poêle, faire fondre 2 cuillères à soupe de beurre. Quand le beurre commence à brunir, ajouter les boulettes et cuire pendant 10 minutes ou jusqu’à ce que la viande soit cuite. Quand les boulettes sont cuites, les retirer de la poêle et les réserver au chaud.

Dans la même poêle, ajouter le restant de beurre et les gousses d’ail. Faire revenir pendant 2 à 3 minutes. Ajouter le jus de citron et la sauce sriracha. Déposer les juliennes de courgettes et poursuivre la cuisson pendant 3 à 5 minutes ou selon la texture désirée pour les courgettes.

Remettre les boulettes dans la poêle. Servir avec des tranches de citron et déguster avec plaisir.

*Vous pourriez prendre de la dinde hachée ou faire un mélange de viandes hachées.
**J’ai utilisé du piment d’Alep qui est un piment doux comme le piment d’Espelette. Libre à vous d’utiliser un piment plus fort.
***J’ai servi mon plat avec des pâtes, mais il est possible de doubler la quantité de courgettes et de servir sans autre accompagnement.

Et vous, est-ce que vous avez un exemple de boulettes festives? Et aussi, bonne année!

De la neige

Pendant la nuit, une belle couche de neige est venu vêtir le sol et blanchir le paysage. Nous en avons profité pour jouer dans la neige et évidemment, pelleter. Je me demande s’il va rester un peu de blancheur pour Noël. Il faut dire qu’elle fond en général plutôt vite dans la région, mais au final, c’est la nature qui décide et elle n’est pas toujours prévisible.

En attendant les prochaines neiges, je vous propose une recette réconfortante : un pâté à la viande. J’ai pris cette recette dans le magazine Ricardo volume 17, numéro 1.

Pâté rustique à la viande
Pâté rustique à la viande
Pour 3 à 4 personnes

Garniture
½ céleri-rave
1½ cuillère à soupe d’huile d’olive
1 oignon
300 g de porc haché
½ tasse ou 125 g de bouillon de poulet
1½ cuillère à soupe ou 12 g de chapelure
2 pincées de cannelle moulue
2 pincées de clou de girofle moulu
2 cuillères à soupe ou 22 g de dattes dénoyautées et coupées
  en dés*

Pâte à tarte
1 tasse ou 140 g de farine
¼ de cuillère à thé de sel
6 cuillères à soupe ou 85 g de beurre non salé, froid
¼ de tasse ou 60 g d’eau glacée
Lait pour badigeonner la pâte

Garniture
Préchauffer le four à 200°C (400°F).

Éplucher et couper en dés le céleri-rave. Déposer les dés de céleri sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Ajouter 1 cuillère à soupe d’huile d’olive sur le céleri et mélanger. Saler et poivrer. Enfourner et cuire pendant 25 minutes ou jusqu’à ce que le céleri-rave soit tendre.**

Hacher l’oignon. Verser l’huile restante dans une poêle et ajouter l’oignon. Faire revenir l’oignon jusqu’à ce qu’il soit tendre. Ajouter la viande et l’émietter. Cuire jusqu’à ce que la viande commence à dorer. Ajouter le bouillon, la chapelure, la cannelle et le clou de girofle. Poursuivre la cuisson à feu élevé pendant 10 minutes ou jusqu’à ce qu’il ne reste plus de liquide et que la préparation soit assez ferme. Saler et poivrer. Laisser tiédir.

Pâte à tarte
Dans un bol, mélanger la farine et le sel. Incorporer le beurre dans le mélange de farine à l’aide d’un coupe-pâte ou des mains afin d’obtenir une texture granuleuse. Ajouter l’eau glacée graduellement. Mélanger jusqu’à l’obtention d’une pâte presque homogène. Former un disque avec la pâte et l’emballer dans une pellicule plastique. Réfrigérer pendant au moins 30 minutes.

Préchauffer de nouveau le four à 200°C (400°F).

