Mot-clé : double crème

Blanc et blanc

Je me rends compte que je n’ai pas beaucoup d’idée pour parfumer les panna cotta : la vanille, c’est tellement simple, en plus d’être facile à agrémenter selon l’envie (même si je garnis rarement, voire jamais mes panna cotta). Après, j’ai peu exploré ce dessert, car il est vite devenu l’un des desserts préférés de ma belle-mère et qu’elle le faisait assez régulièrement. Même avec mes nouvelles expérimentations, je me rends compte que je ne m’éloigne pas trop de la panna cotta classique : j’ai opté pour des goûts délicats et des crèmes blanches. Il faut croire que j’aime le blanc et que je trouve ça plus appétissant que d’autres couleurs.

Pour la seconde recette de panna cotta, je vous propose une recette façon strataciella. J’ai trouvé cette idée sur le blog de Pich à la fraise.

Panna cotta stracciatella
Panna cotta stracciatella
Pour 5 à 6 personnes

2 cuillères à thé de gélatine en poudre ou 2 feuilles
  de gélatine (4 g)
50 g (1¾ once) de chocolat noir
⅔ de tasse ou 170 g de lait
1⅓ tasse ou 330 g de crème 35 % ou entière
90 g (3 onces) de chocolat blanc
¾ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 200 g de double crème
  ou de crème fraîche

Dans un bol, faire gonfler la gélatine en poudre dans 4 cuillères à thé d’eau froide ou faire tremper la feuille de gélatine dans un bol d’eau froide.

Hacher très finement le chocolat noir et le répartir équitablement dans des ramequins, des verrines ou des pots. Hacher le chocolat blanc et le déposer dans un bol.

Dans une casserole, porter le lait et la crème à ébullition. Quand les liquides bouillent, retirer du feu et ajouter la gélatine (bien l’essorer, si elle est en feuilles). Verser les liquides sur le chocolat blanc. Patienter 1 minute avant de mélanger. Incorporer la double crème.

Laisser tiédir le mélange pendant 5 à 10 minutes. Verser dans les ramequins (ou autres) contenant le chocolat noir. Brasser très brièvement et placer au réfrigérateur pendant un minimum de 6 heures. Servir et déguster avec gourmandise!

Et vous, avez-vous quels parfums avez-vous essayés avec la panna cotta?

Pas vraiment satisfaite…

En fin de semaine dernier, nous avons reçu des amis à la maison pour souper. Il est rare que le repas soit aussi rapidement choisi : une grillade! Par contre pour le dessert, je n’étais pas motivée et je n’avais pas d’idée. Mon chéri m’a suggéré une tarte aux pommes. Pourquoi pas? J’ai fait comme d’habitude ou presque et le résultat n’était pas là. J’étais déçue de moi et honnêtement, je sais que j’aurais pu offrir beaucoup mieux à mes invités! Je me demande si ma réputation de bonne cuisinière ne vient pas d’en prendre un coup…

Pour se consoler, rien de mieux qu’un gâteau. Je vous propose donc un gâteau aux pépites de chocolat son crumble de spéculoos. J’ai trouvé cette recette sur le blog de Cuisine Téméraire.

Gâteau aux pépites de chocolat et crumble de spéculoos
Gâteau aux pépites de chocolat et crumble de spéculoos
Pour 8 personnes

Gâteau
3 oeufs
1 tasse ou 200 g de sucre
1 tasse ou 140 g de farine
1 cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
⅓ de tasse ou 80 g de spéculoos émiettés*
⅔ de tasse moins 1 cuillère à soupe ou 150 g de crème
  fraîche ou double crème
½ tasse ou 100 g d’huile végétale
½ tasse et 1 cuillère à soupe ou 100 g de pépites de chocolat

Crumble
⅓ de tasse et ½ cuillère à soupe ou 80 g de beurre non salé,
  tempéré
⅓ de tasse ou 80 g de spéculoos émiettés*
½ tasse et cuillère à soupe ou 80 g de farine
1 pincée de sel

Gâteau
Préchauffer le four à 165°C (330°F). Beurrer un moule rectangulaire d’environ 10 cm par 25 cm (4 pouces par 10 pouces)

Dans un bol, fouetter les oeufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Incorporer la farine, la poudre à pâte et les spéculoos émiettés. Ajouter la crème, puis l’huile. Incorporer les pépites de chocolat. Verser la pâte dans le moule.

Crumble
Dans un bol, verser la farine, les spéculoos et le sel. Ajouter le beurre et mélanger avec le bout des doigts jusqu’à ce que l’ensemble du mélange se tienne lorsqu’il est pressé entre les doigts. Répartir le crumble sur le gâteau**.

Enfourner le gâteau et cuire pendant 1 heure ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre du gâteau en ressorte propre. Laisser tiédir 10 à 15 minutes avant de démouler. Déguster avec gourmandise.

*Rien ne vous empêche de réaliser la recette avec d’autres biscuits.
**Il est possible que le crumble se retrouve au fond du gâteau après la cuisson. Dans mon cas, il est resté en surface. Alors ne soyez pas surpris si votre crumble coule ou pas!

