Mot-clé : double crème

Bientôt la fin des fraises…

La saison des fraises est bientôt finie. En prime, c’est bientôt fini tout court les bonnes fraises en abondance de mes beaux-parents! Tranquillement, ils diminuent leurs activités agricoles et la prochaine culture qu’ils arrêteront sera celle des fraises. Les fraises, c’est beau, c’est bon, mais pour les agriculteurs, c’est beaucoup de travail! Elles n’attentent pas! Elles sont cueillies souvent 7 jours par semaines et pesée directement dans le champs pendant presque 1 mois.

Pour se consoler, je vous propose une recette simple et diaboliquement délicieuse : un gâteau aux fraises! Cette recette vient de James Martin. De plus, essayez absolument la confiture de fraises express : elle en vaut le détour et elle est parfaite pour servir sur de la crème glacée, un gâteau, un brownie, etc.

Gâteau aux fraises et au citron de James Martin
Gâteau aux fraises et au citron de James Martin
Pour 6 à 8 personnes

Gâteau
1 tasse et 2 cuillères à soupe ou 250 g de beurre non salé,
  tempéré
1¼ tasse ou 250 g de sucre
4 oeufs
1¾ tasse ou 250 g de farine
Zeste de 2 citrons*

Confiture express aux fraises
¼ de tasse ou 50 g de sucre
1¾ tasse ou 300 g de fraises
3 cuillères à soupe d’eau

Montage
2 tasses ou 500 g de double crème**
⅔ de tasse ou 100 g de fraises

Gâteau
Préchauffer le four à 190°C (375°F). Beurrer deux moules à charnière d’environ 23 cm (9 pouces) de diamètre.

Dans un bol, fouetter le beurre avec le sucre et les zestes de citron. Ajouter un à un les oeufs en fouettant bien entre chaque ajout. Incorporer la farine. Répartir la pâte dans les deux moules. Enfourner et cuire pendant 20 à 25 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre d’un gâteau en ressorte propre.

Confiture express aux fraises
Laver, équeuter et couper en deux, ou en quatre selon leur taille, les fraises. Déposer les fraises, le sucre et l’eau dans une poêle. Porter à ébullition et laisser bouillir environ 1 minute. Retirer du feu et laisser refroidir.

Montage
Laver et équeuter les fraises. Si désiré, trancher ou couper les fraises.

Dans un bol, fouetter la crème.

Sur une assiette de présentation, déposer un des gâteaux. Verser la moitié de la confiture de fraises sur le gâteau. Garnir de crème et verser le restant de confiture de fraises. Couvrir avec le second gâteau. Décorer avec les fraises et, si désiré, saupoudrer de sucre glace. Servir et déguster avec délectation. Au besoin, conserver le gâteau au réfrigérateur, mais il faudra le sortir au moins 30 minutes avant de le déguster.

*Au lieu des zestes de citrons, vous pourriez ajouter un peu de verveine citronnelle.
**La double crème de Gruyère ne se fouette pas! Si vous utilisez de la double crème de Gruyère, remplacez la moitié de la crème par de la crème 35 % ou à fouetter. Vous pouvez également étaler la double crème tel quel…

Et vous, profitez-vous abondamment des fraises?

Un peu précipitamment

Ce matin, nous avons décidé un peu au dernier moment d’aller luger. Il faut dire que nous en parlions depuis quelques temps et que nous pensions y aller ce mardi. Cependant, la météo semble plutôt défavorable pour ce jour, alors la belle matinée à un peu précipité les choses. En même temps l’an dernier, nous n’en avions pas eu l’occasion : trop occupé, mauvais temps, piste de luge fermée, etc. Maintenant, il faut prévoir la prochaine sortie… aller skier!

Après avoir profité d’une belle journée à la montagne ou dans la neige, je vous propose une Cottage pie. Pour le décrire, je dirais que c’est un parmentier, mais en plus gourmand. Pour les gens du Québec, on peut également dire que ça ressemble à un pâté chinois mais sans le maïs. Il s’agit d’une autre recette vu à l’émission Saturday morning with James Martin.

