Mot-clé : chocolat

Opération vider le congélateur!

Avant le déménagement, j’ai entrepris de réduire l’inventaire du congélateur le plus possible. J’ai dressé la liste de son contenu et je l’ai collée sur le réfrigérateur. Il y avait des choses évidentes et faciles à écouler, alors que d’autres me laissaient un peu plus perplexe. Dans le lot, il y avait des cerises! Je ne me souviens même plus les avoir placées au congélateur : j’en mange rarement et je ne suis pas celle qui en mange le moins dans la famille. La solution simple était d’en faire un gâteau et de l’offrir à mes beaux-parents.

Je vous propose donc cette recette de gâteau aux cerises. Ce gâteau a beaucoup plu et en prime, il est très simple à préparer. J’ai pris cette recette sur le blog Tomates cerises et basilic.

Gâteau au chocolat renversé aux cerises
Gâteau au chocolat renversé aux cerises
Pour 8 personnes

1½ tasse ou 215 g de cerises dénoyautées*
⅓ de tasse ou 67 g de sucre
¼ tasse ou 55 g de beurre non salé, tempéré
1 oeuf
⅓ de tasse et 2 cuillères à thé ou 93 g de lait
¾ de tasse et 1½ cuillère à soupe ou 117 g de farine
¼ tasse ou 26 g de cacao
1 cuillères à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
1 pincée de sel
¼ tasse ou 45 g de pépites de chocolat

Préchauffer le four 190°C (375°F).

Verser les cerises dans un plat de cuisson rond d’environ 23 cm (9 pouces) de diamètre.

Dans un bol, mélanger la farine, le cacao, la poudre à pâte et le sel.

Dans un autre bol, fouetter le beurre avec le sucre. Ajouter l’oeuf et le lait. Incorporer la préparation de farine. Ajouter les pépites de chocolat.

Verser la pâte chocolatée sur les cerises. Enfourner et cuire pendant 35 à 40 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre ressorte propre. Laisser tiédir 5 minutes et retourner le gâteau sur une assiette. Déguster avec gourmandise.

*Il est possible de remplacer les cerises par des framboises ou de faire un mélange de cerises et de framboises.

Et vous, y a-t-il des fruits dans votre congélateur qui ne devrait pas s’y trouver?

Je ne l’ai pas vu…

Aujourd’hui, je voulais vous proposer un gâteau, mais impossible de remettre la main sur le livre contenant la recette. Pourtant, j’ai déjà bien organisé ma bibliothèque culinaire. En déplaçant des cartons aujourd’hui, je me suis rendu compte qu’il y avait encore quelques livres qui n’avaient pas rejoint la bibliothèque. Après, le livre que je cherche doit être dans un carton où j’ai mis les derniers trucs qui traînaient dans l’appartement mais qui au final n’était pas prioritaire à défaire.

En attendant, je vous propose une autre recette de biscuits. J’ai pris cette recette dans le livre jaune de Madame Labriski, Ces galettes dont tout le monde parle.

Biscuits équilibrés aux arachides, amandes et chocolat
Biscuits équilibrés aux arachides, amandes et chocolat
Pour 28 galettes

½ tasse ou 150 g de purée de dattes
½ tasse ou 150 g de compote de pommes non sucrée*
½ tasse ou 150 g de beurre d’arachide naturel**
1 oeuf
½ cuillère à soupe de poudre à pâte ou de levure chimique
1 pincée de sel
½ tasse ou 52 g de cacao
⅔ de tasse ou 80 g de poudre d’amandes
¼ de tasse ou 40 g de graines de chia
½ tasse ou 75 g d’arachides***, hachées
100 g (3½ onces) de chocolat noir

Préchauffer le four à 180°C (375°F).

Concasser le chocolat en petits cubes.

Dans un bol, mélanger la purée de dattes, la compote, le beurre d’arachide et l’oeuf. Incorporer la poudre à pâte et le sel. Ajouter le cacao, la poudre d’amandes, les graines de chia, les arachides et le chocolat noir.

