Mois : juin 2019

Plutôt éclectique

Au début du mois, je vous disais que j’avais acheté plusieurs romans et il ne m’en reste déjà qu’un à lire. Pour la plupart, il s’agissait de romans policiers. Celui qu’il me reste à lire est un peu plus du type fantastique et celui que je viens de terminer est un classique de la littérature anglaise. Quand je regarde les livres, je me dis que le tout est assez éclectique et j’ai apprécié chaque lecture. Au cours des dernières années, j’ai aussi lu deux ou trois biographies avec plaisir. Un genre de livre qui ne m’avait jamais intéressé auparavant : j’ai un vague souvenir d’un travail scolaire des plus ennuyeux sur une biographie. Comme quoi, il suffit seulement de trouver les bons livres.

Dans un autre genre d’idée, je vous propose une recette d’escalopes panées. La viande panée a toujours un grand succès à la maison et j’ai été surprise de découvrir que j’avais peu de recette sur mon blog. Souvent, je les fais simplement sans me poser de question en variant les panures et les assaisonnements. Cette fois, j’ai voulu expérimenter en ajoutant un restant de sauce à la viande; un peu dans l’esprit des escalopes parmigiana.

Escalopes de porc nappées de sauce
Escalopes de porc nappées de sauce
Pour 3 personnes

300 g d’escalopes de porc
1 oeuf
½ tasse ou 120 g de chapelure
½ cuillère à thé de poudre d’oignon
1 cuillère à thé d’herbes séchées au choix
2 cuillères à soupe d’huile d’olive
6 cuillères à soupe de sauce à la viande ou tomate*
Sel et poivre

Dans un bol, mélanger la chapelure, la poudre d’oignon et les herbes séchées. Dans un second bol, fouetter l’oeuf jusqu’à ce qu’il soit homogène.

Préchauffer le gril (broil) du four.

Tremper les escalopes de porc dans l’oeuf puis dans la préparation de chapelure. Saler et poivrer.

Dans une poêle, verser l’huile d’olive et la chauffer. Quand le corps gras est bien chaud, déposer les escalopes panées dans la poêle. Cuire les escalopes pendant 3 minutes par côté ou jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées et cuites. Déposer les escalopes sur une plaque de cuisson et les napper de sauce à la viande. Enfourner et cuire pendant 2 minutes. Servir sans attendre et déguster avec plaisir.

*J’ai utilisé une sauce à crostini que nous avions rapporté d’Italie, mais les possibilités sont multiples : sauce à spaghetti, salsa, mélange à bruschetta, sauce à pizza, hummus, rillette, confit d’oignons, du fromage, etc.

Et vous, que lisez-vous en ce moment?

De retour avec les fraises…

Aujourd’hui, je suis passée avec mon chéri à un kiosque de fruits et légumes que j’adore. Il y avait des fraises et j’ai hésité…j’ai vu une nouvelle recette à tester! Finalement, je n’ai pas cédé : mon chéri n’a pas trop envie de fraises et avec la chaleur des prochains jours, je ne suis pas certaine de vouloir allumer mon four. Comme je vais repasser à ce kiosque, je verrais si je change ou non d’avis.

En attendant, je vous propose un gâteau de style succès avec des fraises évidemment! Pour le réaliser, je me suis inspirée de plusieurs recettes : la ganache montée à la fraise d’Anne-Sophie, la ganache montée à la pistache de J’en reprendrai bien un bout…, le crémeux au citron d’Amuses Bouche, la dacquoise de Il était une fois la pâtisserie et la confiture express aux fraises de James Martin.