Et vous, vous est-il déjà arrivé d’être gêné par un dessert?

Qu’est-ce qu’un gâteau à la crème?

Un jour en accompagnant Mini-nous à l’école, avec les autres mamans, nous nous sommes mises à parler du marché d’une ville voisine. L’une a mentionné que l’un des plaisirs de son fils et elle était d’acheter un gâteau à la crème. Sur le moment, je n’ai pas réagit, mais en rentrant, je me demandais à quoi pouvait bien ressembler ce gâteau à la crème. J’imaginais une sorte de génoise garnie de crème fouettée, mais connaissant également le marché, je ne me souvenais pas d’avoir aperçu ce genre de gâteau. Le soir, j’ai questionné mon chéri et lui non plus ne connaissait pas ce gâteau. Quelques jours plus tard, j’ai rediscuté avec cette maman et j’ai compris que ce gâteau était une tarte! Oui, il ne faut pas oublier que les Suisses utilisent couramment le terme « gâteau » pour désigner une tarte. Le problème suivant fut de savoir quelle type de pâte composait cette tarte. Une m’a dit une pâte sablée et une autre maman m’a dit que c’était plutôt une pâte de type feuilletée… Quelques jours plus tard, je suis repassée au marché et je me suis arrêtée devant le kiosque du fameux gâteau à la crème. Je ne vous dis pas ma tête quand j’ai vue la pâte : ce n’était ni une pâte sablée ni une pâte feuilletée, mais bien une pâte levée!

Maintenant que j’avais une idée un peu plus précise du gâteau à la crème, il fallait que j’en cuisine un pour y goûter. Après quelques recherche, mon choix s’est arrêté sur la recette de Wanalee cuisine.Il faut tester, le goût de la garniture est incroyable alors qu’il n’y a que 3 ingrédients! En prime, la recette est plutôt simple, pourquoi attendre?

Gâteau à la crème
Gâteau à la crème (tarte à la crème suisse)
Pour 8 personnes

Pâte*
1 tasse moins 1½ cuillère à soupe ou 125 g de farine
1 cuillères à soupe ou 12 g de beurre non salé, fondu
⅓ de tasse moins ½ cuillère à soupe ou 75 g de lait tiède
1¾ de cuillère à thé ou 8 g de levure fraîche**
½ cuillère à thé de sucre
½ cuillère à thé de sel

Garniture
1½ cuillère à soupe de farine
4 cuillères à soupe ou 50 g de sucre
1¼ tasse moins 2 cuillères à thé ou 300 g de crème à 35 %,
  entière ou de double crème***

Pâte
Couvrir le fond d’une moule à tarte d’environ 20 à 23 cm (8 à 9 pouces) de diamètre de papier parchemin.

Dans un petit bol, délayer la levure dans le lait tiède. Ajouter le sucre et le beurre fondu.

Dans un autre bol, verser la farine et le sel. Verser le lait et mélanger pour obtenir une pâte. Pétrir jusqu’à ce que la pâte soit souple.

Abaisser la pâte et la déposer dans le moule à tarte. Laisser la pâte lever pendant 15 minutes****. Au besoin, façonner les bords.

Garniture
Préchauffer le four à 200°C (400°F).

Dans un petit bol, mélanger la farine avec 2 cuillères à soupe de sucre. Saupoudrer ce mélange sur le fond de la pâte.

Verser ⅓ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 100 g de crème sur la pâte. Saupoudrer le restant de sucre sur la crème. Enfourner et cuire pendant 20 minutes.

Après les 20 minutes de cuisson, verser le restant de crème dans la tarte et poursuivre la cuisson pendant 10 à 15 minutes. Laisser totalement tiédir avant de déguster avec gourmandise.

*Si vous aimez les tartes avec une garniture moins épaisse, doubler la quantité de pâte et utiliser un moule à tarte d’environ 30 cm (12 pouces) de diamètre.
**Il est possible d’utiliser de la levure sèche. Dans ce cas, il faut 1½ cuillère à thé de levure sèche.
***Moi, j’ai utilisé de la double crème à la quelle j’ai ajouté de la crème entière pour obtenir les 300 g de crème. Le contenant de double crème contient que 250 g…
****Pour une pâte un peu plus aérienne, je crois qu’on pourrait laisser lever la pâte un peu plus longtemps. À essayer.

Et vous, connaissiez-vous le gâteau à la crème?

Bientôt la fin des fraises…

La saison des fraises est bientôt finie. En prime, c’est bientôt fini tout court les bonnes fraises en abondance de mes beaux-parents! Tranquillement, ils diminuent leurs activités agricoles et la prochaine culture qu’ils arrêteront sera celle des fraises. Les fraises, c’est beau, c’est bon, mais pour les agriculteurs, c’est beaucoup de travail! Elles n’attentent pas! Elles sont cueillies souvent 7 jours par semaines et pesée directement dans le champs pendant presque 1 mois.

Pour se consoler, je vous propose une recette simple et diaboliquement délicieuse : un gâteau aux fraises! Cette recette vient de James Martin. De plus, essayez absolument la confiture de fraises express : elle en vaut le détour et elle est parfaite pour servir sur de la crème glacée, un gâteau, un brownie, etc.

