Mot-clé : courge

Retour sur l’inktober

Pendant le mois d’octobre, j’ai décidé d’essayer l’inktober. L’inktober est un défi créer par Jake Parker où il faut réaliser un dessin par jour, traditionnellement à l’encre, pendant tout le mois d’octobre. Je me suis lancée dans ce défi pour m’améliorer en dessin et pour cela, il faut dessiner régulièrement.

Mon idée était de dessiner 15 à 20 minutes tous les jours en utilisant les thèmes du défi. Le résultat? Oui, j’ai réussi à exécuter 31 dessins… bon, j’ai fini le 1er novembre, car je n’ai pas eu le temps ni l’envie de faire mon dessin après la soirée d’Halloween. J’ai réussi à ne pas prendre trop de retard et je n’ai pas abandonné en route (je suis aussi un peu entêtée…). Par contre, ce n’est pas 15 à 20 minutes que je prenais pour dessiner, mais plutôt 30 minutes et bien plus! C’est fou le temps qu’on peut passer sur quelque chose qui semble simplisme, alors imaginez quand le dessin est plus complexe. Au final, il y a des choses que j’arrive à dessiner mieux que je le pensais et pour ce qui est des personnages… il me faut de la pratique et encore de la pratique. Est-ce que tous les dessins que j’ai fait me plaisent? Non, mais il y en a plusieurs dont je suis satisfaite et au moins, j’ai dessiné.

Aujourd’hui, je vous propose une recette de gratin tous simple : on mélange et au four ou presque. J’ai pris cette recette dans le Betty Bossi de septembre 2018.

Gratin poulet-tortellinis
Gratin poulet-tortellinis
Pour 4 à 6 personnes

¾ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 200 g de bouillon de poulet
¾ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 200 g de crème à cuisson ou de demi-crème
2 tasses ou 500 g de courge râpée*
⅔ de tasse ou 80 g de tomates séchées
2 tasses ou 250 g de tortellinis secs**
4 à 6 hauts de cuisses de poulet
1 cuillère à soupe d’huile
½ cuillère à thé de sel
Poivre
Persil frais pour servir (facultatif)

Préchauffer le four à 220°C (430°F).

Beurrer un plat à gratin d’une contenance de 2 litres. Verser le bouillon de poulet et la crème.

Couper les tomates séchées en petits morceaux. Ajouter les tomates, la courge râpée et les tortellinis dans le plat à gratin.

Déposer les hauts de cuisses sur les tortellinis. Badigeonner d’huile saler et poivrer.

Enfourner et cuire pendant 35 minutes. Hacher le persil et parsemer sur le gratin. Servir et déguster avec plaisir.

*Vous pouvez remplacer la courge par des carottes râpées.
**Si vous ne trouvez pas de tortellinis secs, remplacez-les par des pâtes de votre choix qui demandent environ 13 minutes de cuisson.

Et vous, connaissiez-vous le inktober?

De la courge offerte…

Une des tantes de mon chéri m’a offert de la courge qui venait de son jardin. Elle était déjà taillée en gros morceaux et épluchée. Elle m’avait conseillé d’en faire un potage et c’est ce que j’ai fait. En sortant la courge du réfrigérateur, j’ai repensé à une recette que j’avais fait la dernière fois que j’avais reçu un morceau de courge. Et là, un petit blanc, est-ce que j’ai publié cette recette sur mon blog?

Comme la recette n’y était pas, je remédie à la question. Il s’agit d’un risotto que j’ai improvisé : mon chéri aime son risotto nature sans trop d’ajout, alors que moi, j’aime les risottos en plat complet avec tout dedans. Alors pour mettre des légumes dans mon risotto, j’ai réduit la courge en purée pour l’incorporer avec le bouillon. Le résultat est assez surprenant : la purée de légumes rend le risotto hyper crémeux, pas besoin de fromage! En omettant la volaille et les lardons, puis en ajoutant des noix grillés, il est très facile de transformer ce risotto en un plat végétalien.

Risotto à la courge, lardons et poulet
Risotto à la courge, lardons et poulet
Pour 3 personnes

2⅓ tasses ou 340 g de courge
3 tranches de bacon ou 60 g de lardons*
1 cuillère à soupe d’huile végétale
300 g de poitrines de poulet*
1 oignon
2½ tasses ou 625 g de bouillon de poulet
¾ de tasse ou 160 g de riz à risotto
¼ de tasse ou 60 g de cognac
3 cuillères à soupe ou 45 g de vin blanc
3 cuillères à soupe ou 45 g de crème à cuisson
  ou de demi-crème**
½ cuillère à soupe de beurre (facultatif)
Ciboulette ciselée, au goût
Sel et poivre

Dans une casserole remplie d’eau ou un cuit-vapeur, déposer la courge et la cuire jusqu’à tendreté. Quand la courge est cuite, l’égoutter au besoin, la mixer en une purée lisse à l’aide d’un pied-mélangeur ou d’un autre robot culinaire. Ajouter 1 tasse ou 250 g de bouillon de poulet. Réserver.

