Mot-clé : ail

Bientôt le 1er août…

La semaine dernière a été bien occupée avec le passeport vacances de Mini-nous et là, je me rends compte que mon repas classique du début de mois, approche à grand pas. Cette année, il y aura une petite variante, mais je vous expliquerais un peu plus tard. J’ai reçu la majorité des réponses ce qui me permet de planifier mon buffet… À première vue, je dirais qu’il y aura pas mal de recette de Ricardo! Il faut que je me décide vite et que je planifie la préparation! Quelle recette aura le plus de succès cette fois?

En attendant, je vous propose une recette simple et pratique pour l’été, un effiloché de porc à la mijoteuse. J’ai pris cette recette sur le site de Trois fois par jour.

Porc effiloché à la mijoteuse de Marilou
Porc effiloché à la mijoteuse de Marilou
Pour 8 personnes

1,5 kg d’épaule de porc
1 oignon
1 tasse ou 250 g de bouillon de poulet
⅓ de tasse ou 80 g de vinaigre de vin rouge*
¼ de tasse ou 60 g de sauce barbecue
1 tasse ou 200 g de cassonade ou de sucre roux
⅓ de tasse ou 84 g de pâte de tomate
2 cuillères à soupe de poudre de chili**
1 cuillère à soupe de poudre d’ail
1 cuillère à soupe de moutarde en poudre
1 cuillère à soupe de thym frais
2 cuillères à thé de sel
1 cuillère à soupe de poivre

Couper l’épaule de porc en 4 morceaux. Ciseler l’oignon.

Dans la mijoteuse, mélanger le bouillon de poulet, le vinaigre, la sauce barbecue, la cassonade, la pâte de tomate, la poudre de chili, la poudre d’ail, la moutarde, le thym, le sel et le poivre. Ajouter la viande et l’oignon. Couvrir la mijoteuse et cuire pendant 8 heure à base température.

Après le temps de cuisson, effilocher la viande à d’aide de deux fourchettes et mélanger avec la sauce. Servir et déguster avec plaisir.

*Vous pouvez employer un autre type de vinaigre.
**Regardez la composition de votre poudre de chili : si elle contient uniquement du piment, diminuez la quantité et ajoutez un peu de poudre d’oignon.

Et pour vous, est-ce que l’été file à toute vitesse?

Encore de la confiture d’abricots

Ma belle-mère m’a déposé des abricots et avec les abricots, je fais de la confiture! C’est déjà la troisième fois que j’en prépare. Et cette année, il y a une grande différence : j’ai employé différentes variétés d’abricots pour chaque recette. Alors, j’ai trois sortes de confiture avec le même fruit mais avec des goûts différents! Je crois que celle que je préfère est la première : elle a un bel équilibre entre le sucré et l’acidité.

La confiture d’abricots peut garnir non seulement une tartine, mais également un gâteau ou encore se glisser dans un plat salé! Je vous propose donc la recette de saumon de Jean-François Plante issue de son livre Bistro Bistro.

Filet de saumon en croûte de noisettes, sauce veloutée aux abricots
Filet de saumon en croûte de noisettes, sauce veloutée aux abricots
Pour 4 personnes

Saumon
2 cuillères à soupe de miel
2 cuillères à soupe de sauce tamari
1 cuillère à soupe de jus de lime
2 gousses d’ail
2 cuillères à soupe d’huile de sésame grillé
450 g de filets de saumon
1 tasse ou 133 g de noisettes*

Sauce**
1 cuillère à soupe de beurre
1 cuillère à soupe d’huile végétale
2 gousses d’ail
2 échalotes
2 cuillères à soupe de confiture d’abricots***
¼ de tasse ou 60 g de jus de citron
1 tasse ou 250 g de bouillon de poulet
¼ de tasse ou 60 g de crème à cuisson ou entière
Sel et poivre

Saumon
Préchauffer le four à 220°C (425°F).

Couper le filet de saumon en 4 morceaux de poids similaire. Hacher très finement les gousses d’ail. Hacher également les noisettes.

Dans un bol, mélanger le miel, la sauce tamari, le jus de lime, l’ail haché et l’huile de sésame. Verser les noisettes hachées dans un bol. Tremper chaque morceau de saumon dans la préparation de miel, puis les enrober de noisettes. Déposer les morceaux de saumon sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Enfourner et cuire pendant 13 minutes.

