Mot-clé : ail

On se dévoue

En début de semaine, nous pensions avoir une fin de semaine tranquille, puis les activités diverses sont venues s’agglutiner sur la fin de semaine. En prime, nous avons invité mes beaux-parents et quelques membres de la famille pour la fête des mères! Je manque encore un peu d’organisation dans ma cuisine : cependant pour la première fois, ce n’est pas la place qui manque! Mon roastbeef était trop cuit… Personne ne s’est plaint, mais j’ai été un peu dépitée. Heureusement que la sauce sauvait tout : elle est trop bonne! Pour la viande, je crois que je vais apprendre à utiliser la sonde du four pour ne plus avoir ce genre de mauvaise surprise… Apprendre à utiliser mon four tout simplement est aussi quelque chose que je dois faire.

Dans un autre ordre d’idée, je vous propose une recette de poulet au miso et à la tomate. La recette originale utilisait du tofu, mais dans les repas de semaine, j’opte plus facilement pour de la viande d’où la substitution. J’ai pris la recette dans le magasine Ricardo volume 15, numéro 1.

Poulet au miso et à la tomate
Poulet au miso et à la tomate
Pour 3 personnes

300 g de poitrines de poulet
½ tasse ou 125 g de bouillon de légumes
⅓ de tasse ou 83 g de sauce tomate
1 cuillère à soupe de sauce soja
1 cuillère à thé de fécule de maïs ou de maïzena
1 gousse d’ail
¼ de cuillère à thé de sauce pimentée* ou plus, au goût
1½ cuillère à soupe d’huile végétale
2 pincées de cinq-épices moulu
½ cuillère à soupe de miso
½ cuillère à soupe de pâte de tomates
Sel et poivre

Dans un bol, mélanger le bouillon de légumes, la sauce tomate, la sauce soja et la fécule de maïs.

Hacher l’ail. Couper les poitrines de poulet en petits dés.

Dans une poêle, chauffer l’huile. Quand le corps gras est chaud, y déposer les dés de poulet. Quand les morceaux de poulet commencent à dorer, ajouter l’ail, la sauce pimentée. Saler et poivrer. Poursuivre la cuisson jusqu’à ce que le poulet soit doré de tous les côtés. Ajouter le cinq-épices, le miso et la pâte de tomates. Cuire pendant 2 minutes.

Ajouter la préparation à base de bouillon et porter à ébullition. Laisser mijoter pendant 8 minutes ou jusqu’à ce que la sauce ait épaissi. Servir avec du riz et déguster avec plaisir.

*Il est possible d’utiliser un petit piment oiseau épépiné et haché au lieu de la sauce pimentée.

Bonne fêtes des mères!

Juste de passage…

Vous me pardonnerez, mais aujourd’hui, je vais faire court. Je vous propose donc une recette de boulettes de poulet façon thaï. J’ai pris cette recette sur le site de Trois fois par jour.

Boulettes de poulet façon thaï
Boulettes de poulet façon thaï
Pour 4 personnes

Boulettes
½ cuillère à thé de sauce sriracha*
1 cuillère à thé de pâte de curry au choix
1 lime pour le jus
1 gousse d’ail hachée
5 feuilles de basilic ciselées
¼ de cuillère à thé de coriandre moulue**
454 g de poulet haché ou de dinde hachée
¼ de tasse ou 15 g de panko
1 cuillère d’huile d’olive

Sauce
1 boîte 400 g ou de 398 ml de lait de coco
1 cuillère à soupe de pâte de curry
1 cuillère à soupe de pâte de tomate
Sel et poivre

Boulettes
Dans un grand bol, mélanger la sauce sriracha, la pâte de curry, le jus de la lime, l’ail, le basilic, la coriandre, le poulet haché et le panko. Saler et poivrer. Façonner 16 boulettes avec la préparation de viande. Déposer les boulettes dans une assiette.

