Mot-clé : fraise

Journée avec des changements de programme…

Aujourd’hui, le programme de la journée aura été chamboulé du matin jusqu’à cet article. Je pensais vous résumer cette journée, mais vu la longueur de la recette, je me permets de faire court.

Je vous propose donc une recette d’entremet à l’ananas et aux fraises. J’ai créé cette recette pour ma bûche de Noël, elle est un assemblage de plusieurs éléments. Vous pourriez réaliser cet entremet dans un moule rond, car elle est délicieuse et si vous avez des fraises au congélateur, je ne vois pas de raison d’attendre Noël prochain pour la préparer. Pour la compote de fraise, je me suis basée sur la recette d’Isabelle, Pourquoi pas…??. Pour le croustillant et le glaçage, c’est chez une autre Isabelle, J’en reprendrai bien un bout. Pour la mousse à l’ananas, j’ai repris cette recette : toujours un succès dans ma belle-famille.

Entremet à l'ananas et aux fraises
Entremet à l’ananas et aux fraises
Pour 8 personnes

Compote de fraise
2 tasses ou 300 g de fraises fraîches ou surgelées
  (décongelées)
3 cuillères ou 37 g de sucre
1 cuillère à soupe de jus de citron
1½ cuillère à thé de gélatine en poudre
  ou 2 feuilles de gélatine (4 g)

Croustillant à la noix de coco*
⅓ de tasse ou 35 g de noix de coco râpée non sucrée
½ tasse ou 40 g de brisures de Gavottes ou de biscuits
  dentelles**
100 g (3,5 onces) de chocolat blanc

Gâteau***
½ tasse ou 100 g de sucre
½ tasse moins 2 cuillères à thé ou 100 g de beurre non salé,
  tempéré
2 oeufs
½ tasse et 1 cuillère à soupe ou 75 g de farine
2½ cuillères à soupe ou 25 g de poudre d’amandes
½ cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
½ cuillère à thé d’extrait de vanille
1 pincée de sel

Mousse à l’ananas
1 moyenne boîte d’ananas coupé en petits morceaux****
  (environ 250 g d’ananas égoutté)
1 tasse ou 250 g de crème à 35 % à fouetter ou entière
1 oeuf
5 cuillères à soupe ou 61 g de sucre
1¼ de cuillère à thé de fécule de maïs (maïzena)
2¼ cuillères à thé de gélatine en poudre
  ou 2¾ feuilles (5,5 g) de gélatine

Glaçage*****
½ tasse et 2 cuillères à soupe ou 120 g de sucre
6 cuillères à soupe ou 120 g de sirop de maïs
  ou de glucose
¼ de tasse ou 60 g d’eau
5 cuillère à soupe ou 80 g de lait condensé non sucré
  ou lait évaporé
120 g (4 onces) de chocolat blanc
3½ cuillères à thé de gélatine en poudre
  ou 4 feuilles de gélatine (8 g) ou
Colorant alimentaire rouge ou autre en poudre
  en quantité suffisante

Compote de fraise
Hydrater la gélatine : si elle est en poudre, verser 2 cuillères à soupe d’eau froide dans un petit bol puis saupoudrer la gélatine, mélanger et laisser gonfler; si elle est en feuille, la déposer dans un bol rempli d’eau froide et la laisser tremper pendant 5 minutes.

Couper les fraises en deux ou en quatre selon leur taille. Déposer les fruits dans une casserole avec le sucre et le jus de citron. Porter le mélange à ébullition. Quand le mélange bout, réduire le feu et laisser mijoter doucement pendant 5 minutes. Après ce temps retirer du feu et ajouter la gélatine. Si les fraises étaient congelées, retirer les fruits du liquide, faire réduire le liquide jusqu’à ce qu’il soit sirupeux et remettre les fruits dans le liquide avant d’ajouter la gélatine. Verser la compote dans des moules en silicone rectangulaires ou un moule à muffins******. Couvrir la compote de pellicule plastique et réserver au congélateur pendant au moins 4 heures.

Croustillant à la noix de coco
Préchauffer le four à 180°C (350°).

