Mot-clé : cerise

Petits cadeaux ou desserts préparés à l’avance

Voilà que je vous propose un classique des fêtes au Québec (ou du moins dans ma famille) : le gâteau aux fruits confits! Ma mère prépare toujours des gâteaux aux fruits blancs (je n’en ai jamais vu ailleurs qu’à la maison), alors pour changer, j’ai voulu essayer une version plus traditionnelle avec la mie ambrée. De plus pour complexifier la tâche, j’ai préparé mes propres écorces de citrons et d’oranges confites! Je ne vous dis pas le goût tellement c’est gourmand. Maintenant, il faut que j’essaie la recette de ma maman avec des fruits confits maison.

La recette de gâteau aux fruits confits que je vous propose est tirée du magazine Ricardo volume 12, numéro 1. Les gâteaux aux fruits confits se préparent habituellement un mois à l’avance et peuvent se conserver quelques mois. Ils sont facile à transporter et à offrir. Même si vos gâteaux n’ont pas patienté pendant 1 mois, ils seront également délicieux pour le soir du réveillon.

Gâteau aux fruits confits traditionnel
Gâteau aux fruits confits traditionnel
Pour 12 personnes

1 tasse ou 270 g de fruits confits mélangés coupés en dés
½ tasse ou 105 g de cerises confites entières
½ tasse ou 120 g de dattes dénoyautées et coupées en deux*
½ tasse ou 85 g de raisins secs**
½ tasse ou 90 g de canneberges séchées
½ tasse ou 72 g de pacanes ou noix de pécan
½ tasse ou 87 g d’amandes entières
¾ de tasse ou 105 g de farine
¼ de cuillère à thé de bicarbonate de soude ou de sodium
¼ de cuillère à thé de sel
¼ de cuillère à thé de cannelle moulue
¼ de cuillère à thé de muscade moulue
½ tasse ou 110 g de beurre non salé, tempéré
½ tasse ou 100 g de cassonade ou de sucre roux
2 oeufs
2 cuillères à soupe de cognac ou de Grand Marnier***
  (faculatif)

Dans un bol, mélanger les fruits confits, les cerises confites, les dattes, les raisins, les canneberges, les pacanes et les amandes. Réserver.

Préchauffer le four à 180°C (350°F). Beurrer 3 moules à pain d’environ 15 cm par 7,5 cm (6 par 3 pouces) ou 12 moules ronds de 6,5 cm (2½ pouces) de diamètre. Chemiser le fond des moules de papier parchemin.

Dans un bol, mélanger la farine, le bicarbonate de soude, le sel, la cannelle et la muscade.

Dans un autre bol, à l’aide d’un batteur électrique, fouetter le beurre et la cassonade. Ajouter les oeufs un à un en mélangeant bien entre chaque ajout jusqu’à ce que le mélange soit lisse. À l’aide d’une spatule, incorporer la préparation de farine.

Incorporer le mélange de fruits et de noix à la pâte. Répartir dans les moules et cuire pendant 35 à 45 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre des gâteaux en ressorte propre. Laisser tiédir. Démouler et laisser totalement refroidir.

Badigeonner les gâteaux avec le cognac. Répéter l’opération 2 fois par semaine pendant 1 mois. Conserver les gâteaux bien emballés au frais. Trancher et servir. Déguster avec gourmandises.

*J’ai utilisé des dattes Medjool. Libre à vous d’utiliser d’autres dattes.
**Pour les raisins comme pour les autres ingrédients, s’il y en a un qui vous plaît moins, vous pouvez le remplacer par des noix ou des fruits séchés de votre choix.
***Je ne badigeonne jamais mes gâteaux avec de l’alcool et il se conserve très bien.

Et vous, aimez-vous les gâteaux aux fruits confits?

Opération vider le congélateur!

Avant le déménagement, j’ai entrepris de réduire l’inventaire du congélateur le plus possible. J’ai dressé la liste de son contenu et je l’ai collée sur le réfrigérateur. Il y avait des choses évidentes et faciles à écouler, alors que d’autres me laissaient un peu plus perplexe. Dans le lot, il y avait des cerises! Je ne me souviens même plus les avoir placées au congélateur : j’en mange rarement et je ne suis pas celle qui en mange le moins dans la famille. La solution simple était d’en faire un gâteau et de l’offrir à mes beaux-parents.

