Mot-clé : noix de coco

Fleurs, fleurs et fleurs

Actuellement, je profite pleinement du rosier et des pivoines qui ont fleuris. J’adore ces fleurs, je m’émerveille de leurs couleurs et de leurs formes. Cependant, ma plate-bande me semble un peu nue : il n’y a pas de fleurs pour le moment. J’ai quelques idées, mais mon problème est de trouver des plantes qui correspondent! Je ne perds pas courage : d’ici quelques années, je devrais réussir à la fleurir à mon goût!

Pour aujourd’hui, je poursuis dans mes recettes aux fraises. Je vous propose une tarte aux fraises et à la noix de coco. Cette recette a été présentée à l’émission Les desserts de Patrice.

Tarte aux fraises et à la noix de coco
Tarte aux fraises et à la noix de coco
Pour 8 personnes

Pâte sucrée*
1½ tasse ou 185 g de farine
½ tasse ou 60 g de poudre d’amandes
1 pincée de sel
1 gousse de vanille ou 1 cuillère à thé d’extrait de vanille
⅔ de tasse ou 147 g de beurre non salé, tempéré
¾ de tasse ou 120 g de sucre glace
Zeste de 1 citron
1 jaune d’oeuf
1 oeuf
30 g (1 once) de chocolat blanc

Compote de fraises
2 tasses ou 360 g de fraises
¼ de tasse ou 50 g de sucre
1 cuillère à soupe de jus de citron
1½ de cuillère à thé de gélatine en poudre ou 2 feuilles
  de gélatine (4 g)

Crème légère au lait de coco
1 boîte de 200 ml de lait de coco
3 cuillères à soupe ou 33 g de sucre
2 cuillères à soupe de fécule de maïs ou de maïzena
2 jaunes d’oeufs
¾ de cuillère à thé de gélatine en poudre ou 1 feuille
  de gélatine (2 g)
½ tasse ou 125 g de crème à fouetter 35 % ou entière
¼ de tasse ou g de noix de coco en copeaux ou râpée**

Pâte sucrée
Dans un bol, mélanger la farine, la poudre d’amandes et le sel.

Dans un bol, déposer le beurre avec le sucre glace et le zeste de citron. Fendre la gousse de vanille en deux, gratter les grains de la gousse et les ajouter au beurre (ou ajouter l’extrait de vanille). Fouetter le tout environ 2 minutes.

Incorporer les ingrédients secs, le jaune d’oeuf et l’oeuf. Mélanger jusqu’à ce que la masse soit homogène. Former un disque avec la pâte et l’emballer dans une pellicule plastique. Réfrigérer au minimum 3 heures.

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Hacher finement le chocolat blanc et réserver.

Déballer la pâte et la réchauffer avec les mains pour qu’elle soit plus facile à travailler. Sur une surface légèrement enfarinée, abaisser la pâte à une épaisseur de 5 mm (¼ de pouce). Déposer la pâte dans un moule à tarte d’environ 23 cm (9 pouces) de diamètre. À l’aide d’une fourchette, piquer la surface de la pâte. Recouvrir la pâte d’un papier parchemin et déposer des haricots ou des pois secs. Enfourner dans le bas du four et cuire pendant 15 minutes. Retirer les poids de la tarte et poursuivre la cuisson pendant 5 minutes ou jusqu’à ce que la pâte soit légèrement dorée.

À la sortie du four, saupoudrer le fond de la tarte de chocolat blanc. Patienter quelques minutes, le temps que le chocolat fonde et à l’aide d’un pinceau, badigeonner l’intérieur de la pâte à tarte de chocolat. Laisser totalement refroidir.

Compote de fraises
Dans un bol, faire gonfler la gélatine en poudre dans 1 cuillère à soupe d’eau froide ou faire tremper les feuilles de gélatine dans un bol d’eau froide.

Laver les fraises, les équeuter et les couper en deux ou en quatre selon leur taille. Déposer les fraises dans une casserole avec le sucre et le jus de citron. Porter le mélange à ébullition et laisser mijoter pendant 5 minutes. Retirer du feu, ajouter la gélatine, bien l’essorer si elle est en feuille, et mélanger. Laisser tiédir.***

Quand la compote a refroidi, la répartir au fond de la pâte à tarte et réfrigérer pendant au moins 1 heure.

