Mot-clé : cumin

Couleur vive…

Il y a quelques jours, j’ai profité des soldes pour m’acheter des habits. Dans ma garde-robe, il manque de couleurs : j’ai beaucoup d’habits noir ou noir et blanc (pas que blanc, car je déteste les tissus diaphanes). Bref, je me forçais à regarder les vêtements plus colorés. Dans un magasin, j’essais un haut d’une couleur voyante. Je crois que la vendeuse a remarqué mon hésitation : elle s’est précipitée dans les rayons pour aller chercher une veste qui se mariait très bien avec le haut. Sauf que j’étais morte de rire intérieurement : je ne porte pratiquement pas de manches longues, j’ai rapidement trop chaud avec ce genre d’habit. Finalement, j’ai acheté l’habit et je crois que je rirais toujours quand je repenserais à la vendeuse qui courait dans le magasin pour aller chercher la veste!

Pour aujourd’hui, je vous propose une recette tout simple de brochettes. Je crois que mon été aura été sous le signe des brochettes! Cette fois, la recette vient du magazine Trois fois par jour de mai 2019

Brochettes de poulet mariné aux trois agrumes
Brochettes de poulet mariné aux trois agrumes
Pour 4 personnes

400 g de poitrines de poulet désossées et sans la peau
1 orange
1 citron
2 limes
¼ de tasse ou 62 g de sauce soja
2 cuillères à soupe ou 25 g de cassonade ou de sucre roux
1 gousse d’ail
1 cuillère à thé de coriandre moulue ou de cumin moulu*

Prélever les zestes des agrumes et les déposer dans un bol. Presser les agrumes pour récupérer leurs jus et l’ajouter aux zestes. Ajouter la sauce soja. la cassonade et la coriandre moulue. Hacher finement l’ail et l’ajouter au mélange.

Couper les poitrines de poulet en dés de taille similaire**. Déposer les cubes de volailles dans la marinade. Placer au réfrigérateur et laisser mariner pendant 2 à 12 heures.

Préchauffer le four à 190°C (350°F)***.

Rincer sous l’eau froide les piques à brochette en bois pour éviter qu’ils brûlent durant la cuisson. Enfiler les morceaux de poulet marinés sur les piques à brochettes. Déposer les brochettes sur une plaque de cuisson légèrement huilé et enfourner pendant 15 à 20 minutes. À mi-cuisson, retourner les brochettes. Sortir du four et servir sans attendre. Déguster avec plaisir.

*Vous pouvez ajouter de la coriandre fraîche à la recette si vous le désirez.
**Il est possible de faire mariner les poitrines de poulet entières plutôt que de réaliser des brochettes. Le temps de cuisson sera un peu plus long.
***Pendant l’été, n’hésitez pas à cuire les brochettes sur le barbecue.

Et vous, avez-vous une anecdote de magasinage?

Entre les fêtes

J’adore les noix et j’en consomme régulièrement. Mes préférées sont les pacanes, mais j’adore aussi toutes les autres. Je les mange le plus souvent simplement : nature, sans assaisonnement. Par contre pour recevoir, j’aime bien leurs donner un peu plus de personnalité. J’ai déjà testé quelques recettes et mes préférés sont celles avec du blanc d’oeuf. Le blanc d’oeuf crée une petite enveloppe croquante autour des noix. Alors qu’avec les recettes où l’on ajoute de l’huile, les noix deviennent grasses : je trouve ça désagréable au toucher, les noix perdent plus vite leurs croquants, alors pourquoi ajouter de l’huile?

Pour un petit truc à grignoter pendant l’apéro ou comme petit cadeau gourmand, les noix assaisonnées sont parfaites. En prime, elles sont rapides à préparer et elles se conservent pendant plusieurs semaines. Alors pourquoi ne pas les adopter en cette période des fêtes? La recette que je vous présente est tirée du magazine Ricardo volume 10, numéro 8.

Noix épicées
Noix épicées
Pour 2 pots de 250 ml

1 blanc d’oeuf
1 cuillère à soupe de moutarde de Dijon
1 cuillère à soupe de paprika
1 cuillère à thé de moutarde sèche
1 cuillère à thé de sucre
½ cuillère à thé de sel
¼ de cuillère à thé de cumin moulu
¼ de cuillère à thé de piment de Cayenne
2 tasses ou 400 g de noix non salées au choix (pacanes, amandes, noix de cajou, etc.)

Préchauffer le four 180°C (350°F). Tapisser une plaque de cuisson de papier parchemin.

Dans un bol, fouetter le blanc d’oeuf jusqu’à ce qu’il soit mousseux. Ajouter les moutardes, le paprika, le sucre, le sel, le cumin et le piment de Cayenne. Incorporer les noix et bien mélanger pour les enrober de la préparation de blanc d’oeuf.

Verser les noix sur une plaque de cuisson et les étaler sur une seule couche. Enfourner pendant 6 minutes. Remuer les noix et poursuivre la cuisson pendant 7 minutes. Laisser refroidir sur la plaque. Conserver dans un pot qui ferme hermétiquement. Déguster avec plaisir.

Et vous, comment aimez-vous déguster les noix?

Extérieur, fait…

Et oui, alors que l’automne est bien entamé, nous venons de terminer les préambules de l’aménagement extérieur. Pour la suite, nous attendrons le printemps pour ajouter des plantes et remettre à niveau les dalles qui bougeront certainement pendant l’hiver. Nous avons également assemblé le barbecue! Il y a un moment qu’il patientait dans le garage, mais nous attendions que la pelouse soit semée, ait également poussé et que les dalles soient installées. Bref, nous l’avons inauguré ce samedi pour le plus grand plaisir de nos papilles. Je crois que j’aurais des tonnes de dossiers barbecues à redécouvrir pour enfin essayer certaines recettes.