Verser la noix de coco sur une plaque de cuisson et enfourner pendant plus ou moins 5 minutes. Surveiller la cuisson, la noix de coco doit devenir dorée. Quand la noix de coco a une jolie couleur, la retirer du four.

Sur une feuille de papier parchemin, tracer un rectangle d’environ 20 cm par 10 cm (8 pouces par 4 pouces). Retourner la feuille pour que le trait de crayon ne soit pas en contact avec les aliments.

Hacher le chocolat blanc et le déposer dans le bol d’un bain-marie. Faire fondre le chocolat. Retirer le bol du bain-marie quand le chocolat est totalement fondu. Incorporer la noix de coco et les Gavottes (ou les biscuits dentelles). Verser la préparation au centre du cercle sur le papier parchemin. Couvrir d’une seconde feuille de papier parchemin et à l’aide d’un rouleau à pâte étaler la préparation sur une épaisseur d’environ 5 mm (¼ de pouce) sans déborder du rectangle. Réserver au congélateur.

Gâteau
Préchauffer le four à 180°C. Chemiser une plaque de cuisson d’une feuille de papier parchemin.

Dans un bol, mélanger la farine, la poudre d’amandes, la poudre à pâte et le sel.

Dans un second bol, fouetter le beurre avec le sucre pendant 5 minutes. Incorporer l’extrait de vanille et les oeufs un à un. À l’aide d’une spatule, incorporer délicatement le mélange à base de farine.

Verser la pâte sur la plaque de cuisson et l’étaler sur une épaisseur d’environ 1 cm (⅜ de pouce). Enfourner et cuire pendant 12 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre du gâteau en ressorte propre. Sortir le gâteau du four et laisser tiédir. Quand le gâteau a totalement refroidi, découper un rectangle d’environ 20 cm par 10 cm (8 pouces par 4 pouces).

Mousse à l’ananas
Hydrater la gélatine : si elle est en poudre, verser 2 cuillères à soupe d’eau froide dans un petit bol puis saupoudrer la gélatine, mélanger et laisser gonfler; si elle est en feuille, la déposer dans un bol rempli d’eau froide et la laisser tremper pendant 5 minutes.

Égoutter l’ananas en réservant le jus de côté. Découper l’ananas en petits morceaux si nécessaire. Mesurer 1 tasse ou 250 g de jus d’ananas. Réserver.

Dans un chaudron, mélanger le sucre et la fécule de maïs. Ajouter l’oeuf et fouetter jusqu’à ce que le mélange soit homogène et légèrement mousseux, compter 2 à 3 minutes. Incorporer le jus d’ananas et porter le mélange à ébullition en fouettant régulièrement. Retirer le chaudron du feu dès les premiers bouillonnements. Ajouter la gélatine et bien mélanger avant incorporer les morceaux d’ananas. Verser la préparation dans un bol et réfrigérer jusqu’à refroidissement complet, soit environ 2 heures.

Fouetter la crème jusqu’à l’obtention de pics mous. Incorporer délicatement la crème au mélange d’ananas et verser sur le brownie. Réfrigérer et laisser le mélange prendre pendant au moins 4 heures.

Montage
Chemiser le fond et les côtés d’un moule rectangulaire d’environ 20 cm par 10 cm (8 pouces par 4 pouces) de pellicule plastique ou de bandes de rhodoïd. Verser la moitié de la mousse à l’ananas dans le moule. Enfoncer sur toute la longueur les rectangles (ou d’autres formes) de compote de fraises dans la mousse. Couvrir avec de la mousse sans remplir totalement le moule. Déposer le gâteau, puis étaler une fine couche de mousse à l’ananas. Terminer en déposant le rectangle de croustillant à l’ananas. Couvrir d’une pellicule plastique et entreposer au congélateur pendant au moins 8 heures.

Glaçage
Dans les 12 heures précédent la dégustation, préparer le glaçage de l’entremet. Dans un bol, faire gonfler la gélatine en poudre dans 2 cuillères à soupe d’eau froide ou faire tremper les feuilles de gélatine dans un bol d’eau froide. Réserver.

