Mot-clé : canneberges

Cette année, c’est bon

Pour mes paniers gourmands, j’écris chaque année une liste d’idées et depuis deux ans, j’ai décidé de consigner ces listes dans un petit carnet. Je ne vous dis pas le gain de temps quand j’ai voulu élaborer ma liste. J’ai noté les idées que j’avais relevées ici et là, puis j’ai jeté un coup d’oeil sur les listes des années précédentes. En quelques minutes, j’avais non seulement une liste de cadeaux gourmands, mais également ma sélection pour les fêtes : vive les listes courtes!

La recette que je vous propose aujourd’hui, j’aurais aimé la préparer l’an passé, mais j’avais préféré les recettes qui ne demandaient pas plusieurs fournées : je n’avais qu’une plaque de cuisson pour le four dans notre appartement de transition! Je vous propose donc des biscuits de style raincoast. J’ai trouvé ce délice sur le site de Di Stasio. Ces craquelins sont tellement délicieux que je vais les refaire sans hésitation et dans les plus bref délais.

Craquelins style raincoast
Craquelins style raincoast
Pour 60 craquelins*

1⅔ de tasse ou 410 g de babeurre**
⅓ de tasse ou 107 g de sirop d’érable
3 tasses ou 420 g de farine
1 cuillère à thé de bicarbonate de soude ou de sodium
1 cuillère à thé de sel
1 cuillère à soupe de poudre à pâte ou de levure chimique
1 tasse ou 260 g de canneberges séchées
½ tasse ou 80 g de pistaches non salées***
⅔ de tasse ou 72 g de pacanes ou de noix de pécan hachées
⅔ de tasse ou 105 g d’abricots séchés coupés en juliennes
¼ de tasse ou 30 g de graines de sésame
¼ de tasse ou 38 g de graines de courge
1 ou 2 cuillères à thé de romarin frais finement haché****
  (facultatif)

Préchauffer le four à 180°C (350°F). Beurrer et enfariner 4 moules de 8 cm par 14,5 cm (3 pouces par 5½ pouces) ou 3 moules de 8 cm par 20 cm (3 pouces par 8 pouces).

Dans contenant muni d’un bec verseur, mélanger le babeurre et le sirop d’érable.

Dans un grand bol, mélanger la farine, le bicarbonate de soude, le sel, la poudre à pâte, les canneberges, les pistaches, les pacanes, les abricots, les graines de sésame, les graines de courge et le romarin. Verser le babeurre et le sirop d’érable. Mélanger juste pour que tous les ingrédients soient humectés. Répartir la pâte dans les moules. Enfourner et cuire pendant 35 minutes.

À la sortie du four, démouler les pains et les laisser totalement refroidir, idéalement sur une grille à pâtisserie. Emballer les pain dans du papier d’aluminium et les placer au réfrigérateur ou au congélateur pendant 30 minutes.

Après ce temps, sortir un pain à la fois et le trancher à l’aide d’un couteau dentelé le plus finement possible. Trancher tous les pains.

Préchauffer le four à 150°C (300°F).

Répartir les tranches sur deux plaques de cuisson et enfourner pendant 15 à 20 minutes. Retourner les craquelins et remettre au four pendant 15 à 20 minutes ou jusqu’à ce qu’ils soient croustillants. Déguster avec plaisir les craquelins chauds ou froids. Conserver les craquelins une fois totalement refroidis dans une boîte qui ferme hermétiquement.

*J’ai obtenu 250 craquelins : j’ai utilisé une trancheuse pour tailler très finement, environ 2 mm (⅟₁₆ de pouce) d’épaisseur, les craquelins. Le temps de séchage était de 15 minutes en tous. Bref, le nombre de craquelins dépendra de leur épaisseur.
**Il est possible de remplacer le babeurre par la même quantité de lait auquel il faut ajouter 5 cuillères à thé ou 25 g de jus de citron.
***Comme pour tous les ingrédients, vous pouvez remplacer les pistaches par un autre de votre choix : des figues séchées, des noisettes, des amandes, des raisins secs, etc.
****J’ai mis 1 cuillère à thé de romarin.

Et vous, comment planifiez-vous vos paniers gourmands?

Petits cadeaux ou desserts préparés à l’avance

Voilà que je vous propose un classique des fêtes au Québec (ou du moins dans ma famille) : le gâteau aux fruits confits! Ma mère prépare toujours des gâteaux aux fruits blancs (je n’en ai jamais vu ailleurs qu’à la maison), alors pour changer, j’ai voulu essayer une version plus traditionnelle avec la mie ambrée. De plus pour complexifier la tâche, j’ai préparé mes propres écorces de citrons et d’oranges confites! Je ne vous dis pas le goût tellement c’est gourmand. Maintenant, il faut que j’essaie la recette de ma maman avec des fruits confits maison.