Pendant ce temps, hacher l’oignon. Couper le bacon en lardons et les poitrines de poulet en dés.

Préchauffer le four à 60°C (140°F).

Dans une poêle, déposer les lardons et les cuire jusqu’à ce qu’ils soient croustillants. Retirer les lardons et les déposer sur une assiette couverte d’un papier absorbant. Réserver.

Dans la même poêle, ajouter l’huile et faire griller les poitrines de poulet. Saler et poivrer. Quand elles sont cuites, les déposer dans un plat allant au four et les réserver dans le four préchauffé.

Toujours dans la même poêle, faire revenir l’oignon jusqu’à ce qu’il soit translucide. Ajouter le riz et bien mélanger pour que chaque grain soit enrobé d’huile. Déglacer avec le cognac et le vin blanc. Laisser mijoter jusqu’à ce que les alcools soient presque totalement évaporés. Mouiller avec la purée de courge. Ajouter la purée peu à peu en remuant régulièrement pendant la cuisson***. Quand la purée est totalement incorporé, poursuivre la cuisson du risotto en ajoutant le restant de bouillon de poulet peu à peu. Lorsque le risotto est tendre sous la dent, retirer du feu et ajouter la crème et le beurre. Mélanger pour bien incorporer. Ajouter les lardons, le poulet et la ciboulette. Saler et poivrer au goût. Servir sans attendre et déguster avec plaisir.

*Remplacez le bacon et le poulet par des noix ou des graines de courge pour faire de ce risotto un plat végétarien.
**Il est possible de remplacer la crème par du lait de coco.
***Il est très important de remuer régulièrement ce risotto et d’ajouter régulièrement du liquide : la purée de courge n’est pas totalement absorbée par le risotto entre chaque ajout et le mélange devient vite très épais.

Et vous, comment préférez-vous votre risotto : sans garniture ou en repas complet?

Bonne année 2012!

Je ne crois pas qu’en ce premier jour de l’année vous serez nombreux à lire ce billet. J’attendais ce changement d’année avec impatience : bien que 2011 ait été riche en événements et d’heureuses rencontres, elle a été, pour moi, très éprouvante du point de vue émotionnel. J’espère repartir du bon pied avec une année remplie de belles promesses et de joies. Je ne peux pas faire autrement pour vous qui me lisez que de vous souhaiter une très heureuse année 2012, de l’amour, de l’amitié et la santé. Que vos voeux s’exaucent, que cette année soit douce et parsemée de bonheurs de toutes sortes.

Pour commencer l’année, je vous propose une recette de recette de soupe. Comme les années précédentes, j’aime bien vous présenter un repas léger pour vous remettre des excès. Je me suis largement inspirée d’une recette de Madame Carrée, La casserole carrée. C’est assez rare que je fasse autant de modifications dans une recette, mais j’ai quand même conservé l’esprit sa recette.

Courge et échalote
Potage à la courge et crème d’échalote
Pour 2 personnes*

Potage de courge**
½ courge ou un morceau d’environ 300 g de courge
  avec la pelure***
¼ de tasse ou 50 g de poireau
1 cuillère à soupe de beurre
¼ de cuillère à thé de thym séché
1 pincée de curry doux
1¾ tasse ou 438 g de bouillon de poulet ou plus au besoin

Crème d’échalote
2 ou 3 échalotes, selon leur taille
½ cuillère à soupe de beurre
2 ou 3 cuillères à soupe de bouillon de poulet****
3 cuillères à soupe ou 45 g de crème à cuisson
   ou de demi-crème

Graines de courges grillées ou non pour décorer (facultatif)
Sel et poivre

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Retirer les graines de la courge au besoin. Déposer le morceau de courge, la chair vers le bas, sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Enfourner et cuire pendant 40 minutes ou jusqu’à ce que la lame d’un couteau s’enfonce facilement dans la courge. Sortir du four et laisser tiédir pour pouvoir la manipuler avec les mains*****. Retirer la peau de la courge et réserver la chair.

Couper en fines demi-rondelles le poireau.

Dans un chaudron, faire fondre le beurre à feu moyen. Ajouter le poireau et le faire revenir environ 5 minutes pour l’attendrir. Ajouter la chair de la courge (environ 1½ tasse ou 250 g) et poursuivre la cuisson 1 minutes en remuant fréquemment. Verser le bouillon pour couvrir à hauteur. Ajouter le thym et le curry. Porter à ébullition et laisser mijoter 20 minutes. Verser le potage dans un mélangeur (blender) et mélanger pour le rendre lisse. Reverser dans le chaudron, saler et poivrer. Réchauffer au besoin, goûter et rectifier l’assaisonnement.

