Mot-clé : noix de Grenoble

Donner du temps…

Cuisiner, c’est donner du temps à notre famille. Ce n’est pas toujours gratifiant, surtout quand on s’installe à table pour le repas et que Mini-nous refuse de goûter. Après comme plusieurs, le temps que je consacre à la cuisine à grandement diminué au cours des dernières années. Pourtant, décider de prendre plus de temps pour cuisiner n’est pas une mauvaise chose : c’est s’accorder du temps pour soi, sa famille, sa santé, etc. En cuisine, il y a surtout une chose qui demande de s’accorder du temps : le pain! Voilà quelque chose qu’on devrait penser plus souvent à préparer.

Dans cette optique, je vous propose une recette de pain aux noix. Cette recette est tirée du livre 80 pains maison des Éditions Atlas.

Pain aux noix du Béarn
Pain aux noix du Béarn
Pour 2 pains

1½ tasse ou 200 g farine
¾ de tasse ou 100 g de farine de seigle*
⅔ de tasse moins 1 cuillère à soupe ou 150 g d’eau tiède
1 cuillère à thé ou 4 g de levure sèche
1 cuillère à soupe de miel
1 cuillère à thé de sel
2 cuillères à soupe d’huile de noix**
ou 90 g de noix de Grenoble
5 tranches de bacon ou 50 g de lardons cuits (facultatif)

Hacher les noix et le bacon. Réserver.

Dans un bol, délayer la levure dans ¼ de tasse ou 60 g d’eau. Ajouter le miel, puis ¼ de tasse ou 30 g de farine. Couvrir et laisser reposer pendant 30 minutes.

Dans un autre bol, mélanger la farine restant et la farine de seigle. Former un puit au centre des farines et verser la préparation de levure ainsi que l’eau restante. Pétrir la pâte pendant 10 minutes ou jusqu’à ce que la pâte soit lisse et souple. Incorporer le sel et l’huile de noix. Pétrir la pâte pendant 5 minutes. Ajouter les noix et le bacon. Façonner une boule et déposer dans un bol. Couvrir d’un linge humide et laisser lever pendant 2 heures ou jusqu’à ce que la pâte ait doublée de volume.

Dégazer la pâte en enfonçant à quelques reprises le poing. Diviser la pâte en deux et façonner deux pains ovales. Déposer les pâtons sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Couvrir les pains d’un linge humide et laisser lever pendant 1 heure.

Préchauffer le four à 220°C (430°F). Déposer un plat allant au four rempli d’eau chaude.

Quand le four est chaud, enfourner le pain et cuire pendant 40 minutes. Si les pains se colorent trop, baisser la température à 180°C (350°F). Sortir du four et laisser tiédir. Déguster avec plaisir.

*Il est possible de remplacer la farine de seigle par de la farine complète, de la farine aux céréales, etc.
**Si vous n’avez pas d’huile de noix, utiliser une huile goûteuse : d’olive, de noisettes, de graines de courge, etc.

Et vous, pensez-vous à vous accorder du temps pour cuisiner?

Petite affiche originale…

Le soir, j’aime bien aller marcher et j’emprunte un chemin qui passe dans un vieux quartier où les portes des maisons donnent directement sur la rue. À quelques reprises, j’ai vu un joli chat noir et j’ai pu constater qu’il n’était vraiment pas peureux. Récemment, près de la maison où je croise ce félin, j’ai vu une petite affiche : « ATTENTION : Chat lunatique. Ne pas caresser. ». Ça change du traditionnel « Attention, chien méchant! ». Par contre, le choix du mot « lunatique » me laisse un peu perplexe. Qu’est-ce que le propriétaire sous entend par ce mot : Chat tellement social qu’il risque de vous suivre et se perdre; Chat à double personnalité passe d’affectueux à agressif sans prévenir; Chat méditatif, si vous le sortez de sa transe, gare aux griffures; Chat distrait, après quelques caresses, il risque de prendre votre main pour une souris et vous mordre… Comme on dit que les animaux ressemblent souvent à leur propriétaire, j’imagine que celui-ci est lunatique ou du moins qu’il aime les choses énigmatiques.

Pour aujourd’hui, je vous propose une recette de biscuits soufflés au chocolat. Et oui, encore une recette de biscuits chocolatés! C’est étonnant le nombre de variations qu’on peut imaginer en combinant du chocolat à une pâte à biscuits. J’ai pris cette recette sur le blog Le pétrin de Sandra.