Hacher finement le chocolat blanc. Réserver.

Dans un chaudron, verser le sucre, le sirop de maïs et l’eau. Chauffer à feu doux le mélange jusqu’à ce qu’il atteigne 103°C (217°F). Retirer du feu, ajouter le lait condensé et le chocolat blanc. Mélanger jusqu’à ce que le mélange soit homogène. Si possible, mixer à l’aide d’un pied-mélangeur.

Si la gélatine est en poudre, la faire fondre quelques secondes au four micro-ondes (ou dans un chaudron sur le feu) puis l’ajouter à la préparation. Si la gélatine est en feuille, bien l’essorer et l’ajouter directement à la préparation. Brasser pour s’assurer que la gélatine (en poudre ou en feuille) soit bien incorporée. Ajouter le colorant alimentaire en fonction de la couleur souhaitée. Mélanger encore le glaçage pour qu’il soit bien lisse. Verser le glaçage dans une tasse à mesurer ou un verre gradué muni d’un bec verseur, si possible. Laisser tiédir jusqu’à ce que le glaçage soit à 35°C (95°F) ou moins. Il ne faut pas utiliser le glaçage s’il est plus chaud que 35°C (95°F).

Recouvrir une plaque de cuisson de papier parchemin et y déposer une grille à pâtisserie.

Sortir l’entremet du congélateur et retirer les pellicules plastiques. Déposer l’entremet sur la grille, le croustillant en contact avec la grille. Verser doucement le glaçage en veillant à ce qu’il recouvre toute la surface du gâteau. Laisser le glaçage s’égoutter pendant quelques minutes, puis déplacer la bûche sur une assiette de présentation. Placer l’entremet au réfrigérateur pendant au moins 2 heures avant de finir de le décorer. Garnir avec des pralines, des éclats de chocolat, des fruits frais, etc. Réserver au réfrigérateur. Sortir l’entremet à température ambiante 30 minutes avant de la déguster. Savourer avec gourmandise.

*Vous pouvez doubler la quantité de croustillant à la noix de coco : seul, c’est un délice, difficile d’arrêter d’en grignoter.
**Les biscuits Gavottes ne sont pas toujours simple à trouver selon l’où on habite. Vous pouvez les remplacer par d’autres biscuits minces (par exemple des bricelets), du riz soufflés ou des flocons de maïs (Corn Flakes). Laissez aller votre imagination pour remplacer ces biscuits.
***Il est possible de réaliser la recette sans le gâteau puisqu’il y a le croustillant. Au montage, il faut absolument placer le gâteau entre la mousse et le croustillant! Si vous inversez le gâteau et le croustillant, la découpe sera plus difficile et les portions peu présentable…
****L’ananas frais (ou son jus) empêche la prise en gel de la gélatine. Cependant, après un légère cuisson, il n’y a plus de problème. Les fruits en boîte ont subi une cuisson, donc l’ananas en boîte ne va pas altérer les propriétés de la gélatine.
*****Il y aura beaucoup trop de glaçage, mais par expérience mieux vaut en avoir trop. D’autant plus, si l’on n’a pas l’habitude de ce type de glaçage.
******En gardant les mêmes proportions, vous pouvez réaliser un entremet rond d’environ 20 cm (8 pouces) de diamètre. Si vous réalisez la recette telle que décrite, il vous restera de la mousse, de la compote de fraise et du gâteau. Découpez la compote congelée et le gâteau en cubes. Verser la mousse à l’ananas dans des verres et y répartir les différents cubes. Réserver au réfrigérateur et déguster avec plaisir.

Bonne soirée!

Les petits fruits…

Lorsque les fraises laissent place à d’autres petits fruits, je ne pense pas vraiment à les cuisiner… Mon chéri n’est pas un grand amateur de bleuets (myrtilles) ni de framboises ni de cerises. Bref, vous comprendrez que dans ce contexte, j’ai peu d’intérêt à les apprêter. Souvent, je m’en procure pour réaliser des confitures et ça ne va pas beaucoup plus loin. C’est drôle pour moi d’exploiter si peu cette saison d’abondance.

