Mot-clé : ciboulette

Dimanche de Pâques tranquille…

Cette année, nous avons dîner avec ma belle-famille. Un petit repas tranquille et c’était plutôt plaisant de se retrouver en petit comité. Évidemment, ce n’est pas parce que le groupe était restreint que nous n’avons pas abusé des bonnes choses. Avec le ventre encore bien plein, si je devais préparer quelques choses pour le souper, j’aurais choisi un tartare.

Je vous propose donc une petite recette de tartare de boeuf au beurre de sésame. J’ai pris cette recette dans le magazine de Trois fois par jour, printemps 2016.

Tartare de boeuf au beurre de sésame
Tartare de boeuf au beurre de sésame
Pour 2 personnes

250 g de boeuf (une pièce de viande tendre)*
1 cuillère à soupe de beurre de sésame (tahini)
½ citron
1 cuillère à soupe d’huile d’olive
2 cuillères à thé de moutarde de Dijon
1 cuillère à soupe de câpres
2 cuillères à soupe de ciboulette ciselée
2 cuillères à soupe de pistaches**
Sel et poivre

Hacher les câpres et les pistaches.

Dans un bol, mélanger le beurre de sésame, le jus du demi-citron, l’huile d’olive, la moutarde de Dijon, les câpres, la ciboulette et les pistaches. Réserver au réfrigérateur.

Couper la viande en petits cubes (moins de 5 mm de côté). S’il fait chaud ou s’il vous faut du temps pour couper la viande, préparer un bol contenant des glaçons et déposer un second bol sur les glaçons. Déposer au fur et à mesure la viande découpée dans ce bain-marie glacé.

Ajouter le boeuf coupé à la préparation réservée au réfrigérateur et mélanger. Saler et poivrer au goût. Servir et déguster avec plaisir avec du pain grillé ou du pain naan.

*Choisissez une pièce de viande tendre et sans nerfs comme un steak, de la bavette, de l’intérieur de ronde ou une viande à grillade.
**Vous pouvez utiliser des pistaches salées ou non salées pour cette recette.

Note : Il faut que je fasse plus de nouvelles recettes et de photos… ma réserve de recettes sucrées et salées est vraiment de plus en plus réduite!

De la courge offerte…

Une des tantes de mon chéri m’a offert de la courge qui venait de son jardin. Elle était déjà taillée en gros morceaux et épluchée. Elle m’avait conseillé d’en faire un potage et c’est ce que j’ai fait. En sortant la courge du réfrigérateur, j’ai repensé à une recette que j’avais fait la dernière fois que j’avais reçu un morceau de courge. Et là, un petit blanc, est-ce que j’ai publié cette recette sur mon blog?

Comme la recette n’y était pas, je remédie à la question. Il s’agit d’un risotto que j’ai improvisé : mon chéri aime son risotto nature sans trop d’ajout, alors que moi, j’aime les risottos en plat complet avec tout dedans. Alors pour mettre des légumes dans mon risotto, j’ai réduit la courge en purée pour l’incorporer avec le bouillon. Le résultat est assez surprenant : la purée de légumes rend le risotto hyper crémeux, pas besoin de fromage! En omettant la volaille et les lardons, puis en ajoutant des noix grillés, il est très facile de transformer ce risotto en un plat végétalien.

Risotto à la courge, lardons et poulet
Risotto à la courge, lardons et poulet
Pour 3 personnes

2⅓ tasses ou 340 g de courge
3 tranches de bacon ou 60 g de lardons*
1 cuillère à soupe d’huile végétale
300 g de poitrines de poulet*
1 oignon
2½ tasses ou 625 g de bouillon de poulet
¾ de tasse ou 160 g de riz à risotto
¼ de tasse ou 60 g de cognac
3 cuillères à soupe ou 45 g de vin blanc
3 cuillères à soupe ou 45 g de crème à cuisson
  ou de demi-crème**
½ cuillère à soupe de beurre (facultatif)
Ciboulette ciselée, au goût
Sel et poivre

Dans une casserole remplie d’eau ou un cuit-vapeur, déposer la courge et la cuire jusqu’à tendreté. Quand la courge est cuite, l’égoutter au besoin, la mixer en une purée lisse à l’aide d’un pied-mélangeur ou d’un autre robot culinaire. Ajouter 1 tasse ou 250 g de bouillon de poulet. Réserver.

