Mot-clé : oignon

Un peu de tofu

Depuis le début d’année, j’ai introduit quelques repas végétariens. Ces plats ne sont pas nécessairement présent toutes les semaines, mais ils sont plutôt bien accueilli alors il vaut mieux maintenir cette situation. D’un autre côté, j’ai surtout testé des recettes avec du tofu. Il faut dire que j’aime bien ce produit qui est facile et rapide à cuisiner. La prochaine étape sera de m’attaquer aux légumineuses… un jour… si possible cette année.

En attendant, je vous propose une recette avec une sauce des plus délicieuses : un stroganoff de tofu. Si vous ne devez tester qu’une recette végétarienne (et même végétalienne), je vous recommande chaudement celle-ci. J’ai pris cette recette chez Sara, Ma cuisine de tous les jours.

Stroganoff au tofu
Stroganoff au tofu
Pour 2 personnes

⅓ de tasse ou 56 g de noix de cajou
¾ de tasse ou 187 g de bouillon de légumes
¼ de cuillère à thé de fécule de maïs ou de maïzena
200 g de tofu ferme*
1 cuillère à soupe d’huile d’olive
1 oignon
2 gousses d’ail
5 champignons blancs**
½ cuillère à thé de thym séché
¼ de tasse ou 62 g de vin blanc
1 cuillère à soupe de pâte de tomate
Sel et poivre

Déposer les noix de cajou dans un bol et les recouvrir d’eau. Laisser les noix tremper pendant au minimum 3 heures.

Remplir un chaudron d’eau et porter à ébullition. Pendant ce temps, trancher le tofu en lanières. Quand l’eau bout, saler l’eau. Déposer le tofu dans l’eau bouillant et cuire pendant 5 minutes***. Égoutter le tofu et réserver.

Émincer l’oignon et les champignons. Hacher les gousses d’ail.

Égoutter les noix de cajou et les déposer dans un blender. Ajouter le bouillon de légumes et la fécule de maïs. Mixer jusqu’à ce que la préparation soit très lisse.

Dans une poêle, verser la moitié de l’huile et la chauffer. Quand le corps gras est assez chaud, déposer les tranches de tofu et les cuire jusqu’à ce qu’elles soient légèrement dorées des deux côtés. Saler. Retirer les morceaux de tofu de la poêle et les réserver dans une assiette. Couvrir avec du papier d’aluminium.

Verser le restant d’huile dans la poêle et y faire revenir l’oignon. Ajouter une pincée de sel et poursuivre la cuisson jusqu’à ce qu’il soit translucide. Ajouter l’ail et cuire pendant 30 secondes. Mettre les champignons et le thym dans la poêle et cuire jusqu’à ce qu’ils soient dorés. Déglacer avec le vin blanc. Incorporer la pâte de tomate, ¼ de cuillère à thé de sel et poivrer. Laisser réduire de moitié. Verser le mélange de noix de cajou et de bouillon. Cuire en brassant régulièrement jusqu’à ce que la sauce ait épaissi. Rectifier l’assaisonnement au besoin. Remettre le tofu dans la poêle et l’enrober de sauce. Servir sur un lit de pâtes et déguster avec plaisir!

*Si vous êtes récalcitrant au tofu, vous pouvez essayer cette recette avec du poulet. Il est possible de mettre moitié tofu et moitié poulet pour vous habituer à cette protéine végétale.
**Vous pouvez augmenter la quantité de champignons.
***Cette étape est facultative : elle modifie un peu la texture du tofu et relève sa saveur.

Et vous, êtes-vous des adeptes de la cuisine végétarienne?

Entre froid et chaud…

Entre le début de la semaine et la fin de semaine, la météo s’est grandement améliorée. Nous avons eu droit à beaucoup de pluie qui se transformait en neige par intermittence. Alors que pour les derniers jours, nous avons eu droit à du soleil qui nous a permis de bien profiter de l’extérieur. Dans le coin, j’ai bonne espoir que le temps s’améliore et demeure. Par contre, je sais que ce n’est pas nécessairement le cas au Québec…

Alors avant qu’il ne fasse trop chaud pour vous en parler, je vous propose une recette de ragoût. Je me suis inspirée d’une recette de Ricardo issue de son magazine volume 13, numéro 3.