Verser l’huile dans la poêle. Quand l’huile est bien chaude, faire dorer de tous les côtés une partie des boulettes. Répéter l’opération avec les boulettes restantes. Réserver les boulettes grillées sur une assiette propre.

Sauce
Dans un bol, mélanger le lait de coco, la pâte de curry et la pâte de tomate. Saler et poivrer.

Retirer l’excédent de gras de la poêle, verser le mélange de lait de coco et remettre les boulettes dans la sauce.

Porter à ébullition. Quand le mélange bout, réduire le feu et laisser mijoter pendant 15 minutes. Servir avec du riz et déguster avec plaisir.

*Vous pouvez réduire ou augmenter la quantité de sauce sriracha à votre goût. Il est également possible d’utiliser une autre sauce pimentée.
**Si vous aimez la coriandre fraîche, remplacez la coriandre moulue par une poignée de coriandre fraîche que vous ciselez pour l’intégrer aux boulettes.

Vendredi prochain…

Depuis le début de la semaine, je me dis qu’il faut que je me prévois une sortie pour me changer le idée. En réfléchissant à ce qui se profile pour la semaine, il me reste que le vendredi… qui est le Vendredi saint! Il faut croire que mon projet va attendre une semaine de plus, voire deux puisqu’il y a également les vacances scolaires. Vive Pâques! Et dire que je n’ai pas réfléchi à un dessert pour cette occasion, d’un autre côté, je ne sais pas ce que nous allons faire pour cette journée hormis manger avec la famille de mon chéri.

En attendant, je vous propose une recette de poulet au saveur coréenne. Actuellement, on trouve plus facilement quelques produits coréens dans les épiceries. J’ai pris cette recette dans le magazine Ricardo volume 16, numéro 2, mais je l’ai travaillé avec des poitrines de poulet plutôt que des ailes.

Poulet frit coréen au sésame
Poulet frit coréen au sésame
Pour 3 personnes

Poulet
300 g de poitrines de poulet
¼ tasse ou 50 g de fécule de pomme de terre*
½ cuillère à thé de sel
¼ de cuillère à thé de piment coréen moulu (gochugaru)**
2 pincées de poudre à pâte ou de levure chimique
2 pincées de poivre noir moulu
Huile végétale pour la friture

Sauce
1 gousse d’ail
1 cuillère à thé de gingembre haché finement
2 cuillères à soupe de pâte de piment fermenté (gochujang)
2 cuillères à soupe de bouillon de poulet
1 cuillère à soupe de cassonade ou de sucre roux
1 cuillère à soupe de sauce soja
1 cuillère à soupe de vinaigre de riz
1 cuillère à thé d’huile de sésame grillé
½ cuillère à thé de mirin
½ cuillère à thé de jus de citron

Poulet
Couper les poitrines de poulet en cubes d’environ 2 cm (¾ de pouce) de côté.

Dans un bol, mélanger la fécule de pomme de terre, le sel, le piment moulu, la poudre à pâte et le poivre. Ajouter le poulet et bien mélanger pour enrober les morceaux de viande de fécule assaisonnée.

Verser environ 1 cm (⅜ de pouce) d’huile dans une poêle ou un wok*** et la chauffer. Quand l’huile est bien chaude, ajouter le poulet et frire pendant 10 minutes en remuant souvent pour que le poulet soit doré à l’extérieur et qu’il perde sa teinte rosée à l’intérieure. Mettre le poulet dans une assiette recouverte d’un papier absorbant et réserver. Retirer la poêle du feu contenant l’huile.

Sauce
Hacher finement la gousse d’ail et la déposer dans une petite casserole. Ajouter le gingembre, la pâte de piment, le bouillon de poulet, la cassonade, la sauce soja, le vinaigre de riz, l’huile de sésame, le mirin et le jus de citron.

Porter à ébullition et laisser mijoter pendant 5 minutes ou jusqu’à ce que la sauce ait réduit de moitié.