Pendant ce temps, hacher l’oignon. Couper le bacon en lardons et les poitrines de poulet en dés.

Préchauffer le four à 60°C (140°F).

Dans une poêle, déposer les lardons et les cuire jusqu’à ce qu’ils soient croustillants. Retirer les lardons et les déposer sur une assiette couverte d’un papier absorbant. Réserver.

Dans la même poêle, ajouter l’huile et faire griller les poitrines de poulet. Saler et poivrer. Quand elles sont cuites, les déposer dans un plat allant au four et les réserver dans le four préchauffé.

Toujours dans la même poêle, faire revenir l’oignon jusqu’à ce qu’il soit translucide. Ajouter le riz et bien mélanger pour que chaque grain soit enrobé d’huile. Déglacer avec le cognac et le vin blanc. Laisser mijoter jusqu’à ce que les alcools soient presque totalement évaporés. Mouiller avec la purée de courge. Ajouter la purée peu à peu en remuant régulièrement pendant la cuisson***. Quand la purée est totalement incorporé, poursuivre la cuisson du risotto en ajoutant le restant de bouillon de poulet peu à peu. Lorsque le risotto est tendre sous la dent, retirer du feu et ajouter la crème et le beurre. Mélanger pour bien incorporer. Ajouter les lardons, le poulet et la ciboulette. Saler et poivrer au goût. Servir sans attendre et déguster avec plaisir.

*Remplacez le bacon et le poulet par des noix ou des graines de courge pour faire de ce risotto un plat végétarien.
**Il est possible de remplacer la crème par du lait de coco.
***Il est très important de remuer régulièrement ce risotto et d’ajouter régulièrement du liquide : la purée de courge n’est pas totalement absorbée par le risotto entre chaque ajout et le mélange devient vite très épais.

Et vous, comment préférez-vous votre risotto : sans garniture ou en repas complet?

Quand même pas mal de Ricardo…

Ayant choisi mon menu du 1er août un peu tardivement, je me suis tournée vers mes sources de confiance. Avec le recul, je me rends compte que j’ai choisi plusieurs recettes de Ricardo. C’est particulièrement vrai pour les salades. Ces éléments sont à chaque fois choisis en dernier : alors comme je n’ai pas d’idée, je vais sur le site de Ricardo cuisine.

Cette année, j’ai fait une salade de pommes de terre et j’en ai même mangé! D’un autre côté, la salade de pommes de terre est la plus facile à apprivoiser quand on n’aime pas ce met. La vinaigrette est délicieuse et pourrait peut-être servir de trempettes pour des crudités. Cette recette est tirée du magazine Ricardo volume 12, numéro 8.

Salade de pommes de terre et vinaigrette crémeuse aux herbes
Salade de pommes de terre et vinaigrette crémeuse aux herbes
Pour 4 à 6 personnes

4 tasses ou 1 kilo de pommes de terre grelots
2 tasses ou 70 g d’herbes fraîche (ciboulette, persil,
  basilic, coriandre, etc.)*
2 cuillères à soupe de mayonnaise
2 cuillères à soupe de crème sure ou de demi-crème acidulée
2 cuillères à soupe de pesto
½ lime
Sel et poivre

Dans une grande casserole, déposer les pommes de terre et les herbes. Saler et couvrir d’eau. Porter à ébullition et laisser cuire pendant 20 minutes ou jusqu’à ce que les pommes de terre soient tendres. Égoutter et jeter les herbes. Rincer brièvement les pommes de terre sous l’eau froide. Laisser tiédir et si désiré, éplucher les pommes de terre.

Dans un bol, mélanger la mayonnaise, la crème sure, le pesto et le zeste de la demi-lime. Saler et poivrer. Réserver la vinaigrette.

Couper les pommes de terre en deux ou en quatre. Ajouter la vinaigrette et bien mélanger. Conserver au réfrigérateur jusqu’au moment de servir et déguster avec plaisir.

*Préférez les herbes tendres. Les herbes à tiges dures comme le romarin, le thym, la sauge, l’estragon parfument beaucoup, utilisez-les avec parcimonie.

Et vous, êtes-vous des adeptes ou non des salades?