Je vous propose donc cette recette de gâteau aux cerises. Ce gâteau a beaucoup plu et en prime, il est très simple à préparer. J’ai pris cette recette sur le blog Tomates cerises et basilic.

Gâteau au chocolat renversé aux cerises
Gâteau au chocolat renversé aux cerises
Pour 8 personnes

1½ tasse ou 215 g de cerises dénoyautées*
⅓ de tasse ou 67 g de sucre
¼ tasse ou 55 g de beurre non salé, tempéré
1 oeuf
⅓ de tasse et 2 cuillères à thé ou 93 g de lait
¾ de tasse et 1½ cuillère à soupe ou 117 g de farine
¼ tasse ou 26 g de cacao
1 cuillères à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
1 pincée de sel
¼ tasse ou 45 g de pépites de chocolat

Préchauffer le four 190°C (375°F).

Verser les cerises dans un plat de cuisson rond d’environ 23 cm (9 pouces) de diamètre.

Dans un bol, mélanger la farine, le cacao, la poudre à pâte et le sel.

Dans un autre bol, fouetter le beurre avec le sucre. Ajouter l’oeuf et le lait. Incorporer la préparation de farine. Ajouter les pépites de chocolat.

Verser la pâte chocolatée sur les cerises. Enfourner et cuire pendant 35 à 40 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre ressorte propre. Laisser tiédir 5 minutes et retourner le gâteau sur une assiette. Déguster avec gourmandise.

*Il est possible de remplacer les cerises par des framboises ou de faire un mélange de cerises et de framboises.

Et vous, y a-t-il des fruits dans votre congélateur qui ne devrait pas s’y trouver?

Une tarte au saveur d’été

Il y a quelques temps, c’était l’anniversaire de mon beau-père. Pour l’occasion, je voulais apporter un petit dessert. Dès le départ, je voulais faire quelque chose avec de la pistache : j’ai craqué pour un pot de pâte de pistaches, alors il me tardait de l’employer. J’avais vu une recette de tarte, j’ai mis l’idée de côté et quelques jours avant, je lis la recette… J’avais un petit problème, la tarte ne se faisait pas à l’avance et ne se conservait pas vraiment. Un changement de projet s’imposait suivi d’une cherche de recettes avant de tomber dans le monde de l’hésitation. Après m’être retrouvée devant une dizaine de choix, je suis finalement revenue à une recette de tarte. En préparant la recette, j’ai eu des doutes, mais à la dégustation, ils se sont envolées à la première bouchée.

Je vous propose donc une recette de tarte aux fruits rouges et pistaches. Comme la recette emploie des fruits surgelés, il est possible de la réaliser toute l’année avec vos fruits d’été préférés (mélangé ou non) : fraises, framboises, bleuets (myrtilles), cassis, cerises, etc. J’ai pris cette recette sur le blog de Sylvie, Amuses Bouche.

Tarte aux fruits rouges et pistaches
Tarte aux fruits rouges et pistaches
Pour 8 personnes

Ganache
150 g (5¼ onces) de chocolat blanc
2 cuillères à soupe de pâte de pistaches*
⅔ de tasse et 2 cuillères à soupe ou 200 g de crème
  à fouetter ou de crème entière

Pâte sablée
1¾ tasse ou 240 g de farine
⅔ de tasse ou 150 g de beurre non salé, tempéré
½ tasse moins 2½ cuillère à thé ou 90 g de sucre
¼ de tasse ou 30 g de poudre d’amandes
2 cuillères à thé ou 8 g de sucre vanillé**
1 jaune d’oeuf
1 pincée de sel

Garniture
1½ tasses ou 200 g de fruits rouges surgelés***
  (framboises, bleuets, myrtilles, fraises, cerises, etc.)
½ tasse ou 60 g de poudre d’amandes
½ tasse ou 60 g de poudre de pistaches
2 oeufs
½ tasse ou 100 g de sucre
⅔ de tasse et 2 cuillères à soupe ou 200 g de crème
  à cuisson ou entière