Gâteau style succès fraises, pistaches et citron
Gâteau style succès fraises, pistaches et citron
Pour 6 à 8 personnes

Ganache montée à la fraise
⅓ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 75 g de fraises
5 cuillères à thé ou 25 g de crème à fouetter 35 % ou entière
⅓ de tasse ou 80 g de crème à fouetter 35 % ou entière,
  froide
60 g (2 onces) de chocolat blanc

Ganache montée à la pistache
¼ de tasse ou 60 g de crème à fouetter 35 % ou entière
2 cuillères à thé ou 25 g de pâte de pistache
60 g (2 onces) de chocolat blanc
¼ de tasse ou 60 g de crème à fouetter 35 % ou entière,
  froide

Crémeux au citron
1½ citron
1 oeuf
5 cuillères à soupe ou 60 g de sucre
½ cuillère à soupe de fécule de maïs ou de maïzena
½ cuillère à thé de gélatine en poudre ou ½ feuille
  de gélatine (1 g)
2½ cuillères à soupe ou 35 g de beurre non salé

Dacquoise
1¼ tasse ou 150 g de poudre d’amandes*
¼ de tasse ou 35 g de farine
½ tasse ou 100 g de sucre
5 blancs d’oeufs
¼ de tasse ou 40 g de sucre glace

Confiture express à la fraise
1 tasse ou 180 g de fraises
2 cuillères à soupe ou 25 g de sucre
1½ cuillère à soupe d’eau

Ganache montée à la fraise
Hacher le chocolat blanc et le déposer dans un bol.

Laver, équeuter et couper en morceaux les fraises. À l’aide d’un mini-robot culinaire muni d’une lame en « s » ou d’un pied-mélangeur, réduire les fraises en purée lisse. Verser la purée de fraises dans une casserole et ajouter les 5 cuillères à thé ou 25 g de crème. Porter à ébullition. Quand le liquide bout, retirer du feu et verser sur le chocolat blanc. Laisser reposer 1 à 2 minutes avant de mélanger. Quand la ganache est bien lisse, ajouter la crème froide. Verser dans un bol, couvrir et réserver au réfrigérateur pendant au minimum 6 heures.

Ganache montée à la pistache
Hacher le chocolat blanc et le déposer dans un bol.

Verser ¼ de tasse ou 60 g de crème dans une casserole et ajouter la pâte de pistache. Porter à ébullition. Quand la crème bout, verser le tout sur le chocolat blanc. Laisser reposer 1 à 2 minutes avant de mélanger. Quand la ganache est bien lisse, ajouter la crème froide. Verser dans un bol, couvrir et réserver au réfrigérateur pendant au minimum 6 heures.

Crémeux au citron
Prélever le zeste des citrons et presser les fruits pour récupérer leur jus.

Dans un bol, faire gonfler la gélatine en poudre dans 1 cuillère à thé d’eau froide ou faire tremper la feuille de gélatine dans un bol d’eau froide.

Dans un bol, mélanger le sucre et la fécule de maïs. Ajouter le zeste des citrons et les oeufs. Fouetter le mélange quelques minutes puis incorporer le jus de citron. Déposer le bol sur un bain-marie. Cuire en fouettant constamment jusqu’à ce que la crème épaississe. Retirer le crémeux au citron du bain-marie et ajouter la gélatine (bien l’essorer, si elle est en feuille). Laisser tiédir la crème pendant 5 à 10 minutes, puis incorporer graduellement le beurre. Déposer le crémeux au citron dans un bol, couvrir et réserver au réfrigérateur.

Dacquoise
Préchauffer le four à 170°C (340°F).

Sur un papier parchemin, tracer deux ronds d’environ 23 cm (9 pouces) de diamètre. Déposer le papier parchemin sur une plaque de cuisson en veillant à ce que les dessins soient en contact avec la plaque.

Dans un bol, mélanger la poudre d’amandes, la farine et le sucre.

Dans un autre bol, fouetter les blancs d’oeufs en neige. Quand les blancs d’oeufs sont bien mousseux, incorporer peu à peu le sucre glace. Verser le mélange de poudre sur les blancs d’oeuf en neige. Mélanger délicatement et brièvement : ce n’est pas grave si le mélange n’est pas totalement homogène. Verser la pâte dans une poche à pâtisserie munie d’une douille lisse. Dresser la pâte en remplissant l’intérieur des cercles tracés sur le papier parchemin. Avec le restant, dresser des petites pointes. Enfourner et cuire pendant 20 minutes. Laisser totalement refroidir.

