Mot-clé : câpres

Dimanche de Pâques tranquille…

Cette année, nous avons dîner avec ma belle-famille. Un petit repas tranquille et c’était plutôt plaisant de se retrouver en petit comité. Évidemment, ce n’est pas parce que le groupe était restreint que nous n’avons pas abusé des bonnes choses. Avec le ventre encore bien plein, si je devais préparer quelques choses pour le souper, j’aurais choisi un tartare.

Je vous propose donc une petite recette de tartare de boeuf au beurre de sésame. J’ai pris cette recette dans le magazine de Trois fois par jour, printemps 2016.

Tartare de boeuf au beurre de sésame
Tartare de boeuf au beurre de sésame
Pour 2 personnes

250 g de boeuf (une pièce de viande tendre)*
1 cuillère à soupe de beurre de sésame (tahini)
½ citron
1 cuillère à soupe d’huile d’olive
2 cuillères à thé de moutarde de Dijon
1 cuillère à soupe de câpres
2 cuillères à soupe de ciboulette ciselée
2 cuillères à soupe de pistaches**
Sel et poivre

Hacher les câpres et les pistaches.

Dans un bol, mélanger le beurre de sésame, le jus du demi-citron, l’huile d’olive, la moutarde de Dijon, les câpres, la ciboulette et les pistaches. Réserver au réfrigérateur.

Couper la viande en petits cubes (moins de 5 mm de côté). S’il fait chaud ou s’il vous faut du temps pour couper la viande, préparer un bol contenant des glaçons et déposer un second bol sur les glaçons. Déposer au fur et à mesure la viande découpée dans ce bain-marie glacé.

Ajouter le boeuf coupé à la préparation réservée au réfrigérateur et mélanger. Saler et poivrer au goût. Servir et déguster avec plaisir avec du pain grillé ou du pain naan.

*Choisissez une pièce de viande tendre et sans nerfs comme un steak, de la bavette, de l’intérieur de ronde ou une viande à grillade.
**Vous pouvez utiliser des pistaches salées ou non salées pour cette recette.

Note : Il faut que je fasse plus de nouvelles recettes et de photos… ma réserve de recettes sucrées et salées est vraiment de plus en plus réduite!

Encore du salé…

Ma logique voudrait que je vous propose une recette sucrée, mais j’ai plutôt envie de partager avec vous une recette salée : un tartare! Personnellement, je préfère les tartares de viande. Il faut dire que j’ai eu quelques difficultés avec le poisson cru alors que j’ai spécifié que le poisson serait mangé cru! Disons qu’il y a une grande enseigne en Suisse où je ne prendrais plus jamais de poisson : oui, j’ai eu deux fois des soucis avec la même enseigne dans deux établissements différents. Pourtant, je sais que les gens sont souvent plus craintifs avec les tartares de viande, mais dans mon cas, je n’ai jamais eu de mauvaise surprise avec ceux-ci.

La recette que je vous propose est un tartare classique qui peut rappeler par les ingrédients celui de Monsieur. Cependant à la dégustation, nous avons deux résultats dissemblables et je trouve ça fascinant. La recette que je vous propose est tirée du livre Tartare à la maison de Geneviève Everell (merci à mes parents pour ce délicieux livre… je crois que je vais craquer pour ses autres ouvrages).

Tartare classique de boeuf de Geneviève Everell
Tartare classique de boeuf de Geneviève Everell
Pour 4 personnes

500 g de filet mignon de boeuf*
5 petits cornichons à l’aneth**
1 cuillère à soupe de câpres
2 oignons verts ou cébettes***
6 brins de ciboulette ciselés
1 cuillère à soupe de feuilles de céleri ciselées
  ou ¼ de cuillère à thé de sel de céleri
1 cuillère à soupe de jus de citron
2 cuillères à thé de sauce Worcestershire
1 cuillère à thé de moutarde de Dijon
½ cuillère à thé de mayonnaise
2 cuillères à thé de ketchup
1 jaune d’oeuf
Sel et poivre

Couper les cornichons en petits dés, hacher les câpres et ciseler les oignons verts. Déposer ces ingrédients dans un bol. Ajouter la ciboulette, les feuilles de céleri (ou le sel de céleri), le jus de citron, la sauce Worcestershire, la moutarde de Dijon, la mayonnaise, le ketchup et le jaune d’oeuf. Mélanger et réserver au frais.

