Mot-clé : miel

Rentrée scolaire

Comme beaucoup de parents, je vais vivre la rentrée scolaire pour la première fois depuis la fin de mes études et je vais devoir intégrer une nouvelle routine. Comme beaucoup moins de parents, je vais également découvrir un nouveau système scolaire. Malgré mes nombreuses années en Suisse, je trouve toujours curieux que le mercredi après-midi soit sans école pour les enfants. Je crois que je vais surmonter ce choc culturel que ce soit cette année ou dans les années à venir.

Aujourd’hui, je vous présente une tarte au citron glacée. Dès que j’ai vu cette recette sur le site de Trois fois par jour, je savais qu’elle ferait partie de mon menu du 1er août.

Tarte glacée au citron
Tarte glacée au citron
Pour 8 personnes

Croûte
½ tasse ou 65 g de chapelure de biscuits Graham
  ou de biscuits style digestives réduits en chapelure
½ tasse ou 95 g de noix de coco râpée non sucrée
½ tasse ou 65 g de poudre d’amandes
½ tasse ou 110 g de beurre non salé, fondu
¼ de tasse ou 50 g de cassonade ou de sucre roux

Garniture
2 citrons
½ tasse ou 166 g de miel
2 oeufs
2 jaunes d’oeufs
½ tasse ou 110 g de beurre non salé, froid et coupé en cubes
2 tasses ou 340 g de crème glacée à la vanille*

Croûte
Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Dans un bol, mélanger la chapelure de biscuits, la noix de coco, la poudre d’amandes, la cassonade et le beurre fondu. Verser ce mélange dans un moule à tarte de 23 cm (9 pouces) de diamètre. Presser le mélange sur les côtés et le fond du moule pour former la croûte. Enfourner et cuire pendant 10 minutes. Laisser totalement refroidir.

Garniture
Prélever le zeste de l’un des citrons et le déposer dans un petit chaudron. Presser les deux citrons et verser le jus dans le chaudron avec les zestes. Ajouter le miel, les oeufs et les jaunes d’oeufs. Fouetter pour homogénéiser la préparation. Déposer le chaudron sur un feu moyen-vif et cuire jusqu’à ce que le mélange épaississe en brassant continuellement. Quand la préparation a épaissi, retirer le chaudron du feu et incorporer graduellement le beurre, un ou deux cubes à la fois, en fouettant constamment. Verser la crème au citron dans un bol et couvrir d’une pellicule plastique directement apposée sur la crème. Réfrigérer pendant au moins 1 heure**.

Sortir la crème glacée du congélateur et la déposer dans un bol. À l’aide d’une spatule, diviser la crème glacée en plusieurs morceaux pour l’aider à ramollir rapidement. Quand la crème glacée est souple, incorporer la crème au citron et mélanger jusqu’à ce que la préparation soit homogène. Verser la garniture dans la croûte et lisser la surface. Placer au congélateur pendant au moins 4 heures. Après ce temps, couvrir la tarte d’une pellicule plastique si elle doit attendre encore plusieurs heures avant d’être servie. Rincer un couteau sous de l’eau très chaude et découper la tarte. Servir et déguster avec plaisir.

*Vous pourriez utiliser une autre saveur de crème glacée qui se marie bien avec le citron. Vous pouvez également utiliser une crème glacée faite maison.
**Cette étape est facultative, mais laisser quand même tiédir quelques minutes la crème au citron avant de l’incorporer à la crème glacée.

Et vous, que pensez-vous des mercredis après-midi sans école pour les enfants?

Souvent la base

Récemment, j’ai eu envie de faire des madeleines. J’en ai donc profité pour tester une nouvelle recette. Je trouve assez incroyable ce « biscuit-gâteau » : on mélange toujours à peu près les mêmes ingrédients, mais le goût et la texture ne sont jamais les mêmes. D’un autre côté, je me rends également compte que j’ai un faible pour les parfumer à la vanille. Je crois que je devrais être un peu plus aventureuse avec les madeleines et vous proposer un parfum un peu plus original!

Pour les madeleines du jour, je vous présente la recette de Christophe Michalak issue de son livre Les desserts qui me font craquer.

Madeleines de Michalak
Madeleines de Michalak
Pour 24 madeleines

1 tasse ou 130 g de farine
1 pincée de poudre à pâte ou de levure chimique
1 pincée de sel
Zeste de 1 citron*
1 gousse de vanille
3 oeufs
¾ de tasse ou 150 g de sucre
⅔ de tasse moins 1 cuillère à soupe ou 130 g de beurre
  non salé
½ cuillère à soupe ou 10 g de miel
½ tasse moins 1 cuillère à soupe ou 150 g de sirop
  d’érable (facultatif)

Dans une petite casserole, faire fondre le beurre avec le miel. Retirer du feu et réserver.

