Mot-clé : lait de coco

Réserve de lait de coco…

Pour l’anniversaire de mon chéri, j’ai testé la ganache avec du lait de coco. Je n’ai pas encore trouvé le ratio parfait : il me faut réaliser encore quelques tests, mais je vais y parvenir. Pour l’occasion, j’avais fait une réserve de lait de coco et j’ai un peu surestimé la quantité que j’avais besoin. Surtout que je n’ai pas totalement recouvert le gâteau de ganache contrairement à mon habitude. Bref, j’ai plein de petites briques de lait de coco à écouler!

Pour écouler un peu ma réserve, j’ai pensé à ce pouding au citron. Quand je le referais, j’ai bien envie d’y glisser quelques framboises ou des bleuets (myrtilles) : les deux se marient bien avec le citron. J’ai pris cette recette dans le livre d’Isabelle Lambert, Citron.

Pouding chômeur au citron et au lait de coco
Pouding chômeur au citron et au lait de coco
Pour 8 personnes

Gâteau
1½ tasse ou 210 g de farine
1 cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
¼ de tasse ou 55 g de beurre, tempéré
1 tasse ou 200 g de sucre
1 oeuf
Zeste de 1 citron
1 tasse ou 250 g de lait de coco

Sauce au citron
1 tasse ou 250 g de jus de citron
1 tasse ou 200 g de cassonade ou de sucre roux
1 tasse d’eau bouillante
¼ de tasse ou 55 g de beurre non salé

Préchauffer le four à 160°C (325°F). Beurrer un moule carré, avec des bords hauts, d’environ 20 cm (8 pouces) de côté.

Gâteau
Dans un bol, tamiser la farine et la poudre à pâte.

Dans un autre bol, fouetter le beurre en ajoutant graduellement le sucre. Quand le mélange a pâli, incorporer l’oeuf et le zeste de citron. Ajouter le lait de coco en alternant avec la farine. Verser la pâte dans le moule* et réserver.

Sauce au citron
Dans une casserole, verser le jus de citron, la cassonade, l’eau et le beurre. Porter à ébullition et laisser bouillir pendant 1 ou 2 minutes. Verser la sauce sur la pâte et enfourner. Cuire le pouding pendant 45 minutes. Laisser tiédir et servir. Déguster avec gourmandises.

*Si vous en avez envie, avant d’ajouter la pâte, vous pourriez couvrir le fond du moule d’une couche de petits fruits : framboises, bleuets, etc. Je pense que le résultat serait intéressant.

Et vous, que cuisineriez-vous avec du lait de coco?

La tasse favorite…

Un jour Mini-nous a commencé à boire du lait dans une tasse. Cette tasse n’avait rien de particulier, omis qu’elles avaient des chats dessus. Évidemment par un malheureux concours de circonstance, la tasse rencontra le sol et trépassa. Difficile perte pour Mini-nous et pour calmer les pleures, nous avons décidé de la remplacer par une autre tasse. Rapidement, une nouvelle tasse avec des chats pris place dans la routine du matin. Cependant pour une raison inexplicable, cette tasse fut également adopté pour les yogourts « garnis » de mon chéri. Alors pendant un certain temps, il arrivait que je doive nettoyer la tasse des chats avant de la donner à Mini-nous. Lasse de ce rituel et ayant peur qu’un nouvel accident arrive, j’acquis une seconde tasse avec des chats. Les tasses sont très similaires, mais sur l’une les chats sont blancs et sur l’autre, ils sont beiges… Le drame quand j’ai proposé la tasse avec les chats beiges à Mini-nous! J’avais alors pensé que mon chéri l’emploierait, mais non! La tasse avec les chats beiges n’a pas de succès, par contre, il y a un bon moment que je n’ai pas eu à nettoyer la tasse avec les chats blancs avant de la donner à Mini-nous.

Dans un autre registre, je vous propose une recette végétarienne et même végétalienne de tofu au beurre. J’ai déniché cette belle recette chez Sara, Ma cuisine de tous les jours.