Biscuits soufflés au chocolat
Biscuits soufflés au chocolat
Pour 20 à 30 biscuits

170 g (6 onces) de chocolat noir
2 blancs d’oeuf
¼ de tasse ou 50 g de sucre
½ cuillère à thé d’extrait de vanille (facultatif)
¼ à ⅓ de tasse ou 25 à 60 g de noix (noix de Grenoble, pacanes, noisettes, amandes, etc.)

Préchauffer le four à 180°C (350°F). Tapisser deux plaques de cuisson de papier parchemin.

Hacher les noix plus ou moins finement selon les goûts.

Couper le chocolat noir en petits morceaux et le déposer dans le bol d’un bain-marie. Faire fondre le chocolat. Quand le chocolat est totalement fondu le retirer du bain-marie.

Dans un bol, fouetter les blancs d’oeufs en neige ferme. Au départ, fouetter doucement le mélange et augmenter progressivement la vitesse. Ajouter le sucre graduellement après que les blancs aient moussé. Fouetter jusqu’à ce que les blancs forment des pics fermes. Ajouter l’extrait de vanille et mélanger.

Verser le chocolat fondu sur les blancs d’oeufs. À l’aide d’une spatule, mélanger délicatement. Incorporer les noix hachées.

Sur les plaques de cuisson, déposer environ 1½ cuillère à thé de pâte par biscuits en les espaçant bien. Enfourner et cuire une plaque à la fois pendant 10 minutes ou jusqu’à ce que les bords soient fermes, mais que le centre soit encore mou. Laisser tiédir 3 à 5 minutes avant de retirer les biscuits de la plaque de cuisson. Déguster avec gourmandise.

Et vous, connaissez-vous un chat lunatique?

Dessert chocolaté…

Hier pour notre souper traditionnel, je voulais servir des soufflés au chocolat… C’était sans compter l’intervention de Mini-nous qui préférait des mousses au chocolat avec des Smarties! Au final, l’important était de faire plaisir à tout le monde. En prime, l’alliance des Smarties et de la mousse du chocolat était plutôt intéressante.

Pour aujourd’hui, je vous propose une tarte avec du Nutella, du caramel et des noix. J’ai pris cette recette dans le livre Nutella, les 30 recettes culte.

Tarte au Nutella, caramel et noix
Tarte au Nutella, caramel et noix
Pour 8 personnes

Croûte
1¼ tasse ou 125 g de chapelure de biscuits Graham
  ou de biscuits style digestives réduits en chapelure*
2 cuillères à soupe ou 25 g de sucre
¼ de tasse ou 55 g de beurre non salé, fondu

Garniture
3½ cuillères à soupe ou 70 g de Nutella**
50 g (1¾ onces) de chocolat noir***
1 tasse ou 150 g de noix au choix (amandes, pistaches,
  noisettes, etc.)
⅔ de tasse moins 1 cuillère à soupe ou 150 g de crème 35 %
  ou entière
¾ de tasse et 2½ cuillères à soupe ou 180 g de sucre
2 cuillères à soupe ou 30 g d’eau
1 pincée de sel

Glaçage
120 g (4¼ onces) de chocolat au lait
2 cuillères à soupe ou 30 g de crème 35 % ou entière
Daim ou Maltesers concassés au goût (facultatif)

Croûte
Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Dans un bol, mélanger la chapelure, le sucre et le beurre. Verser la préparation dans un moule à tarte de 23 cm (9 pouces) de diamètre. Presser la préparation sur le fond et les bords du moule. Enfourner et cuire pendant 10 minutes ou jusqu’à ce que la croûte soit dorée. Laisser refroidir.

Garniture
Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Couvrir une plaque de papier parchemin et y étaler les noix. Enfourner pendant 7 à 10 minutes pour torréfier les noix. Remuer à une ou deux reprises pendant la cuisson. Laisser tiédir.

Pendant que les noix tiédissent, hacher le chocolat et le déposer dans un bol. Ajouter le Nutella. Au bain-marie, faire fondre le chocolat avec le Nutella. Verser le mélange sur la croûte à tarte et répartir les noix. Réfrigérer pendant 1 heure.