Crème légère au lait de coco
Dans un bol, faire gonfler la gélatine en poudre dans 1 cuillère à soupe d’eau froide ou faire tremper les feuilles de gélatine dans un bol d’eau froide.

Dans une casserole, verser le lait de coco et la moitié du sucre. Porter à ébullition.

Dans un bol, mélanger le restant de sucre et la fécule de maïs. Ajouter les jaunes d’oeufs et fouetter le mélange. Toujours en fouettant, verser graduellement le lait de coco chaud. Reverser le tout dans la casserole et cuire en brassant continuellement jusqu’à ce que le mélange épaississe. Retirer du feu et ajouter la gélatine, bien l’essorer si elle est en feuille, puis mélanger.

Couvrir d’une pellicule plastique poser directement sur la crème et réfrigérer pendant 1 heure***.

Dans un bol, fouetter la crème jusqu’à ce qu’elle forme des pics mous.

À l’aide d’une spatule, assouplir la crème pâtissière au lait de coco. Incorporer un tiers de la crème fouettée. Incorporer délicatement le restant de crème fouettée. Verser la préparation dans une poche à pâtisserie munie d’une douille lisse et pocher la préparation sur la tarte. Saupoudrer la tarte de noix de coco râpée. Réfrigérer au moins 1 heure avant de servir. Déguster avec gourmandise.

*La recette de pâte sucrée vous permet de réaliser 2 tartes de 23 cm. Placer le restant de pâte au congélateur pour votre prochaine tarte.
**Vous pouvez faire grillée votre noix de coco. Il suffit de l’enfourner à 180°C pendant 5 à 8 minutes ou jusqu’à ce qu’elle devienne dorée.
***Vous pouvez accélérer le refroidissement des préparations. Déposer le bol contenant la compote ou la crème de coco sur un autre bol rempli de glaçons. Remuer jusqu’à ce que la préparation soit à température ambiante avant de poursuivre la recette.

Et vous, est-ce que vous trouvez facilement des plantes à votre goût?

À la verticale…

Je ne me souviens pas si je vous l’ai déjà mentionnée, mais depuis janvier, je vais régulièrement marcher avec de la parenté. Nous essayons d’y aller une fois par semaine, mais évidemment, nous ne sommes pas nécessairement toutes présentes. Habituellement, les marches ont peu ou pas de dénivelé. Cependant la semaine dernière, j’étais seule avec une tante de mon chéri. Nous avons modifié le parcours pour aller à la commune voisine qui est un peu plus haute et profiter de l’ombre plutôt que de marcher au soleil. Cette semaine, il s’est produit quelque chose de similaire et nous n’étions encore une fois que deux. Il y avait déjà un moment, j’avais parlé à cette personne d’essayer d’autres promenades et j’avais cité deux possibilités. En discutant la veille, nous avons opté pour une promenade avec 600 m de dénivelé… Je ne l’avais pas fait depuis bien longtemps. J’avoue que je ne craignais pas la montée, mais un peu plus de rater le téléphérique pour redescendre!

Après l’effort, un peu de réconfort! À mon retour, j’aurais bien aimé trouver un bout de cette croustade aux pommes. J’ai pris cette recette dans le magazine Ricardo volume 14, numéro 8.

Croustade aux pommes et à la noix de coco
Croustade aux pommes et à la noix de coco
Pour 6 à 8 personnes

Crumble
½ tasse ou 50 g de flocons d’avoine
¼ de tasse ou 45 g d’amandes entières hachées
  grossièrement
2 cuillères à soupe de noix de coco non sucré
2 cuillères à soupe de sirop d’érable
1 cuillère à soupe d’huile végétale
1 pincée de sel

Garniture
2 cuillères à soupe de sirop d’érable
4 tasses ou 500 g de pommes
¾ de tasse ou 187 g de compote de pommes non sucré

Crumble
Préchauffer le four à 200°C (400°F).

Dans un bol, mélanger les flocons d’avoine, la noix de coco et le sel. Ajouter le sirop d’érable et l’huile. Mélanger pour que les ingrédients secs soient humectés. Réserver.

Garniture
Peler, épépiner et couper en dés les pommes.