Cottage pie (parmentier anglais)
Cottage pie (parmentier anglais)*
Pour 4 personnes

1 cuillère à soupe d’huile végétale
500 g de boeuf haché
1 oignon
1 gousse d’ail
⅔ de tasse ou 167 g de vin rouge
1 tasse ou 250 g de bouillon de boeuf
4 tasses ou 750 g de pommes de terre
¼ de tasse ou 50 g de beurre
3 cuillères à soupe ou 50 g de double crème**
Sel et poivre

Hacher l’oignon et l’ail.

Dans une poêle, chauffer l’huile***. Quand le corps gras est chaud, ajouter le boeuf haché et faire revenir pendant 5 minutes. Ajouter l’oignon, l’ail, saler et poivrer. Verser le vin rouge et le bouillon de boeuf. Porter à ébullition et laisser mijoter pendant 1 heure ou jusqu’à ce qu’il ne reste plus de liquide. Transférer la viande dans un plat allant au four. Réserver.

Pendant que la viande mijote, peler et trancher les pommes de terre. Déposer les pommes de terre dans une casserole et couvrir d’eau froide. Porter à ébullition, saler et cuire pendant 20 minutes ou jusqu’à ce que les pommes de terre soient tendre.

Préchauffer le four à 200°C (400°F).

Égoutter les pommes de terre et les réduire en purée à l’aide d’un pilon. Ajouter le beurre, la crème, saler et poivrer. Étaler la purée de pommes de terre sur la viande. Enfourner et cuire pendant 30 à 40 minutes. Servir, idéalement, avec des petits pois et déguster avec plaisir.

*Il est possible de doubler la recette.
**Si vous n’avez pas de double crème, utiliser de la crème à 35 % ou entière.
***Vous pouvez omettre l’huile si vous employez une poêle anti-adhésive.

Et vous, est-ce que vous allez souvent luger ou skier pendant l’hiver?

La joie de rouler…

Aujourd’hui en revenant à la maison, j’ai eu un petit moment de plaisir qui a surgi de nul part. Depuis quelques jours, les arbres sur les montagnes se parent des couleurs d’automne. Les paysages sont vraiment magnifiques, mais le soleil n’est pas toujours au rendez-vous pour qu’on puisse en profiter pleinement. Ce matin, il y a eu de la pluie et la journée était assez grise. Alors imaginez mon plaisir quand en rentrant chez moi, j’ai vu des éclaircies, la lumière dansait sur les flancs colorés des montagnes et j’étais tranquille dans ma voiture à écouter ceci. Petit bonheur! Je crois que j’aurais pu rouler encore un bon moment dans cette ambiance.

C’est avec plaisir que je vous propose une recette de tarte au chocolat, noisettes et poires caramélisées. J’ai pris cette recette dans le livre The Great British Bake Off : Everyday de Linda Collister. Comme j’avais des poires sous la main, j’ai ajouté une couche de poires caramélisées à la recette pour plus de gourmandise.

Tarte au chocolat, noisettes et poires caramélisées
Tarte au chocolat, noisettes et poires caramélisées
Pour 8 personnes

Pâte à tarte*
1½ tasse ou 200 g de farine
1 pincée de sel
½ tasse ou 80 g de sucre glace
½ tasse moins 2 cuillères à thé ou 100 g de beurre
  non salé, froid
4 jaunes d’oeufs
½ cuillère à thé d’extrait de vanille

Poires caramélisées**
¼ de tasse ou 60 g d’eau
½ tasse ou 100 g de sucre
2 cuillères à soupe ou 27 g de beurre non salé
4 à 6 poires***

Ganache aux noisettes
2 tasses ou 250 g de noisettes****
1¾ tasse ou 400 g de double crème*****
150 g (5,5 onces) de chocolat au lait
150 g (5,5 onces) de chocolat noir
¼ de cuillère à thé de fleur de sel