Aujourd’hui, je vous propose une recette contenant encore des fraises. Avant de séjourner en Italie, une recette m’a fait de l’oeil, manquant de temps, j’ai juste congelé des fraises préalablement mixées : comme ça au retour, je n’avais aucune excuse pour ne pas préparer cette recette. Cependant, je pense que le résultat serait tout aussi intéressant avec un autre petit fruit de votre choix. La recette que je vous propose est tirée du magazine Trois fois par jour, été 2016.

Muffins aux fraises et au chocolat
Muffins aux fraises et au chocolat
Pour 10 muffins*

Muffins
2 à 3 tasses ou 300 à 450 g de fraises fraîches
  ou surgelées**
¾ de tasse ou 120 g de pépites de chocolat noir***
¼ de tasse ou 55 g de beurre non salé
1 oeuf
½ tasse ou 100 g de sucre
1 cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
1 tasse ou 130 g de farine
1 pincée de sel

Glaçage (facultatif)
½ tasse ou 125 ml de coulis de fraises
½ tasse ou 80 g de pépites de chocolat noir
10 fraises fraîches pour décorer (facultatif)

Muffins
Laver et équeuter les fraises. Couper les fruits en deux et les mixer à l’aide d’un robot muni d’une lame en « s » ou d’un pied-mélangeur. Réserver ¾ de tasse ou 190 ml pour les muffins et ½ tasse ou 125 ml pour le glaçage.

Préchauffer le four à 180°C (350°F). Beurrer ou chemiser de caissettes en papier un moule à muffins.

Mettre le chocolat et le beurre dans le bol d’un bain-marie. Faire fondre au bain-marie le chocolat et le beurre. Lorsque les deux ingrédients sont totalement liquéfiés, retirer le bol du bain-marie. Incorporer le coulis de fraises (¾ de tasse ou 190 ml), l’oeuf et le sucre.

Mélanger la poudre à pâte, la farine et le sel. Ajouter les ingrédients secs à la préparation chocolatée. Mélanger juste assez pour obtenir une préparation homogène.

Verser la pâte dans les alvéoles du moule à muffins. Enfourner et cuire pendant 18 à 23 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre d’un muffin en ressorte propre. Sortir du four et laisser refroidir.

Glaçage
Verser le chocolat et le coulis de fraises (½ tasse ou 125 ml) dans un chaudron. Chauffer à feu doux en remuant régulièrement jusqu’à ce que le chocolat soit totalement fondu et bien incorporé au coulis de fraises. Verser la glaçage dans un bol et réfrigérer pour raffermir le glaçage.

Glacer les muffins et décorer d’une fraises. Déguster avec gourmandises.

*Le nombre de muffins peut varier selon la taille de votre moule.
**Je n’ai pas été très attentive au poids : j’ai utilisé des fraises qui avaient eu une cuisson pour récolter un jus, les fruits n’étaient pas employés dans la recette, mais ils avaient encore de la saveur. J’ai mixé ces fruits et j’ai obtenu la quantité désirée, mais la purée de fraises était plus épaisse que si j’avais mixé des fruits frais ou surgelés.
***Vous pouvez aussi employer des plaques de chocolat qu’il vous suffit d’hacher.

Et vous, quel est le petit fruit que vous cuisinez le plus pendant la belle saison?

Une tarte au saveur d’été

Il y a quelques temps, c’était l’anniversaire de mon beau-père. Pour l’occasion, je voulais apporter un petit dessert. Dès le départ, je voulais faire quelque chose avec de la pistache : j’ai craqué pour un pot de pâte de pistaches, alors il me tardait de l’employer. J’avais vu une recette de tarte, j’ai mis l’idée de côté et quelques jours avant, je lis la recette… J’avais un petit problème, la tarte ne se faisait pas à l’avance et ne se conservait pas vraiment. Un changement de projet s’imposait suivi d’une cherche de recettes avant de tomber dans le monde de l’hésitation. Après m’être retrouvée devant une dizaine de choix, je suis finalement revenue à une recette de tarte. En préparant la recette, j’ai eu des doutes, mais à la dégustation, ils se sont envolées à la première bouchée.

