Mot-clé : miel

Une brique… ou pas

À la fin du mois de mai, j’ai acheté plusieurs romans : un peu sur un coup de tête, mais aussi parce que je venais d’en dévorer un. La semaine dernière, j’ai fini un ouvrage qui trainait depuis un bon moment sur ma table de chevet et au moment d’en choisir un nouveau, j’ai opté pour le plus volumineux. Avec 800 pages, je me suis dit que ce serait un roman parfait pour les vacances. Par contre ce que je n’avais pas anticipé, c’est que j’approcherais de la moitié du livre bien avant le début des vacances.

Dans un autre ordre d’idée, je poursuis avec une recette qui ne contient pas de fraises cette semaine, mais elle accompagne très bien ces fruits. Je vous propose donc un gâteau à la vanille inspiré de celui de Pierre Hermé. J’ai pris cette recette sur le site de Anne-Sophie, Fashion Cooking. Pour le glaçage, j’ai opté pour une recette, légèrement modifiée, de Marilou… toujours tiré de son merveilleux livre Desserts!

Gâteau à la vanille selon Pierre Hermé
Gâteau à la vanille selon Pierre Hermé
Pour 10 à 12 personnes

Gâteau
5 cuillères à thé ou 25 g de lait
1½ gousse de vanille
¾ de tase ou 170 g de beurre
¾ de tasse ou 125 g de sucre glace
1⅓ tasse et 1 cuillère à soupe ou 170 g de poudre d’amandes
1 pincée de fleur de sel
3 jaunes d’oeufs
3 blancs d’oeufs
1 oeuf
3 cuillères à soupe ou 40 g de sucre
½ tasse et 1 cuillère à soupe ou 80 g de farine

Sirop
¼ de tasse ou 50 g de sucre
½ tasse ou 125 g d’eau
3 cuillères à soupe de rhum
½ gousse de vanille

Glaçage
⅓ de tasse ou 83 g de crème à fouetter ou entière
1 cuillère à soupe de beurre non salé
1 cuillère à soupe de miel
½ gousse de vanille
200 g (7 onces) de chocolat blanc
¼ de tasse ou 40 g d’amandes entières

Gâteau
Dans une casserole, verser le lait et ajouter les gousses de vanilles fendues en deux ainsi que les grains grattées. Porter à ébullition. Dès que le lait frémit, retirer du feu, couvrir et laisser reposer pendant au moins 30 minutes.

Préchauffer le four à 170°C (340°F). Beurrer et chemiser le fond d’un moule rectangulaire d’environ 10 cm par 24 cm (4 pouces par 9 pouces) de papier parchemin.

Dans un bol, fouetter le beurre avec le sucre glace jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajouter la poudre d’amandes, puis les jaunes d’oeufs, l’oeuf, le sel et le lait débarrassé des gousses de vanille.

Dans un autre bol, fouetter les blancs d’oeufs pour les monter en neige. Quand les blancs d’oeufs sont mousseux, ajouter graduellement le sucre. Incorporer délicatement les blancs d’oeufs à la préparation à base de beurre. Tamiser la farine au-dessus de la pâte et mélanger brièvement. Verser la pâte dans le moule préparé. Enfourner et cuire pendant 10 minutes.

Tremper la lame d’un couteau dans du beurre fondu et inciser le gâteau sur toute sa longueur à environ 1 cm de de profondeur. Baisser la température du four à 160°C (325°F) et poursuivre la cuisson pendant 30 minutes ou jusqu’à ce que cure-dent inséré au centre du gâteau en ressorte propre. Sortir le gâteau du four et laisser tiédir sans démouler.

Sirop
Dès que le gâteau est sortie du four, préparer le sirop. Dans une casserole, verser l’eau, le sucre et la demi-gousse de vanille avec les grains grattés. Porter à ébullition et laisser mijoter le temps que le sucre soit totalement dissous. Retirer du feu et ajouter le rhum. À l’aide d’un pinceau, badigeonner le gâteau du sirop jusqu’à ce que le gâteau n’absorbe plus le liquide. Laisser le gâteau reposer pendant 20 minutes, puis le démouler.

Glaçage
Hacher grossièrement les amandes. Hacher le chocolat blanc et le déposer dans un bol.

Dans une casserole, verser la crème, le miel et le beurre. Ajouter les grains de la gousse de vanille grattés. Porter à ébullition. Dès que le mélange bout, retirer du feu et verser sur le chocolat blanc. Laisser reposer 1 minute puis mélanger jusqu’à que la texture soit lisse et brillante. Ajouter les amandes et verser le glaçage sur le gâteau. Laisser le glaçage figer avant de servir. Déguster avec gourmandise.

Et vous, vos lectures sont-elles volumineuses?

Il y a des anniversaires dans l’air!

Actuellement autour de Mini-nous, les anniversaires s’enchaînent : il y en a un en fin de semaine et un autre qui se profile pour la semaine qui suit. Après, j’imagine que ça va s’essouffler et que l’anniversaire de mon beau-père surviendra bien assez vite… Comme quoi tout se suit.

