Mot-clé : framboise

Faux 1er août

Habituellement, je recevais pour le 1er août puisque nous avions une belle vue sur les feux artifices. Ayant déménagé, nous n’avons plus ce privilège. Cependant, nous avons vue sur un autre feu d’artifice, mais il est lancé le 31 juillet plutôt que le 1er août. Après une hésitation, j’ai décidé de changer la date. Maintenant, les buffets du 1er août seront plutôt le 31 juillet! Pour la petite histoire, nous n’avons pas eu de feux d’artifice… Actuellement en Suisse, il y a un grand risque d’incendie lié à la sécheresse, alors plusieurs communes ont annulé leurs spectacles pyrotechniques par mesure de sécurité.

Je vous propose de débuter par un dessert que j’ai servi hier. Je vous présente donc le gâteau au citron et aux framboises. J’ai pris cette recette dans le magazine Ricardo volume 1,3 numéro 2.

Gâteau au citron et aux framboises
Gâteau au citron et aux framboises
Pour 9 personnes

1¾ tasse ou 245 g de farine
1 cuillère à thé de bicarbonate de soude ou de sodium
¼ de cuillère à thé de sel
½ tasse ou 110 g de beurre non salé, tempéré
1 tasse ou 200 g de sucre
Zeste de 1 citron
1 oeuf
½ tasse ou 125 g de lait
¼ de tasse ou 62 g de jus de citron
½ tasse ou 85 g de framboises fraîches ou surgelées
½ tasse ou 160 g de confiture de framboises

Préchauffer le four à 180°C (350°F). Beurrer un moule carré d’environ 20 cm (8 pouces) de côté. Tapisser le fond du moule d’une bande de papier parchemin.

Dans un bol, mélanger la farine, le bicarbonate et le sel. Réserver.

Dans un autre bol, fouetter le beurre avec le sucre et le zeste de citron. Incorporer l’oeuf. Ajouter en alternance la préparation de farine, le lait et le jus de citron.

Dans un petit bol, mélanger les framboises et la confiture de framboises*.

Verser la pâte dans le moule. Ajouter de manière aléatoire la préparation de framboises. À l’aide de la pointe d’un couteau, créer des marbrures en passant la pointe entre les deux préparations.

Enfourner et cuire pendant 35 à 40 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre d’un gâteau en ressorte propre. Laisser tiédir 30 minutes. Démouler et laisser totalement refroidir. Déguster avec gourmandise.

*Dans la recette, il est proposé de prélever ½ tasse ou environ 100 g de pâte à gâteau au citron et de mélanger avec la préparation de framboises. Je l’ai fait, mais je ne suis pas certaine que ce soit nécessaire. Avec cette méthode, il y a trop de pâte aux framboises, ça recouvre totalement la surface du gâteau, c’est difficile de faire les marbrures et la pâte aux framboises étant plus dense, elle se retrouve au fond du moule. À vous de voir.

Bon 1er août!

La rareté des pépites roses…

Le 31 juillet, j’avais une très longue liste d’épicerie. Pour m’assurer de rien oublier, j’avais même pris un stylo pour tracer au fur et à mesure les articles que je glissais dans mon panier. Rendu au bas de ma liste, j’avais un item manquant : les framboises! Je ne sais pas pourquoi, mais cette année, je tenais absolument à faire un dessert avec des framboises. Alors au programme de l’après-midi, j’ai mis la chasse aux pépites roses, aux framboises. Je peux vous dire qu’elles étaient rares, c’est seulement après trois épiceries que j’ai pu mettre la mains sur des barquettes de framboises!

Avec les framboises, j’ai réalisé un mousse. Elle est très simple et rapide à faire. En plus, cette recette se décline avec d’autres fruits! J’ai pris la base de la recette sur le blog de Carine, Chic, Chic, Chocolat.

Mousse aux framboises
Mousse aux framboises
Pour 8 personnes*

Mousse
2 tasses ou 340 g de framboises**
1 tasse ou 300 g de lait condensé sucré
1 tasse ou 250 g de crème à 35 % ou entière
Quelques gouttes de jus de citron

Sauce aux framboises (facultatif)
⅓ de tasse ou 90 g de coulis de framboises
½ cuillère à thé de fécule de maïs ou de maïzena
Sucre au goût

Mousse
Rincer les framboises et les déposer dans le bol d’un robot muni d’une lame en « s »***. Mixer les framboises pour obtenir une purée. Tamiser la purée de framboises pour retirer les pépins. Ajouter quelques gouttes de jus de citron au coulis de framboises.

