Mot-clé : champignons

Si j’associais à…

Je ne sais plus comment je suis tombée sur cette recette, mais dès que je l’ai vue, je me suis dit que la sauce accompagnerait très bien de l’agneau ou un steak de boeuf. Je n’ai pas attendu très longtemps pour tester mon hypothèse. Et oui, mon association fût réussie!

Je vous propose donc de tester cette sauce avec un filet d’agneau comme je l’ai fait. Cette recette est tirée du magazine Ricardo volume 15, numéro 6.

Filet d'agneau sauce au vin rouge et aux champignons
Filet d’agneau sauce au vin rouge et aux champignons
Pour 3 personnes

300 g de filet d’agneau
1 cuillère à soupe de fécule de maïs ou de maïzena
⅔ de tasse ou 160 g de bouillon de boeuf concentré
¼ de tasse ou 62 g d’eau
¼ de tasse ou 10 g de champignons séchés*
2 cuillères à soupe de beurre
1 petit oignon
½ tasse ou 125 g de vin rouge
Sel et poivre

Ciseler l’oignon. Diluer le fécule de maïs dans le bouillon de boeuf. Hacher grossièrement les champignons séchés et les déposer dans l’eau.

Dans une poêle, faire fondre la moitié du beurre. Quand le corps gras est bien chaud, cuire le filet d’agneau environ 4 à 5 minutes de chaque côté. Saler et poivrer. Réserver la viande au chaud.

Dans la même poêle, ajouter le restant de beurre et l’oignon. Égoutter les champignons, en conservant l’eau, et les ajouter à la poêle. Faire revenir le tout jusqu’à ce que les oignons soient translucides. Déglacer avec le vin rouge et laisser réduire 1 minute.

Verser le bouillon de boeuf et l’eau. Porter à ébullition et cuire jusqu’à ce que la sauce ait épaissi. Trancher la viande et servir nappé de sauce. Déguster avec plaisir.

*J’ai utilisé des bolets et des morilles séchées. Vous pouvez employer d’autres champignons séchés. Il est également possible d’utiliser des champignons frais, dans ce cas, il en faudra au moins 114 g (¼ de livre).

Et vous, quelle est la dernière recette que vous avez détournée?

Premières constatations sur le végé

Je suis assez contente de nos découvertes dans la cuisine végétarienne : j’ai plein de recettes à vous proposer! Après ces quelques semaines à faire régulièrement des plats végétariens, j’identifie mieux les recettes qui vont nous plaire. Un de nos critères les plus importants est la texture : il faut une certaine mâche! On ne va pas se mentir le tofu et les légumineuses restent quand même plus mous sous la dent qu’un morceau de viande. Pour compenser chez nous, il faut apporter du croustillant ou du croquant : soit je rajoute une panure au plat, soit c’est l’accompagnement qui doit avoir plus de mâche. Après, il y a tellement d’idées et de styles de plat qu’il y a de quoi s’amuser et expérimenter un bon moment.

Aujourd’hui, je vous propose une tourtière au millet végétarienne. L’important dans cette recette est de bien rincer le millet avant de le cuire pour qui soit moins amère. J’ai pris cette recette sur le blog de Sara, Le garde-manger de Sara.

Tourtière au millet
Tourtière au millet
Pour 4 personnes

Garniture
½ tasse ou 105 g de millet
¾ de tasse ou 187 g de bouillon de légumes
1 oignon
1 ou 2 gousses d’ail
125 g de champignons de Paris (5 à 6 petits champignons )
1 pommes de terre
1 cuillère à soupe d’huile végétale
1 cuillère à soupe de sauce soja
2¼ cuillère à thé de sauce Worcestershire*
½ cuillère à soupe de levure alimentaire (facultatif)
½ cuillère à thé d’épices à steak
½ cuillère à thé de moutarde sèche
¼ de cuillère à thé de piment de la Jamaïque moulu
¼ de cuillère à thé de cannelle moulue
¼ de cuillère à thé de muscade moulue
Sel et poivre

Pâte brisée
1¾ de tasse ou 250 g de farine
1 cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
1 pincée de sel
2 cuillères à soupe et 1 cuillère à thé d’huile de colza
  ou de canola
¾ de tasse ou 187 g d’eau froide

Garniture
Verser le millet dans un tamis et rincer abondamment à l’eau froide. Déposer le millet dans un chaudron et ajouter le bouillon de légumes. Porter à ébullition, couvrir et réduire le feu. Laisser mijoter pendant 15 minutes. Retirer du feu et laisser reposer pendant 5 minutes avant de retirer le couvercle. Verser dans un bol et laisser tiédir.