Dans cette optique, je vous propose un gâteau au chocolat tout simple qui conviendrait parfaitement pour une fête d’enfant… ou pour des enfants qui veulent cuisiner. J’ai pris cette recette dans le livre Desserts de Marilou.

Gâteau au chocolat de Marilou
Gâteau au chocolat de Marilou
Pour 12 personnes

Gâteau
1¾ tasse ou 245 g de farine
½ tasse ou 52 g de cacao
1 cuillère à soupe de poudre à pâte ou de levure chimique
½ cuillère à thé de bicarbonate de soude
¼ de cuillère à thé de sel
½ tasse ou 105 g d’huile végétale
1 tasse ou 200 g de sucre*
1 oeuf
½ tasse ou 125 g de compote de pommes non sucrée
1¼ tasse ou 312 g de lait ou d’une boisson végétale

Glaçage**
⅓ de tasse ou 83 g de crème à 35 % ou entière
1 cuillère à soupe de beurre
1 cuillère à soupe de miel
1 cuillère à thé d’extrait de vanille
100 g de chocolat noir

Gâteau
Préchauffer le four à 180°C (350°F). Beurrer 2 moules*** de 20 cm (8 pouces) de diamètre.

Dans un bol, mélanger la farine, le cacao, la poudre à pâte et le sel.

Dans un second bol, fouetter l’huile avec le sucre, l’oeuf et la compote de pommes. Incorporer la préparation de farine et le lait en alternance. Répartir également la pâte dans les deux moules à gâteau.

Enfourner et cuire pendant 30 à 40 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre du gâteau en ressorte propre. Laisser totalement refroidir avant de démouler.

Glaçage
Hacher le chocolat noir et le déposer dans un bol.

Dans une petite casserole, verser la crème, le beurre, le miel et l’extrait de vanille. Porter le tout à ébullition. Dès les premiers bouillonnement, retirer la casserole du feu et verser son contenu sur le chocolat. Patienter 1 minute, puis brasser pour obtenir une texture lisse et brillante.

Assemblage
Si désiré, retirer la partie bombé des gâteaux. Déposer un gâteau sur une assiette de présentation et verser une fine couche de glaçage****. Superposer le deuxième gâteau sur le premier et verser le restant du glaçage. Conserver à température ambiante et déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez utiliser le sucre de votre choix : sucre blanc, sucre de coco, cassonade, sucre roux, etc.
**Le glaçage que je vous propose est issu d’une autre recette dans le même livre.
***Vous pourriez utiliser 1 moule de 23 cm (9 pouces) de diamètre et utiliser la pâte restante pour réaliser des petits gâteaux.
****Libre à vous de garnir autrement votre gâteau : confiture, crème fouettée, ganache, crème au citron (lemon curd), crème pâtissière, des fruits frais, etc.

C’est également un bon gâteau à cuisiner pour les gens qui s’initient à la pâtisserie.

Il faudra choisir…

Depuis déjà quelques années, je souhaite remplacer mon « blender ». Celui que j’ai n’est pas très puissant et a une contenance un peu limitée. Cependant comme ce n’est pas un outil que j’utilise très fréquemment, je repoussais le problème. Ce soir, il a décidé de rendre l’âme, donc je vais devoir lui trouver un remplaçant. Il y a quelques années, j’aurais pris un Kitchenaid sans hésitation. Malheureusement, la marque m’a extrêmement déçue avec le robot muni d’une lame en « s » ayant deux contenants : si j’utilise le petit contenant, je salis également le grand et je ne vais pas vous le cacher, ce robot est une horreur à nettoyer! Après, j’aimerais bien un super robot, sauf que je n’ai jamais vu de Vitamix en magasin ni le Breville qui me fait rêver. Bref, je crois que je vais devoir explorer ce qu’il y a sur le marché…

Je vous propose donc une recette qui ne demande pas de « blender » : une épaule de porc braisé. J’ai pris cette recette dans le dernier livre de Cuisine futé : Famille futée 4.

Braisé de porc au miel et à la moutarde
Braisé de porc au miel et à la moutarde
Pour 6 personnes

750 g d’épaule de porc
1 cuillère à soupe de moutarde de Dijon
1 cuillère à soupe de miel
½ cuillère à soupe de farine
½ cuillère à soupe d’ail haché
¼ de cuillère à thé de romarin séché*
½ tasse ou 125 g de bouillon de poulet
Sel et poivre

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Déposer l’épaule de porc dans une cocotte ou un plat de cuisson allant au four.

Dans un bol, mélanger la moutarde, le miel, la farine, l’ail et le romarin. Poivrer généreusement et ajouter une pincée de sel. Ajouter le bouillon de poulet. Verser ce mélange sur l’épaule de porc. Couvrir le plat de cuisson d’un papier d’aluminium.

Enfourner et cuire pendant 1 heure. Retirer le papier d’aluminium, arroser la viande avec le jus de cuisson et poursuivre la cuisson pendant 30 minutes ou jusqu’à ce que la viande se défasse facilement**. Si désiré, effilocher la viande et la mélanger au jus de cuisson avant de servir. Déguster avec plaisir.

