Mot-clé : graines de courge

Avez-vous remarqué?

Habituellement pendant le mois d’août, je vous bassine avec mon repas du 1er août (ou du 31 juillet) jusqu’en début septembre. Cette année, je n’étais pas à la maison pour la fête nationale suisse, alors pas d’avalanche de nouvelles recettes. Pire, comme je viens juste de revenir à la maison et que je prends le décalage horaire en pleine poire, je ne vais pas m’attarder.

Je ne vous propose même pas de recette sucrée comme le voudrait le mercredi. Sans plus attendre, je vous présente une recette de tarte à la carotte. J’ai trouvé cette recette sur le site d’Isadora et Marisa.

Tarte à la carotte
Tarte à la carotte
Pour 2 ou 3 personnes

Pâte à tarte express
¾ de tasse et 2 cuillères à soupe ou 125 g de farine*
½ cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
2 pincées de sel
1 cuillère à thé d’herbes séchées au choix** (facultatif)
3 cuillères à soupe et 1 cuillère à thé d’huile végétale
3 cuillères à soupe et 1 cuillère ou 50 g d’eau chaude

Garniture
3 ou 4 carottes
1 oignon
1 cuillère à soupe d’huile d’olive
1 cuillère à soupe de moutarde à l’ancienne
4 cuillères à soupe de crème à cuisson, de demi-crème
  ou de crème de soja
2 à 4 cuillères à soupe de lait ou de boisson végétale
2 oeufs
Graines de courge (facultatif)
Poudre d’oignon au goût
Sel et poivre

Éplucher et râpées les carottes. Hacher finement l’oignon.

Dans une poêle, chauffer l’huile d’olive. Quand le corps gras commence à être chaud, ajouter l’oignon. Quand l’oignon est translucide, ajouter les carottes et poursuivre la cuisson pendant 10 minutes ou jusqu’à ce qu’elles soient tendres. Saler, poivrer et assaisonner avec la poudre d’oignon. Laisser tiédir.

Pâte à tarte express
Dans une boîte qui ferme hermétiquement, verser la farine, la poudre à pâte, le sel et les herbes séchées. Mélanger brièvement, puis ajouter l’huile et l’eau chaude. Fermer la boîte à l’aide de son couvercle et secouer énergiquement. Ouvrir la boîte et terminer de rassembler la pâte en une boule. Sur un plan de travail légèrement enfariné, abaisser la pâte et la foncer dans un moule de 23 cm (9 pouces) de diamètre.

Garniture
Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Dans un bol, fouetter les oeufs avec la crème et le lait. Saler et poivrer***.

Étaler la moutarde à l’ancienne sur le fond de la pâte à tarte. Répartir les carottes et l’oignon. Verser la préparation d’oeuf. Saupoudrer de graines de courge et enfourner. Cuire pendant 25 à 30 minutes. Laisser tiédir quelques minutes et servir. Déguster avec plaisir.

*Utilisez les farines qui vous font envie : farine blanche, farine d’épeautre, etc.
**Si vous voulez faire une pâte sucrée, remplacez les herbes par du sucre vanillé ou non.
***Il est possible d’ajouter des épices : du curry, de la poudre d’oignon, du cumin, etc.

À dimanche!

Cette année, c’est bon

Pour mes paniers gourmands, j’écris chaque année une liste d’idées et depuis deux ans, j’ai décidé de consigner ces listes dans un petit carnet. Je ne vous dis pas le gain de temps quand j’ai voulu élaborer ma liste. J’ai noté les idées que j’avais relevées ici et là, puis j’ai jeté un coup d’oeil sur les listes des années précédentes. En quelques minutes, j’avais non seulement une liste de cadeaux gourmands, mais également ma sélection pour les fêtes : vive les listes courtes!

La recette que je vous propose aujourd’hui, j’aurais aimé la préparer l’an passé, mais j’avais préféré les recettes qui ne demandaient pas plusieurs fournées : je n’avais qu’une plaque de cuisson pour le four dans notre appartement de transition! Je vous propose donc des biscuits de style raincoast. J’ai trouvé ce délice sur le site de Di Stasio. Ces craquelins sont tellement délicieux que je vais les refaire sans hésitation et dans les plus bref délais.

Craquelins style raincoast
Craquelins style raincoast
Pour 60 craquelins*

1⅔ de tasse ou 410 g de babeurre**
⅓ de tasse ou 107 g de sirop d’érable
3 tasses ou 420 g de farine
1 cuillère à thé de bicarbonate de soude ou de sodium
1 cuillère à thé de sel
1 cuillère à soupe de poudre à pâte ou de levure chimique
1 tasse ou 260 g de canneberges séchées
½ tasse ou 80 g de pistaches non salées***
⅔ de tasse ou 72 g de pacanes ou de noix de pécan hachées
⅔ de tasse ou 105 g d’abricots séchés coupés en juliennes
¼ de tasse ou 30 g de graines de sésame
¼ de tasse ou 38 g de graines de courge
1 ou 2 cuillères à thé de romarin frais finement haché****
  (facultatif)

Préchauffer le four à 180°C (350°F). Beurrer et enfariner 4 moules de 8 cm par 14,5 cm (3 pouces par 5½ pouces) ou 3 moules de 8 cm par 20 cm (3 pouces par 8 pouces).