Couper grossièrement l’oignon, l’ail et les champignons. Déposer ces légumes dans un bol d’un robot culinaire muni d’une lame en « s » et mixer pour les hacher finement**. Éplucher et couper en petits cubes la pomme de terre.

Dans une poêle, faire chauffer l’huile. Quand l’huile est bien chaude, ajouter l’oignon, l’ail, les champignons et la pommes de terre. Faire revenir les légumes pendant 5 à 10 minutes ou jusqu’à ce que les légumes ne rendent plus d’eau. Verser les légumes sur le millet cuit. Incorporer la sauce soja, la sauce Worcestershire, la levure alimentaire, les épices à steak, la moutarde, le piment de la Jamaïque, la cannelle et la muscade. Goûter, saler et poivrer au besoin. Réserver au frais.

Pâte brisée

Dans un bol, mélanger la farine, la poudre à pâte et le sel. Ajouter l’huile et mélanger avec les doigts jusqu’à la formation de petits grumeaux. Verser les deux tiers de l’eau et mélanger. Ajouter de l’eau au besoin jusqu’à ce que la pâte se tienne. Pétrir pour obtenir une pâte lisse. Si possible, laisser reposer la pâte pendant au moins 30 minutes.

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Sur un plan de travail légèrement enfariné, abaisser la pâte sur une épaisseur de 3 mm (⅛ de pouce). Verser la garniture au centre de la pâte. Replier les bords de la pâte sur la garniture pour réaliser une tarte sans moule. Si désiré, badigeonner le dessus de la tourtière d’un peu d’eau, d’huile ou de lait végétal. Enfourner et cuire pendant 45 minutes. Laisser un peu tiédir***, découper et servir avec ou sans sauce. Déguster avec plaisir.

*Pour une version végétarienne ou végétalienne, il faut utiliser une sauce Worcestershire végétalienne, la sauce Worcestershire classique contient des anchois. Vous pouvez également la remplacer par de la sauce soja.
**Vous pouvez hacher les légumes au couteau, l’opération sera juste un peu plus longue selon votre dextérité.
***S’il vous reste une pointe (ou si vous voulez doubler la recette), il est possible de la réchauffer quelques jours plus tard ou de la congeler.

Et vous, quels sont vos critères pour choisir une recette végétarienne?

Ça aurait pu être végétarien…

Je suis tombée sur une recette végétarienne avec des morilles! Cependant, je n’ai pas pu me résoudre à la faire comme proposée et à la servir avec des lentilles… J’ai encore un blocage avec ce type d’aliment. C’est seulement avec un peu de recul que l’idée d’utiliser du tofu me vient en tête. Sur le moment, j’ai préféré ajouter du poulet à la recette.

Je vous propose donc une recette de poulet aux morilles et aux carottes, inspirée d’une recette du magazine Betty Bossi de mai 2017.

Poulet aux morilles et aux carottes
Poulet aux morilles et aux carottes
Pour 3 personnes

300 g de poitrines de poulet désossées
1 cuillère à soupe d’huile d’olive
3 carottes*
¼ de tasse ou 10 g de morilles séchées**
1 poireau
¼ de tasse ou 62 g de vin blanc
½ tasse ou 125 g de crème
½ tasse ou 125 g de bouillon de légumes
1 pincée de safran
Sel et poivre

Déposer les morilles dans un verre et verser le bouillon dessus. Déposer un objet plus lourd (par exemple, un autre verre) sur les morilles pour les maintenir submergées. Laisser tremper les morilles pendant un minimum de 30 minutes.

Déposer sur un contenant une passoire. Couvrir la passoire d’une étamine (coton à fromage) ou d’un mouchoir en tissu. Filtrer le mélange de bouillon et de morilles pour retirer le sable. Réserver le bouillon qui a servi à réhydrater les morilles. Couper les morilles en deux et les rincer sous un filet d’eau froide pour retirer le sable qui est à l’intérieur du champignon. Réserver les morilles dans un petit bol.

