Mois : février 2019

Bientôt Carnaval

Ce samedi, le Carnaval débute dans plusieurs communes ainsi que la semaine de congé scolaire. Je ne connais pas trop les traditions du Carnaval omis que c’est une période pour se déguiser. Par contre, qui dit Carnaval dit Mardi gras! Là aussi, je n’ai pas de tradition, mais cette année, je vais essayer de réaliser des beignes pendant cette période. Je ne crois pas que je vais jouer avec la friture puisque j’ai une plaque à beigne qui est sous exploitée. D’un autre côté en écrivant cela, je pense à des queues de castor : ça fait vraiment longtemps que je n’en ai pas mangé…

Pour rester dans les recettes d’outre Atlantique, je vous propose une tarte à l’ananas de Guy Lafleur (ou plutôt de sa maman). Cette recette est tirée du livre Qu’est-ce que t’as mangé pour devenir une vedette?.

Tarte à l'ananas de Guy Lafleur
Tarte à l’ananas de Guy Lafleur
Pour 8 personnes

1 pâte à tarte brisée, sablé ou feuilletée
1 boîte d’ananas broyés de 398 ml*, égouttés
½ tasse ou 100 g de sucre

Préchauffer le four à 200°C (400°F).

Sur un plan de travail légèrement enfariné, abaisser la pâte et foncer un moule à tarte de 23 cm (9 pouces) de diamètre. Tailler le restant de pâte en bandes.

Dans un bol, mélanger l’ananas broyés et le sucre**. Verser le mélange dans la pâte à tarte. Disposer les bandes de pâte pour former un quadrillage.

Enfourner et cuire pendant 10 minutes.

Baisser la température du four à 180°C (350°F) et poursuivre la cuisson pendant 30 à 35 minutes. Laisser tiédir et déguster avec gourmandise.

*Si vous ne trouvez pas d’ananas broyés, il suffit de prendre une boîte d’ananas de 490 g. Bien égoutter l’ananas, le couper et le mixer grossièrement à l’aide d’un « blender » ou d’un robot muni d’une lame en « s », il ne faut pas obtenir une purée lisse. Retirer le surplus de jus et poursuivre la recette.
**Le mélange est assez liquide. Si vous le désirez, vous pouvez l’égoutter un peu avant de le verser dans la tarte ou vous pouvez ajouter 1 cuillère à soupe de fécule de maïs ou de maïzena.

Et vous, êtes-vous dans l’esprit de Carnaval?

Journée cuisine…

Il y a un bon moment que je n’ai pas passé autant de temps en cuisine. Cet après-midi, il y a pas mal de chose que je veux finaliser pour le souper. J’expérimente de nouvelles recettes et je vous en reparlerais si c’est réussi. Pour le moment, il n’y a que mon dessert qui est prêt. J’ai une vague idée pour l’apéro, mais c’est une première que mon menu soit si peu planifié. Je rigole en pensant que parfois, je me prends beaucoup trop la tête pour un repas de famille.

Pour aujourd’hui, je vous propose une recette qui est parfaite pour recevoir si vous doublez la quantité de viande. J’ai été surprise par la tendreté de la viande : elle fond dans la bouche! J’ai pris cette recette sur le site de Trois fois par jour.

Osso buco de porc façon côtes levées
Osso buco de porc façon côtes levées à la mijoteuse
Pour 4 personnes

2 cuillères à soupe d’huile végétale
4 tranches de jarrets de porc*
3 oignons
2 gosses d’ail
½ tasse ou 125 g d’eau
1 cuillère à soupe de pâte de tomate
¼ de tasse ou 62 g de vinaigre de riz
¼ de tasse ou 50 g de cassonade ou de sucre roux
¼ de tasse ou 60 g de sauce hoisin
½ cuillère à thé de 5 épices
Sel et poivre

Hacher l’oignon et l’ail. Déposer dans un contenant étroit avec l’eau et mixer à l’aide d’un pied-mélangeur**.

Verser le mélange d’oignon dans la mijoteuse, puis ajouter la pâte de tomate, le vinaigre de riz, la cassonade, la sauce hoisin et le mélange de 5 épices.

Dans une poêle, verser l’huile et la faire chauffer. Quand le corps gras est bien chaud, saisir les jarrets de porc environ 3 minutes de chaque côté. Saler et poivrer les jarrets et les déposer dans la mijoteuse.

Couvrir la mijoteuse et cuire à intensité élevée pendant 4 heures. Servir avec du riz ou de la purée de pommes de terre et déguster avec plaisir.

