Mot-clé : nutella

Dessert chocolaté…

Hier pour notre souper traditionnel, je voulais servir des soufflés au chocolat… C’était sans compter l’intervention de Mini-nous qui préférait des mousses au chocolat avec des Smarties! Au final, l’important était de faire plaisir à tout le monde. En prime, l’alliance des Smarties et de la mousse du chocolat était plutôt intéressante.

Pour aujourd’hui, je vous propose une tarte avec du Nutella, du caramel et des noix. J’ai pris cette recette dans le livre Nutella, les 30 recettes culte.

Tarte au Nutella, caramel et noix
Tarte au Nutella, caramel et noix
Pour 8 personnes

Croûte
1¼ tasse ou 125 g de chapelure de biscuits Graham
  ou de biscuits style digestives réduits en chapelure*
2 cuillères à soupe ou 25 g de sucre
¼ de tasse ou 55 g de beurre non salé, fondu

Garniture
3½ cuillères à soupe ou 70 g de Nutella**
50 g (1¾ onces) de chocolat noir***
1 tasse ou 150 g de noix au choix (amandes, pistaches,
  noisettes, etc.)
⅔ de tasse moins 1 cuillère à soupe ou 150 g de crème 35 %
  ou entière
¾ de tasse et 2½ cuillères à soupe ou 180 g de sucre
2 cuillères à soupe ou 30 g d’eau
1 pincée de sel

Glaçage
120 g (4¼ onces) de chocolat au lait
2 cuillères à soupe ou 30 g de crème 35 % ou entière
Daim ou Maltesers concassés au goût (facultatif)

Croûte
Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Dans un bol, mélanger la chapelure, le sucre et le beurre. Verser la préparation dans un moule à tarte de 23 cm (9 pouces) de diamètre. Presser la préparation sur le fond et les bords du moule. Enfourner et cuire pendant 10 minutes ou jusqu’à ce que la croûte soit dorée. Laisser refroidir.

Garniture
Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Couvrir une plaque de papier parchemin et y étaler les noix. Enfourner pendant 7 à 10 minutes pour torréfier les noix. Remuer à une ou deux reprises pendant la cuisson. Laisser tiédir.

Pendant que les noix tiédissent, hacher le chocolat et le déposer dans un bol. Ajouter le Nutella. Au bain-marie, faire fondre le chocolat avec le Nutella. Verser le mélange sur la croûte à tarte et répartir les noix. Réfrigérer pendant 1 heure.

Dans une casserole, verser le sucre et l’eau. Mettre sur le feu et porter à ébullition. Laisser cuire le temps que le caramel prenne une couleur ambrée. Retirer du feu et ajouter la crème ainsi que le sel. Mélanger pour uniformiser la préparation. Remettre sur le feu pendant 2 minutes. Verser doucement le caramel dans la croûte à tarte, sur les noix.

Glaçage
Hacher le chocolat au lait et le déposer dans une casserole. Ajouter la crème. À feu doux, faire fondre le chocolat en brassant régulièrement. Verser le glaçage sur la tarte et répartir les éclats de Daim ou de Maltesers. Réserver au réfrigérateur jusqu’au moment de servir. Déguster avec gourmandise.

*Il est aussi possible d’utiliser des spéculos. J’ai modifié la croûte à tarte pour avoir une épaisseur moindre et qui correspond à mes habitudes pour ce genre de croûte biscuitée.
**Une autre pâte à tartiner pourrait être utilisée.
***Vous pouvez remplacer le chocolat noir par du chocolat au lait.

Et vous, avez-vous eu un dessert chocolaté hier?

Gâteau de revanche…

Une amie m’a raconté l’histoire du gâteau d’anniversaire pour l’un de ces enfants. Elle n’est pas une grande pâtissière (elle commence cependant à s’y mettre… un peu à cause de moi) et elle avait décidé de faire un gâteau pour la fête. Elle m’a montré une photo avant de me dire que personne n’en avait mangé omis elle. Une de ces belles-soeurs avait apporté un gâteau et le sien est passé aux oubliettes. J’ai été surprise par deux choses : que personne n’ait goûté son gâteau et que quelqu’un ait apporté un gâteau sans aviser l’hôtesse. Bref, une situation un peu décevante. En continuant de discuter, elle mentionne l’anniversaire de son mari qui approche. Je lui propose alors de lui concocter un dessert simple à faire, mais qui ne laisserait personne d’indifférent.