Pâte à tarte
Dans un bol, mélanger la farine, le sel et le sucre glace. Incorporer le beurre, coupé en cubes, dans le mélange de farine à l’aide d’un coupe-pâte ou des mains afin d’obtenir une texture granuleuse. Ajouter les jaunes d’oeufs et l’extrait de vanille. Mélanger jusqu’à l’obtention d’une pâte presque homogène. Former un disque avec la pâte et l’emballer dans une pellicule plastique. Réfrigérer pendant 30 minutes.

Sur un plan de travail légèrement enfariné, abaisser la pâte et foncer un moule à tarte d’environ 23 cm (9 pouces) de diamètre. Piquer la pâte à l’aide d’une fourchette et la réserver au réfrigérateur pendant 15 minutes.

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Déposer un bout de papier parchemin sur la pâte et garnir de haricots secs. Enfourner dans le bas du four et cuire pendant 12 à 15 minutes. Retirer le papier parchemin et les haricots secs. Baisser la température du four à 160°C (325°F). Remettre la tarte au four pendant 7 minutes ou jusqu’à ce que la croûte soit bien dorée. Laisser totalement refroidir.

Poires caramélisées
Peler, épépiner et couper en tranches fines les poires. Réserver.

Dans une grande poêle, verser l’eau et le sucre. Porter à ébullition et cuire jusqu’à ce qu’un caramel se forme et prenne une jolie couleur dorée. Incorporer le beurre. Ajouter les poires et porter à ébullition. Laisser mijoter jusqu’à ce que les poires soient translucides et qu’il ne reste presque plus de liquide. Verser la préparation dans la croûte et laisser tiédir.

Ganache aux noisettes
Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Déposer les noisettes sur une plaque de cuisson et enfourner pendant 8 à 10 minutes. Verser les noisettes sur un linge propre et les frotter ensemble pour retirer leur peau. Laisser les noisettes totalement refroidir.

Réserver une douzaine de noisettes entières pour la décoration. Prélever ½ tasse ou 60 g de noisettes, les déposer dans un bol d’un robot muni d’une lame en « s » et les mixer finement. Hacher grossièrement les noisettes restantes, sauf celle réservées pour la décoration.

Verser la crème dans un chaudron et la faire chauffer. Quand la crème est chaude, la retirer du feu et ajouter les noisettes mixées finement (la ½ tasse ou les 60 g). Couvrir et laisser infuser au moins 45 minutes en remuant à quelques reprises.

Hacher les chocolats et les déposer dans un bol. Remettre la crème aux noisettes sur le feu et la chauffer à nouveau jusqu’à ce qu’elle bouille. Retirer du feu et verser la crème sur les chocolats. Laisser reposer pendant 1 minute avant de remuer la préparation. Quand le mélange est homogène, ajouter les noisettes hachées grossièrement.

Sur la croûte de la tarte, répartir les poires caramélisées puis verser la ganache aux noisettes. Décorer avec les noisettes entières. Réfrigérer au moins 1 heure ou jusqu’à ce que la garniture soit ferme. Laisser tempérer 20 minutes, si possible, avant de servir. Déguster avec gourmandise!

*Vous pouvez aussi utiliser votre pâte à tarte préférée. J’ai pris une pâte à tarte que j’avais au congélateur.
**Il est possible d’omettre les poires caramélisées et de réaliser une tarte au chocolat et aux noisettes.
***J’ai utilisé des poires Williams, elles ont un goût unique. Cependant, utilisez les poires que vous désirez, vous pouvez même remplacer les poires par des pommes.
****Je n’avais plus assez de noisettes, j’ai donc mis aussi quelques pacanes (ou noix de pécan).
*****Il est possible de remplacer la double crème par de la crème à fouetter ou entière. Dans ce cas, il ne faudra que 1¼ tasse ou 300 g de crème.

