Mot-clé : basilic

Autre poisson

Pour mes buffets, j’aime toujours ajouter une touche de poisson. J’ai essayé le gravlax, le saumon fumé en sandwich, la salade de crevette et le tartare de saumon. Pour varier, j’ai opté pour du thon. J’ai même poussé l’audace jusqu’à utiliser du thon en boîte! Personnellement, je n’apprécie pas beaucoup le poisson en boîte, mais ce n’est pas le cas de mon entourage qui trouve bien pratique les boîtes de thon.

Je vous propose donc une recette de pain de thon italien. Je ne sais pas pourquoi l’on appelle ça un pain, car il s’agit plutôt d’une terrine de thon, mais quel importance? J’ai pris cette recette sur le blog d’Un déjeuner de soleil.

Pain de thon italien
Pain de thon italien
Pour 6 personnes

350 g de thon en boîte à l’huile* égoutté, environ 3 conserves
3 oeufs
1 citron pour le jus et le zeste
10 feuilles de basilic
2 petits tomates ou 10 tomates cerises

Préchauffer le four à 170°C (340°F). Beurrer un moule rectangulaire d’environ 10 cm par 20 cm (4 pouces par 8 pouces). Tapisser le fond du moule de papier parchemin pour faciliter le démoulage.

Dans le bol d’un robot muni d’une lame en « s », déposer le thon, les oeufs, le basilic, le zeste et le jus de citron. Mixer jusqu’à ce que le tout soit homogène et presque lisse. Verser la moitié de la préparation dans le moule.

Couper en deux les tomates et les répartir sur la préparation de thon. Verser le restant de préparation de thon sur les tomates.

Déposer le moule dans un plat plus grand et verser de l’eau chaude jusqu’au deux tiers du moule.

Enfourner et cuire pendant 30 minutes. La préparation de thon doit former une sorte de petite croûte à la surface. À la sortie du four, retirer le moule du plat contenant l’eau et laisser tiédir 30 à 60 minutes. Ensuite, réfrigérer au moins 3 heures à toute une nuit. Un peu avant de servir, démouler le pain et le trancher. Servir et déguster avec plaisir.

*Choisissez des conserves de thon de qualité où le thon est en morceaux.

Et vous, aimez-vous le thon en boîte?

Ma nouvelle bouchée chouchou

La voici, la voilà ma seconde bouchée que j’ai servi le 31 juillet. Je crois que c’est une de mes préférées et que je vais la refaire souvent. Il faut dire que les trucs qui contiennent du basilic me plaisent bien en cette période : je refais également avec plaisir des billes de melon avec du pesto!

Pour écouler le basilic de votre jardin, je vous propose des petits, voire minis, croissants au basilic et à la viande des Grisons. Cette délicieuse idée vient du blog Chef Nini.

Petits croissants au basilic et à la viande des Grisons
Petits croissants au basilic et à la viande des Grisons
Pour 40 petites bouchées

1 pâte feuilletée
¾ de tasse ou 30 g de basilic frais
2 cuillères à soupe d’amandes*
1 cuillère à soupe d’huile d’olive
1 cuillère à soupe d’huile végétale**
60 à 80 g de viande des Grisons***
1 jaune d’oeuf

Sur un plan de travail légèrement enfariné, abaisser la pâte feuilletée en un rectangle d’environ 25 cm par 40 cm (10 pouces par 15¾ pouces). Réserver au réfrigérateur.

Hacher grossièrement les amandes et les déposer dans un contenant étroit. Ajouter le basilic et les huiles. Mixer à l’aide d’un pied-mélangeur comme pour obtenir un pesto épais.

Couper la viande des Grisons soit en petits carrés****.

Préchauffer le four à 200°C (400°F).

Sortir la pâte feuilletée du réfrigérateur et la tartiner avec la préparation de basilic. Découper la pâte en triangle de 10 cm (4 pouces) de long par 5 cm (2 pouces) de large. Répartir la viande des Grisons sur les triangles. Rouler les croissants en partant de la base la plus large des triangles. Au besoin, placer la pâte au congélateur pendant 5 à 10 minutes pour la raffermir. Déposer les petits croissants sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin.