Couvrir une plaque (ou deux) de cuisson de papier parchemin. Déposer environ 2 cuillères à soupe de pâte**** par biscuits sur le papier parchemin. Enfourner et cuire pendant 15 minutes. Laisser refroidir avant de déguster avec gourmandise.

*Il est possible de remplacer la compote de pommes par un yogourt de votre choix (idéalement, pas ou peu sucré).
**Le beurre d’arachide naturel est une purée d’arachide qui contient uniquement des arachides. Vous pouvez le remplacer par un autre beurre de noix.
***Vous pouvez échanger les arachides par d’autres noix de votre choix.
****Pour plus de gourmandise ou pour écouler les restants de Pâques, vous pouvez enfoncer un morceau de chocolat au centre de chaque biscuit avant de les enfourner.

Il faut que j’explore davantage ma nouvelle cuisine…

Anniversaire d’enfants

Aujourd’hui, j’ai assisté à ma première fête d’enfant en tant que parents… et également, la première en tant qu’organisatrice! Comme il n’y a pas d’école le mercredi après-midi, j’ai choisi ce moment pour fêter l’anniversaire de Mini-nous avec les camarades de classe. Le choix du mercredi s’est imposé pour deux raisons : les parents doivent généralement trouver quelque chose pour occuper leur progéniture et je n’avais pas envie d’empiéter sur la fin de semaine. Le choix s’est avéré judicieux puis qu’il y a un autre enfant dans la classe de Mini-nous qui est né le même jour et sa maman a choisi le samedi : ouf, pas de conflit entre les deux fêtes.

J’ai essayé de me souvenir des anniversaires que ma mère préparait : je me souvenais seulement qu’elle préparait des petites surprises pour tous les enfants, alors c’est ce que j’ai fait. Ensuite, j’ai prévu quelques jeux et bricolages pour mettre de l’ambiance et structurer l’après-midi au besoin. Au final, j’ai seulement sorti des avions en papier : les enfants ont joués tous ensembles, pas de conflits et le tout dans une ambiance assez calme à ma plus grande surprise! Bref, j’ai passé un très beau moment.

Aujourd’hui, je vous propose donc une jolie recette réconfortante qui pourrait prendre place sur une table de dessert à un anniversaire : des biscuits à l’avoine et au chocolat. Cette recette est tirée du livre Un peu biscuits… à la folie! d’Isabelle Lambert.

Biscuits à l'avoine et au chocolat crousti-moelleux
Biscuits à l’avoine et au chocolat crousti-moelleux
Pour 36 biscuits

2 tasses ou 200 g de flocons d’avoine
1⅓ tasse ou 187 g de farine
1 cuillère à thé de bicarbonate de soude ou de sodium
½ cuillère à thé de sel
1 tasse ou 220 g de beurre non salé, tempéré
1½ tasse ou 300 g de cassonade ou de sucre roux
2 oeufs
2 tasses ou 360 g de pépites de chocolat

Préchauffer le four à 180°C (350°F). Tapisser deux plaques de cuisson de papier parchemin.

Dans un bol, mélanger les flocons d’avoine, la farine, le bicarbonate et le sel.

Dans un autre bol, fouetter le beurre avec la cassonade. Incorporer un à un les oeufs. Ajouter le mélange de flocons d’avoine ainsi que les pépites de chocolat.

Prélever environ 2 cuillères à soupe de pâte et la déposer sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Répéter l’opération en espaçant les biscuits d’environ 5 cm (2 pouces). Enfourner et cuire pendant 12 minutes ou jusqu’à ce que les biscuits soient dorés. Laisser tiédir et déguster avec gourmandise.

Et vous, quel est votre expérience avec les anniversaires d’enfants?

Une idée pour Pâques…

Si vous n’avez pas d’idée de dessert pour Pâques, je vous propose un jolie gâteau au chocolat, caramel et meringue aux amandes. En fait, j’ai testé cette recette peu de temps après avoir déménagé et je pensais la refaire pour l’anniversaire de mon chéri. L’idée est tombée à l’eau, car j’avais des invités intolérants aux produits laitier et au soja. Difficile de remplacer le beurre dans une crème au beurre et la crème dans la ganache quand celle de soja est à proscrire.