Crème fouettée au mascarpone****
⅓ de tasse et 1 cuillère à soupe (100 ml) ou 100 g de
  crème à fouetter ou de crème entière
2 cuillères à soupe ou 30 g de mascarpone
1 cuillère à soupe de sucre
1 cuillère à thé d’extrait de vanille

2 cuillères à soupe de pistaches non salé (facultatif)

Ganache
Hacher finement le chocolat blanc et le déposer dans un chaudron. Ajouter ¼ de tasse ou 60 g de crème. À feu doux, faire fondre le chocolat dans la crème. Quand le chocolat est tout fondu, retirer le chaudron du feu et ajouter la pâte de pistaches. Laisser tiédir avant d’ajouter le restant de crème. Verser la crème dans un bol et couvrir d’une pellicule plastique. Réfrigérer pendant 6 heures ou toute une nuit.

Pâte sablée
Dans un bol, mélanger la farine, le sucre, la poudre d’amandes, le sucre vanillé et le sel. Incorporer le beurre (idéalement, avec un robot sur socle muni d’un fouet plat) et mélanger jusqu’à la formation d’une texture sablonneuse. Ajouter le jaune d’oeuf et mélanger jusqu’à ce que la pâte se tienne sans être collante. Former un disque avec la pâte et l’envelopper dans une pellicule plastique. Laisser reposer la pâte pendant 1 heure au réfrigérateur.

Après ce temps de repos, abaisser la pâte entre deux feuilles de papier parchemin. Beurrer un moule à tarte de 23-24 cm (9 pouces) de diamètre*****. Foncer la pâte dans le moule beurré. Piquer à l’aide d’une fourchette la pâte et réserver la tarte au réfrigérateur le temps de préparer la garniture.

Garniture
Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Dans un bol, fouetter les oeufs avec le sucre. Incorporer la poudre d’amandes, la poudre de pistaches et la crème. Fouetter jusqu’à ce que le mélange soit homogène.

Sortir la pâte à tarte du réfrigérateur. Étaler les fruits rouges sur la pâte à tarte pour recouvrir le fond. Répartir la crème d’amandes et de pistaches sur les fruits. Enfourner et cuire pendant 30 minutes ou jusqu’à ce que le dessus de la tarte soit bien doré. Sortir du four et laisser totalement refroidir.

Crème fouettée au mascarpone
Dans un bol, fouetter la crème avec le mascarpone, le sucre et l’extrait de vanille jusqu’à la formation de pics semi-fermes. Remplir une poche à pâtisserie munie d’une douille de votre choix avec la crème fouettée.

Montage
Fouetter la ganache pour obtenir une ganache montée. Déposer la ganache dans une poche à pâtisserie munie d’une douille lisse.

À la surface de la tarte, dresser en alternant des lignes parallèles d’environ 1 cm (⅜ de pouce) de ganache et de crème fouettée. Parsemer les pistaches, entière ou hachées grossièrement, sur la tarte. Remettre la tarte au réfrigérateur jusqu’au moment de servir. Déguster avec plaisir.

*Il n’est pas toujours évident de trouver de la pâte de pistaches. Vous pouvez remplacer la pâte par 3 ou 4 cuillères à soupe de pistaches non salé : bien avant de faire la ganache, chauffer la crème et déposer les pistaches. Mixer le mélange et laisser totalement refroidir. Filtrer avant de poursuivre la recette.
**Si vous n’avez pas de sucre vanillé, vous pouvez l’omettre.
***Il faut surtout assez de fruits pour recouvrir le fond de la pâte.
****La crème au mascarpone est facultative, vous pouvez la remplacer par des petits fruits frais de votre choix. Dans ce cas, étaler une mince couche de ganache sur toute la surface pour que les fruits adhèrent à la tarte et ne se déplacent pas au moindre mouvement.
*****Je n’ai pas de moule à tarte aussi grand, alors j’ai fait deux tartes, ce qui m’a permis d’en faire une avec des bleuets (myrtilles) et des framboises, l’autre avec que des fraises. Les deux versions étaient délicieuses.

Et vous, aimez-vous le mélange de fruits et de pistaches?

