Mot-clé : huile de noisette

Si possible un menu…

Cette année pour Pâques, j’ai décidé d’accueillir la famille. J’avais en tête de fouiller dans mes magazines Ricardo et de trouver un menu que je referais de A à Z. Il me reste encore quelques volumes à parcourir, mais pour l’instant, je n’ai pas déceler le menu parfait. J’ai envie d’asperge, d’oeuf, de saumon et d’une viande autre que le gigot. J’ai peut-être cuisiné une fois du gigot d’agneau et même là, je n’en suis pas certaine. De plus, j’ai souvenir que ma belle-famille n’aiment pas cette pièce de viande. Après, j’ai vu une recette avec des cuisses de poulet et là aussi, j’hésite : je n’ai pas trop envie de servir de la viande avec des os. Heureusement, je commence à avoir une idée pour l’entrée. Il me manque juste l’apéro, le plat principal et le dessert…

En attendant de définir mon menu, je vous propose un dessert chocolaté qui pourrait être servi à Pâques ou à tout autre moment. Il s’agit d’une tarte au chocolat et aux noisettes. Cette recette est tirée du magazine Ricardo volume 17, numéro 3.

Tarte au chocolat et aux noisettes
Tarte au chocolat et aux noisettes
Pour 12 personnes

Pâte aux noisettes
½ tasse ou 70 g de noisettes*
1¼ tasse ou 180 g de farine
½ tasse ou 70 g de sucre glace
6 cuillères à soupe ou 82 g de beurre non salé, froid
1 oeuf

Crème au chocolat
280 g (10 onces) de chocolat noir à environ 58 % de cacao**
1 tasse ou 250 g de crème à 35 % ou entière
½ tasse ou 125 g de lait
¼ de tasse ou 50 g de sucre
2 oeufs
¼ de tasse ou 50 g d’huile de noisettes
¼ de tasse ou 35 g de noisettes*

Pâte aux noisettes
Dans un robot culinaire muni d’une lame en « s », réduire en poudre fine les noisettes avec la farine et le suce glace. Ajouter le beurre et mélanger à l’aide du robot ou d’un coupe-pâte jusqu’à ce que les morceaux de beurre aient la taille de petits pois. Incorporer l’oeuf et travailler la pâte jusqu’à ce qu’elle commence à se tenir.

Sur un plan de travail légèrement enfariné, pétrir la pâte jusqu’à ce que la texture soit homogène. Presser uniformément la pâte dans un moule à tarte à fond amovible d’environ 28 cm (11 pouces) de diamètre. Réserver au réfrigérateur pendant au moins 30 minutes.

Préchauffer le four à 200°C (400°F).

Couvrir la croûte d’une feuille de papier parchemin et y déposer des pois secs. Enfourner et cuire pendant 15 minutes ou jusqu’à ce que la pâte commence à dorer. Retirer le papier parchemin et les pois secs. Poursuivre la cuisson pendant 5 minutes ou jusqu’à ce que la croûte soit légèrement dorée. Laisser totalement refroidir.

Crème au chocolat
Hacher le chocolat et le déposer dans un bol.

Dans une casserole, mélanger la crème, le lait, le sucre et l’oeuf. Cuire à feu moyen en brassant continuellement jusqu’à ce que la crème ait légèrement épaissi. Verser sur le chocolat et patienter 1 minute. Puis mélanger jusqu’à ce que la crème soit lisse et homogène. Verser l’huile de noisette en filet en brassant toujours la crème chocolatée. Verser la crème chocolatée dans la pâte à tarte. Réfrigérer pendant 3 heures ou jusqu’à ce que la crème soit prise.

Répartir les noisettes sur la crème. Si désiré, saupoudrer de cacao avant d’ajouter les noisettes. Laisser tempérer pendant 15 minutes avant de servir et déguster avec plaisir.

*Si vous le voulez, vous pouvez torréfier les noisettes et retirer la peau de celles-ci avent de réaliser la recette.
**Un chocolat dont le pourcentage de cacao est supérieur à 60 % donnera une crème plus ferme. Dans mon cas, j’ai mis un tiers de chocolat au lait pour deux tiers de chocolat noir.

Et vous, avez-vous choisi votre menu pour Pâques?

Pas nouveau ou pas au point…

Aujourd’hui, je voulais vous proposer une recette avec des fraises, mais celle que j’ai préparée dernièrement a déjà été publiée ici! Après, j’ai une recette de crème vanille pour servir avec les fraises, mais ma recette n’a pas encore la bonne texture. J’espère que je trouverais rapidement de bon ratio… En attendant, j’ai un gâteau aux fraises qui me fait envie et je vais essayer de m’y attaquer demain. Peut-être la semaine prochaine?

En attendant, j’ai fait une petite recherche et je suis tombée sur le livre qui me manquait la dernière fois. Je vous propose donc une recette de gâteau aux carottes et aux marrons confits. J’ai pris cette recette dans le livre Les marrons glacés : dix façons de les préparer de Pauline Magnan qui tient le joli blog Beau à la louche. J’avoue, j’ai replacé le potimarron par des carottes!