Verser le sirop dans une poêle anti-adhésive. Porter le sirop à ébullition et laisser bouillir jusqu’à ce qu’il commence à caraméliser. Ajouter les pommes et poursuivre la cuisson pendant 6 minutes ou jusqu’à ce que les fruits soient tendres. Ajouter la compote de pommes et prolonger la cuisson de 1 minute.

Verser les pommes dans un plat d’environ 20 cm de diamètre ou les répartir dans des ramequins. Parsemer de crumble et enfourner. Cuire pendant 25 minutes ou jusqu’à ce que le crumble soit légèrement doré. Déguster avec gourmandise.

Et vous, préférez-vous les marches avec ou sans dénivelé?

Lever la tête

En cherchant une idée pour introduire cet article, j’ai levé la tête et regardé le plafond. Chose assez banale. Cependant avec la lumière du soir, je me suis rendu compte qu’on y voyait plein de reliefs. C’est un détail auquel je n’avais pas prêté attention, je pensais qu’il était lisse comme celui de notre ancien appartement. J’avoue que regarder le plafond semble une activité bizarre, mais lorsque le plafond est texturé, aussi bizarre que ça puisse paraître, cette activité peut être relaxante. Essayez avant de juger, de toute manière, il n’y a que vous devant votre ordinateur et personne qui vous surveille.

Pour la recette du jour, je vous propose une petite recette de mousse. Cette mousse est une idée d’Isabelle de J’en reprendrai bien un bout. Je l’ai servi tout simplement, mais rien ne vous empêche de l’employer pour réaliser un entremet.

Mousse mangue, abricot et pêche
Mousse mangue, abricot et pêche
Pour 10 personnes

Coulis*
1 tasse ou 200 g de mangue coupée en cubes**
1 tasse ou 200 g de pêches coupées en cubes (environ
  2 pêches)
1 tasse ou 200 g d’abricots coupées en cubes (environ
  4 abricots)
3 cuillères à soupe ou 60 g de miel
1 gousse de vanille (facultatif)

Croustillant à la noix de coco
⅓ de tasse ou 35 g de noix de coco râpée non sucrée
½ tasse ou 40 g de brisures de Gavottes ou de biscuits
  dentelles***
100 g (3,5 onces) de chocolat blanc

Mousse
1 tasse ou 250 g de coulis
2¾ cuillères à thé de gélatine en poudre
  ou 3½ feuilles de gélatine (7 g)
125 g (4½ onces) de chocolat blanc
1 tasse moins 1½ cuillère à soupe ou 225 g de crème à 35 %
  ou entière

Coulis
Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Dans un plat de cuisson allant au four, déposer la mangue, les pêches et les abricots. Arroser de miel. Fendre la gousse de vanille en deux, gratter les graines et les ajouter aux fruits. Mélanger brièvement et enfourner pendant 20 à 30 minutes ou jusqu’à ce que les fruits soient très tendres.

Laisser tiédir. Retirer la gousse de vanille. À l’aide d’un robot de type « blender » ou d’un pied-mélangeur, mixer les fruits avec leurs jus de cuisson pour obtenir une purée lisse. Couvrir et réfrigérer jusqu’à ce que le coulis soit totalement froid.

Croustillant à la noix de coco
Préchauffer le four à 180°C (350°).

Verser la noix de coco sur une plaque de cuisson et enfourner pendant plus ou moins 5 minutes. Surveiller la cuisson, la noix de coco doit devenir dorée. Quand la noix de coco a une jolie couleur, la retirer du four.

Hacher le chocolat blanc et le déposer dans le bol d’un bain-marie. Faire fondre le chocolat. Retirer le bol du bain-marie quand le chocolat est totalement fondu. Incorporer la noix de coco et les Gavottes (ou les biscuits dentelles). Verser la préparation sur un papier parchemin. Couvrir d’une seconde feuille de papier parchemin et à l’aide d’un rouleau à pâte étaler la préparation sur une épaisseur d’environ 5 mm (¼ de pouce). Réserver au congélateur.

Mousse
Hydrater la gélatine : si elle est en poudre, verser 3 cuillères à soupe d’eau froide dans un petit bol puis saupoudrer la gélatine, mélanger et laisser gonfler; si elle est en feuille, la déposer dans un bol rempli d’eau froide et la laisser tremper pendant 5 minutes.

