Mot-clé : oignon

Bientôt le 1er août…

La semaine dernière a été bien occupée avec le passeport vacances de Mini-nous et là, je me rends compte que mon repas classique du début de mois, approche à grand pas. Cette année, il y aura une petite variante, mais je vous expliquerais un peu plus tard. J’ai reçu la majorité des réponses ce qui me permet de planifier mon buffet… À première vue, je dirais qu’il y aura pas mal de recette de Ricardo! Il faut que je me décide vite et que je planifie la préparation! Quelle recette aura le plus de succès cette fois?

En attendant, je vous propose une recette simple et pratique pour l’été, un effiloché de porc à la mijoteuse. J’ai pris cette recette sur le site de Trois fois par jour.

Porc effiloché à la mijoteuse de Marilou
Porc effiloché à la mijoteuse de Marilou
Pour 8 personnes

1,5 kg d’épaule de porc
1 oignon
1 tasse ou 250 g de bouillon de poulet
⅓ de tasse ou 80 g de vinaigre de vin rouge*
¼ de tasse ou 60 g de sauce barbecue
1 tasse ou 200 g de cassonade ou de sucre roux
⅓ de tasse ou 84 g de pâte de tomate
2 cuillères à soupe de poudre de chili**
1 cuillère à soupe de poudre d’ail
1 cuillère à soupe de moutarde en poudre
1 cuillère à soupe de thym frais
2 cuillères à thé de sel
1 cuillère à soupe de poivre

Couper l’épaule de porc en 4 morceaux. Ciseler l’oignon.

Dans la mijoteuse, mélanger le bouillon de poulet, le vinaigre, la sauce barbecue, la cassonade, la pâte de tomate, la poudre de chili, la poudre d’ail, la moutarde, le thym, le sel et le poivre. Ajouter la viande et l’oignon. Couvrir la mijoteuse et cuire pendant 8 heure à base température.

Après le temps de cuisson, effilocher la viande à d’aide de deux fourchettes et mélanger avec la sauce. Servir et déguster avec plaisir.

*Vous pouvez employer un autre type de vinaigre.
**Regardez la composition de votre poudre de chili : si elle contient uniquement du piment, diminuez la quantité et ajoutez un peu de poudre d’oignon.

Et pour vous, est-ce que l’été file à toute vitesse?

Un cahier qui a bien voyagé

Dans le cadre de l’école, ma nièce m’avait envoyé un cahier où je devais décrire ma région. Après l’avoir rempli, il fallait que je l’envoie à quelqu’un d’autre qui habitait le plus loin possible de moi. J’ai préféré éviter de le renvoyer au Québec et je l’ai transmis à une amie en Allemagne. Le seul truc qui m’inquiétait, c’était que le cahier se perdre dans les multiples postes! Aujourd’hui, j’ai appris qu’il était bel et bien retourné à sa propriétaire! En prime, il a bien voyagé : Suisse, Allemagne, Belgique, Japon, Nouvelle-Zélande, San Francisco… Je ne vais pas le nier, à mon prochain passage au Québec, je compte bien le feuilleter!

Pour aujourd’hui, je vous propose une recette de poitrines de poulet farcies. J’ai pris cette recette dans le livre de Ricardo, Ma cuisine du week-end.

Poitrines de poulet farcies à la ricotta et aux tomates séchées
Poitrines de poulet farcies à la ricotta et aux tomates séchées
Pour 4 personnes

6 morceaux de tomates séchées dans l’huile, égouttées
½ tasse ou 62 g de ricotta*
1 blanc d’oeuf
¼ de tasse ou 10 g de basilic frais
1 oignon vert**
4 poitrines de poulet***
4 grandes tranches de prosciutto ou de jambon cru
1 cuillère à soupe de beurre
1 cuillère à soupe d’huile d’olive
Sel et poivre

Préchauffer le four à 190°C (375°F).

À l’aide d’un petit robot muni d’une lame en « s » ou d’un couteau, hacher les tomates séchées, l’oignon vert et le basilic. Déposer dans un bol et mélanger avec la ricotta et le blanc d’oeuf.

Ouvrir les poitrines de poulet en portefeuille : couper les poitrines de poulet sur l’épaisseur sans les séparer complètement, puis les ouvrir à la manière d’un livre. Répartir la farce au centre de chaque poitrines de poulet. Refermer les poitrines de poulet sur elles-mêmes. Enrouler chaque poitrine de poulet dans une tranche de prosciutto et les maintenir fermées à l’aide d’un cure-dent.

