Mot-clé : crème sure

Quand même pas mal de Ricardo…

Ayant choisi mon menu du 1er août un peu tardivement, je me suis tournée vers mes sources de confiance. Avec le recul, je me rends compte que j’ai choisi plusieurs recettes de Ricardo. C’est particulièrement vrai pour les salades. Ces éléments sont à chaque fois choisis en dernier : alors comme je n’ai pas d’idée, je vais sur le site de Ricardo cuisine.

Cette année, j’ai fait une salade de pommes de terre et j’en ai même mangé! D’un autre côté, la salade de pommes de terre est la plus facile à apprivoiser quand on n’aime pas ce met. La vinaigrette est délicieuse et pourrait peut-être servir de trempettes pour des crudités. Cette recette est tirée du magazine Ricardo volume 12, numéro 8.

Salade de pommes de terre et vinaigrette crémeuse aux herbes
Salade de pommes de terre et vinaigrette crémeuse aux herbes
Pour 4 à 6 personnes

4 tasses ou 1 kilo de pommes de terre grelots
2 tasses ou 70 g d’herbes fraîche (ciboulette, persil,
  basilic, coriandre, etc.)*
2 cuillères à soupe de mayonnaise
2 cuillères à soupe de crème sure ou de demi-crème acidulée
2 cuillères à soupe de pesto
½ lime
Sel et poivre

Dans une grande casserole, déposer les pommes de terre et les herbes. Saler et couvrir d’eau. Porter à ébullition et laisser cuire pendant 20 minutes ou jusqu’à ce que les pommes de terre soient tendres. Égoutter et jeter les herbes. Rincer brièvement les pommes de terre sous l’eau froide. Laisser tiédir et si désiré, éplucher les pommes de terre.

Dans un bol, mélanger la mayonnaise, la crème sure, le pesto et le zeste de la demi-lime. Saler et poivrer. Réserver la vinaigrette.

Couper les pommes de terre en deux ou en quatre. Ajouter la vinaigrette et bien mélanger. Conserver au réfrigérateur jusqu’au moment de servir et déguster avec plaisir.

*Préférez les herbes tendres. Les herbes à tiges dures comme le romarin, le thym, la sauge, l’estragon parfument beaucoup, utilisez-les avec parcimonie.

Et vous, êtes-vous des adeptes ou non des salades?

Un tartare

Sur mon blog, il n’y a que deux recettes de tartare alors que j’en ai expérimenté beaucoup plus. Il faut reconnaître que je préfère les tartares de viande : j’ai eu quelques mésaventures avec du poisson cru. Pourtant, je sais que mon chéri aime bien, alors pour son anniversaire, j’en ai préparé. Ce fut une belle découverte, nous nous sommes régalés et ma belle-mère est partie avec la recette, ce qui est plutôt bon signe. Bref, il y avait longtemps que je n’avais pas pris un tel plaisir à déguster un tartare de poisson.

La recette de tartare que je vous propose est tirée du livre Métro, boulot, bistro de Jean-François Plante.

Tartare de saumon à la pomme verte et au cari
Tartare de saumon à la pomme verte et au cari
Pour 4 personnes

600 g de saumon* sans la peau
2 cuillères à soupe d’huile d’olive
1 cuillère à soupe de jus de citron
1 échalote
4 cuillères à soupe de crème sure ou de demi-crème
  acidulée ou de crème de soja additionné de 1 cuillère
  à thé de jus de citron
1 cuillère à soupe de mayonnaise ou de végénaise**
2 cuillères à thé de ciboulette
1 petite gousse d’ail ou 1 cuillère à thé de fleur d’ail
2 cuillères à thé de pâte de cari rouge
2 cuillères à thé de sambal oelek
1 cuillère à thé de miel
½ pomme verte***
Sel et poivre

Dans un bol, mélanger l’huile d’olive et le jus de citron. Hacher finement l’échalote et l’ajouter. Réserver au frais.

Ciseler la ciboulette et haché finement l’ail.

Dans un petit bol, mélanger la crème sure (demi-crème acidulée ou la crème de soja additionnée de jus de citron), la mayonnaise (ou végénaise), la ciboulette, l’ail (ou la fleur d’ail), la pâte de cari, le sambal oelek et le miel. Saler et poivrer. Réserver ce mélange au réfrigérateur.

Sortir le saumon du réfrigérateur ainsi que le bol contenant l’huile d’olive. Couper le saumon en petits cubes d’environ 5 mm (³⁄₁₆ de pouce) de côté. Déposer le saumon dans le bol contenant la préparation d’huile. Si désiré, déposer le bol dans un autre bol contenant de la glace pour garder le saumon bien frais.

Verser la préparation contenant le cari sur le saumon et mélanger. Remettre le tartare au réfrigérateur le temps de couper la pomme.

Couper la pommes en petits dés d’environ 2-3 mm (⅛ de pouce) de côté. Ajouter la brunoise de pomme dans le tartare et mélanger. Saler et poivrer au besoin. Dresser le tartare dans les assiettes et servir avec des croûtons de pain, du pain grillé, une salade ou des frites. Déguster avec plaisir.