Si la casserole est assez grande, ajouter le poulet dans la sauce ou verser la sauce dans un bol et ajouter le poulet. Mélanger et servir sans attendre avec du riz et un légume de votre choix.

*Il est possible de remplacer la fécule de pomme de terre par de la fécule de maïs ou de la maïzena.
**Si vous ne trouvez pas de piment coréen moulu, utilisez du piment d’Alep ou d’Espelette.
***Dans le meilleur des mondes, utilisez une friteuse que vous préchauffez à 180°C (350°F). Si comme moi, vous n’avez pas de friteuse, rappelez-vous de ne jamais mettre plus de un tiers d’huile dans une poêle ou une casserole et de ne pas vous éloignez de celle-ci quand elle est sur le feu!

Et vous, avez-vous des projets pour Vendredi Saint?

La tasse favorite…

Un jour Mini-nous a commencé à boire du lait dans une tasse. Cette tasse n’avait rien de particulier, omis qu’elles avaient des chats dessus. Évidemment par un malheureux concours de circonstance, la tasse rencontra le sol et trépassa. Difficile perte pour Mini-nous et pour calmer les pleures, nous avons décidé de la remplacer par une autre tasse. Rapidement, une nouvelle tasse avec des chats pris place dans la routine du matin. Cependant pour une raison inexplicable, cette tasse fut également adopté pour les yogourts « garnis » de mon chéri. Alors pendant un certain temps, il arrivait que je doive nettoyer la tasse des chats avant de la donner à Mini-nous. Lasse de ce rituel et ayant peur qu’un nouvel accident arrive, j’acquis une seconde tasse avec des chats. Les tasses sont très similaires, mais sur l’une les chats sont blancs et sur l’autre, ils sont beiges… Le drame quand j’ai proposé la tasse avec les chats beiges à Mini-nous! J’avais alors pensé que mon chéri l’emploierait, mais non! La tasse avec les chats beiges n’a pas de succès, par contre, il y a un bon moment que je n’ai pas eu à nettoyer la tasse avec les chats blancs avant de la donner à Mini-nous.

Dans un autre registre, je vous propose une recette végétarienne et même végétalienne de tofu au beurre. J’ai déniché cette belle recette chez Sara, Ma cuisine de tous les jours.

Tofu au beurre
Tofu au beurre
Pour 2 personnes

3 cuillères à soupe ou 28 g de noix de cajou
¼ de tasse ou 62 g de lait végétal
1 cuillère à soupe d’huile végétale
200 g de tofu ferme*
1½ cuillère à soupe de fécule de maïs ou de maïzena
1 oignon
1 gousse d’ail
½ cuillère à soupe de pâte de tomate
1 cuillère à soupe de levure nutritionnelle**
1 cuillère à thé de curry
½ cuillère à thé de poudre de chili
½ cuillère à thé de garam masala
¼ de cuillère à thé de curcuma
¼ de cuillère à thé de gingembre moulu
2 pincée de cannelle moulue
½ cuillère à soupe de sirop d’érable
1 petite boîte (200 ml) de lait de coco
Sel et poivre

Porter une petite quantité d’eau à ébullition. Quand l’eau bout, la verser dans un petit bol contenant les noix de cajou et laisser reposer pendant 15 à 20 minutes. Égoutter les noix de cajou. Dans un robot de type blender ou à l’aide d’un pied-mélangeur, mixer les noix de cajou avec le lait végétal. Réserver.

Éponger le tofu et le couper en rectangle. Enrober le tofu de fécule de maïs, saler et poivrer. Hacher l’oignon et l’ail.

Dans une poêle, chauffer 1 cuillère à soupe d’huile. Quand le corps gras est bien chaud, dorer les morceaux de tofu pendant 7 à 8 minutes ou jusqu’à ce que le tofu soit bien doré. Retirer le tofu de la poêle et le réserver dans une assiette recouverte d’un essuie-tout.