Dans une poêle, chauffer le beurre et l’huile. Quand les corps gras sont bien chaud, dorer les poitrines de poulet de tous les côtés. Déposer les poitrines de poulet dans un plat allant au four et enfourner pendant 8 à 10 minutes ou jusqu’à ce que le poulet soit entièrement cuit. Servir et déguster avec plaisir.

*Si vous êtes en Suisse, vous pouvez remplacer la ricotta par du séré-maigre additionné d’un peu de crème.
**J’ai omis l’oignon vert. Il pourrait être remplacer par un peu de ciboulette.
***Selon la taille des poitrines de poulet, il est possible que vous ayez plus de 4 portions.

Et vous, avez-vous parfois des craintes avec les services de poste?

Si j’associais à…

Je ne sais plus comment je suis tombée sur cette recette, mais dès que je l’ai vue, je me suis dit que la sauce accompagnerait très bien de l’agneau ou un steak de boeuf. Je n’ai pas attendu très longtemps pour tester mon hypothèse. Et oui, mon association fût réussie!

Je vous propose donc de tester cette sauce avec un filet d’agneau comme je l’ai fait. Cette recette est tirée du magazine Ricardo volume 15, numéro 6.

Filet d'agneau sauce au vin rouge et aux champignons
Filet d’agneau sauce au vin rouge et aux champignons
Pour 3 personnes

300 g de filet d’agneau
1 cuillère à soupe de fécule de maïs ou de maïzena
⅔ de tasse ou 160 g de bouillon de boeuf concentré
¼ de tasse ou 62 g d’eau
¼ de tasse ou 10 g de champignons séchés*
2 cuillères à soupe de beurre
1 petit oignon
½ tasse ou 125 g de vin rouge
Sel et poivre

Ciseler l’oignon. Diluer le fécule de maïs dans le bouillon de boeuf. Hacher grossièrement les champignons séchés et les déposer dans l’eau.

Dans une poêle, faire fondre la moitié du beurre. Quand le corps gras est bien chaud, cuire le filet d’agneau environ 4 à 5 minutes de chaque côté. Saler et poivrer. Réserver la viande au chaud.

Dans la même poêle, ajouter le restant de beurre et l’oignon. Égoutter les champignons, en conservant l’eau, et les ajouter à la poêle. Faire revenir le tout jusqu’à ce que les oignons soient translucides. Déglacer avec le vin rouge et laisser réduire 1 minute.

Verser le bouillon de boeuf et l’eau. Porter à ébullition et cuire jusqu’à ce que la sauce ait épaissi. Trancher la viande et servir nappé de sauce. Déguster avec plaisir.

*J’ai utilisé des bolets et des morilles séchées. Vous pouvez employer d’autres champignons séchés. Il est également possible d’utiliser des champignons frais, dans ce cas, il en faudra au moins 114 g (¼ de livre).

Et vous, quelle est la dernière recette que vous avez détournée?

Déménagement 2018

Cette semaine a été une grosse semaine : nous avons encore déménagé! Cependant, cette fois devrait être la dernière avant longtemps : nous sommes devenus propriétaires! Il reste encore des cartons à défaire (toujours trop à mon avis), des pièces à organiser, les extérieurs à aménager, des électroménagers à apprivoiser et des ouvriers à attendre pour faire les dernières retouches.

Je crois que vous comprenez mieux mon absence de mercredi. Je vous propose donc un sauté de tofu à l’ananas, une des dernières recettes que j’ai essayé avant de tout mettre en boîte. J’ai pris cette recette Gabrielle, Eat cook and love.

Sauté de tofu à l'ananas
Sauté de tofu à l’ananas
Pour 2 personnes

200 g de tofu ferme
1 cuillère à soupe de sauce soja
1½ cuillère à soupe d’huile végétale
½ cuillère à soupe de fécule de maïs ou de maïzena
2 tranches d’ananas en boîte*, coupé en morceaux
12 fleurons de brocoli ou plus au goût
1 oignon
½ cuillère à thé de gingembre frais, râpé
2 cuillères à soupe d’eau
3 cuillères à soupe de confiture d’abricots**
3 cuillères à soupe de sauce douce aux piments
Sel et poivre

Préchauffer le four à 190°C (375°F).

Dans un bol, mélanger la sauce soja, 1 cuillère à soupe d’huile végétale et la fécule de maïs. Éponger et couper en cubes le tofu. Ajouter le tofu au mélange de sauce soja. Déposer les cubes de tofu sur une plaque de cuisson recouverte d’un papier parchemin. Enfourner et cuire pendant 25 à 30 minutes. À mi-cuisson, retourner les cubes de tofu.