Je vous propose donc une recette de tarte aux fruits rouges et pistaches. Comme la recette emploie des fruits surgelés, il est possible de la réaliser toute l’année avec vos fruits d’été préférés (mélangé ou non) : fraises, framboises, bleuets (myrtilles), cassis, cerises, etc. J’ai pris cette recette sur le blog de Sylvie, Amuses Bouche.

Tarte aux fruits rouges et pistaches
Tarte aux fruits rouges et pistaches
Pour 8 personnes

Ganache
150 g (5¼ onces) de chocolat blanc
2 cuillères à soupe de pâte de pistaches*
⅔ de tasse et 2 cuillères à soupe ou 200 g de crème
  à fouetter ou de crème entière

Pâte sablée
1¾ tasse ou 240 g de farine
⅔ de tasse ou 150 g de beurre non salé, tempéré
½ tasse moins 2½ cuillère à thé ou 90 g de sucre
¼ de tasse ou 30 g de poudre d’amandes
2 cuillères à thé ou 8 g de sucre vanillé**
1 jaune d’oeuf
1 pincée de sel

Garniture
1½ tasses ou 200 g de fruits rouges surgelés***
  (framboises, bleuets, myrtilles, fraises, cerises, etc.)
½ tasse ou 60 g de poudre d’amandes
½ tasse ou 60 g de poudre de pistaches
2 oeufs
½ tasse ou 100 g de sucre
⅔ de tasse et 2 cuillères à soupe ou 200 g de crème
  à cuisson ou entière

Crème fouettée au mascarpone****
⅓ de tasse et 1 cuillère à soupe (100 ml) ou 100 g de
  crème à fouetter ou de crème entière
2 cuillères à soupe ou 30 g de mascarpone
1 cuillère à soupe de sucre
1 cuillère à thé d’extrait de vanille

2 cuillères à soupe de pistaches non salé (facultatif)

Ganache
Hacher finement le chocolat blanc et le déposer dans un chaudron. Ajouter ¼ de tasse ou 60 g de crème. À feu doux, faire fondre le chocolat dans la crème. Quand le chocolat est tout fondu, retirer le chaudron du feu et ajouter la pâte de pistaches. Laisser tiédir avant d’ajouter le restant de crème. Verser la crème dans un bol et couvrir d’une pellicule plastique. Réfrigérer pendant 6 heures ou toute une nuit.

Pâte sablée
Dans un bol, mélanger la farine, le sucre, la poudre d’amandes, le sucre vanillé et le sel. Incorporer le beurre (idéalement, avec un robot sur socle muni d’un fouet plat) et mélanger jusqu’à la formation d’une texture sablonneuse. Ajouter le jaune d’oeuf et mélanger jusqu’à ce que la pâte se tienne sans être collante. Former un disque avec la pâte et l’envelopper dans une pellicule plastique. Laisser reposer la pâte pendant 1 heure au réfrigérateur.

Après ce temps de repos, abaisser la pâte entre deux feuilles de papier parchemin. Beurrer un moule à tarte de 23-24 cm (9 pouces) de diamètre*****. Foncer la pâte dans le moule beurré. Piquer à l’aide d’une fourchette la pâte et réserver la tarte au réfrigérateur le temps de préparer la garniture.

Garniture
Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Dans un bol, fouetter les oeufs avec le sucre. Incorporer la poudre d’amandes, la poudre de pistaches et la crème. Fouetter jusqu’à ce que le mélange soit homogène.

Sortir la pâte à tarte du réfrigérateur. Étaler les fruits rouges sur la pâte à tarte pour recouvrir le fond. Répartir la crème d’amandes et de pistaches sur les fruits. Enfourner et cuire pendant 30 minutes ou jusqu’à ce que le dessus de la tarte soit bien doré. Sortir du four et laisser totalement refroidir.

Crème fouettée au mascarpone
Dans un bol, fouetter la crème avec le mascarpone, le sucre et l’extrait de vanille jusqu’à la formation de pics semi-fermes. Remplir une poche à pâtisserie munie d’une douille de votre choix avec la crème fouettée.