Couper la viande en petits cubes (moins de 5 mm de côté). S’il fait chaud ou s’il vous faut du temps pour couper la viande, préparer un bol contenant des glaçons et déposer un second bol sur les glaçons. Déposer au fur et à mesure la viande découpée dans ce bain-marie glacé.

Ajouter le boeuf coupé à la préparation réservée au réfrigérateur et mélanger. Saler et poivrer au goût. Servir et déguster avec plaisir sur du pain grillé ou avec des frites, si possible, allumettes.

*Choisissez une pièce de viande tendre et sans nerfs comme un steak, de l’intérieur de ronde ou une viande à grillade. J’avoue, je prends rarement du filet mignon de boeuf pour faire un tartare.
**Dans mon réfrigérateur, il n’y a jamais de cornichons : je n’aime pas ça… Il faudrait que je teste à nouveau, mais j’ai beaucoup de mal avec l’odeur et les légumes marinés au vinaigre.
***Je n’avais pas lu la recette avant d’aller faire mes courses de la fin de semaine, donc j’ai également omis les oignons verts. C’était tout de même délicieux!

En regardant mon index des recettes, je suis surprise qu’il n’y en ait pas plus : nous avons testé beaucoup de recettes de tartare!

Joyeuses Pâques!

Avez-vous bien mangé? Moi, je suis repue de notre repas de Pâques. Je n’ai pas trop mangé, mais le repas s’est étalé et j’ai, au final, mangé plus que de coutume. Actuellement, il y a une soupe qui mijote et je me demande pourquoi je l’ai préparé. L’appétit n’est pas vraiment au rendez-vous. Vive les repas de famille!

Alors pour ceux qui n’ont pas trop d’appétit ou qui cherche une petite bouchée pour recevoir, je vous propose des petits sandwichs au saumon fumé. Cette recette est tirée du magazine Ricardo volume 11, numéro 1.

Sandwichs roulés au saumon fumé
Sandwichs roulés au saumon fumé
Pour 32 bouchées

½ tasse ou 125 g de fromage à la crème*
2 cuillères à soupe de mayonnaise
1 cuillère à soupe de jus de citron**
1 cuillère à soupe de ciboulette fraîche ciselée
1 cuillère à thé de câpres
4 tranches de pain de mie coupé à l’horizontal
  d’environ 25 cm de long***
240 g de saumon fumé tranché finement
Poivre

Hacher finement les câpres.

Dans un bol, mélanger le fromage à la crème, la mayonnaise et le jus de citron jusqu’à ce que la préparation ait une texture homogène. Ajouter la ciboulette et les câpres. Poivrer. Réserver ce mélange au réfrigérateur.

Au besoin, retirer la croûte des tranches de pain. À l’aide d’un rouleau à pâtisserie, aplatir légèrement les tranches de pain. Tartiner les tranches avec le mélange de fromage à la crème et de mayonnaise. Déposer les tranches de saumon fumé sur une seule couche. En commençant par un des côtés plus étroits, rouler ferment le sandwich. Répéter l’opération avec toutes les tranches de pain. Envelopper chaque sandwich dans une pellicule platique et réfrigérer pendant 30 minutes ou jusqu’au moment de servir.

Déballer les cylindres de pain et les couper en 8 tranches. Diposer sur une assiette et servir. Déguster avec plaisir.

*Si vous ne voulez pas employer de fromage à la crème, remplacez-le par de la crème sure ou de la crème fraîche. Dans ce cas, utilisez 3 cuillères à soupe de crème sure et 3 cuillères à soupe de mayonnaise. Le mélange sera plus liquide et permettra de réaliser quelques sandwichs en plus.
**Si vous le désirez, vous pouvez ajouter un peu de zeste de citron.
***Moi, j’ai utilisé un pain rectangulaire que j’ai coupé dans le sens de la longueur. Au Québec, on trouve généralement ce genre de pain dans les épiceries pendant la période des fêtes de fin d’année.

Alors, êtes-vous enseveli sous les chocolats de Pâques?

Petite canicule…

Cette fin de semaine n’aura pas été très active ni très rafraîchissante. Avec une chaleur presque étouffante et des soirées tropicales, nous avons préféré rester encabanés, fenêtres et volets clos. Je n’ai rien contre la chaleur, mais à 36°C, ce n’est pas le temps idéal pour se mouvoir et se balader en famille.