Mesurer ½ tasse et 1 cuillère à soupe ou peser 140 g de coulis de framboises, puis le verser dans un bol. Ajouter le lait condensé sucré et mélanger.

Dans un autre bol, fouetter la crème jusqu’à la formation de pics fermes. À l’aide d’une spatule, incorporer délicatement la crème fouettée à la préparation de framboises. Verser la mousse dans des verrines. Placer les mousses au réfrigérateur pendant au moins 3 heures.

Sauce aux framboises
Mesurer ou peser le restant de coulis de framboises utilisé pour la mousse. Verser le coulis dans un chaudron. Au goût et au besoin, ajouter un peu de sucre au coulis. Incorporer la fécule de maïs. Chauffer le mélange jusqu’à ébullition en brassant régulièrement. Poursuivre la cuisson jusqu’à ce que la sauce ait légèrement épaissi. Verser dans un bol, couvrir d’une pellicule plastique et réfrigérer.

Au moment de servir, verser un peu de sauce aux framboises sur la mousse. Déguster avec gourmandises.

*J’ai réussi à faire 14 petites verrines, mais les portions étaient vraiment très petites. Cependant après le buffet du 1er août, les gens ont généralement envie d’un truc léger et en prime, j’avais un deuxième dessert.
**Vous pourriez utiliser la purée d’un autre fruit : bleuets (myrtilles), fraises, mûres, etc. Il est également possible de réaliser la recette en utilisant du jus de citron, de lime, de pamplemousse… Dans ce cas, utilisez ½ tasse ou 125 g de jus et omettez les gouttes de jus de citron.
***Vous pouvez également utiliser un robot de type « blender » ou un pied-mélangeur pour cette étape. Si vous êtes plus patient, une simple fourchette suffit également.

Et vous, quel est le fruit que vous avez eu de la difficulté à trouver à l’épicerie?

Une tarte au saveur d’été

Il y a quelques temps, c’était l’anniversaire de mon beau-père. Pour l’occasion, je voulais apporter un petit dessert. Dès le départ, je voulais faire quelque chose avec de la pistache : j’ai craqué pour un pot de pâte de pistaches, alors il me tardait de l’employer. J’avais vu une recette de tarte, j’ai mis l’idée de côté et quelques jours avant, je lis la recette… J’avais un petit problème, la tarte ne se faisait pas à l’avance et ne se conservait pas vraiment. Un changement de projet s’imposait suivi d’une cherche de recettes avant de tomber dans le monde de l’hésitation. Après m’être retrouvée devant une dizaine de choix, je suis finalement revenue à une recette de tarte. En préparant la recette, j’ai eu des doutes, mais à la dégustation, ils se sont envolées à la première bouchée.

Je vous propose donc une recette de tarte aux fruits rouges et pistaches. Comme la recette emploie des fruits surgelés, il est possible de la réaliser toute l’année avec vos fruits d’été préférés (mélangé ou non) : fraises, framboises, bleuets (myrtilles), cassis, cerises, etc. J’ai pris cette recette sur le blog de Sylvie, Amuses Bouche.

Tarte aux fruits rouges et pistaches
Tarte aux fruits rouges et pistaches
Pour 8 personnes

Ganache
150 g (5¼ onces) de chocolat blanc
2 cuillères à soupe de pâte de pistaches*
⅔ de tasse et 2 cuillères à soupe ou 200 g de crème
  à fouetter ou de crème entière

Pâte sablée
1¾ tasse ou 240 g de farine
⅔ de tasse ou 150 g de beurre non salé, tempéré
½ tasse moins 2½ cuillère à thé ou 90 g de sucre
¼ de tasse ou 30 g de poudre d’amandes
2 cuillères à thé ou 8 g de sucre vanillé**
1 jaune d’oeuf
1 pincée de sel

Garniture
1½ tasses ou 200 g de fruits rouges surgelés***
  (framboises, bleuets, myrtilles, fraises, cerises, etc.)
½ tasse ou 60 g de poudre d’amandes
½ tasse ou 60 g de poudre de pistaches
2 oeufs
½ tasse ou 100 g de sucre
⅔ de tasse et 2 cuillères à soupe ou 200 g de crème
  à cuisson ou entière

Crème fouettée au mascarpone****
⅓ de tasse et 1 cuillère à soupe (100 ml) ou 100 g de
  crème à fouetter ou de crème entière
2 cuillères à soupe ou 30 g de mascarpone
1 cuillère à soupe de sucre
1 cuillère à thé d’extrait de vanille

2 cuillères à soupe de pistaches non salé (facultatif)

Ganache
Hacher finement le chocolat blanc et le déposer dans un chaudron. Ajouter ¼ de tasse ou 60 g de crème. À feu doux, faire fondre le chocolat dans la crème. Quand le chocolat est tout fondu, retirer le chaudron du feu et ajouter la pâte de pistaches. Laisser tiédir avant d’ajouter le restant de crème. Verser la crème dans un bol et couvrir d’une pellicule plastique. Réfrigérer pendant 6 heures ou toute une nuit.