Éplucher et couper en bâtonnets les carottes. Émincer le poireau. Détailler les poitrines de poulet en lanière d’environ 1 cm (⅜ de pouce) d’épaisseur.

Dans une poêle, verser l’huile et la faire chauffer. Quand le corps gras est chaud, saisir les lanières de poulet. Saler et poivrer. Quand le poulet est cuit, retirer de la poêle et réserver dans une assiette.

Dans la même poêle, ajouter les carottes et les faire revenir pendant 5 minutes. Ajouter les morilles et le poireau. Poursuivre la cuisson jusqu’à ce que le poireau soit attendri. Déglacer avec le vin et faire réduire complètement. Ajouter la crème, le bouillon de légumes et le safran. Porter à ébullition. Remettre le poulet dans la poêle. Réduire le feu et laisser mijoter pendant 10 minutes. Saler et poivrer. Servir avec des pâtes ou des lentilles et déguster avec plaisir.

*Vous pouvez augmenter la quantité de carottes.
**Il est possible de remplacer les morilles séchées par d’autres champignons séchés de votre choix. Si vous désirez utiliser des champignons frais, il faudra les faire cuire une dizaine de minutes comme les carottes.

Et vous, avec quel aliment avez-vous de la difficulté?

La morille et moi

En cherchant sur mon blog pour savoir s’il y avait déjà une recette d’escalopes avec une sauce aux morilles, j’ai remarqué que je n’avais jamais publié la recette qui m’a fait découvrir ce champignon. La première fois que j’ai goûté des morilles, c’était chez mes beaux-parents. Par contre, je ne me souviens pas si c’était pendant mon premier passage en Suisse ou après que j’ai emménagé sur le vieux continent. Le premier plat que j’ai dégusté en contenant était un filet de porc et vu le prix des morilles séchées, ça a aussi été le seul que je cuisinais. Après la curiosité m’a poussée à expérimenter d’autres recettes et j’avoue que je n’ai jamais été déçue par le goût des morilles. Par contre, je suis très pointilleuse sur la manière de les nettoyer. Les morilles sont toujours accompagnées de sable et elles peuvent cacher des cailloux : deux éléments qui sont désagréables sous la dent.

En attendant que je vous propose la recette qui m’a fait fondre pour les morilles, je vous propose une recette d’escalopes. Cette recette est tirée du site de Trois fois par jour.

Escalopes de veau sauce aux morilles, noisettes et citron
Escalopes de veau sauce aux morilles, noisettes et citron
Pour 4 personnes

400 g d’escalope de veau*
1 cuillère à soupe d’huile végétale
2 cuillères à soupe ou 30 g d’eau
3 échalotes
1 gousse d’ail
¼ de tasse ou 10 g de morilles séchées**
¾ de tasse ou 187 g de fond de veau ou de bouillon de boeuf
½ tasse ou 125 g de crème à cuisson ou de demi-crème
1 cuillère à soupe de jus de citron*** (facultatif)
¼ de tasse ou 40 g de noisettes
Persil frais, au goût
Zeste de citron, au goût
Sel et poivre

Déposer les morilles dans un verre et verser le fond de veau dessus. Déposer un objet plus lourd (par exemple, un autre verre) sur les morilles pour les maintenir submergées. Laisser tremper les morilles pendant un minimum de 30 minutes.

Ciseler les échalotes et hacher l’ail. Concasser les noisettes. Hacher le persil.

Déposer sur un contenant une passoire. Couvrir la passoire d’une étamine (coton à fromage) ou d’un mouchoir en tissu. Filtrer le mélange de fond et de morilles pour retirer le sable. Réserver le fond qui a servi à réhydrater les morilles. Couper les morilles en deux et les rincer sous un filet d’eau froide pour retirer le sable qui est à l’intérieur du champignon. Remettre les morilles dans le fond filtré.

Dans une poêle, verser l’huile et la chauffer. Quand le corps gras est bien chaud, cuire les escalopes environ 1 à 2 minutes par côté. Saler et poivrer. Retirer les escalopes de la poêle et les réserver sur une assiette.