*Il est possible d’augmenter le nombre de jarrets de porc. Moi, j’ai une petite mijoteuse et je n’ai préparé cette recette que pour trois personnes. La viande est tellement fondante qu’il ne faut pas hésiter à en préparer plus!
**Il est également possible d’utiliser un « blender » pour cette étape.

Et vous, êtes-vous doué pour recevoir sans prise de tête ou est-ce que vous planifiez tout?

L’organisation sur papier…

J’aime bien planifier mes tâches sur papier, mais depuis quelques semaines, il y a un décalage entre ce que je planifie et ce que j’arrive à faire. Les imprévus de la vie de famille ne sont pas pris en compte dans les grandes théories de l’organisation. J’espère tout de même recouvrer l’équilibre dans les prochains jours… je reçois dimanche et mon menu n’est pas encore définitif.

Dans les moments surchargés, il est toujours possible de trouver assez de temps pour préparer des biscuits. Je vous présente donc des biscuits aux framboises et au chocolat. J’ai pris cette recette sur le blog Tomates cerises et basilic.

Biscuits aux framboises et au chocolat
Biscuits aux framboises et au chocolat
Pour 20 biscuits

1¾ ou 245 g de farine
1 cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
1 pincée de sel
¾ de tasse ou 165 g de beurre non salé, tempéré
1 tasse ou 200 g de cassonade ou de sucre roux
2 jaunes d’oeufs
2 cuillères à thé d’extrait de vanille
½ tasse ou 90 g de pépites de chocolat
½ tasse ou 90 g de framboises*

Préchauffer le four à 180°C (350°F). Tapisser deux plaques de cuisson de papier parchemin.

Dans un bol, mélanger la farine, la poudre à pâte et le sel.

Dans un autre bol, fouetter le beurre avec la cassonade, les jaunes d’oeufs et l’extrait de vanille. Incorporer la préparation de farine. Ajouter les pépites de chocolat et les framboises en brassant délicatement.

Prélever environ 2 cuillères à soupe de pâte et déposer sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Répéter l’opération jusqu’à épuisement de la pâte. Enfourner une plaque à la fois et cuire pendant 12 minutes ou jusqu’à ce que les côtés des biscuits soient dorés.

*J’ai utilisé des framboises surgelées.

Et vous, est-ce que vous avez un décalage entre votre planification et l’exécution?

Plus vraiment débutante…

Pendant longtemps, je me suis considérée comme une débutante en ski alpin. Nous y sommes rarement allés plus de deux fois par hiver. Cependant cette année, nous avons décidé de profiter de ce magnifique hiver et d’initier plus activement Mini-nous au ski. Le résultat est double : j’ai fait d’énorme progrès et Mini-nous apprécie également cette activité. Bref, je ne sais plus comment qualifier mon niveau en ski, maintenant que j’ai parcouru la majorité des pistes de notre station préférée.

Aujourd’hui, je vous propose une recette de veau cuit tout doucement. Cette recette est tirée du livre La cuisson basse température de Betty Bossi. Je n’aurai jamais eu l’idée de tester cette recette qui est dans un livre de ma belle-mère si mon beau-frère ne m’avait pas appelé pour me demander par quoi il pouvait remplacer la pâte tandoori qui est de plus en plus difficile à trouver en Suisse.

Rôti de veau tandoori
Rôti de veau tandoori
Pour 4 personnes

500 g de noix pâtissière de veau ou d’épaule de veau*
⅓ de tasse ou 90 g de yogourt nature
2 cuillères à soupe de pâte tandoori**
1 cuillère à soupe d’huile
½ cuillère à thé de sel
Poivre

Dans un bol, mélanger le yogourt et la pâte tandoori. Badigeonner la viande de ce mélange et laisser mariner au réfrigérateur pendant 12 heures.

Préchauffer le four à 80°C (175°F).

Si possible, sortir la viande du réfrigérateur 1 heure avant de la cuire pour la tempérer. Retirer l’excédent de marinade de la viande, puis la saler et la poivrer.

Dans une poêle ou une cocotte allant au four, chauffer l’huile. Quand le corps gras est bien chaud, saisir la viande sur toutes les faces. Attendre la formation d’une croûte sur la viande avant de la retourner. Si désiré, piquer un thermomètre à viande dans la partie la plus épaisse.

Enfourner la viande et cuire pendant 75 minutes ou jusqu’à ce qu’un thermomètre à viande indique 60°C (140°F). Au besoin, il est possible de laisser la viande au chaud pendant 1 heure à 60°C (140°F). Servir coupé en tranches avec éventuellement une sauce de votre choix. Déguster avec plaisir.

