Mot-clé : merguez

La pizza

Depuis très longtemps, nous faisons des pizzas à la maison. Les premiers temps nous alternions entre les pizzas au jambon et celles au saumon, puis celles au jambon a acquis notre préférence. Il y a aussi la pizza au poulet et au poireau que nous apprécions dans un registre totalement différent. Le constat reste quand même que nous varions peu nos garnitures, alors qu’il existe une quantité infinie de possibilité.

Pour briser la routine, j’ai essayé une pizza merguez et hummus. Comme je n’ai jamais préparé d’hummus et que nous en n’avons presque jamais mangé, j’ai décidé d’en acheter… J’ai eu de la difficulté à en trouver! Le résultat nous a beaucoup plus et je compte bien renouveler l’expérience. Pour la pâte à pizza, j’utilise généralement la recette du magazine de Ricardo volume 11, numéro 6 : elle est simple et très bonne. Pour la garniture, j’ai pris l’idée dans un autre magazine Ricardo volume 14, numéro 5.

Pizza merguez et hummus
Pizza merguez et hummus
Pour 2 personnes

Pâte à pizza*
1 tasse et 2 cuillères à soupe ou 158 g de farine
2 cuillères à thé de sucre
½ cuillère à thé de levure sèche
½ cuillère à thé de sel
½ tasse ou 125 g d’eau tiède

Garniture
200 g de saucisses merguez
½ cuillère à soupe d’huile d’olive
½ tasse ou 130 g d’hummus
Herbes fraîches au choix** (facultatif)

Pâte à pizza
Dans un bol, mélanger la farine, le sucre, la levure et le sel. Verser l’eau et mélanger pour former une boule moule. Sur un plan de travail légèrement enfariné, pétrir la pâte pendant 5 minutes ou jusqu’à ce que la pâte soit lisse. Déposer la pâte dans un bol légèrement huilé, couvrir d’une pellicule plastique ou d’un linge humide et laisser lever dans un endroit tiède pendant minimum 1 heure et idéalement 2 heures ou jusqu’à ce que la pâte ait doublée de volume***.

Garniture
Retirer les merguez de leur boyaux.

Dans une poêle, chauffer l’huile. Quand le corps gras est assez chaud, ajouter les merguez et les émietter le plus possible. Cuire pendant 4 minutes. Retirer la viande de la poêle et la réserver dans une assiette.

Préchauffer le four à 220°C (430°F), en veillant à ce que l’élément du bas soit allumé, avec une plaque de cuisson placée dans le bas du four****.

Sur un plan de travail légèrement enfariné, abaisser la pâte à pizza en un grand rectangle ou en deux cercles de 20 à 25 cm de diamètre. Déposer la pâte sur un papier parchemin et glisser le tout sur une plaque de cuisson tenue à l’envers. Étaler l’hummus sur la pâte à pizza et répartir la chair à saucisse.

Pour enfourner, glisser à l’aide du papier parchemin la pizza sur la plaque de cuisson préchauffée en même temps que le four. Cuire pendant 15 à 18 minutes ou jusqu’à ce que la pâte à pizza soit bien cuite : le dessus de la pizza doit être dorée et elle se tient quand on la soulève. Servir en garnissant d’herbes fraîches, si désiré, et déguster avec plaisir.

*Si vous n’avez pas envie de réaliser une pâte à pizza ou que vous voulez un repas rapide, remplacer la pâte à pizza par des pains pitas ou naans. Le temps de cuisson au four sera également plus bref : environ 5 minutes à 230°C (450°F).
**J’ai mis un peu de ciboulette que j’avais sous la main, mais de la coriandre, du basilic ou de la menthe peuvent aussi être intéressants.
***Après cette étape, vous pouvez congeler la pâte en l’emballant bien. Si vous la congelez abaissée, il suffit de sortir la pâte et de la laisser décongeler pendant 15 minutes à température ambiante avant de la garnir et de la cuire.
****Avec cette méthode de cuisson, j’obtiens de très bons résultats et elle se rapproche de la cuisson sur une pierre à pizza.

Et vous, quelle garniture aimez-vous mettre sur votre pizza?