Sauce
Hacher finement les gousses d’ail et les échalotes.

Dans une poêle, chauffer le beurre et l’huile. Faire suer l’ail et les échalotes pendant 3 minutes. Saler et poivrer. Ajouter la confiture d’abricots et laisser caraméliser pendant 3 minutes. Déglacer avec le jus de citron et laisser réduire presqu’à sec. Verser le bouillon de poulet, laisser mijoter pendant 5 minutes. Ajouter la crème, mélanger et prolonger la cuisson de 5 à 7 minutes, le temps que la sauce ait une texture veloutée.

Servir les morceaux de saumon nappés de sauce et déguster avec plaisir.

*Vous pouvez griller les noisettes si vous le désirez. Il suffit de placer les noisettes entières dans un four préchauffé à 180°C (350°F) pendant 6 à 8 minutes. Laisser refroidir avant d’utiliser.
**Cette sauce accompagne également très bien un blanc de volaille grillé.
***Il est possible de remplacer la confiture d’abricots par de la confiture de pêches.

Et vous, est-ce que vous préparez de la confiture d’abricots?

Rien de très nouveau…

Aujourd’hui, je me suis rendu compte que je n’avais pas vraiment essayé de nouvelles recettes. J’ai encore des archives de photos, mais certaines commencent sérieusement à dater! Avec la chaleur, je devrais vous proposer une recette bien rafraîchissante, mais je n’en ai pas. Je ne vous ai même pas encore présenté ma recette de Magnum (ou Revel) maison… il faut dire que je n’en ai pas préparé l’été dernier! Il faut que je remédie à la situation.

En attendant que je prépare des petites bouchées bien fraîches, je vous propose une recette de sauté de poulet. J’ai pris cette recette sur le site de Recettes du Québec.

Sauté de poulet teriyaki à l'érable
Sauté de poulet teriyaki à l’érable
Pour 3 personnes

2½ cuillères à soupe de mirin
2½ cuillères à soupe de sauce soja
2 cuillères à soupe de sirop d’érable
½ cuillère à soupe de fécule de maïs ou de maïzena
1 cuillère à soupe d’huile végétale
300 g de poitrines de poulet*
1 gousse d’ail
½ cuillère à soupe de gingembre frais, râpé
2 carottes
8 fleurons de brocoli

Dans un bol, mélanger le mirin, la sauce soja, le sirop d’érable et la fécule de maïs. Réserver.

Remplir un chaudron d’eau et porter à ébullition pour blanchir les légumes. Pendant ce temps, couper les carottes en rondelles, détailler le brocoli en petits bouquets de même taille. Quand l’eau bout, saler l’eau et ajouter les carottes, faire cuire 3 minutes. Retirer les carottes et les rincer sous l’eau froide pour arrêter la cuisson. Ajouter les fleurons de brocoli dans l’eau bouillante et cuire pendant 4 minutes. Égoutter le brocoli et rincer à l’eau froide pour arrêter la cuisson. Réserver.

Hacher l’ail. Détailler les poitrines de poulet en dés.

Dans une poêle, chauffer l’huile. Quand le corps gras est bien chaud, déposer les dés de poulet et les faire dorer. Ajouter les carottes ainsi que le brocoli et poursuivre la cuisson pendant 3 à 4 minutes. Verser le mélange de mirin et cuire jusqu’à ce que la sauce épaississe. Servir sans attendre avec du riz ou des vermicelles.

*Vous pourriez également utiliser un restant de poulet ou de canard cuit.

Et vous, avez-vous une recette pleine de fraîcheur à proposer?

Le plaisir d’avoir une porte qui s’ouvre…

Pour entrer dans la maison, nous avons deux portes : une principale qui arrive sur les pièces à vivre et une autre qui permet d’entrer à partir du garage. Cette porte nous l’employons peu pour l’instant, puisque nous attendons encore sur le bitumage de la cour. Vu l’écart entre la gravelle et le palier du garage, il est plutôt risqué de mettre la voiture dans le garage… De plus jusqu’à récemment, nous avions un autre problème : impossible d’ouvrir ou de verrouiller la porte par l’intérieur! Nous avons contacté le menuisier (oui, c’est le menuisier qui s’occupe de ce genre de problème) une première fois par téléphone, mais il ne pouvait pas répondre. Nous avons donc envoyé un courriel qui est resté sans réponse. J’ai recontacté le menuisier et cette fois, il était disponible et a pu se déplacer dans la journée. Le cylindre avait belle et bien un problème : un petit ressort de brisé. Un petit tour à l’atelier et quelques heures plus tard, nous avons une porte qui s’ouvre et se verrouille de l’extérieur autant que de l’intérieur. Ça fait plaisir de voir que le nombre de retouches à effectuer diminuent grandement depuis le début du mois.