À partir de ce point, je me suis creusée la tête pour composer un entremet. Pourquoi un entremet? Parce que ça se prépare à l’avance, c’est léger en bouche après un gros repas et ce n’est pas tout le monde qui a l’habitude de ce genre de gâteau. Comme cette famille aime beaucoup le chocolat, le gâteau en contiendrait sous forme de mousse, après pour apporter de la texture un croustillant praliné et pour la base, un gâteau quatre-quarts convenait parfaitement au besoin. Trois recettes simples et faciles, mais qui réunies donnent un résultat des plus gourmands. Pour la mousse au chocolat, j’ai repris une recette de l’Encyclopédie du chocolat.

Entremet au chocolat facile
Entremet au chocolat facile
Pour 12 personnes

Croustillant au praliné
½ tasse et 1½ cuillère à soupe ou 187 g de praliné ou de pâte
  à tartiner*
38 g (1,5 once) de chocolat blanc
1⅓ tasse ou 105 g de brisures de Gavottes
  ou de biscuits dentelles**

Gâteau
½ tasse ou 100 g de sucre
½ tasse moins 2 cuillères à thé ou 100 g de beurre non salé,
  tempéré
2 oeufs
½ tasse et 1 cuillère à soupe ou 75 g de farine
2½ cuillères à soupe ou 25 g de poudre d’amandes
½ cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
½ cuillère à thé d’extrait de vanille
1 pincée de sel

Mousse au chocolat
495 g (18 onces) de chocolat à 60 % de cacao
2¼ de cuillère à thé de gélatine en poudre ou 3 feuilles
  de gélatine (6 g)
1½ tasse ou 375 g de lait
3 tasse ou 750 g de crème à fouetter ou entière

Croustillant au praliné
Sur une feuille de papier parchemin, tracer un cercle d’environ 25 cm (10 pouces) de diamètre. Retourner la feuille pour que le trait de crayon ne soit pas en contact avec les aliments.

Hacher le chocolat blanc et le déposer dans le bol d’un bain-marie. Faire fondre le chocolat. Retirer le bol du bain-marie quand le chocolat est totalement fondu. Incorporer le praliné (ou la pâte à tartiner), puis les Gavottes (ou les biscuits dentelles). Verser la préparation au centre du cercle sur le papier parchemin. Couvrir d’une seconde feuille de papier parchemin et à l’aide d’un rouleau à pâte étaler la préparation sur une épaisseur d’environ 5 mm (¼ de pouce) sans déborder du cercle***. Réserver au congélateur.

Gâteau
Préchauffer le four à 180°C. Chemiser le fond d’un moule à charnière de 26 cm (10¼ pouces) de diamètre de papier parchemin. Beurrer les côtés si désiré.

Dans un bol, mélanger la farine, la poudre d’amandes, la poudre à pâte et le sel.

Dans un second bol, fouetter le beurre avec le sucre pendant 5 minutes. Incorporer l’extrait de vanille et les oeufs un à un. À l’aide d’une spatule, incorporer délicatement le mélange à base de farine.

Verser la pâte dans le moule chemiser de papier parchemin et enfourner pendant 12 à 18 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre du gâteau en ressorte propre. Sortir le gâteau du four et laisser tiédir 3 à 5 minutes avant de le démouler. Laisser totalement refroidir le gâteau.

Mousse au chocolat
Hydrater la gélatine : si elle est en poudre, verser 2 cuillères à soupe d’eau froide dans un petit bol puis saupoudrer la gélatine, mélanger et laisser gonfler; si elle est en feuille, la déposer dans un bol rempli d’eau froide et la laisser tremper pendant 5 minutes.

Hacher le chocolat noir et le déposer dans le bol d’un bain-marie. Faire fondre le chocolat. Quand le chocolat est totalement fondu le retirer du bain-marie.

Dans un chaudron, verser le lait et le porter à ébullition. Quand le lait est chaud, ajouter la gélatine et le verser en trois fois sur le chocolat fondu en mélangeant bien entre chaque ajout.

Dans un autre bol, verser la crème bien froide et la fouetter pour obtenir une texture souple et mousseuse (une crème fouettée un peu molle). Incorporer délicatement la crème fouettée à la préparation de chocolat qui a tiédi (le chocolat devrait être à environ 45°C ou 113°F). Réserver au réfrigérateur le temps de préparer le montage du gâteau.