Pour un dessert chocolaté de Pâques, je vous propose donc cette recette tirée du magazine Ricardo volume 15, numéro 8.

Gâteau au chocolat, croquant aux amandes et au caramel
Gâteau au chocolat, croquant aux amandes et au caramel
Pour 10 personnes

Ganache
200 g (7 onces) de chocolat noir à 70% de cacao
⅔ tasse ou 167 g de crème à fouetter ou entière
2 cuillères à soupe de miel
3 cuillères à soupe ou 40 g de beurre non salé, tempéré

Meringue aux amandes (dacquoise)
½ tasse ou 65 g de poudre d’amandes
¼ de tasse ou 40 g de sucre glace
½ tasse ou 100 g de sucre
2 blancs d’oeufs

Gâteau
⅔ de tasse ou 130 g de cassonade ou de sucre roux
⅔ de tasse ou 95 g de farine
2 cuillères à soupe ou 13 g de cacao
½ cuillère à thé de bicarbonate de soude ou de sodium
30 g (1 once) de chocolat noir, fondu
3 cuillères à soupe d’huile végétale
1 jaune d’oeuf
¼ de tasse ou 62 g de lait
⅓ de tasse ou 83 g d’eau bouillante

Crème au beurre au caramel
1 jaune d’oeuf
½ tasse ou 100 g de sucre
1 cuillère à soupe de sirop de maïs ou de glucose*
½ tasse ou 110 g de beurre non salé, coupé en cubes
  et tempéré pendant 20 minutes

Ganache
Hacher le chocolat et le déposer dans un bol.

Dans une petite casserole, porter à ébullition la crème et le miel. Verser la crème chaude sur le chocolat et laisser reposer 1 minute. Mélanger jusqu’à ce que la ganache soit lisse. Incorporer le beurre graduellement en mélangeant bien entre chaque ajout. Couvrir d’une pellicule plastique directement appliquée sur la ganache. Laisser la ganache reposer à température ambiante pendant 4 heures ou jusqu’à ce qu’elle soit ferme, mais facile à tartiner.

Meringue aux amandes (dacquoise)
Préchauffer le four à 150°C (300°F)

Sur une feuille de papier parchemin, tracer un cercle de 18 cm (7 pouces) de diamètre. Retourner la feuille et la déposer sur une plaque de cuisson.

Dans un bol, mélanger la poudre d’amandes et le sucre glace. Réserver.

Dans le bol d’un bain-marie, verser les blancs d’oeufs et le sucre. Chauffer sur le bain-marie en fouettant constamment jusqu’à ce que le sucre soit dissous. Retirer le bol du bain-marie et à l’aide d’un batteur électrique, fouetter la préparation de blancs d’oeufs jusqu’à la formation de pics fermes. À l’aide d’une spatule, incorporer le mélange de poudre d’amandes et de sucre glace. Verser la meringue dans une poche à pâtisserie muni d’une douille lisse d’environ 1 cm (½ pouce) de diamètre. Remplir l’intérieur du cercle tracer sur le papier parchemin. Avec le restant, dresser des petites pointes.

Enfourner et cuire pendant 40 minutes ou jusqu’à ce que le disque de meringue se décolle facilement de papier parchemin Laisser totalement refroidir.

Gâteau
Augmenter la température du four à 180°C (350°F). Beurrer et chemiser le fond d’un moule à charnière de 20 cm (8 pouces) de diamètre.

Dans un bol, mélanger la cassonade, la farine, le cacao et le bicarbonate de soude.

Dans un second bol, fouetter le chocolat fondu et l’huile. Incorporer le jaune d’oeuf. Ajouter le mélange de farine en alternant avec le lait. Verser la pâte dans le moule et enfourner pendant 22 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre du gâteau en ressorte propre. Laisser totalement refroidir le gâteau.

Crème au beurre au caramel
Déposer le jaune d’oeuf dans un bol.

Dans une petite casserole, verser le sucre et la moitié de l’eau. Porter à ébullition sans remuer et cuire jusqu’à ce que le mélange soit légèrement ambré. Retirer du feu et ajouter le restant d’eau ainsi que le sirop de maïs. Remettre sur le feu et, toujours sans remuer, laisser mijoter jusqu’à ce que la température atteigne 117°C (242°F).