Dans une casserole, verser le sucre et l’eau. Mettre sur le feu et porter à ébullition. Laisser cuire le temps que le caramel prenne une couleur ambrée. Retirer du feu et ajouter la crème ainsi que le sel. Mélanger pour uniformiser la préparation. Remettre sur le feu pendant 2 minutes. Verser doucement le caramel dans la croûte à tarte, sur les noix.

Glaçage
Hacher le chocolat au lait et le déposer dans une casserole. Ajouter la crème. À feu doux, faire fondre le chocolat en brassant régulièrement. Verser le glaçage sur la tarte et répartir les éclats de Daim ou de Maltesers. Réserver au réfrigérateur jusqu’au moment de servir. Déguster avec gourmandise.

*Il est aussi possible d’utiliser des spéculos. J’ai modifié la croûte à tarte pour avoir une épaisseur moindre et qui correspond à mes habitudes pour ce genre de croûte biscuitée.
**Une autre pâte à tartiner pourrait être utilisée.
***Vous pouvez remplacer le chocolat noir par du chocolat au lait.

Et vous, avez-vous eu un dessert chocolaté hier?

En attendant de cuisiner de la pâte feuilletée…

À force de voir des recettes de galettes des rois, j’ai bien envie de préparer de la pâte feuilletée. De plus, j’ai découvert de nouveaux trucs qui me tardent de tester. Cette envie est bien jolie mais aussi un peu problématique : j’ai déjà de la pâte feuilletée au congélateur et je n’ai pas d’idée pour l’employer.

En attendant de trouver une recette avec de la pâte feuilletée, je vous propose une autre de biscuits. Il s’agit de petits losanges aux noix dont la recette est tirée du livre Pâtisserie de Christophe Felder.

Biscuits losanges noix et chocolat
Biscuits losanges noix et chocolat
Pour 150 biscuits*

1 tasse et 2 cuillères à soupe ou 125 g de noix de Grenoble
2¾ tasses ou 375 g de farine
1 cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
½ tasse et 2 cuillères à soupe ou 125 g de sucre
1 tasse et 2 cuillères à soupe ou 250 g de beurre non salé,
  tempéré**
1 cuillère à thé de cannelle moulue
2 pincée de sel
1 oeuf
2 jaunes d’oeufs
Zeste de 1 citron
200 g (7 onces) de chocolat noir***
½ tasse ou 50 g de noix de Grenoble (pour décorer)

Dans le bol d’un robot muni d’une lame en « s », verser les noix de Grenoble (1 tasse et 2 cuillères à soupe ou 125 g) et le mixer pour obtenir une poudre fine. Verser la poudre de noix dans un bol, ajouter la farine, la poudre à pâte, le sucre, la cannelle et le sel. Incorporer le beurre, puis sabler le tout en frottant les ingrédients entre vos mains jusqu’à l’obtention d’une texture régulière sans grains de beurre apparents. Ajouter l’oeuf, un jaune d’oeuf et le zeste de citron. Mélanger jusqu’à ce que la pâte soit lisse et assez ferme. Former un disque avec la pâte, envelopper d’une pellicule plastique et réfrigérer pendant 1 heure.

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Sur une surface de travail légèrement enfarinée, abaisser la pâte sur une épaisseur de 4 mm (³⁄₁₆ de pouce). Découper la pâte pour créer des losanges de 3 cm par 3 cm (1³⁄₁₆ pouce par 1³⁄₁₆ pouce) de côté. Déposer les losanges sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Badigeonner la surface des biscuits avec le jaune d’oeuf restant. Enfourner et cuire pendant 15 minutes ou jusqu’à ce que les biscuits soient dorés. Laisser refroidir les biscuits.

Faire fondre le chocolat, laisser tiédir jusqu’à ce que la température du chocolat soit la même que celle de votre corps. Vérifier la température en trempant un doigt. Tremper un losange à moitié dans le chocolat et déposer le biscuit sur une feuille de papier parchemin. Déposer un demi-cerneau de noix avant que le chocolat ne fige. Répéter l’opération avec tous les biscuits. Laisser figer le chocolat et déguster avec gourmandise.