Montage
Après avoir laver le moule à charnière qui a servi à la cuisson du gâteau, chemiser le fond avec du papier parchemin. Déposer le gâteau au fond du moule. Il est fort possible que le gâteau se soit rétracté après la cuisson, il sera légèrement plus petit que le diamètre du moule. Si possible, disposer une bande de rhodoïd autour du gâteau. Ceci facilitera davantage le démoulage.

Verser un peu de mousse au chocolat, juste pour couvrir le gâteau, et déposer le disque de croustillant praliné. Appuyer sur le disque pour l’enfoncer dans la mousse. Verser le restant de mousse au chocolat****. Placer au congélateur jusqu’à ce que la mousse soit prise. Si le gâteau reste au congélateur plus de 2 jours, découper un cercle de papier parchemin et couvrir le sommet du gâteau au contact.

Environ 12 heures avant de servir le gâteau, le sortir du congélateur. Retirer le moule à charnière et, selon votre dextérité, le papier parchemin sous le gâteau. Déposer le gâteau sur une assiette de présentation et retirer le rhodoïd. Laisser le gâteau décongeler au réfrigérateur. Si désiré, 1 ou 2 heures avant de servir le gâteau (ou avant que vos invités arrivent), décorer le gâteau avec des copeaux de chocolat, de fruits frais, etc. Découper en part et déguster avec gourmandise.

*Le praliné (ou pâte pralinée) n’est pas toujours facile à trouver. C’est pourquoi je vous propose d’utiliser une pâte à tartiner. J’ai essayé avec du Nutella et le résultat est tout aussi gourmand.
**Les biscuits Gavottes ne sont pas toujours simple à trouver selon l’où on habite. Vous pouvez les remplacer par d’autres biscuits minces (par exemple des bricelets), du riz soufflés ou des flocons de maïs (Corn Flakes). Laissez aller votre imagination pour remplacer ces biscuits.
***Vous pouvez également abaisser le praliné croustillant et découper le cercle par la suite. Choisissez la solution qui vous semble la plus facile.
****S’il y a trop de mousse au chocolat pour le moule, la verser dans des verrines et les réserver au réfrigérateur.

Et vous, vous arrive-t-il que vos invités apportent un dessert sans vous prévenir?

Changer de source…

Dernièrement, j’ai réalisé que j’avais mis de côté plusieurs recettes de Ricardo… Un peu embêtant : j’adore ces recettes, mais il faut tout de même que je varie les sources des recettes que je vous présente. Je réalise que la cuisine de Ricardo est bien ancrée dans mes moeurs et devient de plus en plus ma cuisine du quotidien. Heureusement pour moi, jusqu’à ce jour, je n’ai reçu aucune plainte relative à cette situation.

Cette fois, je vous propose une recette de saucisson sucré tiré du livre Nutella les 30 recettes culte des éditions Marabout.

Saucisson au riz soufflé
Saucisson au riz soufflé
Pour 8 personnes

4 cuillères à soupe ou 80 g de Nutella
175 g (6 onces) de chocolat noir
2 tasses ou 70 g de riz soufflé (style Rice Krispies)*
⅔ de tasse ou 100 g de noisettes entières
⅓ de tasse ou 50 g de pralin ou de nougatine concassée**
3 cuillères à soupe ou 40 g de beurre non salé, tempéré
1 cuillère à thé de Williams ou d’un autre alcool de poire
  (facultatif)
1 jaune d’oeuf
2 cuillères à soupe ou 25 g de sucre

Concasser grossièrement les noisettes. Déposer les noisettes dans un bol et ajouter le pralin (ou la nougatine concassée)*** et le sucre. Réserver.

Hacher le chocolat et le déposer dans un bol d’un bain-marie. Faire fondre le chocolat en ajoutant peu à peu le beurre. Mélanger régulièrement. Retirer le bol du bain-marie quand le tout est totalement fondu. Ajouter en quatre fois le Nutella, en mélangeant bien entre chaque addition.

Verser la préparation de chocolat sur le mélange de noisettes, de pralin et de sucre. Incorporer le jaune d’oeuf, la Williams (ou l’alcool de poire) et finalement, le riz soufflé.

