On ne « riz » pas avec le basmati

Pour accompagner les repas, je cuisine régulièrement du riz. Le riz qui revient le plus souvent à notre table est le riz étuvé. Ensuite, j’ai introduit le riz au jasmin (mon préféré, j’adore son parfum), puis mon chéri m’a fait découvrir le risotto. Ce n’est que beaucoup plus tard qu’une boîte de riz basmati est venue prendre place dans le garde manger. Pour la cuisson, j’ai opté les premières fois pour les méthodes de Philippe de Vienne. Un jour où j’étais pressée, j’ai suivi la méthode proposée sur la boîte de riz… Quelle bêtise! Il ne faut jamais suivre ces absurdités; dans mon cas, le riz n’était absolument pas cuit. Bref, maintenant je prends toujours le temps de relire les méthodes de Monsieur de Vienne : le riz est parfait à chaque fois.

Récemment, j’ai découvert une autre méthode et je dois reconnaître que le résultat est fabuleux : le riz est aérien et en prime, il y a une petite croûte de pain bien croustillante qui l’accompagne. J’avoue, cette méthode demande un peu plus de temps, mais c’est aussi pour ça qu’il est intéressant de le préparer quand on reçoit. D’un autre côté, n’attendez pas de recevoir pour essayer ce riz : il accompagne merveilleusement les curry et ravira votre famille. J’ai pris cette recette sur le site de Radio-Canada sur la page de l’émission Ricardo.

Riz croustillant de Razak
Riz croustillant de Razak
Pour 6 personnes

2 tasses ou g de riz basmati
3 cuillères à soupe de sel
¼ de tasse ou 52 g d’huile végétale neutre
  (canola, colza, etc.)
1 pain pita
1 cuillère à soupe d’eau

Dans un grand bol, déposer le riz. Rincer le riz à l’eau chaude, en brassant délicatement pour ne pas abîmer les grains de riz, jusqu’à ce que l’eau soit claire. Couvrir le riz d’eau chaude et ajouter le sel. Laisser tremper*.

Pendant ce temps, prendre un chaudron, idéalement anti-adhésif**, et remplir d’eau au trois quarts. Porter l’eau à ébullition. Quand l’eau bout, égoutter le riz et l’ajouter délicatement dans l’eau bouillante. Cuire le riz pendant 4 à 5 minutes. Le riz doit être semi-transparent et sera encore très croquant. Égoutter le riz.

Nettoyer la casserole qui a servi à cuire le riz. Ajouter 3 cuillères à soupe d’huile (ou 39 g) et placer le chaudron sur un feu moyen pour faire chauffer le corps gras. Retirer le chaudron du feu, séparer le pain pita en deux disques, déposer un disque de pita, le côté lisse vers le bas, au fond du chaudron. Déchirer la seconde moitié de pain et placer les morceaux pour couvrir entièrement le fond de la casserole. Verser délicatement le riz sur le pain pour le couvrir totalement en commencent par les côté et en terminant au centre. Il ne faut pas presser le riz, cette étape permet d’aérer le riz.

Couvrir le chaudron, le mettre sur un feu à moyen-vif et cuire pendant 5 minutes.

Après ce temps, ajouter le restant d’huile et la cuillère à soupe d’eau. Couvrir à nouveau et baisser le feu à moyen-doux. Poursuivre la cuisson pendant 20 à 25 minutes ou jusqu’à ce que le riz soit cuit. Retirer du feu et laisser tiédir 2 minutes.

Au moment de servir, retirer délicatement le riz et le répartir entre les assiettes (ou le mettre sur une assiette de service). Décoller le pain pita, le découper et déposer les morceaux de pain sur le riz en prenant soit de placer le côté doré vers le haut. Déguster avec plaisir.

*Le riz peut être mis à tremper plusieurs heures avant d’être cuit. Dans ce cas, la première cuisson sera beaucoup plus courte, vérifiez l’apparence du riz.
**Un chaudron anti-adhésif augmentera vos chances de réussite et garantira que le pain se décolle facilement la casserole.

Et vous, est-ce que le riz basmati prend place dans votre garde-manger?

Laisser un commentaire

* :

: