Mot-clé : lardons

Reprise de la course…

En décembre, j’ai dû arrêter la course à cause d’une douleur dans le pied. Après une erreur de diagnostique et quelques examens plus tard, le problème a été identifié. Je pensais déjà aller courir la semaine dernière, mais l’occasion ne s’est pas présenté. Heureusement, ce vendredi, j’étais très motivée et je me suis lancée. Résultat : c’est dur la reprise! Je suis partie trop vite et je n’ai pas réussi à faire la distance que je voulais. Il me manquait 500 mètres, mais au final, je suis contente de moi… par contre, un peu moins des courbatures : « Aïe! ».

Après un peu de sport rien de mieux qu’un bon plat de pâtes. Je vous propose donc une recette de penne avec des boulettes de poulet. Je me suis inspirée d’une recette de Ricardo tirée du volume 6, numéro 5.

Penne aux boulettes de poulet
Penne aux boulettes de poulet
Pour 3 personnes

300 g de poulet haché
1 cuillère à thé d’un mélange d’herbes séchées
¼ de tasse ou 30 g de chapelure
1 oeuf
3 portions ou 210 g de penne
3 tranches fines de pancetta ou de bacon
1½ cuillère à soupe d’huile d’olive
1 courgette
1 oignon
1 tasse ou 250 g de bouillon de poulet
½ tasse ou 125 g de crème à cuisson ou de demi-crème
Sel et poivre

Dans un bol, mélanger le poulet, les herbes séchées, la chapelure et l’oeuf. Saler et poivrer. Prélever environ 1 cuillère à soupe de viande et façonner en boulette. Répéter l’opération avec toute la viande*. Réserver.

Couper la courgette en petits dés. Hacher finement l’oignon.

Porter une casserole d’eau à ébullition. Quand l’eau bout, saler généreusement et ajouter les penne. Cuire selon les indications du fabriquant.

Entre-temps, déposer les tranches de pancetta dans une poêle et la faire chauffer. Quand les tranches de pancetta sont bien croustillantes, les retirer de la poêle et réserver. Dans la même poêle, ajouter l’huile et faire revenir les boulettes de poulet. Quand les boulettes sont bien doré de tous les côtés, ajouter le bouillon de poulet et la crème. Laisser mijoter doucement jusqu’à ce que les boulettes soient cuites.

Dans une autre poêle**, verser le restant d’huile. Faire revenir l’oignon pendant 3 minutes ou jusqu’à ce qu’il soit translucide. Ajouter la courgette et cuire pendant 5 minutes ou jusqu’à ce que la courgette soit tendre.

Quand les boulettes sont cuites, ajouter la préparation de courgette dans la sauce. Saler et poivrer au goût. Servir les pâtes nappées de sauce et déposer une tranche de pancetta dans chaque assiette. Déguster avec plaisir.

*Avant de cuire les boulettes, il est possible de les enrober de farine.
**J’ai fait cuire les courgettes et l’oignon dans une autre poêle, mais il est possible de tout cuire dans la même poêle. Il faut cuire les légumes avant les boulettes de poulet.

Et vous, de quand datent vos dernières courbatures?

De la courge offerte…

Une des tantes de mon chéri m’a offert de la courge qui venait de son jardin. Elle était déjà taillée en gros morceaux et épluchée. Elle m’avait conseillé d’en faire un potage et c’est ce que j’ai fait. En sortant la courge du réfrigérateur, j’ai repensé à une recette que j’avais fait la dernière fois que j’avais reçu un morceau de courge. Et là, un petit blanc, est-ce que j’ai publié cette recette sur mon blog?

Comme la recette n’y était pas, je remédie à la question. Il s’agit d’un risotto que j’ai improvisé : mon chéri aime son risotto nature sans trop d’ajout, alors que moi, j’aime les risottos en plat complet avec tout dedans. Alors pour mettre des légumes dans mon risotto, j’ai réduit la courge en purée pour l’incorporer avec le bouillon. Le résultat est assez surprenant : la purée de légumes rend le risotto hyper crémeux, pas besoin de fromage! En omettant la volaille et les lardons, puis en ajoutant des noix grillés, il est très facile de transformer ce risotto en un plat végétalien.