La recette de gâteau aux fruits confits que je vous propose est tirée du magazine Ricardo volume 12, numéro 1. Les gâteaux aux fruits confits se préparent habituellement un mois à l’avance et peuvent se conserver quelques mois. Ils sont facile à transporter et à offrir. Même si vos gâteaux n’ont pas patienté pendant 1 mois, ils seront également délicieux pour le soir du réveillon.

Gâteau aux fruits confits traditionnel
Gâteau aux fruits confits traditionnel
Pour 12 personnes

1 tasse ou 270 g de fruits confits mélangés coupés en dés
½ tasse ou 105 g de cerises confites entières
½ tasse ou 120 g de dattes dénoyautées et coupées en deux*
½ tasse ou 85 g de raisins secs**
½ tasse ou 90 g de canneberges séchées
½ tasse ou 72 g de pacanes ou noix de pécan
½ tasse ou 87 g d’amandes entières
¾ de tasse ou 105 g de farine
¼ de cuillère à thé de bicarbonate de soude ou de sodium
¼ de cuillère à thé de sel
¼ de cuillère à thé de cannelle moulue
¼ de cuillère à thé de muscade moulue
½ tasse ou 110 g de beurre non salé, tempéré
½ tasse ou 100 g de cassonade ou de sucre roux
2 oeufs
2 cuillères à soupe de cognac ou de Grand Marnier***
  (faculatif)

Dans un bol, mélanger les fruits confits, les cerises confites, les dattes, les raisins, les canneberges, les pacanes et les amandes. Réserver.

Préchauffer le four à 180°C (350°F). Beurrer 3 moules à pain d’environ 15 cm par 7,5 cm (6 par 3 pouces) ou 12 moules ronds de 6,5 cm (2½ pouces) de diamètre. Chemiser le fond des moules de papier parchemin.

Dans un bol, mélanger la farine, le bicarbonate de soude, le sel, la cannelle et la muscade.

Dans un autre bol, à l’aide d’un batteur électrique, fouetter le beurre et la cassonade. Ajouter les oeufs un à un en mélangeant bien entre chaque ajout jusqu’à ce que le mélange soit lisse. À l’aide d’une spatule, incorporer la préparation de farine.

Incorporer le mélange de fruits et de noix à la pâte. Répartir dans les moules et cuire pendant 35 à 45 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre des gâteaux en ressorte propre. Laisser tiédir. Démouler et laisser totalement refroidir.

Badigeonner les gâteaux avec le cognac. Répéter l’opération 2 fois par semaine pendant 1 mois. Conserver les gâteaux bien emballés au frais. Trancher et servir. Déguster avec gourmandises.

*J’ai utilisé des dattes Medjool. Libre à vous d’utiliser d’autres dattes.
**Pour les raisins comme pour les autres ingrédients, s’il y en a un qui vous plaît moins, vous pouvez le remplacer par des noix ou des fruits séchés de votre choix.
***Je ne badigeonne jamais mes gâteaux avec de l’alcool et il se conserve très bien.

Et vous, aimez-vous les gâteaux aux fruits confits?

C’est le temps d’une dinde!

Cette année, j’aurais aimé célébrer Noël avec ma famille, mais les vacances scolaires ont contraint un peu nos déplacements et nous avons décidé de rester en Suisse pour les fêtes. Dans ma famille, le repas du réveillon est toujours le même : une dinde et de la tourtière! J’adore cette tradition dans ma famille. Comme la dinde allait me manquer, j’en ai commandé une petite au boucher. Je lui ai demandé de lever la poitrine en rôti et de découper les cuisses et les ailes. J’ai cuit les cuisses, les ailes et la carcasse (que j’ai ensuite utilisé pour faire un bouillon) pour un repas et j’ai gardé le rôti pour un autre. Le rôti de dinde m’a épatée : c’est simple, rapide à cuire (pour une dinde) et la viande est moelleuse, loin d’être sèche! Je recommande pour recevoir le rôti de dinde pour toute les personnes qui ne veulent pas se prendre la tête à cuire cet animal ou à le désosser!

Pour mon premier rôti de dinde, j’ai opté pour une recette de Ricardo issue de son magazine volume 13, numéro 1.