Verser la moitié du coulis dans une casserole et le faire tiédir à feu doux. Chauffer le coulis jusqu’à 40°C (104°F) ou jusqu’à ce qu’au toucher le liquide soit chaud tout en étant supportable. Ajouter la gélatine : si elle est en feuille, bien l’essorer avant de l’incorporer. Réserver.

Hacher le chocolat blanc et le déposer dans le bol d’un bain-marie. Faire fondre le chocolat au bain-marie. Quand le chocolat est totalement fondu, ajouter le coulis contenant la gélatine. Incorporer ensuite le coulis restant. Laisser tiédir.

Fouetter la crème jusqu’à l’obtention de pics mous. Incorporer délicatement la crème à la préparation de chocolat et de fruits. Verser la mousse dans des ramequins ou des verrines et réfrigérer pendant au moins 4 heures avant de servir.

Au moment de servir, hacher grossièrement le croustillant et le déposer sur les mousses. Déguster avec gourmandise.

*Il restera du coulis, congelez les surplus en portion de 1 tasse ou 250 g pour une utilisation future. Servir sur un gâteau au fromage, dans un yogourt nature avec du granola, sur une crème glacée, utilisez dans un tiramisu, etc.
**Retirer la peau des fruits avant de les couper en cubes pour les mesurer. Il est possible d’employer des fruits qui ont été surgelés et décongelés.
***Les biscuits Gavottes ne sont pas toujours simple à trouver selon l’où on habite. Vous pouvez les remplacer par d’autres biscuits minces (par exemple des bricelets), du riz soufflés ou des flocons de maïs (Corn Flakes). Laissez aller votre imagination pour remplacer ces biscuits.

Et vous, connaissez-vous les imperfections de votre plafond?

Rentrée scolaire

Comme beaucoup de parents, je vais vivre la rentrée scolaire pour la première fois depuis la fin de mes études et je vais devoir intégrer une nouvelle routine. Comme beaucoup moins de parents, je vais également découvrir un nouveau système scolaire. Malgré mes nombreuses années en Suisse, je trouve toujours curieux que le mercredi après-midi soit sans école pour les enfants. Je crois que je vais surmonter ce choc culturel que ce soit cette année ou dans les années à venir.

Aujourd’hui, je vous présente une tarte au citron glacée. Dès que j’ai vu cette recette sur le site de Trois fois par jour, je savais qu’elle ferait partie de mon menu du 1er août.

Tarte glacée au citron
Tarte glacée au citron
Pour 8 personnes

Croûte
½ tasse ou 65 g de chapelure de biscuits Graham
  ou de biscuits style digestives réduits en chapelure
½ tasse ou 95 g de noix de coco râpée non sucrée
½ tasse ou 65 g de poudre d’amandes
½ tasse ou 110 g de beurre non salé, fondu
¼ de tasse ou 50 g de cassonade ou de sucre roux

Garniture
2 citrons
½ tasse ou 166 g de miel
2 oeufs
2 jaunes d’oeufs
½ tasse ou 110 g de beurre non salé, froid et coupé en cubes
2 tasses ou 340 g de crème glacée à la vanille*

Croûte
Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Dans un bol, mélanger la chapelure de biscuits, la noix de coco, la poudre d’amandes, la cassonade et le beurre fondu. Verser ce mélange dans un moule à tarte de 23 cm (9 pouces) de diamètre. Presser le mélange sur les côtés et le fond du moule pour former la croûte. Enfourner et cuire pendant 10 minutes. Laisser totalement refroidir.

Garniture
Prélever le zeste de l’un des citrons et le déposer dans un petit chaudron. Presser les deux citrons et verser le jus dans le chaudron avec les zestes. Ajouter le miel, les oeufs et les jaunes d’oeufs. Fouetter pour homogénéiser la préparation. Déposer le chaudron sur un feu moyen-vif et cuire jusqu’à ce que le mélange épaississe en brassant continuellement. Quand la préparation a épaissi, retirer le chaudron du feu et incorporer graduellement le beurre, un ou deux cubes à la fois, en fouettant constamment. Verser la crème au citron dans un bol et couvrir d’une pellicule plastique directement apposée sur la crème. Réfrigérer pendant au moins 1 heure**.

Sortir la crème glacée du congélateur et la déposer dans un bol. À l’aide d’une spatule, diviser la crème glacée en plusieurs morceaux pour l’aider à ramollir rapidement. Quand la crème glacée est souple, incorporer la crème au citron et mélanger jusqu’à ce que la préparation soit homogène. Verser la garniture dans la croûte et lisser la surface. Placer au congélateur pendant au moins 4 heures. Après ce temps, couvrir la tarte d’une pellicule plastique si elle doit attendre encore plusieurs heures avant d’être servie. Rincer un couteau sous de l’eau très chaude et découper la tarte. Servir et déguster avec plaisir.

*Vous pourriez utiliser une autre saveur de crème glacée qui se marie bien avec le citron. Vous pouvez également utiliser une crème glacée faite maison.
**Cette étape est facultative, mais laisser quand même tiédir quelques minutes la crème au citron avant de l’incorporer à la crème glacée.

Et vous, que pensez-vous des mercredis après-midi sans école pour les enfants?

Journée avec des changements de programme…

Aujourd’hui, le programme de la journée aura été chamboulé du matin jusqu’à cet article. Je pensais vous résumer cette journée, mais vu la longueur de la recette, je me permets de faire court.

Je vous propose donc une recette d’entremet à l’ananas et aux fraises. J’ai créé cette recette pour ma bûche de Noël, elle est un assemblage de plusieurs éléments. Vous pourriez réaliser cet entremet dans un moule rond, car elle est délicieuse et si vous avez des fraises au congélateur, je ne vois pas de raison d’attendre Noël prochain pour la préparer. Pour la compote de fraise, je me suis basée sur la recette d’Isabelle, Pourquoi pas…??. Pour le croustillant et le glaçage, c’est chez une autre Isabelle, J’en reprendrai bien un bout. Pour la mousse à l’ananas, j’ai repris cette recette : toujours un succès dans ma belle-famille.

Entremet à l'ananas et aux fraises
Entremet à l’ananas et aux fraises
Pour 8 personnes

Compote de fraise
2 tasses ou 300 g de fraises fraîches ou surgelées
  (décongelées)
3 cuillères ou 37 g de sucre
1 cuillère à soupe de jus de citron
1½ cuillère à thé de gélatine en poudre
  ou 2 feuilles de gélatine (4 g)

Croustillant à la noix de coco*
⅓ de tasse ou 35 g de noix de coco râpée non sucrée
½ tasse ou 40 g de brisures de Gavottes ou de biscuits
  dentelles**
100 g (3,5 onces) de chocolat blanc

Gâteau***
½ tasse ou 100 g de sucre
½ tasse moins 2 cuillères à thé ou 100 g de beurre non salé,
  tempéré
2 oeufs
½ tasse et 1 cuillère à soupe ou 75 g de farine
2½ cuillères à soupe ou 25 g de poudre d’amandes
½ cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
½ cuillère à thé d’extrait de vanille
1 pincée de sel

Mousse à l’ananas
1 moyenne boîte d’ananas coupé en petits morceaux****
  (environ 250 g d’ananas égoutté)
1 tasse ou 250 g de crème à 35 % à fouetter ou entière
1 oeuf
5 cuillères à soupe ou 61 g de sucre
1¼ de cuillère à thé de fécule de maïs (maïzena)
2¼ cuillères à thé de gélatine en poudre
  ou 2¾ feuilles (5,5 g) de gélatine

Glaçage*****
½ tasse et 2 cuillères à soupe ou 120 g de sucre
6 cuillères à soupe ou 120 g de sirop de maïs
  ou de glucose
¼ de tasse ou 60 g d’eau
5 cuillère à soupe ou 80 g de lait condensé non sucré
  ou lait évaporé
120 g (4 onces) de chocolat blanc
3½ cuillères à thé de gélatine en poudre
  ou 4 feuilles de gélatine (8 g)
Colorant alimentaire rouge ou autre en poudre
  en quantité suffisante

Compote de fraise
Hydrater la gélatine : si elle est en poudre, verser 2 cuillères à soupe d’eau froide dans un petit bol puis saupoudrer la gélatine, mélanger et laisser gonfler; si elle est en feuille, la déposer dans un bol rempli d’eau froide et la laisser tremper pendant 5 minutes.