Risotto à la courge, lardons et poulet
Risotto à la courge, lardons et poulet
Pour 3 personnes

2⅓ tasses ou 340 g de courge
3 tranches de bacon ou 60 g de lardons*
1 cuillère à soupe d’huile végétale
300 g de poitrines de poulet*
1 oignon
2½ tasses ou 625 g de bouillon de poulet
¾ de tasse ou 160 g de riz à risotto
¼ de tasse ou 60 g de cognac
3 cuillères à soupe ou 45 g de vin blanc
3 cuillères à soupe ou 45 g de crème à cuisson
  ou de demi-crème**
½ cuillère à soupe de beurre (facultatif)
Ciboulette ciselée, au goût
Sel et poivre

Dans une casserole remplie d’eau ou un cuit-vapeur, déposer la courge et la cuire jusqu’à tendreté. Quand la courge est cuite, l’égoutter au besoin, la mixer en une purée lisse à l’aide d’un pied-mélangeur ou d’un autre robot culinaire. Ajouter 1 tasse ou 250 g de bouillon de poulet. Réserver.

Pendant ce temps, hacher l’oignon. Couper le bacon en lardons et les poitrines de poulet en dés.

Préchauffer le four à 60°C (140°F).

Dans une poêle, déposer les lardons et les cuire jusqu’à ce qu’ils soient croustillants. Retirer les lardons et les déposer sur une assiette couverte d’un papier absorbant. Réserver.

Dans la même poêle, ajouter l’huile et faire griller les poitrines de poulet. Saler et poivrer. Quand elles sont cuites, les déposer dans un plat allant au four et les réserver dans le four préchauffé.

Toujours dans la même poêle, faire revenir l’oignon jusqu’à ce qu’il soit translucide. Ajouter le riz et bien mélanger pour que chaque grain soit enrobé d’huile. Déglacer avec le cognac et le vin blanc. Laisser mijoter jusqu’à ce que les alcools soient presque totalement évaporés. Mouiller avec la purée de courge. Ajouter la purée peu à peu en remuant régulièrement pendant la cuisson***. Quand la purée est totalement incorporé, poursuivre la cuisson du risotto en ajoutant le restant de bouillon de poulet peu à peu. Lorsque le risotto est tendre sous la dent, retirer du feu et ajouter la crème et le beurre. Mélanger pour bien incorporer. Ajouter les lardons, le poulet et la ciboulette. Saler et poivrer au goût. Servir sans attendre et déguster avec plaisir.

*Remplacez le bacon et le poulet par des noix ou des graines de courge pour faire de ce risotto un plat végétarien.
**Il est possible de remplacer la crème par du lait de coco.
***Il est très important de remuer régulièrement ce risotto et d’ajouter régulièrement du liquide : la purée de courge n’est pas totalement absorbée par le risotto entre chaque ajout et le mélange devient vite très épais.

Et vous, comment préférez-vous votre risotto : sans garniture ou en repas complet?

Donner du temps…

Cuisiner, c’est donner du temps à notre famille. Ce n’est pas toujours gratifiant, surtout quand on s’installe à table pour le repas et que Mini-nous refuse de goûter. Après comme plusieurs, le temps que je consacre à la cuisine à grandement diminué au cours des dernières années. Pourtant, décider de prendre plus de temps pour cuisiner n’est pas une mauvaise chose : c’est s’accorder du temps pour soi, sa famille, sa santé, etc. En cuisine, il y a surtout une chose qui demande de s’accorder du temps : le pain! Voilà quelque chose qu’on devrait penser plus souvent à préparer.

Dans cette optique, je vous propose une recette de pain aux noix. Cette recette est tirée du livre 80 pains maison des Éditions Atlas.

Pain aux noix du Béarn
Pain aux noix du Béarn
Pour 2 pains

1½ tasse ou 200 g farine
¾ de tasse ou 100 g de farine de seigle*
⅔ de tasse moins 1 cuillère à soupe ou 150 g d’eau tiède
1 cuillère à thé ou 4 g de levure sèche
1 cuillère à soupe de miel
1 cuillère à thé de sel
2 cuillères à soupe d’huile de noix**
¾ de tasse ou 90 g de noix de Grenoble
5 tranches de bacon ou 50 g de lardons cuits (facultatif)

Hacher les noix et le bacon. Réserver.

