Mot-clé : gingembre

Avalanche de biscuits!

Il faut vous attendre dans les prochaines semaines à une avalanche de biscuits! Mes paniers gourmands sont bouclés et je suis plutôt contente de ma sélection. Comme à chaque année, il y a une recette un peu plus expérimentale et qui ne va pas nécessairement plaire à tout. En prime pour la plupart de mes dégustations, j’étais un peu biaisée puisque mon odorat était au abonné absent… et oui, un rhume!

Cette année, j’avais envie de glisser du citron confit dans mes biscuits. Au départ, je pensais réaliser des milanais avec cet ingrédient, mais ces biscuits étaient présents dans mes paniers de l’an passé. C’est dans Le carnet rouge de Josée Di Stasio que j’ai trouvé mon bonheur par hasard. Quand j’ai vu ses biscottis très gingembre, j’ai immédiatement imaginé y intégrer du citron confit. J’ai adoré ces biscottis, mais le piquant du gingembre peut en surprendre plusieurs et ne pas convenir à tous. À vous d’essayer pour juger.

Biscottis très gingembre et au citron confit
Biscottis très gingembre et au citron confit
Pour 24 biscuits

½ tasse ou 110 g de beurre non salé, tempéré
¾ de tasse ou 150 g de cassonade ou de sucre roux
2 oeufs
¾ de tasse ou 130 g d’amandes entières
2½ tasses ou 350 g de farine
1 cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
2 cuillères à thé de gingembre moulu
3 à 4 cuillères à soupe de gingembre frais taillé très finement
  en aiguillettes
⅔ de tasse ou 180 g de citron confit*
1 blanc d’oeuf
Sucre blanc ou demerara (facultatif)

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Tapisser une plaque de cuisson de papier parchemin et y répartir les amandes. Enfourner et cuire pendant 8 minutes. Laisser totalement refroidir les amandes. Hacher grossièrement. Déposer les amandes dans un bol. Ajouter la farine, la poudre à pâte et le gingembre moulu.

Préchauffer de nouveau le four à 180°C (350°F).

Dans un bol, à l’aide d’un batteur électrique ou d’un robot sur socle, fouetter le beurre avec la cassonade environ 2 minutes. Incorporer les oeufs un à la fois en mélangeant bien entre chaque ajout. À l’aide d’une spatule ou d’une cuillère en bois, ajouter la préparation de farine. Incorporer le gingembre frais ainsi que le citron confit. Avec les mains enfarinées, terminer de rassembler la pâte. Ajouter un peu de farine au besoin.

Diviser la pâte en deux et façonner deux boudins d’environ 6 cm (2½ pouce) de diamètre. Déposer les rouleaux de pâte sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin et les aplatir légèrement. Si désiré, badigeonner la surface de blanc d’oeuf et saupoudrer de sucre.

Enfourner et cuire pendant 25 à 30 minutes ou jusqu’à ce que la pâte soit légèrement dorée. Sortir du four et laisser tempérer pendant 10 à 15 minutes.

Baisser la température du four à 150°C (300°F).

À l’aide d’un couteau dentelé, couper les biscuits en tranches d’environ 1,5 cm (½ pouce) d’épaisseur. Déposer les biscottis sur une plaque de cuisson et enfourner pendant 10 à 15 minutes. Retourner les biscottis et poursuivre la cuisson pendant 10 à 15 minutes ou jusqu’à ce que les biscuits soient secs. À la sortie du four, laisser refroidir les biscottis sur une grille à pâtisserie. Déguster avec gourmandise.

*Pour une version très très gingembre, vous pouvez remplacer le citron confit par du gingembre confit haché finement.

Et vous, aimez-vous l’association du citron et du gingembre?

La maison en biscuit

C’est l’année dernière que j’ai réalisé pour la première fois une maison en pain d’épices totalement maison. Le plus difficile pour un tel projet est de trouver une recette qui nous inspire confiance. Logiquement, j’aurais dû me tourner vers une recette de Ricardo, mais je ne sais pas pourquoi, j’ai été interpellée par une recette avec du golden syrup. Évidemment, le désagrément de la recette était de mettre la main sur ce produit. Par chance, j’ai trouvé une bouteille en me promenant dans un supermarché que je fréquente peu. Il ne me restait plus qu’à choisir la forme de la maisonnette…

Je vous partage donc cette recette de biscuits pain d’épices au golden syrup. J’ai préparé récemment des biscuits avec cette recette et j’ai découvert à ma grande surprise que Mini-nous aimait le pain d’épices… et aussi découper la pâte avec les emporte-pièces. J’ai pris cette recette sur le blog de Anne-Sophie, Fashion Cooking.