Couper les fraises en deux ou en quatre selon leur taille. Déposer les fruits dans une casserole avec le sucre et le jus de citron. Porter le mélange à ébullition. Quand le mélange bout, réduire le feu et laisser mijoter doucement pendant 5 minutes. Après ce temps retirer du feu et ajouter la gélatine. Si les fraises étaient congelées, retirer les fruits du liquide, faire réduire le liquide jusqu’à ce qu’il soit sirupeux et remettre les fruits dans le liquide avant d’ajouter la gélatine. Verser la compote dans des moules en silicone rectangulaires ou un moule à muffins******. Couvrir la compote de pellicule plastique et réserver au congélateur pendant au moins 4 heures.

Croustillant à la noix de coco
Préchauffer le four à 180°C (350°).

Verser la noix de coco sur une plaque de cuisson et enfourner pendant plus ou moins 5 minutes. Surveiller la cuisson, la noix de coco doit devenir dorée. Quand la noix de coco a une jolie couleur, la retirer du four.

Sur une feuille de papier parchemin, tracer un rectangle d’environ 20 cm par 10 cm (8 pouces par 4 pouces). Retourner la feuille pour que le trait de crayon ne soit pas en contact avec les aliments.

Hacher le chocolat blanc et le déposer dans le bol d’un bain-marie. Faire fondre le chocolat. Retirer le bol du bain-marie quand le chocolat est totalement fondu. Incorporer la noix de coco et les Gavottes (ou les biscuits dentelles). Verser la préparation au centre du rectangle sur le papier parchemin. Couvrir d’une seconde feuille de papier parchemin et à l’aide d’un rouleau à pâte étaler la préparation sur une épaisseur d’environ 5 mm (¼ de pouce) sans déborder du rectangle. Réserver au congélateur.

Gâteau
Préchauffer le four à 180°C. Chemiser une plaque de cuisson d’une feuille de papier parchemin.

Dans un bol, mélanger la farine, la poudre d’amandes, la poudre à pâte et le sel.

Dans un second bol, fouetter le beurre avec le sucre pendant 5 minutes. Incorporer l’extrait de vanille et les oeufs un à un. À l’aide d’une spatule, incorporer délicatement le mélange à base de farine.

Verser la pâte sur la plaque de cuisson et l’étaler sur une épaisseur d’environ 1 cm (⅜ de pouce). Enfourner et cuire pendant 12 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre du gâteau en ressorte propre. Sortir le gâteau du four et laisser tiédir. Quand le gâteau a totalement refroidi, découper un rectangle d’environ 20 cm par 10 cm (8 pouces par 4 pouces).

Mousse à l’ananas
Hydrater la gélatine : si elle est en poudre, verser 2 cuillères à soupe d’eau froide dans un petit bol puis saupoudrer la gélatine, mélanger et laisser gonfler; si elle est en feuille, la déposer dans un bol rempli d’eau froide et la laisser tremper pendant 5 minutes.

Égoutter l’ananas en réservant le jus de côté. Découper l’ananas en petits morceaux si nécessaire. Mesurer 1 tasse ou 250 g de jus d’ananas. Réserver.

Dans un chaudron, mélanger le sucre et la fécule de maïs. Ajouter l’oeuf et fouetter jusqu’à ce que le mélange soit homogène et légèrement mousseux, compter 2 à 3 minutes. Incorporer le jus d’ananas et porter le mélange à ébullition en fouettant régulièrement. Retirer le chaudron du feu dès les premiers bouillonnements. Ajouter la gélatine et bien mélanger avant incorporer les morceaux d’ananas. Verser la préparation dans un bol et réfrigérer jusqu’à refroidissement complet, soit environ 2 heures.

Fouetter la crème jusqu’à l’obtention de pics mous. Incorporer délicatement la crème au mélange d’ananas et verser sur le brownie. Réfrigérer et laisser le mélange prendre pendant au moins 4 heures.