Pendant ce temps, porter une casserole d’eau à ébullition. Quand l’eau bout, saler et plonger les morceaux de brocoli. Cuire les brocoli pendant 4 minutes, les égoutter et rincer sous l’eau froide.

Ciseler l’oignon.

Dans une poêle, verser le restant d’huile. Chauffer la poêle et ajouter l’oignon. Faire revenir l’oignon pendant 6 minutes. Ajouter le brocoli et l’ananas. Poursuivre la cuisson pendant 4 minutes. Ajouter le gingembre, l’eau, la confiture d’abricot et la sauce douce aux piments. Laisser mijoter à feu doux pendant 5 minutes. Saler et poivrer au goût. Ajouter le tofu dans la sauce et bien mélanger. Poursuivre la cuisson quelques minutes. Servir sans attendre avec un riz ou des nouilles asiatiques. Déguster avec plaisir.

*Vous pouvez utiliser de l’ananas frais. Dans ce cas, commencez à le faire cuire en même temps que l’oignon.
**Vous pouvez remplacer la confiture d’abricots et la sauce douce aux piments par de la gelée de poivron.

J’ai hâte que la fatigue du déménagement soit derrière moi.

Reprise de la course…

En décembre, j’ai dû arrêter la course à cause d’une douleur dans le pied. Après une erreur de diagnostique et quelques examens plus tard, le problème a été identifié. Je pensais déjà aller courir la semaine dernière, mais l’occasion ne s’est pas présenté. Heureusement, ce vendredi, j’étais très motivée et je me suis lancée. Résultat : c’est dur la reprise! Je suis partie trop vite et je n’ai pas réussi à faire la distance que je voulais. Il me manquait 500 mètres, mais au final, je suis contente de moi… par contre, un peu moins des courbatures : « Aïe! ».

Après un peu de sport rien de mieux qu’un bon plat de pâtes. Je vous propose donc une recette de penne avec des boulettes de poulet. Je me suis inspirée d’une recette de Ricardo tirée du volume 6, numéro 5.

Penne aux boulettes de poulet
Penne aux boulettes de poulet
Pour 3 personnes

300 g de poulet haché
1 cuillère à thé d’un mélange d’herbes séchées
¼ de tasse ou 30 g de chapelure
1 oeuf
3 portions ou 210 g de penne
3 tranches fines de pancetta ou de bacon
1½ cuillère à soupe d’huile d’olive
1 courgette
1 oignon
1 tasse ou 250 g de bouillon de poulet
½ tasse ou 125 g de crème à cuisson ou de demi-crème
Sel et poivre

Dans un bol, mélanger le poulet, les herbes séchées, la chapelure et l’oeuf. Saler et poivrer. Prélever environ 1 cuillère à soupe de viande et façonner en boulette. Répéter l’opération avec toute la viande*. Réserver.

Couper la courgette en petits dés. Hacher finement l’oignon.

Porter une casserole d’eau à ébullition. Quand l’eau bout, saler généreusement et ajouter les penne. Cuire selon les indications du fabriquant.

Entre-temps, déposer les tranches de pancetta dans une poêle et la faire chauffer. Quand les tranches de pancetta sont bien croustillantes, les retirer de la poêle et réserver. Dans la même poêle, ajouter l’huile et faire revenir les boulettes de poulet. Quand les boulettes sont bien doré de tous les côtés, ajouter le bouillon de poulet et la crème. Laisser mijoter doucement jusqu’à ce que les boulettes soient cuites.

Dans une autre poêle**, verser le restant d’huile. Faire revenir l’oignon pendant 3 minutes ou jusqu’à ce qu’il soit translucide. Ajouter la courgette et cuire pendant 5 minutes ou jusqu’à ce que la courgette soit tendre.

Quand les boulettes sont cuites, ajouter la préparation de courgette dans la sauce. Saler et poivrer au goût. Servir les pâtes nappées de sauce et déposer une tranche de pancetta dans chaque assiette. Déguster avec plaisir.

*Avant de cuire les boulettes, il est possible de les enrober de farine.
**J’ai fait cuire les courgettes et l’oignon dans une autre poêle, mais il est possible de tout cuire dans la même poêle. Il faut cuire les légumes avant les boulettes de poulet.

Et vous, de quand datent vos dernières courbatures?