*Vous pouvez remplacer le saumon par de la truite. Il est important de demander à votre poissonnier un poisson frais et d’indiquer que vous allez le manger cru.
**Si vous voulez faire une mayonnaise à base de tofu (ou une végénaise maison), la recette est ici.
***La seconde fois que j’ai fait cette recette, il n’y avait pas de pommes vertes de disponible à mon épicerie alors j’ai opté pour une pomme acidulée. Il est également possible de remplacer la pomme par des raisins.

Et vous, préférez-vous les tartares de viande ou de poisson?

Magasinage…

Je ne sais pas si vous aimez magasiner, mais moi en général, j’aime bien. Sauf quand je ne trouve pas ce que je veux, que je dois faire une tonne de magasins et que ça me prend beaucoup plus de temps que prévu. J’ai vécu ce petit désagrément dernièrement. Le plus drôle, c’est que je me suis retrouvée dans le trafic ainsi dans les embouteillages et que ça ne m’a même pas dérangée tellement que j’étais heureuse de m’éloigner des magasins!

Pour se sentir mieux ou pour observer le paysage qui se pare de neige, il me semble qu’une recette de biscuits soit de mise. Pour aujourd’hui, je vous propose une recette que j’ai trouvée sur le blog de Mélanie, La tête dans le chaudron.

Biscuits à la crème sure et au chocolat
Biscuits à la crème sure et au chocolat
Pour 20 biscuits*

¾ de tasse ou 95 g de farine
2½ cuillères à soupe ou 16 g de cacao**
¼ de cuillère à thé de bicarbonate de soude ou de sodium
1 pincée de sel
¼ de tasse ou 50 g de cassonade ou de sucre roux
¼ de tasse ou 50 g de sucre
¼ de tasse ou 55 g de beurre non salé, tempéré
¼ de tasse ou 62 g de crème sure ou demi-crème acidulée
1 cuillère à thé d’extrait de vanille
¼ de tasse ou 40 g de pépites de chocolat noir ou au lait
¼ de tasse ou 40 g de pépites de chocolat blanc***

Préchauffer le four à 190°C (375°F).

Dans un bol, tamiser la farine, le cacao, le bicarbonate de soude (ou de sodium) et le sel.

Dans un autre bol, fouetter le beurre avec la cassonade (ou le sucre roux) et le sucre pendant 5 minutes. Incorporer la crème sure (ou la demi-crème acidulée) et la vanille.

Ajouter délicatement la préparation de farine. Quand la pâte est homogène, incorporer les pépites de chocolat.

Prélever environ 1½ cuillère à soupe de pâte et la déposer sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Répéter l’opération jusqu’à épuisement de la pâte en espaçant bien les biscuits. Enfourner et cuire entre 8 et 12 minutes ou jusqu’à ce que le contour des biscuits soient cuit et que le centre des biscuits soit encore légèrement mou. Laisser tiédir les biscuits 1 minute sur la plaque de cuisson puis les déplacer sur une grille à pâtisserie, si possible. Laisser totalement refroidir et déguster avec gourmandise.

*Le nombre de biscuits peut varier selon la taille que vous leur donnez. Le temps de cuisson variera également.
**Il est possible de faire la même recette sans mettre de cacao, remplacez-le par de la farine.
***Vous pourriez employer uniquement des pépites de chocolat noir, au lait ou blanc.

Et vous, comment a été votre dernier magasinage?

Expansion ou compression du temps?

Demain était censé être une journée tranquille : à mon programme, je n’avais qu’une tâche de planifiée. Cependant, cette journée tranquille s’annonce beaucoup plus mouvementée qu’à l’origine. Une tâche en appelant une autre, la liste des choses à faire s’allonge. Les trucs à réaliser se logent les uns après les autres dans cette journée de jeudi. Je me demande encore si je vais arriver à tous faire… probablement pas et évidemment, des tâches seront reportées. Comment fait-on pour vouloir faire mille et une choses dans un laps de temps toujours trop restreint?

Aujourd’hui, je vous propose un gâteau qui accompagne bien le thé ou le café, parfait pour prendre une pause. Cette recette est tirée du magazine Ricardo volume 11, numéro 3.

Gâteau à thé aux pacanes et aux biscuits
Gâteau à thé aux pacanes et aux biscuits
Pour 8 personnes

Crumble
½ tasse ou 60 g de pacanes ou de noix de pécan
  concassées
½ tasse ou 50 g de chapelure de biscuits Graham
  ou speculoos*
¼ de tasse ou 50 g de cassonade ou de sucre roux
¼ de tasse ou 55 g de beurre non salé, tempéré

Gâteau
1 tasse ou 130 g de farine
1 cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
¼ de tasse ou 55 g de beurre non salé, tempéré
⅔ de tasse ou 132 g de cassonade ou de sucre roux
1 oeuf
1 cuillère à thé d’extrait de vanille (facultatif)
½ tasse ou 125 g de crème sure ou de demi-crème acidulée
1 pincée de sel

Préchauffer le four à 180°C (350°F). Beurrer et chemiser d’une bande de papier parchemin un moule rectangulaire d’environ 13 cm par 23 cm (5 pouces par 9 pouces).