Pour aujourd’hui, je vous propose une petite recette de côtes levées à la pomme. L’idée me plaisait et ça change de mes recettes habituelles qui ont plutôt un goût tomaté ou barbecue. J’ai beaucoup de mal à essayer d’autres types de côtes levées : j’ai des goûts plutôt classiques pour cette viande. Cette recette est tirée du livre Plaisirs coupables de Jean-François Plante.

Côtes levées aux pommes, au brandy et à l'érable
Côtes levées aux pommes, au brandy et à l’érable
Pour 3 personnes

700 g (1½ livre) de côtes levées
3 cuillères à soupe de compote de pommes
2 cuillères à soupe de brandy*
1 cuillère à soupe de moutarde de Dijon
2 gousses d’ail
2 cuillères à soupe de sirop d’érable
2 cuillères à soupe de cassonade ou de sucre roux
¼ de cuillère à thé de fumée liquide**
2 cuillères à soupe de jus de citron
Sel et poivre

Dans une grande casserole, déposer les côtes levées, couvrir d’eau et saler. Porter à ébullition et laisser mijoter à feu doux pendant 90 minutes. Après ce temps de cuisson, égoutter les côtes levées.

Hacher l’ail.

Dans une petite casserole, mélanger la compote, le brandy, la moutarde, l’ail, le sirop d’érable, la cassonade, la fumé liquide et le jus de citron. À feu doux, porter à ébullition et laisser mijoter pendant 10 minutes. Laisser refroidir.

Déposer les côtes levées dans un plat et verser la préparation de compote. Veiller à enrober les côtes levées de toutes parts, couvrir et laisser mariner au réfrigérateur pendant au minimum 4 heures.

Préchauffer le four à 190°C (375°F).

Déposer les côtes levées sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Saler et poivrer. Enfourner pendant 10 minutes. Badigeonner la viande avec le restant de marinade. Laisser cuire encore 10 minutes et badigeonner la viande de nouveau. Laisser cuire une dernière fois pendant 10 minutes. Servir et déguster avec plaisir.

*Il est possible de remplacer le brandy par du cognac.
**La fumée liquide apporte beaucoup de goût. Si vous n’en avez pas : vous pouvez l’omettre ou ajouter un peu de paprika fumé.

Je ne vais pas m’étirer…

Grosse journée à l’extérieur à profiter du soleil et de la chaleur. La fatigue, des fraises qui réclament mon attention et juste l’envie de me reposer pour clore ce dimanche.

Sans plus attendre, je vous propose une recette de pilons de poulet à la moutarde. Encore effectivement, mais je trouve que l’on peut obtenir des résultats bien différent en se basant sur un même ingrédient. J’ai pris cette recette sur le site de Trois fois par jour.

Pilons de poulet à la moutarde
Pilons de poulet à la moutarde
Pour 3 personnes

600 g de pilons de poulet*
4 cuillères à soupe de moutarde jaune ou douce
1 cuillère à soupe de cassonade
½ cuillère à thé de sauce sriracha
1 cuillère à soupe d’huile végétale
1 gousse d’ail

Préchauffer le four à 200°C (400°F).

Hacher l’ail et la déposer dans un grand bol, ajouter la moutarde, la cassonade, la sauce sriracha et l’huile. Bien mélanger**, puis enrober les pilons de poulets de ce mélange. Déposer les pilons de poulet sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin.

Enfourner et cuire pendant 45 minutes. À mi-cuisson, retourner les pilons de poulet. Servir et déguster avec plaisir.

*Il est possible de réaliser cette recette avec des ailes de poulet. Le temps de cuisson sera plutôt de 20 minutes dans ce cas.
**Si désiré avant d’enrober les pilons de poulet, vous pouvez prélever une partie de mélange et la servir comme sauce d’accompagnement pour les pilons.

Le saviez-vous que ce dimanche était la fête des pères en Suisse?