Rôti de dinde à la saucisse et aux pistaches
Rôti de dinde à la saucisse et aux pistaches
Pour 6 à 8 personnes

Rôti de dinde
½ tasse ou 30 g de mie de pain coupé en dés
2 cuillères à soupe ou 30 g de lait
1 petit oeuf
227 g de saucisses douce (Toulouse, à l’italienne douce,
  chipolata de porc, etc.)
1½ cuillères à soupe de canneberges séchées*
1 gousse d’ail ou 1 cuillère à thé de fleur d’ail
1 rôti de dinde d’environ 900 g (2 lbs)
½ cuillère à soupe d’huile d’olive

Sauce
1 petit oignon
2 gousses d’ail
1½ cuillère à soupe de beurre
1 cuillère à soupe de farine
2 tasses ou 500 g de bouillon de poulet
¼ de tasse ou 62 g de xérès ou de marsala

Garniture**
1½ cuillère à soupe de pistaches hachées finement
1 cuillère à soupe de persil plat ciselé
½ cuillère à soupe de miel

Sel et poivre

Rôti de dinde
Dans un bol, mélanger le pain, le lait et l’oeuf.

Hacher l’ail et les canneberges. Ajouter dans la bol contant la pain, la chair des saucisses, l’ail et les canneberges. Saler et poivrer. Mélanger et réserver.

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Sur une planche à découper, placer 5 à 6 ficelles. Ouvrir le rôti de dinde, la peau vers le bas, et le placer sur les ficelles. Saler et poivrer. Déposer le mélange de saucisses au centre. Rouler le rôti et ficeler. Couper l’excédent de ficelle si désiré.

Déposer le rôti dans une rôtissoire ou sur une plaque de cuisson. Huiler la surface du rôti. Saler et poivrer. Enfourner et cuire pendant 1 heure ou jusqu’à ce qu’un thermomètre inséré au centre de la viande indique 74°C (165°F). Si le rôti n’est assez grillé, allumer le grill (ou broil) pour quelques minutes. Retirer la viande du four et la laisser reposer au moins 10 minutes.

Sauce
Hacher l’oignon et l’ail.

Dans une poêle, faire fondre le beurre et dorer l’oignon avec l’ail. Saupoudrer la farine et bien mélanger. Ajouter le bouillon, le xérès et, si possible, le jus de cuisson du rôti. Porter à ébullition en fouettant constamment. Laisser mijoter pendant 12 à 15 minutes ou jusqu’à ce que la sauce ait épaissi. Saler et poivrer.

Garniture
Dans un petit bol, mélanger les pistaches et le persil. Retirer les ficelles du rôti et badigeonner de miel. Répartir le mélange de pistaches sur le dessus. Trancher et servir avec la sauce. Déguster avec plaisir.

*Si vous n’avez pas de canneberges, remplacez-les par un autre fruit séché de votre choix.
**Je n’ai pas mis la garniture sur le rôti, mais j’ai glissé les pistaches dans la farce.

Et vous, avez-vous déjà cuisiné un rôti de dinde?

L’évolution de mes déjeuners

Depuis un certain temps, j’ai pris l’habitude de déjeuner avec du yogourt. J’alterne quand même un peu mes repas du matin, mais il y a une certaine routine qui s’est établie. Avant de déguster mon yogourt, j’ajoutais des graines de courges et des germes de blé. C’est une habitude que j’ai pris en séjournant dans les hôtels, sauf que le choix est plus vaste et que j’incorporais également des fruits. À la maison, je ne me compliquais pas la vie, je faisais simple et rapide. Depuis plusieurs mois, j’ai vu de nombreuses recettes de granola et au final, je n’ai jamais pris le temps d’en essayer une. C’est Mademoiselle B. qui a changé la donne avec le granola qu’elle m’a envoyé. Maintenant, plus question de mettre autre chose que du granola maison dans mes yogourts!

Un jour, je vous proposerais le délicieux granola à la cannelle de Mademoiselle B., mais comme j’ai fini mon pot avant de prendre une photo, il faudra attendre ma prochaine fournée. Aujourd’hui, je vous présente donc la deuxième recette de granola que j’ai réalisé : un granola au chocolat. J’ai pris cette recette sur le site Le Pétrin de Sandra.

Granola au chocolat
Granola tout chocolat
Pour 500 g ou 1 litre de granola

2 tasses ou 250 de flocons d’avoine à l’ancienne*
¾ de tasse ou 25 g de céréales Rice Krispies
5 cuillères à soupe ou 50 g de canneberges séchées
2 cuillères à soupe ou 25 g de raisins secs
2½ cuillères à soupe ou 25 g d’amandes,
  grossièrement hachées
1½ cuillère à soupe ou 10 g de cacao
1 pincée de sel
¼ de tasse ou 50 g de cassonade ou de sucre complet
2 cuillères à thé ou 8 g de sucre vanillé (facultatif)
3½ cuillères à soupe ou 50 g d’eau
4 cuillères à thé ou 15 g d’huile de coco ou de beurre**
3 cuillères à soupe ou 60 g de sirop d’érable ou de miel
80 g (3 onces) de chocolat noir ou au lait

Faire tremper les canneberges et les raisins dans de l’eau chaude (ou du thé) pendant 20 minutes***. Égoutter et réserver.