Dans un bol, délayer la levure dans ¼ de tasse ou 60 g d’eau. Ajouter le miel, puis ¼ de tasse ou 30 g de farine. Couvrir et laisser reposer pendant 30 minutes.

Dans un autre bol, mélanger la farine restant et la farine de seigle. Former un puit au centre des farines et verser la préparation de levure ainsi que l’eau restante. Pétrir la pâte pendant 10 minutes ou jusqu’à ce que la pâte soit lisse et souple. Incorporer le sel et l’huile de noix. Pétrir la pâte pendant 5 minutes. Ajouter les noix et le bacon. Façonner une boule et déposer dans un bol. Couvrir d’un linge humide et laisser lever pendant 2 heures ou jusqu’à ce que la pâte ait doublée de volume.

Dégazer la pâte en enfonçant à quelques reprises le poing. Diviser la pâte en deux et façonner deux pains ovales. Déposer les pâtons sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Couvrir les pains d’un linge humide et laisser lever pendant 1 heure.

Préchauffer le four à 220°C (430°F). Déposer un plat allant au four rempli d’eau chaude.

Quand le four est chaud, enfourner le pain et cuire pendant 40 minutes. Si les pains se colorent trop, baisser la température à 180°C (350°F). Sortir du four et laisser tiédir. Déguster avec plaisir.

*Il est possible de remplacer la farine de seigle par de la farine complète, de la farine aux céréales, etc.
**Si vous n’avez pas d’huile de noix, utiliser une huile goûteuse : d’olive, de noisettes, de graines de courge, etc.

Et vous, pensez-vous à vous accorder du temps pour cuisiner?

Un peu redondant…

Au moment d’écrire cet article, je me suis rendu compte que j’avais beaucoup de plats salés à vous proposer, mais qu’ils venaientt d’une même source… Oui, encore du Ricardo. Actuellement, les plats que je mitonne sont principalement inspirés de ses recettes. Il faut dire que je ne m’en lasse pas et que ça ne risque pas de s’améliorer : dans le dernier numéro, il y a plein de recettes qui me font envie!

En attendant que je réussisse à varier davantage mes sources, je vous propose une recette à la mijoteuse. Cette recette est tirée de son livre La mijoteuse.

Lapin braisé au vin rouge et à la pancetta à la mijoteuse
Lapin braisé au vin rouge et à la pancetta à la mijoteuse
Pour 6 personnes

6 cuisses de lapin*
2 cuillères à soupe de beurre
1 oignon
150 g de pancetta coupé en lardons**
2 cuillères à soupe de farine
1 tasse ou 250 g de vin rouge
1 tasse ou 250 g de bouillon de poulet
2 carottes
1 cuillère à soupe de pâte de tomates
1 branches de thé frais ou ¼ de cuillère à thé de thym séché
Sel et poivre

Hacher l’oignon et couper en rondelles les carottes.

Dans une poêle, faire fondre le beurre. Quand le beurre est bien chaud, dorer les cuisses de lapin. Saler et poivrer. Déposer les cuisses de lapin dans la mijoteuse.

Dans la même poêle, dorer l’oignon et la pancetta. Quand le tout est bien doré, saupoudrer de farine et cuire pendant 1 minute. Déglacer avec le vin rouge et porter à ébullition. Verser le contenu de la poêle dans la mijoteuse. Ajouter le bouillon, les carottes, la pâte de tomates et le thym.

Couvrir et cuire à base température (Low) pendant 4 heures. Saler et poivrer au besoin. Servir avec des pâtes ou une purée de pommes de terre. Déguster avec plaisir.

*Vous pouvez également utiliser un lapin entier couper en 6 morceaux.
**Préférez de la pancetta tranchée assez épaisse, environ 5 mm (¼ de pouce). Pour varier le goût, il est possible de remplacer la pancetta par du chorizo.

Et vous, avez-vous une source qui domine dans votre cuisine?