*Vous pouvez également prendre une autre pièce de veau pour faire le rôti.
**Si vous n’avez pas de pâte à tandoori, vous pouvez utiliser de la pâte de curry rouge.

Et vous, aimez-vous le ski alpin?

Toujours du chocolat pour demain!

Demain, c’est la fête des petits coeurs. Libre à vous d’aimer ou non cette fête, mais personnellement, je crois que toutes les fêtes sont de belles occasions de créer des traditions. À la maison, il y aura mes fameuses crêpes de faux canard confit! Je ne suis pas certaine que le menu va plaire à Mini-nous, mais je ne suis pas prête à modifier ce repas traditionnel. Par contre pour le dessert, il n’y a rien de déterminé… mais s’il y a du chocolat, c’est mieux!

Je vous propose donc une recette de tarte au citron et au chocolat. Les deux se marient très bien et l’on n’y pense pas nécessairement. Cette recette est tirée du livre Citron d’Isabelle Lambert.

Tarte au citron et au chocolat
Tarte au citron et au chocolat
Pour 8 personnes

Pâte à tarte*
⅔ de tasse ou 146 g de beurre non salé, tempéré
⅔ de tasse ou 105 g de sucre glace
¼ de tasse ou 30 g de poudre d’amande
1 pincée de sel
1 oeuf
1 cuillère à thé d’extrait de vanille
2 tasses ou 280 g de farine

Ganache au chocolat
120 g (4 onces) de chocolat noir à 55 %
½ tasse ou 125 g de crème 35 % ou entière

Garniture au citron
½ tasse ou 100 g de sucre
Zeste de 2 citrons**
2 oeufs
½ tasse ou 125 g de jus de citron
⅔ de tasse ou 150 g de beurre non salé, tempéré

Pâte à tarte
Dans un bol, fouetter le beurre avec le sucre glace. Incorporer la poudre d’amande, le sel, l’oeuf et l’extrait de vanille. Ajouter la farine et bien mélanger. Façonner un disque et envelopper la pâte dans une pellicule plastique***. Réfrigérer la pâte pendant au moins 2 heures.

Préchauffer le four à 180°C (350°F). Si désiré, beurrer et enfariner un moule à tarte de 23 cm de diamètre.

Sur un plan de travail enfariné, abaisser la pâte. Foncer la pâte dans le moule. Piquer le fond de la pâte avec une fourchette. Couvrir d’un papier parchemin et déposer des haricots secs (ou d’autres poids à tarte). Enfourner et cuire pendant 15 minutes. Retirer les haricots et le papier parchemin. Poursuivre la cuisson pendant 15 minutes ou jusqu’à ce que les bords de la pâte soit dorés.

Ganache au chocolat
Hacher finement le chocolat et le déposer dans un bol.

Dans une casserole, porter la crème à ébullition. Quand la crème bout, la verser sur le chocolat et laisser reposer pendant 1 minute. Mélanger pour lisser le mélange et obtenir une ganache homogène. Verser la ganache au fond de la pâte à tarte. Laisser reposer 10 minutes et réfrigérer la tarte.

Garniture au citron
Dans le bol d’un bain-marie, mélanger le sucre et les zestes de citron. Ajouter les oeufs et le jus de citron. Déposer le bol sur une casserole d’eau frémissante pour créer le bain-marie. Fouetter le mélange sans arrêt jusqu’à ce que la crème atteigne 82°C (180°F) ou jusqu’à ce que la crème épaississe et que le fouet y laisse des traces. Retirer le bol du bain-marie. Si désiré, tamiser le mélange pour retirer les zestes de citron. Laisser tiédir le mélange pendant 10 minutes ou jusqu’à ce que la crème soit à 60°C (140°F).

Incorporer graduellement le beurre en mélangeant bien entre chaque ajout. Couvrir la crème d’une pellicule plastique et la réfrigérer pendant 3 heures ou jusqu’à ce que la crème soit froide.

Fouetter la crème au citron pour la détendre et la verser sur la ganache au chocolat. Réfrigérer au moins 1 heure avant de servir. Servir et déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez utiliser une autre pâte à tarte.
**Si vous en avez la possibilité, réalisez cette recette avec des citrons Meyer.
***Pour ne pas employer de pellicule plastique, placez la pâte dans une boîte qui ferme hermétiquement pour la réfrigérer.

Pour une recette de Saint-Valentin plus simple et également chocolatée, vous pouvez opter pour ce coulant au chocolat.