Montage
Chemiser le fond et les côtés d’un moule rectangulaire d’environ 20 cm par 10 cm (8 pouces par 4 pouces) de pellicule plastique ou de bandes de rhodoïd. Verser la moitié de la mousse à l’ananas dans le moule. Enfoncer sur toute la longueur les rectangles (ou d’autres formes) de compote de fraises dans la mousse. Couvrir avec de la mousse sans remplir totalement le moule. Déposer le gâteau, puis étaler une fine couche de mousse à l’ananas. Terminer en déposant le rectangle de croustillant à l’ananas. Couvrir d’une pellicule plastique et entreposer au congélateur pendant au moins 8 heures.

Glaçage
Dans les 12 heures précédent la dégustation, préparer le glaçage de l’entremet. Dans un bol, faire gonfler la gélatine en poudre dans 2 cuillères à soupe d’eau froide ou faire tremper les feuilles de gélatine dans un bol d’eau froide. Réserver.

Hacher finement le chocolat blanc. Réserver.

Dans un chaudron, verser le sucre, le sirop de maïs et l’eau. Chauffer à feu doux le mélange jusqu’à ce qu’il atteigne 103°C (217°F). Retirer du feu, ajouter le lait condensé et le chocolat blanc. Mélanger jusqu’à ce que le mélange soit homogène. Si possible, mixer à l’aide d’un pied-mélangeur.

Si la gélatine est en poudre, la faire fondre quelques secondes au four micro-ondes (ou dans un chaudron sur le feu) puis l’ajouter à la préparation. Si la gélatine est en feuille, bien l’essorer et l’ajouter directement à la préparation. Brasser pour s’assurer que la gélatine (en poudre ou en feuille) soit bien incorporée. Ajouter le colorant alimentaire en fonction de la couleur souhaitée. Mélanger encore le glaçage pour qu’il soit bien lisse. Verser le glaçage dans une tasse à mesurer ou un verre gradué muni d’un bec verseur, si possible. Laisser tiédir jusqu’à ce que le glaçage soit à 35°C (95°F) ou moins. Il ne faut pas utiliser le glaçage s’il est plus chaud que 35°C (95°F).

Recouvrir une plaque de cuisson de papier parchemin et y déposer une grille à pâtisserie.

Sortir l’entremet du congélateur et retirer les pellicules plastiques. Déposer l’entremet sur la grille, le croustillant en contact avec la grille. Verser doucement le glaçage en veillant à ce qu’il recouvre toute la surface du gâteau. Laisser le glaçage s’égoutter pendant quelques minutes, puis déplacer la bûche sur une assiette de présentation. Placer l’entremet au réfrigérateur pendant au moins 2 heures avant de finir de le décorer. Garnir avec des pralines, des éclats de chocolat, des fruits frais, etc. Réserver au réfrigérateur. Sortir l’entremet à température ambiante 30 minutes avant de la déguster. Savourer avec gourmandise.

*Vous pouvez doubler la quantité de croustillant à la noix de coco : seul, c’est un délice, difficile d’arrêter d’en grignoter.
**Les biscuits Gavottes ne sont pas toujours simple à trouver selon l’où on habite. Vous pouvez les remplacer par d’autres biscuits minces (par exemple des bricelets), du riz soufflés ou des flocons de maïs (Corn Flakes). Laissez aller votre imagination pour remplacer ces biscuits.
***Il est possible de réaliser la recette sans le gâteau puisqu’il y a le croustillant. Au montage, il faut absolument placer le gâteau entre la mousse et le croustillant! Si vous inversez le gâteau et le croustillant, la découpe sera plus difficile et les portions peu présentable…
****L’ananas frais (ou son jus) empêche la prise en gel de la gélatine. Cependant, après un légère cuisson, il n’y a plus de problème. Les fruits en boîte ont subi une cuisson, donc l’ananas en boîte ne va pas altérer les propriétés de la gélatine.
*****Il y aura beaucoup trop de glaçage, mais par expérience mieux vaut en avoir trop. D’autant plus, si l’on n’a pas l’habitude de ce type de glaçage.
******En gardant les mêmes proportions, vous pouvez réaliser un entremet rond d’environ 20 cm (8 pouces) de diamètre. Si vous réalisez la recette telle que décrite, il vous restera de la mousse, de la compote de fraise et du gâteau. Découpez la compote congelée et le gâteau en cubes. Verser la mousse à l’ananas dans des verres et y répartir les différents cubes. Réserver au réfrigérateur et déguster avec plaisir.

Bonne soirée!