Sur un plan de travail, déposer deux morceaux de pellicule plastique. Diviser la préparation en deux et la déposer sur chacun des films alimentaires. À l’aide de la pellicule plastique, façonner deux boudins d’un diamètre de 5 cm (2 pouces)****. Serrer bien les saucissons et nouer les extrémités de pellicule plastique. Réfrigérer pendant 3 heures.

Au moment de déguster, déballer un saucisson et saupoudrer avec les noisettes et le pralin réservés. Trancher en rondelle et servir, si désiré, avec du pain.

*Si vous voulez, vous pouvez diminuer la quantité de riz soufflé de ⅓ de tasse ou de 10 g pour obtenir un saucisson plus chocolaté.
**Si vous n’avez pas de nougatine ou de pralin, remplacez-les par des pistaches, amandes effilées, des dés d’orange confite, etc.
***Il est possible de prélever un peu de noisettes et de pralin (un grosse cuillère à soupe) pour décorer le dessus du saucisson au moment de servir.
****Vous pouvez réaliser un seul saucisson. Cependant, je vous conseille d’en réaliser deux, ils seront plus facile à façonner et plus facile à découper pour obtenir des tranches entières. J’ai indiqué un diamètre, mais libre à vous de les faire de la taille de votre choix.

Et vous, qui vous inspire pour votre cuisine de tous les jours?

Les vents d’une soeur…

Les préparatifs sont en cours pour plusieurs personnes, les réserves de nourriture deviennent de plus en plus importantes dans le congélateur, les tartes et les tourtières se multiplient au rythme des semaines qui s’écoulent à l’approche des fêtes. Dans le cas des tartes et des tourtières, vous avez peut-être accumulé des retailles de pâte. Il y a toujours la possibilité de les transformer en croûtes pour des tartelettes, mais selon les quantités réalisées, vous n’avez peut-être plus envie d’abaisser la pâte et de la foncer dans des petits moules… Avant de perdre patience ou d’oublier la pâte au réfrigérateur, je vous propose de les transformer en une délicieuse gâterie qui demande très peu de temps : des pets de soeur!

Il y avait bien longtemps que je n’avais pas préparé ces vents de soeur, il faut dire qu’il n’y a pas vraiment de recettes et tout le monde a un peu sa manière de les réaliser. Ma mère les réalise simplement avec les chutes de pâte et de la cassonade, donc quand j’ai vu ceux de Lilipuce, j’étais curieuse d’expérimenter sa version. Résultat, une gourmandise très gourmande : essayez de résister à la tentation de ne pas finir le plat à vous seul… oui, c’est difficile!

Pets de soeur
Pets de soeur ou petits cochons
Pour 1 personne ou plus selon la quantité de pâte

Pâte à tarte*
Cassonade ou sucre roux en quantité suffisante**
Beurre fondu en quantité suffisante, tempéré

Sauce***
1 cuillère à soupe de cassonade ou de sucre roux
¼ de tasse ou 62 g de crème 35 % ou entière

Préchauffer le four à 200°C (400°F). Beurrer un moule allant au four.

Abaisser la pâte à tarte sur une épaisseur de 2-3 mm (⅛ de pouce). Badigeonner la pâte de beurre fondu et saupoudre généreusement de cassonade (ou de sucre roux). Rouler la pâte sur elle même. Découper des tronçon d’environ 2 cm (¾ de pouce). Déposer les morceaux de pâte dans le moule en prenant soin de placer les spirales vers le haut.

Sauce
Dans un bol, mélanger la cassonade (ou le sucre roux) et la crème. Verser le mélange sur les morceaux de pâte. Enfourner et cuire pendant 15 à 20 minutes ou jusqu’à ce que la pâte soit dorée. Déguster chaud avec de la glace, tiède ou froid.

*Utiliser les restants de pâte d’une tarte, quiche ou tourtière pour réaliser cette recette.
**Vous pouvez varier les garnitures : ajouter des noix ou utiliser une pâte à tartiner au noisette à la place de la cassonade. Allez-y selon vous envie et le contenu de vos armoires.
***Il doit y avoir de la sauce pour couvrir le fond de votre moule. Au besoin, ne vous gênez pas pour doubler ou tripler la recette de sauce, les proportions que j’ai donné sont là à titre indicatif.

Et vous, que faites-vous avec vos restants de pâte à tarte?