Ragoût de boeuf à la crème et aux petits pois
Ragoût de boeuf à la crème et aux petits pois
Pour 4 personnes

450 g de cubes de boeuf à ragoût
1 cuillère à soupe d’huile végétale
1 oignon
1 tasse ou 250 g de vin blanc
2 tasse ou 500 g de bouillon de boeuf
2 cuillères à soupe de moutarde à l’ancienne
½ cuillère à thé de romarin séché
1 cuillère à soupe de fécule de maïs ou de maïzena
1½ tasse ou 225 g de petits pois surgelés
3 cuillères à soupe ou 45 g de crème à cuisson
  ou de demi-crème
Sel et poivre

Hacher l’oignon.

Dans un chaudron, verser l’huile. Quand le corps gras est chaud, saisir les cubes de viande de tous les côtés : procéder en plusieurs fois si nécessaire. Saler et poivrer. Retirer les cubes de viande du chaudron et les réserver sur une assiette.

Ajouter l’oignon dans le chaudron et le cuire jusqu’à ce qu’il commence à dorer. Déglacer avec le vin et laisser réduire d’un tiers. Remettre la viande dans le chaudron et ajouter la moutarde à l’ancienne ainsi que le romarin. Verser le bouillon de boeuf. Porter à ébullition et baisser le feu. Laisser mijoter pendant 2 heures.

Délayer la fécule de maïs dans la crème.

Ajouter les petits pois et la préparation de crème dans le chaudron. Poursuivre la cuisson pendant 4 minutes. Rectifier l’assaisonnement et servir sans attendre. Déguster avec plaisir sur un lit de pâtes ou avec des pommes de terre.

Et vous, voyez-vous le printemps arriver?

Un peu redondant…

Au moment d’écrire cet article, je me suis rendu compte que j’avais beaucoup de plats salés à vous proposer, mais qu’ils venaientt d’une même source… Oui, encore du Ricardo. Actuellement, les plats que je mitonne sont principalement inspirés de ses recettes. Il faut dire que je ne m’en lasse pas et que ça ne risque pas de s’améliorer : dans le dernier numéro, il y a plein de recettes qui me font envie!

En attendant que je réussisse à varier davantage mes sources, je vous propose une recette à la mijoteuse. Cette recette est tirée de son livre La mijoteuse.

Lapin braisé au vin rouge et à la pancetta à la mijoteuse
Lapin braisé au vin rouge et à la pancetta à la mijoteuse
Pour 6 personnes

6 cuisses de lapin*
2 cuillères à soupe de beurre
1 oignon
150 g de pancetta coupé en lardons**
2 cuillères à soupe de farine
1 tasse ou 250 g de vin rouge
1 tasse ou 250 g de bouillon de poulet
2 carottes
1 cuillère à soupe de pâte de tomates
1 branches de thé frais ou ¼ de cuillère à thé de thym séché
Sel et poivre

Hacher l’oignon et couper en rondelles les carottes.

Dans une poêle, faire fondre le beurre. Quand le beurre est bien chaud, dorer les cuisses de lapin. Saler et poivrer. Déposer les cuisses de lapin dans la mijoteuse.

Dans la même poêle, dorer l’oignon et la pancetta. Quand le tout est bien doré, saupoudrer de farine et cuire pendant 1 minute. Déglacer avec le vin rouge et porter à ébullition. Verser le contenu de la poêle dans la mijoteuse. Ajouter le bouillon, les carottes, la pâte de tomates et le thym.

Couvrir et cuire à base température (Low) pendant 4 heures. Saler et poivrer au besoin. Servir avec des pâtes ou une purée de pommes de terre. Déguster avec plaisir.

*Vous pouvez également utiliser un lapin entier couper en 6 morceaux.
**Préférez de la pancetta tranchée assez épaisse, environ 5 mm (¼ de pouce). Pour varier le goût, il est possible de remplacer la pancetta par du chorizo.