Montage
Fouetter la ganache pour obtenir une ganache montée. Déposer la ganache dans une poche à pâtisserie munie d’une douille lisse.

À la surface de la tarte, dresser en alternant des lignes parallèles d’environ 1 cm (⅜ de pouce) de ganache et de crème fouettée. Parsemer les pistaches, entière ou hachées grossièrement, sur la tarte. Remettre la tarte au réfrigérateur jusqu’au moment de servir. Déguster avec plaisir.

*Il n’est pas toujours évident de trouver de la pâte de pistaches. Vous pouvez remplacer la pâte par 3 ou 4 cuillères à soupe de pistaches non salé : bien avant de faire la ganache, chauffer la crème et déposer les pistaches. Mixer le mélange et laisser totalement refroidir. Filtrer avant de poursuivre la recette.
**Si vous n’avez pas de sucre vanillé, vous pouvez l’omettre.
***Il faut surtout assez de fruits pour recouvrir le fond de la pâte.
****La crème au mascarpone est facultative, vous pouvez la remplacer par des petits fruits frais de votre choix. Dans ce cas, étaler une mince couche de ganache sur toute la surface pour que les fruits adhèrent à la tarte et ne se déplacent pas au moindre mouvement.
*****Je n’ai pas de moule à tarte aussi grand, alors j’ai fait deux tartes, ce qui m’a permis d’en faire une avec des bleuets (myrtilles) et des framboises, l’autre avec que des fraises. Les deux versions étaient délicieuses.

Et vous, aimez-vous le mélange de fruits et de pistaches?

Pluie égale moins de sucre…

Actuellement, il manque un peu de soleil dans la région… et on le ressent en goûtant des fraises. Les fraises mûrissent même s’il n’y a pas de soleil, mais malheureusement, elles sont moins sucrées dans ces conditions. J’ai un grand bol de fraises et j’avoue avoir un peu de peine à les cuisiner : je préfère tellement les manger nature!

En cherchant dans mon index, j’ai vu une recette que j’avais mis de côté depuis plusieurs années. Je n’étais pas certaine de mon choix sur le moment. Au final, nous avons été agréablement surpris : ça se mange sans fin et c’est très gourmand. Je vous propose donc la recette de biscuits tartelettes à la fraise d’Edda, Un Déjeuner de Soleil.

Biscuits tartelettes à la fraise
Biscuits tartelettes à la fraise
Pour 12 personnes*

Pâte sucrée
1¼ tasse ou 170 g de farine
3 cuillères à soupe ou 20 g de fécule de maïs
  ou de maïzena
½ tasse moins 2 cuillères à thé ou 100 g de beurre non
  salé, tempéré
½ tasse ou 80 g de sucre glace
⅓ de tasse ou 40 g de poudre d’amandes
1 oeuf
Zeste de 1 citron**
1 pincée de sel

Garniture
1 tasse ou 140 g de fraises
3 cuillères à soupe de sucre
1 cuillère à soupe de jus de citron

1⅓ tasse ou 200 g de fraises
Sucre glace en quantité suffisante

Pâte sucrée
Dans un bol, tamiser la farine, la fécule de maïs (ou la maïzena) et le sel.

Dans un autre bol, fouetter le beurre avec le sucre et le zeste de citron. Incorporer l’oeuf, puis la poudre d’amandes. Ajouter la préparation de farine et mélanger jusqu’à ce que la pâte soit homogène. Façonner un disque avec la pâte et l’emballer dans une pellicule plastique. Réfrigérer la pâte pendant 3 heures***.

Garniture
Laver rapidement 1 tasse ou les 140 g de fraises et les essuyer. Équeuter les fraises et les couper en petits dés. Déposer les dés de fraises dans un chaudron avec le sucre et le jus de citron. Porter à ébullition et laisser cuire pendant 6 à 10 minutes : le mélange de fraises doit former une compote qui se tient, car si elle est trop liquide le mélange détrempera la pâte. Retirer du feu et laisser refroidir.