Tofu au beurre
Tofu au beurre
Pour 2 personnes

3 cuillères à soupe ou 28 g de noix de cajou
¼ de tasse ou 62 g de lait végétal
1 cuillère à soupe d’huile végétale
200 g de tofu ferme*
1½ cuillère à soupe de fécule de maïs ou de maïzena
1 oignon
1 gousse d’ail
½ cuillère à soupe de pâte de tomate
1 cuillère à soupe de levure nutritionnelle**
1 cuillère à thé de curry
½ cuillère à thé de poudre de chili
½ cuillère à thé de garam masala
¼ de cuillère à thé de curcuma
¼ de cuillère à thé de gingembre moulu
2 pincée de cannelle moulue
½ cuillère à soupe de sirop d’érable
1 petite boîte (200 ml) de lait de coco
Sel et poivre

Porter une petite quantité d’eau à ébullition. Quand l’eau bout, la verser dans un petit bol contenant les noix de cajou et laisser reposer pendant 15 à 20 minutes. Égoutter les noix de cajou. Dans un robot de type blender ou à l’aide d’un pied-mélangeur, mixer les noix de cajou avec le lait végétal. Réserver.

Éponger le tofu et le couper en rectangle. Enrober le tofu de fécule de maïs, saler et poivrer. Hacher l’oignon et l’ail.

Dans une poêle, chauffer 1 cuillère à soupe d’huile. Quand le corps gras est bien chaud, dorer les morceaux de tofu pendant 7 à 8 minutes ou jusqu’à ce que le tofu soit bien doré. Retirer le tofu de la poêle et le réserver dans une assiette recouverte d’un essuie-tout.

Dans la même poêle, ajouter le restant d’huile et faire revenir l’oignon pendant 2 minutes. Ajouter l’ail et poursuivre la cuisson pendant 1 minute. Ajouter la pâte de tomate, la levure nutritionnelle, le curry, la poudre de chili, le garam masala, le curcuma, le gingembre, la cannelle, le sirop d’érable et le lait de coco. Mélanger pour que la sauce soit homogène. Réduire le feu et ajouter les noix de cajou mixées. Remettre les morceaux de tofu dans la sauce juste le temps de les réchauffer et de les enrober de sauce. Servir avec un riz et déguster avec plaisir.

*Vous pourriez utiliser 300 g de tofu sans changer les proportions de la sauce pour obtenir 3 portions.
**Il est possible d’omettre la levure alimentaire si vous n’en avez pas.

Et vous, y a-t-il une tasse favorite (ou autre) chez vous?

Moins de mijotés…

En général, je profite des fins de semaine pour prévoir des plats avec de longues cuissons, surtout en hiver. Cependant, je constate que j’ai fait peu de ragoûts depuis le mois de décembre. En réfléchissant, je me rends compte qu’il y a eu peu de promotions dans les épiceries sur le boeuf à ragoût. Certes, j’ai vu des cubes de porc à ragoût, mais ce n’est pas la même chose : j’ai une nette préférence pour le boeuf dans les mijotés.

En attendant le prochain ragoût, je vous propose une recette de rôti de boeuf au cari rouge. J’ai pris cette recette dans le magazine Trois fois par jour, printemps 2016.

Rôti de palette au cari rouge
Rôti de palette au curry rouge
Pour 5 personnes

1 cuillère à soupe d’huile végétale
750 g de rôti de palette de boeuf
1 oignon
¼ de tasse ou 62 g d’eau
1½ cuillère à soupe de pâte de cari rouge
⅔ de tasse et 2 cuillères à soupe ou 200 ml de lait de coco
Coriandre fraîche au goût*
Sel et poivre

Préchauffer le four à 150°C (300°F).

Hacher l’oignon.

Dans une casserole allant au four, verser l’huile. Quand le corps gras est chaud, saisir la viande sur toutes les faces. Saler et poivrer. Réserver la viande sur une assiette.

Dans la même casserole, faire revenir l’oignon jusqu’à ce qu’il soit translucide et tendre. Déglacer avec l’eau. Ajouter la pâte de curry et le lait de coco.

Remettre la viande dans la casserole, couvrir et enfourner. Cuire pendant 2 heures ou jusqu’à ce que la viande se défasse facilement. Saler et poivrer au besoin. Servir avec de la coriandre si désiré. Déguster avec plaisir.

*Ici, la coriandre n’est pas très appréciée. Vous pouvez également utiliser une autre herbe.

Et vous, avez-vous réalisé beaucoup de mijotés?

Espoir sur une recette…

En théorie, j’espérais avoir une nouvelle recette à base de fraises à vous présenter. Malheureusement, je ne suis pas totalement satisfaite : c’était une recette de glace sans sorbetière, mais je ne suis pas convaincue pas la texture.

Je me rabats donc sur une recette de macarons. La recette est tiré du livre Macaron de Gaëlle et Johan Crop.

