Mot-clé : caramel

Vanille et chocolat

Il y a un moment, j’ai eu envie d’une tarte à la vanille et au chocolat. Je voulais une tarte où les deux parfums soient identifiables au premier coup d’oeil. J’ai cherché et je n’ai rien vu qui correspondait à mon idée. Cependant, je suis tombée sur une tarte à la vanille et avec quelques modifications, j’obtenais ce que j’avais en tête.

Je vous propose donc une tarte à la vanille et au chocolat. J’ai trouvé cette recette sur le blog Il était une fois la pâtisserie.

Tarte vanille, chocolat et caramel
Tarte vanille, chocolat et caramel
Pour 8 personnes

1 pâte à tarte brisée ou sucrée*

Crème à la vanille
½ gousse de vanille
⅔ tasse moins 1 cuillère à soupe ou 150 g de crème à fouetter
  ou entière
⅓ de tasse ou 75 g de mascarpone
1¼ cuillère à thé ou 5 g de sucre

Ganache montée au chocolat
50 g (1¾ once) de chocolat noir
1½ cuillère à soupe ou 23 g de crème à 35 % ou entière
¼ de tasse ou 62 g de crème à 35 % ou entière, froide

Ganache au caramel
⅓ de tasse ou 100 g de caramel**
50ri g (1¾ once) de chocolat blanc

Dacquoise
1 blanc d’oeuf
1 cuillère à soupe ou 10 g de sucre glace
¼ de tasse ou 30 g de poudre d’amandes

Crème à la vanille
Couper la gousse de vanille en deux. Gratter les grains. Dans une casserole, verser la crème et ajouter la gousse ainsi que les grains de vanille. Porter à ébullition, retirer du feu et laisser totalement refroidir au réfrigérateur pendant au moins 4 heures.

Ganache montée au chocolat
Hacher le chocolat noir et le déposer dans un bol. Au bain-marie, faire fondre le chocolat. Au four micro-onde ou dans un chaudron, faire chauffer la 1½ cuillère à soupe ou les 23 g de crème. Verser la crème chaude en trois fois sur le chocolat en mélangeant bien entre chaque ajout. Quand le mélange est lisse, incorporer la crème froide. Couvrir le bol avec une pellicule plastique. Réfrigérer au minimum 4 heures.

Pâte à tarte
Sur un plan de travail légèrement enfariné, abaisser la pâte à tarte et la foncer dans un moule à tarte de 20 à 23 cm (8 à 9 pouces) de diamètre. Réserver au frais pendant 30 minutes.

Préchauffer le four à 200°C (400°F).

Déposer une feuille de papier parchemin sur la pâte à tarte et ajouter des poids. Enfourner et cuire pendant 15 minutes. Retirer le papier parchemin et les poids et poursuivre la cuisson pendant 5 à 10 minutes ou jusqu’à ce que la croûte soit cuite et joliment dorée.

Ganache au caramel
Dans une casserole, chauffer le caramel avec le chocolat blanc. Mélanger jusqu’à ce que la ganache soit homogène. Laisser refroidir.

Dacquoise
Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Dans un bol, fouetter le blanc d’oeuf en neige. Quand le blanc d’oeuf forme des pics ferment, tamiser le sucre glace et la poudre d’amandes au-dessus. À l’aide d’une spatule, mélanger délicatement. Verser la pâte dans une poche à pâtisserie. Sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin, dresser un cercle de pâte un peu plus petit que la taille du moule à tarte. Enfourner et cuire pendant 12 minutes. Laisser tiédir.

Montage
Sur la croûte à tarte, verser la ganache au caramel qui a refroidi. Déposer la dacquoise sur la ganache au caramel.

Dans un bol, fouetter la crème à la vanille avec le sucre. Quand la crème est fouettée, ajouter le mascarpone et fouetter quelques secondes de plus pour rendre le mélange homogène. Verser la crème dans une poche à pâtisserie munie d’une douille lisse.

Dans un autre bol, fouetter la ganache comme une crème fouettée. Quand le mélange est ferme, la verser dans une poche à pâtisserie munie d’une douille lisse.

Dresser sur le dessus de la tarte, en alternance, la crème à la vanille et la ganache montée au chocolat. Réserver la tarte au réfrigérateur jusqu’au moment de servir.

Sortir la tarte du réfrigérateur, couper et déguster avec gourmandise.