*La recette indique 100 biscuits, mais j’en ai obtenu 150! Tout dépend de la manière dont vous les découpez.
**Vous pouvez utiliser du beurre froid ou du beurre légèrement tempéré. Si vous utilisez du beurre très froid, il vous faudra beaucoup plus de temps pour préparer la pâte.
***Il est possible d’omettre le chocolat. Pour facilité la tâche, il est possible d’utiliser une glaçage foncé du commerce.

Et vous, que cuisineriez-vous avec de la pâte feuilletée?

Jour des orchidées…

Avec les journées plus chaleureuses, je m’étais mis au programme de ré-empoter mes orchidées. Les pauvres, elles avaient vraiment besoin de changer de pot et de terreau… leurs racines jaunâtres en témoignaient. Je n’ai pas le pouce vert, alors j’appréhende toujours un peu ce genre d’exercice. Je ne veux pas les perdre, surtout que ces sont nos seules plantes qui fleurissent! La première étape a été de trouver du terreau qui n’est pas conservé à l’extérieur… Pour éviter, si possible, une invasion de moucherons! Après, il faut évaluer la quantité de terreau nécessaire. Évidement, j’ai dû y retourner, j’en ai manqué. Voilà, le travail est terminé, il ne reste plus qu’à attendre les prochaines fleurs… Si elles décident de refleurir!

Cette fois, je vous propose une recette de biscuits au chocolat et aux noix. Ce n’est pas une association qui me serait venu en tête : je préfère largement les pacanes, les noisettes et les amandes aux noix. J’ai pris cette recette sur le blog de Mercotte.

Biscuits aux noix et aux pépites de chocolat
Biscuits aux noix et aux pépites de chocolat
Pour 30 biscuits

½ tasse et 1½ cuillère à soupe ou 130 g de beurre non salé,
  tempéré
⅔ de tasse et ½ cuillère à soupe ou 140 g de cassonade
  ou de sucre roux
1 oeuf
1⅓ tasse ou 180 g de farine
¾ de cuillère à thé ou 3 g de poudre à pâte ou de levure
  chimique
1⅓ tasse ou 150 g de noix de Grenoble*
1 tasse et 2 cuillères à soupe ou 180 g de pépites
  de chocolat noir
1 cuillère à thé d’extrait de vanille** (facultatif)
1 pincée de sel

Dans un bol, mélanger la farine, la poudre à pâte (ou la levure chimique) et le sel.

Hacher grossièrement les noix de Grenoble et réserver.

Dans un autre bol, fouetter le beurre avec la cassonade (ou le sucre roux) pendant 5 minutes ou jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Incorporer l’oeuf et l’extrait de vanille. Quand la pâte est homogène, ajouter la préparation de farine. Incorporer les noix et les pépites de chocolat.

Diviser la pâte en deux et les déposer sur une pellicule plastique. À l’aide de la pellicule plastique, façonner deux rouleaux de 5 cm (2 pouces) de diamètre. Envelopper les rouleaux de pâte et les glisser au congélateur*** pendant 2 heures ou jusqu’à ce que la pâte ait durci.

Préchauffer le four à 180°C (350°F)****.

Déballer un des rouleaux de pâtes et le couper en tranche d’environ 1,5 cm (½ pouce). Déposer les biscuits sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Enfourner pendant 10 à 12 minutes ou jusqu’à ce que le pourtour des biscuits soient dorés. À la sortie du four, retirer les biscuits de la plaque de cuisson pour les laisser refroidir, si possible, les déposer sur une grille. Répéter l’opération jusqu’à épuisement de la pâte. Déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez toujours remplacer les noix de Grenoble par des noisettes, des pacanes, des amandes… ou un mélange de différentes noix.
**Ceci est mon ajout : par expérience, je sais que j’apprécie moins les biscuits aux pépites de chocolat quand elle n’est pas parfumé. Il est possible de remplacer la vanille par de la cannelle, de la cardamome, etc.
***Il est possible de faire durcir les rouleaux de pâte au réfrigérateur. Cela prend plus de temps et les biscuits s’effritent un peu plus à la découpe.
****Vous pouvez aussi cuire les biscuits à 160-170°C (320-340°F) pendant 15 minutes. Personnellement, je n’ai pas obtenu une texture comme je les aime ; à la deuxième fournée, j’ai procédé selon ma méthode habituelle. À vous d’essayer et de vous adaptez selon votre four.

Et vous, avez-vous le pouce vert?