Dans contenant muni d’un bec verseur, mélanger le babeurre et le sirop d’érable.

Dans un grand bol, mélanger la farine, le bicarbonate de soude, le sel, la poudre à pâte, les canneberges, les pistaches, les pacanes, les abricots, les graines de sésame, les graines de courge et le romarin. Verser le babeurre et le sirop d’érable. Mélanger juste pour que tous les ingrédients soient humectés. Répartir la pâte dans les moules. Enfourner et cuire pendant 35 minutes.

À la sortie du four, démouler les pains et les laisser totalement refroidir, idéalement sur une grille à pâtisserie. Emballer les pain dans du papier d’aluminium et les placer au réfrigérateur ou au congélateur pendant 30 minutes.

Après ce temps, sortir un pain à la fois et le trancher à l’aide d’un couteau dentelé le plus finement possible. Trancher tous les pains.

Préchauffer le four à 150°C (300°F).

Répartir les tranches sur deux plaques de cuisson et enfourner pendant 15 à 20 minutes. Retourner les craquelins et remettre au four pendant 15 à 20 minutes ou jusqu’à ce qu’ils soient croustillants. Déguster avec plaisir les craquelins chauds ou froids. Conserver les craquelins une fois totalement refroidis dans une boîte qui ferme hermétiquement.

*J’ai obtenu 250 craquelins : j’ai utilisé une trancheuse pour tailler très finement, environ 2 mm (⅟₁₆ de pouce) d’épaisseur, les craquelins. Le temps de séchage était de 15 minutes en tous. Bref, le nombre de craquelins dépendra de leur épaisseur.
**Il est possible de remplacer le babeurre par la même quantité de lait auquel il faut ajouter 5 cuillères à thé ou 25 g de jus de citron.
***Comme pour tous les ingrédients, vous pouvez remplacer les pistaches par un autre de votre choix : des figues séchées, des noisettes, des amandes, des raisins secs, etc.
****J’ai mis 1 cuillère à thé de romarin.

Et vous, comment planifiez-vous vos paniers gourmands?

Toujours vers le même granola

Il y a des périodes où je mange presque quotidiennement du granola et d’autre où le pot tarde à se vider. À l’occasion, j’essaie de varier mes recettes, mais je reviens facilement à celle-ci, ma préférée! Mini-nous m’a même fait ajouter du cacao une fois et le résultat était toujours aussi gourmand. Cependant, l’intérêt d’essayer d’autres recettes est de découvrir des nouvelles textures et des nouveaux mariages de saveur.

Cette fois, c’est l’utilisation du quinoa qui m’a intriguée. Le goût du granola que je vous propose diffère des autres recettes que j’ai testé. Cette recette est tirée du magazine Ricardo volume 14, numéro 8.

Granola au quinoa
Granola au quinoa
Pour un pot de 875 ml

½ tasse ou 90 g de quinoa
½ tasse ou 80 g de graines de citrouille ou de courge*
½ tasse ou 75 g de graines de tournesol
½ tasse ou 65 g de noix de cajou non salées
½ tasse ou 65 g de pistaches non salées
6 cuillères à soupe ou 127 g de sirop d’érable
1½ cuillère à soupe d’huile de colza ou de canola**
¼ de cuillère à thé de sel

Rincer le quinoa et l’égoutter.

Concasser les noix de cajou et les pistaches.

Préchauffer le four à 160°C (325°F). Tapisser de papier parchemin une plaque de cuisson.

Dans un grand bol, verser le quinoa, les graines de citrouille, les graines de tournesol, les noix de cajou, les pistaches, le sirop d’érable, l’huile et le sel. Bien mélanger et répartir sur la plaque de cuisson préparée.

Enfourner et cuire pendant 20 minutes en remuant une fois pendant la cuisson. Laisser totalement refroidir. Si le granola est encore collant après avoir refroidi, remettre au four quelques minutes. Verser le granola dans des contenants en verre pour le conserver jusqu’à 1 mois. Déguster avec gourmandise.

*Comme pour tous les granolas, vous pouvez substituer un ingrédient par un autre : des graines de sésame, des noisettes, etc.
**J’ai diminué la quantité d’huile, car je trouvais qu’il en restait beaucoup après la cuisson. Libre à vous d’en mettre 2 cuillères à soupe ou non.

Et vous, connaissiez-vous le quinoa dans un granola?