Dans un bol, mélanger la farine, la poudre à pâte et le sel

Dans un second bol, fouetter les oeufs avec le sucre et les zeste de citron. Couper la gousse de vanille en deux, gratter les grains et ajouter les grains au mélange d’oeufs. Incorporer le beurre fondu, puis le mélange de farine. Quand la préparation est homogène, couvrir la pâte d’une pellicule plastique et réfrigérer pendant au moins 12 heures.

Préchauffer le four à 200°C (400°F)**.

Beurrer et enfariner les empreintes d’un moule à madeleine si nécessaire. Remplir avec la pâte à madeleine les alvéoles aux trois quarts. Enfourner pendant 7 à 12 minutes ou jusqu’à ce que les madeleines soient bien dorées. À La sortie du four, démouler et les tremper dans le sirop d’érable***. Laisser totalement refroidir. Déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez utiliser le zeste de 2 citrons et omettre la vanille ou employer le zeste d’un autre agrume.
**La recette propose de cuire les madeleines à 180°C (350°F). Personnellement, je n’obtiens pas de belles madeleines en utilisant une température si base.
***Si vous aimez manger vos madeleines encore tiède, il n’est pas nécessaire de les tremper dans le sirop d’érable : la texture et le goût sont moins intéressants que quand elles sont totalement refroidies.

Et vous, avez-vous une recette originale de madeleines à me proposer?

Le quartier : en haut!

Avec les belles températures, j’ai suggéré à mon chéri d’aller faire une petite promenade en altitude. Nous pensions y aller le samedi, mais les aléas du travail ont repoussé cette activité à cet après-midi. Comme première balade en famille, nous avons choisi un parcours autour d’un lac : le sentier ne présente aucune difficulté, il n’est pas trop long et il y a un petit parc pour les enfants. Nous ne sommes pas les seuls à aimer cet endroit : nous avons reconnus plusieurs personnes de notre voisinage! On aurait dit que tout le quartier s’était donné le mot pour aller là haut.

Dans l’idée de côtoyer des gens, je vous propose une petite recette qui peut être servi en apéritif ou pour un repas de semaine : des boulettes! J’ai pris cette recette sur le site de Cuisine futée, parents pressés.

Boulettes collantes asiatiques
Boulettes collantes asiatiques
Pour 3 à 4 personnes*

8 biscuits soda**
300 g de porc haché
½ oignon
1 cuillère à soupe d’huile de sésame grillé
½ cuillère à thé d’oignon en poudre
½ cuillère à thé de gingembre moulu
½ cuillère à thé de coriandre moulue
¼ de cuillère à thé de sambal oelek
¼ de tasse ou 83 g de miel
1 cuillère à soupe de sauce soja
1 cuillère à soupe de sauce hoisin
1 cuillère à thé de sauce sriracha
Sel

Préchauffer le four à 180°C (350°F). Tapisser une plaque de cuisson de papier parchemin.

Hacher très finement l’oignon.

Dans un bol, émietter les biscuits soda. Ajouter le porc haché, l’oignon haché, l’huile de sésame, l’oignon en poudre, le gingembre, la coriandre, le sambal oelek et une généreuse pincée de sel. Mélanger le tout. Prélever environ une cuillère à soupe de viande assaisonnée, la façonner en boulette et la déposer sur la plaque de cuisson. Répéter l’opération jusqu’à épuisement de la viande.

Enfourner et cuire pendant 18 minutes***.

Dans un autre bol, mélanger le miel, la sauce soja, la sauce hoisin et la sauce sriracha. Réserver cette sauce.

Quand les boulettes sont cuites, les verser dans le bol contenant la sauce et mélanger pour bien les enrober. Servir et déguster avec plaisir.

*J’ai indiqué le nombre de portions si vous servez ce plat en repas principal.
**Les biscuits soda sont des petits biscuits secs qui sont souvent servi en accompagnement d’une soupe. Il est possible de les remplacer par n’importe lequel biscuit sec de type salé. En Suisse, il y a les craquelins de la compagnie Gran Pavesi qui ressemble aux biscuits soda. J’ai un faible pour ceux aux olives.
***Si vous le désirez, vous pouvez congeler les boulettes cuites sans la sauce. Il suffit de les enfourner encore congeler dans un four préchauffer à 180°C (350°F) pendant 10 minutes.

Et vous, avez-vous pris de la hauteur cette fin de semaine?

Une journée où le lit est nécessaire…

C’est une première depuis longtemps : je suis plus malade que mes deux Amours! En général, quand toute la famille est enrhumée, c’est moi qui m’occupe des autres. Je ne sais pas quel est le microbe qui m’affecte, mais j’ai hâte qu’il s’éclipse : je crois que je pourrais rester au lit toute la journée, ce qui ne me correspond pas trop. Cependant, j’ai quand même un peu de chance : demain c’est la Pentecôte, alors j’aurais encore une journée de plus pour récupérer!

En espérant que vous êtes en pleine forme, je vous propose une recette de pilons de poulet croustillants. J’ai pris cette recette sur le site de Trois fois par jour.