*Je préfère la pâte brisée, mais utilisez la pâte que vous aimez : brisée, sucrée, sablée, maison ou du commerce!
**Vous pouvez réaliser le caramel vous même ou prendre celui du commerce. L’important est que le caramel soit à tartiner ou plutôt liquide.

La prochaine fois, j’essayerai une tarte avec une saveur inhabituelle pour moi : j’opte souvent pour la vanille et le chocolat, car j’en ai toujours sous la main!

Aussi vite arrivé, aussi vite sorti…

Depuis quelques temps, quand j’ai quelque chose d’inhabituel dans ma cuisine, je cherche à l’utiliser totalement le plus rapidement possible. De cette manière, j’évite le gaspillage, en plus d’essayer de désencombrer le réfrigérateur et les armoires. Dans ce contexte, j’expérimente plus rapidement des recettes fraîchement découvertes… plutôt que je les oublie dans mon index.

C’est en voulant finir un pot de dulce de leche (confiture de lait) que j’ai succombé à la recette de blondie de Kim, Faits avec amour, Les aventures culinaires de Kiki.

Blondie de luxe selon Kim
Blondie de luxe selon Kim
Pour 12 ou 16 portions

½ tasse ou 110 g de beurre non salé
¾ de tasse ou 150 g de cassonade ou de sucre roux
1 oeuf
1 cuillère à thé d’extrait de vanille
1 tasse ou 135 g de farine
½ cuillère à thé de poudre à pâte
½ ou 1 cuillère à thé de fleur de sel*
½ cuillère à thé de poudre de vanille
½ tasse ou 60 g de pacanes ou de noix de pécan
½ tasse ou 80 g de pépites de chocolat
⅓ de tasse ou 120 g de dulce de leche ou de confiture
  de lait

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Étaler les pacanes (ou noix de pécan) sur une plaque de cuisson et enfourner pendant 8 minutes pour les torréfier. Retirer du four et laisser totalement refroidir.

Dans un chaudron, faire fondre le beurre. Chauffer jusqu’à ce que le beurre change légèrement de couleur et dégage une odeur de noisette. Retirer du feu et laisser tiédir pendant 15 à 20 minutes.

Préchauffer à nouveau le four à 180°C (350°F). Beurrer et chemiser d’une bande de papier parchemin un moule carré de 20 cm (8 pouces) de côté.

Dans un bol, mélanger la farine, la poudre à pâte, la fleur de sel et la poudre de vanille.

Dans un second bol, verser le beurre et ajouter la cassonade. Incorporer l’extrait de vanille et l’oeuf. Fouetter pour obtenir un mélange homogène. Ajouter la préparation de farine. Incorporer les pacanes et les pépites de chocolat.

Verser la pâte dans le moule et égaliser la surface à l’aide d’une spatule. À l’aide d’une cuillère, répartir le dulce de leche à la surface de la pâte. Utiliser la pointe d’un couteau pour marbrer le blondie.

Enfourner et cuire pendant 24 à 30 minutes ou jusqu’à ce que les côtés soient dorés et le centre un peu plus pâle. Retirer du four et laisser refroidir 30 minutes, si possible sur une grille, avant de démouler. Couper le blondie en carrés. Déguster avec gourmandise.

*Personnellement, j’ai préféré ne mettre que ½ cuillère à thé de fleur de sel. Libre à vous d’essayer la recette avec le double.

J’avais déjà cuisiné des blondies sans être satisfaite du résultat : après cette recette, je ne peux être que tentée d’en essayer d’autres!

Quand aller chez le dentiste me fait rire…

Il y a peu, j’avais rendez-vous chez le dentiste pour un détartrage. En sortant du cabinet, j’ai été rejoindre ma belle-mère qui s’occupait de Mini-nous. Voyant l’heure, j’ai invité mes beaux-parents à aller au restaurant. De surcroît, c’était l’anniversaire de ma belle-mère, donc une raison de plus de les inviter. Au final, je n’ai pas payé l’addition… Le beau-père a été beaucoup plus vif que moi pour récupérer l’addition… et il n’avait pas Mini-nous à surveiller. De retour, chez mes beaux-parents pour ranger les jouets employés par Mini-nous, je passe devant un miroir et là, j’ai vraiment envie d’éclater de rire. L’hygiéniste dentaire a fait un superbe boulot : elle a enlevé un de mes plombages! Il s’agit d’un tout minuscule plombage fait à la suite d’une chute en vélo et refait, il y a peu d’années par un autre dentiste. Bref, je suis retournée au cabinet dentaire en rigolant.