Encore étrangère…

Cette semaine, je suis allée dans un magasin pour acheter une carte cadeau. Arrivée à la caisse, je demande à la vendeuse de mettre un montant de « X dollars »! J’ai dit cela avec un tel naturel, sans y penser. La caissière a été un peu déconcertée et m’a demandée si je voulais ce montant en francs. Je n’ai même pas cherché à m’expliquer : pourquoi le faire? En utilisant ce terme, il est clair que je ne suis pas à 100 % du coin. J’avoue que j’en ris encore en repensant à la tête de la pauvre caissière. D’un autre côté, je crois que c’était la première fois que j’achetais une carte cadeau en Suisse, comme quoi certains réflexes demeurent malgré les années.

Aujourd’hui, je vous propose une recette de flammekueche. Par la même occasion, je vous donne la recette de pâte à pizza que je préfère. J’ai pris la recette de flammekueche sur le site de Curieux Bégin. La pâte à pizza est tirée du magazine Ricardo volume 11, numéro 6.

Flammekueche (tarte flambée)
Flammekueche (tarte flambée)
Pour 2 personnes

Pâte à pizza*
1 tasse et 2 cuillères à soupe ou 157 g de farine
2 cuillères à thé de sucre
½ cuillère à thé de levure instantanée
½ cuillère à thé de sel
½ tasse ou 125 g d’eau tiède

Garniture
2 oignons
8 tranches de bacon ou 80 g de lard séché
½ cuillère à thé d’huile
2 cuillères à soupe de vin blanc
⅓ de tasse ou 85 g de crème fraîche**
½ cuillère à thé de fécule de maïs ou de maïzena
Muscade, au goût
Poivre

Pâte à pizza
Dans un bol, mélanger la farine, le sucre, la levure et le sel. Verser l’eau et mélanger à l’aide d’une fourchette pour commencer. À l’aide des mains, rassembler la pâte pour former une boule. Si la pâte est très collante, ajouter un peu de farine. Sur un plan de travail légèrement enfariné, pétrir la pâte pendant 5 minutes ou jusqu’à ce qu’elle soit lisse. Déposer la pâte dans un bol légèrement huilé. Couvrir d’une pellicule plastique et laisser lever pendant 1 à 2 heures ou jusqu’à ce que la pâte ait doublé de volume.

Garniture
Préchauffer le four à 260°C (500°F)***.

Couper les oignons en fines demi-rondelles. Trancher le bacon ou le lard en bâtonnets, lardons.

Dans une poêle, verser l’huile et chauffer. Ajouter les lardons et cuire pendant 5 minutes ou jusqu’à ce qu’ils soient dorés et croustillants. Retirer les lardons de la poêle et les déposer sur un papier essuie-tout.

Dans la même poêle, déposer les oignons et les faire revenir jusqu’à ce qu’ils soient translucides et qu’ils commencent à dorer. Verser le vin, retirer la poêle du feu, remettre les lardons et bien mélanger. Réserver.

Dans un bol, mélanger la crème fraîche et la fécule de maïs. Ajouter un peu de muscade. Réserver.

Sur un plan de travail légèrement enfariné, abaisser la pâte pour qu’elle soit très mince avec des bords un peu plus épais. Déposer la pâte sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin.

Étendre le mélange de crème fraïche sur la pâte. Poivrer généreusement. Répartir la préparation d’oignon et enfourner sans attendre. Cuire pendant 7 minutes ou jusqu’à ce que la surface commence à dorer. Couper en morceaux et déguster avec plaisir.

*Vous pouvez facilement doubler ou tripler la pâte et conserver les portions supplémentaires (abaissées ou non) au congélateur. Si vous ne voulez pas réaliser la pâte à pizza, libre à vous d’en acheter.
**Il est possible de faire un mélange moitié-moitié de crème fraîche et de fromage blanc (quark).
***Il est possible que votre four ne chauffe pas à de telle température. Dans ce cas, utilisez la température la plus haute de votre four. Vous pouvez aussi déposer une plaque de cuisson à l’envers dans le four au moment de le préchauffer. Quand la tarte est prête à être enfournée, déplacez-la à l’aide d’une autre plaque et faites-la glisser sur la plaque chaude. La cuisson de la croûte sera plus rapide et donnera une croûte croustillante.

Et vous, vous arrive-t-il d’intervertir des monnaies?