Gâteau aux carottes et aux marrons glacés
Gâteau aux carottes et aux marrons glacés
Pour 8 personnes

⅔ de tasse ou 125 g de marrons glacés*
6 cuillères à soupe ou 40 g de noisettes entières
2 oeufs
⅓ de tasse moins ½ cuillère à soupe ou 60 g de sucre
3 cuillères à soupe et 1 cuillère à thé ou 40 g d’huile
  de noisette ou végétale
¾ de tasse et 2 cuillères à soupe ou 125 g de farine
3 cuillères à soupe ou 25 g de farine de blé entier**
¼ de tasse ou 40 g de poudre de noisettes
1 cuillère à thé ou 4 g de poudre à pâte ou de levure chimique
½ cuillère à thé de cannelle moulue
1 pincée de sel
¾ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 200 g de carottes râpées
1 citron
1 orange
7½ cuillères à soupe ou 100 g de sucre glace

Préchauffer le four à 170°C (340°F). Déposer les noisettes entière sur une plaque et les enfourner pendant 10 à 15 minutes pour les faire dorer. Laisser tiédir et concasser les noisettes. Couper les marrons glacés en petits dés.

Hausser la température du four à 180°C (350°F). Beurrer ou huiler un moule rectangulaire d’environ 10 cm par 20 cm (4 pouces par 8 pouces).

Dans un bol, fouetter les oeufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajouter l’huile en filet en fouettant constamment. Incorporer les farines, les noisettes concassées, la poudre de noisettes, la poudre à pâte, la cannelle, le sel, les carottes râpées et les marrons glacés. Verser la pâte bien mélanger dans le moule. Enfourner et cuire pendant 1 heure ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre ressorte propre.

Laisser totalement refroidir le gâteau avant de le démouler.

Préparer le glaçage*** du gâteau en mélangeant le sucre glace avec les zestes du citron et de l’orange ainsi que le jus de l’orange. Verser sur le gâteau et laisser le glaçage figer. Trancher et déguster avec gourmandise.

*Il n’est pas facile de trouver des marrons glacés à cette période de l’année. Il est possible de les remplacer par des fruits confits ou des noix caramélisées. Évidemment, le résultat sera bien différent mais tout aussi gourmand.
**J’ai utilisé de la farine de blé entier car je n’avais pas de la farine de châtaigne. À vous de voir.
***Le glaçage est facultatif.

Et vous, est-ce que vous avez essayé de nouvelles recettes avec des fraises?

Des couleurs et des goûts…

Il y a quelques temps, j’ai eu envie d’un gâteau marbré. Pour Mini-nous, un gâteau marbré est surtout une occasion pour sortir les colorants alimentaires, alors que moi, je préfère marier les goûts. J’ai regardé dans ma banque de recettes et il n’y a rien qui m’a interpellé : framboise, pistache, vanille et chocolat sont les goûts qui revenaient le plus souvent.

Je n’ai pas abandonné l’idée de mon marbré et j’ai eu envie d’un mélange de chocolat et de noisette. Pour la recette de base, je n’ai pas été chercher très loin : j’ai repris la base du gâteau marbré « infernal »! Cette fois, j’ai pris un moule assez grand et je n’ai eu aucune mauvaise surprise pendant sa réalisation.

Gâteau marbré au chocolat et aux noisettes
Gâteau marbré au chocolat et aux noisettes
Pour 10 à 12 personnes
Gâteau aux noisettes
¼ de tasse ou 55 g de beurre non salé, tempéré
5 cuillères à thé ou 20 g d’huile de noisette
¾ de tasse et 3½ cuillères à thé ou 165 g de sucre*
1 oeuf
½ cuillère à thé d’extrait de vanille (facultatif)
¼ de cuillère à thé ou 2 g de sel
⅓ de tasse et 2 cuillères à soupe ou 110 g de crème 35 %
  ou entière
¾ de tasse ou 105 g de farine
¼ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 40 g de noisettes en poudre
½ cuillère à thé ou 3 g de poudre à pâte
  ou de levure chimique
⅓ de tasse ou 42 g de noisettes entières**

Gâteau au chocolat
⅓ de tasse ou 75 g de beurre non salé, tempéré
¾ de tasse et 3½ cuillères à thé ou 165 g de sucre*
1 oeuf
¼ de cuillère à thé ou 2 g de sel
⅓ de tasse et 2 cuillères à soupe ou 110 g de crème 35 %
  ou entière
1 tasse ou 120 g de farine
3 cuillères à soupe ou 20 g de cacao
½ cuillère à thé ou 3 g de poudre à pâte
  ou de levure chimique
⅓ de tasse ou 60 g de pépites de chocolat**

Gâteau aux noisettes
Dans un bol, mélanger la farine avec les noisettes en poudre et la poudre à pâte.

Dans un bol, déposer le beurre avec l’huile de noisette, le sucre, l’extrait de vanille et le sel. Fouetter jusqu’à ce que la préparation soit homogène et crémeuse. Ajouter l’oeuf et mélanger jusqu’à ce que la préparation soit homogène. Incorporer en alternance le mélange de farine et la crème. Verser la pâte à gâteau dans une poche à pâtisserie et réserver.

