Mot-clé : échalote

Encore de la confiture d’abricots

Ma belle-mère m’a déposé des abricots et avec les abricots, je fais de la confiture! C’est déjà la troisième fois que j’en prépare. Et cette année, il y a une grande différence : j’ai employé différentes variétés d’abricots pour chaque recette. Alors, j’ai trois sortes de confiture avec le même fruit mais avec des goûts différents! Je crois que celle que je préfère est la première : elle a un bel équilibre entre le sucré et l’acidité.

La confiture d’abricots peut garnir non seulement une tartine, mais également un gâteau ou encore se glisser dans un plat salé! Je vous propose donc la recette de saumon de Jean-François Plante issue de son livre Bistro Bistro.

Filet de saumon en croûte de noisettes, sauce veloutée aux abricots
Filet de saumon en croûte de noisettes, sauce veloutée aux abricots
Pour 4 personnes

Saumon
2 cuillères à soupe de miel
2 cuillères à soupe de sauce tamari
1 cuillère à soupe de jus de lime
2 gousses d’ail
2 cuillères à soupe d’huile de sésame grillé
450 g de filets de saumon
1 tasse ou 133 g de noisettes*

Sauce**
1 cuillère à soupe de beurre
1 cuillère à soupe d’huile végétale
2 gousses d’ail
2 échalotes
2 cuillères à soupe de confiture d’abricots***
¼ de tasse ou 60 g de jus de citron
1 tasse ou 250 g de bouillon de poulet
¼ de tasse ou 60 g de crème à cuisson ou entière
Sel et poivre

Saumon
Préchauffer le four à 220°C (425°F).

Couper le filet de saumon en 4 morceaux de poids similaire. Hacher très finement les gousses d’ail. Hacher également les noisettes.

Dans un bol, mélanger le miel, la sauce tamari, le jus de lime, l’ail haché et l’huile de sésame. Verser les noisettes hachées dans un bol. Tremper chaque morceau de saumon dans la préparation de miel, puis les enrober de noisettes. Déposer les morceaux de saumon sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Enfourner et cuire pendant 13 minutes.

Sauce
Hacher finement les gousses d’ail et les échalotes.

Dans une poêle, chauffer le beurre et l’huile. Faire suer l’ail et les échalotes pendant 3 minutes. Saler et poivrer. Ajouter la confiture d’abricots et laisser caraméliser pendant 3 minutes. Déglacer avec le jus de citron et laisser réduire presqu’à sec. Verser le bouillon de poulet, laisser mijoter pendant 5 minutes. Ajouter la crème, mélanger et prolonger la cuisson de 5 à 7 minutes, le temps que la sauce ait une texture veloutée.

Servir les morceaux de saumon nappés de sauce et déguster avec plaisir.

*Vous pouvez griller les noisettes si vous le désirez. Il suffit de placer les noisettes entières dans un four préchauffé à 180°C (350°F) pendant 6 à 8 minutes. Laisser refroidir avant d’utiliser.
**Cette sauce accompagne également très bien un blanc de volaille grillé.
***Il est possible de remplacer la confiture d’abricots par de la confiture de pêches.

Et vous, est-ce que vous préparez de la confiture d’abricots?

Il y a, il n’y a pas

Samedi avec Mini-nous, j’ai décidé d’aller faire quelques courses dans une des communes voisines. Je savais ce que je voulais et j’avais déjà vu l’objet de mon déplacement dans deux magasins. Nous commençons par le premier où je fais plusieurs fois le tour des rayons. Je constate qu’il n’y a plus ce que je souhaite. Nous allons donc au deuxième magasin… pour découvrir que nous avons fait le déplacement pour ne rien trouver. Au moins, je sais que la prochaine fois que je vois ce truc, je n’attends pas pour l’acheter.

Aujourd’hui, je vous propose une petite recette de côtelettes de porc. J’ai pris cette recette dans le magazine Ricardo volume 13, numéro 3.

Côtelettes de porc à l'érable et au curry
Côtelettes de porc à l’érable et au curry
Pour 3 personnes

400 g de côtelettes de porc avec os
1 cuillère à soupe de beurre
1 petite échalote
1 cuillère à thé de curry doux
½ tasse ou 125 g de bouillon de poulet ou de boeuf
2½ cuillères à soupe de sirop d’érable
½ cuillère à soupe de moutarde à l’ancienne
Sel et poivre

Ciseler l’échalote et réserver.

Chauffer le beurre dans une poêle. Quand le beurre est bien chaud, dorer les côtelettes de porc de chaque côté. Saler et poivrer. Réserver les côtelettes de porc dans une assiette.