Dans un bol, mélanger le jaune d’oeuf avec un peu d’eau. Badigeonner les croissants avec le jaune d’oeuf. Enfourner et cuire pendant 15 minutes ou jusqu’à ce que les croissants soient dorés. Servir chaud, tiède ou froid et déguster avec plaisir.

*Vous pourriez utiliser un autre type de noix : noix de pin, noix de cajou, pacanes, etc.
**Par goût, j’ai mis moitié huile d’olive et moitié huile végétale. Libre à vous de n’utiliser que de l’huile d’olive ou végétale.
***Pas de viande des Grisons? Prenez une autre viande séchée, du jambon cru (prosciutto), du salami ou du pepperoni.
****Vous pouvez également couper la viande des Grisons en triangle de 4 cm (1½ pouce) de large par 9 cm (3½ pouces) de long, puis installez un triangle de viande sur chaque triangle de pâte. Le roulage des croissants sera un peu plus facile. À vous de voir ce que vous préférez faire.

Et vous, qu’aimez-vous associer avec le basilic?

Juste de passage…

Vous me pardonnerez, mais aujourd’hui, je vais faire court. Je vous propose donc une recette de boulettes de poulet façon thaï. J’ai pris cette recette sur le site de Trois fois par jour.

Boulettes de poulet façon thaï
Boulettes de poulet façon thaï
Pour 4 personnes

Boulettes
½ cuillère à thé de sauce sriracha*
1 cuillère à thé de pâte de curry au choix
1 lime pour le jus
1 gousse d’ail hachée
5 feuilles de basilic ciselées
¼ de cuillère à thé de coriandre moulue**
454 g de poulet haché ou de dinde hachée
¼ de tasse ou 15 g de panko
1 cuillère d’huile d’olive

Sauce
1 boîte 400 g ou de 398 ml de lait de coco
1 cuillère à soupe de pâte de curry
1 cuillère à soupe de pâte de tomate
Sel et poivre

Boulettes
Dans un grand bol, mélanger la sauce sriracha, la pâte de curry, le jus de la lime, l’ail, le basilic, la coriandre, le poulet haché et le panko. Saler et poivrer. Façonner 16 boulettes avec la préparation de viande. Déposer les boulettes dans une assiette.

Verser l’huile dans la poêle. Quand l’huile est bien chaude, faire dorer de tous les côtés une partie des boulettes. Répéter l’opération avec les boulettes restantes. Réserver les boulettes grillées sur une assiette propre.

Sauce
Dans un bol, mélanger le lait de coco, la pâte de curry et la pâte de tomate. Saler et poivrer.

Retirer l’excédent de gras de la poêle, verser le mélange de lait de coco et remettre les boulettes dans la sauce.

Porter à ébullition. Quand le mélange bout, réduire le feu et laisser mijoter pendant 15 minutes. Servir avec du riz et déguster avec plaisir.

*Vous pouvez réduire ou augmenter la quantité de sauce sriracha à votre goût. Il est également possible d’utiliser une autre sauce pimentée.
**Si vous aimez la coriandre fraîche, remplacez la coriandre moulue par une poignée de coriandre fraîche que vous ciselez pour l’intégrer aux boulettes.

Oui, des pâtes!

J’avais un vague souvenir qu’il y avait longtemps que je n’avais pas proposé de recette de pâtes, mais je ne pensais pas que ça remontait à presque qu’une année! Il faut dire que les pâtes nous les servons beaucoup plus en accompagnement. Quand je prépare un plat de pâtes, j’opte souvent pour une bolognaise (qui n’a jamais le même goût d’une fois à l’autre), une lasagne, une sauce carbonara ou mes pâtes au brocoli. Voilà qui sera une piste de réflexion lors de mes prochaines planifications des repas.

Aujourd’hui, je vous propose une recette de spaghettini à la sauce alfredo. Cette recette est très simple, rapide à préparer et il est possible de l’agrémenter selon les goûts et le contenu du réfrigérateur. J’ai pris cette recette sur le site de L’Épicerie.