Sur un plan de travail légèrement enfariné, abaisser la pâte en un disque d’environ 25 cm (10 pouces) de diamètre. Déposer la pâte sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Verser la garniture au centre de la pâte et l’étaler jusqu’à 5 cm (2 pouces) des bords. Répartir les dattes, puis le céleri-rave sur la garniture. Replier les bords de la pâte sur la garniture. Badigeonner la pâte de lait, enfourner et cuire pendant 35 minutes ou jusqu’à ce que la pâte soit bien dorée. Sortir du four, couper en part et servir. Déguster avec plaisir.

*Vous pouvez omettre les dattes, le résultat sera également très bon.
**Le céleri-rave cuit de cette façon peut aussi servir de légumes d’accompagnement.

Et vous, est-ce que vous pensez que votre Noël sera blanc?

Enfin décembre!

Je me réjouis de commencer ce mois de décembre. J’avoue que j’étais impatiente d’entamer ce mois et de pouvoir parler des fêtes. Je trouve qu’on entend parler de Noël de plus en plus tôt et que l’on oublie le mois de novembre. Novembre n’est pas qu’un mois de plus pour penser aux fêtes, mais aussi une période pour profiter de la fin de l’automne et de l’arrivée de la neige dans certains lieux. C’est pourquoi vous n’entendez pas parler de Noël sur mon blog avant le 1er décembre.

Pourtant, j’espère bien réussir à vous préparer un calendrier de l’Avent, mais ce n’est pas pour cette fois. J’ai quand même pris le temps d’en réaliser un pour Mini-nous en me basant sur cette image. Je suis tombée sous le charme de ces petites montagnes en carton. Par contre, au moment où je l’ai réalisé, impossible de trouver un gabarit et j’ai passé beaucoup plus de temps que je l’espérais pour le concrétiser. Si l’idée vous plaît, je viens de trouver ce gabarit. Pour autant, je ne vous oublie pas et je pense publier un peu plus d’articles que de coutume.

En attendant, je vous propose une recette de poitrine de veau qui est parfaite pour recevoir et découvrir cette pièce de viande. J’ai pris cette recette dans le magazine de Ricardo volume 10, numéro 8.

Roulé de veau braisé
Roulé de veau braisé
Pour 4 à 6 personnes

700 g de flanc ou de poitrine de veau désossé
¼ de cuillère à thé de romarin frais ciselé
¼ de cuillère à thé de thym frais ciselé
¼ de cuillère à thé d’origan frais ciselé*
1 gousse d’ail
2 cuillères à soupe d’huile d’olive
1 oignon
½ tasse ou 125 g de vin blanc
½ tasse ou 125 g de bouillon de poulet**
Sel et poivre

Préchauffer le four à 150°C (300°F).

Hacher l’ail et l’oignon. Déposer l’ail dans un bol et y ajouter le romarin, le thym et l’origan.

Sur un plan de travail, déposer la poitrine de porc à plat en plaçant le côté gras en-dessous. Répartir le mélange d’ail et d’herbes. Saler et poivrer. Rouler la poitrine sur elle-même en serrant bien et attacher à l’aide de ficelle de boucher.

Dans une grande casserole allant au four ou une cocotte, verser l’huile et la chauffer. Quand le corps gras est bien chaud, dorer le roulé sur tous les côtés. Saler et poivrer. Retirer la viande de la casserole et la réserver sur une assiette.

Dans la même casserole, faire revenir l’oignon jusqu’à ce qu’il soit tendre. Saler et poivrer. Déglacer avec le vin et laisser mijoter pendant 1 minute.

Remettre la viande dans la casserole et ajouter le bouillon de poulet. Couvrir et enfourner pendant 3 heures ou jusqu’à ce que la viande soit très tendre. Au besoin, ajouter un peu d’eau pendant la cuisson. Il devrait toujours y avoir 2,5 cm (1 pouce) de liquide dans le fond de la casserole.

Trancher le roulé et servir avec le jus de cuisson dégraissé. Déguster avec plaisir.

*Personnellement, je préfère utiliser de l’origan séché.
**Vous pouvez remplacer le bouillon par de l’eau tout simplement.

Et vous, avez-vous un calendrier de l’Avent?