Mois : février 2020

Coupée…

J’ai été coupée dans mon élan! En écrivant cet article, il y a eu un petit problème au moment de l’enregistrer. J’ai figé et mon cerveau est devenu vide. Je ne sais plus ce que je voulais vous raconter… et comme je suis légèrement pressée, je ne vais pas m’attarder plus longtemps sur la question.

Cette fois, je vous propose une recette toute simple cuit sur une plaque : du poulet à la jerk. J’ai pris cette recette dans le magazine Ricardo volume 17, numéro 7.

Plaque de poulet à la jerk
Plaque de poulet à la jerk
Pour 3 personnes

1 gousse d’ail
½ cuillère à soupe de gingembre frais haché
1½ cuillère à soupe d’huile d’olive
1 cuillère à soupe de sauce soja
1 cuillère à soupe de vinaigre de cidre
1 cuillère à soupe de cassonade
1 cuillère à thé de sauce Tabasco
1 cuillère à thé de piment de la Jamaïque moulu
¼ cuillère à thé de thym frais
2 pincées de cannelle moulue
300 g de poitrines de poulet ou de hauts de cuisses de poulet
  désossés
3 pommes de terre

Préchauffer le four à 220°C (425°F). Tapisser de papier parchemin une plaque de cuisson.

Dans un bol, mélanger l’ail, le gingembre, l’huile d’olive, la sauce soja, le vinaigre de cidre, la cassonade, la sauce Tabasco, le piment de la Jamaïque, le thym et la cannelle.

Peler et couper en gros cubes les pommes de terre. Enrober les pommes de terre du mélange d’épices, les égoutter et les déposer sur un des côtés de la plaque de cuisson.

Couper le poulet en morceaux et l’enrober avec le mélange d’épices. Verser sur la plaque et enfourner. Cuire pendant 40 minutes ou jusqu’à ce que le poulet soit cuit et les pommes de terre bien dorées. Après 20 minutes de cuisson*, remuer le poulet et les pommes de terre.

Servir et déguster avec plaisir.

*Si vous le désirez, pour les 20 dernières minutes de cuisson, vous pouvez ajouter des légumes pour compléter votre repas : du chou-fleur, des gros morceaux de courgettes, etc.

L’esprit de Carnaval?

Les vacances de Carnaval approchent à grands pas. En discutant avec d’autres parents, je me rends compte que cette fête n’est pas perçu de la même façon. Comme toujours, il y a les gens qui aiment, les gens qui n’aiment pas, les gens qui ne fêtent plus depuis qu’ils ont des enfants, etc. Les expériences de chacun sont différentes : la plupart ont de bons souvenirs, mais pour d’autres, le Carnaval a laissé un goût des plus amers… Dans notre cas, n’ayant pas beaucoup d’attrait pour cette fête, nous irons probablement profiter des pistes de ski si les conditions le permettent.

Pour aujourd’hui, je vous propose une recette de gâteau au chocolat et aux pépites de chocolat. J’ai pris cette recette dans le livre L’ultime cake book de Christophe Michalak. Pour le glaçage, j’ai opté pour une recette de Ricardo issue de son magazine volume 11, numéro 4.

Gâteau au chocolat et aux pépites de chocolat
Gâteau au chocolat et aux pépites de chocolat
Pour 8 à 12 personnes

Gâteau
1½ tasse ou 240 g de sucre glace
1¾ tasse moins ½ cuillère à soupe ou 240 g de farine
2 cuillères à thé ou 4 g de cacao
¾ de cuillère à thé ou 4 g de sel
¾ de cuillère à thé ou 4 g de poudre à pâte ou de levure
  chimique
¾ de tasse moins ½ cuillère à soupe ou 180 g de lait
1 tasse et 2 cuillères à thé ou 230 g de beurre non salé,
  tempéré
1 oeuf
2 blancs d’oeufs
½ tasse ou 80 g de pépites de chocolat

Sirop*
¾ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 200 g d’eau
¼ de tasse ou 50 g de sucre
1½ cuillère à soupe ou 10 g de cacao

Glaçage
⅓ de tasse ou 35 g de cacao
¼ de tasse ou 50 g de sucre
½ tasse ou 125 g d’eau
¼ de tasse ou 80 g de sirop de maïs ou de glucose
85 g (3 onces) de chocolat noir

Gâteau
Préchauffer le four à 170°C (340°F). Beurrer et chemiser un moule rectangulaire** de papier parchemin.

Dans un bol, tamiser le sucre glace, la farine, le sel et la poudre à pâte.

Au four micro-ondes ou dans une casserole sur le feu, faire tiédir le lait. Réserver.

Dans un autre bol, fouetter le beurre. Ajouter le mélange de sucre glace et de farine. Incorporer ensuite l’oeuf, les blancs d’oeufs et le lait. Mélanger juste assez pour que le mélange soit homogène. Ajouter les pépites de chocolat et verser la pâte dans le moule. Enfourner et cuire pendant 40 à 50 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre du gâteau en ressorte propre.

Sirop
Pendant que le gâteau cuit, préparer le sirop. Dans une casserole, mélanger l’eau, le sucre et le cacao. Porter à ébullition. Quand le liquide bout, retirer du feu et laisser tiédir.

Dès que le gâteau sort du four, le badigeonner du sirop au cacao. Laisser le gâteau imbibé reposer dans son moule pendant 30 minutes.

Glaçage
Hacher finement le chocolat noir.

Dans une casserole, mélanger le cacao et le sucre. Ajouter l’eau et le sirop de maïs. Porter le mélanger à ébullition en brassant régulièrement. Laisser bouillir la préparation pendant 10 secondes. Retirer du feu et ajouter le chocolat. Mélanger jusqu’à ce que le glaçage soit homogène. Verser la préparation dans un bol et laisser refroidir.

Quand la gâteau est bien froid, le démouler et le déposer sur une grille à pâtisserie au dessus d’une plaque. Verser le glaçage*** bien refroidi et le laisser couler. Au besoin, l’étaler à l’aide d’une spatule.

Au moment opportun, trancher le gâteau et servir.

*Si vous n’avez pas envie de réaliser de sirop, vous pouvez utiliser le sirop d’une boîte de conserve de poires. Dans ce cas, le gâteau aura un petit goût de poire des plus gourmands.
**Selon la taille de votre moule, il y aura peut-être trop de pâte : soit vous réalisez des petits gâteaux individuels, soit vous avez un deuxième moule rectangulaire pour réaliser 2 gâteaux.
***S’il reste du glaçage, le servir comme sauce avec le gâteau, des fruits, de la crème glacée ou autre. Le glaçage se conserve à température ambiante dans un contenant hermétique pendant environ 1 semaine.

Que vous aimiez Carnaval ou non et peu importe la manifestation, n’oubliez pas d’être prudent.

Prévoir et planifier…

Mon contenu va un peu tourner en rond : comme je planifie très rarement mes repas, je me retrouve à faire les mêmes recettes ou à aller chercher des recettes toujours au même endroit. En regardant mes photos, je me suis rendu compte, encore une fois, que je n’avais pas varié mes sources. Il faudrait que je note, une bonne fois pour toute, les recettes que je veux tester. Après avec cette liste, je pourrais mieux planifier mes menus en diversifiant mes sources.

En attendant de tester de nouvelles recettes d’origines diverses, je vous propose une recette de roulés farcis. J’ai pris cette recette dans le livre Qu’est-ce qu’on mange? Au temps des fêtes.

Roulés farcis
Roulés farcis
Pour 4 personnes

125 g de dinde haché
125 g de porc haché*
2 oeufs
½ tasse ou 125 g de crème 35 % ou entière
¼ de tasse ou 30 g de tomates séchées, hachées
1 cuillère à soupe d’un mélange d’épices au choix
  (épices à tourtière, curry, mélange d’herbes, etc.)
½ cuillère à thé de grains de poivre vert, concassé
1 cuillère à soupe de ciboulette fraîche, ciselée
1 pâte brisée
¼ cuillère à thé de paprika
Sel et poivre

Préchauffer le four à 190°C (375°F).

Dans un bol, mélanger la dinde hachée, le porc haché, 1 oeuf et la crème. Saler et poivrer. Ajouter les tomates séchées, les épices, le poivre vert et la ciboulette.

Sur un plan de travail légèrement enfariné, abaisser la pâte et découper des rectangles d’environ 15 cm par 10 cm (6 pouces par 4 pouces). Déposer la farce sur un des rebords de chaque rectangle. Rouler pour former des bûches. Entailler le dessus de la pâte à 2 ou 3 endroits**.

Déposer les roulés sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Badigeonner la pâte avec l’oeuf. Saupoudrer de paprika. Enfourner et cuire pendant 50 minutes. Servir et déguster avec plaisir.

*Vous pouvez employer qu’un type de viande ou un autre mélange de viande hachée.
**Avec le restant de pâte brisée, vous pouvez découper des motifs et décorer les roulés.

Contrebalancer…

Cette semaine, le mot efficacité n’est pas le premier qui me vient en tête. Je suis moins concentrée et je me laisse plus facilement distraire. C’est peut-être un contre coup des dernières semaines, le fait d’avoir été malade qui me donnent plus ce besoin de procrastiner. D’un côté, ça me fait du bien et de l’autre, je me demande comment je vais arriver à faire certaines choses dans les délais…

En attendant que je me reprenne un peu en main, je prends ce petit rythme, que je vais certainement regretter plus tard, et vous propose une recette toute simple de pouding au chocolat à la mijoteuse. Cette recette est tirée du livre La mijoteuse de Ricardo.

Pouding au chocolat à la mijoteuse
Pouding au chocolat à la mijoteuse
Pour 8 à 10 personnes

Sauce
2¼ tasse ou 450 g de cassonade
½ tasse ou 52 g de cacao
1 cuillère à soupe de fécule de maïs ou de maïzena
115 g (4 onces) de chocolat noir
1½ tasse ou 375 g d’eau
1½ tasse ou 375 g de crème à cuisson ou demi-crème
½ cuillère à thé d’extrait de vanille

Gâteau
1½ tasse ou 210 g de farine
½ cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
½ cuillère à thé de bicarbonate de soude ou de sodium
1 pincée de sel
¾ de tasse ou 165 g de beurre non salé, tempéré
1 tasse ou 200 g de sucre
⅓ de tasse ou 35 g de cacao
1 oeuf
1 jaune d’oeuf
¾ de tasse ou 187 g de lait

Sauce
Hacher le chocolat noir.

Dans une casserole, mélanger la cassonade, le cacao et la fécule de maïs. Ajouter le chocolat haché, l’eau, la crème et l’extrait de vanille. Porter à ébullition en mélangeant. Laisser mijoter 10 secondes et verser dans la mijoteuse.

Gâteau
Dans un bol, la farine, la poudre à pâte, le bicarbonate de soude et le sel.

Dans un autre bol, fouetter le beurre avec le sucre et le cacao. Ajouter l’oeuf et le jaune d’oeuf, puis fouetter jusqu’à ce que le mélange soit homogène. Incorporer en alternance la préparation de farine et le lait. À l’aide d’une grosse cuillère, répartir la pâte sur la sauce.

Recouvrir la mijoteuse d’un linge à vaisselle propre, en s’assurant qu’il ne touche pas la pâte, et déposer le couvercle pour le maintenir en place. Cuire à température élevé (hi) pendant 2 heures.

Retirer le récipient de la mijoteuse, enlever le couvercle et le linge. Laisser refroidir 15 minutes. Déguster chaud ou froid avec gourmandise.

Et vous en ce moment, est-ce que vous êtes productif?

Rien de particulier

Aujourd’hui, il n’y a rien en particulier que j’ai envie de partager. Je ne suis pas au top de ma forme et je n’ai pas grand chose à dire sur ma fin de semaine. Des fois, nous n’avons pas envie de communiquer et c’est tout à fait normal.

Je vous propose donc très simplement une recette de pâtes au poulet avec une sauce béchamel au céleri-rave. J’ai pris cette idée de le magazine Ricardo volume 17, numéro 8.

Pâtes au poulet à la sauce béchamel au céleri-rave
Pâtes au poulet à la sauce béchamel au céleri-rave
Pour 3 personnes

2½ cuillères à soupe de beurre, tempéré
1 cuillère à soupe de farine
1 petit oignon
1 gousse d’ail
1 tasse ou 165 g de céleri-rave
¾ de tasse ou 187 g de lait
¾ de tasse ou 187 g de bouillon de poulet
1 carotte
1 branche de céleri
½ blanc de poireau
300 g de poitrines de poulet
¼ de tasse ou 62 g de vin blanc
1 pincée de flocons de piment ou de piment moulu
1 pincée de muscade moulue
3 portions ou 210 g de pâtes au choix.
Sel et poivre

Dans un bol, mélanger 1 cuillère à soupe de beurre avec la farine.

Hacher finement l’oignon et l’ail. Couper le céleri-rave en dés. Détailler la poitrine de poulet en petits dés.

Dans le bol d’un robot muni d’une lame en « s », hacher finement la carotte, la branche de céleri et le poireau.

Dans une casserole, chauffer ½ cuillère à soupe de beurre et y faire revenir l’oignon avec l’ail. Quand l’oignon est translucide et tendre, ajouter le céleri-rave, le lait et le bouillon de poulet. Porter à ébullition. Couvrir, réduire le feu et laisser mijoter pendant 20 minutes ou jusqu’à ce que le céleri-rave soit tendre. Ajouter le mélange de beurre et de farine en mélangeant. Poursuivre la cuisson pendant 2 minutes. Retirer la préparation du feu et mixer à l’aide d’un pied-mélangeur. Réserver.

Dans une poêle, chauffer le beurre restant. Quand le corps gras est assez chaud, ajouter le poulet et le faire dorer. Quand le poulet est doré de tous les côtés, saler et poivrer. Ajouter les légumes mixés et poursuivre la cuisson pendant 5 minutes. Déglacer avec le vin et ajouter la muscade ainsi que le piment. Laisser mijoter pendant 5 minutes. Ajouter la préparation de céleri-rave. Saler et poivrer au goût. Réserver au chaud.

Remplir une grande casserole d’eau et porter à ébullition. Quand l’eau bout, saler généreusement. Ajouter les pâtes et cuire selon les indication du fabricant. Égoutter les pâtes et les ajouter dans la sauce. Servir et déguster avec plaisir.

Bonne fin de journée!