Déglacer la poêle avec l’eau. Réduire le feu et faire revenir les échalotes avec l’ail. Cuire pendant 5 à 6 minutes. Ajouter le fond de veau et les morilles. Laisser le liquide réduire de moitié. Ajouter la crème et le jus de citron, puis poursuivre la cuisson pendant 2 à 3 minutes. Ajouter les noisettes, le zeste de citron et le persil. Saler et poivrer au goût. Remettre les escalopes dans la sauce pour les réchauffer. Servir et déguster avec plaisir.

*Vous pouvez réaliser la recette avec des escalopes de porc.
**Il est possible de remplacer les morilles séchées par d’autres champignons séchés de votre choix.
***Le jus de citron apporte une petite acidité, mais si vous prévoyez réchauffer la sauce, il est préférable de l’omettre : la crème va se séparer.

Et vous, comment avez-vous découvert les morilles?

Un peu de tofu

Depuis le début d’année, j’ai introduit quelques repas végétariens. Ces plats ne sont pas nécessairement présent toutes les semaines, mais ils sont plutôt bien accueilli alors il vaut mieux maintenir cette situation. D’un autre côté, j’ai surtout testé des recettes avec du tofu. Il faut dire que j’aime bien ce produit qui est facile et rapide à cuisiner. La prochaine étape sera de m’attaquer aux légumineuses… un jour… si possible cette année.

En attendant, je vous propose une recette avec une sauce des plus délicieuses : un stroganoff de tofu. Si vous ne devez tester qu’une recette végétarienne (et même végétalienne), je vous recommande chaudement celle-ci. J’ai pris cette recette chez Sara, Ma cuisine de tous les jours.

Stroganoff au tofu
Stroganoff au tofu
Pour 2 personnes

⅓ de tasse ou 56 g de noix de cajou
¾ de tasse ou 187 g de bouillon de légumes
¼ de cuillère à thé de fécule de maïs ou de maïzena
200 g de tofu ferme*
1 cuillère à soupe d’huile d’olive
1 oignon
2 gousses d’ail
5 champignons blancs**
½ cuillère à thé de thym séché
¼ de tasse ou 62 g de vin blanc
1 cuillère à soupe de pâte de tomate
Sel et poivre

Déposer les noix de cajou dans un bol et les recouvrir d’eau. Laisser les noix tremper pendant au minimum 3 heures.

Remplir un chaudron d’eau et porter à ébullition. Pendant ce temps, trancher le tofu en lanières. Quand l’eau bout, saler l’eau. Déposer le tofu dans l’eau bouillant et cuire pendant 5 minutes***. Égoutter le tofu et réserver.

Émincer l’oignon et les champignons. Hacher les gousses d’ail.

Égoutter les noix de cajou et les déposer dans un blender. Ajouter le bouillon de légumes et la fécule de maïs. Mixer jusqu’à ce que la préparation soit très lisse.

Dans une poêle, verser la moitié de l’huile et la chauffer. Quand le corps gras est assez chaud, déposer les tranches de tofu et les cuire jusqu’à ce qu’elles soient légèrement dorées des deux côtés. Saler. Retirer les morceaux de tofu de la poêle et les réserver dans une assiette. Couvrir avec du papier d’aluminium.

Verser le restant d’huile dans la poêle et y faire revenir l’oignon. Ajouter une pincée de sel et poursuivre la cuisson jusqu’à ce qu’il soit translucide. Ajouter l’ail et cuire pendant 30 secondes. Mettre les champignons et le thym dans la poêle et cuire jusqu’à ce qu’ils soient dorés. Déglacer avec le vin blanc. Incorporer la pâte de tomate, ¼ de cuillère à thé de sel et poivrer. Laisser réduire de moitié. Verser le mélange de noix de cajou et de bouillon. Cuire en brassant régulièrement jusqu’à ce que la sauce ait épaissi. Rectifier l’assaisonnement au besoin. Remettre le tofu dans la poêle et l’enrober de sauce. Servir sur un lit de pâtes et déguster avec plaisir!

*Si vous êtes récalcitrant au tofu, vous pouvez essayer cette recette avec du poulet. Il est possible de mettre moitié tofu et moitié poulet pour vous habituer à cette protéine végétale.
**Vous pouvez augmenter la quantité de champignons.
***Cette étape est facultative : elle modifie un peu la texture du tofu et relève sa saveur.

Et vous, êtes-vous des adeptes de la cuisine végétarienne?