Dans la même poêle, attendrir l’échalote. Ajouter la poudre de curry et poursuivre la cuisson pendant 1 minute. Verser le bouillon, le sirop d’érable et la moutarde. Porter à ébullition.

Lorsque la sauce bout, ajouter les côtelettes de porc et laisser réduire jusqu’à ce que la sauce nappe la viande. Saler et poivrer au besoin. Servir et déguster avec plaisir.

Optimiser son temps…

Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais dans une journée, il n’y a jamais assez d’heures pour tout faire ce que je souhaite. Par contre, je me suis rendu compte que je perdais trop de temps à mon goût à regarder de courtes vidéos. Alors une petite question est apparu dans mon esprit : que puis-je faire quand je regarde une vidéo ou la télé? En réfléchissant à tous les trucs pour lesquels je manque de temps, il y a le tricot qui s’est imposé. J’ai donc repris un tricot commencé il y a deux ans… Et bien, le résultat est là, j’ai presque fini mon ouvrage! Par contre, quand j’aurais fini ce projet, je ne sais pas par quoi je pourrais le remplacer.

Aujourd’hui, je vous propose une recette à base de tofu simple et rapide. J’ai pris cette recette chez Sara, Ma cuisine de tous les jours.

Tofu au miso et à l'érable
Tofu au miso et à l’érable
Pour 2 personnes

200 g de tofu ferme*
1 cuillère à soupe d’huile végétale
1 petite échalote
10 à 12 fleurons de brocoli
½ cuillère à soupe de miso
1 cuillère à soupe de sirop d’érable
3 cuillères à soupe de bouillon de légumes**
1 petite gousse d’ail
Sauce sriracha, au goût
Sel et poivre

Hacher finement l’ail et déposer dans un petit bol. Ajouter le miso, le sirop d’érable, le bouillon et un peu de sauce sriracha.

Remplir une casserole d’eau et porter à ébullition. Saler et quand l’eau bout de nouveau, ajouter les fleurons de brocoli. Cuire pendant 3 à 4 minutes. Égoutter le brocoli et les plonger dans l’eau froide. Égoutter et réserver.

Éponger le tofu et le couper en cubes. Hacher l’échalote.

Dans une poêle, chauffer le moitié de l’huile. Quand le corps gras est chaud, faire dorer les cubes de tofu sur tous les côtés. Saler et poivrer. Retirer le tofu et le réserver dans une assiette.

Ajouter le restant d’huile dans la poêle et faire revenir le brocoli avec l’échalote quelques minutes. Saler et poivrer. Ajouter le tofu. Verser le mélange de miso et de sirop d’érable. Laisser réduire jusqu’à le liquide laque les cubes de tofu et qu’il n’en reste presque plus dans la poêle. Servir sur un lit de riz ou avec des pâtes. Si désiré, ajouter un peu de sauce sriracha. Déguster avec plaisir.

*J’ai triché un peu, j’ai également mis un restant de poulet. D’un autre côté, mélanger le tofu avec un peu de viande est toujours un bon moyen pour l’introduire dans une alimentation.
**Vous pouvez prendre un faux bouillon de poulet ou du bouillon de poulet selon vos convictions et le contenu de votre garde-manger.

Et vous, que faites-vous de vos mains quand vous regardez la télévision?

Inhabituelle…

Le matin en consultant mon natel (ou cellulaire si vous préférez) pour un autre détail, mon regard s’est attardé sur mon calendrier et il y avait un rendez-vous en après-midi. Rien de spécial, sauf que j’avais totalement oublié ce rendez-vous! Enfin pas totalement, je savais qu’il était au mois de novembre, mais je pensais qu’il était beaucoup plus tard dans le mois. C’est la première fois qu’il m’arrive de perdre de vue un rendez-vous, mais d’un autre côté, j’ai eu de la chance de m’en rendre compte en avant-midi… Pourvu que ça ne m’arrive pas trop souvent!

Pour poursuivre dans l’inhabituel, je vous propose une recette de magret de canard qui n’a pas des saveurs sucrées-salées. J’aime beaucoup le mariage des fruits avec le magret de canard, mais cette note sucrée ne plaît pas à tout le monde et des fois, c’est agréable de découvrir d’autres associations. De plus, cette recette est parfaite pour faire découvrir le magret de canard : les ingrédients sont faciles à trouver (ou se trouvent déjà dans votre garde-manger) et il en faut peu. J’ai pris cette recette dans le magazine 3 fois par jour, hiver 2016.