Ma cuisine aura aussi été simple et fraîche : le moins de cuisson possible ou des repas froids. Je vous proposerai bien un melon-jambon, mais ce n’est pas une recette (C’est tout de même délicieux!). De plus, même si j’ai quelques recettes dans mes bagages pour ces périodes chaudes, je n’ai jamais pris le temps de faire des photos : je vais y remédier… du moins, je l’espère. En attendant, je vous suggère une petite recette de poisson. Je vous propose donc un saumon amandine d’après une recette de Ricardo issue de son magazine volume 8, numéro 8.

Saumon sauce au beurre
Saumon amandine
Pour 2 personnes

225 g de filet de saumon*
1 cuillère à soupe d’huile d’olive
2½ cuillères à soupe de beurre
2 cuillères à soupe d’amandes effilées, grillées
1 cuillère à thé de câpres hachées
½ cuillère à soupe de ciboulette fraîche ciselée
Sel et poivre

Dans une poêle, chauffer l’huile et une ½ cuillère à soupe de beurre. Quand les corps gras sont bien chauds, dorer le saumon de chaque côté jusqu’à la cuisson désirée. Saler et poivrer le poisson. Réserver le poisson au chaud.

Dans la même poêle, ajouter le beurre restant et le cuire jusqu’à ce qu’il prenne une teinte noisette. Retirer du feu et tamiser le beurre dans un bol. Ajouter les amandes, les câpres et la ciboulette.

Napper le saumon de beurre et servir sans attendre.

*Il est possible de remplacer le saumon par un autre poisson, par exemple du doré.

Et vous, à partir de quelle température restez-vous cloîtré dans votre domicile?

Quand l’homme cuisine

Je n’ai pas à me plaindre : je suis chanceuse, mon chéri cuisine… et même très bien. Il m’a fait découvrir des plats mais aussi quelques techniques. Attention, il ne fait pas de pâtisserie… il ne faut pas exagérer non plus, c’est mon territoire (rire)!

Comme plusieurs personnes de la gente masculine, il y a rarement des mesures précises. Des fois, il regarde deux ou trois recettes sur Internet pour s’inspirer, et hop, il est au fourneau à improviser à sa guise… et c’est toujours un délice. En plus, son impulsivité stimule, parfois, sa créativité pour dresser les assiettes. Il y a des jours où il m’est difficile de manger, car mes bras m’en tombent pendant que mes yeux s’en régalent.

Le tartare fait partie des plats qu’il maîtrise, donc un plat sous sa responsabilité. Alors je vous laisse avec une recette en à peu près et qui s’ajuste à votre goût.

Tartare
Tartare de Monsieur
Pour 2 personnes

250 g de boeuf (une pièce de viande tendre)*
1 jaune d’oeuf
Ketchup en même quantité que le jaune d’oeuf
Moutarde de dijon l’équivalant d’un demi jaune d’oeuf
1 cuillère à thé ou plus de sauce worcestershire
1 cuillère à soupe d’huile d’olive**
6 gouttes ou plus de tabasco
1 échalote haché finement (facultatif)
Quelques câpres hachées (facultatif)
Épices aux choix et au goût : persil séché, paprika, ail en poudre et autres selon votre imagination
Sel et poivre

Couper la viande en petits cubes (moins de 5 mm de côté). Réserver.

Dans un bol, mélanger le jaune d’oeuf, le ketchup, la moutarde, la sauce worcerstershire, le tabasco, le sel, le poivre, le persil, le paprika et l’ail en poudre et l’huile d’olive. Goûter et rectifier : ne pas oublier que le mélange sera plus doux après la macération de la viande. Si le mélange est beaucoup trop fort, ajouter de l’huile d’olive pour l’adoucir.

Ajouter la viande et mélanger pour l’enrober de la préparation. Ajouter l’échalote et les câpres si désirées (ou servir plus tard dans l’assiette). Couvrir d’un film plastique et laisser macérer au moins 30 minutes au réfrigérateur.

Servir avec des tranches de pain grillées beurrées ou non, des craquelins ou des frites. Vous pouvez mettre une petite quantité de l’échalote haché et des câpres dans chacune des assiettes, et laisser les gens l’ajouter au tartare selon leur fantaisie.

*Choisissez une pièce de viande sans nerfs comme un steak ou une viande à grillade. Vous pouvez également remplacer le boeuf par du cheval, de l’agneau ou du magret de canard (enlever la peau dans ce dernier cas).
**Vous pouvez prendre une autre huile comme de l’huile de noix ou une huile parfumée (exemple de l’huile d’olive au citron). Ajuster les épices en conséquence.

Si vous avez besoin de mesures plus précises, je ne peux pas vous aider : goûtez ou demandez à un homme de préparer cette recette, on ne sait jamais.