Mot-clé : chocolat

On a tous 24 heures…

Lorsque l’on se documente un peu sur l’organisation, la gestion du temps ou comment optimiser son temps, on tombe souvent sur la phrase : « On a tous 24 heures dans une journée ». Quand l’on y pense, 24 heures, c’est beaucoup et peu à la fois. Il y a des jours qui filent comment l’éclair et d’autres où les minutes s’écoulent avec une lenteur désarmante. Ce matin, mon programme pour jeudi a été modifié. Ce n’est pas très grave, mais pour compenser demain, j’ai dû gérer ma journée autrement. Je suis un peu épatée d’avoir réussi à glisser autant de tâches supplémentaires dans ma journée qui me semblaient déjà bien exigeante. Comme quoi dans 24 heures, on peut souvent faire beaucoup plus de choses que l’on pense à condition de bien s’organiser.

Pour aujourd’hui, je vous propose une recette de gâteau marbré au chocolat blanc et à la pistache. J’ai pris cette recette sur le blog J’en reprendrai bien un bout.

Gâteau marbré à la pistache et au chocolat blanc
Gâteau marbré à la pistache et au chocolat blanc
Pour 8 personnes

Gâteau
4 oeufs
1 tasse moins 1½ cuillère à soupe ou 180 g de sucre
½ tasse moins 1 cuillère à thé ou 120 g de crème à fouetter 35 % ou entière
1½ tasse et 3½ cuillères à thé ou 220 g de farine
2½ cuillères à thé ou 10 g de poudre à pâte ou de levure
  chimique
2 pincées de sel
½ tasse et 2 cuillères à thé ou 120 g de beurre non salé*,
  fondu
4 cuillères à thé ou 50 g de pâte de pistache
100 g (3½ onces) de chocolat blanc**
⅓ de tasse ou 60 g de pépites de chocolat noir (facultatif)

Sirop
6 cuillères à thé ou 30 g de sucre
½ tasse moins 1½ cuillère à soupe ou 100 g d’eau

Gâteau
Préchauffer le four à 180°C (350°F). Beurrer et enfariner un moule rectangulaire d’environ 25 cm par 10 cm (10 pouces par 4 pouces).

Dans un bol, fouetter les oeufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange double de volume. Ajouter la crème. Incorporer la farine, la poudre à pâte et le sel. Ajouter le beurre et mélanger jusqu’à ce que la pâte soit homogène.

Hacher le chocolat et le déposer dans le bol d’un bain-marie. Faire fondre le chocolat blanc au bain-marie. Lorsque le chocolat blanc est fondu, laisser tiédir.

Diviser la pâte en deux parts égales. Dans l’une partie, ajouter la pâte de pistache. Dans l’autre, ajouter le chocolat blanc. Fouetter les pâtes pour obtenir une texture bien lisse et homogène.

Dans le moule préparer, verser un tiers de la pâte au chocolat blanc. Recouvrir avec la moitié de la pâte à la pistache. Répartir la moitié des pépites de chocolat. Verser un autre tiers de la pâte au chocolat blanc. Recouvrir avec le restant de pâte à la pistache. Répartir le restant des pépites de chocolat. Terminer en versant le dernier tiers de la pâte au chocolat blanc. Enfourner et cuire pendant 50 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre du gâteau en ressorte propre.

Sirop
Environ 10 minutes avant la fin de la cuisson du gâteau, préparer le sirop. Dans une casserole, verser l’eau et le sucre. Porter à ébullition. Dès que le mélange a bouilli, le retirer du feu et réserver.

Quand le gâteau est cuit, verser graduellement le sirop sur le gâteau. Laisser totalement refroidir et démouler. Trancher et déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez employer du beurre demi-sel. Dans ce cas, omettez le sel.
**Cette recette serait également très intéressante avec du chocolat blond.

Et vous, est-ce que votre horaire est optimisé?

On retombe dans les pommes

En ce moment, les pommes sont à leurs meilleurs et il faut en profiter. Il va bientôt y avoir une avalanche d’agrumes, puis lors qu’on reviendra aux pommes, elles auront vieillies et auront perdues leur côté croquant qu’on aime tant à la dégustation. J’ai testé récemment une nouvelle recette de tarte aux pommes (que j’ai oublié de prendre en photo) et j’en ai vu une autre à essayer… Pourquoi les pommes s’associent-elles aussi facilement aux tartes dans mon esprit?

Pour lutter contre ma tendance à mettre les pommes sur une pâte brisée, je me suis donnée comme objectif de cuisiner un dessert que je n’avais jamais fait avec des pommes. J’ai eu du mal à trouver une idée et finalement, j’ai mis des pommes dans un tiramisu : un « tirami’pomme ».