Hacher finement la moitié du chocolat, soit 40 g (1,5 once). Concasser plus grossièrement le restant de chocolat.

Préchauffer le four à 180°C (350°F). Chemiser de papier parchemin une plaque de cuisson.

Dans un grand bol, mélanger les flocons d’avoine, les céréales Rice Krispies, les canneberges réhydratées, les raisins réhydratés, les amandes, le cacao et le sel. Le cacao doit enrober tous les autres ingrédients.

Dans une chaudron, verser la cassonade (ou le sucre complet), le sucre vanillé, l’eau et l’huile de coco (ou le beurre). Porter à ébullition en brassant régulièrement. Quand le sucre est dissous et dès les premiers signent d’ébullition, retirer le chaudron du feu. Ajouter le sirop d’érable (ou le miel) et le chocolat haché finement (40 g ou 1,5 once). Mélanger jusqu’à ce que le chocolat soit totalement fondu.

Verser la préparation liquide sur les ingrédients secs et mélanger en veillant à ce que tous les ingrédients secs soient enrobés de la préparation liquide. Répartir le granola sur la plaque de cuisson et enfourner pendant 20 à 25 minutes. Mélanger le granola à deux ou trois reprises pendant la cuisson pour une cuisson plus uniforme. Laisser totalement refroidir sur la plaque de cuisson.

Incorporer les morceaux de chocolat et conserver le granola dans des pots en verre ou une boîte métallique. Déguster avec du yogourt, du lait, de la crème glacée, etc.

*Il est possible de remplacer les flocons d’avoine à l’ancienne par des flocons d’avoine à cuisson rapide (ou coupés) ou des flocons d’autres céréales. Si vous utilisez des flocons d’avoine à cuisson rapide, il faudra 2¼ tasses pour obtenir 250 g.
**Vous pouvez également utiliser une huile végétale à la place de l’huile de coco.
***Il est possible d’omettre cette étape. Dans ce cas, ajouter les fruits secs après la cuisson si vous désirez qu’ils restent tendres.

Et vous, comment agrémentez-vous vos yogourts?

Pas prévu assez…

Depuis quelques temps, il me trottait dans la tête de faire un rôti de palette. Je pensais faire un rôti plus gros que d’habitude et ainsi utiliser les restes pour un autre repas. Malheureusement pour moi, je n’ai pas pris un assez gros rôti et de plus, il était recouvert d’une couche de graisse assez importante. Bref, il ne me reste pas assez de viande pour le second plat que j’avais prévu… J’aurais peut-être du respecter la quantité de viande de la recette.

Voici donc la recette de rôti de palette que j’ai réalisé. J’ai pris cette recette dans le magazine Ricardo volume 11, numéro 1.

Boeuf braisé
Boeuf braisé aux deux céleris
Pour 6 personnes

1 rôti de palette de boeuf désossé d’environ 1 kg (2 lb)
3 cuillères à soupe d’huile d’olive
1 oignon
2 gousses d’ail
1⅓ tasse ou 341 g de cidre pétillant ou de bouillon de poulet
1 céleri-rave de taille moyenne
3 branches de céleri
¼ de tasse ou 37 g de canneberges séchées (facultatif)
Sel et poivre

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Hacher l’oignon et l’ail. Réserver.

Dans un grand chaudron allant au four, faire chauffer la moitié de l’huile d’olive. Quand le corps gras est bien chaud, dorer la viande sur toutes ses faces. Saler et poivrer. Retirer la viande du chaudron et réserver.

Dans le même chaudron, faire revenir l’oignon. Quand l’oignon est légèrement doré, ajouter l’ail et poursuivre la cuisson 1 minute. Remettre la viande dans le chaudron et verser le cidre ou le bouillon de poulet. Porter à ébullition, couvrir et enfourner pendant 90 minutes.

Pendant que la viande cuit au four, éplucher le céleri-rave et le couper en cubes. Laver et détailler en tronçons d’environ 2,5 cm (1 pouce) les branches de céleri.

Dans une poêle, verser l’huile restante et la faire chauffer. Faire revenir les morceaux de céleris jusqu’à ce qu’ils soient dorés. Saler et poivrer.

Quand la viande a cuit 90 minutes au four, ajouter les morceaux de céleris autour du rôti. Au besoin, ajouter de l’eau. Couvrir, enfourner et cuire pendant 30 minutes. Ajouter les canneberges, si désiré, et rectifier l’assaisonnement au besoin. Servir la viande et les légumes avec des pâtes ou une purée de pommes de terre.

Et vous, quand vous préparez un rôti, est-ce que vous prévoyez assez de viande pour avoir un second repas?