Hacher grossièrement les noisettes et réserver.

Gâteau au chocolat
Dans un bol, mélanger la farine avec le cacao et la poudre à pâte.

Dans un bol, fouetter le beurre avec le sucre et le sel jusqu’à ce que la préparation soit homogène et crémeuse. Ajouter l’oeuf et mélanger. Incorporer en alternance le mélange de farine et la crème. Verser la pâte à gâteau dans une poche à pâtisserie et réserver.

Préchauffer le four à 150°C (300°F).

Montage
Chemiser un moule à charnière de 20 cm (8 pouces) de diamètre de papier parchemin. Avec la pâte à gâteau aux noisettes, tracer un zigzag pour couvrir en partie le fond du moule. Saupoudrer de noisettes Tracer un zigzag sur le premier avec la pâte au chocolat. Saupoudrer des pépites de chocolat. Tourner d’un quart de tour le moule. Répéter l’opération jusqu’à épuisement de la pâte sans se soucier des traits précédents. Taper à plusieurs reprises le moule sur le plan de travail pour bien répartir la pâte dans le moule. Enfourner et cuire pendant 75 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre du gâteau en ressorte propre. Laisser tiédir le gâteau quelques minutes et démouler. Servir tiède ou totalement refroidi, déguster avec gourmandise.

*À mon avis, il est possible de réduire la quantité de sucre à ¾ de tasse ou 150 g.
**Vous pourriez mettre plus de noisettes et pépites de chocolat ou les omettre selon votre envie.

Et pour vous, les gâteaux marbrés sont plutôt plein de couleurs ou un mariage de deux parfums?

Pour F et P

Il y a quelques temps, nous sommes allés voir un couple d’amis. Quelques jours avant, je ruminais un peu pour trouver quoi leur apporter. Je sais seulement que lui aime bien les framboises et la vanille. Je ne connais pas plus leur goût et ça m’a laissée bien perplexe. C’est en regardant un restant de Petite Arvine que je me suis souvenue qu’ils prenaient parfois l’apéro en tête à tête. Est-ce qu’ils ont gardé cette habitude depuis qu’ils ont des enfants? Mystère et boule de gomme. Cependant qui dit apéro, dit vin! Et le vin se cuisine aussi en sucré.

En ayant le vin en tête, j’ai eu envie d’essayer des biscuits italiens : les Zézettes de Sète. Ce fut un choix judicieux et délicieux : ces biscuits se mange sans fin et en prime, l’on m’a demandé la recette! J’ai pris cette recette sur le blog La Cuisine de Bernard.

Zézettes de Sète
Zézettes de Sète
Pour 50 biscuits

1¾ tasse ou 250 g de farine
¾ de cuillère à thé ou 3 g de poudre à pâte ou de levure
  chimique
⅓ de tasse et 1 cuillère à thé ou 70 g de sucre
2 cuillères à soupe ou 25 g de sucre vanillé
1 pincée de sel
5 cuillères à soupe et 2 cuillères à thé ou 75 g d’huile de colza
  ou d’arachide
5 cuillères à thé ou 20 g d’huile de noisette*
⅓ de tasse ou 80 g de vin blanc (Petite Arvine)

Sucre supplémentaire pour enrober les biscuits

Dans un bol, mélanger la farine, la poudre à pâte, le sucre, le sucre vanillé et le sel. Ajouter l’huile de colza et celle de noisette. Mélanger à l’aide d’une fourchette ou des doigts jusqu’à ce que les huiles soient bien incorporées aux ingrédients secs. La préparation doit avoir une texture sablonneuse. Verser le vin blanc. Mélanger jusqu’à ce que la pâte s’amalgame.

Préchauffer le four à 170°C (340°F).

Diviser la pâte en petites boulettes d’environ 10 g, environ ½ cuillère à soupe. Façonner chaque boulette en petit boudin dont les extrémités sont plus fines**.

Verser le sucre supplémentaire dans un bol. Rouler chaque boudin de pâte dans le sucre. Déposer les biscuits sur une (ou deux) plaque de cuisson recouverte de papier parchemin.

Enfourner et cuire pendant 20 minutes ou jusqu’à ce que les Zézettes soient bien dorées. Laisser totalement refroidir les biscuits et les conserver dans une boîte qui ferme hermétiquement***. Déguster avec gourmandise.

*L’huile de noisette est mon petit ajout de ma part, mais vous pouvez la remplacer par de l’huile de colza, d’arachide, d’olive, d’olive au citron, de noix, etc.
**Les extrémités des biscuits n’ont pas besoin d’être pointues, il faut qu’elles soient un peu plus étroites que le centre. Je les ai faites pointues parce que je trouvais cela plus esthétique.
***En théorie, ces biscuits peuvent se conserver très longtemps, peut-être plus d’un mois. Je n’ai pas pu tester, ils ont disparu en moins de 24 heures… De plus, j’ai failli ne pas avoir le temps de les photographier!

Et vous, avez-vous déjà réalisé des desserts contenant du vin?