Biscuits pain d'épices au golden syrup
Biscuits pain d’épices au golden syrup
Pour 1 maisonnette ou 50 biscuits*

2⅓ tasses ou 330 g de farine
½ tasse moins 2 cuillères à thé ou 100 g de beurre non salé,
  froid
1 cuillère à soupe de mélange à pain d’épices**
1 cuillère à thé de bicarbonate de soude ou de sodium
⅔ de tasse ou 130 g de cassonade ou de sucre roux
1 oeuf
1 pincée de sel
3½ cuillères à soupe ou 75 g de golden syrup***

Dans le bol d’un robot pâtissier sur socle, verser la moitié de la farine. Ajouter le beurre en coupé en petits morceaux. Mélanger le tout à l’aide de la feuille jusqu’à ce que le mélange soit sablonneux. Incorporer le restant de farine, les épices, le bicarbonate de soude et le sel. Ajouter graduellement, en laissant tourner le robot, la cassonade.

Dans un petit bol, fouetter l’oeuf avec le golden syrup. Verser ce mélange dans la cuve du robot. Laisser malaxer le robot jusqu’à ce que la pâte commence à former une boule. À l’aide des mains, agglomérer la pâte pour former une masse homogène.

Entre deux feuilles de papier parchemin, abaisser la pâte sur une épaisseur d’environ 3 mm (⅛ de pouce). Découper les biscuits à l’aide d’emporte-pièces ou d’un gabarit**** pour réaliser une maisonnette sans retirer la pâte excédentaire. Placer le tout au réfrigérateur pendant au moins 20 minutes.

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Déplacer les biscuits réfrigérer sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Enfourner et cuire pendant 7 à 8 minutes*****. Retravailler les retailles pour réaliser d’autres biscuits en prenant toujours soins de les réfrigérer avant de les cuire. Si désiré, pour obtenir des bords très droits, redonner un coup de couteau aux biscuits 3 à 4 minutes après leur sortie du four. Laisser refroidir sur la plaque de cuisson. À l’aide de glaçage royale, de caramel, de chocolat ou de sucre d’orge, décorer ou assembler la maisonnette de biscuits pain d’épices. Dévorer avec gourmandise.

*Le nombre de biscuits variera en fonction de la taille de vos emporte-pièces.
**Personnellement, je crée mon propre mélange avec de la cannelle, du gingembre moulu, de la muscade, de la cardamome et des clous de girofle. Vous pouvez également ajouter du poivre (noir ou autre), de l’anis vert, de l’anis étoilé, du macis ou encore du piment de la Jamaïque.
***Le goût ne sera pas le même, mais il est possible de remplacer le golden syrup par du miel ou de la mélasse.
****Pour une maison en pain d’épices, vous pouvez créer votre propre gabarit ou utilisez celui-ci ou celui-là.
*****Si vous aimez les biscuits d’épices un peu plus croustillants, cuisez la pâte un peu plus longtemps : soit de 12 à 14 minutes.

Et vous, avez-vous réalisé une maison en pain d’épices?

Rien de très nouveau…

Aujourd’hui, je me suis rendu compte que je n’avais pas vraiment essayé de nouvelles recettes. J’ai encore des archives de photos, mais certaines commencent sérieusement à dater! Avec la chaleur, je devrais vous proposer une recette bien rafraîchissante, mais je n’en ai pas. Je ne vous ai même pas encore présenté ma recette de Magnum (ou Revel) maison… il faut dire que je n’en ai pas préparé l’été dernier! Il faut que je remédie à la situation.

En attendant que je prépare des petites bouchées bien fraîches, je vous propose une recette de sauté de poulet. J’ai pris cette recette sur le site de Recettes du Québec.