Cerises qui déferlent

Ici, nous ne sommes pas vraiment des adeptes des cerises, donc on en consomme très peu. Il faut dire que j’ai appris à les aimer depuis que je vis en Suisse, mais je n’en suis pas pour autant friande. Je m’en passe facilement, mais à force de voir diverses recettes de cerises sur les blogs, je me dis qu’il faudrait que je vous en propose une avant que les cerises ne disparaissent des étalages.

Je vous présente donc une recette de gâteau Forêt-Noire en verrines. J’ai pris cette recette sur le site de Jasmine, Jasmine Cuisine.

Verrines gâteau Forêt-Noire
Verrines gâteau Forêt-Noire
Pour 8 personnes

Gâteau
120 g (4,25 onces) de chocolat noir à environ 55 % de cacao
½ tasse ou 125 g d’eau bouillante
4 oeufs
½ tasse ou 100 g de sucre
½ tasse et 2 cuillères à soupe ou 80 g de farine
1 cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
2 cuillères à soupe de fécule de maïs ou de maïzena

Cerises au Kirsch*
2 tasses ou 250 g de cerises noires dénoyautées
1½ tasse ou 375 g d’eau
1 tasse ou 200 g de sucre
½ tasse ou 125 g de Kirsch

Crème fouettée**
1½ tasse ou 375 g de crème à fouetter ou entière
⅓ de tasse ou 67 g de sucre
1 cuillère à thé d’extrait de vanille

Copeaux de chocolat pour décorer (facultatif)

Gâteau
Préchauffer le four à 180°C (350°F). Chemiser le fond d’un moule à charnière*** d’environ 23 cm (9 pouces) de diamètre de papier parchemin, puis beurrer et enfariner les parois.

Dans un bol, tamiser la farine, la poudre à pâte (ou la levure chimique) et la fécule de maïs (ou la maïzena). Réserver.

Hacher grossièrement le chocolat et le déposer dans un chaudron. Ajouter l’eau bouillante. Porter let tout à ébullition à feu doux en remuant continuellement. Quand l’ébullition est atteinte, poursuivre la cuisson pendant 5 minutes ou jusqu’à ce que le mélange épaississe et ait la consistance d’un pouding (ou d’une crème style Danette). Retirer du feu et laisser refroidir à température ambiante.

Dans un grand bol, fouetter les oeufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange triple de volume, soit environ 10 minutes. À l’aide d’une spatule, ajouter en trois fois la préparation de farine en incorporant délicatement les poudres entre chaque ajout. Incorporer la préparation chocolatée toujours avec délicatesse. Verser la pâte dans le moule, enfourner et cuire pendant 35 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre du gâteau en ressorte propre. Laisser tiédir 10 minutes, puis démouler et laisser totalement refroidir.

Cerises au Kirsch
Dans un chaudron, déposer les cerises, le sucre et l’eau. Porter à ébullition et laisser mijoter doucement pendant 10 minutes. Retirer les cerises à l’aide d’une cuillère à trou et les déposer dans un bocal en verre muni d’un couvercle.

Poursuivre la cuisson du sirop en remuant régulièrement jusqu’à ce qu’il reste environ ½ tasse ou 125 ml. Ajouter le Kirsch et verser le sirop sur les cerises. Au besoin, ajouter du Kirsch pour que les cerises soient totalement immergées. Fermer le pot et laisser reposer pendant 12 heures à température ambiante.

Crème fouettée
Dans un bol, verser la crème, le sucre et la vanille, fouetter jusqu’à l’obtention de pics fermes quand on soulève le fouet. Pour facilité le dressage, déposer la crème chantilly dans une poche à pâtisserie.

Montage
Découper le gâteau en cubes de plus ou moins 2 cm (¾ de pouce) de côté. Déposer des cubes de gâteau dans les verrines, ajouter des cerises et de le crème fouettée. Répéter l’opération une seconde fois. Terminer les verrines en ajoutant des copeaux de chocolat ou une cerise fraîche. Réserver au réfrigérateur jusqu’au moment de la dégustation.

*Peut-être que vous aurez trop de cerises : conserver l’excédent au réfrigérateur.
**Il est rare que je me fie à une recette pour préparer la crème fouettée : j’y vais à l’oeil. Donc il est possible qu’il vous manque un peu de crème fouettée. Personnellement, je préfère en refaire plutôt que d’avoir un excédent.
***Si vous le désirez, vous pouvez cuire le gâteau sur une plaque de cuisson chemisée d’un papier parchemin. Le temps de cuisson sera beaucoup plus court.