Confiture express à la fraise
Laver, équeuter et couper en deux, ou en quatre selon leur taille, les fraises. Déposer les fraises, le sucre et l’eau dans une poêle. Porter à ébullition et laisser bouillir à feu élevé pendant 1 minute. Retirer du feu et laisser refroidir.

Montage
Dans un bol, verser la ganache à la fraise. Fouetter la ganache comme une crème fouettée. Quand le mélange est ferme, la verser dans une poche à pâtisserie munie d’une douille lisse ou cannelée. Réserver au frais.

Dans un bol, verser la ganache à la pistache. Fouetter la ganache comme une crème fouettée. Quand le mélange est ferme, la verser dans une poche à pâtisserie munie d’une douille lisse ou cannelée. Réserver au frais.

À l’aide d’une spatule, travailler le crémeux au citron pour l’assouplir et lui donner une texture bien lisse. Verser dans une poche à pâtisserie munie d’une douille lisse ou cannelée.

Sur une assiette de présentation déposer un disque de dacquoise. Arroser légèrement la dacquoise avec le sirop de la confiture de fraises express. Dresser en alternance la ganache à la fraise, la ganache à la pistache et le crémeux au citron. Répartir les fraises de la confiture, puis couvrir le tout avec le second disque de dacquoise. Si désiré, décorer avec les différents restants. Réserver au réfrigérateur jusqu’au moment de servir. Déguster avec gourmandise.

*Si vous le désirez, vous pouvez remplacer une partie de la poudre d’amandes par des pistaches moulues.

Et vous, est-ce que les fraises vous tentent encore?

Une autre fin…

Cette semaine, il y a non seulement la fin des fraises, mais également la fin de l’année scolaire. Cette année a passé trop vite et l’année prochaine sera l’année de la lecture, de l’écriture, des calculs… et probablement le début des devoirs ainsi que des leçons. En attendant de découvrir les changements de cette prochaine année scolaire, profitons de l’été! Le soleil brille et pendant les prochains jours, le défi sera de proposer des activités variées à Mini-nous.

Dans un esprit festif, je vous présente une recette de trempette au poulet. C’est frais, c’est original et ça change : parfait pour l’apéro! J’ai pris cette recette à faire pendant tout l’été dans le magazine de Trois fois par jour de mai 2019.

Crème sure au poulet rôti et aux épices à steak
Crème sure au poulet rôti et aux épices à steak
Pour 4 à 6 personnes*

1 tasse ou 250 g de crème sure ou de demi-crème acidulée
⅔ de tasse ou g de poulet rôti désossé**
1¼ de cuillère à thé d’épices à steak

Hacher grossièrement le poulet.

Dans un bol, mélanger la crème sure, le poulet et les épices à steak. Réfrigérer jusqu’au moment de servir.

Servir avec des croustilles ou des craquelins. Déguster avec plaisir.

*Au besoin, n’hésitez pas à doubler ou tripler la recette.
**Vous pouvez réaliser cette recette en utilisant un autre restant de viande grillée: du steak, du porc, etc.

Et vous, est-ce que vous savez comment sera meublé votre été?

Déjà la fin des fraises…

À chaque fois, c’est la même chose : je n’en reviens pas que ce soit déjà la fin de la saison des fraises! Est-ce que j’en ai assez profité? Je ne sais pas, mais j’ai fait des provisions au congélateur au cas où je découvrirais d’autres recettes avec des fraises à expérimenter rapidement. J’ai aussi préparé des fraises tranchées pour réaliser des tartes rapides cet automne et cet hiver… Il faut seulement que je m’en rappelle!

Il me reste encore trois recettes avec des fraises à vous proposer. Je commence par un gâteau assez rapide issu du livre L’ultime cake book de Christophe Michalak.

Gâteau dans l'esprit d'un fraisier
Gâteau dans l’esprit d’un fraisier
Pour 6 à 8 personnes

Gâteau
200 g (7 onces) de pâte d’amande
2 oeufs
1½ cuillères à soupe ou 12 g de farine
¼ tasse ou 50 g de beurre non salé, fondu

Gelée de fraise
⅔ de tasse ou 100 g de fraises
¼ de tasse ou 50 g de framboises
2 cuillères à thé de jus de lime
2 cuillères à soupe ou 25 g de sucre
¼ de cuillère à thé ou 1 g d’agar-agar

Pâte d’amande verte pour décorer (facultatif)
Pistaches pour décorer (facultatif)

Gâteau
Préchauffer le four à 170°C (340°F). Chemiser de papier parchemin un moule à charnière d’environ 20 cm (8 pouces) de diamètre.