Sauté de poulet teriyaki à l'érable
Sauté de poulet teriyaki à l’érable
Pour 3 personnes

2½ cuillères à soupe de mirin
2½ cuillères à soupe de sauce soja
2 cuillères à soupe de sirop d’érable
½ cuillère à soupe de fécule de maïs ou de maïzena
1 cuillère à soupe d’huile végétale
300 g de poitrines de poulet*
1 gousse d’ail
½ cuillère à soupe de gingembre frais, râpé
2 carottes
8 fleurons de brocoli

Dans un bol, mélanger le mirin, la sauce soja, le sirop d’érable et la fécule de maïs. Réserver.

Remplir un chaudron d’eau et porter à ébullition pour blanchir les légumes. Pendant ce temps, couper les carottes en rondelles, détailler le brocoli en petits bouquets de même taille. Quand l’eau bout, saler l’eau et ajouter les carottes, faire cuire 3 minutes. Retirer les carottes et les rincer sous l’eau froide pour arrêter la cuisson. Ajouter les fleurons de brocoli dans l’eau bouillante et cuire pendant 4 minutes. Égoutter le brocoli et rincer à l’eau froide pour arrêter la cuisson. Réserver.

Hacher l’ail. Détailler les poitrines de poulet en dés.

Dans une poêle, chauffer l’huile. Quand le corps gras est bien chaud, déposer les dés de poulet et les faire dorer. Ajouter les carottes ainsi que le brocoli et poursuivre la cuisson pendant 3 à 4 minutes. Verser le mélange de mirin et cuire jusqu’à ce que la sauce épaississe. Servir sans attendre avec du riz ou des vermicelles.

*Vous pourriez également utiliser un restant de poulet ou de canard cuit.

Et vous, avez-vous une recette pleine de fraîcheur à proposer?

Déménagement 2018

Cette semaine a été une grosse semaine : nous avons encore déménagé! Cependant, cette fois devrait être la dernière avant longtemps : nous sommes devenus propriétaires! Il reste encore des cartons à défaire (toujours trop à mon avis), des pièces à organiser, les extérieurs à aménager, des électroménagers à apprivoiser et des ouvriers à attendre pour faire les dernières retouches.

Je crois que vous comprenez mieux mon absence de mercredi. Je vous propose donc un sauté de tofu à l’ananas, une des dernières recettes que j’ai essayé avant de tout mettre en boîte. J’ai pris cette recette Gabrielle, Eat cook and love.

Sauté de tofu à l'ananas
Sauté de tofu à l’ananas
Pour 2 personnes

200 g de tofu ferme
1 cuillère à soupe de sauce soja
1½ cuillère à soupe d’huile végétale
½ cuillère à soupe de fécule de maïs ou de maïzena
2 tranches d’ananas en boîte*, coupé en morceaux
12 fleurons de brocoli ou plus au goût
1 oignon
½ cuillère à thé de gingembre frais, râpé
2 cuillères à soupe d’eau
3 cuillères à soupe de confiture d’abricots**
3 cuillères à soupe de sauce douce aux piments
Sel et poivre

Préchauffer le four à 190°C (375°F).

Dans un bol, mélanger la sauce soja, 1 cuillère à soupe d’huile végétale et la fécule de maïs. Éponger et couper en cubes le tofu. Ajouter le tofu au mélange de sauce soja. Déposer les cubes de tofu sur une plaque de cuisson recouverte d’un papier parchemin. Enfourner et cuire pendant 25 à 30 minutes. À mi-cuisson, retourner les cubes de tofu.

Pendant ce temps, porter une casserole d’eau à ébullition. Quand l’eau bout, saler et plonger les morceaux de brocoli. Cuire les brocoli pendant 4 minutes, les égoutter et rincer sous l’eau froide.

Ciseler l’oignon.

Dans une poêle, verser le restant d’huile. Chauffer la poêle et ajouter l’oignon. Faire revenir l’oignon pendant 6 minutes. Ajouter le brocoli et l’ananas. Poursuivre la cuisson pendant 4 minutes. Ajouter le gingembre, l’eau, la confiture d’abricot et la sauce douce aux piments. Laisser mijoter à feu doux pendant 5 minutes. Saler et poivrer au goût. Ajouter le tofu dans la sauce et bien mélanger. Poursuivre la cuisson quelques minutes. Servir sans attendre avec un riz ou des nouilles asiatiques. Déguster avec plaisir.