Et vous, à quel point aimez-vous les cerises : un peu, beaucoup, passionnément ou pas du tout?

Début de la mise en pot…

Comme chaque année, je mets un peu d’été (ou de printemps…) en pots. Et comme chaque fois, je peste contre le chaudron que j’utilise pour stériliser mes pots qui déborde dès que l’eau bout un peu trop fort. De plus, pour bien commencer la mise en pot, j’ai du transvaser une confiture pendant la cuisson dans mon wok pour réduire à zéro le risque de débordement. Bref, la préparation de confiture, de gelée et autres conserves nous réserve toujours plein de surprises et de petites aventures.

Cette année, j’ai déjà décidé quelles seront les confitures que je vais préparer. Habituellement, je me laisse porter par les envies et les idées du moment, mais cette fois, je suis totalement tombée dans le livre Les conserves selon Camilla de Camilla Wynne. J’adore ce livre plein d’idées que je ne me lasse pas de le feuilleter et de le refeuilleter. Pour commencer, je vous propose sa confiture Révolution française 1789.

Confiture Révolution française 1789
Confiture Révolution française 1789
Pour 5 pots de 250 ml

2½ tasses ou 500 g de groseilles
4 tasses ou 500 g de cerises*, dénoyautées
2¾ tasses ou 500 g de fraises
3½ tasse ou 675 g de sucre
5 cuillères à soupe ou 75 g de jus de citron
2 gousses de vanille
2 cuillères à thé d’eau de rose**
¾ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 200 g de vin mousseux

Placer au congélateur deux ou trois petites assiettes.

Équeuter les fraises et les couper en deux ou en quatre selon leur taille. Couper les cerises en deux si désiré. Déposer les groseilles (sans les queues), les fraises, les cerises, le sucre et le jus de citron. Ajouter les gousses de vanille fendues en deux ainsi que les grains de vanille grattés. Ajouter également la moitié du vin mousseux (100 ml ou 100 g). Porter le mélange à ébullition en remuant régulièrement. Laisser mijoter jusqu’à ce que l’écume retombe et que les bulles formées par l’ébullition ressemblent à des yeux de poisson.

Vérifier la cuisson en déposant 1 cuillère à thé de confiture dans une des assiettes réservées au congélateur. Remettre l’assiette au congélateur pendant 2 minutes. Pousser la confiture avec un doigt et si elle forme des rides***, c’est qu’elle est prête. Sinon, poursuivre la cuisson et répéter le test jusqu’à ce que la confiture atteigne le point de gélification.

Retirer la confiture du feu et remuer pendant deux minutes. Ajouter l’eau de rose et mélanger. Incorporer ensuite le restant de vin mousseux. Laisser reposer encore 3 minutes en brassant de temps en temps. Cette étape empêche la confiture de se séparer, soit la formation d’une couche de fruits superposée sur une couche de gelée.

Retirer les gousses de vanille et mettre dans des pots stérilisés****, si désiré, en laissant 0,5 cm (¼ de pouce) d’espace sous le goulot. Stériliser ensuite les pots pendant 5 minutes dans de l’eau bouillante. Déguster au moment désiré.

*Camilla Wynne suggère d’utiliser des griottes (des cerises acides). N’en ayant pas trouvé, j’ai utilisé des cerises plutôt sucrées et le résultat me plaît beaucoup.
**Vous pouvez remplacer l’eau de rose par une poignée de pétales de roses rouges comestibles. Dans ce cas, ajoutez-les en même temps que les fruits.
***En lisant, vous ne comprendrez peut-être pas l’aspect que doit avoir la confiture, mais en exécutant le test, vous identifierez facilement quand la confiture aura des « rides » et sera prête.
****Pour la méthode de stérilisation, je vous propose de lire cet article ou celui-ci. Si vous ne voulez pas stériliser vos pots, les conserver au réfrigérateur et les déguster rapidement ou les congeler, mais je n’ai aucune idée de l’incidence de la congélation sur le goût et la texture de la confiture.

Et vous, avez-vous commencé à préparer vos confitures?