Tirami'pomme
Tirami’pomme
Pour 6 à 8 personnes

5 pommes
2 cuillères à soupe de beurre
¼ de tasse ou 50 g de sucre
2 cuillères à soupe de calvados ou de calvalais*
250 g (9 onces) de mascarpone, tempéré
¾ de tasse ou 180 g de crème à fouetter ou de crème entière
24 biscuits doigts de dame (boudoir ou cuillères)**
30 g (1 once) de chocolat noir

Éplucher, épépiner et couper en dés les pommes.

Dans une poêle faire fondre le beurre avec le sucre. Quand le beurre est totalement fondu, ajouter les pommes et les faire cuire jusqu’à ce qu’elles soient tendre. Laisser tiédir au moins 1 heure.

Dans un bol, fouetter la crème jusqu’à ce qu’elle forme des pics fermes. À l’aide d’une spatule, incorporer délicatement le mascarpone. Si désiré, ajouter un peu de sucre. Réserver.

Dans un plat rectangulaire d’environ 14 cm par 20 cm (5½ pouces par 8 pouces) et d’une contenance de plus de 1 litre (4 tasses) assembler le tiramisu. Couvrir totalement le fond du plat de biscuits trempés brièvement dans le calvalais. Casser les biscuits au besoin. Verser le tiers de la garniture au mascarpone sur les biscuits. Répartir la moitié des pommes. Faire un second étage de biscuits trempés dans le calvalais. Répartir le restant de pommes. Couvrir avec le restant de crème mascarpone. Égaliser la surface et râper le chocolat noir sur le dessus. Réfrigérer au moins 4 heures avant de servir. Déguster avec gourmandises.

*Il est possible de remplacer le calvados ou le calvalais par un autre alcool (amaretto, frangelico, etc.) ou par un jus de pommes.
**Le nombre de biscuits peut varier selon la taille du moule utilisé et la taille des biscuits

Et vous, avez-vous une façon originale de cuisiner les pommes?

Les commerces de proximité…

Depuis déjà un bon moment, nous voulions changer les chaises de la cuisine. Nous sommes allés voir un magasin d’une chaîne assez réputée en Suisse. Nous nous sommes décidés pour un modèle et avec mon chéri, nous nous avions l’impression d’avoir vu ces chaises dans un magasin de meubles près de chez nous. Nous sommes allés voir et effectivement, il vend le même modèle… à un prix beaucoup plus intéressant! Comme quoi, les grandes entreprises n’offrent pas toujours le meilleur prix. Il ne reste plus qu’à attendre la livraison…

Aujourd’hui, je vous propose une recette de blondie. J’ai pris cette recette sur le site de Trois fois par jour.

Blondie aux trois chocolats et aux noix de Grenoble
Blondie aux trois chocolats et aux noix de Grenoble
Pour 12 personnes

1¼ tasse ou 175 g de farine
½ cuillère à thé de sel
½ cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
¼ de cuillère à thé de bicarbonate de soude ou de sodium
1 tasse ou 200 g de cassonade ou de sucre roux
¼ de tasse ou 50 g de beurre non salé, fondu
¾ de tasse ou 240 g de pâte de Spéculoos
2 oeufs
⅓ de tasse ou 60 g de pépites de chocolat blanc
⅓ de tasse ou 60 g de pépites de chocolat au lait
⅓ de tasse ou 60 g de pépites de chocolat de chocolat noir
⅓ de tasse ou 35 g de noix de Grenoble, haché

Préchauffer le four à 180°C (350°F). Beurrer et chemiser de papier parchemin un moule carré de 20 à 23 cm (8 à 9 pouces) de côté.

Dans un bol, mélanger la farine, le sel, la poudre à pâte et le bicarbonate de soude.

Dans un autre bol, fouetter la cassonade avec le beurre et la pâte de Spéculoos. Incorporer les oeufs, puis la préparation de farine. Ajouter les pépites de chocolat et les noix de Grenoble.

Verser la pâte dans le moule préparé. Enfourner et cuire pendant 25 minutes. Laisser tiédir pendant 10 minutes avant de démouler. Couper en carrés et déguster avec gourmandise.

De foire en foire

Actuellement, il y a la Foire du Valais. Mon chéri n’y a pas mis les pieds depuis quelques années, mais avec Mini-nous, nous profitons toujours d’un après-midi sur place. Maintenant avec l’école, le choix se restreint au mercredi après-midi. En parlant avec d’autre mamans, je savais que plusieurs y feraient un saut. Le temps variait beaucoup entre ensoleillé, couvert et légèrement humide. Bref, au final, j’ai croisé moins de gens que l’an passé! Par contre, nous avons bien profité de cette journée et je me réjouis de cette petite tradition que nous avons instaurée avec Mini-nous.