Peut-être plus simple…

Je me suis attaqué de nombreuses fois à la pâte briochée feuilletée (la pâte à croissant et à chocolatine), mais il n’en est pas de même pour la pâte feuilletée. La raison est fort simple : je trouvais facilement de la pâte feuilletée au beurre pré-étalée à l’épicerie. Il faut bien reconnaître que je trouvais ça pratique et ainsi je n’avais pas besoin de penser à décongeler une pâte ou à l’abaisser. Cependant, cette pâte au beurre a disparu pendant plusieurs mois des étalages. N’arrivant pas vraiment à me résoudre à acheter une pâte feuilletée sans beurre, je me suis résignée à en préparer. Et bien, après avoir réalisé de nombreuse fois la pâte briochée feuilletée, la pâte feuilletée est vraiment simple à réaliser. Certes, il faut un peu de temps, mais ce n’est pas compliqué et j’ai moins « beurré » mon plan de travail que quand je fais des chocolatines.

J’ai réalisé cette pâte feuilletée pour faire des palmiers au Nutella, une recette qui se trouve dans le livre Nutella de la série Les mini Larousse. Pour la pâte feuilletée, je me suis tournée vers une source sûre : le livre Pomme d’Isabelle, Les gourmandises d’Isa.

Pâte feuilletée maison
Palmiers au Nutella (pâte feuilletée maison)
Pour 30 palmiers

Pâte feuilletée*
2½ tasses ou 300 g de farine
1 cuillère à thé de sel
½ tasse ou 125 g d’eau
1 cuillère à thé de jus de citron
3 cuillères à soupe ou 40 g de beurre fondu non salé
½ tasse ou 110 g de beurre non salé, légèrement tempéré

Palmiers
⅓ de la recette de pâte feuilletée
⅓ de tasse ou 107 g de Nutella ou d’une autre pâte à tartiner
Noix de coco râpée en quantité suffisante (facultatif)

Pâte feuilletée
Dans un bol, tamiser la farine avec le sel. Creuser un puits au centre de la farine salée, puis ajouter l’eau, le jus de citron et le beurre fondu. Mélanger jusqu’à ce que la pâte forme une boule molle et lisse. Au besoin, ajouter un peu d’eau. Former une boule avec la pâte et entailler le dessus d’une croix. Emballer la pâte dans une pellicule plastique et la réfrigérer pendant 1 heure.

Sur un plan de travail légèrement enfariné, abaisser la pâte en un rectangle de 12 cm par 35 cm (5 pouces par 14 pouces). Étendre le beurre sur les deux tiers inférieurs de la pâte, soit en un rectangle d’environ 11 cm par 22 cm (4½ pouces par 9 pouces). Replier, en commençant par la partie non beurrée, la pâte sur elle-même en trois, en porte-feuille** (comme pour une lettre). Vérifier que le beurre est bien emprisonné. Tourner la pâte d’un quart de tour et l’abaisser de nouveau en un rectangle trois fois plus long que large. Replier de nouveau la pâte sur elle-même en trois. Envelopper la pâte dans une pellicule plastique et réfrigérer pendant 30 minutes. Répéter l’opération 3 fois et réfrigérer la pâte au moins 30 minutes avant de l’employer.

Palmiers
Sur un plan de travail légèrement enfariné, étaler la pâte en un rectangle d’environ 15 cm par 26 cm (6 pouces par 10⅜ pouces). Tartiner la pâte de Nutella (ou d’une autre pâte à tartiner). À partir du côté le plus étroit, rouler la pâte jusqu’au milieu. Répéter l’opération avec l’autre côté***. Envelopper la pâte d’une pellicule plastique et l’entreposer pendant 30 minutes au congélateur.

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Déballer la pâte et la découper en tranches d’environ 0,5 cm (¼ pouce). Déposer les biscuits sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin et enfourner pendant 15 minutes ou jusqu’à ce que les biscuits soient bien dorés. À mi-cuisson, si désiré, saupoudrer les palmiers de noix de coco râpée. Déguster tiède ou froid et conserver le surplus dans une boîte qui ferme hermétiquement.

*La recette donne presque 570 g de pâte feuilletée. Diviser la pâte et congeler le surplus pour une utilisation ultérieure.
**Pour mieux comprendre le tourage de la pâte, je vous invite à cliquer ici et .
***J’ai fait un pliage traditionnel de palmier comme ici, mais après coup, je me suis rendu compte que ce n’était pas la méthode la plus appropriée pour ce type de palmier.

Et vous, vous êtes-vous déjà attaqués à la pâte feuilletée?