Crème d’échalote
Hacher finement les échalotes.

Dans une poêle, faire fondre le beurre à feu doux. Ajouter les échalotes et les attendrir doucement pendant 5 à 8 minutes ou jusqu’à ce que les échalotes soient translucides et prennent une teinte rosée. Verser le bouillon de poulet juste pour couvrir le fond de la poêle. Augmenter légèrement le feu et laisser réduire presque à sec. Mettre la préparation d’échalotes dans un robot (ou dans un contenant étroit pour utiliser un pied mélangeur) avec la crème et réduire en purée. Ajouter de la crème si la préparation est trop épaisse. Saler et poivrer. Réserver au chaud jusqu’au moment de servir******.

Servir le potage et répartir la crème d’ail à l’aide d’un contenant muni qu’un petit bec verseur, d’une seringue ou d’une cuillère pour créer des motifs (pois, spirale, etc.). Parsemer de graines de courge et déguster sans attendre.

*Il est possible de doubler, tripler cette recette selon vos besoins.
**Plutôt qu’un potage de courge, vous pouvez réaliser un autre potage avec les légumes de votre choix selon cette méthode et l’accompagner de la crème d’échalote.
***Selon la taille de la courge que vous utilisez, vous aurez peut-être un peu trop de chaire après la cuisson au four. Réduisez le surplus en purée et l’utiliser pour faire un dessert ou des galettes cuitent à la poêle en ajoutant de la farine et 1 oeuf.
****Si vous le désirez, il est possible d’utiliser du vin blanc, du cognac, de la bière… pour déglacer la poêle plutôt que du bouillon de poulet.
*****Vous pouvez cuire la courge quelques jours avant et la conserver au réfrigérateur dans un sac ou un plat qui ferme hermétiquement.
******Il est possible de réaliser la crème d’échalote une journée plus tôt, la conserver au réfrigérateur et de la réchauffer qu’au moment de servir.

Bon début d’année!

Halloween

Cette année encore, je n’ai rien fait de particulier pour l’Halloween. Il faut dire qu’il n’y a pas grand chose pour me rappeler cette fête; je crois que j’ai vu une citrouille illuminée dans mon quartier. En même temps, les petits Suisses sont gâtés : ils ont eu une semaine, voire deux, de congé scolaire. Dire que j’ai connu la semaine de relâche d’automne qu’à l’université! Dans ce contexte, n’est-ce pas juste que l’Halloween soit plus célébré au Québec pour distraire les petits de l’école?

Pour l’occasion, j’ai choisi de vous proposer un risotto au poulet et à la courge. J’ai pris cette recette dans le magazine Ricardo volume 9, numéro 8.

Risotto d'Halloween
Risotto au poulet et à la courge
Pour 2 personnes

200 g de poitrines de poulet*
2½ tasses ou 625 g de bouillon de poulet
1 oignon
¾ de tasse ou 160 g de risotto
2 cuillères à soupe d’huile d’olive
1¼ de tasse ou 180 g de courge Butternut** coupée en dès
3 cuillères à soupe de crème***
Sel et poivre

Découper le poulet en petits dès. Verser 1 cuillère à soupe d’huile d’olive dans une poêle. Quand l’huile est chaude, ajouter les dès de poulet et les faire cuire. Saler et poivrer. Réserver.

Hacher finement l’oignon.

Dans un chaudron, porter le bouillon à ébullition et réserver au chaud.

Dans une poêle, verser l’huile restante et faire revenir l’oignon jusqu’à ce qu’il soit translucide. Saler et poivrer. Ajouter le riz et bien mélanger pour que chaque grain soit enrobé d’huile. Ajouter la courge et mouiller avec le bouillon chaud à hauteur du riz, environ 1 tasse ou 250 ml. Ajouter le liquide chaud peu à peu. Pendant la cuisson, remuer fréquemment le riz. Le risotto est près quand le riz a absorbé tout le bouillon et qu’il est tendre sous la dent.

Incorporer les morceaux de poulet et la crème, poursuivre la cuisson pour réchauffer le poulet. Au besoin, rectifier l’assaisonnement. Servir bien chaud.

*Pour cette recette, vous pouvez utiliser un restant de poulet. Si vous avez plus de temps, préparez votre propre bouillon de poulet en cuisant deux cuisses de poulet dans 3 tasses ou 750 g d’eau avec une feuille de laurier, une carotte, une branche de céleri et un oignon (couper grossièrement les légumes).
**Il est possible d’utiliser une autre variété de courge.
***Je préfère ajouter de la crème aux risottos, je trouve que le fromage alourdit trop ce plat. Libre à vous de remplacer la crème par 1 tasse ou 80 g de fromage cheddar fort râpé ou par un autre fromage de votre choix.