Ah, les opinions…

Il y a quelques jours, j’ai lu un article et ça m’a mise d’une humeur assez agressive. J’ai hésité à faire un billet d’humeur sur le sujet, mais ça me correspond pas. On lit tous des choses qui nous hérissent, qui manquent de nuance, de subjectivité et de recul. Bref, je n’ai pas à vous infliger ce qui m’a déplu et surtout, chacun perçoit les choses différemment. Par exemple, en écoutant un même son, nous l’interprèterons selon notre culture et notre environnement. Toutes les perceptions seront différentes, n’est-pas incroyable?

Aujourd’hui, je vous propose une recette terriblement simple et délicieuse. Il s’agit de kefta avec une petite sauce. J’ai servi ces keftas froids pour le 1er août, mais ils sont tout aussi bons chauds. J’ai pris cette recette sur le site de Trois fois par jour.

Kefta de boeuf, merguez et moutarde au miel
Kefta de boeuf, merguez et moutarde au miel
Pour 12 brochettes ou 4 personnes

227 g de boeuf haché
4 saucisses merguez douce ou piquante*
2 cuillères à soupe de miel
2 cuillères à soupe de moutarde jaune (préparée ou douce)
1 cuillère à soupe de moutarde à l’ancienne
1 cuillère à soupe de mayonnaise
1 cuillère à soupe de ciboulette ciselée
Sel et poivre

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Dans un petit bol, mélanger le miel, les moutardes, la mayonnaise et la ciboulette. Réserver au réfrigérateur.

Retirer la chair des saucisses de leurs boyaux. Déposer la chair dans un bol et ajouter le boeuf haché. Saler légèrement et poivrer. Diviser la viande en 12 boulettes.

Glisser chaque boulette sur un pique à brochette et façonner la boulette pour lui donner une forme un peu plus allongée**. Déposer les brochettes sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin et enfourner pendant 20 minutes ou jusqu’à ce que la viande soit cuite. Déguster avec la moutarde au miel.

*Personnellement, je préfère utiliser des merguez piquantes. Vous pouvez également faire la recette avec d’autres saucisses. Comme le poids et la taille peuvent varier selon les saucisses employées, utilisez environ la même quantité de chair à saucisse que de viande hachée, soit 227 g.
**Cette étape est facultative, mais pour les déguster en apéro, c’est plus pratique.

Et vous, êtes-vous objectif ou subjectif?

L’appel de la sauce tomate

Il y a un certain temps que je n’avais pas fait de pâtes à la tomate et mon chéri m’en a réclamé. Il sous entendait qu’il voulait une sauce bolognaise… Je ne sais pas pourquoi, mais de mon côté, je n’en avais pas envie. Alors pour contourner le problème, j’ai préparé des pâtes aux merguez. J’aime bien cette recette, elle est savoureuse, rapide et simple.
Boulettes de merguez
Spaghettinis aux merguez et à la tomate
Pour 3 personnes

300 g de merguez
240 g ou 3 portions de spaghettinis ou d’autres pâtes longues
300 g à 400 g ou 1 boîte de sauce tomate
300 g de merguez ou de saucisses épicées*
1 cuillère à soupe d’huile d’olive ou d’huile végétale au choix

Retirer la chair des saucisses de leurs boyaux. Avec la chair, façonner des petites boulettes d’environ 1 cm de diamètre (moins d’un demi-pouce).

Remplir un chaudron d’eau, saler et porter à ébullition. Quand l’eau bout, ajouter les pâtes.

Parallèlement, mettre l’huile dans une poêle et faire chauffer. Quand l’huile est chaude, ajouter les boulettes de merguez. Une fois les boulettes bien grillées, ajouter la sauce tomate et laisser mijoter jusqu’à ce que les pâtes soit cuites.

Selon votre préférence : égoutter les pâtes, les ajouter à la sauce et bien mélanger avant de servir ou servir les pâtes et arroser ensuite de sauce au merguez.

*Il est également possible de remplacer une partie des merguez par de la viande hachée de votre choix (la texture sera différente) ou avec une autre type de saucisse. Les merguez sont très différentes d’un endroit à l’autre : si vous n’en avez jamais mangé, je vous conseille vivement de mélanger deux viandes. Vous éviterez ainsi de cracher du feu.

Est-ce que vous me croiriez si je vous disais qu’après deux repas de spaghettinis au merguez et un autre avec une boîte de ravioli à la tomate, j’ai quand même dû préparer un sauce bolognaise à mon chéri?