À l’aide d’un batteur électrique, fouetter à vitesse moyenne le jaune d’oeuf. Verser le sirop chaud en filet sur le jaune d’oeuf. Augmenter la vitesse du batteur et fouetter continuellement jusqu’à ce que le mélange refroidisse complètement. Incorporer le beurre graduellement en fouettant bien entre chaque ajout. La crème au beurre doit être lisse et onctueuse. Verser la crème au beurre dans une poche à pâtisserie munie d’une douille lisse d’environ 1 cm (½ pouce) de diamètre.

Montage
Transvider environ 125 ml (½ tasse) de ganache dans une poche à pâtisserie munie d’une douille lisse d’environ 1 cm (½ pouce) de diamètre.

Démouler délicatement le gâteau. et le déposer sur une assiette de service. Étaler le reste de ganache sur le gâteau. Superposer le disque de meringue. Couvrir le disque de meringue de pointe de ganache et de crème au beurre. Garnir avec les petites meringues. Conserver à température ambiante jusqu’au moment de servir. Déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez remplacer le sirop de maïs ou le glucose par du miel.

Et vous, est-ce que votre dessert de Pâques sera chocolaté ou non?

Arbres givrés

Aujourd’hui, j’ai aperçu des arbres recouverts de givre. L’effet était saisissant puis qu’il n’y avait qu’un ilot d’arbres blancs dans un décor légèrement verdi. Avec l’arrivé du printemps, la lutte des agriculteurs contre le gel revient. Il faut dire qu’avec les température plus fraîches, je n’avais pas entendu dire que la végétation s’était éveillée. Comme chaque année, j’espère que la saison de lutte contre le gel sera courte et que les agriculteurs pourront dormir sur leur deux oreilles sans craintes.

Aujourd’hui, je vous propose une petite recette de crumble aux pommes. J’ai été interpellée par l’utilisation de pâte à biscuit pour recouvrir les fruits. J’ai pris cette recette chez Carine, Chic, Chic, Chocolat.

Crumble biscuits aux pommes
Crumble biscuits aux pommes
Pour 6 à 8 personnes

Garniture
8 pommes Gala ou Cortland*
2 cuillères à soupe ou 25 g de beurre non salé
¼ de tasse ou 50 g de sucre
½ cuillère à thé de cannelle moulue

Crumble
⅓ de tasse et ½ cuillère à soupe ou 80 g de beurre non salé,
  tempéré
⅓ de tasse et 4 cuillères à thé ou 80 g de cassonade
1 oeuf
1 tasse et 1½ cuillère à soupe de farine ou 150 g de farine
1 cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
1 pincée de sel
2 pincée de cannelle moulue (facultatif)
½ cuillère à thé d’extrait de vanille (facultatif)
100 g (3,5 onces) de chocolat noir

Garniture
Éplucher, épépiner et couper en cubes les pommes.

Dans une poêle, cuire le sucre jusqu’il prenne une couleur ambrée. Ajouter le beurre, la cannelle, puis les pommes. Cuire jusqu’à ce qu’il n’y ait presque plus de liquide dans la poêle. Verser les pommes dans un plat de cuisson rond d’environ 23 cm (9 pouces) de diamètre. Laisser tiédir

Crumble
Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Dans un bol, mélanger la farine, la poudre à pâte et le sel.

Hacher le chocolat.

Dans un bol, fouetter le beurre avec la cassonade. Ajouter l’oeuf, l’extrait de vanille et la cannelle. Incorporer la préparation de farine, puis le chocolat haché.

Répartir la pâte** sur les pommes et enfourner. Cuire pendant 20 à 25 minutes. Laisser tiédir et déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez choisir une autre variété de pommes ou faire un mélange. Choisissez des pommes qui gardent leur forme à la cuisson.
**Si vous trouvez qu’il y a trop de pâte, réservez-là pour en faire des biscuits.

Et vous, voyez-vous déjà des agriculteurs lutter contre le gel dans votre région?