Et vous, quelles chansons aimez-vous écouter en voiture?

La mer, la mer!!!

Il y avait 7 ans que je n’avais pas été à la mer. Alors quand mon chéri m’a proposé d’aller sur la côte Toscane, j’ai dit « oui » sans hésiter. Cependant jusqu’au dernier moment, il était possible que nous annulions ce projet selon la météo locale. Heureusement, la météo était de notre côté : le soleil n’a pas brillé tous les jours mais l’air était bon et agréable pour se baigner. De plus, j’ai adoré la mer : il y avait de vrais vagues! C’est difficile à expliquer, mais il y a 7 ans, nous étions allés à la mer Rouge et pour moi, cette mer n’offrait pas le plaisir de jouer dans les vagues contrairement à ce que je connaissais : mes vacances dans le New Hamsphire et les baignades dans l’océan Atlantique! Ma seule crainte avec la mer méditerranéenne était les méduses et nous n’en avons pas vu : était-ce dû à la période de notre séjour ou au lieu? Sinon, partir en vacances quand les écoles ont repris, c’est vraiment agréable : sur la plage, on se croyait seul au monde telle le lieu était déserté. Cependant, le contrecoup était que la majorité des restaurants étaient fermés… sur les 5 adresses que nous avions notées, un seul était ouvert! Bref, la prochaine fois que nous irons, nous resterons plus longtemps, ce séjour fut vraiment trop court!

De retour dans un milieu un peu plus frais, nous formons un trio gagnant… nous avons tous un petit refroidissement plus ou moins assommant. Dans ces conditions, je vous propose une recette réconfortante : un brownie. Et comme nous sommes en plein dans les pommes, j’ai glissé quelques pommes caramélisées sous le brownie : c’est gourmand! J’ai pris la recette de brownie dans le livre Le gâteau au chocolat de Victoire Paluel-Marmont et pour les pommes caramélisées, j’ai repris cette idée de Nathalie, Itinéraires gourmands.

Brownie aux pommes caramélisées
Brownie aux pommes caramélisées
Pour 8 personnes

Pommes caramélisées
4 cuillères à thé ou 18 g de beurre
3 cuillères à soupe ou 60 g de sirop d’érable
4 pommes*

Brownie
134 g (4¾ onces) de chocolat noir à environ 70 % de cacao
½ tasse et 2 cuillères à thé ou 120 g de beurre non salé
2 oeufs
⅓ de tasse ou 67 g de sucre
⅔ tasse moins 1 cuillère à soupe ou 120 g de cassonade
  ou de sucre roux
¼ de tasse et 1 cuillère à thé ou 67 g de crème fraîche**
½ tasse et 1 cuillère à soupe ou 73 g de farine
¾ de tasse ou 120 g de pacanes ou de noix de pécan***
  (facultatif)
1 pincée de sel

Pommes caramélisées
Beurrer et chemiser d’une bande papier parchemin un moule rectangulaire d’environ 10 cm par 20 cm (4 po par 8 po).

Éplucher, épépiner et couper en quartiers les pommes.

Dans une poêle, porter à ébullition le sirop d’érable et le beurre. Quand le liquide bout, ajouter les quartiers de pommes. Poursuivre la cuisson jusqu’à ce que les pommes soient tendres et que le sirop ait épaissi. Verser la préparation dans le moule pour couvrir le fond. Réserver.

Brownie
Préchauffer le four à 170°C (340°F).

Hacher le chocolat et le déposer dans un bol d’un bain-marie. Faire fondre le chocolat. Quand le chocolat est totalement fondu le retirer du bain-marie. Ajouter le beurre coupé en morceaux. Mélanger jusqu’à ce que le beurre soit totalement fondu et incorporer au chocolat. Au besoin, remettre sur le bain-marie. Réserver.

Dans un bol, fouetter les oeufs avec le sucre et la cassonade (ou le sucre roux). Ajouter le chocolat fondu, puis incorporer la crème fraîche.