Pâte sablée
Dans un bol, mélanger la farine, le sucre, la poudre d’amandes, le sucre vanillé et le sel. Incorporer le beurre (idéalement, avec un robot sur socle muni d’un fouet plat) et mélanger jusqu’à la formation d’une texture sablonneuse. Ajouter le jaune d’oeuf et mélanger jusqu’à ce que la pâte se tienne sans être collante. Former un disque avec la pâte et l’envelopper dans une pellicule plastique. Laisser reposer la pâte pendant 1 heure au réfrigérateur.

Après ce temps de repos, abaisser la pâte entre deux feuilles de papier parchemin. Beurrer un moule à tarte de 23-24 cm (9 pouces) de diamètre*****. Foncer la pâte dans le moule beurré. Piquer à l’aide d’une fourchette la pâte et réserver la tarte au réfrigérateur le temps de préparer la garniture.

Garniture
Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Dans un bol, fouetter les oeufs avec le sucre. Incorporer la poudre d’amandes, la poudre de pistaches et la crème. Fouetter jusqu’à ce que le mélange soit homogène.

Sortir la pâte à tarte du réfrigérateur. Étaler les fruits rouges sur la pâte à tarte pour recouvrir le fond. Répartir la crème d’amandes et de pistaches sur les fruits. Enfourner et cuire pendant 30 minutes ou jusqu’à ce que le dessus de la tarte soit bien doré. Sortir du four et laisser totalement refroidir.

Crème fouettée au mascarpone
Dans un bol, fouetter la crème avec le mascarpone, le sucre et l’extrait de vanille jusqu’à la formation de pics semi-fermes. Remplir une poche à pâtisserie munie d’une douille de votre choix avec la crème fouettée.

Montage
Fouetter la ganache pour obtenir une ganache montée. Déposer la ganache dans une poche à pâtisserie munie d’une douille lisse.

À la surface de la tarte, dresser en alternant des lignes parallèles d’environ 1 cm (⅜ de pouce) de ganache et de crème fouettée. Parsemer les pistaches, entière ou hachées grossièrement, sur la tarte. Remettre la tarte au réfrigérateur jusqu’au moment de servir. Déguster avec plaisir.

*Il n’est pas toujours évident de trouver de la pâte de pistaches. Vous pouvez remplacer la pâte par 3 ou 4 cuillères à soupe de pistaches non salé : bien avant de faire la ganache, chauffer la crème et déposer les pistaches. Mixer le mélange et laisser totalement refroidir. Filtrer avant de poursuivre la recette.
**Si vous n’avez pas de sucre vanillé, vous pouvez l’omettre.
***Il faut surtout assez de fruits pour recouvrir le fond de la pâte.
****La crème au mascarpone est facultative, vous pouvez la remplacer par des petits fruits frais de votre choix. Dans ce cas, étaler une mince couche de ganache sur toute la surface pour que les fruits adhèrent à la tarte et ne se déplacent pas au moindre mouvement.
*****Je n’ai pas de moule à tarte aussi grand, alors j’ai fait deux tartes, ce qui m’a permis d’en faire une avec des bleuets (myrtilles) et des framboises, l’autre avec que des fraises. Les deux versions étaient délicieuses.

Et vous, aimez-vous le mélange de fruits et de pistaches?

Y fait noir!

C’est la première fois que j’attends avec autant d’impatience le changement d’heure. Depuis quelques semaines, j’ai du mal à émerger : j’ai l’impression de me réveiller au milieu de la nuit et que j’ai encore droit à quelques heures de sommeil. J’ai l’impression que la lumière matinale a disparu du jour au lendemain sans prévenir ni donner quelques signes avertisseurs. Même si nous « gagnons » une heure, il y a quand même un petit souci… je ne pense pas que mini-nous va dormir une heure de plus comme moi, je souhaiterais le faire.

Pour aujourd’hui, je vous propose une recette de tarte qui contient encore des pommes. Cette recette m’est venue immédiatement à l’esprit quand ma belle-mère m’a donné des framboises. Il s’agit d’une tarte au sirop d’érable, aux pommes et aux framboises. La recette est tirée du livre Pomme d’Isabelle Lambert, Les gourmandises d’Isa.