Macarons à la noix de coco
Macarons à la noix de coco
Pour 30 à 40 macarons

Ganache à la noix de coco
125 g (4,5 onces) de chocolat blanc
3½ cuillères à soupe ou 25 g de noix de coco râpée
¼ de tasse ou 60 ml de lait de coco
3 cuillères à soupe ou 40 g de beurre non salé, tempéré

Coques des macarons*
100 ml ou 100 g de blancs d’oeufs à température ambiante
½ tasse moins 2 cuillères à thé ou 90 g de sucre
¾ de tasse ou 120 g de sucre glace
1 tasse ou 120 g de poudre d’amandes
Colorant alimentaire en poudre jaune ou d’une autre
  couleur (facultatif)

¾ tasse et 2 cuillères à soupe ou 100 g de noix de coco
  râpée

Ganache à la noix de coco
Hacher le chocolat blanc et le déposer dans un bol avec la noix de coco râpée.

Verser le lait de coco dans un chaudron et porter à ébullition. Dès que le liquide bout, retirer du feu et verser sur le chocolat blanc. Laisser reposer 1 minute avant de remuer. Mélanger jusqu’à ce que le mélange soit lisse. Laisser tiédir et incorporer par petits morceaux le beurre. Quand le mélange est homogène, couvrir d’une pellicule plastique et réfrigérer pendant 6 heures ou toute une nuit.

Coques des macarons
Dans un bol, tamiser la poudre d’amandes et le sucre glace. Réserver.

Dans un autre bol, fouetter les blancs d’oeufs en neige en augmentant graduellement la vitesse de votre batteur électrique. Lorsque les blancs d’oeufs sont fermes, ajouter le sucre en pluie et le colorant alimentaire, si désiré, sans cesser de les battre. La meringue devrait être brillante. Verser délicatement les poudres (le sucre glace et la poudre d’amandes) sur la meringue et les incorporer à l’aide d’une spatule en soulevant la masse des côtés vers le centre. Arrêter de mélanger dès que la préparation est homogène.

Sur des plaques de cuisson recouvertes de papier parchemin, dresser les coques avec la pâte d’un diamètre d’environ 3,5 cm (1⅜ pouce) à intervalle régulier et en quinconce. Idéalement, utiliser une poche à pâtisserie munie d’une douille lisse de 8 à 10 mm de diamètre. Pour faciliter le dressage des macarons, garder la poche à pâtisserie perpendiculaire à la plaque de cuisson et laisser la douille le plus près possible de la plaque. Sur le papier parchemin, tracer à l’aide d’une pièce de 2 francs ou de 2 dollars des cercles pour vous servir de gabarit au dressage ou imprimer un des gabarits de Pure Gourmandise. Saupoudrer la noix de coco sur les coques.

Laisser croûter les coques des macarons pendant 30 minutes ou jusqu’à ce que la pâte ne colle plus au doigt.

Préchauffer le four à 150°C (300°F)**.

Enfourner les macarons pendant 12 à 20 minutes. Après 8 minutes de cuisson, quand les collerettes sont formées, ouvrir la porte du four et la refermer rapidement pour laisser la vapeur s’échapper. Deux ou trois minutes plus tard, répéter une seconde fois l’opération. Poursuivre la cuisson jusqu’à les coques se décollent facilement du papier parchemin. Recommencer l’opération avec les autres fournées de macarons. Laisser les coques totalement refroidir.

Montage
Verser la ganache dans une poche à pâtisserie.

Retourner la moitié des coques et les garnir généreusement avec la ganache. Terminer les macarons en les refermant avec une autre coque. Déposer les macarons dans une boîte qui ferme hermétiquement et les réserver toute une nuit au réfrigérateur. Conserver les macarons au réfrigérateur et avant de les déguster, si possible, les remettre à température ambiante pendant 30 minutes. Déguster avec gourmandises.

*Vous pouvez réaliser les coques des macarons avec une recette de votre choix.
**Faites des tests pour savoir à quelle température vous devez mettre votre four. La température appropriée pour votre four peu varier de 140°C à 160°C (280°F à 325°F).

Pour faire plaisir aux gens sans… et aux autres

Revenu dans notre demeure, ma tête s’est vidée et j’ai totalement oublié les petites choses que j’avais à mettre en place. Heureusement, une petite étincelle a surgi dans mon esprit et je me suis souvenu des différentes petites tâches qui m’attendaient, dont cet article.