La recette d’aujourd’hui n’a aucun lien avec la Foire, mais elle correspond aux goûts de Mini-nous : un fondant au chocolat! J’ai trouvé cette recette sur le site Le journal des Femmes.

Fondant au chocolat à la crème
Fondant au chocolat à la crème
Pour 8 à 10 personnes

150 g (5¼ onces) de chocolat noir
4 oeufs
¾ de tasse et 2 cuillères à soupe ou 175 g de sucre
¾ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 200 g de crème fraîche*
¾ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 115 g de farine
1 cuillère à thé de bicarbonate de soude ou de sodium
1 pincée de sel

Préchauffer le four à 180°C (350°F). Beurrer et enfariner un moule d’environ 25 cm (10 pouces) de diamètre**.

Séparer les blancs des jaunes d’oeufs. Dans un petit bol, mélanger la farine, le bicarbonate de soude et le sel.

Hacher le chocolat et le déposer dans le bol d’un bain-marie avec le beurre. Faire fondre le chocolat au bain-marie. Quand le mélange est bien lisse, retirer du bain-marie.

Dans un autre bol, fouetter les jaunes d’oeufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse et double de volume. Incorporer la crème fraîche, puis le chocolat fondu. Ajouter la préparation de farine et mélanger délicatement.

Dans un dernier bol, fouetter les blancs d’oeufs jusqu’à ce qu’ils forment des pics mous. Incorporer les blancs d’oeufs à la pâte chocolatée en mélangeant délicatement.

Verser la pâte dans le moule et enfourner. Cuire pendant 20 à 30 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre du gâteau en ressorte propre. Laisser tiédir et démouler. Déguster avec gourmandise.

*Si vous n’avez pas de crème fraîche, vous pouvez remplacer celle-ci par de la crème à laquelle vous ajoutez 2 cuillères à thé de jus de citron.
**Si vous n’avez pas de moule de cette taille, il est possible de cuire le gâteau dans un moule de 20 cm (8 pouces) de diamètre : le temps de cuisson sera beaucoup plus long et le gâteau beaucoup plus haut (comme sur la photo)! Vous pouvez aussi cuire la pâte dans deux moules.

Et vous, y a-t-il des évènements auxquels vous aimez vous rendre?

Espèce de courge!

Les courges pointent leur nez dans les épiceries et dans les marchés. Et la première chose qui me vient à l’esprit est : « Déjà? ». Je regarde ces légumes aux formes variées et je me dis que je devrais les ajouter un peu plus souvent dans nos repas. Je vois de belles recettes les employer, mais je crains toujours que ce ne soit pas apprécie à la maison. Il faut sans doute oser, ne pas trop craindre les plaintes et les jérémiades qui peuvent en découler…

Pour introduire la courge discrètement et la faire accepter facilement, il suffit de l’introduire dans des biscuits. Ni vu, ni connu, elle fera plaisir à toutes les papilles! J’ai déniché cette recette sur les Itinéraires gourmands d’une Amoureuse des desserts.

Biscuits choco-citrouille
Biscuits choco-citrouille
Pour 20 biscuits*

½ tasse ou 110 g de beurre non salé, tempéré
6 cuillères à soupe ou 75 g de sucre
6 cuillères à soupe ou 75 g de cassonade ou de sucre roux
1 oeuf
½ tasse ou 125 g de purée de citrouille ou de courge**
1½ tasse ou 210 g de farine
1 cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
1 pincée de sel
½ cuillère à thé d’épices à pain d’épices***
1 tasse ou g de pépites de chocolat

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Dans un bol, mélanger la farine, la poudre à pâte, le sel et les épices. Réserver.

Dans un autre bol, fouetter le beurre avec le sucre, la cassonade et l’oeuf jusqu’à ce que le mélange palisse. Incorporer la purée de citrouille. Ajouter la préparation de farine et les pépites de chocolat.

Prélever environ 1½ cuillère à soupe de pâte à biscuits et déposer sur les plaques de cuisson recouverte de papier parchemin. Répéter l’opération en veillant à bien espacer les biscuits. Enfourner et cuire pendant 10 à 15 minutes ou jusqu’à ce que le pourtour des biscuits soit très légèrement doré. Retirer les biscuits de la plaque de cuisson et laisser refroidir. Déguster avec gourmandise.

*Le nombre de biscuits dépendra de la taille que vous leur donnerez.
**Pour réaliser de la purée de citrouille (ou de courge), il suffit de cuire la citrouille en cubes à la vapeur (idéalement) ou à l’eau jusqu’à ce qu’elle soit tendre. Réduire en purée à l’aide d’un pied-mélanger, d’un robot muni d’une lame en « s » ou d’un presse purée.
***Moi, je fais un mélange de cannelle, muscade, gingembre et cardamome moulus.

Et vous, est-ce que la courge trouve une place dans vos repas?