Crumble
Dans un bol, mélanger les pacanes (ou noix de pécan), la chapelure de biscuits (Graham ou speculoos) et la cassonade. Ajouter le beurre et mélanger juste assez pour que les ingrédients secs soient humectés et collent ensemble sous la pression des doigts. Réserver.

Gâteau
Dans un bol, mélanger la farine, la poudre à pâte (ou la levure chimique) et le sel.

Dans un autre bol, fouetter le beurre avec la cassonade (ou le sucre roux) et l’extrait de vanille. Ajouter l’oeuf et mélanger jusqu’à ce que la préparation soit homogène. Incorporer les ingrédients secs en alternant avec la crème sure (ou demi-crème acidulée).

Verser la moitié de la pâte dans le moule. Répartir la moitié du crumble sur la pâte. Couvrir avec le restant de pâte. Saupoudrer le restant de crumble sur le gâteau. Enfourner et cuire pendant 50 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre du gâteau en ressorte propre. Laisser tiédir 5 à 10 minutes avant de démouler. Si possible laisser tiédir le gâteau sur une grille à pâtisserie. Déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez utiliser les biscuits de votre choix. Il est même possible d’utiliser des biscuits Graham maison.

Et vous, avez-vous trouvé la solution pour faire un maximum de chose en un minimum de temps?

Assaut au parc

Avec mini-nous, j’aime beaucoup aller au parc : il n’est pas très loin, il est à côté d’une épicerie et offre plus de divertissement que l’air de jeu du coin où nous résidons. Le plus étonnant, c’est que malgré sa situation, nous sommes régulièrement les seuls occupants. Jusqu’à aujourd’hui, je n’avais jamais vu plus de dix enfants dans ce lieu. Aujourd’hui lorsque nous sommes passés, il y avait beaucoup plus d’enfants que d’ordinaire. Ça chahutait gentiment, des cris fusaient de toutes parts et ça courait dans tous les sens. Bref, le parc était pris d’assaut. Par curiosité, je me suis mise à compter les enfants… il y en avait 28! Et tous ces enfants se partageaient un toboggan, une balançoire et une balançoire-trébuchet…

Après une excursion au parc, rien de mieux qu’une petite collation et pourquoi pas un muffin. Il y avait bien longtemps (ou plutôt une éternité) que je n’avais pas fait de muffins. Le hasard a voulu que j’aie des bleuets et des poires, c’est donc naturellement que j’ai opté pour cette recette que j’ai vue sur le site de Trois fois par jour.

Muffins aux bleuets et aux poires
Muffins aux bleuets et aux poires
Pour 12 muffins

1 poire
1 tasse ou 130 g de farine
½ tasse ou 65 g de farine de blé entier*
½ tasse ou 100 g de sucre
¼ de tasse ou 50 g de cassonade ou de sucre roux
1 pincée de sel
2 cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
1 oeuf
3 cuillères à soupe ou 40 g de beurre fondu
½ tasse ou 125 g de lait ou de boisson végétale au choix
1 cuillère à thé d’extrait de vanille
¼ de tasse ou 62 g de crème sure ou de demi-crème
  acidulée**
1 tasse ou 150 g de bleuets (ou myrtilles) frais***

Préchauffer le four à 190°C (375°F). Garnir un moule à muffin de caissettes en papier ou beurrer les alvéoles.

Éplucher, épépiner et couper en dés la poire.

Dans un bol, mélanger la farine, la farine de blé entier, le sucre, la cassonade (ou le sucre roux), le sel et la poudre à pâte.

Dans un autre bol, fouetter l’oeuf avec le beurre fondu, le lait, l’extrait de vanille et la crème sure (ou demi-crème acidulée). Verser le mélange sur les ingrédients secs. Mélanger brièvement jusqu’à ce que l’ensemble des ingrédients soient humides. Incorporer les bleuets (ou les myrtilles) et les dés de poire.

Remplir les alvéoles du moule à muffin avec la pâte. Enfourner et cuire pendant 20 à 25 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre du muffin en ressorte propre. Laisser tiédir avant de déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez ne mettre que de la farine de blé régulière (ou tout usage).
**Je n’avais pas de crème sure (ou demi-crème acidulée) sous la main, alors j’ai mis de la double crème de Gruyère… On peut remplacer la crème sure par du yogourt ou de la crème ou de la crème additionnée d’un peu de jus de citron (ou de vinaigre).
***Il est possible de prendre des bleuets (ou myrtilles) surgelés. Dans ce cas, ajouter les bleuets encore gelés dans la pâte. Avec les fruits congelés, la pâte à muffin prendra une teinte bleutée.

Et vous, fréquentez-vous les parcs?