Magret de canard et sauce aux échalotes
Magret de canard et sauce aux échalotes
Pour 3 personnes

350 g de magret de canard
1 cuillère à thé de garam masala
4 à 6 échalotes*
½ cuillère à soupe de farine
1 tasse ou 250 g de bouillon de boeuf
½ cuillère à soupe de marmelade d’oranges**
½ cuillère à thé de sauce Worcestershire
Sel et poivre

Préchauffer le four à 190°C (375°F).

Émincer les échalotes et réserver.

Avec un couteau, quadriller la peau du magret de canard en évitant de toucher la chair. Assaisonner et frotter le côté sans gras avec le garam masala. Saler et poivrer.

Déposer le magret, côté peau en-dessous, dans une poêle. Griller pendant 5 minutes du côté peau et 2 minutes de l’autre côté. Déposer le magret sur une plaque de cuisson et enfourner pendant 11 minutes. Sortir la viande du four, couvrir d’un papier d’aluminium et la laisser reposer pendant 5 minutes.

Pendant que le magret cuit au four, préparer la sauce. Dans la poêle qui a servi à saisir le magret, déposer les échalotes et les faire revenir pendant 5 minutes. Ajouter la farine et bien mélanger pour l’enrober de gras de canard. Verser graduellement le bouillon de boeuf en fouettant. Ajouter la marmelade et la sauce Worcestershire et laisser mijoter jusqu’à ce que la sauce ait épaissi. Saler et poivrer au goût. Trancher le magret de canard et servir nappé de sauce. Déguster avec plaisir.

*Si les échalotes sont petites, utilisez en 6 et au contraire, si elles sont grosses 4 suffisent.
**Vous pouvez remplacer la marmelade par de la confiture d’abricot.

Et vous, vous arrive-t-il d’être tête en l’air?

Presque au bout des boîtes

Mercredi, j’étais assez fatiguée pour reporter mon article et les jours qui ont suivi n’ont pas été des plus reposants. Heureusement, nous arrivons au bout et presque tous les cartons sont défaits. Oui, nous avons déménagé et j’avoue que je ne me souvenais pas que ça puisse être aussi épuisant. Je commence à voir clair dans la cuisine, par contre, je dois sérieusement réfléchir à « où j’ai rangé quoi ». De plus, j’ai découvert que le four n’avait pas de ventilateur, donc pas de chaleur tournante, un mode que j’utilisais régulièrement! Entre ça et les plaques de cuisson (sans commentaire), je sens qu’il va me falloir un petit moment d’adaptation. Omis ces petits détails, je me réjouis de la proximité d’une bonne boucherie (ainsi que la moitié des commerces du village) et d’une quantité hallucinante de boulangerie pour cette petite commune.

Aujourd’hui, je vous laisse avec une recette de falafels, car il y a des années que je me promettais d’en préparer. Pour cette première expérience, j’ai utilisé la recette de 3 fois par jour.

Falafels et sauce au yogourt
Falafels et sauce au yogourt
Pour 12 falafels, environ 4 personnes

Falafels
¼ de tasse ou 40 g de pistaches non salées
1 échalote
1 gousse d’ail
1 boîte de conserve de 19 onces ou 2 boîtes d’environ 240 g
   de pois chiches
5 feuilles de basilic
4 cuillères à soupe de persil frais
¼ de cuillère à thé de cumin moulu
¼ de cuillère à thé de graines de fenouil*
2 cuillères à soupe d’huile végétale
1 jaune d’oeuf
½ cuillère à thé de bicarbonate de soude ou de sodium
¼ de tasse ou 32 g de farine

Sauce au yogourt
½ tasse ou 125 g de yogourt grec
1 gousse d’ail
½ citron

Sel et poivre

Falafels
Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Dans le bol d’un robot muni d’une lame en « s », mixer les pistaches avec l’échalote et l’ail. Ajouter les pois chiches égouttés, le basilic, le persil, le cumin, les graines de fenouil, l’huile, le jaune d’oeuf, le bicarbonate et la farine. Saler et poivrer, puis actionner le robot jusqu’à ce que la préparation forme un pâte.

Avec le mélange, façonner 12 galettes** et les déposer sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Humidifier les mains pour faciliter la manipulation de la préparation. Enfourner et cuire pendant 20 minutes. À mi-cuisson, retourner les galettes.

Sauce au yogourt
Hacher l’ail et le déposer dans un bol. Ajouter le yogourt et le jus de citron. Saler et poivrer au goût.

Quand les falafels sont cuits, les servir avec la sauce au yogourt. Déguster avec plaisir.

*Je n’avais pas de graines de fenouil, donc je les ai remplacé par des graines de coriandre.
**Pour apporter plus de texture, roulez les falafels dans de la panko ou des corn flakes réduits en chapelure avant d’enfourner.

Et vous, c’est quand la dernière fois que vous avez déménagé?