Aujourd’hui, je vous propose une recette pour les dents sucrées. Il s’agit de petits gâteaux aux pépites de caramel. J’ai pris la recette dans le livre Cupcake de Julie Hasson.

Petits gâteaux aux pépites de caramel
Petits gâteaux aux pépites de caramel
Pour 12 petits gâteaux

1 tasse ou 140 g de farine
½ cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
¼ de cuillère à thé de bicarbonate de soude ou de sodium
1 pincée de sel
¾ de tasse ou 150 g de cassonade ou de sucre roux
¼ de tasse ou 55 g de beurre non salé, tempéré
2 blancs d’oeufs*
⅔ de tasse ou 160 g de babeurre**
⅔ de tasse ou 120 g de caramel coupé en morceaux***

Préchauffer le four à 180°C (350°F). Beurrer ou chemiser de caissettes en papier les alvéoles d’un moule à muffins.

Dans un bol, mélanger la farine, la poudre à pâte, le bicarbonate de soude et le sel.

Dans un autre bol, fouetter le beurre avec la cassonade. Ajouter les blancs d’oeufs et mélanger jusqu’à ce que la préparation soit homogène. Incorporer la préparation de farine en alternant avec le babeurre. Ajouter les morceaux de caramel et mélanger pour bien les répartir dans la pâte.

Verser la pâte dans les alvéoles du moule à muffins. Enfourner et cuire pendant 20 à 25 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre d’un gâteau en ressorte propre. Sortir du four et laisser tiédir 10 minutes avant de retirer les petits gâteaux du moule. Laisser totalement refroidir les petits gâteaux, si possible, sur une grille à pâtisserie. Déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez remplacer les blancs d’oeufs par un oeuf entier et un jaune d’oeuf.
**Si vous n’avez pas de babeurre, mélanger 2 cuillères à thé de vinaigre avec ⅔ de tasse ou 160 g de lait. Laisser reposer 5 minutes avant d’employer.
***Personnellement, je préfère employer des caramels que je coupe en morceaux que des pépites de caramel : je peux choisir le caramel (mou, dur, carambar, etc.) en fonction de mes goûts.

Et vous, allez-vous chez le dentiste avec le sourire?

Changement de programme…

Difficile de prévoir les soirées à deux quand les activités professionnelles jouent les prolongations, que la fatigue est au rendez-vous et que d’autres journées sont déjà dédiées à diverses choses. Bref, ce soir un autre changement de programme est au rendez-vous… Meilleure chance la prochaine fois.

Pour ce petit passage éclair, je vous propose une recette de pouding au caramel. Cette recette est extraite du magazine Ricardo volume 11, numéro 3.

Pouding caramel
Pouding au caramel
Pour 6 à 8 personnes

¼ de tasse ou 62 g d’eau
¾ de tasse ou 150 g de sucre
½ tasse ou 125 g de crème 35 % ou entière
2 cuillères à soupe de fécule de maïs ou de maïzena
2 jaunes d’oeufs
1½ tasse ou 375 g de lait

Dans une casserole, verser l’eau et ½ tasse ou 50 g de sucre. Porter à ébullition et laisser cuire sans remuer jusqu’à ce que le mélange prenne une couleur ambrée. Retirer le chaudron du feu et ajouter délicatement la crème. Remettre le chaudron sur le feu et porter de nouveau à ébullition. Cuire jusqu’à ce que le caramel soit liquide et homogène.

Dans un bol, mélanger le sucre restant avec la fécule de maïs (ou la maïzena). Incorporer les jaunes d’oeufs et fouetter jusqu’à ce que la préparation soit homogène. Ajouter le lait. Verser le tout dans le chaudron contenant le caramel. Porter à ébullition et laisser mijoter environ 30 secondes ou jusqu’à ce que la préparation ait épaissi.

Verser le pouding dans des ramequins ou des verrines*, couvrir chaque contenant d’une pellicule plastique appliqué directement sur la crème. Réfrigérer au moins 6 heures. Déguster comme tel ou garnir d’un crumble ou d’un peu de crème fouettée.

*Il est également possible de verser le pouding dans un grand bol. Dans ce cas, donner un coup de fouet avec de le servir pour l’aérer un peu.

Bonne soirée!