Et vous, avez-vous une source qui domine dans votre cuisine?

Ça éclate…

J’ai toujours un peu de peine à trouver des idées pour l’apéro. Dans ces moments, je feuillète mes livres de cuisine. Cette fois, j’ai été interpellée par des recettes de popcorn. Par contre, les assaisonnements n’allaient pas avec mes envies du moment. Une petite recherche sur Internet et me voilà avec une nouvelle idée.

Je vous propose donc une recette de popcorn aux fines herbes. J’ai pris cette recette sur le site de Fraîchement pressé.

Popcorn aux fines herbes
Popcorn aux fines herbes
Pour 6 personnes

2 cuillères à soupe d’huile végétale
⅓ de tasse ou 67 g de grains de maïs à éclater
3 cuillères à soupe ou 42 g de beurre salé
1 cuillère à thé de poudre d’oignon
2 cuillères à thé de fines herbes mélangées*
Sel et poivre

Dans une petite casserole, faire fondre le beurre. Ajouter la poudre d’oignon et les fines herbes. Réserver.

Dans un grand chaudron, chauffer l’huile. Ajouter les grains de maïs et mélanger pour bien les enrober d’huile. Couvrir et attendre que les grains éclatent. Quand les grains commencent à éclater, secouer régulièrement le chaudron pour aider à faire éclater les grains de maïs. Retirer du feu dès qu’on n’entend plus les grains éclater.

Verser le beurre assaisonné sur le maïs. Saler, poivrer et bien mélanger. Servir idéalement sans attendre. Déguster avec plaisir.

*Vous pouvez utiliser une seule sorte d’herbe, un mélange du commerce ou faire votre propre mélange. Personnellement, j’ai utilisé un mélange du commerce qui contient du thym, du basilic, de la sarriette, du romarin, de la livèche, de la sauge, de l’estragon et de la marjolaine.

La dernière fois que j’ai fait du popcorn, ça remonte à 2015. Et vous, est-ce que vous en faites plus souvent que moi?

Moins de mijotés…

En général, je profite des fins de semaine pour prévoir des plats avec de longues cuissons, surtout en hiver. Cependant, je constate que j’ai fait peu de ragoûts depuis le mois de décembre. En réfléchissant, je me rends compte qu’il y a eu peu de promotions dans les épiceries sur le boeuf à ragoût. Certes, j’ai vu des cubes de porc à ragoût, mais ce n’est pas la même chose : j’ai une nette préférence pour le boeuf dans les mijotés.

En attendant le prochain ragoût, je vous propose une recette de rôti de boeuf au cari rouge. J’ai pris cette recette dans le magazine Trois fois par jour, printemps 2016.

Rôti de palette au cari rouge
Rôti de palette au curry rouge
Pour 5 personnes

1 cuillère à soupe d’huile végétale
750 g de rôti de palette de boeuf
1 oignon
¼ de tasse ou 62 g d’eau
1½ cuillère à soupe de pâte de cari rouge
⅔ de tasse et 2 cuillères à soupe ou 200 ml de lait de coco
Coriandre fraîche au goût*
Sel et poivre

Préchauffer le four à 150°C (300°F).

Hacher l’oignon.

Dans une casserole allant au four, verser l’huile. Quand le corps gras est chaud, saisir la viande sur toutes les faces. Saler et poivrer. Réserver la viande sur une assiette.

Dans la même casserole, faire revenir l’oignon jusqu’à ce qu’il soit translucide et tendre. Déglacer avec l’eau. Ajouter la pâte de curry et le lait de coco.

Remettre la viande dans la casserole, couvrir et enfourner. Cuire pendant 2 heures ou jusqu’à ce que la viande se défasse facilement. Saler et poivrer au besoin. Servir avec de la coriandre si désiré. Déguster avec plaisir.

*Ici, la coriandre n’est pas très appréciée. Vous pouvez également utiliser une autre herbe.

Et vous, avez-vous réalisé beaucoup de mijotés?