Cette fois, je vous propose une recette de gâteau au chocolat sans gluten, sans produit laitier et sans oeuf. J’ai testé à quelques reprises la recette avant d’arriver à un résultat satisfaisant et j’ai fait quelques petits apprentissages pour mon plus grand plaisir. J’ai préparé ce gâteau pour l’anniversaire de mon chéri puisqu’un invité avait toutes (et encore plus) ces contraintes alimentaires. Pour la recette, je me suis largement inspirée de la recette de Ricardo qui se trouve sur son site Internet.

Gâteau au chocolat sans...
Gâteau au chocolat sans…
Pour 10 petits gâteaux ou 1 gâteau pour 8 personnes

Gâteau
½ tasse moins 1 cuillère à soupe ou 60 g de farine
  sans gluten*
½ tasse moins 1 cuillère à soupe ou 60 g de farine de coco
1 cuillère à thé de poudre à pâte ou de poudre à pâte
2 pincées de sel
½ tasse et 1½ cuillère à soupe ou 120 g de sucre
¼ de tasse et 2 cuillères à soupe ou 40 g de cacao
¼ de tasse ou 52 g d’huile de colza ou de canola
1 cuillère à thé de vinaigre de cidre
¼ de tasse ou 62 g de compote de fruit non sucrée**
½ tasse ou 125 g de lait de coco ou d’un autre
  lait végétal***
½ cuillère à thé d’extrait de vanille

Ganache
168 g (6 onces) de chocolat noir
⅓ de tasse et ½ cuillère à soupe ou 90 g de lait
  de soja nature ou au chocolat non sucré****
2 cuillères à soupe de sirop de maïs ou de glucose

Gâteau
Préchauffer le four à 180°C (350°F). Chemiser de caissettes en papier un moule à muffin ou chemiser de papier parchemin un moule à charnière de 20 cm (8 pouces) de diamètre. Graisser au besoin avec de l’huile.

Dans un bol, mélanger la farine sans gluten, la farine de coco, la poudre à pâte (ou la levure chimique) et le sel.

Verser la moitié du vinaigre dans le lait de coco (ou le lait végétal), réserver.

Dans un autre bol, fouetter le sucre avec le cacao, l’huile et le restant de vinaigre à l’aide d’un batteur électrique pendant au moins 3 minutes. Ajouter la compote de fruit et mélanger jusqu’à homogénéité. Incorporer en alternance la préparation à base de farine et le lait végétal additionné de vinaigre. Quand la pâte est homogène, la verser dans le moule préparé.

Enfourner et cuire pendant 15 à 20 minutes pour les petits gâteaux ou 30 à 40 minutes pour un moule de 20 cm de diamètre. Vérifier la cuisson à l’aide d’un cure-dent inséré au centre du gâteau : celui-ci doit ressortir propre. Laisser tiédir dans le moule avant de démouler.

Ganache
Hacher finement le chocolat noir et le déposer dans un bol.

Dans un chaudron, chauffer le lait de soja (ou autre) avec le sirop de maïs (ou de glucose). Quand le mélange bout, retirer le chaudron du feu et verser le liquide sur le chocolat. Laisser reposer pendant 1 minute. Remuer jusqu’à ce que la ganache soit homogène. Réfrigérer la ganache pendant environ 1 heure.

Glacer le ou les gâteaux avec la ganache. Si la ganache est trop ferme, la faire ramollir au four à micro-ondes ou sur un bain-marie. Déguster avec gourmandise.

Les gâteaux à base de farine sans gluten se conservent moins bien et deviennent de plus en plus humide.

*Le mélange de farine sans gluten que j’utilise est composé principalement de farine de riz complet. Je trouve que le goût de cette farine trop fort pour la pâtisserie, c’est pourquoi j’utilise aussi de la farine de coco. Vous pouvez employer qu’une seule farine, à vous d’expérimenter!
**Il existe d’autres substitut d’oeuf : vous pourriez employer un yogourt de soja, une purée de légumes, une purée de haricot blanc, un mélange de 1 cuillère à soupe de graines de chia ou de lin moulues avec de 3 cuillères à soupe d’eau.
***Selon les pays, on parle de laits ou de boissons végétales. Le choix est vaste : lait d’amandes, lait de noisette, lait de riz, lait de soja, etc. Privilégiez les boissons sans sucre.
****Pour la ganache, il ne faut pas utiliser du lait de coco : la texture devient trop épaisse.

Et vous, saviez-vous que l’acidité (le vinaigre ou le jus de citron) permet un meilleur développement des gâteaux sans gluten?