Abaisser la pâte sucrée sur une épaisseur de 3 mm (⅛ de pouce). Découper des cercles de 7 cm (2¾ pouces) de diamètre. Déposer les disques de pâte sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Piquer la pâte avec une fourchette. Réserver au réfrigérateur les disques de pâte pendant 20 minutes.

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Couper les fraises restantes en fines tranches.

Déposer environ 2 cuillères à thé de compote de fraises sur chaque disque de pâte, puis recouvrir de quelques tranches de fraises. Avant d’enfourner, saupoudrer un peu de sucre glace. Enfourner et cuire pendant 15 minutes ou jusqu’à ce que la pâte soit dorée et que les fraises tranchées aient un peu desséchées. Laisser tiédir et déguster avec gourmandise.

*Avec la pâte, vous pourriez faire environ 14-16 tartelettes, mais il vous manquera probablement de la garniture.
**Vous pouvez parfumer votre pâte avec le zeste d’un autre agrume ou avec une épice de votre choix.
***Moi, j’ai étalé finement la pâte pour qu’elle refroidisse plus rapidement. Vous pouvez laisser votre pâte reposer moins longtemps : elle ne doit plus être molle à la sortie du réfrigérateur.

Et vous, que cuisinez-vous avec des fraises?

Fuir le mauvais temps…

Pendant cette longue fin de semaine de la Pentecôte, mon chéri et moi nous sommes envolés vers Barcelone. Que nous deux pour quatre jours… et tous les autres touristes venus soit pour le Grand Prix, pour fêter la victoire du FC Barcelone ou simplement pour changer d’air. En étant en tête-à-tête (ou côte-à-côte si vous préférez), nous avons parcouru beaucoup plus de distance que si mini-nous nous accompagnait. Et par la même occasion, nous nous sommes rendu compte que nous marchions beaucoup moins qu’avant : la douleur dans nos jambes en était la preuve. Le hasard faisant bien les choses, nous avons pu profiter d’une fin de semaine assez chaude et sans trop de précipitations… ce qui n’était pas nécessairement le cas si nous étions restés chez nous.

Pour aujourd’hui, je vous propose une recette de croustillant aux fraises et à l’ananas. J’ai fait cette recette pour écouler les fraises de mon congélateur puisque les nouvelles récoltes commencent. Je me suis basée sur une recette de Ricardo tirée de son magazine volume 14, numéro 5.

Croustillant aux fraises, à l'ananas et à la noix de coco
Croustillant aux fraises, à l’ananas et à la noix de coco
Pour 10 personnes

1¼ tasse ou 125 g de noix de coco râpée sucrée*
½ tasse ou 100 g de sucre
½ tasse ou 70 g de farine
½ tasse ou 110 g de beurre non salé, tempéré
¼ de tasse ou 35 g de fécule de maïs ou de maïzena
3 tasses ou 450 g de fraises fraîches ou surgelées**,
  coupées en quatre
3 tasses ou 435 g d’ananas frais coupé en dés

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Dans un bol, mélanger la noix de coco, ¼ de tasse ou 50 g de sucre et la farine. Ajouter le beurre et mélanger avec le bout des doigts jusqu’à ce que l’ensemble du mélange se tienne lorsqu’il est pressé entre les doigts. Réserver.

Dans un moule de cuisson d’une contenance de 8 tasses (ou de 2 litres), si possible carré de 20 cm de côté, mélanger le sucre restant avec la fécule de maïs (ou la maïzena). Incorporer les fraises et les dés d’ananas.

Répartir la préparation à base de noix de coco sur les fruits. Enfourner et cuire pendant 45 minutes*** ou jusqu’à ce que le croustillant soit bien doré. Sortir du four et laisser tiédir avant de déguster avec gourmandise.

*Si la noix de coco que vous employez est non sucrée, ajouter ¼ de tasse ou 50 g de sucre de plus au moment de mélanger la noix de coco, le sucre et la farine.
**Il est possible de remplacer les fraises par un autre fruit : bleuets (myrtilles), mangue, etc.
***Si vous utilisez des fruits surgelés, le temps de cuisson sera plutôt de 60 minutes.

Et vous, êtes-vous grand ou petit marcheur?