Ajouter la farine et le sel à la pâte. Incorporer les pacanes (ou les noix de pécan). Verser la pâte sur les pommes caramélisées. Enfourner et cuire pendant 20 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre du brownie en ressorte avec quelques miettes. Laisser tiédir avant de démouler. Déguster avec gourmandises.

*Choisissez des pommes qui supportent bien la cuisson comme la cortland ou la gala. Vous pouvez également remplacer les pommes par des poires.
**Il est possible de remplacer la crème fraîche par de la crème sure (ou demi-crème acidulée), du yogourt ou de la double crème.
***Vous pouvez griller les pacanes (ou noix de pécan) soit dans une poêle ou en les passant dans un four préchauffé à 180°C (350°F) pendant 5 à 7 minutes.

Et vous, aimez-vous la mer et les vagues?

Simple et différent

Je ne consacre plus autant de temps qu’avant à la pâtisserie. Ça me manque de réaliser des pâtisseries complexes, mais je sais qu’en étant un peu plus pŕevoyante (et en achetant les ingrédients), je pourrais réaliser les différentes étapes sur deux ou trois jours plutôt que de tout faire en un coup. D’un autre côté, ça me donne la chance de découvrir des recettes contenant peu d’ingrédients et rapide à exécuter.

La recette que je vous propose aujourd’hui rentre dans cette catégorie de simple avec peu d’ingrédients. J’ai pris cette recette sur le blog de Bregamote, Sucrissime.

Sèches comtoises
Sèches comtoises
Pour 8 à 25 biscuits*

1¼ tasse ou 150 g de farine**
½ tasse moins 2 cuillères à thé ou 100 g de double crème
  ou de crème fraîche
¼ de tasse moins 1 cuillère à thé ou 50 g de beurre
  non salé, tempéré
1 pincée de sel***
¼ de tasse ou 50 g de sucre

Dans un bol, mélanger la farine et le sel. Ajouter le beurre et la double crème. Pétrir la préparation jusqu’à ce que les ingrédients forment une pâte. Former un disque avec la pâte et l’envelopper dans une pellicule plastique. Réfrigérer la pâte pendant 12 heures ou toute une nuit***.

Préchauffer le four à 200°C (400°F).

Sur un plan de travail légèrement enfariné, abaisser la pâte en un cercle d’environ 30 cm (10 pouces) de diamètre. Déposer le disque de pâte sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin.

Saupoudrer la pâte avec le sucre. Appuyer légèrement avec la main sur le sucre pour le faire adhérer à la pâte. À l’aide d’un couteau ou d’un couteau à pizza, couper le disque en 8 pointes ou le couper de manière aléatoire pour obtenir des plus petits biscuits de formes variées, mais de tailles similaires.

Enfourner et cuire pendant 12 à 15 minutes ou jusqu’à ce que les biscuits soient bien dorés. Laisser tiédir. Déguster tiède ou froid. Conserver les sèches restantes dans une boîte en fer ou qui ferme hermétiquement.

*Habituellement, les sèches comtoises (à ce qu’il paraît) sont coupées en 8 pointes, mais j’ai préféré m’amuser et couper la pâte au gré de ma fantaisie, ce qui m’a donné beaucoup plus de biscuits.
**Je ne le mentionne pas souvent, mais quand on mesure de la farine avec des tasses à mesurer, il est important de l’aérer : soit en la brassant délicatement avec une cuillère, soit en la tamisant. Il ne faut surtout pas compacter la farine en tapotant la tasse sur la surface de travail pendant qu’on mesure.
***J’ai bien envie de réessayer cette recette en parfumant la pâte : en ajoutant des grains de vanille, des zestes d’agrumes, de la pâte de pistache, des épices, etc.

Et vous, étalez-vous des préparations sur plusieurs jours ou préférez-vous tout réaliser d’un coup?