*J’ai omis le romarin et le résultat est fort intéressant.
**Selon la partie de l’épaule de porc que vous avez, elle s’effilochera plus ou moins facilement…

Et vous, avez-vous de la facilité à remplacer vos appareils de cuisine?

Reprendre le chemin des habitudes…

Avant les fêtes, j’avais préparé plusieurs articles en avance… chose que je fais assez rarement, alors ça me fait tout drôle de de reprendre le rythme de mes articles. Pour mes paniers gourmands de 2018, il me reste une recette à vous présenter, mais je vais attendre mercredi. Aujourd’hui, j’ai plutôt envie d’opter pour une recette simple.

Je pensais vous proposer une recette de marinade, mais je viens de me rendre compte qu’une très similaire est déjà sur mon blog. Alors plutôt que de me répéter, je vais vous présenter une recette à la mijoteuse. Cette recette est extraite du livre Mijoteuse, les meilleures recettes au monde de Caty Bérubé.

Filet de porc moutarde et miel à la mijoteuse
Filet de porc moutarde et miel à la mijoteuse
Pour 4 personnes

1 filet de porc d’environ 450 g
1 cuillère à soupe d’huile d’olive
⅓ de tasse ou 83 g de bouillon de poulet
3 échalotes
¼ de tasse ou g de miel
2 cuillères à soupe de moutarde à l’ancienne
1 cuillère à soupe de sauce Worcestershire
2 gousses d’ail
½ cuillère à thé de thym séché
1 cuillère à soupe de fécule de maïs ou de maïzena
Sel et poivre

Hacher les échalotes et l’ail.

Dans une poêle, verser l’huile et la chauffer. Quand le corps gras est bien chaud, saisir le filet de porc pendant de 4 à 5 minutes de chaque côté. Saler et poivrer la viande. Retirer du feu et laisser tiédir.

Dans un bol, mélanger le bouillon de poulet avec les échalotes, le miel, la moutarde, la sauce Worcestershire, l’ail et le thym. Ajouter le filet de porc et laisser mariner si désiré*.

Verser le tout dans le mijoteuse et cuire à basse température pendant 4 heures.

Délayer la fécule de maïs dans un peu d’eau et verser dans la mijoteuse. Couvrir et poursuivre la cuisson pendant 15 minutes. Trancher le filet de porc et servir. Déguster avec plaisir.

*À cette étape, verser le tout dans un grand sac refermable, retirer le plus d’air possible et congeler. La veille, laissez décongeler la préparation au réfrigérateur et verser le tout dans la mijoteuse pour poursuivre la recette.

À mercredi!

Plein de voitures…

Hier, Mini-nous participait à un anniversaire qui avait lieu près d’une zone commerciale assez achalandée. Il y avait bien longtemps que je n’étais pas aller un samedi après-midi dans ce lieu. J’ai eu de la chance de trouver une place de stationnement près de l’établissement : il y avait des fils de voitures à perte de vue! Une fois stationnée, j’ai quand même profité d’être sur place pour effectuer quelques courses en me déplaçant à pieds… et avec raison. J’ai visité tous les commerces que je voulais sans avoir de soucis pour circuler entre les commerces. Il y avait bien longtemps que je n’avais pas vue autant de voitures dans les rues. Est-ce qu’il y a toujours autant de voiture le samedi? J’en doute, je crois plutôt que le weekend du « Black Friday » explique ce phénomène.

Pour aujourd’hui, je vous propose un petit braisé. Cette recette est tirée du magazine Ricardo volume 6, numéro 1.

Jarrets de veau braisés dans le porto
Jarrets de veau braisés dans le porto
Pour 3 personnes

3 tranches de jarrets de veau, environ 700 à 900 g
Farine en quantité suffisante
1½ cuillère à soupe d’huile d’olive
¾ de tasse ou 185 g de carottes coupées en dés
¾ de tasse ou 185 g de céleri branche coupées en dés
1 oignon
1 gousse d’ail
½ cuillère à soupe de miel
1 tasse ou 250 g de porto
2 branches de thym frais
Sel et poivre

Préchauffer le four à 140°C (275°F).

Saler et poivrer les jarrets de veau, puis les enfariner. Hacher l’oignon et l’ail.

Verser l’huile dans une casserole et la faire chauffer. Quand le corps gras est bien chaud, dorer les jarrets de tous les côtés. Retirer de la casserole les jarrets une fois qu’ils sont bien dorés.

Dans la même casserole, faire revenir l’oignon, l’ail, les carottes et le céleri jusqu’à ce qu’ils soient tendres. Ajouter le miel et déglacer avec le porto. Remettre la viande dans la casserole et ajouter le thym. Porter à ébullition.

Quand le porto bout, couvrir la casserole et enfourner pendant 2 heures ou jusqu’à ce que la viande se détache facilement. Servir et déguster avec plaisir.

Et vous, avez-vous osé approcher les magasins en fin de semaine?