Spaghettini sauce alfredo aux haricots blancs
Spaghettini sauce alfredo aux haricots blancs
Pour 2 personnes

1 petite boîte de conserve d’haricots blancs
1 gousse d’ail
½ citron, jus et zeste
2 cuillères à soupe d’huile d’olive
1 cuillères à soupe de basilic séché*
1 cuillère à thé d’origan séché
1 cuillère à thé de poudre d’oignon
1 pincé de piment de Cayenne
Boisson de soja ou d’amande non sucré, au goût
2 portions ou 140 g de spaghettini
Sel et poivre

Dans le bol d’un robot de type « blender », déposer les haricots blancs rincés et égouttés, la gousse d’ail, le jus du citron, l’huile d’olive, le basilic, l’origan, la poudre d’oignon et le piment de Cayenne. Mixer le tout jusqu’à ce que la texture soit lisse. Saler et poivrer. Ajouter un peu de boisson de soja pour ajuster la texture de la sauce**. Incorporer le zeste de citron.

Remplir une casserole d’eau et porter à ébullition. Saler généreusement l’eau. Quand l’eau bout de nouveau, ajouter les spaghettini et cuire selon les indications du fabricant.

Quand les pâtes sont cuites, ajouter la sauce, mélanger et servir. Déguster avec plaisir.

*Vous pourriez remplacer le basilic séché par du basilic frais.
**Pour donner un peu plus de personnalité à la sauce, vous pouvez ajouter des légumes, du fromage, de la sauce pimenté, du pesto, des noix, etc.

Et vous, variez-vous un peu ou beaucoup vos recettes de pâtes?

Presque au bout des boîtes

Mercredi, j’étais assez fatiguée pour reporter mon article et les jours qui ont suivi n’ont pas été des plus reposants. Heureusement, nous arrivons au bout et presque tous les cartons sont défaits. Oui, nous avons déménagé et j’avoue que je ne me souvenais pas que ça puisse être aussi épuisant. Je commence à voir clair dans la cuisine, par contre, je dois sérieusement réfléchir à « où j’ai rangé quoi ». De plus, j’ai découvert que le four n’avait pas de ventilateur, donc pas de chaleur tournante, un mode que j’utilisais régulièrement! Entre ça et les plaques de cuisson (sans commentaire), je sens qu’il va me falloir un petit moment d’adaptation. Omis ces petits détails, je me réjouis de la proximité d’une bonne boucherie (ainsi que la moitié des commerces du village) et d’une quantité hallucinante de boulangerie pour cette petite commune.

Aujourd’hui, je vous laisse avec une recette de falafels, car il y a des années que je me promettais d’en préparer. Pour cette première expérience, j’ai utilisé la recette de 3 fois par jour.

Falafels et sauce au yogourt
Falafels et sauce au yogourt
Pour 12 falafels, environ 4 personnes

Falafels
¼ de tasse ou 40 g de pistaches non salées
1 échalote
1 gousse d’ail
1 boîte de conserve de 19 onces ou 2 boîtes d’environ 240 g
   de pois chiches
5 feuilles de basilic
4 cuillères à soupe de persil frais
¼ de cuillère à thé de cumin moulu
¼ de cuillère à thé de graines de fenouil*
2 cuillères à soupe d’huile végétale
1 jaune d’oeuf
½ cuillère à thé de bicarbonate de soude ou de sodium
¼ de tasse ou 32 g de farine

Sauce au yogourt
½ tasse ou 125 g de yogourt grec
1 gousse d’ail
½ citron

Sel et poivre

Falafels
Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Dans le bol d’un robot muni d’une lame en « s », mixer les pistaches avec l’échalote et l’ail. Ajouter les pois chiches égouttés, le basilic, le persil, le cumin, les graines de fenouil, l’huile, le jaune d’oeuf, le bicarbonate et la farine. Saler et poivrer, puis actionner le robot jusqu’à ce que la préparation forme un pâte.

Avec le mélange, façonner 12 galettes** et les déposer sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Humidifier les mains pour faciliter la manipulation de la préparation. Enfourner et cuire pendant 20 minutes. À mi-cuisson, retourner les galettes.

Sauce au yogourt
Hacher l’ail et le déposer dans un bol. Ajouter le yogourt et le jus de citron. Saler et poivrer au goût.

Quand les falafels sont cuits, les servir avec la sauce au yogourt. Déguster avec plaisir.

*Je n’avais pas de graines de fenouil, donc je les ai remplacé par des graines de coriandre.
**Pour apporter plus de texture, roulez les falafels dans de la panko ou des corn flakes réduits en chapelure avant d’enfourner.

Et vous, c’est quand la dernière fois que vous avez déménagé?