À l’aide d’un robot culinaire muni d’une lame en « s » ou de type « blender », mixer la pâte d’amande et les oeufs. Verser le mélange dans un bol et fouetter pendant 10 minutes. Incorporer délicatement le beurre fondu, puis la farine. Verser la pâte dans le moule à charnière. Enfourner et cuire pendant 15 à 20 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre du gâteau en ressorte propre. Laisser totalement refroidir sans démouler.

Gelée de fraise
À l’aide d’un pied-mélangeur ou d’un autre robot culinaire, réduire en purée les framboises et les fraises. Si désiré, filtrer la purée pour retirer les pépins.

Dans une casserole, verser la purée de fruits, le jus de lime et l’agar-agar. Porter à ébullition et laisser bouillir au moins 1 minute. Laisser tiédir 5 minutes et verser sur le gâteau. Laisser refroidir à température ambiante.

Étaler la pâte d’amande verte entre deux feuilles de papier parchemin. Découper des lanières dans la pâte d’amande et les déposer sur la gelée de fraise. Parsemer quelques pistaches pour décorer. Servir et déguster avec gourmandise.

Et vous, est-ce que la saison des fraises s’achève?

Ni vu, ni connu

Dans l’optique de mes repas végétariens, j’avais repéré une recette de pâte avec des noix. Je me disais que ça allait plaire et en prime la recette était très simple. Au moment d’exécuter le plat, je relève les ingrédients… il y a de l’artichaut!. J’en ai déjà mangé et je ne déteste pas, par contre pour mon chéri et Mini-nous, je ne savais pas si ça allait être apprécié. J’étais pleine d’appréhensions entre le moment d’acheter les artichauts dans l’huile et le moment de servir le repas. Le dimanche soir, je me suis même demandée si je ne préparais pas autre chose! J’ai quand même fait la recette et finalement, les artichauts sont passés ni vu ni connu.

Alors si vous cherchez une recette simple qui ne demande que quelques minutes de préparation, je vous propose d’essayer ces pâtes à la crème de noix de Grenoble. J’ai pris cette recette dans le magazine Ricardo volume 17, numéro 3.

Pâtes à la crème de noix de Grenoble
Pâtes à la crème de noix de Grenoble
Pour 2 personnes

½ tasse ou 50 g de noix de Grenoble
2 cuillères à soupe d’huile d’olive*
1 cuillère à soupe d’eau
⅓ de tasse ou 110 g de coeurs d’artichauts dans l’huile,
  rincés et égouttés
2 portions ou 140 g de pâtes au choix
Sel et poivre
Noix de Grenoble concassées supplémentaires pour servir

Dans un robot culinaire muni d’une lame en « s », réduire en purée lisse les noix de Grenoble, l’huile d’olive, l’eau et les coeurs d’artichauts. Saler et poivrer. Verser ce mélange dans une poêle.

Dans une grande casserole, porter l’eau à ébullition. Saler généreusement. Attendre que l’eau bout de nouveau et cuire les pâtes selon les indications du fabricant. Quand il reste moins de 2 minutes de cuisson au pâtes, prélever environ 1 tasse ou 250 g d’eau de cuisson.

Chauffer la poêle contenant la sauce en ajoutant ½ tasse ou 125 g d’eau ce cuisson des pâtes. Ajouter les pâtes et mélanger. Au besoin, ajouter encore un peu d’eau de cuisson des pâtes. Garnir de noix de Grenoble concassées** et servir sans attendre. Déguster avec plaisir.

*Si vous voulez remplacer l’huile d’olive, utilisez une huile bien goûteuse.
**Si vous avez des herbes fraîches, n’hésitez pas à en ajouter avant de servir!

Et vous, cuisinez-vous les artichauts?