Tarte au sirop d'érable, aux pommes et aux framboises
Tarte au sirop d’érable, aux pommes et aux framboises
Pour 10 personnes

1 abaisse de pâte brisée pour un moule de 30 cm
  (12 pouces)*
2 pommes
1½ tasse ou 250 g de framboises fraîches
1 tasse ou 320 g de sirop d’érable
1 cuillère à thé ou 5 g de beurre
3 cuillères à soupe ou 20 g de fécule de maïs
  ou de maïzena
1 tasse ou 250 g de crème à cuisson ou de demi-crème

Préchauffer le four à 190°C (350°F). Beurrer, si désiré, un moule à tarte de 30 cm (12 pouces) de diamètre**.

Sur un plan de travail légèrement enfariné, abaisser la pâte et la foncer dans le moule. Réserver.

Éplucher, épépiner et couper en petits cubes les pommes. Répartir les pommes et les framboises sur la pâte.

Dans un chaudron, verser le sirop d’érable et le beurre, puis porter à ébullition.

Délayer la fécule de maïs (ou la maïzena) dans la crème. Ajouter ce mélange au sirop d’érable chaud. Poursuivre la cuisson jusqu’à ce que le mélange épaississe. Pendant la cuisson, fouetter continuellement la préparation.

Verser la préparation au sirop d’érable sur les fruits. Enfourner et cuire pendant 40 minutes. Laisser tiédir à température ambiante avant de réfrigérer. Déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez réaliser votre pâte à tarte préférée ou l’acheter. Voici quelques recettes : ici, et celle-ci.
**Si vous n’avez pas de moule de cette dimension, utilisez un moule à tarte de 23 (9 pouces) ou plus petit. Répartissez le surplus de fruits dans des ramequins ou un plat de cuisson allant au four et verser le surplus de mélange au sirop d’érable. Surveillez la cuisson : le temps de cuisson sera peut-être un peu moins long que pour la tarte selon les contenants utilisés.

Et vous, avez-vous du mal à émerger quand la pénombre règne?

Conserver les petits fruits

Il y a quelques jours, j’ai reçu un coup de fil de ma belle-mère. Elle me demandait si je ne voulais pas quelques framboises. Je ne me suis pas fait prier très longtemps avant d’accepter l’offre : surtout que je savais exactement comment j’allais les employer. La recette que je voulais expérimenter est un moyen de conserver ces petits fruits sans avoir à les placer au congélateur… Surtout que le mien déborde et qu’il faut que je refasse l’inventaire (une histoire à suivre).

Je vous propose donc des framboises dans le sirop. Cette belle idée est tirée du livre Les conserves selon Camilla de Camilla Wynne. Merci Kim de m’avoir fait découvrir cet ouvrage!

Framboises dans le sirop
Framboises dans le sirop
Pour 5 pots de 500 ml

10 tasses ou 1,2 kg de framboises
5 tasses ou 1250 g d’eau
3 tasses et 2 cuillères à soupe ou 625 g de sucre
1 gousse de vanille* (facultatif)

Déposer les pots dans un grand chaudron, couvrir d’eau et porter à ébullition. Quand l’eau bout, compter 10 minutes pour la stérilisation. Sortir les pots et les laisser refroidir sur un linge propre.

Dans un grand chaudron, verser l’eau et le sucre. Couper la gousse de vanille en deux et gratter les grains, puis l’ajouter dans le chaudron. Porter le tout à ébullition.

Pendant ce temps, entasser délicatement les framboises dans les pots en laissant un espace libre d’au moins 1 cm (½ pouce) au sommet. Entrer autant de framboises que possible dans chaque bocal sans les écraser.

Verser le sirop bouillant sur les framboises. Remplir les bocaux jusqu’à 1 cm (½ pouce) du rebord. À l’aide d’une baguette ou d’un autre petit ustensile, chasser les bulles d’air. Fermer les bocaux à l’aide des couvercles. Déposer les bocaux dans un grand chaudron remplit d’eau chaude, porter à ébullition et compter 15 minutes pour les soumettre au traitement thermique. Retirer le chaudron du feu et patienter 5 minutes avant de retirer les pots de l’eau chaude. Conserver à l’abri de la lumière et dans un lieu où la température est constante, de préférence. Déguster avec plaisir : nature, avec de la crème glacée ou un gâteau.

*Il est possible d’omettre la vanille comme il est possible de la remplacer par de la cannelle ou d’autres épices de votre choix.

Et vous, comment conservez-vous vos petits fruits?