Dans la même poêle, ajouter le restant d’huile et faire revenir l’oignon pendant 2 minutes. Ajouter l’ail et poursuivre la cuisson pendant 1 minute. Ajouter la pâte de tomate, la levure nutritionnelle, le curry, la poudre de chili, le garam masala, le curcuma, le gingembre, la cannelle, le sirop d’érable et le lait de coco. Mélanger pour que la sauce soit homogène. Réduire le feu et ajouter les noix de cajou mixées. Remettre les morceaux de tofu dans la sauce juste le temps de les réchauffer et de les enrober de sauce. Servir avec un riz et déguster avec plaisir.

*Vous pourriez utiliser 300 g de tofu sans changer les proportions de la sauce pour obtenir 3 portions.
**Il est possible d’omettre la levure alimentaire si vous n’en avez pas.

Et vous, y a-t-il une tasse favorite (ou autre) chez vous?

À la recherche d’un restaurant…

La fin de semaine dernière, nous étions à Londres en amoureux. Comme nous sommes de bons marcheurs, au moment des repas, nous marchions au hasard en espérant trouver une carte selon notre envie du moment. Le premier soir, nous étions dans le Soho et nous cherchions un restaurant asiatique : nous avons trouvé assez rapidement le Busaba même si nous n’étions pas dans la quartier asiatique. Le lendemain pour dîner, nous avons beaucoup plus cherché. Nous sommes partie du London Eye et nous avons traversé la Tamise par le Waterloo Bridge. Nous pensions d’abord rentrer à l’hôtel avant dîner, puis nous avons changé d’avis… Le début d’une longue quête puisque nous voulions un endroit qui servait un fish and chips! Nous avons croisé des restaurants asiatiques, des italiens, des tonnes de Prêt à manger et autres, mais pour un fish and chips, ce n’était pas gagné. Au final, nous avons trouvé un petit pub avec à la carte le fish and chips tant désiré. Je n’ai pas relevé le nom de l’endroit, mais c’était vraiment un endroit sympathique où nous avons mangé sur une table minuscule assis sur des tabourets. En après-midi, nous étions à Twickenham pour assister au match de rugby (une expérience que j’ai adoré) et en rentrant, nous voulions qu’une chose : manger au chaud! Nous sommes allés dans un Spaghetti House : bon, rapide et satisfaisant. Bref, la prochaine fois que nous irons à Londres, nous sortirons un peu plus souvent le natel (ou cellulaire) pour trouver des restaurants plus efficacement!

Aujourd’hui, je vous propose une recette de poulet style shawarma. J’ai pris cette recette dans le magazine Ricardo volume 15, numéro 8.

Poulet style shawarma express
Poulet style shawarma express
Pour 3 personnes

300 g de poitrines ou de hauts de cuisses de poulet
  désossés et sans la peau
1 oignon
2 gousses d’ail
1 cuillère à soupe de jus de citron
1 cuillère à soupe d’huile d’olive
1 cuillère à thé de curry
¼ de cuillère à thé de cannelle moulue
¼ de cuillère à thé de piment de la Jamaïque moulu
¼ de cuillère à thé de sel

Couper le poulet en lanières.

Émincer l’oignon et hacher l’ail.

Dans un bol, mélanger le jus de citron, l’huile d’olive, le curry, la cannelle, le piment de la Jamaïque et le sel. Ajouter les lanières de poulet, l’oignon et l’ail. Mélanger et laisser macérer pendant 5 minutes ou toute une nuit.

Chauffer une poêle anti-adhésive à feu élevé. Quand la poêle est bien chaude, ajouter le poulet ainsi que la marinade dans la poêle et cuire pendant 10 minutes ou jusqu’à ce que le poulet soit cuit.

Servir le poulet avec du riz ou dans un pain pita avec de l’hummus et les garnitures de votre choix. Déguster avec plaisir.

Et vous, quand vous êtes à l’étranger, est-ce que vous cherchez longtemps ou pas des endroits pour vous restaurer?