Choux à la crème salé

Il y a quelques temps, je cherchais une idée pour un apéro et j’ai repensé à mes petits choux salés. J’aime toujours beaucoup cette recette, mais il faut savoir se renouveler. Par association d’idée, j’ai également songé qu’on pouvait travailler la crème fouettée de manière salée comme ici. J’ai vraiment eu envie de faire des petits choux garnis de crème fouettée salée. J’ai pris le livre Éclairs! de Christophe Adam pour m’inspirer : les idées me plaisaient, mais il me manquait plusieurs ingrédients et je voulais que les préparations soient simples. Alors, j’ai improvisé, j’ai eu un moment de doute au moment de servir et un autre de soulagement quand j’ai vu l’assiette se vider!

Je vous propose donc mes choux à la crème pour l’apéro. Pour la pâte à choux, j’ai utilisé la recette de Patrice Demers, Les desserts de Patrice.

Choux à la crème pour l'apéro
Choux à la crème pour l’apéro
Pour 24 bouchées

Pâte à choux
¼ de tasse ou 62 g de lait
¼ de tasse ou 62 g d’eau
½ cuillère à thé de sel
1 cuillère à thé de sucre
¼ de tasse ou 55 g de beurre non salé
½ tasse à soupe ou 70 g de farine
2 oeufs

Style jambon beurre
3½ cuillères à soupe ou 50 g de crème 35 % ou entière
2 pincées d’herbes séchées (de Provence, à l’italienne, etc.)
2 tranches de jambon cuit
4 petits oignons dans le vinaigre*
1 cuillère à soupe de beurre

Saumon fumé et concombre
3½ cuillères à soupe ou 50 g de crème 35 % ou entière
Zeste de 1 citron ou d’une lime
50 g de saumon fumé
2 cuillères à thé de ciboulette ciselée
1 morceau de concombre d’environ 5 cm (2 pouces)
10 arachides (ou noix de cajou) au wasabi ou au goût

Crevettes et curry
3½ cuillères à soupe ou 50 g de crème 35 % ou entière
2 cuillères à thé de curry**
150 g de crevettes nordiques décongelées
3 cuillères à soupe de mangue coupée en brunoise***
  (en très petits dés)

Sel et poivre

Pâte à choux
Préchauffer le four à 200°C (400°F).

Dans un chaudron, verser le lait, l’eau, le beurre, le sucre et le sel. Porter à ébullition. Dès le premier bouillonnement, retirer le chaudron du feu et ajouter d’un coup la farine. Remettre sur feu doux pendant 1 minute pour dessécher la pâte en brassant. Retirer du feu et laisser tiédir 10 minutes. Ajouter un oeuf à la fois et mélanger jusqu’à ce qu’il soit totalement incorporé avant d’incorporer le suivant. La pâte doit être lisse et souple.

Verser la pâte dans une poche à pâtisserie munie d’une douille lisse de 12 mm (½ pouce) de diamètre. Dresser 24 choux (ou plus) sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin.

Badigeonner un peu d’eau sur le dessus de chaque chou. Enfourner, réduire la température du four à 190°C (375°F) et cuire pendant 15 minutes. Réduire une seconde fois la température du four à 180°C (350°F). Poursuivre la cuisson pendant 10 à 15 minutes ou jusqu’à ce que la pâte soit bien colorée. Laisser tiédir sur une grille de refroidissement.

Style jambon beurre
Dans un bol, verser la crème, saler et poivrer. Ajouter les herbes séchées et fouetter la crème jusqu’à ce qu’elle soit ferme. Verser la crème fouettée dans une poche à pâtisserie et réserver au frais.

Rouler les tranches de jambon sur elle-même. Découper en 8 ou 16 tronçons. Couper les petits oignons marinés en deux.

Découper le sommet de 8 choux. Répartir la crème dans les choux. Dans chaque chou, déposer 1 ou 2 rouleaux de jambon et 1 morceau d’oignon. Beurrer l’intérieurs des chapeaux des choux (les parties découpées) et les remettre sur les choux. Réserver au réfrigérateur.

Saumon fumé et concombre
Dans un bol, verser la crème, saler légèrement et poivrer. Ajouter le zeste de citron et fouetter la crème jusqu’à ce qu’elle soit ferme. Réserver au réfrigérateur.