*Vous pouvez utiliser de l’ananas frais. Dans ce cas, commencez à le faire cuire en même temps que l’oignon.
**Vous pouvez remplacer la confiture d’abricots et la sauce douce aux piments par de la gelée de poivron.

J’ai hâte que la fatigue du déménagement soit derrière moi.

Vendredi prochain…

Depuis le début de la semaine, je me dis qu’il faut que je me prévois une sortie pour me changer le idée. En réfléchissant à ce qui se profile pour la semaine, il me reste que le vendredi… qui est le Vendredi saint! Il faut croire que mon projet va attendre une semaine de plus, voire deux puisqu’il y a également les vacances scolaires. Vive Pâques! Et dire que je n’ai pas réfléchi à un dessert pour cette occasion, d’un autre côté, je ne sais pas ce que nous allons faire pour cette journée hormis manger avec la famille de mon chéri.

En attendant, je vous propose une recette de poulet au saveur coréenne. Actuellement, on trouve plus facilement quelques produits coréens dans les épiceries. J’ai pris cette recette dans le magazine Ricardo volume 16, numéro 2, mais je l’ai travaillé avec des poitrines de poulet plutôt que des ailes.

Poulet frit coréen au sésame
Poulet frit coréen au sésame
Pour 3 personnes

Poulet
300 g de poitrines de poulet
¼ tasse ou 50 g de fécule de pomme de terre*
½ cuillère à thé de sel
¼ de cuillère à thé de piment coréen moulu (gochugaru)**
2 pincées de poudre à pâte ou de levure chimique
2 pincées de poivre noir moulu
Huile végétale pour la friture

Sauce
1 gousse d’ail
1 cuillère à thé de gingembre haché finement
2 cuillères à soupe de pâte de piment fermenté (gochujang)
2 cuillères à soupe de bouillon de poulet
1 cuillère à soupe de cassonade ou de sucre roux
1 cuillère à soupe de sauce soja
1 cuillère à soupe de vinaigre de riz
1 cuillère à thé d’huile de sésame grillé
½ cuillère à thé de mirin
½ cuillère à thé de jus de citron

Poulet
Couper les poitrines de poulet en cubes d’environ 2 cm (¾ de pouce) de côté.

Dans un bol, mélanger la fécule de pomme de terre, le sel, le piment moulu, la poudre à pâte et le poivre. Ajouter le poulet et bien mélanger pour enrober les morceaux de viande de fécule assaisonnée.

Verser environ 1 cm (⅜ de pouce) d’huile dans une poêle ou un wok*** et la chauffer. Quand l’huile est bien chaude, ajouter le poulet et frire pendant 10 minutes en remuant souvent pour que le poulet soit doré à l’extérieur et qu’il perde sa teinte rosée à l’intérieure. Mettre le poulet dans une assiette recouverte d’un papier absorbant et réserver. Retirer la poêle du feu contenant l’huile.

Sauce
Hacher finement la gousse d’ail et la déposer dans une petite casserole. Ajouter le gingembre, la pâte de piment, le bouillon de poulet, la cassonade, la sauce soja, le vinaigre de riz, l’huile de sésame, le mirin et le jus de citron.

Porter à ébullition et laisser mijoter pendant 5 minutes ou jusqu’à ce que la sauce ait réduit de moitié.

Si la casserole est assez grande, ajouter le poulet dans la sauce ou verser la sauce dans un bol et ajouter le poulet. Mélanger et servir sans attendre avec du riz et un légume de votre choix.

*Il est possible de remplacer la fécule de pomme de terre par de la fécule de maïs ou de la maïzena.
**Si vous ne trouvez pas de piment coréen moulu, utilisez du piment d’Alep ou d’Espelette.
***Dans le meilleur des mondes, utilisez une friteuse que vous préchauffez à 180°C (350°F). Si comme moi, vous n’avez pas de friteuse, rappelez-vous de ne jamais mettre plus de un tiers d’huile dans une poêle ou une casserole et de ne pas vous éloignez de celle-ci quand elle est sur le feu!

Et vous, avez-vous des projets pour Vendredi Saint?