Gâteau aux fraises et au citron de James Martin
Gâteau aux fraises et au citron de James Martin
Pour 6 à 8 personnes

Gâteau
1 tasse et 2 cuillères à soupe ou 250 g de beurre non salé,
  tempéré
1¼ tasse ou 250 g de sucre
4 oeufs
1¾ tasse ou 250 g de farine
Zeste de 2 citrons*

Confiture express aux fraises
¼ de tasse ou 50 g de sucre
1¾ tasse ou 300 g de fraises
3 cuillères à soupe d’eau

Montage
2 tasses ou 500 g de double crème**
⅔ de tasse ou 100 g de fraises

Gâteau
Préchauffer le four à 190°C (375°F). Beurrer deux moules à charnière d’environ 23 cm (9 pouces) de diamètre.

Dans un bol, fouetter le beurre avec le sucre et les zestes de citron. Ajouter un à un les oeufs en fouettant bien entre chaque ajout. Incorporer la farine. Répartir la pâte dans les deux moules. Enfourner et cuire pendant 20 à 25 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre d’un gâteau en ressorte propre.

Confiture express aux fraises
Laver, équeuter et couper en deux, ou en quatre selon leur taille, les fraises. Déposer les fraises, le sucre et l’eau dans une poêle. Porter à ébullition et laisser bouillir environ 1 minute. Retirer du feu et laisser refroidir.

Montage
Laver et équeuter les fraises. Si désiré, trancher ou couper les fraises.

Dans un bol, fouetter la crème.

Sur une assiette de présentation, déposer un des gâteaux. Verser la moitié de la confiture de fraises sur le gâteau. Garnir de crème et verser le restant de confiture de fraises. Couvrir avec le second gâteau. Décorer avec les fraises et, si désiré, saupoudrer de sucre glace. Servir et déguster avec délectation. Au besoin, conserver le gâteau au réfrigérateur, mais il faudra le sortir au moins 30 minutes avant de le déguster.

*Au lieu des zestes de citrons, vous pourriez ajouter un peu de verveine citronnelle.
**La double crème de Gruyère ne se fouette pas! Si vous utilisez de la double crème de Gruyère, remplacez la moitié de la crème par de la crème 35 % ou à fouetter. Vous pouvez également étaler la double crème tel quel…

Et vous, profitez-vous abondamment des fraises?

Un peu précipitamment

Ce matin, nous avons décidé un peu au dernier moment d’aller luger. Il faut dire que nous en parlions depuis quelques temps et que nous pensions y aller ce mardi. Cependant, la météo semble plutôt défavorable pour ce jour, alors la belle matinée à un peu précipité les choses. En même temps l’an dernier, nous n’en avions pas eu l’occasion : trop occupé, mauvais temps, piste de luge fermée, etc. Maintenant, il faut prévoir la prochaine sortie… aller skier!

Après avoir profité d’une belle journée à la montagne ou dans la neige, je vous propose une Cottage pie. Pour le décrire, je dirais que c’est un parmentier, mais en plus gourmand. Pour les gens du Québec, on peut également dire que ça ressemble à un pâté chinois mais sans le maïs. Il s’agit d’une autre recette vu à l’émission Saturday morning with James Martin.

Cottage pie (parmentier anglais)
Cottage pie (parmentier anglais)*
Pour 4 personnes

1 cuillère à soupe d’huile végétale
500 g de boeuf haché
1 oignon
1 gousse d’ail
⅔ de tasse ou 167 g de vin rouge
1 tasse ou 250 g de bouillon de boeuf
4 tasses ou 750 g de pommes de terre
¼ de tasse ou 50 g de beurre
3 cuillères à soupe ou 50 g de double crème**
Sel et poivre

Hacher l’oignon et l’ail.

Dans une poêle, chauffer l’huile***. Quand le corps gras est chaud, ajouter le boeuf haché et faire revenir pendant 5 minutes. Ajouter l’oignon, l’ail, saler et poivrer. Verser le vin rouge et le bouillon de boeuf. Porter à ébullition et laisser mijoter pendant 1 heure ou jusqu’à ce qu’il ne reste plus de liquide. Transférer la viande dans un plat allant au four. Réserver.

Pendant que la viande mijote, peler et trancher les pommes de terre. Déposer les pommes de terre dans une casserole et couvrir d’eau froide. Porter à ébullition, saler et cuire pendant 20 minutes ou jusqu’à ce que les pommes de terre soient tendre.

Préchauffer le four à 200°C (400°F).

Égoutter les pommes de terre et les réduire en purée à l’aide d’un pilon. Ajouter le beurre, la crème, saler et poivrer. Étaler la purée de pommes de terre sur la viande. Enfourner et cuire pendant 30 à 40 minutes. Servir, idéalement, avec des petits pois et déguster avec plaisir.

*Il est possible de doubler la recette.
**Si vous n’avez pas de double crème, utiliser de la crème à 35 % ou entière.
***Vous pouvez omettre l’huile si vous employez une poêle anti-adhésive.

Et vous, est-ce que vous allez souvent luger ou skier pendant l’hiver?