Et vous, est-ce que vous avez pensé à l’Halloween?

Entre l’Halloween et Noël…

Et oui, encore un Muffin Monday! Je ne vous parle pas de ma tête quand j’ai vu le premier thème de cette vingt-troisième édition : l’Halloween! Je trouvais le choix un peu osé puisque la date limite était en décembre. Je ne savais pas si j’allais y participer n’ayant point d’idée. Cependant, quelques jours plus tard, j’ai pensé à marier l’Halloween avec Noël comme l’avait fait Tim Burton avec son film, L’étrange Noël de monsieur Jack. J’ai décidé de conserver cette idée, même si Daphné, l’organisatrice de cette édition, et les autres membres du jury ont décidé de modifier le thème pour les « muffins fériés ».

Bref dans mes muffins, j’ai mélangé de la courge pour l’Halloween et les épices à pain d’épices pour Noël… Cependant, il y a un intrus qui s’est glissé dans la composition de mes muffins : des bleuets (myrtilles)! Une envie de bleuets que je n’ai pas pu contrôler ou peut-être une envie de réduire les réserves de mon congélateur… D’autre part, j’ai décidé de décorer mes muffins avec de la pâte à sucre, mais c’est facultatif. J’ai aussi employé de la pâte de chocolat pour couvrir les muffins, cet élément est également facultatif. La recette de pâte de chocolat est titrée de la revue Ricardo, volume 5, numéro 5.

Muffins entre Halloween et Noël
Muffins à la courge, aux bleuets et aux épices
Pour 6 muffins

Muffins
¼ de tasse ou 60 g de purée de courge*
1 oeuf
½ tasse ou 60 g de farine
½ tasse ou 50 g de flocons d’avoine
⅓ de tasse ou 67 g de sucre
½ cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
½ cuillère à thé d’épices à pain d’épices
¼ de cuillère à thé de sel
⅔ de tasse ou 80 g de bleuets (myrtilles)
12 demi-pacanes (ou noix de pécan)

Pâte de chocolat
84 g (3 onces) de chocolat noir**
2 cuillères à soupe ou 32 g de sirop de maïs ou de glucose
½ cuillère à soupe de cacao non sucré
½ cuillère à soupe de sucre glace

1 cuillère à soupe de confiture au choix
Pâte à sucre pour la décoration (facultatif)

Muffins
Préchauffer le four à 190°C (375°F).

Dans un bol, mélanger la farine, les flocons d’avoine, le sucre, la levure chimique, les épices et le sel. Réserver.

Dans un autre bol, mélanger la purée de courge et l’oeuf. Ajouter les ingrédients secs et brasser jusqu’à ce que les ingrédients secs soient humectés. Incorporer les bleuets (myrtilles).

Placer des caissettes de papier dans les alvéoles du moule à muffin et y répartir la pâte. Sur chaque muffin, déposer deux demi-pacanes (noix de pécan) et enfourner pendant 20 à 25 minutes. Sortir les muffins du moule et laisser tiédir.

Pâte de chocolat***
Hacher le chocolat et le déposer dans le bol d’un bain-marie. Faire fondre le chocolat et le retirer du bain-marie quand il est bien lisse. Ajouter le sirop de maïs (ou de glucose) et mélanger jusqu’à ce que la préparation soit ferme et homogène. Emballer la pâte dans une pellicule plastique et réfrigérer pendant 2 heures.

Dans un bol, mélanger le cacao et le sucre glace. Sortir la pâte de chocolat du réfrigérateur. Saupoudrer le plan de travail avec le mélange de cacao et de sucre glace et abaisser la pâte de chocolat. Découper des cercles du même diamètre que les muffins. Badigeonner les muffins avec un peu de confiture et y déposer un cercle de pâte de chocolat. Décorer avec de la pâte à sucre si désiré.

*Il est facile de réaliser une purée de courge, il suffit de la faire cuire dans de l’eau bouillante jusqu’à tendreté et de la réduire en purée à l’aide d’un robot ou d’une fourchette. Il est également possible d’utiliser une autre purée de légume ou même une purée pour bébé.
**On peut réaliser la pâte de chocolat avec du chocolat au lait ou du chocolat blanc. La pâte au chocolat blanc peut être colorée pour réaliser des décorations sur des muffins ou des gâteaux.
***Il devrait vous rester de la pâte de chocolat. Elle se conserve très longtemps au réfrigérateur. Il est également possible de la congeler. Il suffit alors de la déposer dans le réfrigérateur pendant 12 heures et de la sortir quelques minutes avant de la travailler. Les gâteaux et les muffins se conservent à température ambiante un fois recouvert de pâte de chocolat.

Alors, est-ce que vous croyez qu’on peut marier l’Halloween et Noël?