Pilons de poulet à la chapelure de salami
Pilons de poulet à la chapelure de salami
Pour 3 personnes

Chapelure
2 oeufs
6 pilons de poulet
6 cuillères à soupe ou 60 g de semoule de maïs*
¼ de tasse ou 42 g de noix de cajou non salées**
60 g de salami, environ 10 tranches
2 gousses d’ail
½ tasse ou 60 g de parmesan frais, râpé***
1 cuillère à thé d’origan séché
¼ de tasse ou 10 g de persil frais
1 cuillère à thé de poudre d’oignon
½ cuillère à thé de paprika doux
½ cuillère à thé de poivre

Sauce
1 tasse ou 250 g de sauce tomate
2 cuillères à soupe de miel
2 cuillères à thé de sauce sriracha

Sel

Chapelure
Dans un robot muni d’une lame en « s », mixer les noix de cajou, 4 cuillères à soupe ou 40 g de semoule de maïs, le salami, l’ail, le parmesan, l’origan, la poudre d’oignon, le paprika et le poivre. Saler au goût. Le mélange doit ressembler à une fine chapelure. Verser cette chapelure dans un bol.

Préchauffer le four à 190°C (375°F).

Dans un bol, fouetter les oeufs. Dans un dernier bol, verser le restant de semoule de maïs, saler et poivrer. Rouler les pilons de poulet dans la semoule assaisonnée, dans l’oeuf et dans la chapelure de salami. Presser bien la chapelure de salami contre les pilons. Déposer les pilons sur une plaque de cuisson et enfourner pendant 1 heure en les retournant à mi-cuisson.

Sauce
Dans une petite casserole, mélanger la sauce tomate, le miel et la sauce sriracha. Chauffer à feu doux le mélange. Servir les pilons de poulet avec la sauce chaude. Déguster avec plaisir.

*Il est possible de remplacer la semoule de maïs par de la farine.
**Vous pouvez utiliser une autre noix de votre choix : amandes, noisettes, noix, etc.
***Si vous n’avez pas de parmesan sous la main, vous pouvez l’omettre ou le remplacer par de la levure alimentaire.

Et vous, vous arrive-t-il d’être malade à cette période de l’année?

Donner du temps…

Cuisiner, c’est donner du temps à notre famille. Ce n’est pas toujours gratifiant, surtout quand on s’installe à table pour le repas et que Mini-nous refuse de goûter. Après comme plusieurs, le temps que je consacre à la cuisine à grandement diminué au cours des dernières années. Pourtant, décider de prendre plus de temps pour cuisiner n’est pas une mauvaise chose : c’est s’accorder du temps pour soi, sa famille, sa santé, etc. En cuisine, il y a surtout une chose qui demande de s’accorder du temps : le pain! Voilà quelque chose qu’on devrait penser plus souvent à préparer.

Dans cette optique, je vous propose une recette de pain aux noix. Cette recette est tirée du livre 80 pains maison des Éditions Atlas.

Pain aux noix du Béarn
Pain aux noix du Béarn
Pour 2 pains

1½ tasse ou 200 g farine
¾ de tasse ou 100 g de farine de seigle*
⅔ de tasse moins 1 cuillère à soupe ou 150 g d’eau tiède
1 cuillère à thé ou 4 g de levure sèche
1 cuillère à soupe de miel
1 cuillère à thé de sel
2 cuillères à soupe d’huile de noix**
ou 90 g de noix de Grenoble
5 tranches de bacon ou 50 g de lardons cuits (facultatif)

Hacher les noix et le bacon. Réserver.

Dans un bol, délayer la levure dans ¼ de tasse ou 60 g d’eau. Ajouter le miel, puis ¼ de tasse ou 30 g de farine. Couvrir et laisser reposer pendant 30 minutes.

Dans un autre bol, mélanger la farine restant et la farine de seigle. Former un puit au centre des farines et verser la préparation de levure ainsi que l’eau restante. Pétrir la pâte pendant 10 minutes ou jusqu’à ce que la pâte soit lisse et souple. Incorporer le sel et l’huile de noix. Pétrir la pâte pendant 5 minutes. Ajouter les noix et le bacon. Façonner une boule et déposer dans un bol. Couvrir d’un linge humide et laisser lever pendant 2 heures ou jusqu’à ce que la pâte ait doublée de volume.

Dégazer la pâte en enfonçant à quelques reprises le poing. Diviser la pâte en deux et façonner deux pains ovales. Déposer les pâtons sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Couvrir les pains d’un linge humide et laisser lever pendant 1 heure.

Préchauffer le four à 220°C (430°F). Déposer un plat allant au four rempli d’eau chaude.

Quand le four est chaud, enfourner le pain et cuire pendant 40 minutes. Si les pains se colorent trop, baisser la température à 180°C (350°F). Sortir du four et laisser tiédir. Déguster avec plaisir.

*Il est possible de remplacer la farine de seigle par de la farine complète, de la farine aux céréales, etc.
**Si vous n’avez pas d’huile de noix, utiliser une huile goûteuse : d’olive, de noisettes, de graines de courge, etc.

Et vous, pensez-vous à vous accorder du temps pour cuisiner?