En attendant, je vous propose une recette de brochettes de porc qui aurait pu être cuite sur le barbecue. J’ai pris cette recette dans le magazine Ricardo volume 14, numéro 15.

Brochettes de porc frotté aux épices
Brochettes de porc frotté aux épices
Pour 3 personnes

½ cuillère à thé de poudre d’ail
½ cuillère à thé de flocons de piment broyé
½ cuillère à thé d’origan séché
¼ de cuillère à thé de cumin moulu*
¼ de cuillère à thé de sel de céleri**
¼ de cuillère à thé de thym séché
¼ de cuillère à thé de sel
300 g de longe de porc ou de filet de porc
1 cuillère à soupe d’huile d’olive

Dans un grand bol, mélanger la poudre d’ail, les flocons de piment, l’origan, le cumin, le sel de céleri, le thym et le sel.

Couper la longe de porc en cubes de taille similaire. Déposer les cubes de viandes dans le mélange d’épices. Laisser macérer pendant 15 minutes ou couvrir et réfrigérer pendant toute une nuit.

Rincer sous l’eau froide les piques à brochette en bois pour éviter qu’ils brûlent durant la cuisson. Verser la moitié de l’huile d’olive sur la viande et mélanger avant de les enfiler sur les piques à brochettes.

Dans une poêle, verser le restant d’huile et la chauffer. Quand le corps gras est bien chaud, déposer les brochettes de porc et cuire environ 4 à 5 minutes de chaque côté. Servir et déguster avec plaisir.

*Si vous n’aimez pas trop le cumin, il est possible de le remplacer par de la coriandre moulue.
**Si votre armoire à épices ne contient pas de sel de céleri, remplacez-le par un sel aux herbes.

Et vous, est-ce que votre barbecue est encore en activité?

Un brin de printemps

Ici nous avons de la chance, le temps s’est réchauffé. La neige commence à fondre sur les sommets des montagnes et le ski va laisser la place au balade de toutes sortes. Pour accompagner ce temps, les plats ensoleillés commencent à pointer du nez. Je vous propose donc une recette de trempette de poivrons rouges. Cette recette est tirée du livre Ensemble de Christelle Tanielian, Christelle is Flabbergasting.

Trempette de poivrons rouges (Muhammara)
Trempette de poivrons rouges (Muhammara)
Pour 1½ tasse ou 375 ml

3 poivrons rouges
⅔ de tasse ou 80 g de noix de Grenoble concassées
3 cuillères à soupe de chapelure
½ cuillère à thé de cumin moulu
¼ de cuillère à thé de sel
3 cuillères à soupe d’eau
1½ cuillère à soupe de mélasse de grenade
1 cuillère à thé de piment d’Alep*
1 à 2 cuillères à thé de harissa**
¼ de tasse ou 53 g d’huile d’olive

Préchauffer le four à gril (broil).

Couper les poivrons en deux et les épépiner. Déposer les poivrons, la peau vers le haut et enfourner. Cuire pendant 20 à 25 minutes ou jusqu’à ce que la peau ait noirci et que la chair soit tendre.

Dans un petit bol, mélanger les noix de Grenoble, la chapelure, le cumin, le sel et l’eau. Laisser reposer pendant 10 minutes.

Déposer les poivrons dans une boîte résistante à la chaleur, fermer avec un couvercle ou une pellicule plastique et laisser les poivrons tiédir. Quand les poivrons sont tièdes, les égoutter et retirer la peau.

Dans le bol d’un robot culinaire munit d’une lame en « s », déposer les poivrons, la préparation de noix de Grenoble, la mélasse de grenade, le piment d’Alep, la harissa et l’huile d’olive. Mixer pour obtenir une pâte homogène, mais pas nécessairement lisse. Au besoin, ajouter du sel et de la harissa. Arroser, si désiré, d’un filet d’huile d’olive et servir avec des pains pita grillés ou des légumes. Déguster avec plaisir.

*Il est possible d’utiliser un autre piment moulu doux.
**Vous pouvez utiliser une autre pâte de piment.

Bonne fin de journée!

Avant les vacances de Carnaval

Il n’y a rien à faire, la période du carnaval reste pour moi un mystère : je ne connais pas l’idée derrière cet évènement et je sais seulement qu’il y a des vacances scolaires à ce moment. Pourtant, c’est cette fin de semaine que nous avons choisi pour aller faire un petit séjour à l’étranger.

De retour de cette escapade, je n’ai pas envie de me prendre la tête pour cuisiner, alors rien ne vaut une petite recette simple et qui plaît à tout coup : des boulettes! Je vous propose donc une recette que j’ai prise chez Isabelle, Le palais gourmand.

Boulettes de boeuf épicées
Boulettes de boeuf épicées
Pour 3 personnes

300 g de boeuf haché
1 oeuf
1 cuillère à thé de coriandre moulue
½ cuillère à thé de curry
3 pincées de piment de cayenne
¼ de cuillère à thé de cumin moulu
2 cuillères à thé de moutarde de Dijon
1 cuillère à thé de sirop d’érable ou de miel
1 cuillère à soupe de paprika
Sel et poivre

Préchauffer le four à 190°C (375°F).

Dans un bol, mélanger la viande, l’oeuf, la coriandre, le curry, le piment de cayenne, le cumin, la moutarde, le sirop d’érable et le paprika. Saler et poivrer. Façonner des boulettes d’environ 2 cm de diamètre (1 pouce). Déposer les boulettes sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin.

Enfourner et cuire pendant 20 à 25 minutes. Servir et déguster avec plaisir.

Et vous, participez-vous au Carnaval?