Couper le saumon fumé en petits cubes. Peler le concombre. Retirer le coeur du concombre et couper la chair en petits dés. Hacher grossièrement les arachides au wasabi.

Ajouter le saumon fumé, la ciboulette et les arachides au wasabi à la crème fouettée. Rectifier l’assaisonnement au besoin.

Découper le sommet de 8 choux. Répartir la préparation de saumon fumé dans les choux. Ajouter dans chaque chou des petits dés de concombre. Terminer les choux en les recouvrant avec les parties découpées et réserver au réfrigérateur.

Crevettes et curry
La veille ou 4 heures avant, mélanger la crème et le curry. Remettre la crème au réfrigérateur et la laisser infuser toute la nuit ou pendant 4 heures. Goûter la crème : au besoin, ajouter du curry, saler et poivrer. Fouetter la crème jusqu’à ce qu’elle soit ferme. Verser la crème fouettée dans une poche à pâtisserie et réserver au frais.

Dans un petit bol, mélanger les crevettes et les dés de mangue.

Découper le sommet des 8 derniers choux. Garnir les choux de crème au curry. Répartir le mélange de crevettes et de mangues dans les choux. Terminer les choux en les recouvrant avec les parties découpées et réserver au réfrigérateur.

Sortir les choux du réfrigérateur au moment de les servir. Déguster avec plaisir.

*Il est possible de remplacer les petits oignons par des petits cornichons.
**Si possible, utilisez 1 cuillère à thé de curry non moulu : torréfiez les épices dans une poêle à sec, ajoutez 1 cuillère à thé de curry moulu et faire revenir 1 minute avant d’ajouter la crème.
***Vous pouvez ajouter plus ou moins de mangue selon vos préférences. Il est également possible de remplacer la mangue par de la pomme.

Et vous, pensez-vous à saler la crème fouettée?

Ah, les opinions…

Il y a quelques jours, j’ai lu un article et ça m’a mise d’une humeur assez agressive. J’ai hésité à faire un billet d’humeur sur le sujet, mais ça me correspond pas. On lit tous des choses qui nous hérissent, qui manquent de nuance, de subjectivité et de recul. Bref, je n’ai pas à vous infliger ce qui m’a déplu et surtout, chacun perçoit les choses différemment. Par exemple, en écoutant un même son, nous l’interprèterons selon notre culture et notre environnement. Toutes les perceptions seront différentes, n’est-pas incroyable?

Aujourd’hui, je vous propose une recette terriblement simple et délicieuse. Il s’agit de kefta avec une petite sauce. J’ai servi ces keftas froids pour le 1er août, mais ils sont tout aussi bons chauds. J’ai pris cette recette sur le site de Trois fois par jour.

Kefta de boeuf, merguez et moutarde au miel
Kefta de boeuf, merguez et moutarde au miel
Pour 12 brochettes ou 4 personnes

227 g de boeuf haché
4 saucisses merguez douce ou piquante*
2 cuillères à soupe de miel
2 cuillères à soupe de moutarde jaune (préparée ou douce)
1 cuillère à soupe de moutarde à l’ancienne
1 cuillère à soupe de mayonnaise
1 cuillère à soupe de ciboulette ciselée
Sel et poivre

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Dans un petit bol, mélanger le miel, les moutardes, la mayonnaise et la ciboulette. Réserver au réfrigérateur.

Retirer la chair des saucisses de leurs boyaux. Déposer la chair dans un bol et ajouter le boeuf haché. Saler légèrement et poivrer. Diviser la viande en 12 boulettes.

Glisser chaque boulette sur un pique à brochette et façonner la boulette pour lui donner une forme un peu plus allongée**. Déposer les brochettes sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin et enfourner pendant 20 minutes ou jusqu’à ce que la viande soit cuite. Déguster avec la moutarde au miel.

*Personnellement, je préfère utiliser des merguez piquantes. Vous pouvez également faire la recette avec d’autres saucisses. Comme le poids et la taille peuvent varier selon les saucisses employées, utilisez environ la même quantité de chair à saucisse que de viande hachée, soit 227 g.
**Cette étape est facultative, mais pour les déguster en apéro, c’est plus pratique.

Et vous, êtes-vous objectif ou subjectif?